Miniver report

En vérité, je vous le dis : celui qui croit en Ma Parole sera sauvé, mais le mécréant qui refuse de regarder en face la lumière de Ma vérité, celui-là, il va en chier des ronds de chapeaux.

Légitimité du doute

Comme le dit si bien Paul Moreira, quand on produit une télé café du Commerce, on obtient forcément des brèves de comptoir. Seb Musset nous fournit les pièces à conviction :

si vous regardez ça [Loose Change], vous ne croyez plus à rien.

Il est juste très très vraisemblable que la version officielle américaine ne corresponde pas tellement à la réalité, ils refusent tellement – pourquoi ils ne nous montrent pas les caméras de surveillance qui ont… – ils ont intérêt à nous montrer un avion qui frappe le Pentagone, non, c’est un missile américain qui frappe le Pentagone, tout simplement, donc, ils ont provoqué eux-mêmes, ils ont tué des Américains. On apprend la vérité toujours une trentaine d’années après, mais là, on le sait maintenant.

Soyons clairs : Bigard n’est pas ma tasse de thé. L’humour en slip kangourou qui baille à l’entrejambe me fait parfois bien rire, mais je ne suis vraiment pas fan de Bigard, que ce soit l’humoriste ou le pote de… d’un autre côté, tout le monde ne peut pas avoir la classe, le talent et la mesure d’une Cotillard, sévèrement burnée par ailleurs. Mais la question n’est pas là. La question lancinante est : au nom de quoi est-il impensable d’exprimer des doutes sur la version officielle du 11 septembre 2001, dont l’anniversaire tombe étrangement aujourd’hui (admirons mon sens de l’à propos)?
Il est aujourd’hui impensable de simplement se poser des questions sur les failles béantes du rapport officiel pondu en 2004. Bigard a du manger son slip pour pouvoir continuer à bouffer, Marion a presque été privée d’Oscar pour crime de lèse-vérité et ne parlons même pas de Thierry Meyssan, le journaliste qui a osé en France écrire un livre sur les failles du rapport et qui, depuis, sent littéralement le souffre. D’ailleurs, quiconque cite le nom de Thierry Meyssan est très probablement un adorateur d’X Files, un complotiste forcené, voire un adepte sectaire borné décérébré et en devient sur-le-champ totalement infréquentable.

Pourtant, il me semble assez légitime d’interroger le réel et encore plus de soumettre les diseurs de vérité au filtre du doute. La même administration Bush ne nous a-t-elle pas fourni moult preuves quant à la nécessité d’envahir l’Irak pour empêcher la prolifération des ADM? Ces mensonges d’État, aujourd’hui avérés, n’ont-ils pas servi à légitimer une guerre illégale? Pourtant, il ne s’agit pas là d’un mensonge sans conséquence, puis qu’au 8 septembre 2008, l’invasion de l’Irak a déjà coûté la vie à 4155 soldats côté envahisseurs, plus 30­568 blessés, sans compter (qui les compte, d’ailleurs?) les Irakiens dont la vie a été abruptement abrégée que ce soit directement (bombes, balles and co) ou indirectement (blocus, exode), les chiffres oscillants entre 130000 et plus d’un million de morts…

La possibilité du doute

Pour appuyer la vérité officielle indéboulonnable, il y a Edvige. Prénom féminin charmant qui cache un système qui permet de :

  1. De centraliser et d’analyser les informations relatives aux personnes physiques ou morales ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui jouent un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif, sous condition que ces informations soient nécessaires au gouvernement ou à ses représentants pour l’exercice de leurs responsabilités ;
  2. De centraliser et d’analyser les informations relatives aux individus, groupes, organisations et personnes morales qui, en raison de leur activité individuelle ou collective, sont susceptibles de porter atteinte à l’ordre public ;
  3. De permettre aux services de police d’exécuter les enquêtes administratives qui leur sont confiées en vertu des lois et règlements, pour déterminer si le comportement des personnes physiques ou morales intéressées est compatible avec l’exercice des fonctions ou des missions envisagées.

Il ne s’agit pas là de ficher les délinquants notoires sur la base de faits établis, comme c’est le cas du casier judiciaire, mais de collecter des données très personnelles sur des personnes a priori respectueuses des lois, en fonction de leurs engagements sociaux ou la possibilité qu’éventuellement, un jour, elles puissent ne plus être si respectueuses des lois. Militants, opposants, syndicalistes, il s’agit clairement de surveiller les personnes en fonction de leurs opinions et engagements! Autrement dit, tu n’as encore rien fait, mais tes activités citoyennes nous laissent penser qu’a priori, il est nécessaire de te ficher, juste au cas où… ou comment Minority Report vient de basculer dans le champ de la réalité.
Face à l’opposition grandissante à ce concept purement liberticide, le miniver du microcéphale tente de calmer les esprits et désamorcer les critiques en proposant quelques retouches cosmétiques à la marge, voire même de la poudre aux yeux, escomptant que personne n’aille lire le texte de loi. Ainsi, le droit à l’oubli pour les mineurs… est prévu dans le texte d’origine pour tous, puisque les données ne peuvent être conservées plus de 5 ans… et que les questions relatives à la sexualité et à la santé n’étaient pas abordées dans le texte… Bien plus qu’un déficit d’informations, une bien belle démonstration d’enfumage qui ne change rien du tout au principe fondamental du texte : rendre éminemment suspecte toute activité civique ou militante et mettre concrètement en place une police de la pensée.

Nous avons les moyens de te faire crever

Ne pas remettre en question, ne même pas émettre de doute sur la vérité officielle sous peine d’être lynché médiatiquement, ne pas s’investir dans la vie publique et citoyenne sous peine de devenir un suspect potentiel, il s’agit déjà là de ce que l’on pourrait appeler des signaux extrêmement forts sur l’état réel de notre paradigme démocratique contemporain. Mais le champ de l’intrusion de la suspicion généralisée (enfin surtout concentrée sur les classes dangereuses) vient de trouver un ancrage très éclairant dans les nouvelles méthodes d’investigation enseignées au contrôleurs de la CAF, lesquelles visent à traquer l’intentionnalité subversive de ces félons de pauvres. Autrement dit, il ne sera plus franchement nécessaire d’étayer une décision de privation d’un pauvre de ses subsides sur des faits établis et des preuves concrètes, mais d’identifier des postures ou des tics langagiers qui, selon une méthode de psychologie sociale de comptoir (mais sous copyright !) qui n’a rien à envier aux approximations des gourous de la PNL, trahissent l’intentionnalité subversive de la fraude.
Et quand on sait que la CAF se réserve le droit de suspendre immédiatement les prestations en cas de simple soupçon de fraude, on comprend mieux tout l’intérêt de mettre en place des méthodologies de contrôles qui n’ont même plus besoin de s’appuyer sur des faits pour étayer le fameux soupçon de fraude.

Se gratter la joue avec le majeur peut aussi bien signifier qu’on est un candidat noir à la présidence des USA qui veut réduire les blancs en esclavage ou qu’on est en train de se payer la tête du contrôleur de la CAF et qu’il convient d’immédiatement nous couper les vivres. Peut-être même que nous sommes un révisionniste complotiste militant qui s’ignore bon à excommunier et à coller dans Edvige.

Alors que le modèle capitaliste s’enfonce de manière de plus en plus évidente dans une crise structurelle majeure (et non conjoncturelle comme on tente de nous le vendre), alors que la pauvreté et les inégalités explosent sous le joug de la dictature du profit à tout prix, alors que les machines financières se sont emballées hors de tout contrôle et réclament pourtant de moins en moins de règles et de contraintes comme remède au chaos, l’étau de la société de contrôle se referme inexorablement sur les citoyens dans un régime qui banalise le délit d’opinion, le crime de lèse-majesté et la culpabilité a priori, dans le règne absolu de l’arbitraire et du soupçon.

Le miniver vous salue bien…

Powered by ScribeFire.

62 réponses
  1. Made
    Made dit :

    Je suis d’ accord avec le texte…Rien à redire mais cette fois-ci beaucoup de monde ont compris le système.

    En examinant mon " vécu", j’ ai 5 motifs de " mise à mort".

    J’ en suis fière, je les revendique et j’ écrase la queue du miniver.

    Répondre
  2. Jean Claude Goujat
    Jean Claude Goujat dit :

    Euh????réhabiliter Thierry Meyssan me semble un peu osé.Parce qu’il ne s’est pas contenter de mettre en cause la version officiéle il a carrement dit que les attentats avaient été organisés par Bush.
    La petite arion a une position autrement intelligente.
    Parce que c’est bien l’enquête officielle qu’elle remet en cause.Et pas seule,les familles de victimes aussi,des journalistes et des politiques.
    Mais il faut faire attention,il y a une marge entre affirmer que les attentats n’ont pas eu lieu,que c’est les USA qui les ont organisés et mettre en doute la version officielle.
    que les Etats Unis aient une responsabilité dans ces évènements par leur attitude en Afghanistan et leur politique à courte vue depuis bien avant l’invasion soviètique est évident.Mais faisons attention à ne pas faire d’amalgames.
    Mais le 11 septembre,j’ai plutôt tendance à penser au 11 septembre 1973,jour noir pour la démocratie sociale,la liberté,pour le Chili.
    Coup d’état provoqué par la CIA,Kissinger,Nixon et Pinochet réunis qui aura couté la vie aux meilleurs militants,intellectuels chilien.
    On parle beaucoup du 11 septembre 2001,peu de 1973 et pourtant ne sont ils pas les deux visages d’un même problème?

    Répondre
  3. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Je ne décrète pas qui a raison et qui a tord, je souligne qu’il n’est pas possible d’émettre des doutes sur la version officielle, alors même que l’administration qui a produit cette version a été depuis chopée en flagrant délit de mensonge intentionnel, mensonge qui a coûté la vie à énormément de gens. Peut-être que la version officielle est vraie, mais quand des gens prennent la peine de relever quelques incohérences et questions dans cette version, il serait logique qu’on leur apporte les éclaircissements nécessaires pour écarter ces interrogations plutôt que de les railler et de les bannir. Non?

    Vue la portée géopolitique de cet évènement, il ne me semble pas non plus totalement échevelé de demander l’ouverture d’une nouvelle enquête indépendante qui aurait pour mission d’éclaircir les points d’ombres de l’enquête v1.0 et permettre à chacun d’approcher au mieux de la réalité des faits. 

    Il y a donc une vérité officielle inébranlable, gravée dans le marbre, un consensus qui interdit tout remise en question de cette vérité, tout comme il y a un fichier des potentialités délinquantes et des citoyens engagés, tout comme il existe un système d’investigation social qui part du présupposé que tout est mensonge. Personnellement, je trouve la conjonction de ces tendances loin d’être anodine, mais très significative. Cela va bien avec la ségrégation sociale et raciale exponantielle, l’accroissement abrupte des inégalités jusqu’au cœur des pays les plus riches et les plus démocrates et les différentes couches de contrôle qui s’empilent partout depuis ce fameux 11 septembre. Nous sommes dans une logique de confiscation massive (droits, ressources, libertés) qui s’appuie délibérément sur un contrôle renforcé des populations.

    Bref, ça pue!

    Répondre
  4. el ryu
    el ryu dit :

    Salut Monolecte,

    C’est marrant j’étais juste en train d’écrire un post (je suis en vacance depuis ce matin) sur le même sujet que j’hésitais à mettre en ligne. Avec évidemment un point de vue similaire…

    Tiens ben je vais peut être le finir alors si tout le monde s’y met….

    Répondre
  5. yenayer
    yenayer dit :

    Ah, mais Agnès, je m’inscris en faux .
    Il est permis d’avoir des doutes et nous y sommes même encouragés. On est encouragés à avoir tous les doutes possibles et imaginables concernant les musulmans et l’Islam. 😉
    En attendant, je fais mon ramadhan en priant Dieu de m’envoyer une vierge pour fonder une famille.

    Répondre
  6. Stanislas
    Stanislas dit :

    Bonjour Agnès,

    Pour la charge contre Edvige (comment ça doit être relou pour toutes les nanas qui s’appellent comme ça, soit dit en passant…) je suis d’accord. Mais pour l’intro sur le thème, "le 11 septembre, on a le droit de se poser des questions dessus" désolé mais je ne te suis pas du tout. Ca me fait penser que certains esprits engagés cèdent parfois aux travers qu’ils dénoncent. En l’occurrence le soupçon généralisé. Je veux bien qu’il faille maintenir vif son sens critique en toute circonstance, et ne pas hésiter à l’exercer sur tout objet, mais là je crois que l’habitude de voir les gouvernants travailler contre nous en égare certains au point d’imaginer des machinations aussi monstrueuses que totalement irréalisables. Je suis un peu désolé de voir que quelqu’un d’aussi remarquablement lucide comme tu sais l’être la plupart du temps se compte parmi ceux-là…
    Cela dit, merci pour tout, c’est un chouette blog.

    Répondre
  7. gallier2
    gallier2 dit :

    C’est vrai qu’il n’y a aucun doute à avoir concernant le 11 septembre 2001. Il y a même une théorie du complot absolument ridicule qui dit que 19 arabes^H^H^H^H^H^Hterroristes dirigés par un grabataire au fin fond d’une caverne en Afghanistan auraient réussi à détourner 4 avions en utilisant des cutters et à voler plusieurs heures au-dessus du territoire le plus surveillé au monde et à toucher des cibles vachement balèzes à toucher même pour des as de pilotage. Ensuite dans une sympathique accomodation des lois de la physique (Allah est grand apparement) l’acier se met à fondre dans de simple feux de kérosènes (faudra que je fasse gaffe la prochaine fois que je fais un barbecue) et 3 immeubles s’effondrent. Le troisième a eu même la gentillesse de le faire sans intervention d’avion et en plus de l’annoncer 20 minutes avant en directe sur la BBC.

    Répondre
  8. Eric
    Eric dit :

    Sans vouloir parler de la vraissemblance (ou plutot de l’invraissemblance) de la thèse de Meyssan, c’est vous Stanislas qui n’êtes pas assez lucides.

    Le Meyssan il a tout de même réussi à trouver un document officiel, déclassifié, donc vérifiable par tout le monde, où l’état américain avait imaginé faire écraser eux même un avion de grande ligne sur des batiments civils pour simuler un attentat. C’était à une autre époque, avec un contexte et une réalisation qui n’ont rien à voir. Par contre du coup dire que c’est inimaginable ou irréalisable c’est aller vite en besogne.

    Bref, quand il est visible que les annonces officielles comportent une part de faux, il ne faut pas s’étonner que les gens cherches des thèses. La majorité de ces thèses seront fausses, et certaines seront tordues, mais je ne m’offusquerai pas qu’elles soient exprimées. Je me contenterai de m’offusquer de la version fausse soutenue officiellement.

    Répondre
  9. Robespierre
    Robespierre dit :

    Bonjour Agnès,

    Je suis navré de lire que certain commentateur (singulier individu) confond doute et affirmation que noir si pas blanc, renvoyant dos à dos les amateurs de complot officiel et officieux.
    Quelqu’autre a-t-il subi sur notre deuxième chienne de TV, à 20 h bêlantes et des brouettes, la pitoyable imagerie placardée par nos officines bien-pensantes sur les "égarés-qui-doutent" ?
    Outre son effet émétique immédiat, le reportagicule illustrant ce propos mériterait de passer à la postérité comme monument ultime érigé à la mauvaise foi. Entre autres perles il y est affirmé que le "mythe" est uniquement le fait de trois adolescents qui ont bidouillé sur leurs petits nateurs un joli film en 3D que, vénaux, ils vendent sur internet.
    Les quelques pauvres dizaines d’encalaminés du neurone qui n’ont pas encore compris que les médias ne mentent pas sont donc simplement victimes de la poussée primale de testostérone de trois imbéciles pas même en age de voter oui aux bons traités.
    Merci aux auteurs de cette caricature et à leurs diffuseurs serviles. Même les plus convenus des idolâtres vacilleront dans leurs convictions s’ils ont pu avaler ce boisseau de couleuvres.

    Répondre
  10. sceptique
    sceptique dit :

    "au nom de quoi est-il impensable d’exprimer des doutes"

    Au nom de rien, c’est très sain de douter. Si seulement Bigard avait exprimé des doutes.

    "J’en suis sûr et certain : les deux avions qui se sont écrasés sur le Pentagone n’existent pas. C’est un missile américain qui a frappé le Pentagone"

    Il n’y a aucun doute ici.

    D’autre part, les gens qui ne font pas la différence entre "les etats unis ont organisé le 11 septembre pour faire la guerre à l’irak" et "les états unis ont opportunément utilisé l’evenement du 11 septembre pour manipuler l’opinion et faire la guerre à l’irak" ne font pas la différence entre un vague soupçon et un doute raisonnable. Les doutes sont d’autant mieux établis qu’ils reposent sur des faits. Je n’ai pas lu le rapport officiel de 2004, mais j’ai lu le livre de Meyssan et s’il sent le souffre à présent c’est parce qu’il s’est complètement décrédibilisé. (http://www.pseudo-sciences.org/spip…)

    Répondre
  11. Stanislas
    Stanislas dit :

    Ok, ok, ne tapez pas. Agnès ne se prononce pas sur le fond, j’ai bien compris. Qu’il y ait une version officielle présentée comme indiscutable, je suis d’accord pour trouver que ça craint, mais en même temps produire une vérité officielle, c’est justement le job des officiels… Je trouve que l’exemple du bannissement de Meyssan n’est pas le meilleur pour défendre la nécessité du doute. Ce garçon n’a pas exprimé des doutes, il a échafaudé toute une explication alternative à la version officielle sur fond d’idéologie anti-américaine. Toutes proportions gardées, on avance pas l’exemple des négationnistes pour dire que l’Histoire est une construction contingente.
    Maintenant, que le gouvernement américain ait verrouillé la communication sur cet événement c’est certain, qu’il ait eu dans cet histoire des choses à cacher c’est possible, mais personne ne pourra déterminer la vérité en s’improvisant ingénieur après deux heures passées sur internet. J’applaudis à la demande d’enquête indépendante, tout en sachant que le gouvernement américain n’a objectivement aucune raison de l’accepter. Ni lui, ni tout ceux qui ont utilisé la peur du terrorisme depuis ces attentats pour faire passer leurs politiques intérieures sécuritaires ou extérieures guerrières. Où finalement l’on se retrouve : il est bien question de pouvoir sur l’information à des fins de contrôle des masses et tout les appel à la vigilance sont les bienvenus. Mais vindiou ce n’est pas d’illuminés comme Meyssan dont on a besoin pour se sortir le cul des ronces! Que les attentats aient été exploités à des fins de propagande ne prouve pas qu’ils avaient été planifiés. Et la raison, la simple raison, nous oblige à reconnaître qu’une telle machination n’aurait pas tenu deux secondes.

    Répondre
  12. yelrah
    yelrah dit :

    -"réhabiliter Thierry Meyssan me semble un peu osé"-
    -"Sans vouloir parler de la vraissemblance (ou plutot de l’invraissemblance) de la thèse de Meyssan"-
    -"j’ai lu le livre de Meyssan et s’il sent le souffre à présent c’est parce qu’il s’est complètement décrédibilisé"-
    -"Mais vindiou ce n’est pas d’illuminés comme Meyssan "
    -"Et la raison, la simple raison, nous oblige à reconnaître qu’une telle machination n’aurait pas tenu deux secondes."-

    Un paquet de balèzes se soir tient…

    Répondre
  13. matou
    matou dit :

    @sceptique
    Si je comprend bien ton argumentation, il est permis d’avoir des doutes, mais pas d’avoir une certitude différente de la version officielle ?
    J’ai bon ?

    Répondre
  14. dominique
    dominique dit :

    je suis certainement quelqu’un qui doute facilement, alors oui depuis 3 ans que j’ai vu les premières videos…j’en ai pris un coup…mais j’en ai pris un autre en voyant que la parole est interdite, que des artistes se voient obligés de se taire , faute de pouvoir poursuivre leur carrière…et je viens de vivre à une echelle infinitésimale le lynchage de pensée…sur ce sujet..sur un autre blog que le mien…alors la réalité est peut-être ailleurs mais…la gentille fable des méchants …contre les USA!!!

    Répondre
  15. sceptique
    sceptique dit :

    @matou: Si tu comprends bien mon argumentation, il est permis d’avoir des certitudes lorsque l’on a des preuves certaines. Le dico et moi même, on est du même avis. Sans preuves, on est dans le domaine de la croyance. Si entre la croyance et la certitude, il y le doute, celui ci est de plus ou moins bonne qualité en fonction des éléments qui le soutiennent. C’est une démarche scientifique (et accessoirement journalistique) classique. Donc doutez, mais doutez bien.

    Répondre
  16. gerard
    gerard dit :

    gallier2: oui, l’acier ne peut pas fondre dans un feu de kérosène.
    Par contre, il devient mou à une température bien inférieure, d’après cet article:
    http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/
    Et quand on demande à de la guimauve de soutenir des milliers de tonnes, ça peut ne pas tenir. Si c’est une explication correcte de l’effondrement des tours du WTC, ça veut dire que ça avait été construit au rabais. Pas vraiment surprenant hein. Et pas vraiment surprenant que certains essayent de le dissimuler.

    En ce qui concerne la grande conspiration, on devrait plus se référer à l’histoire pour en juger, parce que c’est vrai que plusieurs dizaines d’années après on en sait souvent plus. L’histoire nous apprend que le type de conspiration étatique consistant à provoquer des réactions violentes en organisant une attaque contre soi-même est plutôt rare. En fait, seule l’Allemagne nazie a certainement commis ce genre de choses au moins une fois (l"attaque simulée de Gleiwicz, et peut-être le Reichstag).
    Il est intéressant de noter que même l’Allemagne nazie a cherché à éviter de tuer de bons Allemands dans l’attaque de Gleiwicz.

    Par contre, pas mal de services secrets ou polices ont laissé des attentats se commettre volontairement. Le risque est bien moindre: on risque juste de se faire accuser d’incompétence, et l’émotion soulevée évite les questions embarrassantes.

    Bernard Thomas (le journaliste du Canard) avait évoqué dans un livre appelé ‘les provocations policières’ (1972) la bombe jetée au Parlement en 1893 par l’anarchiste Vaillant et pensait que les documents existants prouvent que la bombe avait été fabriquée dans le laboratoire de la Police Parisienne. La bombe avait été conçue pour ne pas faire de morts, mais elle a servi le but visé, qui était de galvaniser le Parlement pour voter ce qu’on a appellé alors les ‘lois scélérates’ (très modernes maintenant).
    Par contre, Vaillant était effectivement un anarchiste sincère et donc tout n’avait pas été machiné par la Police. Bernard Thomas évoquait aussi les attentats sous le Tsarisme en Russie, où les services secrets avaient été plusieurs fois avertis d’attentats qu’ils avaient laissé commettre en toute connaissance de cause.

    On ne peut pas exclure un élément de machination, des éléments des services secrets/police donnant un coup de main discret à la réalisation d’un attentat sans qu’il y aie aucun accord avec les auteurs de l’attentat, sans que ça remonte nécessairement au plus haut niveau (tout le monde n’était pas au courant au Parlement Français de 1893, si le député qui a perdu un oeil dans l’affaire avait appris que la bombe avait été fabriquée par la Police il aurait probablement été pas enchanté). Le problème est que ce genre de manoeuvre est très difficile à prouver, selon l’expression célèbre, il ne faut jamais attribuer par principe à la malice ce qui peut provenir de l’incompétence. Les non-dits de l’enquête officielle s’ils existent peuvent aussi bien s’expliquer par la volonté de dissimuler des quantités de stupidité crasse.

    Répondre
  17. user.von
    user.von dit :

    sur le 11 sept., l’usage qui est fait des théories dans tous les sens, lire ce qu’en dit Chomsky dans son dernier ", sur quoi met fort justement l’accent The Vive le Feu Literary Supplement :

    "Il faut quand même se poser des questions. D’abord sur les preuves matérielles. Il y a des coïncidences inexpliquées, des témoignages personnels, etc., mais cela ne pèse pas lourd. On en trouve dans n’importe quel événement mondial complexe. Au sujet des preuves matérielles, peut-on vraiment devenir un expert très qualifié en génie civil et mécanique en passant une heure ou deux sur Internet ? Si oui, il faut dissoudre les sections génie civil et mécanique du Massachusetts Institute of Technology. (…)"

    "Ce qui nous amène à une seconde question. Pourquoi ce débat autour du 11 septembre est-il si bien toléré ? Je soupçonne le pouvoir de le voir d’un bon oeil. Il capte énormément d’énergies et les détourne des véritables crimes de l’administration, infiniment plus graves. (…) "

    "L’argument "à qui profite le 11 septembre ?" n’a guère de poids. Dans ma première interview après le 11 septembre, je crois avoir fait cette prédiction pas particulièrement brillante : tous les pouvoirs du monde allaient immédiatement exploiter l’événement à leurs propres fins. La Russie allait durcir ses atrocités en Tchétchénie, Israël en Cisjordanie, l’Indonésie à Aceh, et la Chine dans ses provinces occidentales. Aux Etats-Unis on s’en est servi de la façon que l’on sait, mais aussi de beaucoup d’autres, moins médiatisées. (…)"

    "L’idée même n’est pas crédible. Pour qu’il y ait une once de vérité dans les théories sur le 11 septembre, il faudrait qu’il y ait eu un énorme complot, incluant les compagnies aériennes, les médias, la préparation des faux avions. Il aurait fallu mettre au courant quantité de gens dans l’administration. Ils ne s’en seraient jamais tirés. Même une dictature n’aurait pas pu. C’est une opération vraiment risquée. LA probabilité d’une fuite est très élevée : ça se serait su tout de suite. Et la moindre fuite aurait aligné tous les dirigeants devant le peloton d’exécution, et sonné le glas du Parti républicain à jamais. Et pour gagner quoi ? Un prétexte pour faire ce qu’ils auraient fait de toute manière, sous un autre prétexte qu’ils auraient pu trouver (…)"

    ici : http://www.bakchich.info/article495

    Répondre
  18. emcee
    emcee dit :

    Bravo, Agnès, super billet.
    En effet, il y a de gros doutes. Et si en France, la seule référence, c’est Meyssan, qui fait un peu "allumé", disons-le, ce n’est pas le cas ailleurs.
    Pour moi, le truc qui m’a fait tiquer dès le départ, c’est le passeport du "terroriste" tranquillement posé sur le tas de gravats.
    Il ne faudrait pas nous prendre pour des truffes, non plus!
    Donc, il y a un gros point d’interrogation sur tout et ce qui est le plus troublant, c’est que les autorités, qui ont présenté un rapport bâclé et du bout des lèvres (alors que l’événement était d’importance, me semble-t-il), refusent de rouvrir l’enquête.
    Après tout, ce serait une façon d’éventuellement se disculper si elles n’ont rien à voir là-dedans. Non?

    Répondre
  19. jean-christophe
    jean-christophe dit :

    Pour le 11 Septembre, le complot est effectivement difficile à envisager. On peut davantage penser que la CIA a pu fermer les yeux ou meme jouer un role de "facilitateur" comme pour l’assasinat d’Allende, la résistance afghane contre l’URSS, l’attaque de l’Irak ou récemment l’aventure Géorgienne.

    Répondre
  20. jean-christophe
    jean-christophe dit :

    Sinon a t’on le droit de dire que Bush a tué plus d’Irakiens que Saddam, que l’humanité peut remercier (temporairement) les chinois d’avoir instauré l’enfant unique, qu’Israel pratique l’apartheid, qu’on est contre l’Europe libérale-capitaliste et que les Ossetes ont droit aussi à l’indépendance, que les Estoniens votent par Internet mais pratiquent l’epuration ethnique des russophones, que avec leur colonialisme, leurs émissions cumulées de CO2, leur libéralisme outrancier et leurs politiques agricoles, les Etats Unis puis l’Europe ont commis le plus grand crime contre l’humanité de tous les temps, qu’en France nous sommes plus pres d’une dictature que d’une démocratie, que les religions ont bien décimé l’humanité aussi, que les humains doivent arreter de se multiplier comme des lapins, que beaucoup de français ressemblent beaucoup à des collabos, qu’il n’y a pas que le boulot et le pognon dans la vie, que l’humanité et beaucoup d’espèces vont y passer , que le développement durable c’est de la merde, que les politiques sont à gerber et que ce monde me fait chier?
    Puis je dire aussi que la lecture de votre blog détends bien quand méme 🙂

    Répondre
  21. manu25
    manu25 dit :

    @ Agnès,
    as tu entendu les radios , as tu lu la presse ce matin, mais m’dame ou Mr sieur Dem(eu)rant : la crise est derrière nous, tiens j’ten vas le prouver (Pov trouc du cul de journaleux de mes deux … Que je n’ai pas; tiens je la ressortirai à Brice celle là)
    démonstration : les prix du gaz oil ont baissé, pas le prix du sans plomb ? Ha bon ? Mais de ce pas, je m’en vais demander explication à TOTAL, et tutti quant i, et puis c’est pas des culs terreux ces mecs ils ne posent pas de questions du type : quoi faire avec 1100 euros par mois…
    Bref, je ne sais pas de quoi je parle, je m’en fout royalement ce qui me préoccupe c’est : y’aura t’il caviar ou foie gras au déjeuner et si JC le chauffeur, aura récupérer le ptit dernier à la sortie de son bahut hyper private…
    A vomir.
    Et dire que 53 % ont votés pour de telles enflures,
    en fin le meilleur reste à venir puisque Nicolas remonte dans leurs sondages…

    Répondre
  22. Denton
    Denton dit :

    En fait, la CIA a choisi la date du 11 septembre 2001 pour faire oublier chaque année le 11 septembre 1973 ; c’est donc là une preuve de sa culpabilité… j’ai bon ?
    ok, je sors.

    PS : Sérieusement, pourquoi Bigard aurait-il brusquement changé d’avis si ce n’était pas sous la pression de gens importants ? Et pourquoi ces gens importants auraient-ils eu besoin de faire pression s’ils n’avaient pas quelque chose à cacher ? C’est bien ce que dit Agnès : le plus significatif dans tout cela, c’est l’impossibilité d’exprimer une autre position à propos de ce qui n’a toujours pas été prouvé (ce qui n’est donc pas du négationnisme, lequel vise des faits indubitablement établis).

    Répondre
  23. matou
    matou dit :

    @15
    @sceptique

    — citation de sceptique
    @matou: Si tu comprends bien mon argumentation, il est permis d’avoir des certitudes lorsque l’on a des preuves certaines. Le dico et moi même, on est du même avis. Sans preuves, on est dans le domaine de la croyance. Si entre la croyance et la certitude, il y le doute, celui ci est de plus ou moins bonne qualité en fonction des éléments qui le soutiennent. C’est une démarche scientifique (et accessoirement journalistique) classique. Donc doutez, mais doutez bien.
    — fin de citation

    Donc tu doute aussi de la version officielle si je comprend bien ? Ou alors le passeport et le coran retrouvé dans les décombres et les aveux sous torture sont des preuves légitimes à tes yeux ? Je serais curieux de connaitre les preuves qui font que la version officielle te parait la plus crédible (sincèrement)?

    a+.

    Répondre
  24. Eric
    Eric dit :

    @17:

    Le problème c’est que le dernier paragraphe casse tout le texte. Simplement parce qu’il est prouvé, officiel et vérifiable que l’idée de faire écraser des avions volontairement pour faire croire à une attaque terroriste a effectivement été préparée par les USA. Comme 150 plans totalement fous qui ne seront jamais mis en application et à une autre époque, mais du coup dire que ça n’aurait jamais été imaginé et pas réaliste, c’est faire des contre-vérités factuelles.

    A défaut d’être convaincu par les théories du complot, ceux qui contredisent ces théories sont encore moins convaincants.

    Répondre
  25. sceptique
    sceptique dit :

    "A défaut d’être convaincu par les théories du complot, ceux qui contredisent ces théories sont encore moins convaincants."

    Pourtant la différence est énorme. Ceux qui contredisent la théorie du complot n’ont pas à prouver que la thèse officielle est véridique. Si certains veulent bousculer ce qui est généralement admis, il doivent avancer des arguments pour justifier ce scénario extraordinaire. Si après examen les arguments ne tiennent pas, alors le scénario est invalidé, inutile pour le contradicteur de chercher à prouver le contraire. D’un point de vue réthorique, c’est une erreur que d’essayer de prouver pourquoi les américains n’auraient jamais été en mesure de planifier une telle opération.

    ( La charge de la preuve: http://fr.wikipedia.org/wiki/Renver…) )

    Répondre
  26. Jean Claude Goujat
    Jean Claude Goujat dit :

    Gallier,un feu de kérosène à l’air libre atteint environ 900°,mais dans les conditions qui concerne les tours ça approche les 3000° ce qui est le cas de nombreuses explosions concernant des carburants pétroliers.

    Tout ce qui était vivant dans cette zone à été littéralement vaporisé!

    Comparer ce qui est comparable est quand même un minimum,et c’est l’honnêteté intellectuelle qui sert la vérité.

    Quant au doute,je doute de la version officielle,je doute des autres versions par manque de preuve.

    Répondre
  27. Jean Claude Goujat
    Jean Claude Goujat dit :

    tout à été vaporisé y compris les coran et passeports!

    Et une nouvelle:Ben Laden n’a jamais été inculpé de quoi que ce soit FAUTE DE PREUVES.
    C’est la justice US qui le dit.

    Largement de quoi se poser des questions sur les motivations de l’administration US.

    L’utilisation du 11 septembre par les USA pour tenter de reprendre leur position dominante de plus en plus mise en cause par les peuples.

    Répondre
  28. wiecha
    wiecha dit :

    Salut,

    En fait je suis un peu gênée de trouver Meyssan et les infos qu’on donne sur le nouveau système d’"interrogatoire " de la CAF mises sur le même plan.

    D’une part parce que Meyssan ne fait pas que douter de la version officielle du 11 septembre, ce que toute personne douée d’un minimum de jugeote partage, il élabore une autre version, celle du "complot américano sioniste ". Meyssan est aujourd’hui la référence de gens comme Soral ou Dieudonné, et ce n’est pas involontaire puisqu’il a notamment été au Liban avec eux.

    Il y a une énorme différence entre douter d’une version, ce que font par exemple les experts qui remettent en cause la version sur l’effondrement de la 3ème tour, et en édicter une autre qui correspond non pas à une vison objective, mais à des intérêts politiques.

    Pour en revebnir au RTO, notre démarche est en fait à l’inverse de celle qui sous tend Meyssan et ses partisans: nous ce que nous essayons de démontrer, c’est que le capitalisme ne se cache pas, qu’il est dans son expression publique, mortifère, injuste et agressif.

    Pas besoin de vérités cachés, la réalité publique est suffisamment dégueulasse: hier, il y avait sur arte un excellent reportage sur les gens qui ont bossé sur ground zéro, et qui se retrouvent , malades, mourants, sans couverture sociale.

    Que ce soit Ben Laden, la CIA ou les extra terssetres qui ait fait sauter les tour, ces gens là crèvent et subissent le mépris de l’administration Bush comme d’ailleurs tous les autres malades et chômeurs de ce pays.

    Cette vérité là ne suffit-elle pas ? Moi, j’avoue que ça me fatigue cette fascination pour le 11 septembre. Je connais plein de gens qui ne bougent jamais leur cul face aux projets publics de notre cher gouvernement , amis qui se sentent de vrais rebelles du système parce qu’ils vont aux réunions de Reopen 911, qu’ils glosent sans fin sur tel ou tel détail "probant". Et qui viennent m’expliquer que mon petit militantisme de base, franchement face aux grands mystères de ce monde, c’est minable.

    Je pense qu’il y a aussi une manière de justifier sa passivité dans toutes ces théories : sur le thème , non mais ces types là sont trop forts, que veux tu qu’on y fasse, , je vais pas me faire chier à résister au quotidien sur les radiations ANPE ou le rsa, c’est tellement dérisoire .

    Répondre
  29. Fin De Partie
    Fin De Partie dit :

    En fait, les tours jumelles n’ont jamais existé alors les évènements qui se seraient produits le 11 Septembre 2001 n’ont jamais existé non plus
    J’ai bon? 😎

    Ceux qui prétendent que les années qui passent aident à rétablir la vérité alors ils peuvent me dire qui a réellement exécuté JFK le 22 Novembre 1963 et pourquoi (avec preuves à l’appui)?

    Répondre
  30. N.Chomsky
    N.Chomsky dit :

    Sur les théories nombreuses et variées qui accusent l’administration Bush d’avoir directement ou indirectement participé aux attentats du 11 septembre.

    "
    D’abord, je ne fais pas grand cas de ces théories, mais je suis assailli de lettres à leur sujet. Ce n’est pas seulement une énorme industrie, c’est une industrie assez fanatique. (…) C’est presque une sorte de fanatisme religieux.

    Il faut quand même se poser des questions. D’abord sur les preuves matérielles. Il y a des coïncidences inexpliquées, des témoignages personnels, etc., mais cela ne pèse pas lourd. On en trouve dans n’importe quel événement mondial complexe. Au sujet des preuves matérielles, peut-on vraiment devenir un expert très qualifié en génie civil et mécanique en passant une heure ou deux sur Internet ? Si oui, il faut dissoudre les sections génie civil et mécanique du Massachusetts Institute of Technology. (…) Si vous croyez réellement à l’une ou l’autre de ces preuves, c’est simple : adressez-vous à des spécialistes capables de les évaluer. Peut-être avez-vous trouvé un physicien quelque part, mais, à ma connaissance, personne n’a voulu proposer quoi que ce soit à une revue professionnelle sérieuse, soumise à la discipline de l’"examen par les pairs". Même sans aller jusque-là, on peut consulter les départements universitaires de génie civil et mécanique. Peut-être les membres du "mouvement pour la vérité sur le 11 septembre" pensent-ils qu’ils sont tous dans le coup ? Si le complot est vaste à ce point, on peut aussi bien l’oublier. Les adeptes du mouvement disent qu’ils ont peur. Il n’y a pas de quoi avoir peur. C’est une des positions les plus sûres pour un opposant, tous ceux qui ont un peu d’expérience en la matière vous le diront. En fait, les autorités se montrent assez tolérantes à cet égard.

    Ce qui nous amène à une seconde question. Pourquoi ce débat autour du 11 septembre est-il si bien toléré ? Je soupçonne le pouvoir de le voir d’un bon oeil. Il capte énormément d’énergies et les détourne des véritables crimes de l’administration, infiniment plus graves. (…) Pensons à l’invasion de l’Irak, ou au Liban. Ou à ce qu’ils font subir à la population ouvrière des Etats-Unis. (…) Ils commettent des crimes réels, qui suscitent très peu de protestations. Une des raisons – pas la seule, bien entendu -, c’est qu’on dépense énormément d’énergie militante potentielle dans ces polémiques autour du 11 septembre. Du point de vue des gouvernants, c’est excellent. On donne même à ces militants du temps d’antenne (…), on met leurs livres bien en vue dans les librairies. Très tolérant, comme réaction. (…) Ce n’est pas le genre de réaction qu’on provoque quand on touche aux sujets sensibles.

    (…) Et je ne crois pas que leurs preuves soient sérieuses. Ni même que ceux qui les exposent soient capables de les évaluer. Ce sont des questions techniques compliquées. On n’a pas l’air de le comprendre, mais ce n’est pas pour rien que les scientifiques font des expériences, qu’ils ne se contentent pas de filmer ce qu’ils voient par la fenêtre. Car ce qu’on voit par la fenêtre est la résultante de tant de variables qu’on ne sait pas ce qu’on a dans cet imbroglio si complexe. On peut y trouver toutes sortes de coïncidences inexpliquées, d’apparentes violations des lois de la nature. (…) Donc, découvrir qu’il s’est passé ceci, qu’il est arrivé cela, etc., ça ne veut rien dire.

    L’argument "à qui profite le 11 septembre ?" n’a guère de poids. Dans ma première interview après le 11 septembre, je crois avoir fait cette prédiction pas particulièrement brillante : tous les pouvoirs du monde allaient immédiatement exploiter l’événement à leurs propres fins. La Russie allait durcir ses atrocités en Tchétchénie, Israël en Cisjordanie, l’Indonésie à Aceh, et la Chine dans ses provinces occidentales. Aux Etats-Unis on s’en est servi de la façon que l’on sait, mais aussi de beaucoup d’autres, moins médiatisées.

    (…) Presque tous les gouvernements ont pris des mesures pour surveiller plus étroitement leur population et ce genre de choses. L’administration Bush l’a fait aussi. Donc, "à qui profite le crime ?" n’est pas une preuve suffisante de culpabilité.

    L’idée même n’est pas crédible. Pour qu’il y ait une once de vérité dans les théories sur le 11 septembre, il faudrait qu’il y ait eu un énorme complot, incluant les compagnies aériennes, les médias, la préparation des faux avions. Il aurait fallu mettre au courant quantité de gens dans l’administration. Ils ne s’en seraient jamais tirés. Même une dictature n’aurait pas pu. C’est une opération vraiment risquée. LA probabilité d’une fuite est très élevée : ça se serait su tout de suite. Et la moindre fuite aurait aligné tous les dirigeants devant le peloton d’exécution, et sonné le glas du Parti républicain à jamais. Et pour gagner quoi ? Un prétexte pour faire ce qu’ils auraient fait de toute manière, sous un autre prétexte qu’ils auraient pu trouver".

    les "théories sur le 11 septembre (…) exercent le même attrait que le fondamentalisme religieux. (…) Il y a des gens qui n’aiment pas ce qui se passe, qui ont vécu des moments très difficiles, n’ont confiance en personne, et qui n’ont aucun moyen de réagir. Alors ils se raccrochent à quelque chose. Et Internet a un effet pervers. Si c’est un outil merveilleusement efficace pour obtenir des informations, pour l’action politique, pour toutes sortes de choses, il a cependant un gros inconvénient : n’importe qui peut lancer une théorie sur un blog ; cela n’a pratiquement aucun poids, mais ensuite cinq personnes la lisent, et très vite elle entre en croissance exponentielle, jusqu’à devenir une énorme industrie qui s’auto-alimente. Des industries de ce type, il y en a à foison.

    (…) Je reçois une avalanche d’e-mails. Et une grande part, plusieurs par jour, envoyés par des gens honnêtes et sincères, me demandent : "Dites-moi ce que je peux faire". Les auteurs de ces courriers appartiennent pour la plupart aux milieux aisés, privilégiés. Ils ne sont pas richissimes, mais assez aisés pour s’asseoir à une table un soir et écrire une lettre à quelqu’un. Dans les pays du tiers-monde les habitants ne vous demandent pas : "Dites-moi ce que je peux faire", ils vous disent ce qu’ils font. Mais, là où les populations sont infiniment plus libres, les gens posent toujours cette question : "Que puis-je faire ?" Et un jour ils se disent : Ah, voilà ce que je peux faire : devenir en une heure ingénieur qualifié en génie civil et prouver que c’est Bush qui a fait sauter les tours jumelles.

    Je suis sûr qu’à Washington ils applaudissent des deux mains. (…) "

    Tiré de: L’ivresse de la force / Noam Chomsky – David Barsamian

    et vu ici > http://www.bakchich.info/article495

    surement un livre à lire prochainement 😉

    Répondre
  31. wiecha
    wiecha dit :

    Et au fait ça changerait le cours de l’Histoire de savoir qui a assassiné Kennedy ?

    On sait maintenant, qu’il n’y a jamais eu d’armes de destructions massives en Irak. Est ce que ça a arrêté la guerre , est ce que les gens forts de cette vérité s’en sont emparés par millions aux Etats Unis ?

    Les fanas de la Vérité semblent penser que la révélation de l’origine exacte des attentats créerait une indignation sans précédent. Moi pas, pour la bonne raison que la plupart des gens connaissent déjà une bonne part de la vérité: les Etats Unis ont favorisé le développement de l’intégrisme islamiste en Afghanistan, et dans tout le Moyen Orient, comme ils ont, de manière tout aussi ouverte soutenu la droite et l’extrême droite putschiste en Amérique Latine.

    A partir de là franchement, pas besoin d’aller chercher midi à quatorze heures la responsabilité des dirigeants américains est clairement établie.

    Le reste….savoir quel milliardaire précisément a protégé ses intérêts et tenté d’étendre sa zone d’influence avec les attentats. ..De fait Bush l’ a fait, Poutine le fait en se servant de la théorie du complot ( le fameux film a été diffusé hier soir à 20H45 sur la première chaine russe ) pour montrer que lui est gentil quand il bombarde la Géorgie….

    Et si les prolos peuvent gloser sur l’assassinat de JFK et qui était vraiment Mohammed Atta, ça keur évitera de débattre sur les moyens concrets d’arrêter la guerre et de se sortir de la merde ou ils sont…

    Répondre
  32. Fin De Partie
    Fin De Partie dit :

    wiecha:

    Je n’ai jamais prétendu, ni ne considère, que connaitre la vérité sur l’assassinat de JFK changerait quoique ce soit.
    Mais si la vérité ne change pas les choses doit on s’interdire de la connaître?

    Répondre
  33. speedy
    speedy dit :

    @fin de partie 31 : voir un reportage de C+ diffusé il y a 1 ou 2 ans et les propos du dénommé Billy Sol Estes (cf. Google) qui fournit des explications qui en valent beaucoup d’autres

    Répondre
  34. Aka 75
    Aka 75 dit :

    Complot américain du 11 septembre.

    Il y en a un reconnu par l’administation US. Le monde entier le connait. Les protagonistes ne s’en cachent pas.

    Ce complot est officiel et assassin.

    11 septembre 1973. Pinochet prend le pouvoir au chili armé par la CIA. Par la suite le plan condor coordonnera les dictatures nazies d’amérique du sud faisant des milliers de morts et de torturés..

    Répondre
  35. Merome
    Merome dit :

    Pour ceux qui doutent de la version officielle du 11/09, je vous invite à faire un tour sur le topic HFR qui y est consacré. Et lire notamment le premier post.
    http://forum.hardware.fr/forum2.php

    Que l’on ait le droit ou pas de douter n’est pas vraiment la question. J’ai moi-même douter gravement en regardant bêtement Loose Change. Seulement Loose Change, au niveau manipulation, c’est encore bien pire que TF1, il faut bien se mettre ça dans la tête ! Il m’a fallu un paquet de temps pour admettre que la version officielle est la plus crédible, même si, sans aucun doute, il y a des petits bouts qui nous échappent, des gens qui étaient au courant, voire même qui en ont profité. Reste que les différentes versions "complotistes" ne tiennent pas debout une seconde si l’on y regarde bien.
    Il peut être plaisant de croire un instant que comme on n’a pas vu d’avion s’écraser sur le Pentagone, c’est qu’il n’y en a jamais eu. Mais il faut aller ensuite expliquer le mensonge de centaines de témoins, les lampadaires qui sont couchés sur l’autoroute très fréquentée, la liste des passagers réellement disparus…
    Si vous doutez encore, je vous invite à venir en discuter en toute objectivité sur le forum que je citais plus haut.

    Répondre
  36. Merome
    Merome dit :

    Jean Claude : si tu doutes, vas donc poster tes doutes sur le forum dont je te parle. Il y a là des gens qui passent leur temps à démonter toutes les théories complotistes de façon assez objective et réaliste. Ils sont loin d’être pro-bushistes et admettent aussi les erreurs de l’administration ricaine. Mais si tu es un tant soit peu honnête et objectif, tu ne peux qu’admettre que la théorie officielle est celle qui est la plus proche de la réalité.

    Répondre
  37. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Heu, Merome, le coup des ADM en Irak avec les fausses preuves et les fausses fioles d’antrax, ce ne sont pas des erreurs, mais des mensonges flagrants qui visaient à la manipulation sans vergogne de l’opinion publique pour lancer une guerre illégale.

    Répondre
  38. Jean Claude Goujat
    Jean Claude Goujat dit :

    Connaitre la vérité ne change pas les choses?pourquoi ils mentent alors?
    Imaginez que la télé dise toute la vérité sur les profits des grands groupes,la magouille immonde sur les subprimes,sur la répression dans les entreprises,sur l’Afghanistan,l’Irak,la Palestine,sur la spéculation sur les produits alimentaires,sur le CO2 transformer en marchandise,sur,sur,sur,vous croyez que les choses ne changeraient pas?
    Mérome je doute de la version officielle,parce qu’il y a tellement de zones d’ombres que l’on dirait la cour d’un QHS!
    Ce qui ne m’empêche pas de douter du sérieux des complotistes,le sujet est autrement plus complexe qu’un simple anti-US basique

    Répondre
  39. speedy
    speedy dit :

    @jcg 39 : Connaitre la vérité ne change pas les choses?pourquoi ils mentent alors?"

    On peut voir plusieurs raisons :
    – toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire
    – le moment n’est pas opportun
    – la vérité dessert des intérêts vitaux
    – une révélation peut en entraîner une autre plus gênante
    – un grand lavage de linge sale serait nécessaire et des manquements seraient évidents
    – etc.

    Il ne s’agit pas de chercher des excuses ou d’accréditer la thèse du complot, qui comporte quelques faiblesses (!) et qui tire des conclusions un peu hâtives à partir d’éléments non vérifiés dans pas mal de cas (du style Machin a appelé Truc pour lui de).

    Répondre
  40. mkt
    mkt dit :

    Je lis avec intérêt votre blog.

    L’article d’aujourd’hui pose la question du contrôle social en quelque sorte.

    Cette question du contrôle est cruciale dans nos organisations.

    Je propose que l’on réflechisse à la notion d’hôpital sous Louis XIV en France dont le rôle est l’enfermement des pauvres (Salpétrière).

    En Grande Bretagne il y a privatisation des pâtures communes pour canaliser et contrôler les pauvres. Sans oublier le sort des orphelins décrit dans Oliver Twist.

    Enfin le modèle de management de "la firme" a l’anglo-saxonne vise à contrôler la supposée flanerie des ouvriers.

    Alors Edvige ou ses avatars ne visent-ils pas à contrôler la "flanerie" du citoyen, celui-ci pourrait aller sur des blogs, ou bien échapper aux vendeurs de soupe.

    Répondre
  41. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Merci mkt pour ton commentaire. Je pense qu’aujourd’hui, ce terrorisme intellectuel vise à contrôler la perception de la réalité du bon peuple, à lui dicter ce que doit et ne peut seulement qu’être la vérité. les médias et la politique n’ont pas, à mon sens, à délivrer de vérité indépassable comme une théocratie…

    Je ne sais pas qui a fait quoi et comment pour le 9/11, je ne dis pas : voici la vérité qui sort toute nue du puits. Je trouve juste que quand une enquête laisse tant de questions sans réponse, il serait bon qu’elle soit prolongée ou actualisée et non présentée comme un horizon indépassable. Cela vaut aussi pour plein de choses, comme le dogme libéral qui est devenu l’alpha et l’oméga de la conduite du monde ou comme l’omnipotence des médias : cela est forcément vrai puisque je l’ai vu à la télé!

    Répondre
  42. nikkos
    nikkos dit :

    Il me semble normal de se poser des questions et de douter face à des évènements nouveaux. L’Histoire ne s’est pas écrite au jour le jour comme on voudrait le faire actuellement. On voudrait graver dans le marbre la version des évènements donnée par l’un de ses protagonistes. Imaginez nos manuels d’Histoire qui ne contiendraient que la version officielle écrite à l’époque des faits. Heu, je crois que nous aurions des surprises. De même, peut-être faut il laisser le temps faire son oeuvre et les historiens faire leur travail, avec toutes les cartes en mains. Et en attendant de connaître le fin mot nous avons le droit d’émettre des doutes et des suppositions sur ce qui se passe dans notre monde.

    Répondre
  43. damien
    damien dit :

    Contrôle, le mot est dit.

    Quant à l’histoire, Balzac en son temps disait déjà qu’"ll y a deux histoires : l’histoire officielle, menteuse, puis l’histoire secrète, où sont les véritables causes des événements."
    Et cela ne vaut pas que pour l’attentat du 11 septembre, et même sans voir de complot derrière.
    Parfois, l’histoire officielle oublie de préciser, ou n’insiste pas trop sur certains points, et cela afin de contrôler l’opinion.

    "L’histoire des peuples dans l’histoire, c’est l’histoire de leur lutte contre l’État." Pierre Clastres

    Les chose n’ont absolument pas changé depuis … Rome!
    Les moyens (la modernité) ont évolués mais le fond est toujours le même.

    😉

    Répondre
  44. Merome
    Merome dit :

    @Agnès : "Heu, Merome, le coup des ADM en Irak avec les fausses preuves et les fausses fioles d’antrax, ce ne sont pas des erreurs, mais des mensonges flagrants qui visaient à la manipulation sans vergogne de l’opinion publique pour lancer une guerre illégale."

    Bah… oui ? J’ai pas parlé de ça, moi ? Je parle du 11/09 lui-même, de ce qui s’est passé ce jour-là et qui est contesté par un paquet de complotistes qui sont, la plupart du temps, bien plus manipulateurs et de mauvaise foi que Bush et sa clique.
    L’administration US a mal géré la crise du 11/09 et s’en sont servis ensuite pour asseoir une politique qui était déjà bien engagée (le Patriot Act n’a pas attendu le 11/09, il a juste été conforté par les évènements tragiques). Voilà ce qu’on peut reprocher aux US et c’est déjà beaucoup.
    S’amuser à leur coller la responsabilité des attentats, à expliquer que les tours ont été dynamitées (pour quoi faire ?), que l’avion du Pentagone était un missile, c’est juste jouer sur les fantasmes "on nous cache tout, on nous dit rien", de la populace. C’est malhonnête et c’est contre productif. Pendant ce temps, les "vraies" conneries de Bush passent inaperçues…

    Répondre
  45. manu
    manu dit :

    Alors comme ça le gouvernement va revoir le découpage électoral; ça doit être un sacré boulot!!! Il va falloir faire des choix. Bon heureusement ils viennent d’embaucher une petite jeune très efficace, elle s’appelle edvige je crois…
    Enfin moi je dis ça, je dis rien.

    Répondre
  46. H2
    H2 dit :

    Christine Ockrent fait le ménage à France 24 :

    ” RUE 89 / La rédaction en chef de France24 décapitée

    Grégoire Deniau, directeur de la rédaction de la chaîne, et Bertrand Coq, rédacteur en chef, ont été mis à pied.

    ” Pouzilhac a surtout détaillé les motifs invoqués par la direction pour renvoyer les deux journalistes : dans les deux cas, « faute professionnelle ».

    Pour Grégoire Deniau, c’est l’organisation d’un débat sur le 11-Septembre qui pose problème. Selon le président, il n’aurait « pas soutenu » ses troupes quand la direction lui a reproché d’avoir organisé ce débat, qui évoquait les
    « théories du complot ”

    http://www.rue89.com/2008/09/17/la-

    Répondre
  47. H2
    H2 dit :

    @ Merôme

    Réveille toi ! ce n’est pas la première fois que la CIA ou la NSA font des coups tordus !
    Les USA sont dans une logique impériale. Il ne lâcherons pas le pouvoir mondial qu’ils ont eu au XX et qu’ils ont encore au XXI.
    Ils savent que l’ Histoire tourne et que les empires s’écroulent toujours dans la fureur.
    Ne vois-tu rien de ce qu’il se passe dans le monde ? Es-tu aveugle ou naïf ?

    Sais-tu que la majorité des familles qui ont perdu un membre dans le 11/ 9 demande la réouverture de l’enquête gouvernementale.

    Tu demandes pourquoi ils auraient fait ça ? Mais vas- y, lis donc " La statégie du choc" de Naomi Klein et tu comprendras pas mal de choses.

    http://contreinfo.info/article.php3

    Heureusement la tradition libertaire des USA font émerger dans la population américaine encore quelques esprits libres :

    400 ingénieurs et architectes américains s’interrogent sur les vraies raisons de l’effondrement du WTC (video) :

    http://www.bellaciao.org/fr/spip.ph

    Et pour de plus amples développements des plus pertinents et parfaitement rationnels contrairement à la version officielle qui elle est délirante et approximative, vous trouverez toute sorte de documents écrits et vidéos :
    Ce n’est pas de l’idéologie c’est de la réflexion, du doute. Le doute est précisément à la base de la réflexion critique :

    http://www.reopen911.info/petition….

    Répondre
  48. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Je fuis la pub, mais je vis avec très peu d’argent (pas que par choix…) et du coup, pour que ce blog et le reste de mes activités internet continuent, j’ai besoin qu’au moins, ça ne me coûte rien. Si je pouvais ne vivre que de ce que j’écris, ce serait parfait, mais ce n’est pas le cas.

    Donc, s’il y a des clics qui peuvent alimenter mon compte pour payer le nom de domaine et le reste, tant mieux. Si les pubards s’en foutent de filer du blé à ceux qui leur chient dans les bottes, et bien ce fric sera toujours mieux employé par moi que par eux.

    Voilà tout!

    Répondre
  49. Cacou
    Cacou dit :

    Rien à voir avec le sujet évoqué, mais j’ai une remarque à faire ou plutôt une question à poser et je ne sais pas où l’exprimer ailleurs qu’ici.
    Ce n’est pas d’une importance fondamentale mais voilà, j’ai été quelque peu déçue de voir un encart de pub sur ton blog.
    Ce blog représente à mes yeux une petit coin de résistance à pas mal de tentatives d’uniformisation et de lobotomisation. Je m’y retrouve pas mal dans les idée et comme je suis archi-anti-pub, j’ai le poil qui s’est hérissé quand j’ai aperçu le monstre(oui d’accord j’exagère un peu, c’est juste pour iinsufler un peu de lyrisme …). Alors voilà, je voudrais comprendre chère Agnès! Est-ce vraiment nécessaire? Ils te foutent la pression, Googles, pour afficher leurs pubs?
    Bon d’accord, tu n’es pas obligée de me répondre, mon message ne se veut pas agressif ni "jugeant". juste que je veux y croire encore à la résistance anti-pub!
    Encore bravo pour ton blog et ton esprit critique

    Répondre
  50. alex
    alex dit :

    Je suis, comme souvent, très choqué de ce que vous écrivez. Ce qui me paraît grave n’est pas que vous l’écriviez, pauvre innocente, car les pays occidentaux sont des démocraties, mais essayez d’écrire cela ne serait-ce que de Tunisie, ou de Syrie, ou d’Iran, mais que vous y croyiez… Et vous n’êtes pas la seule, ni vos commentateurs. Dire qu’il est impossible de critiquer la vérité officielle en France, mais Bigard n’aurait pas été en prison s’il ne s’était pas excusé, il lui était loisible de continuer à affirmer son idée, alors que dans nombre de pays, dans la majorité des pays du monde, c’est purement et simplement impossible. Vous devriez apprendre à nuancer : il a certes été obligé de faire des concessions, pour garder une image publique "propre" et lisse, mais ni menacé de mort, ou d’assassinat, ou d’être mis arbitrairement en prison, ni victime d’accident bienvenu… Savez-vous pourquoi vos propos irresponsables sont graves? C’est parce qu’ils sont pris au pied de la lettre par des manipulateurs d’autres pays, qui, agissant pour les compte de dictatures, ont beau jeu de montrer au simple ouvrier égyptien que les Français non plus, tout fiers et farauds qu’ils sont de leur démocratie, n’ont pas plus de libertés qu’eux, et cela désavoue le système dans lequel nous vivons, qui malgré ses nombreuses imperfections, contre lesquelles il nous faut lutter, nous permet de dire ce que l’on pense. J’ai vécu pendant 10 ans dans la peur de dire ce que je pensais du président du pays dans lequel je vivais, avant de craquer et de partir : je n’approuve pas la politique du gouvernement, mais quel plaisir j’éprouve à la critiquer !!! Le livre de Thierry Meyssan, par exemple, est un best seller dans les pays arabes ; exploités par des manipulateurs d’opinion auprès desquels Sarkozy n’est qu’un bricoleur du dimanche, il sert à ce que de riches personnages qui ont de belles maisons en Europe exploitent la misère et l’absence d’esprit critique de malheureux à qui l’on n’offre pas la possibilité officielle de contredire les vérités imposés par l’état, en les transformant en bombes humaines.
    Chaque fois qu’un occidental critique aussi vertement et sans nuance le système qui lui permet de le faire ("Nous sommes dans une logique de confiscation massive (droits, ressources, libertés) qui s’appuie délibérément sur un contrôle renforcé des populations" – mais vous croyez vous en Chine ou en Birmanie???), il scie un peu de la branche sur laquelle il est assis. Lorsque ce système s’écroulera (et, si mal défendu par ses propres bénéficiaires, comment pourrait-il tenir?), il sera temps alors de le regretter, et de déplorer de n’avoir pas un peu plus finement tenté de reconnaître ses qualités avant de tenter de réformer ses imperfections.

    Répondre
  51. H2
    H2 dit :

    @ Fin de partie

    "Ceux qui prétendent que les années qui passent aident à rétablir la vérité alors ils peuvent me dire qui a réellement exécuté JFK le 22 Novembre 1963 et pourquoi (avec preuves à l’appui)?"

    Des preuves ?
    Alexandre Adler, Sarkosyste en diable, réputé pour ses compétences – politologues officiel – a déclaré il y a un an sur France Culture que JFK a été flingué par une partie de la Droite et de l’ Extreme-droite américaine. En direct il a balancé cette info !
    Juré craché ! j’ étais sidéré !
    Quand on sait que le gouvernement américain a repoussé de plusieurs décennies l’ouverture des archives de la CIA ( alors qu’une loi antérieure permettait de les ouvrir dans les années 2000 ) on comprend mieux pourquoi ce dossier est une bombe à retardement et qu’ ils font tout pour qu’elle n’explose pas maintenant.

    Pourquoi ?
    Mais parce que mentalement elle nous dépucèlera définitivement sur la nature nécessairement bénéfique du régime américain !
    Ils ne veulent pas ça. Tant que la machine à illusions fonctionne ça baigne et ils peuvent attenter aux Etats de toute la planète et intervenir si tel ou tel gouvernement élu ne correspondent pas à leur attentes comme en ce moment en Bolivie, au Vénézuéla, hier au Chili, en Argentine ou dans d’autres contrées du monde.

    @ Alex

    OK Alex, on pourrait presque être d’accord avec toi.
    Mais tu oublies une chose.
    Ce système c’est nous qui l’avons construit !
    Nous nous sommes battu pour l’avoir.
    On ne nous l’a pas donné !
    On l’a arraché par plusieurs révolutions populaires et plusieurs fois on a remis l’ouvrage sur le métier.
    Ce n’est pas en faisant le dos rond que l’on va vers le meilleur de ce système, c’est en luttant et en créant des contre -feux qu’on le conserve ou qu’on l’ améliore.
    Tu semble insinuer que nous ne savons pas l’apprécier et qu’ à force de le critiquer on risque de le perdre.
    Mais c’est l’inverse Alex !
    C’est l’ UMP qui le casse ce système aujourd’hui et qui nous enjoint de reculer de 50 ans en arrière !
    Ce n’est pas nous qui le détruisons ce système, au contraire !
    Nous voulons précisément le défendre contre les usurpateurs qui nous revolent toujours ce qu’on leur a arraché de haute lutte auparavant.

    Ce n’est pas en courbant l’échine que l’on a eu notre liberté. Nous l’avons arraché aux Prêtres, aux Princes et aux Rois qui ne voulaient rien partager et humiliaient le peuple quand ils ne l’exterminaient pas

    Et pourquoi ne te poses- tu pas la question de savoir pourquoi le tyran de Tunisie dont tu parles est l’ami de Sarkozy et des puissants qui nous gouvernent ?
    Ne vois -tu pas une même filiation vers l’autoritarisme, toujours renaissant et multiformes ?
    Au Maroc que pense le Peuple de leur roi qui se pavane à Courchevel, craque son pognon dans les casinos et les boîtes de la côte d’azur et laisse son peuple crever dans la misère et l’ignorance ?
    Tant que la religion ne sera pas sécularisée dans certains pays, pas d’aube nouvelle.
    Le respect et l’esprit d’ obéissance au Maitre ne garantira que l’impudence des puissants. Aucune liberté réelle.
    Mais sur ce point tu es visiblement au courant et tu as du en souffrir beaucoup.
    Bienvenue dans nos contrées républicaines et démocratiques !

    Répondre
  52. Bilou
    Bilou dit :

    Salut à tous,
    au regard de l’article ainsi que des commentaires je signale à " l’assistance publique " :
    Que Thierry Meyssan a quitté précipitamment la France pour le Liban suite à des pressions et des menaces concernant sa vie…il est qualifié par certains observateurs d’être un dissident contraint à l’exil. Pas mal pour un "complotiste " farfelu vous en conviendrez.

    En ce qui concerne JFK, le 22 Novembre 1963 son assassinat était un coup d’Etat, et selon certains observateurs pour 3 raisons :

    – refus d’un engagement militaire plus important au Vietnam, le " complexe militaro industriel " a apprécié…

    – JFK était opposé au fait que l’Etat Israélien possède l’arme atomique.

    – JFK avait le 4 Juin 1963 redonné au Peuple américain la prérogative de création monétaire par l’executive order 11110 ( prérogative perdue en 1913 par une manœuvre politique des milieux d’affaires au profit des banquiers propriétaires de la FED, banque de statut privée et non publique seule habilitée à créer la monnaie contre versement d’intérêts, comme d’autre banque centrale de statut privée dont la plus ancienne : la Banque d’Angleterre et la plus récente la BCE)

    Le premier geste politique de son vice Président Lyndon B Johnson après la tragédie de Dallas fut d’abroger EO 11110 ainsi que de faire retirer les nouvelles coupures déjà en circulation, et par la suite de laisser Israël fabriquer ses ADM nucléaires dans le désert du Neguev, ainsi que de précipiter le Peuple américain dans une guerre effroyable dans le Sud- est Asiatique pour le plus grand profit des
    " marchands de canons "…

    Merci pour votre attention et bonne continuation…

    Répondre
  53. Fares
    Fares dit :

    Salut Agnès,

    Félicitations pour ce très bon billet. C’est tout à fait pertinent de mettre les choses en perspective de cette manière.

    @ Sceptique (commentaire n°11)

    Dans le lien que vous citez (pseudo-sciences)

    """
    Ce n’est pas une chose aisée et rapide que de localiser et d’intercepter un avion à la trajectoire erratique. Le personnel du NORAD doit d’abord essayer à plusieurs reprises d’établir le contact avec l’appareil pour éliminer l’hypothèse d’un problème banal, et doit ensuite contacter le personnel militaire approprié pour faire décoller rapidement des avions de combat et les diriger au bon endroit. La situation le 11 septembre était de plus compliquée par le fait que les terroristes à bord des avions détournés avaient éteint ou endommagé les radars transpondeurs. En l’absence d’un signal transpondeur permettant d’identifier les avions, chaque avion détourné n’aurait été sur les écrans du NORAD qu’un spot mouvant parmi tant d’autres, le rendant d’autant plus difficile à suivre à la trace. Ainsi, même une décision immédiate du NORAD d’intercepter l’un des avions détournés le 11 septembre aurait malgré tout nécessité un laps de temps important jusqu’à ce qu’elle soit exécutée – et ce temps n’était simplement pas disponible ce 11 septembre.
    """

    Si on s’en tient à ce que ces gens racontent, alors il est possible d’envoyer un avion (un bombardier par exemple) survoler l’espace aérien américain en douce sans problème : il suffit d’éteindre le transpondeur et le tour est joué, on est incognito. Allons, qui peut gober ça ? Qui peut se satisfaire d’une explication aussi superficielle ?
    Si tu regardes ça : "11 septembre 2001, le jour où l’armée de l’air américaine était aux fraises" ( http://souk-fares.blogspot.com/2007… ), tu verras que l’explication donnée sur le site pseudo-science ("et ce temps n’était simplement pas disponible ce 11 septembre") n’est absolument pas satisfaisante. C’est également le cas pour la plupart des points abordés. Le simple fait de présenter les gens comme des naïfs résiste mal à ça : http://patriotsquestion911.com/
    Il y a un moment où il faut tout de même prendre conscience que les illuminés et les naïfs ne sont pas nécessairement du coté que l’on croit 🙂

    Même les membres de la Commission d’enquête mandatée par la Maison Blanche ne tentent même plus de défendre leur propre rapport d’enquête, tant les incohérences et les lacunes sont nombreuses (voir : http://souk-fares.blogspot.com/2007… ) : 2 ans après avoir rendu leur rapport, les membres de la Commission d’enquête estiment qu’ils ont été trompés (article CBS : http://www.cbsnews.com/stories/2006… ). Le vice-président de la Commission d’enquête affirme même que l’enquête a été mise en place pour échouer ("set up to fail") (voir article CBC : http://www.cbc.ca/sunday/911hamilto… ).

    Dans n’importe quelle affaire, qu’il s’agisse d’un vol de vélo, un braquage de banque, un viol, un homicile, ou n’importe quoi d’autre, lorsque les enquêteurs affirment : "nous avons été trompés" et "notre enquête a été mise en place pour échouer", il semble clair qu’il faut ouvrir une nouvelle enquête, en donnant un maximum de garanties pour que les erreurs de la première version ne soient pas reproduites.
    Ce qui est vrai pour un vol de vélo devrait a fortiori être vrai pour une affaire de meutre avec préméditation ayant entrainé la mort de près de 3000 personnes.

    Et pourtant, malgré ça, il y a encore des gens qui ont le culot de dire : "non non, taisez vous, vous n’êtes que des imbéciles conspirationnistes endocrtinés, il n’y rien à voir, pas besoin d’une nouvelle enquête".

    Alors ça commence à bien faire les leçons de morale de la part de gens qui ne savent à peu près rien du sujet qu’ils abordent, et qui se permettent malgré tout des jugements lapidaires.

    Répondre
  54. Fares
    Fares dit :

    @ Pachenka

    Oui le billet de Jean Quatremer est assez lamentable, en effet.

    C’est comme Philippe Bilger qui s’est fendu d’un post débile sur Bigard ( http://www.philippebilger.com/blog/… ). Par email, je lui ai demandé :
    "si dans une affaire, quelle qu’elle soit, les enquêteurs affirment qu’ils ont été trompés et que leur enquête a été mise en place pour échouer, pensez-vous qu’une nouvelle enquête soit necessaire ?".

    Il m’a répondu : "oui, bien évidemment".

    Je lui ai donc envoyé un autre email dans lequel je mentionne les deux liens de mon commentaire précédent, en lui demandant : "vous êtes donc favorable à l’ouverture d’une nouvelle enquête au sujet des attentats du 11 septembre ?".

    Pas de réponse.

    Il n’y a pas débat possible lorsque les gens avec lesquels on tente de discuter sont capables d’une telle puissance d’occultation de la réalité.

    Répondre
  55. kob'
    kob' dit :

    @ alex et H2 :
    Je suis vraiment embêté dans ce débat sur la liberté d’expression. Fondamentalement en accord avec le point de vue exprimé par H2, je ne peux qu’ajouter que, en soi, le fait d’alimenter un blog de posts et/ou de commentaires ne revient ni à faire le dos rond, ni à se battre contre les évolutions en cours.
    Le truc, c’est que ce qu’on est en train de vivre a commencé il y a un peu plus de sept ans. Le truc, c’est que la révolution conservatrice, débutée dans les années 80, commence à produire ses effets les plus explicites. Savoir si les attentats de 2001 sont une partie du plan est de peu d’intérêt. Le fait est qu’ils sont loin d’en compliquer la mise en oeuvre. Le fait est que la crise financière non plus. Le fait est qu’ils auront encore plus d’arguments qu’hier pour justifier (selon leur point de vue bien sûr), la suppression de ce qui persistait encore des services publics et des droits civiques.
    Tous ces trucs.
    Et puis nous (moi le premier peut-être).
    Assis,
    si actifs devant notre écran,
    On fait quoi ?

    Répondre
  56. cultive ton jardin
    cultive ton jardin dit :

    Mais kob’, l’un n’empêche pas l’autre. On peut être devant son écran à un moment donné, et faire quelque chose dans la vraie vie à un autre moment. Tu paries qu’on est nombreux à faire ça?

    Et même, il m’arrive de faire des choses dans la vraie vie suite à ce que j’ai lu sur mon écran, pas toi?

    Répondre
  57. kob'
    kob' dit :

    Disons, cultive ton jardin, que ce que je fais personnellement , comme ce que je perçois des actes des individus aux positions proches me paraît bien maigre par rapport au cours des choses…

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *