Fumées noires de l’Etna en irruptionBA-Profil PrSemimatt 2880

Histoire de la violence

Je suis en train de gronder ma fille. Je suis en train de lui pourrir la tête, pour être plus précise, la plupart de mes potards sont dans le rouge et ma voix — cette voix que je maitrise si bien — fait vibrer l’air de la pièce…
Scène de lutte au contact entre CRS et manifestantsSerge D’Ignazio
,

Guerre aux pauvres

D’aucuns prétendent que Macron et son administration n’aiment pas les pauvres. C’est totalement faux ! J’en tiens pour preuve la constance avec laquelle l’équipe gouvernementale n’a eu de cesse d’en créer toujours plus,…
Mouche

Le bocal à mouches

Depuis quelques jours, en superposition d’un monde qui m’écœure profondément, je revois avec une acuité terrible le bocal à mouches de Maman Barrières. Maman Barrières est le vestige d’une époque révolue, celle où le travail…
Parlons chiffons 1

Toxicité du genre

J’affectionne particulièrement les hasards de la vie, les télescopages improbables ou les rencontres impromptues. J’aime les moments où se tissent des liens inattendus et où la logique jaillit de plusieurs éléments destinés pourtant…
Parlons chiffons 2

La caverne de papier

Je suis profondément fascinée par l’incommensurable vacuité de La Casa de papel, la série présentée par beaucoup comme une performance palpitante et une petite révolution du genre. Mais j’ai cru comprendre aussi que l’objet…
Parlons chiffons 3Agnès Maillard

Maudits gazons

Je ne crois pas qu’il existe quelque chose de plus stupide qu’une tondeuse à gazon. En dehors d’une piscine individuelle. Ou d’une voiture (encore que…). Le genre d’engin qui coute un bras à l’achat, qui ne sert à rien 99…
Convertire du livre d’Yvan du RoyIvan du Roy

Personnes immorales

Nous savons toujours quand nous vivons un moment qui concentre tous les autres en une fulgurance douloureuse. Je suis là, debout, raide comme la justice, à l’autre bout de la France que je viens de traverser comme un zombi et juste devant…
Agès devant le Sacré-CœurAgnès Maillard

Les grandes générosités

Mon grand-père faisait partie de ces gens qui aiment à déclarer à tout bout de champ que plus ils fréquentent les gens et plus ils aiment leur chien. En fait, mon grand-père n’aimait pas grand monde en dehors de moi. J’aurais pourtant…
Parlons chiffons 4Serge D'ignazio

Passe ta BAC d'abord

Malgré les dénégations systématiques du gouvernement et l’omerta compacte des médias mainstream, il est devenu extrêmement difficile de planquer sous le tapis la réalité massive du déchainement de violence dont les manifestants —…
Parlons chiffons 5

Tapis

J'ai commencé à empiler mes petites courses de fin de semaine sur le long tapis quand je les vois arriver derrière moi, un couple de gens pratiquement aussi petits que moi et avec juste quelques articles dans les bras. Je suis loin d'avoir…
Un manifestant en gilet jaune poing levé avec les pomper et l'Arc de Triomphe au fondD’Ignazio

L'apocalypse en jaune fluo

C'est une véritable apocalypse en jaune fluo qui a déferlé sur la France et qui a résisté, jour après jour, semaine après semaine, au froid, au découragement, à la violence, à la haine et quelque part, aussi, à la tentation du pire…
Parlons chiffons 6

La république en vrac

S'il y a bien une chose que nous apprend l'appel au blocage du 17 novembre, c'est que les fractures sociales évoquées depuis plus de 20 ans par les politiques de tous bords sont à présent bien consommées. La question n'est pas tant de savoir…
Kouign Amann de Douarnenez

La pompe à beurre

Que vois-je? Il fait gris, il fait frais : il fait donc un temps de saison. Un temps à rester au chaud et à se faire plaisir. Je vois aussi que pour la première fois depuis longtemps, j'ai laissé passé un mois sans rien écrire. Mais…
Parlons chiffons 7

Le chat empoté

L'autre jour, je m'agaçais de ce que le foutu chat ne cessait de se lécher abondamment le poitrail, avec ce petit bruit humide et discret qui finit pourtant par effriter la plus belle des concentrations. Zen est un beau chat de gouttière…
Kathrine Switzer, molestée parce qu'elle est une femme au marathon de Boston de 1967

Dernières de cordée

Nous devons absolument continuer d’être les pires chieuses de l’univers, parce que chaque fois que nous faisons mine de prendre des vacances, nous nous retrouvons immédiatement en fin de liste des combats sociétaux, quand nous n’en…
Matthieu Kassowitz au visage amoché dans le film Sparring

Le loser magnifique

Je ne sais pas pour vous, mais j’en ai un peu marre des superhéros. En fait, j’en ai même marre tout court du monde superlatif dans lequel on nous force à cavaler comme le hamster dans sa roue. On se croirait dans une fausse pub pour…
Astérix devant une guichetière de la maison qui rend fou dans les 12 travaux d'Astérix

Ministère des démarches interminables

En résumé, Cela fait une semaine que je suis sur la brèche pour l'inscription de ma fille au lycée. On va dire que niveau administratif, on est entré en mode no friendly. Genre, le lycée d'affectation du robot en ligne — où il y…
Verre à dents

Les dents

Plutôt que d'infliger à PrototypeKblog un long commentaire sur son dernier papier sur les dents, j'ai préféré directement lui répondre ici, sur l'autre versant de sa réflexion. Ils mordent pour faire mal. Ils mordent pour exister. Ils…
Partie de l'affiche espagnole du film «Tout sur ma mère».

Tout sur ma mère

La dernière fois que j'ai parlé de ma mère, j'avais été convoquée au bureau de la psychologue de l'université et je pensais qu'il s'agissait là d'une procédure standard. Cela faisait déjà un bon bout de temps que j'avais rangé la…
Affiche de fan de Soleil vert, avec des machines qui trient les humains

Parcours complexe de supériorité

S'il y a bien une chose à retenir de Parcoursup, c'est que l'algorithme n'est pas bienveillant. En fait, la machine ou le traitement automatisé ne peut pas être bienveillant. Parce qu'il ne permet pas l’interaction, tout simplement, pas…
tenues de bains 1900

Parlons chiffons

Quand j'étais gosse, à la fin d'un repas convivial, les hommes sortaient de table pour fumer ou discuter de choses sérieuses pendant qu'ils laissaient les femmes sur place pour parler chiffons. De manière plus prosaïque, cela signifiait…