Sélectionner une page

Au sujet des emplois aidés

D'accord, je vais énerver, mais pourquoi défendre les emplois aidés ? De ce que j'ai pu expérimenter dans ma vie active, ceux qui sont aidés, ce sont surtout les employeurs et non les employés… et pas qu'un peu… au point que l'idée même de valeur du travail a disparu de leurs pensées. Le prétexte, c'est rapprocher de l'emploi ceux qui en sont éloignés (on dirait qu'ils se sont égarés lors d'un...

Au sujet des emplois aidés

Au sujet des emplois aidés

D'accord, je vais énerver, mais pourquoi défendre les emplois aidés ? De ce que j'ai pu expérimenter dans ma vie active, ceux qui sont aidés, ce sont surtout les employeurs et non les employés… et pas qu'un peu… au point que l'idée même de valeur du travail a disparu...

Au sujet des emplois aidés

D'accord, je vais énerver, mais pourquoi défendre les emplois aidés ? De ce que j'ai pu expérimenter dans ma vie active, ceux qui sont aidés, ce sont surtout les employeurs et non les employés… et pas qu'un peu… au point que l'idée même de valeur du travail a disparu de leurs pensées. Le prétexte, c'est rapprocher de l'emploi ceux qui en sont éloignés (on dirait qu'ils se sont égarés lors d'un...

Au sujet des emplois aidés

D'accord, je vais énerver, mais pourquoi défendre les emplois aidés ? De ce que j'ai pu expérimenter dans ma vie active, ceux qui sont aidés, ce sont surtout les employeurs et non les employés… et pas qu'un peu… au point que l'idée même de valeur du travail a disparu de leurs pensées. Le prétexte, c'est rapprocher de l'emploi ceux qui en sont éloignés (on dirait qu'ils se sont égarés lors d'un...

Au sujet des emplois aidés

D'accord, je vais énerver, mais pourquoi défendre les emplois aidés ? De ce que j'ai pu expérimenter dans ma vie active, ceux qui sont aidés, ce sont surtout les employeurs et non les employés… et pas qu'un peu… au point que l'idée même de valeur du travail a disparu de leurs pensées. Le prétexte, c'est rapprocher de l'emploi ceux qui en sont éloignés (on dirait qu'ils se sont égarés lors d'un...

Au sujet des emplois aidés

D'accord, je vais énerver, mais pourquoi défendre les emplois aidés ? De ce que j'ai pu expérimenter dans ma vie active, ceux qui sont aidés, ce sont surtout les employeurs et non les employés… et pas qu'un peu… au point que l'idée même de valeur du travail a disparu de leurs pensées. Le prétexte, c'est rapprocher de l'emploi ceux qui en sont éloignés (on dirait qu'ils se sont égarés lors d'un...

lire plus
Dématérialisation exponentielle

Dématérialisation exponentielle

Il y a six mois, j’avais serré la main du conducteur offset qui partait enfin à la retraite. Aujourd’hui, la moitié des machines a disparu, les étagères à papier sont vides, il reste le patron, l’infographiste et la typographe.

Ça sent le sapin!

Ça sent le sapin!

Tout vient à point à qui sait attendre, mais depuis plus d’un mois que je rongeais mon frein, j’ai bien cru ne jamais voir le bout de ma première grande aventure éditoriale.

Les enfants de l’esprit

Les enfants de l’esprit

On ne naît pas femme, on le devient, écrivait Simone de Beauvoir dans Le Deuxième sexe. En fait, l’étude de l’éthologie et la longue observation des personnes que j’ai la chance de côtoyer m’ont enseigné qu’on ne naît finalement pas grand chose, ce qui ouvre un vaste champ de possibles, de la même manière qu’on ne naît jamais seul au monde, mais avant tout dans le regard des autres.

Du côté de chez Paul

Du côté de chez Paul

L’épopée de Marie, petite mère courage, nous ramène une fois de plus — et sûrement pas la dernière — dans le bled-en-chef pour une énième péripétie administrative. L’épisode deux de la course d’obstacles régulièrement imposée aux précaires pour leurs miettes de droits sortira en exclu-lulu dans le numéro 43 du Fakir national, à s’arracher dans tous les bons kiosques dès samedi 28 novembre.

L’attrape-rêve

L’attrape-rêve

La plupart du temps, ça m’arrive en voiture. Même quand j’étais gosse et que j’étais reléguée à l’arrière, là où les roulis de la route projetaient mon cœur au bord des lèvres, il me suffisait de laisser mon regard se perdre sur le paysage qui défilait derrière les vitres pour décoller dans un autre monde.

Le syndrome du poisson rouge

Le syndrome du poisson rouge

Qui contrôle le passé contrôle l’avenir. Aldous Huxley.
Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre. Winston Churchill

Merci de votre soutien

Soutenir Le Monolecte, concrètement!

Mon dernier livre

Comprendre l'antisémitisme
Version papier : 13€HT

Crédit photo couverture : ©Beth Jusino

Version numérique

Livre numérique Comprendre l'antisémitisme
Agnès Maillard
Le Monolecte
6,49 €

Commentaires récents

Mes réseaux sociaux

  • Mastodon
  • Seenthis
  • Sens Critique
  • Diaspora
  • Flickr
  • Instagram
  • LinkedIn
  • Page Facebook
  • Profil Facebook
  • Twitter
  • Viadéo

Catégories

Archives

septembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930