Articles

La servante écarlate assise en contre-jour devant la fenêtre de sa chambre

Que Dieu nous protège des bigots!

Cela fait tellement de temps que je vis sans religion que j'ai oublié la place que cela pouvait prendre dans la vie d'un être humain. Jusqu'à rendre inhumain, précisément. Juste un automate soumis au dogme, un zélote prompt à dominer…
Dessin d'un ouvrier le visage écrasé par une empreinte de chaussure, paru dans l'Humanité

En Marche… sur ta gueule de prolo

— Tu l'entends, là ? — Quoi ? — Ce silence ? Après le marathon présidentiel qui a saturé les canaux et les cerveaux h24 (comme disent les winners de la gagne) pendant plus de 8 mois, voilà le grand silence des législatives,…
Mais de femmes travaillant sur une machine à coudre

Petites mains et gros mépris

À quoi reconnait-on du bon journalisme? À ce qu'il s'emploie aussi à bousculer les idées reçues, à mettre en évidence ce qui est caché, à déconstruire les préjugés et les certitudes condescendantes. Cela fait un moment que…

Ma vie nickel chrome

On ne prête jamais attention au fait que l'on est en bonne santé qu'au moment précis où l'on découvre que l'on est malade. Sauf qu'il n'y a jamais de moment de précis. Pendant longtemps, on va bien et cela va de soi, puis des trucs se…

Éducations sexuelles

Ce jour-là Caro m'a rejointe dans la cour de récré avec le visage bouffi et le nez rouge de ceux qui ont déjà trop pleuré. Elle m'a juste dit : c'est la dernière fois qu'on se voit et ses yeux se sont de nouveau noyés. C'était au…

Du pain, des jeux et des glaviots

Cet été 2016 aura été celui de tous les records : records de chaleur, certes, mais aussi records de peur, de fureur et de laideur. Alors même que nous venions de nous faire enfiler dans les grandes largeurs par la loi « Travaille! »…

Valérie Trierweiler : les coulisses du pouvoir

Les scandales qui enflent comme des grenouilles folles dans la médiasphère ne m'intéressent généralement pas. Il s'agit le plus souvent de contrefeux médiatiques qui ont pour objectif inavoué de détourner l'attention des choses plus…

Debriefing essentialiste

De retour après la première université d'été du revenu de base à Périgueux. ▶ Le revenu de base comme levier émancipateur : critique du point de vue féministe - YouTube. La première chose que j'en rapporte, c'est cette…

Au nom du père

La polémique autour du mariage pour tous a surtout été une belle occasion ratée d’avoir un vrai débat de fond sur la société au lieu d’un affrontement stérile autour d'une problématique d’un autre âge.

Une vraie femme

La première fois que j'ai vu Renée Bagelet, elle n'était même pas là.

Faut-il museler Valerie Trierweiler?

Pour ceux qui auraient raté les épisodes précédents : nous avons un nouveau président qui nous a promis plein de changements et qui commence par arriver au pouvoir même pas marié. En plus, sa copine, elle est journaliste et elle n'a pas l'intention de s'effacer devant la carrière de l'homme, à la surprise générale. Et non contente de ne pas rester à sa place, elle exprime des opinions.

Tout le monde n'a pas la chance d'avoir une compagne féministe

Souvent, ils regardent monsieur Monolecte avec la larme à l’œil et s'apitoient sur son sort : vraiment, tu sais, tu en as bien du courage pour la supporter depuis tout ce temps. Mais ils ne se posent jamais la seule et unique question intéressante, à savoir le présupposé masochisme de celui qui a pu ainsi lier sa vie à la mienne pendant plus d'un quart de siècle.

Mes plus sincères salutations

C'est l'été en Maurienne et je dois avoir 14 ans. Les journées sont longues, lumineuses, remplies de nos jeux et de nos cris. On est une bande de potes. On est les terreurs de la montagne.

Campagnes

Je ne sais pas si je vais conquérir beaucoup de voix, mais d'ores et déjà, j'ai gagné pas mal de muscles dans la campagne pour les cantonales.

Burka sociale

De toute manière, le féminisme est un combat d'arrière-garde, puisque vous avez gagné.

L'inertie du quotidien

On ne vit que la nuit. Ou pendant les vacances. Pendant nos escapades. Nos fugues. On ne vit réellement que dans les interstices de l'existence.

Une éternité de solitude

Entre les discours creux, les opérations de sape de la société, les petites phrases assassines et le blanc-seing délivré chaque jour à la médiocrité ordinaire, une obscénité chasse une saloperie et on perd le compte de nos louches de merde quotidiennes.