Mythique pizza

La pizza est le symbole de la World Food par excellence, bien avant l’abominable hamburger des neiges. Et ça tombe bien, parce que cela peut être vraiment très bon!

La petite galette napolitaine à la tomate, orgigan et fromage a colonisé les assiettes du monde entier et ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre. Bien faite, une pizza est un aliment sain, complet et savoureux. Encore faut-il en maîtriser la fabrication.
Or, s’il existe de misérables freesbees industriels mal garnis, la pizza maison peut devenir un summum gastronomique, adapté à tous les goûts, toutes les bourses, toutes les traditions. La clé du succès : savoir faire la pâte. Voici ma recette.

La plupart des gens préfèrent acheter une pizza surgelée industrielle, sous prétexte que cela fait gagner du temps. Du coup, ils sont prêts à payer assez cher un truc plutôt pas terrible.
Avec un peu d’organisation, faire ses propres pizzas ne prend pas plus de temps et permet surtout de lâcher les rênes de son élan créateur, de frimer lorsque vous invitez des copains à la maison : "Et sur ta pizza, tu veux quoi?".

L’astuce, c’est de profiter d’un jour de repos pour préparer un bon paquet de pâte à pizza, en faire des petites boules que l’on place au congélateur et que l’on pourra ensuite utiliser à la demande. Faire la pâte est d’une simplicité enfantine et le prix de revient est ridicule : inutile d’acheter des préparations toutes faites qui ont surtout l’avantage de démultiplier le prix de l’ingrédient de base.

Pâte à pizza pour les nuls

A faire seul ou en famille, avec les gosses, pour rire ou se défouler.

Ingrédients

  • Un paquet d’un kilo de farine premier prix (n°55, parfaite!)
  • 2 sachets de levure de boulangerie traditionnelle
  • 1/2 litres d’eau (plutôt eau minérale si l’eau du robinet a un sale goût ou est calcaire, donc eau minérale)
  • 2 cuillères à café de sel
  • 2 cuillère à café de sucre
  • Huile d’olive

Préparation
– Tiédir l’eau, autour de 30°C, le doigt plongé dedans ne doit pas avoir de sensation d’inconfort.
– Verser dedans le sucre et le sel. Mélanger. Verser la levure. Fermer le récipient avec un film plastique par exemple et aller faire autre chose pendant un quart d’heure.

Un quart d’heure plus tard, votre eau est trouble et coiffée d’un gros bonnet de mousse épaisse qui n’est pas sans évoquer celle de la Guiness.
– Verser le contenu du paquet de farine sur votre plan de travail ou dans un grand plat large et évasé (je préfère le plat) et creuser un grand puits au centre.
– Verser l’eau dans le puit et commencer le mélange en touillant avec une cuillère au début, puis en terminant à la main.
– Quand votre pâte a absorbé toute la farine et est bien souple sous la main, ajouter une bonne rasade d’huile d’olive.
– Malaxer jusqu’à absorption complète, ou jusqu’à évacuation de toute tension nerveuse.
– Mettre à reposer à température ambiante sous un linge au moins une heure ou le temps d’un bon film.

Quand vous revenez, la pâte a bien gonflé. Pétrir une petite minute et la rouler en gros pâton. Scinder le pâton en 6 portions égales d’environ 250 g. Chaque boule permet de faire une belle pizza. Chaque boule peut être emballée individuellement et placée au congélateur. Vous venez en gros de consacrer 15 à 20 minutes de votre temps pour obtenir 6 pizzas.

Garniture à gogo

Un soir où vous êtes en panne d’inspiration, ou pressé, décongelez une boule.

La base de la garniture, c’est :

  • Du coulis de tomate avec de l’origan (il y a du très bon coulis pas cher en petites briques, toujours prêtes).
  • Du fromage (le top, c’est un mélange 50/50 d’emmental et de mozzarella).

Le reste, c’est en fonction de votre frigo et de votre inspiration.

– Étalez votre pâte à la taille de la plaque du four que vous mettez à préchauffer à fond.
– Huilez une feuille de papier d’alu ou, encore mieux, une feuille de papier sulfurisé, ou encore, encore mieux, utilisez une feuille de cuisson en silicone, sans huile, cette fois.
– Placez votre pâte abaissée dessus. Verser la tomate avec une petite louche dont vous utilisez le dos pour égaliser jusqu’à assez près du bord. Garnissez.
– Jambon, tomates fraîches, olives noires, poivron et oignon frais, tout est possible, à condition de bien étaler la garniture et de ne pas surcharger (sinon, ça ne cuit pas correctement).
Une fois enfournée, la pizza cuit en 10 minutes, à surveiller en fonction du four et de la garniture.

Pizza turque

Une de mes préférées.
– Faire précuire à la poêle de la viande hachée façon kefta (aux épices orientales), ou prendre des restes de kefta.
– Disposer une fine couche de viande hachée sur la base tomate (variante possible avec de l’oignon ou du poivron, mais je préfère simple). Ne pas mettre de fromage!
– Cuisson rapide, la pâte doit rester souple.
– A la sortie du four, ajouter vivement un mélange d’herbes fraîches : persil, coriandre et éventuellement menthe, un peu. Arroser d’un filet de citron. Rouler. Déguster comme un burritos.

14 réponses
  1. Fred
    Fred dit :

    D’ailleurs, je me souviens vaguement qu’une femme qui travaillait dans une association pour SDF avait pondu un bouquin sur la façon de se faire à manger correctement et pour pas cher avec en gros juste une casserolle. Vu mes talents culinaires et mon peu de goût pour la cuisine, ça me semble une bonne idée 🙂

    Répondre
  2. Claudius
    Claudius dit :

    Je vais lancer mes « préparateurs » sur la turque qui paraît bien sympathique.

    Chez moi aussi, c’est plus souvent pizza « maison » plutôt que pizza toute faite.

    Je suis tout à fait d’accord avec Fred et Nathalie pour une partie culinaire sur ton blog (c’est ce que j’ai fait modestement sur le mien). Ca fait du bien de s’extraire de temps à autre des pesanteurs de l’actualité pour s’écouter un peu vivre et se faire plaisir.

    Répondre
  3. michel974
    michel974 dit :

    mon plaisir est de préparer le coulis de tomate. je fais ma préparation avec des tomates bien mures, épépinées et sans pédoncule. je l’ai fais revenir à feu doux sur des oignons fondus à l’huile d’olive, une tête d’ail (qui ne doit pas noircir), un bouquet garni et un fond de sauce de viande. c’est simple et se conserve facilement.

    Répondre
  4. Ae2olivier
    Ae2olivier dit :

    Toujours fais comme ça depuis des années. Je trouve vraiment idiot de payer 10 fois plus et d’attendre comme un abrutis, alors que l’on peut le faire soit même et que c’est bien meilleur. J’ai montré comment faire à ma fille de 14 ans, et bien même un ado y arrive. Comme quoi pas besoin d’être un génie.

    Répondre
  5. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Erratum : J’avais écrit viande à shawarma, mais il fallait lire kefta. En plus, si vous faites vos keftas à l’agneau ou au mouton, c’est encore meilleur. Pour les garnitures, vous pouvez laissez les compositions les plus orginales en commentaires ici.

    Répondre
  6. luietmoi
    luietmoi dit :

    Bonjour, Bravo Agnès ! Il y a longtemps que le fais mes pâtes à pizza, mais avec une telle facilité jamais !!! Le résultat sensas ! Pour cuire les garnitures facilement, cuire par couche !

    Pour une pizza banale : mettre la sauce tomate (à son goût) sur la pâte étalée, 5mn au four chaud, 2ème couche : fromage(s) au choix : 5 mn et ensuite un oeuf (la cuisson du blanc : à l’oeil !) C’était un régal ! Merci. Y a-t-il d’autres recettes sur d’autres thèmes ?

    Répondre
  7. miam miam
    miam miam dit :

    Recette tout à fait viable.
    Le principale dans une pizza est la pâte qui renferme vraiment tout un savoir faire et une chimie des ingrédients qui la compose qu’il faut apprendre à dompter.
    Nous avons l’expérience de la pédagogie à appliquer pour expliquer le pourquoi du comment.
    Une seule solution : http://ecoledepizzaiolo.free.fr
    Cordialement

    Répondre
  8. miam miam
    miam miam dit :

    Recette tout à fait viable.
    Le principale dans une pizza est la pâte qui renferme vraiment tout un savoir faire et une chimie des ingrédients qui la compose qu’il faut apprendre à dompter.
    Nous avons l’expérience de la pédagogie à appliquer pour expliquer le pourquoi du comment.
    Une seule solution : http://ecoledepizzaiolo.free.fr
    Cordialement

    Répondre
  9. Natacha Chauvet Slébioda
    Natacha Chauvet Slébioda dit :

    J’ai la recette de la véritable pâte à pizza, transmise par un sicilien qui l’a tenait de sa mère, c’est pas tout à fait celle que vous énoncez…
    1 kg de farine type 55
    1 œuf entier
    10 g de levure de boulangerie fraîche
    70 cl d’eau tiède
    20 cl d’huile d’olive
    1 cuillère à soupe rase de sel

    Pétrir 15 mn, couvrir avec un torchon mouillé, laisser lever quelques heures, diviser en 8 parts.
    Si vous souhaitez congeler la pâte pour un usage ultérieur mettre chacune des parts dans un film plastique ou garder au frais sous un torchon remouillé tout les jours (maximum 15 jours au réfrigérateur).
    Quand la pâte est congelée la laisser 2 h à 2h30 décongeler à température ambiante avant d’utiliser.
    Rouler, garnir, cuire à four très chaud 8 mn.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *