@benoithamon a partagé un lien concernant les recommandations que la Commission européenne préconise actuellement pour le redressement national de notre cher pays.

Morceaux choisis!'>

L’Europe veut mettre la France au régime SEC

Parce que l’on trouve aussi parfois des choses intéressantes sur Twitter, hier, @benoithamon a partagé un lien concernant les recommandations que la Commission européenne préconise actuellement pour le redressement national de notre cher pays.

Morceaux choisis!

« La France, dont le PIB a diminué de 2,7 % en 2009, a été relativement moins touchée par la #crise économique et financière que les autres États membres de l’Union européenne, grâce notamment à l’ampleur de ses stabilisateurs économiques et au degré d’ouverture moins important de son #économie, qui a réduit dans une certaine mesure l’impact de l’effondrement du #commerce mondial sur elle. Le secteur bancaire a lui aussi bien résisté. »

Donc l’ouverture aux marchés à tous vents, ce n’est pas forcément une bonne idée et c’est l’Europe qui le dit.

« La législation actuelle sur la protection de l’#emploi reste trop stricte : une insécurité juridique entoure les conditions du licenciement économique, et de lourdes obligations de reclassement s’appliquent aux licenciements collectifs de masse (plans de sauvegarde de l’emploi). De cette situation, il résulte que les salariés titulaires d’un contrat à durée indéterminée (la majorité de la main-d’œuvre) bénéficient d’une relative #sécurité, tandis que ceux titulaires d’un contrat de travail temporaire (la majorité des nouveaux entrants sur le marché du travail) sont dans l’incertitude. Ainsi, la part des contrats temporaires est nettement plus élevée parmi les jeunes, et les remplacements de contrats temporaires par des contrats à durée indéterminée sont rares. »

Donc, les CDI sont « trop » protégés et les CDD ne se transforment plus en CDI : précarisation généralisée à travers les entrants du marché du travail.

« Le nouveau guichet unique pour l’emploi (Pôle emploi) a obtenu jusqu’à présent des résultats mitigés. En 2009 et 2010, son principal objectif a été la fusion des deux entités administratives préexistantes. Le bilan de l’externalisation des services de placement est pour le moment lui aussi mitigé pour ce qui est de la réalisation des objectifs fixés par Pôle emploi en matière de retour sur le marché du travail. Dans le même temps, les ressources de Pôle emploi consacrées à l’#accompagnement individualisé des #chômeurs restent insuffisantes (71 équivalents temps plein pour 10 000 chômeurs, ce qui est bien moins que dans d’autres pays comparables). »

En fait, à la place de « mitigé », il faut bien lire « complètement foiré ».

« Des améliorations ont été apportées à la procédure d’indexation (création d’un comité consultatif d’experts indépendants, suppression des augmentations discrétionnaires), qui conduisent à une modération de la hausse du salaire minimum. Elles ont considérablement réduit la proportion des salariés rémunérés au #salaire minimum et permis ainsi une meilleure différenciation salariale.
Toutefois, le salaire minimum français reste l’un des plus élevés de l’Union européenne par rapport au salaire médian »

En gros, on manque d’inégalités salariales et les pauvres SMICards sont encore trop bien payés. Et le deuxième effet Kiss Cool, c’est qu’en laissant le SMIC aux pâquerettes et sachant que les salaires sont plombés depuis des années, le SMIC ne joue plus son rôle de voiture balai et c’est toute l’arborescence salariale qui reste figée dans une paupérisation généralisée du travail!

« La France est l’un des pays de l’Union européenne où les #impôts et les charges sociales sur le #travail sont les plus élevés, tandis que la consommation y est relativement peu taxée. De plus, la part des recettes des taxes environnementales dans le PIB est elle aussi nettement inférieure à la moyenne de l’Union européenne. Un rééquilibrage du système fiscal par le déplacement de la charge fiscale du travail vers la consommation et l’environnement aurait probablement des effets bénéfiques sur l’emploi et sur la réalisation des objectifs environnementaux. »

Plaidoyé pour une TVA bien lourde qui ampute bien les plus bas revenus, alors même qu’ils se réjouissent de la modération salariale : autrement dit, il s’agit de la préconisation d’un appauvrissement accéléré des classes laborieuses au profit… des entreprises.

« Les restrictions administratives à l’ouverture de grandes surfaces de distribution et l’interdiction de la vente à perte continuent d’entraver la concurrence dans le secteur du commerce de détail. Dans le secteur des services, des barrières à la concurrence subsistent pour plusieurs professions réglementées. Un réexamen des conditions d’accès à ces professions ou la suppression progressive de certains quotas (numerus clausus) et des droits exclusifs détenus par ces professions permettrait de remédier à cette situation. »

Doit-on rappeler qu’il n’y a pratiquement plus de limites aux extensions commerciales, que nous sommes l’un des pays qui a le plus fort taux de supermarchés relativement au nombre d’habitants et que les grandes surfaces commerciales sont d’immenses pourvoyeuses de travail précaire et des laboratoires de destruction sociale ?

« La France a pris un certain nombre d’engagements au titre du pacte pour l’euro. Sur le plan budgétaire, elle s’est engagée à mettre rapidement en œuvre la réforme du système de retraite adoptée en 2010. En vue de renforcer la viabilité de ses finances publiques, elle modifiera également sa Constitution pour  instaurer une programmation budgétaire pluriannuelle contraignante. »

Donc, à graver dans le marbre, et probablement sans demander notre avis. Cela relativise grandement la portée des prochaines élections, puisque quelque soit le gouvernement sortis des urnes, il sera pieds et poings liés par un Constitution aux ordres de la Communauté européenne.

« Elle a tenu compte non seulement de leur bien-fondé dans l’optique d’une politique budgétaire et socio-économique viable en France, mais aussi de leur conformité avec les règles et orientations de l’Union européenne, eu égard à la nécessité de renforcer la gouvernance économique de l’Union européenne par la contribution de cette dernière aux futures décisions nationales. »

Est-il besoin d’être souverainiste pour tousser à cette phrase ? J’ai mal à ma #démocratie, là. En gros, votez mes agneaux, pour le théâtre des ombres, les vraies décisions seront prises ailleurs.

« Les autorités françaises devraient mettre en œuvre des mesures supplémentaires en 2011 et 2012 destinées essentiellement à adapter la législation sur la protection de l’emploi pour réduire la dualité du marché du travail et à renforcer les services publics d’emploi pour fournir un soutien global aux demandeurs d’emploi. La politique actuelle de modération du salaire minimum doit être poursuivie. La concurrence devrait être encouragée dans les professions réglementées et le commerce de détail. »

Autrement dit, la préconisation, c’est de continuer à fabriquer des travailleurs pauvres à tour de bras et de renforcer la démolition de la protection juridique des salariés les mieux protégés dans une optique d’égalité vers le bas.

Vu comme ça, le train des réformes n’a pas fini de nous rouler sur la gueule. Les retraites, c’était l’apéro, il faut nous préparer à leur servir un bon gros plat de résistance!

http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/recommendations_2011/csr_france_fr.pdf

Powered by ScribeFire.

52 réponses
  1. turandot
    turandot dit :

    Je suis effarée par tout ce qui se passe dans notre dos au niveau européen et qui nous met par terre .
    Personne pour nous prévenir évidemment dans les médias ou parmi les politiques , Benoit Hamon excepté sur ce coup-là .
    Le traité pour l’euro est une mise sous tutelle ; et de quoi nous abreuve-t ‘on aux infos .
    J’ai envie de hurler …

    Répondre
  2. Tassin
    Tassin dit :

    Flippant en effet. Ça faisait un moment qu’ils parlaient de transformer les gouvernements nationaux en gestionnaires avec un budget fixé pour tous les secteurs (enfin surtout les secteurs sociaux hein), mais là ils semblent prêts à faire feu.

    Quand on sait que la commission européenne est composée uniquement de personnes non-élues mais avec un pouvoir de décision relativement important ça renforce le sentiment de vivre en oligarchie.

    Même plus besoin de lire le dernier Hervé Kempf, tout se déroule sous nos yeux. Enfin bien loin des écrans et des journaux cela va de soi…

    Répondre
  3. Le Barbire de decazeville
    Le Barbire de decazeville dit :

    L’Europe, c’est bien
    L’Euro, c’est bien
    La mondialisation, c’est bien
    L’esclavage, c’est bien

    Allez, répétez après moi,

    L’Europe, c’est bien
    L’Euro, c’est bien
    La mondialisation, c’est bien
    L’esclavage, c’est bien

    J’aimerais bien que vous y mettiez un peu plus de conviction, sinon je vais devoir prendre des sanctions…pour votre bien.

    Allez, on recommence !

    Répondre
  4. John
    John dit :

    Voir :

    http://ellynn.fr/dessousdebruxelles

    « Pendant ce temps, les banques peuvent continuer à se refinancer auprès de la Banque centrale européenne (BCE) à des taux dérisoires et prêter aux Etats à des taux très supérieurs. Ainsi, au mois de février, les taux à deux ans pour la Grèce ont dépassé les 25%. Ce ne sont pas les populations qui sont aidées mais les banques et les banques européennes en particulier !

    Le même sort attend maintenant l’Irlande, le Portugal et l’Espagne. Mais ce sont tous les pays européens qui se voient confrontés au même traitement. Les gouvernements, la BCE, la Commission et le Fonds monétaire international (FMI) emploient la purge sociale comme les médecins de Molière la saignée. »

    Pas gai non plus.

    Répondre
  5. Marco
    Marco dit :

    J’aime mieux tes billets et tes tranches de la vraie vie… dans ton superbe style.
    Mais bon, la réalité est celle-là, et je te rejoins dans la conclusion.
    Le 12 octobre, au plus fort des grèves, j’avais écris :"il est vital de refermer la porte que les dirigeants, aux ordres du MEDEF et de la bourse, tentent d’ouvrir de force. Car la réforme des retraites ne constitue qu’un hors d’oeuvre, une épreuve probatoire".
    Si le nain est réellu en 2012, on va se faire marcher sur la gueule…

    Répondre
  6. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    @Marco : Certes, mais il fallait que ce papier sorte, parce que c’est tout de même très grave, ce qui se passe dans notre dos. On nous amuse avec les DSK et les élections locales, mais les décisions se prennent ailleurs, sans nous et contre nous!

    Répondre
  7. sdz
    sdz dit :

    Quant à cette mise sous tutelle, nos gouvernants de tous bords sont bien entendu complices de la commission… Alors pourquoi les présenter comme des républicains alors qu’ils ne le sont plus depuis longtemps? Le passage en force sur le traité de Lisbonne était et demeure le premier facteur d’insécurité pour notre pays et les citoyens français. Donc derrière, il ne peut y avoir de débat que sur l’accessoire…
    cf blog IRC

    Répondre
  8. Clocel
    Clocel dit :

    – Ce que nous propose l’Europe en gros…
    – Vous ne voulez pas être violés, n’est-ce pas?
    – Alors, prostituez-vous!
    – Vous serez quand même baisés mais vous serez rétribué,,, à la hauteur de vos performances!!!

    – A gerber!

    Répondre
  9. Clocel
    Clocel dit :

    @ Romain Blachier
    "Logique la commission est composée de gens issus de la droite européenne ."

    Et ils sortent "presque" tous des universités américaines, vivier principal de la CIA.
    – De là, à ce que l’on se pose de légitimes questions…
    – Voir les vidéos des conférences de François Asselineau sur la toile, deux heures, mais on perd pas son temps.

    Répondre
  10. PacoB
    PacoB dit :

    @Agnès #8
    "On nous amuse avec les DSK"
    Les femmes qui sont obligées de coucher avec leur propriétaire pour éviter la rue, décrivent ces "services sexuels" comme des viols. La "liberté" du choix consenti entre la rue et le "service sexuel" légitime cet acte qui a pourtant toutes les caractéristiques et tous les stigmates du viol.
    C’est ce qui me fait écrire. Le droit de propriété légitime le viol. j’englobe droit de propriété du violeur, des propriétaires de logements vacants ou autres capitaux qui induisent des rapports de domination qui travestissent le concept de liberté.
    Ces filles violées plusieurs fois par semaine, sont victimes de quoi ? De salopards ou de malades libidineux ? Ou tout simplement du niveau tyrannique et barbare des inégalités sociales ?
    Je pense qu’outre la victime présumée de DSK qui a tendance à être oublié assez souvent, on oublie toujours et depuis bien trop longtemps ces nombreuses femmes violées impunément. La douleur, la honte, l’indifférence de notre société oblige ces sacrifiées sur l’autel de la précarité, du droit de propriété et de la rente foncière, à souffrir et être détruite en silence, à passer des heures entières sous la douche à essayer vainement d’enlever la souillure.
    J’ai mal pour elles que personne ne profite de la gigantesque fenêtre médiatique DSK, pour dénoncer ces crimes causés par l’ultra précarité.
    Que les serpillières faisant office de journaliste n’en profite pas ne me surprend guère. Que la camarade Clémentine Autain parle infiniment plus de machisme que de "guerre des classes" me chagrine beaucoup.
    Ce serait pas mal de coincer sur ce sujet la Parisot, cette obscène apôtre de la précarité, cette ennemie jurée des femmes pauvres.

    @Romain blachier #10
    "Logique la commission est composée de gens issus de la droite européenne ."
    Que ce soit des droites dites "populaires" ou des droites dites "socialistes"
    La démocratie est morte depuis bien longtemps. Son cadavre nous tuera tous.
    Indignons-nous, levons-nous, soulevons-nous. Vite.

    Répondre
  11. Croa
    Croa dit :

    Nous savons tout ça mais cette récapitulation était utile, MERCI 🙂

    J’ajouterais qu’en ce qui concerne l’administration d’état, nous assistons à un sabordage général. D’ailleurs à quoi bon des services publics et autres fonctions régaliennes pour un peuple assujetti et une nation dépendante ?
    (Je suis un vieux fonctionnaire ayant connu une autre époque. Je fais parti de ceux qui retardent leur départ afin d’abord de m’éviter une décote mais surtout parce que mon départ ne profitera à aucun jeune !!!) 🙁

    Répondre
  12. jojo22
    jojo22 dit :

    Vous êtes d’une telle malhonnêteté intellectuelle, d’une telle malhonnêteté… que ça en deviendrait presque douteux. De la pure démagogie.

    Vous écrivez : "cela relativise grandement la portée des prochaines élections, puisque quelque soit le gouvernement sortis des urnes, il sera pieds et poings liés par une Constitution aux ordres de la Communauté européenne".

    Vous confondez volontairement les institutions (ici le Conseil de l’Union Européenne) et la couleur politique des membres qui les composent. La même démarche consisterait par exemple à constester l’existence de la République Française sous principe que son Président ne vous plaît pas.

    Le Conseil de l’Union Européenne – vous faites semblant de l’ignorer – n’est pas composé de technocrates n’ayant des comptes à rendre qu’à eux-mêmes, mais des ministres des différents états de l »Union Européenne. Ce sont, que ça vous plaise ou pas, les représentants désignés par les électeurs européens. En plus, les pouvoirs de la Commission sont fortement limités par ceux du Parlement Européen, ce que vous passez aussi sous silence. Et hop là, ni vu ni connu !

    En ce moment et pour 6 mois, c’est la Hongrie qui préside le Conseil. Donc le président hongrois Janos Martoni, un des derniers résidus post-stalinien qu’on trouve encore en ex-Europe de l’Est. De droite libérale, bien entendu. Ce monsieur ne représente que lui-même. Le poids de sa parole en Europe ? Rien. Le 30 juin, il retournera au néant et c’est la Pologne qui prendra la suite.

    Avec les changements électoraux à venir en 2012-2013, les positions du Conseil de l’Union vont être profondément modifiées. Basculement de l’Allemagne et de la France au centre-gauche, départ de Berlusconi, basculement de l’Espagne au centre-droit. Plus d’autres élections qui m’échappent (à 27 il y en a tous les ans).

    Cela vous suffit pour vous faire comprendre que ce que raconte le Conseil de l’Union Européenne en ce moment n’a aucune importance ?

    Répondre
  13. Tsé
    Tsé dit :

    "…En vue de renforcer la viabilité de ses finances publiques, elle modifiera également sa Constitution pour instaurer une programmation budgétaire pluriannuelle contraignante. »

    Disons qu’elle pourrait tout aussi bien nous sucrer notre Constitution qui n’est plus qu’une farce écran de fumée, puisque nous sommes clairement entrés en dictature néolibérale grâce à la Commission Européenne effectivement peuplée de non élus grassement rémunérés, eux, ET au conseil de l’Europe hyper-néolibérale.
    En dictature point besoin de constitution, seulement de professionnels- politiciens-flics chargés de faire appliquer les décisions qui se prennent ailleurs, comme le dit si bien Agnès, n’en déplaise à jojo22 (& 15).
    La seule solution : sortir très, très vite de cette Europe de merde.
    Or, qui le propose parmi la floppée de candidats au poste de super-maton néolibéral 2012 ?

    Répondre
  14. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    @Tsé : en dehors de la Marine? Mélenchon, je crois. Les autres, ils bouffent tous au même ratelier.

    @Eurterpe : Depuis longtemps, je m’émeus du sort réservé aux putains, mais je pensais – ou plutôt, on me faisait penser – que c’était un mal nécessaire. Maintenant que je pense aussi que les besoins impérieux des hommes sont du flanc (Ben quoi, les gars, vous êtes des humains ou des animaux?) et devraient être à égalité de traitement que ceux des femmes, j’en suis arrivée à la conclusion que la prostitution participe grandement à la domination masculine et je pense que tant qu’un homme pourra se payer une femme, il ne pourra être question d’égalité entre nos sexes. Je suis donc devenue abolitionniste, tout en sachant qu’il y a bien des problèmes à résoudre en amont, comme la décriminalisation des putes ou la nécessaire reconversion économique.

    Répondre
  15. Euterpe
    Euterpe dit :

    A PacoB : ben si il y en a ! Nous, par exemple : http://angrywomenymous.blogspot.com
    Nous démarrons un blog dans ce sens. Voilà le début, mais la prostitution comme viol imposé en échange de simplement se nourrir, va être évoqué dans l’un de nos articles en préparation. J’ai évoqué la question dans un blog politique de gauche décroissanciste mais le public + le taulier s’avère à fond partisans de la prostitution puisque sainte télé leur rabâche que c’est INDISPENSABLE (le dernier prétexte pour faire pleurer dans les chaumières étant le pauvre handicapé qui a pas de sexualité….)).
    Les gogos gobent par centaines de milliers tous les arguments favorables au viol des femmes marchandisé appelé prostitution. Ceux qui prétendent vouloir changer le monde en font largement partie. Il ne voit pas au-delà de l’affaire DSK la situation des femmes en général parce qu’elle les arrange, au fond. Il y a parmi eux ces mouvements politiques montants qui devraient se distancer clairement du machisme, au contraire, ils hébergent légions de machistes d’autant plus sournois que malgré l’évidence, ils hurlent qu’ils ne le sont pas. Et avec eux, il y a toujours deux ou trois femmes (pour cent bonshommes) qui veulent bien leur servir d’alibi. C’est bien dommage mais immanquable.
    Cela me fait plaisir d’apprendre qu’Attac a un autre point de vue. Je copie/colle ton com’ pour mes comilitantes. Merci.

    Répondre
  16. smolski
    smolski dit :

    Il en a toujours été ainsi dans les sociétés de type collectiviste comme la nôtre actuellement, par opposition aux sociétés de type anarchiste.
    Pour illustrer cette différence, voilà une anecdote :
    L’abbé Pierre fut l’invité d’une émission de variété télévisuelle.
    Une chanteuse lui déclara :

    " – Il faut que je vous remercie monsieur l’abbé.
    Mon père, entrepreneur en plomberie, s’est fait des couilles en or en travaillant pour votre association.

    – Mais de rien ma petite, car tout ce qu’il a acquis, il ne l’a pris qu’à lui-même."

    La différence du regard et du comportement entre une société collectiviste et une société anarchiste est là, dans la responsabilisation des actes de chacun devant tous.
    À appliquer aux instances des pouvoirs collectifs historiques que nous subissons, quel qu’ils soient.

    Répondre
  17. Euterpe
    Euterpe dit :

    @ Agnès Maillard : en effet la prostitution n’est pas le "plus-vieux-métier-du-monde" comme le répètent à l’envie ses partisans mais le socle même de ce système patriarcal.
    Par contre la décriminalisation de la prostitution a justement pour effet de faire exploser le marché de ce crime contre l’humanité qu’est la prostitution qui inclut des enfants et dans une moindre mesure des hommes surtout adolescents.
    L’Allemagne a voulu la décriminaliser et cherche à se doter de moyens pour la recriminaliser parce que c’est un désastre. Le trafic de chair féminine en provenance de l’est a augmenté dans des proportions affolantes tandis qu’en Scandinavie où la pénalisation des clients sévit depuis plus de dix ans maintenant, le trafic en direction de ces pays est quasiment stoppé.
    La prostitution est toujours liée au trafic de drogue, d’armes, de tout ce qui est prohibé, les animaux en voie de disparition, etc…parce que c’est objectivement un crime.
    Tu crois vraiment qu’il faille décriminaliser un crime ?
    Par contre ouvrir des centres permettant aux femmes de sortir de la prostitution, voilà qui est une bonne chose. L’Allemagne s’en est dotée et ces centres ne désemplissent pas. Mais tant que la prostitution ne sera pas redevenue illégale et les clients pénalisés de manière à stopper trafic et trafiquants faute de consommateurs de marchandise prohibée, ces centres sont juste une goutte d’eau sur une pierre brûlante.

    Répondre
  18. Croa
    Croa dit :

    à Agnès,
    «Maintenant que je pense aussi que les besoins impérieux des hommes sont du flanc (Ben quoi, les gars, vous êtes des humains ou des animaux?)»

    – Nous sommes des animaux comme les autres. 🙂
    Pas vous mesdames ?

    Ceci dit «besoins impérieux» est très exagéré en effet. (C’est comme pour vous, enfin je présume. [?] )

    Répondre
  19. John
    John dit :

    Chère madame Agnès, vous faites comme si la prostitution était exclusivement féminine, alors que la prostitution masculine existe aussi, homo et hétéro-sexuelle.

    Il ne s’agit pas de nier le problème, mais de le replacer dans le problème général du pouvoir et du pognon. Quand Euterpe parle de « se faire respecter » pour une femme, elle ne considère que l’exercice du pouvoir, avec le mépris pour les « mâles ». Sur ce point particulier, elle ne semble pas comprendre qu’elle ne mérite le respect qu’à proportion de celui qu’elle éprouve pour les autres.

    Sur le plan général : si les mots ont un sens, y a-t-il vraiment une grande différence ~à part le régime fiscal et les prétendues aides à l’embauche~ entre la traite des êtres humains et la notion de « ressources humaines », ouvertement admise dans ce qu’est devenu le système capitaliste ?

    Répondre
  20. Papounet
    Papounet dit :

    @ Agnès Maillard
    Avant d’émettre tout jugement sur la valeur et l’intention des propos d’Euterpe, je vous invite à aller la lire sur le blog de SuperNo, propos corrigés depuis son interdiction par le taulier en " E*** "…, la patience de chacun ayant, naturellement, ses limites…, soyez vigilante…

    Merci pour votre accueil

    PS: en tant que voisin (Hautes-Pyrénées), je vous lis depuis quelques temps…, j’apprécie vos textes tout en nuances et distances…

    Répondre
  21. paul
    paul dit :

    @Euterpe
    mais nooon euterpe, je suis là quand même moi hein, pour hurler que être un prostitueur est une honte, qu’il faut lourdement pénaliser les clients de la prostitution, donc les prostitueurs comme les proxénètes et que c’est aussi ignoble que le trafic d’armes, de drogue, d’esclave, d’organe, d’argent …

    tous ces trafics sont liés par la même volonté de nuire et de faire souffrir et de dominer par la souffrance que l’on induit chez ses victimes autant que dans la hiérarchie de complices soumis que l’on met en place pour réaliser ces trafics.

    parce que l’autre côté aussi de toutes ses économies mafieuses, c’est qu’elles se construisent dans le lit de la misère, à laquelle elle prétendent offrir une voie de sortie qui s’avère plus dure encore que celle de la misère ordinaire…

    c’est de la création d’enfer par tous les bouts.
    on massacre, on viole… pour répondre à la folie de puissance de malades mentaux ivres de faire souffrir autrui…

    mais devant l’ignominie de l’état d’esprit des traficants : que faire de ces gens là si on les arrête ?

    y’a-t-il assez de brave gens honnêtes pour les arrêter, et… les exécuter ? parce que sincèrement, devant ce genre de profil psychologique, je doute fort que l’on puisse les soigner, les transformer… et je suis convaincu que la prison entretient la construction de ce genre de profils.

    alors
    faire des endroits pour sauver les victimes et stopper autant que faire ce peut le trafic en pénalisant les consommateurs est un premier pas… déjà très difficile à mettre en place quand on voit effectivement l’écrasante stupidité des réactions à l’égard de la prostitution.

    Répondre
  22. JCD
    JCD dit :

    Ce qui est remarquable de constance dans l’Union européenne, c’est que les meusres préconisées pour chacun des pays de l’Union sont identiques, mais que dans chaque pays on ne s’intéresse qu’aux mesures chez soi et que l’on ne se manifeste contre elles que dans un ordre dispersé ! L’inscription dans la Constitution du contrôle pluriannuel du budget par la Commission qui se substituera aux parlement nationaux pour définir de facto le contenu des politiques, cela fait sursauter. Mais cela se trouve dans le traité de Lisbonne et s’applique déjà : les états soumettent déjà tous les six leurs projets de budgets AVANT de les proposer à leur propre parlement. A quand un forum des opposants de gauche à la l’union européenne ?

    Répondre
  23. chris
    chris dit :

    @Paul,

    Vous avez une espèce d’image d’Epinal, comme ça, gravée sous forme de caricatures ( les mêmes que celles que l’on retrouve dans les mauvais polars écrits par des flics ou tout autres fonctionnaires, adeptes de la bienpensance du bien et du mal) du trafiquant, du proxénète, bref de tout ce qui constitue la délinquance, et c’est ainsi que vous en arrivez à évoquer des soins à leur encontre, tout comme à votre opposé, les gens de droite, les réactionnaires, parlent de punition, de prison.

    Or je crains fort, et vous le sauriez aussi si au lieu d’observer du regard du simple voyeur ou du témoin, que si le crime organisé se construit — comme vous dites — effectivement sur le lit de la misère : ce ne soit tout aussi simplement que parce qu’il en est issu…, et de revoir l’origine des mafias italiennes et des russes, pour comprendre qu’elles naissent et se construisent sur ce terreau de révoltes, des rébellions du pauvre contre l’état bourgeois (comme cette réflexion tirée du blog Grognardises à propos de : DYNAMITE ! UN SIECLE DE VIOLENCE DE CLASSE EN AMERIQUE
    Louis Adamic, Sao Maï 2010) « Dans les années 1930, la frontière entre la lutte sociale et la violence délinquante devient de plus en plus difficile à tracer : car à force d’accuser les pauvres d’être des bandits certains d’entre eux finissent par le devenir. Les syndicats cessent alors peu à peu d’être des contre-pouvoirs qui comptent : le système libéral se consolide et plus rien ne semble être en mesure de le faire vaciller car même ceux qui veulent s’y opposer sont obligés d’adopter ses méthodes.») .

    La délinquance ( et donc son aboutissement, le crime organisé) n’est rarement un génétisme découlant du bien et du mal, comme le voudrait tant les nouveaux adeptes du déterminisme ou réductionnisme génétique, mais bel et bien une construction sociétale, n’en déplaise…

    Répondre
  24. PacoB
    PacoB dit :

    @Euterpe #17 Un grand merci d’avoir fait le lien entre mon commentaire et la prostitution.

    Je ne conçois mon engagement dans les luttes féministes et anti-racistes que dans le cadre de la lutte des classes.
    Je ne milite pas pour qu’on remplace la moitié des Didier Lombard par des Laurence Parisot, ou par des Mohamed Al-Fayed même si j’en conviens ce serait déjà un progrès.

    Une féministe m’a convaincu que les femmes n’étaient pas moins payées que les hommes parce qu’elles étaient femmes et différentes, mais uniquement parce qu’elles sont plus facile à exploiter. On peut soit lutter contre la différence de facilité à exploiter, soit lutter ensemble contre les mécanismes d’exploitation.
    La première solution, est bien sur la solution préféré par le capital. les prolos hommes et les femmes se disputant alors la part du gâteau qui leur est allouée, Idem pour les "100% made in France since Clovis" et les pas 100% white comme dirait Valls. Cerise sur le gâteau dans cette lutte fratricide la part du gâteau qui leur est allouée risque de diminuer. Tout benef!

    Les féministes et les populations discriminées ont intérêt à inscrire leurs luttes dans le cadre de la lutte des classes. C’est d’ailleurs comme cela que je comprend la phrase

    PROLETAIRES DE TOUS LES PAYS, UNISSONS-NOUS!

    Répondre
  25. ungars
    ungars dit :

    IL EST TEMPS D’AGIR. LES PROCHAINES ELECTIONS SONT UN MOMENT HISTORIQUE POUR FOUTRE EN L’AIR L’UMP ET LE PS ET POUR INSTAURER UN POUVOIR REVOLUTIONNAIRE FORT. MAIS ATTENTION, LE FRANCE EST SURVEILLEE PAR LES USA ET LA CIA N’HESITERA PAS A DECLENCHER DES MOUVEMENTS D’INSURRECTION CONTRE UN POUVOIR REVOLUTIONNAIRE LEGITIMEMENT ARRIVE AU POUVOIR.

    LA PREMIERE ACTION SERA DE LICENCIER LA TOTALITE DES FONCTIONNAIRES ISSUS DE LA FONCTION PUBLIQUE FRANCAISE ET PRESENTS DANS LES INSTITUTIONS EUROPEENNES.

    LA DEUXIEME ACTION SERA UNE RUPTURE DE NOTRE APPARTENANCE A l’OTAN ET LA RUPTURE DES RELATIONS DIPLOMATIQUES AVEC LES USA.

    LA TROISIEME ACTION SERA LE RETABLISSEMENT DU FRANC MAIS EN LAISSANT L’EURO, DE MANIERE A CE QUE CHACUN PUISSE UTILISER LE MONNAIE QUI LUI DONNE LE PLUS DE CONFIANCE ET QU’IL CONSIDERE LA PLUS APTE A SON ROLE D’AGENT ECONOMIQUE.

    LA QUATRIEME ACTION SERA LA SUPPRESSION DU REGIME DE RETRAITE DES SENATEURS ET DES DEPUTES, ANCIENS PRESIDENTS DE LA REPUBLIQUE, PREMIERS MINISTRES, ET ANCIENS MINISTRES.

    LA CINQUIEME ACTION SERA L’INTERDICTION DE L’UMP ET DU PS ET DES ORGANISATION DE FRANC-MACONNERIE QUI N’ONT RIEN A FAIRE DANS UN ETAT DE DROIT.

    LA SIXIEME SERA L’INTERDICTION DES SYNDICATS DANS LA POLICE.

    LA SEPTIEME SERA L’INTERDICTION A VIE POUR L’ENSEMBLE DES PERSONNELS POLITIQUES ET HAUTS FONCTIONNAIRES, AINSI QUE LEUR DESCENDANCE DIRECTE, DE POUVOIR EXERCER UNE QUELCONQUE RESPONSABILITE PUBLIQUE, MEME MINIME ET SYMBOLIQUE. L’ENSEMBLE DE CES PERSONNELS SERONT SOUMIS A UN CONTROLE CITOYEN ET DEVRONS PENDANT 10 ANS EXERCER DES EMPLOIS DANS LES SECTEURS LES PLUS PENIBLES : BTP, AGRICULTURE, POMPIERS, AMBULANCIERS, INDUSTRIE, AGENT D’ACCEUIL A POLE-EMPLOI. EN GENERALE, TOUT EMPLOI PENIBLE PHUSIQUEMENT, MORALEMENT, ET MAL REMUNERE.

    LA HUITIEME ACTION SERA LA CONVOCATION D’UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE POUR FONDER UNE SIXIEME REPUBLIQUE PLUS RESPECTEUSE DES ETRES HUMANISTES, CE QUI N’EST PLUS DU TOUT LE CAS ACTUELLEMENT.

    LA NEUVIEME ACTION SERA LE DECLASSIFICATION TOTALE DES DOCUMENTS CLASSES" SECRET DEFENSE" SUR L’ENSEMBLE DES "AFFAIRES" DE LA CINQUIEME REPUBLIQUE, Y COMPRIS CE QUE NOUS SAVONS DES ATTENTATS DU 11 SEPTEMBRE 2001.

    LA DIXIEME ACTION SERA L’ARRESTATION ET LE JUGEMENT DES COMMANDITAIRES DE L’ASSASSINAT DE L’EX-MINISTRE ROBER BOULIN.

    Répondre
  26. quintal
    quintal dit :

    Le problème est en grande partie dans l’article 55 de la constitution :

    Art. 55. – Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, __une autorité supérieure à celle des lois__, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l’autre partie.

    Supprimer ou amender cet article pourrait aider.

    Répondre
  27. quintal
    quintal dit :

    @ungars
    commentaires sur les différents points

    1) pourquoi ? en pratique ces fonctionnaires FR sont en détachement, ce qui est légal. ils peuvent choisir de changer définitivement de régime de pension (celui de l’UE étant bien plus favorable). il suffirait de ne plus cotiser au budget de l’UE ou de diminuer la contribution pour réduire le nombre de fonctionnaires inutiles (plus de 50.000 en tout !).

    2) on vient juste de revenir dans le commandement intégré de l’OTAN et les Etats-Unis sont des alliés traditionnels. ce qu’il faudrait faire est plutôt d’éviter un alignement systématique sur leurs positions. note que s’aligner sur la position des Russes ou des Chinois conduirait à des gags du genre "soutenir El Assad" et ses massacres. tu me diras que ne pas bouger est une forme de soutien implicite…

    3) bof ! il faudrait plutôt faire en sorte qu’on n’ait pas à emprunter sur les marchés de manière obligatoire et séparer les banques de dépôts des autres.

    4) pourquoi ? il faudrait plutôt que ces retraites ne soient pas dérogatoires mais comptent dans un régime "normal" pour double par exemple pour valoriser le rôle d’élu par rapport à "j’en ai rien à cirer du fonctionnement de mon pays". limiter les fonctions électives à 2 mandats en tout et pour tout type de mandat sur toute une "carrière". exception éventuelle pour le président, qui peut avoir fait un autre mandat avant mais qui ne peut faire que 2 mandats de PR.

    5) pourquoi cibler plus la FM que les autres lobbies et relais d’influence, dont certains autrement plus nuisibles ?

    6) pas très démocratique… les employés ont des droits ainsi que le droit de se défendre. reste qu’il faudrait y regarder de plus près car faire des manifs pour contester des décisions de justice n’est pas acceptable.

    7) 10 ans, c’est long. commençons par rendre impossible l’embauche d’un membre de sa famille par un élu. regardons de plus près l’attribution des marchés publics.

    8) ambitieux mais pas mal !

    9) sur le 11 septembre, on risque surtout de découvrir que la France ne sait absolument rien !

    10) pourquoi Boulin en particulier ? on devrait plutôt juger les députés qui ont voté TEPA et HADOPI 🙂 et les gouvernements qui ont couvert tous les dictateurs de la planète, etc.

    Répondre
  28. smolski
    smolski dit :

    chris :
    "l’origine des mafias italiennes et des russes, pour comprendre qu’elles naissent et se construisent sur ce terreau de révoltes, des rébellions du pauvre contre l’état bourgeois"

    Avec cette particularité qu’il ne s’agit pas de redistribuer mais de capitaliser tout ce qui peut être acquis ainsi.
    Ce sont donc les reproductions fidèles des oppresseurs des pauvres, contre les pauvres.

    Un oppresseur de plus seulement, et pas plus tendre.

    Répondre
  29. chris
    chris dit :

    @smolski

    C’est tout le probléme des rebellions individuelles, où lorsque vous devez vous dresser seul ou en clans contre l’état, en sachant que les fameux pauvres ( ceux qui se révoltent pas parce qu’ils se complaisent devant l’évangile selon TF1) seront ceux là mêmes qui composeront le jury de cours d’assises qui vous guette en cas de faux pas, et vous condamneront le pouce levé ( demandez à Paul ce qu’il estime juste pour un trafiquant) : ça gâche nettement une envie de redistribution, non…

    Répondre
  30. Clocel
    Clocel dit :

    – Monsieur Smolski, comment vous parlez du "mieux disant culturel"!!! ;o)
    – Bouygues fait ce qu’il sait faire. Il bétonne les cerveaux…
    – Vous pouvez aussi vous informez chez les marchands de canon. ;o)

    – Pour le reste, je vous trouve dur, la France est un pays de veaux, mais pas que…

    Répondre
  31. Sorel
    Sorel dit :

    Bonjour Agnés,

    Pour moi Monolecte était jusqu’alors un mot de code que je trouvais de temps à autre sur le blog de super no, (l’ami Clocel) puis ce matin à la page 333 de "Voyages en France" d’Eric Dupin, je trouve une jolie présentation du personnage mystérieux alors je m’invite.; si tu les veux bien.

    Répondre
  32. Michel
    Michel dit :

    J’ai parcouru le sujet et les commentaires en diagonale….

    Un avis rapide. Il n’y a pas grand chose de plus dangereux qu’une bureaucratie corrompue.

    La bureaucratie européenne – comme la plupart des autres désormais – est corrompue par l’idéologie du temps, celle du Saint Marché et de la Divine Concurrence, celle qui doit donner une valeur monétaire à chaque chose.

    Ce n’est pas en foutant les fonctionnaires dehors, comme je le lis plus haut – que vous allez changer quoi que ce soit. L’idéologie sera toujours là.

    Répondre
  33. Sorel
    Sorel dit :

    @ Agnès

    C’est curieux cette souveraineté qui vient à la gauche et l’extrême gauche, j’avoue que dès Maastricht (92-93) j’ai sous l’influence de mon épouse explosé de rage et abandonné toutes mes naïvetés concernant cette Europe forte et fraternelle. Après il y a eu Amsterdam, Nice, et enfin Lisbonne où les anti-traité était considérés comme des fachos ; faut dire que Villiers foutait la confusion. J’ai fait la campagne de Chevènement avec la joie d’avoir fait perdre le colin froid. Mais à Versailles nous n’étions pas beaucoup sur le parvis du château quand la droite et la gauche ont fait « le coup de Lisbonne »!?
    Et maintenant avec la crise on commence à comprendre que cette Europe c’était l’Europe de la Révolution Néoconservatrices qui venait des US destinée à préparer un désert – en démontant les Etats Nations ( expression qui était interdite) – pour installer le petit personnel politique des Propriétaires du Monde. Enfin mieux vaut tard que jamais… Mais regardez les Euros verts, ils persistent !

    Répondre
  34. quintal
    quintal dit :

    @michel 37

    Pas faux, mais en réduisant ou limitant leur nombre, on limite aussi les dégâts parce qu’ils ne peuvent pas s’occuper de tout.

    Autre exemple de l’inutilité ou de l’impuissance des politiques actuels : la Belgique a dépassé la cap de l’année sans gouvernement officiel. Résultat : rien !

    Répondre
  35. Exigeant
    Exigeant dit :

    Concernant la volonté de déposséder les peuples européens de leurs possibilités de choix, l’exemple grec est frappant avec la constitution d’un comité de privatisation des avoirs grecs sans les… grecs !
    Je voudrais relayer ici, l’appel de Théodorakis que vous trouverez ici : http://www.marianne2.fr/Ne-laissez-

    Répondre
  36. Michel
    Michel dit :

    @quintal Réduire le nombre peut effectivement limiter un peu les dégâts, mais je persiste à penser que ce n’est pas suffisant. L’idéologie traverse toutes les couches de la société, et tout particulièrement les castes "dirigeantes" qui, en plus dans le cas du "capitalisme corrupteur", y trouvent un intérêt personnel (pantouflage automatique dans des entreprises, etc.)
    Sans parler des journalistes de révérence, des économistes couchés…

    Il n’y a pas beaucoup de possibilité de se débarrasser d’une idéologie de ce calibre… d’autant moins si l’on n’a pas conscience de sa puissance. Comment se débarrasse-t-on d’une telle idéologie ? Vaste question…

    Et, côté "utilité" des politiques… Ce sont des politiques qui sont toujours au pouvoir en Belgique. Il y a des ministres qui prennent des décisions… politiques. Elles sont dans la lignée de ce que feraient des technocrates…

    Ou on s’attaque vraiement à l’idéologie, ou on va dans le mur – ou plus exactement dans le Rien, le mou qui ne dérange rien…

    Répondre
  37. quintal
    quintal dit :

    @michel 42
    le "pantouflage" est autorisé par une clause "qui va bien" dans le statut des fonctionnaires (ou assimilés). je n’ai encore jamais entendu personne proposer de supprimer cette clause. une des raisons est sans doute que de nombreux "politiciens professionnels" sont issus de la fonction publique et beaucoup sont sans doute détachés pour exercer des fonctions électives (un des nombreux cas de détachement).

    ce problème ne me paraît pas être fondamental à l’échelle des difficultés actuelles (ce qui ne doit pas empêcher de dénoncer les dérives). les alternatives au libéralisme n’arrivent pas à convaincre une majorité d’électeurs. la question est de savoir pourquoi. dire que la classe dirigeante est corrompue (aux idées libérales) et que les médias sont complices, ne me semble pas une explication suffisante.

    Répondre
  38. Le Paysan
    Le Paysan dit :

    Beaucoup de questions sur l’europe , qui fonctionne pour une grande partie de nous , a l’envers de ce que on nous avait promis ; d’ou une contestation croissante , je n’en suis pas décu ,mais les Français majoritairement l’ont voulu ainsi !!! Pour en connaitre la mesure de ce qui a véritablement changé pour les plus faibles ( et surtout les petits paysans) " C est que la nouriture se trouve entre les mains de la spéculation" !!! Pour nous en convaincre je vous invite d’aller sur F R 3 , voir l’émission de Elise Lucet (Pièce
    a Conviction) du 15/06/2011 No 82 "La Bourse ou la Vie" Emission qui n’a eu que 8 pour cent de personnes
    qui l’ont visonnée , ignorance ou désintéressement total des Français ??? alors que la guerre alimentaire est
    en marche Arme REDOUTABLE !!!! Attention !!!

    Répondre
  39. smolski
    smolski dit :

    Chris 34
    "ceux là mêmes [ les pauvres qui ne se révoltent pas] qui composeront le jury de cours d’assises qui vous guette en cas de faux pas"
    Faire la guerre aux pauvres alors, mais c’est toute l’histoire de l"humanité jusqu’à aujourd’hui ça !
    "La guerre se fait entre des gens qui se connaissent très bien par des gens qui ne se connaissent pas."
    Devant l’Histoire, je ne crois pas qu’il n’y aie d’autres alternatives que d’imaginer SA révolte et de l’appliquer à SA façon, sous toute société, quoi qu’elle fusse.
    Agir ensemble, tous, chacun à sa façon.
    🙂

    Répondre
  40. smolski
    smolski dit :

    du lien de Chris2 à propos de Melenchon :
    "et si les électeurs le veulent, cela sera fait avec une main de fer"

    Tout est dit, tristement dit.
    Quel changement politique, quel bouleversement social, quel aventure nouvelle pour les peuples : "une main de fer" je suis abasourdi.

    De diogène aux vaniteux : "pousse-toi donc de mon soleil".
    Rien de mieux à répondre.

    Répondre
  41. paul
    paul dit :

    ben j’suis allé voir moi aussi le lien sur mélanchon
    et j’ai relevé l’expression "main de fer"
    sauf que dans le contexte, ben ça m’affole pas autant que smolsky
    moi ce que j’ai compris
    c’est que dans ce contexte, ça veut dire une main de fer contre les financiers, les puissants, l’europe néo-libérale etc… tout ça tout ça
    ça veut dire plus de quartier et de compris avec ces ordures…
    évidemment je me suis demandé si c’est pas moi qui projète etc…
    mais non hein, j’pense pas
    je suis pas un fan de mélanchon ou de grand monde hein
    mais j’trouve que c’est pas une réminiscence de fascisme du tout ce truc là.
    c’est plutôt l’expression d’une fermeté que beaucoup de gens dans le mouvement autour du parti de gauche espère.
    qu’on ait une main de fer contre les exploiteurs, j’pense que c’est un bien qu’on attend depuis longtemps.
    ça fait plutôt réminiscence du front populaire.
    mais bon j’y étais pas non plus au front populaire hein
    ni pendant la collaboration avec le nazisme d’ailleurs

    Répondre
  42. smolski
    smolski dit :

    paul post 49 :
    "c’est que dans ce contexte, ça veut dire une main de fer contre les financiers, les puissants, l’europe néo-libérale etc… tout ça tout ça"
    Tout ça, touça… Sauf paul et ses amis… Oui oui oui… 🙂

    J’attends de la politique d’aujourd’hui non qu’elle s’attache à ses antiennes mille fois rabâchées, mais à ce qu’elle propose une vue sociale bouleversant tout le tintouin qui nous a conduit historiquement là où nous sommes.
    Le coup de la main de fer… merci, déjà donné, et plus que son compte, non ?

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *