Articles

L'invasion des profanateurs de démocratie

Tout a commencé au Ministère de l'Éducation. Je ne me souviens plus trop de quand date le déclic, je sais seulement que c'est postérieur à Devaquet. On s'est juste retrouvé un soir, avec monsieur Monolecte, à se demander ce qu'il…

Le grand soir

Cela fait tellement de temps qu'on en a marre de tout ça, que je ne me souviens plus d'avant.
Et pourtant, j'ai toujours cette impression persistante de chute interminable et de fuite en avant.
Et pourtant, malgré toutes ces frustrations, ces colères et ces belles envolées lyriques, plus ça va mal et plus on ne fait rien.

L’Europe veut mettre la France au régime SEC

Parce que l'on trouve aussi parfois des choses intéressantes sur Twitter, hier, @benoithamon a partagé un lien concernant les recommandations que la Commission européenne préconise actuellement pour le redressement national de notre cher pays.

Morceaux choisis!

L'imposture humanitaire

Au début, je voulais surtout voyager

Jérémy a la petite vingtaine tranquille et joyeusement ébouriffée des membres de la grande tribu des surfeurs, des glisseurs, des grimpeurs, l'œil aussi limpide qu'un lac pyrénéen à la fonte des glaces et un projet de vie qui se construit pas à pas.

La phrase de l'année!

La phrase de l'année! Mise en ligne par Le Monolecte Si le climat était une banque, ils l'auraient déjà sauvé ! Hugo Chavez, conférence climat de l'ONU à Conpenhague, 16 décembre 2009 no comment

Le jour où rien ne changea

En plein cœur de la tourmente financière mondiale, les élections américaines suscitent une attente bien au-delà de leur portée réelle.

Les mots en images

Ce n'est pas Jean Véronis qui me contredira : il est parfois très éclairant de mettre les mots en images pour filtrer le brouhaha médiatique ambiant, bruit de fond permanent qui finit par diluer l'accès à l'information.

Publicité comparative

Quel rapport entre une charrette capable de contenir 5000 personnes, une tante en Inde, le pet de lapin et moi ?

Black Out

Tiens! Il suffit que la population locale se révolte pour que subitement, la communauté internationale se souvienne que la Birmanie vit sous une dictature de fer qui méprise les droits-de-l'hommismes et autres fadaises du genre!

Message in a bottle...

Quand j'étais gosse, comme beaucoup de gosses, d'ailleurs, j'aimais les lancés de ballons rouges avec des cartes postales attachées dessous. J'aimais l'idée d'envoyer un message à un autre gamin du bout du monde, à tisser un lien fragile entre les peuples, même si, en vérité, mes mots ont surtout dû ensemencer le champ du voisin.

Pétrole, pétrole!

En France, on a pas de pétrole, mais on a des idées...
En fait, du pétrole, va plus y en avoir pour longtemps, et les idées, on les attend toujours!