Sélectionner une page

Retrouvailles

Cela fait bien 30 ans que je n'ai pas pensé à Fabiola. Je n'étais pas très proche de ce caniche lunaire et je me méfiais — à juste titre — de sa bonhommie tranquille qui basculait d'une seconde à l'autre dans une fourberie parfaitement assumée. Fabiola était un peu l'archétype de la commère, à la fois distrayante, avenante, capable d'une vraie gaité rafraichissante tout en affutant...

Retrouvailles

Retrouvailles

Cela fait bien 30 ans que je n'ai pas pensé à Fabiola. Je n'étais pas très proche de ce caniche lunaire et je me méfiais — à juste titre — de sa bonhommie tranquille qui basculait d'une seconde à l'autre dans une fourberie parfaitement assumée. Fabiola était un peu...

Retrouvailles

Cela fait bien 30 ans que je n'ai pas pensé à Fabiola. Je n'étais pas très proche de ce caniche lunaire et je me méfiais — à juste titre — de sa bonhommie tranquille qui basculait d'une seconde à l'autre dans une fourberie parfaitement assumée. Fabiola était un peu l'archétype de la commère, à la fois distrayante, avenante, capable d'une vraie gaité rafraichissante tout en affutant...

Retrouvailles

Cela fait bien 30 ans que je n'ai pas pensé à Fabiola. Je n'étais pas très proche de ce caniche lunaire et je me méfiais — à juste titre — de sa bonhommie tranquille qui basculait d'une seconde à l'autre dans une fourberie parfaitement assumée. Fabiola était un peu l'archétype de la commère, à la fois distrayante, avenante, capable d'une vraie gaité rafraichissante tout en affutant...

Retrouvailles

Cela fait bien 30 ans que je n'ai pas pensé à Fabiola. Je n'étais pas très proche de ce caniche lunaire et je me méfiais — à juste titre — de sa bonhommie tranquille qui basculait d'une seconde à l'autre dans une fourberie parfaitement assumée. Fabiola était un peu l'archétype de la commère, à la fois distrayante, avenante, capable d'une vraie gaité rafraichissante tout en affutant...

Retrouvailles

Cela fait bien 30 ans que je n'ai pas pensé à Fabiola. Je n'étais pas très proche de ce caniche lunaire et je me méfiais — à juste titre — de sa bonhommie tranquille qui basculait d'une seconde à l'autre dans une fourberie parfaitement assumée. Fabiola était un peu l'archétype de la commère, à la fois distrayante, avenante, capable d'une vraie gaité rafraichissante tout en affutant...

lire plus
Coïtum Triste

Coïtum Triste

La guerre des classes ne connaît pas de répits : du prétoire au boudoir, selon que tu sois riche ou pauvre, ta condition féminine sera sublime ou dérisoire.

Esperanto me!

Esperanto me!

Voyager, c’est avant tout venir à la rencontre des autres.

Second life

Second life

Puisqu’il paraît qu’il va falloir travailler plus longtemps ou, tout au moins, attendre plus longtemps le droit de se reposer d’une vie de travail, explorons le no future que l’on nous vend à la hache.

Merci de votre soutien

Soutenir Le Monolecte, concrètement!

Mon dernier livre

Comprendre l'antisémitisme
Version papier : 13€HT

Crédit photo couverture : ©Beth Jusino

Version numérique

Livre numérique Comprendre l'antisémitisme
Agnès Maillard
Le Monolecte
6,49 €

Commentaires récents

Mes réseaux sociaux

  • Mastodon
  • Seenthis
  • Sens Critique
  • Diaspora
  • Flickr
  • Instagram
  • LinkedIn
  • Page Facebook
  • Profil Facebook
  • Twitter
  • Viadéo

Catégories

Archives

septembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930