Articles

Un étron juste à côté d'une pâquerette.

Nous, Daniel Blake

Je crois qu'il ne faut jamais rien attendre d'un film. Ni du bien ni du mal. Il faut toujours en savoir le moins possible et commencer la séance l'esprit aussi ouvert que les adducteurs de Jean-Claude Van Damme. Je déteste être influencée…
Groupe d'enfants dans un atelier éducatif dans un centre commercial

La fabrique de la soumission

Hier soir, je tombe sur un bout de Divergente, un film que ma fille m'a trainée voir au cinéma, comme Labyrinthe ou Hunger Games. Et je me surprends à être captivée non pas tant par l'histoire, mais par la simple dynamique de ces jeunes…
Groupe d'enfants dans un atelier éducatif dans un centre commercial

La cavalerie judiciaire*

Je rappelle toujours que le prix de la journée en détention, c'est 80 € et que dans les hôpitaux ou ailleurs, c'est dans les 6 ou 800 €. Donc, quand les caisses sont vides, on fait pas de sentiments, on fait de l'utile (...)
Je pense que c'est une façon de se débarrasser à bon prix de ce qui est parfaitement improductif et coûteux : la misère est improductive et coûteuse.
Christiane de Beaurepaire, psychiatre, ancienne chef de service psychiatrique de la maison d'arrêt de Fresnes

Groupe d'enfants dans un atelier éducatif dans un centre commercial

Tarnac m'a tuer

C'est un vieux réflexe policier, bien compréhensible, qui veut que quand on tient un coupable idéal, autant l'utiliser jusqu'au trognon.