Mise au point

En ayant eu son quart d'heure de célébrité sur le réseau, ce blog a attiré des lecteurs de tous horizons, avec des avis tranchants et bien marqués. C'est une bonne chose que de ne pas ronronner entre soi. Mais quand ça tourne au pugilat à longueur de commentaire, ça finit par lasser.

Vitesse et précipitation

Plus vite, plus haut, plus loin, voilà où nous entraîne le culte de la performance. Jusqu'à l'emballement et l'agitation compulsive.

Bretonnades

A défaut de présenter un projet de société, d'avoir une vision d'avenir, Thierry Breton, à l'instar de la classe politique actuelle, se contente donc de fustiger les Français, une fois de plus.

Acquis social, tu perds ton sang froid!

Cela fait quelques temps déjà que la classe politique "progressiste"[1] regarde de travers les fameux acquis sociaux en parlant de privilèges, de crispations et d'archaïsmes qui entravent la marche conquérante de leur vision du…

Petite contrariété n°1

Il y a une sorte de jeu, entre bloggers, qui consiste à lancer une série de billets sur un thème et à inviter les autres à y aller de leur propre comptabilité. Torpedo avait ainsi repris une série sur les plaisirs honteux, mais voilà, je n'ai honte de rien...
Du coup, je lance la mienne, celle des petites contrariétés de la vie quotidienne, des petites choses sans conséquence qui agacent prodigieusement ou laissent interloqué.

Etre comme l'oiseau sur la branche

J'ai déjà dit, et je me répéterai encore, que je suis devenue fan de l'émission Charivari de Frédéric Bonnaud sur France Inter.
Et par dessus tout, ce que je préfère, ce sont les quelques trop rares minutes qui sont accordées à mon chroniqueur préféré, l'inénarrable Philippe Collin.

Seuls au monde

Peut-on disparaître totalement? Devenir socialement invisible, jusqu'à dissolution complète dans l'oubli?

Disque rayé

Le gouvernement l'a dit : priorité à l'emploi, avec des mesures fortes, efficaces et rapides à mettre en place.

La République des autistes

Une semaine après le séisme électoral du 29 mai, il est temps de réfléchir aux conséquences réelles et profondes qu'ont eu la campagne référendaire et le vote qui l'a sanctionné ensuite.

Les petites entreprises de la crise

L'année 2004 a vu 225 000 créations d'entreprises, soit une hausse de 13% sur un an!
Pas de quoi pavoiser, si l'on comprend qu'il s'agit là d'un effet direct d'une conjoncture économique très défavorable, et que cette forte augmentation s'explique par un fort taux de chômage, ce qui pousse les personnes ne parvenant pas à retrouver un emploi à tenter de créer leur propre activité, souvent sans en avoir les moyens.