Articles

Tir aux pigeons, début du XXe siècle

Les pigeons qui se prenaient pour des aigles

Les cadres se font enfler par l’illusion d’être du côté des dominants. Ils collaborent activement à l’exploitation des employés parce qu’ils s’imaginent ne pas être des prolétaires eux-mêmes. Et les patrons se frottent les…
Dessin de ronde censé représenter la solidarité

Au sujet des emplois aidés

D'accord, je vais énerver, mais pourquoi défendre les emplois aidés ? De ce que j'ai pu expérimenter dans ma vie active, ceux qui sont aidés, ce sont surtout les employeurs et non les employés… et pas qu'un peu… au point que l'idée…
Homme assis devant une porte dans la rue

Casser du cassos

Ce genre de nouvelle est tellement banal que personne ne s’arrête dessus deux minutes pour tenter de comprendre exactement de quoi il s’agit. À la limite, c’est le type de chose qui réjouit profondément le travailleur pauvre harcelé…

Principe d'insincérité

Ce matin, je repensais à la question du non-recours aux droits sociaux. Ce n'est quand même pas rien, tous ces gens dans l'embarras qui mettent tant de mauvaise volonté à réclamer le secours qui leur est si généreusement octroyé par…
Vue générale de la terrasse

Collectif de l'huile de coude

Je sais, j'ai eu un mois un peu fainéant par ici, mais je suis contente d'avoir publié ce reportage chez Basta! Une chouette histoire qui colle la banane plus que les boules, par les temps qui courent, ça n'a pas de prix. Et ça se…

Déshabiller tout le monde pour n'habiller personne

Si le Gers est le pays du Bonheur dans le pré, alors le Garros, c'est le tas de compost qu'on planque derrière la haie. Le Garros. Déjà, il y a 30 ans, c'était le quartier à réhabiliter et à désenclaver. Un peu comme le Mirail…

La crise délibérée

Pendant que les forces de la contestation sociale pansent leurs plaies dans leurs quartiers d'été, celles de l'argent ne relâchent pas leurs efforts pour nous enfoncer chaque jour un peu plus dans la merde.

La machine à perdre

J'aimerais bien avoir ton point de vue sur la primaire socialiste.
En fait non, je te le dis : tu n'as pas du tout envie d'avoir mon point de vue sur la primaire socialiste.

La vie des lemmings

J'ai su que ça allait être une grande journée dès que je suis sortie de la douche en m'inversant le coude par la faute d'une culotte hargneuse planquée en embuscade devant le caillebotis qui me tient lieu de tapis de lavabo.

A la louche

Étrangement, cette année, la gueule de bois tombe un peu avant les fêtes.

Les petits ruisseaux

À moment donné, ils ont compris. Ils ont compris qu’il n’y avait rien à attendre des autres, des relais habituels. Ils ont compris qu’ils allaient devoir prendre leur destin en main.

Politics

Pour la plupart des gens, la politique, ça se résume à de foutus combats des chefs entre des Sarko-pas-beaux et des Ségolène-la-vilaine que l'on tranche, de temps à autre, d'un négligent bulletin de vote.
Et après, on s'étonne que le petit peuple se désintéresse de la chose publique !

10 bonnes raisons d'aller manifester demain

C'est à cela que l'on me reconnaît : c'est que j'ose tout, y compris de me tromper ou de me contredire sans même faire mine de m'excuser ou de chercher la moindre cohérence dans tout ce foutoir qui n'arrive même pas à me servir de pensée!