Dessin d'un chat qui prend un œuf en pleine gueule!

Crise de l'ovule industriel

Il faut voir le bon côté des choses : on peut faire de sérieuses économies sur le traitement antiparasitaire du chat.

Un peu de soi et rien du tout

Qu'as-tu pensé quand tu as compris que l'océan immense allait se refermer sur toi, quand tu as compris que c'était fini ? Juste encore un peu de temps ? J'ai toujours autant de mal avec ma propre finitude. Et j'en ai encore un peu…

La règle et l'exception

Notre gros problème, c'est que nous avons la mémoire courte. Qui se souvient qu'il n'y a pas encore si longtemps, le repos du dimanche était la règle ? Et qui se souvient que cette règle du repos dominical qui avait seulement 111…
La servante écarlate assise en contre-jour devant la fenêtre de sa chambre

Que Dieu nous protège des bigots!

Cela fait tellement de temps que je vis sans religion que j'ai oublié la place que cela pouvait prendre dans la vie d'un être humain. Jusqu'à rendre inhumain, précisément. Juste un automate soumis au dogme, un zélote prompt à dominer…
De l'argent autour d'un pot marqué "éducation"

En marche vers l'éducation inaccessible!

Ces derniers temps, il suffit de s'informer auprès des médias industriels détenus presque exclusivement à présent par le top 10 des plus grosses fortunes de France pour savoir quelle régression sociale a été demandée au roitelet. Voici…
Conférence de rédaction à Fakir

Le ch'ti gars à l'Assemblée

Si l'on devait prendre 20 minutes pour résumer le marathon électoral de ces 10 derniers mois, rien ne serait plus efficace que de comparer tout ce cirque au choix épineux entre la poire à lavement et la tartine de merde.   http://www.dailymotion.com/video/x3jggau En…
Dessin d'un ouvrier le visage écrasé par une empreinte de chaussure, paru dans l'Humanité

En Marche… sur ta gueule de prolo

— Tu l'entends, là ? — Quoi ? — Ce silence ? Après le marathon présidentiel qui a saturé les canaux et les cerveaux h24 (comme disent les winners de la gagne) pendant plus de 8 mois, voilà le grand silence des législatives,…

Totalitarisme numérique

Mon père devient dépendant. C'est normal, me direz-vous : il doit être vieux, à son âge, il a du mal à arquer, il n'est plus aussi vif, ce genre de choses. Sauf qu'il est encore très autonome : il s'occupe de ses problèmes domestiques…
Mais de femmes travaillant sur une machine à coudre

Petites mains et gros mépris

À quoi reconnait-on du bon journalisme? À ce qu'il s'emploie aussi à bousculer les idées reçues, à mettre en évidence ce qui est caché, à déconstruire les préjugés et les certitudes condescendantes. Cela fait un moment que…
Homme assis devant une porte dans la rue

Casser du cassos

Ce genre de nouvelle est tellement banal que personne ne s’arrête dessus deux minutes pour tenter de comprendre exactement de quoi il s’agit. À la limite, c’est le type de chose qui réjouit profondément le travailleur pauvre harcelé…
Un étron juste à côté d'une pâquerette.

Nous, Daniel Blake

Je crois qu'il ne faut jamais rien attendre d'un film. Ni du bien ni du mal. Il faut toujours en savoir le moins possible et commencer la séance l'esprit aussi ouvert que les adducteurs de Jean-Claude Van Damme. Je déteste être influencée…
Peinture murale de deux gorilles

L'ennemi principal

Le capitalisme est bâti sur un mensonge, celui de l'abondance. Faire un tour chez Disney permet de comprendre très précisément comment ce mythe fonctionne. Ce que Disney et les parcs d'attractions construits sur le même modèle vendent,…
Portrait de chat sur fond noir avec la partie droite de la tête qui se disperse par effet numérique

Agents de dispersion

L'autre jour, je discutaillais au téléphone avec Frédéric et nous nous faisions la remarque de notre inévitable dispersion sur les réseaux sociaux, cette espèce de malström à idées. Bien sûr, le constat connexe et inévitable était…
Tweet qui ironise sur le sentiment de trahison de Hamon à la lumière de la trahison continue des électeurs

Facts meaning

C'est tellement moche ce qui est en train d'arriver à Hamon qu'on a presque envie de voter pour lui. Bon, je dis bien presque, parce qu'il ne faut tout de même pas oublier qu'envers et contre tout, il est tout de même le candidat du PS,…
Robot de secours ramassant des blessés à Tokyo et servant d'allégorie à la machine broyeuse d'humains.

La fin du salariat ou le renouveau de l'exploitation

Pendant que tout le monde fait mine de s'esbaudir devant les habits neufs de l'empereur, la vie politique se vide de toute substance et se limite au seul combat des chefs, spectacle non seulement fort peu intéressant, mais également manœuvre…
silhouette d'arbre sans feuilles dans la brume, en contre-jour

L'unité à gauche ou le néant

Notre système électoral échoue à sélectionner le personnel le plus apte à gouverner. Il est — au contraire et structuralement — le tremplin des ambitieux, des sans scrupules et surtout des arrogants qui s'estiment supérieurs à…
Singe tapant à la machine à écrire

Trump et l'Ogre Génialement Monstrueux

Pourquoi ne pas admettre que l'Amérique du Nord ne pouvait espérer meilleur président que Donald Trump ? Pour quoi ne pas admettre qu'elle s'est choisi un président à son image, conforme à sa réalité socioéconomique et non à son storytelling…

Le régime de l'arbitraire

Je dois voir la police entre 20 et 30 fois… par an. Et quand je dis voir, je devrais dire croiser. Parce que l'essentiel du temps, je suis dans ma voiture, en train de m'acheminer du point A au point B et la maréchaussée est dans son…

Hors ligne

Finalement, ça a du bon, une coupure Internet. Bien sûr, tu ne peux pratiquement plus assumer aucune des activités modernes normales, surtout si ton travail est entièrement numérique, bien sûr tu es coupé de tout et de tout le monde,…

Chronique des jours courts

C'est un peu comme si le froid avait figé le temps. Alors, on bricole un peu en attendant la suite. J'aurais voulu commencer en écrivant que l'odeur de brulé m'a arraché du sommeil, mais en fait, rien du tout, c'est comme si avoir le…

Le résistant

C'est un homme qui s'accroche au bord de la falaise, les deux pieds pendants vers l'abime dont il sait qu'il est insondable et froid. Il ne tient plus que par la pulpe de ses doigts, il sait qu'il finira par lâcher, inéluctablement, il pleure,…