Sélectionner une page

Histoire de la violence

Je suis en train de gronder ma fille. Je suis en train de lui pourrir la tête, pour être plus précise, la plupart de mes potards sont dans le rouge et ma voix — cette voix que je maitrise si bien — fait vibrer l’air de la pièce comme s’il allait voler en éclats et s’effondrer en poussière de bruit sur le carrelage. Je hurle sur ma fille de 7 ou 8 ans qui a dû faire un truc de traviole, comme ne...

Histoire de la violence

Histoire de la violence

Je suis en train de gronder ma fille. Je suis en train de lui pourrir la tête, pour être plus précise, la plupart de mes potards sont dans le rouge et ma voix — cette voix que je maitrise si bien — fait vibrer l’air de la pièce comme s’il allait voler en éclats et...

Histoire de la violence

Je suis en train de gronder ma fille. Je suis en train de lui pourrir la tête, pour être plus précise, la plupart de mes potards sont dans le rouge et ma voix — cette voix que je maitrise si bien — fait vibrer l’air de la pièce comme s’il allait voler en éclats et s’effondrer en poussière de bruit sur le carrelage. Je hurle sur ma fille de 7 ou 8 ans qui a dû faire un truc de traviole, comme ne...

Histoire de la violence

Je suis en train de gronder ma fille. Je suis en train de lui pourrir la tête, pour être plus précise, la plupart de mes potards sont dans le rouge et ma voix — cette voix que je maitrise si bien — fait vibrer l’air de la pièce comme s’il allait voler en éclats et s’effondrer en poussière de bruit sur le carrelage. Je hurle sur ma fille de 7 ou 8 ans qui a dû faire un truc de traviole, comme ne...

Histoire de la violence

Je suis en train de gronder ma fille. Je suis en train de lui pourrir la tête, pour être plus précise, la plupart de mes potards sont dans le rouge et ma voix — cette voix que je maitrise si bien — fait vibrer l’air de la pièce comme s’il allait voler en éclats et s’effondrer en poussière de bruit sur le carrelage. Je hurle sur ma fille de 7 ou 8 ans qui a dû faire un truc de traviole, comme ne...

Histoire de la violence

Je suis en train de gronder ma fille. Je suis en train de lui pourrir la tête, pour être plus précise, la plupart de mes potards sont dans le rouge et ma voix — cette voix que je maitrise si bien — fait vibrer l’air de la pièce comme s’il allait voler en éclats et s’effondrer en poussière de bruit sur le carrelage. Je hurle sur ma fille de 7 ou 8 ans qui a dû faire un truc de traviole, comme ne...

lire plus
On est là!

On est là!

Je commence juste à être un peu en retard quand j'arrive enfin à portée d'oreille de la place de la Libération. Il est à peine 9 h 30 et déjà, je crois percevoir ce bruit de fête foraine qui m'exaspère tant, mais je me dis que je dois être victime d'une hallucination...

Ce que l’avenir vous promet…

Ce que l’avenir vous promet…

Parfois, j'ai du mal à vraiment comprendre la novlangue. Déjà, parce que je ne sais pas toujours que c'est de la novlangue, et ensuite, même quand j'arrive à le percevoir, je rate quand même ce qui se cache derrière. « On a tous à y gagner » Quand on est au cul des...

Croisée

Croisée

Il marche, il marche sans y penser. À peine est-il conscient de la légère caresse du printemps naissant sur son visage, à peine sent-il un soleil timide lui chauffer doucement les épaules à travers le coton noir de sa chemise. Il marche bien qu'il n'aime pas ça, cette...

Tousse ensemble, tousse ensemble…

Tousse ensemble, tousse ensemble…

Il fait tellement mauvais sur la place de la Libération qu'on croirait que le MEDEF s'est payé le ciel rien pour nous faire chier. Déjà qu'on y est allé un peu à reculons. Pas seulement à cause du temps. Mais d'un autre côté, on ne pouvait pas ne pas y aller, ça...

Chabada bad ass

Chabada bad ass

Le 14 février, c'est le jour pour parler d'amour, parce que le reste du temps, rationalité économique oblige, on a bien mieux à faire. Sauf que, bien sûr, question amour… de l'argent, la Saint-Valentin se pose bien là et l'amour, ça se peut se mesurer tristement à la...

Les naufrageurs et leur peine

Les naufrageurs et leur peine

C'est un crime encore plus grand que celui de tuer que de se détourner de ceux qui appellent à l'aide. Il nous tue aussi surement qu'il tue ceux que nous méprisons assez pour ne pas les juger dignes de notre propre humanité. Nous avons beau nous tricoter des excuses...

Merci de votre soutien

Soutenir Le Monolecte, concrètement!

Mon dernier livre

Comprendre l'antisémitisme
Version papier : 13€HT

Crédit photo couverture : ©Beth Jusino

Version numérique

Livre numérique Comprendre l'antisémitisme
Agnès Maillard
Le Monolecte
6,49 €

Commentaires récents

Mes réseaux sociaux

  • Mastodon
  • Seenthis
  • Sens Critique
  • Diaspora
  • Flickr
  • Instagram
  • LinkedIn
  • Page Facebook
  • Profil Facebook
  • Twitter
  • Viadéo

Catégories

Archives

août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031