Articles

,

Mémoire de pierres

C'est une église juchée au sommet d'une colline et dont le clocher semble accuser le ciel. C'est un édifice incongru, même pour ce coin de Gascogne, jusqu'à ce que son histoire soit contée. L'histoire donc d'un petit seigneur local,…
,

Les naufrageurs et leur peine

C'est un crime encore plus grand que celui de tuer que de se détourner de ceux qui appellent à l'aide. Il nous tue aussi surement qu'il tue ceux que nous méprisons assez pour ne pas les juger dignes de notre propre humanité. Nous avons…
Image de cochon en hypermarché, dessiné par Patrick Mignard, avec comme légende : "Ça sent le formol! Ils devraient le vendre en parapharmacie"

Le prix du cochon

Il était difficile de les éviter : de grands bacs réfrigérés qui entravaient directement le flux des consommateurs, juste après que nous ayons franchi les portiques d'entrée de l'hypermarché. C'est souvent comme cela, dans la grande…
,

Comprendre l'antisémitisme

Six ans après Le syndrome du poisson rouge, je retente l'aventure livresque avec un sujet encore moins évident que mes déblatérations en ligne. En fait, tout part de mon dernier boulot vraiment très intéressant pour ma boite à…

La fin et les moyens

J'avais un ami, gentil et discret, qui aimait le couscous-coca, la purée sur-beurrée — et au demeurant délicieuse — de sa mère, créer des trucs sur son Commodore 64, jouer au bowling le samedi soir et tuer le temps en ma compagnie.…

L'invasion des profanateurs de démocratie

Tout a commencé au Ministère de l'Éducation. Je ne me souviens plus trop de quand date le déclic, je sais seulement que c'est postérieur à Devaquet. On s'est juste retrouvé un soir, avec monsieur Monolecte, à se demander ce qu'il…

La société de l'entre-soi

Un jour, probablement dans l'année qui a suivi l'obtention de mon permis de conduire, je me suis retrouvée sur un rondpoint où c'est aux conducteurs entrants de céder le passage à ceux qui tournent déjà. J'avais bien vu du coin de l'œil…

De la normalité en temps de crise

— T'inquiètes maman, c'est pas grave : tous mes copains savent que j'ai une mère space ! J'ai récupéré la gosse au collège en fin de matinée, ce mardi. Plus de profs en vue, pour cause de formation. Ce n'est pas trop grave,…

La crise délibérée

Pendant que les forces de la contestation sociale pansent leurs plaies dans leurs quartiers d'été, celles de l'argent ne relâchent pas leurs efforts pour nous enfoncer chaque jour un peu plus dans la merde.

Après eux, la fin du monde

Ne ressentez-vous pas, vous aussi, avec quelle extrême complaisance morbide notre société se vautre dans le catastrophisme le plus poisseux ?

Effet ciseau

Et là, est-ce que tu commences à bien la sentir, la main invisible du marché ? Est-ce que tu la sens bien, son étreinte implacable qui t'a choppé par les balloches et qui te broie, continuellement, inexorablement, jusqu'à ce que tu mettes genou à terre, jusqu'à ce que tu ploies l'échine, jusqu'à ce que tu ne sois plus rien qu'un grand cri de douleur ?

Raptus

Suis-je aphone ou est-ce le monde qui est devenu sourd ?

La stratégie de la muleta

Chacun a pu remarquer que la palette des opinions (pourtant bien tranchées) a été largement accueillie ici suite à mon papier sur la loi antiburqa. Cela dit, il en est de la burqa comme de la muleta : agitez le bout de chiffon, cela excitera l'animal à coup sûr, l'empêchant de penser, alors que le matador s'apprête à lui asséner le coup de grâce.

La phrase de l'année!

La phrase de l'année! Mise en ligne par Le Monolecte Si le climat était une banque, ils l'auraient déjà sauvé ! Hugo Chavez, conférence climat de l'ONU à Conpenhague, 16 décembre 2009 no comment

L'insoutenable légèreté de l'être

Juste une poignée de mots, quelques inflexions de voix qui tintent aux oreilles et résonnent longuement en notre for intérieur comme une petite musique de l'âme, l'intimité incroyable d'une formule, d'un titre avec ce qu'il y a de plus secret en nous, une familiarité étrange et insaisissable, une pointe de jalousie pas franchement assumée face à l'un des plus beaux titres de la littérature mondiale, une quête intérieure et puis, un jour, la synchronisation parfaite, l'éclat de la compréhension, le moment où l'on acquiert la certitude que l'on sait exactement à quoi pensait l'auteur en écrivant ce titre à la puissance évocatrice incomparable : l'insoutenable légèreté de l'être.