Sélectionner une page

Les démés

Il existe trois grands traumatismes dans la vie d’un être humain : la naissance, la mort et le déménagement. Pour ce qui est de la naissance, j’ai déjà donné. Quant à la mort, je la laisse à ces heures sup’ actuelles, même si nous en avons fidèlement pris notre part ces derniers temps. Reste donc l’indicible harassement de devoir compacter toute une vie en petits cartons bien alignés, dument...

Les démés

Les démés

Il existe trois grands traumatismes dans la vie d’un être humain : la naissance, la mort et le déménagement. Pour ce qui est de la naissance, j’ai déjà donné. Quant à la mort, je la laisse à ces heures sup’ actuelles, même si nous en avons fidèlement pris notre part...

Les démés

Il existe trois grands traumatismes dans la vie d’un être humain : la naissance, la mort et le déménagement. Pour ce qui est de la naissance, j’ai déjà donné. Quant à la mort, je la laisse à ces heures sup’ actuelles, même si nous en avons fidèlement pris notre part ces derniers temps. Reste donc l’indicible harassement de devoir compacter toute une vie en petits cartons bien alignés, dument...

Les démés

Il existe trois grands traumatismes dans la vie d’un être humain : la naissance, la mort et le déménagement. Pour ce qui est de la naissance, j’ai déjà donné. Quant à la mort, je la laisse à ces heures sup’ actuelles, même si nous en avons fidèlement pris notre part ces derniers temps. Reste donc l’indicible harassement de devoir compacter toute une vie en petits cartons bien alignés, dument...

Les démés

Il existe trois grands traumatismes dans la vie d’un être humain : la naissance, la mort et le déménagement. Pour ce qui est de la naissance, j’ai déjà donné. Quant à la mort, je la laisse à ces heures sup’ actuelles, même si nous en avons fidèlement pris notre part ces derniers temps. Reste donc l’indicible harassement de devoir compacter toute une vie en petits cartons bien alignés, dument...

Les démés

Il existe trois grands traumatismes dans la vie d’un être humain : la naissance, la mort et le déménagement. Pour ce qui est de la naissance, j’ai déjà donné. Quant à la mort, je la laisse à ces heures sup’ actuelles, même si nous en avons fidèlement pris notre part ces derniers temps. Reste donc l’indicible harassement de devoir compacter toute une vie en petits cartons bien alignés, dument...

lire plus
Covidrome

Covidrome

Une brise soutenue et tiède balaie le grand parking et ébouriffe nos cheveux, promesse d’une belle journée et d’une efficace dissipation des miasmes. Nous sommes en terrain inconnu et nous dirigeons instinctivement vers ce qui pourrait être l’entrée principale du...

Pandémicide

Pandémicide

C’est comme une énorme fête par anticipation, la perspective du retour à la normale. C’est marrant comme cette évocation reste puissante quand bien même l’expérience et le sage prouvent que l’on ne se baigne jamais deux fois dans la même rivière. Mais le mythe...

On en a grosses

On en a grosses

Je voulais faire l’impasse sur le 8 mars et finalement, c’est le patriarcat qui a décidé de faire de cette journée aussi une journée comme toutes les autres, c’est-à-dire une journée de plus où l’on méprise les gonzesses et où l’on doit se préoccuper une fois...

Le mot de la fin

Le mot de la fin

Ma grand-mère avait coutume de commencer les livres par la fin. Elle ne lisait même pas la quatrième de couverture, non, elle l’ouvrait comme le fait aujourd’hui un lecteur de mangas, parcourait les 2-3 dernières pages et décidait alors seulement si le bouquin valait...

Troll hunter

Troll hunter

C’est comme si nos vies n’avaient plus de consistance, de réalité. C’est comme si nous n’existions plus réellement, comme si nous n’étions plus que des idées, des abstractions, des traces dans la matrice. Cette idée m’a frappée l’autre matin alors que je m’échinais à...

Laverie familiale

Laverie familiale

Je suis en train de faire mon job de patiente en salle d’attente du toubib quand elle arrive et s’installe à côté de moi. Je suis surprise et ravie à la fois. Cela fait plusieurs années que je ne l’ai pas croisée, mais c’est ce qui arrive souvent avec les gosses de la...

Merci de votre soutien

Soutenir Le Monolecte, concrètement!

Mon dernier livre

Comprendre l'antisémitisme
Version papier : 13€HT

Crédit photo couverture : ©Beth Jusino

Version numérique

Livre numérique Comprendre l'antisémitisme
Agnès Maillard
Le Monolecte
6,49 €

Commentaires récents

Mes réseaux sociaux

  • Mastodon
  • Seenthis
  • Sens Critique
  • Framasphère
  • Flickr
  • Instagram
  • LinkedIn
  • Page Facebook
  • Profil Facebook
  • Twitter
  • Viadéo

Catégories

Archives

août 2021
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031