Faites des mamans

Une composition originale du Minilecte en ce jour un peu spécial. Ce n’est pas que je prise particulièrement cette fête pétainiste ou que ma fille ne rate jamais une occasion de me faire un petit cadeau, mais, pour le coup, j’ai apprécié l’initiative et l’effort littéraire.

Bon, d’accord, elle m’a touchée.

Profondément.

19 réponses
  1. cultive ton jardin
    cultive ton jardin dit :

    Ah ben oui, ça se refuse pas!
    Quelle merveille… Pas seulement littéraire, on dirait une enluminure.
    Garde ça bien précieusement pour les jours d’adolescence où elle te fera tourner en bourrique. Et souviens-toi que c’est aujourd’hui qu’elle est sincère.

    Répondre
  2. Didier Goux
    Didier Goux dit :

    J’aime beaucoup votre "minilecte" (je parle de la création verbale et non du petit monstre qui se cache derrière…). En revanche, la référence obligée à Pétain, franchement…

    Répondre
  3. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Si, si, j’ai eu le droit au collier, mais modernité oblige, c’est un truc en perles de plastique violet, presque portable dans la vraie vie, sauf qu’aujourd’hui, j’ai un pull rouge, alors ça ne va pas le faire.

    Sinon, j’ai un… porte-machins dont le manque de fonctionnalités clairement identifiable n’a d’égal que le look revival worst of 70’s.

    Répondre
  4. La Sardine Masquée du Port
    La Sardine Masquée du Port dit :

    Ah, les gosses ! Z’en ratent pas une pour nous mettre à terre ! De vraies plaies, même la mienne pourtant ado me fait les mêmes coups. Fais gaffe Agnès, elle récidivera, elle te touchera encore au moment où tu t’y attendras le moins. Ils sont redoutables.

    Répondre
  5. La Sardine Masquée du Port
    La Sardine Masquée du Port dit :

    Je me permets de répondre à la place d’Agnès mais pas pour elle, bien sûr.

    Il y a très peu ici de photos de Minilecte et quand il y en a, elles sont d’abord et avant tout des oeuvres photographiques et non des clichés exhibisionistes de sa vie privée. Elle y est souvent de dos, par exemple.

    Ensuite, et d’expérience personnelle avec ma propre fille, les enfants ne détestent pas forcément que l’on raconte leur vie et la notre. A chacun de s’entendre avec eux là-dessus.

    Enfin, si parler d’eux est toujours délicat, montrer leurs oeuvres, ça en revanche, dans l’ensemble ils apprécient plutôt.

    Le culte du secret de l’intimité a engendré et engendre autant de dégâts psychologiques que son inverse.
    tout est affaire de mesure, non ?

    Répondre
  6. parhasardetparhumour
    parhasardetparhumour dit :

    Je (me) pose une question : Minilecte est-elle au courant que sa bobine est sur le Net, que ses paroles, ses cadeaux le sont également ? Est-elle d’accord, contente ? Internet ne peut-il décidément pas rimer un peu avec intimité ? Je lisais récemment les propos d’un psychanalyste qui parlait d’extimité pour ne pas évoquer le gros mot d’exhibitionnisme. Il disait aussi : "Tout être humain porte en lui l’envie de valoriser sa vie". Minilecte le porte-t-elle déjà en elle ?

    Répondre
  7. parhasardetparhumour
    parhasardetparhumour dit :

    @ La Sardine Masquée du Port
    "Elle y est souvent de dos" Ah bon ? Je n’avais pas remarqué.
    "Le culte du secret de l’intimité" : point trop n’en faut.
    "Tout est affaire de mesure, non ?" Oui.

    Maintenant, cela ne me regarde pas. C’était un commentaire parmi d’autres.
    Et pour rebondir sur celui de @cultive ton jardin, où il est question de "merveille" et d’"enluminure", rien que ça, j’ajouterai juste une phrase : les adolescents font parfois c…. avec sincérité. Mais c’est un autre sujet.

    Répondre
  8. paul
    paul dit :

    @ la sardine masquée du port
    oui je suis tout à fait d’accord avec cette idée que le culte de l’intimité génère autant de dégât que celui du spectacle.
    Y’a effectivement question de mesure et de pertinence. donc de contexte indiquant quel contenu correspond à une juste communication.
    ce culte de l’intimité c’est beaucoup de chose à la fois. celui du secret et de l’univers sur lequel on veut garder une totale domination. celui de l’idée que tout univers extérieur est dangereux, à craindre.
    celui de l’exclusivité et de la possessivité aussi.
    et puis celui du poids du regard du monde extérieur senti comme juge et comme domination.
    ce genre de conception de l’altérité n’apprend pas, ne permet, ni aux "adultes" ni aux enfants à parler au monde, à observer le monde, à dire au monde ce que l’on est, ce que l’on fait, et ce qu’on sent à offrir en partage, pas plus que cela ne permet de sentir et d’apprendre à reconnaître ce qu’on ne peut pas offrir au monde.
    en plus, par expérience aussi du danger du monde, précisément du monde de ceux pour qui l’autre est une crainte, s’en cacher ne permet pas de se défendre des attaques des malveillants qui sont souvent d’autant plus excités que le "secret" leur a fait projeter un trésor à détruire ou à conquérir.
    bon, c’était pas une remarque spécialement pour les éventuelles photos de famille monolecte, parce que je n’y ai pas fait attention.
    juste un truc global genre jalousie et désir mimétique appliqués…

    Répondre
  9. paul
    paul dit :

    bon, tout ça pour dire en fait, que j’ai pas d’enfant. que ma petite chatte ne fait pas de dessin.
    mais qu’elle me manifeste souvent son amour.
    voilà
    ben, le dessin de votre fille, ça m’a fait du bien et penser à l’affection de ma fille non humaine.

    Répondre
  10. H
    H dit :

    " Parmi les autres sites récompensés par les internautes de la Deutsche Welle, figure, dans la catégorie francophone, le blog d’Agnès maillard « Le Monolecte », pour lequel le jury a salué un véritable
    « retour aux sources », avec la « chronique de la vie d’une Française toute en simplicité et en finesse "…

    Je viens de voir que vous aviez été élue parmi les premières, l’un des meilleurs blogs de l’univers. J’en suis très heureux pour vous.

    Franchement j’espère aussi qu’ au delà de la satisfaction d’être reconnue pour son travail, vous toucherez aussi un peu de tunes ! Le gros lot ! Non pas qu’à l’heure où les locataires de l’ Élysée dépensent sans compter l’argent des contribuables Français, à 732.826 euros la sauterie aristocratique, l’ argent soit une valeur en soit , non, mais disons que cela mettra simplement un peu de beurre dans vos épinards. Et vu qu’on va en bouffer tous les jours maintenant…

    Bon vent le "Monolecte" !

    Poursuivez vos efforts…. comme dirait un clone de "Paul Emploi " ou un Jacques Attali hilare à un SDF qui a trop longtemps vécu au dessus de ses moyens depuis des décennies.

    Merci ! Et bravo !

    Articles :
    http://www.thebobs.com/index.php
    http://www.rue89.com/presse-sans-pr

    Répondre
  11. Euterpe
    Euterpe dit :

    Le commentaire en allemand des "Awards" : "Tagebuch von Agnès Maillard, Frau, Mutter und Unternehmerin, die bewusst und aufmerksam über Geschehnisse unserer globalen Welt schreibt". (Le journal d’Agnès Maillard, femme, mère et entrepreneuse, qui commente avec conscience et attention les événements du monde globalisé).

    En tout cas la photo de l’abeille et de la fleur de tournesol + le nom du blog fait qu’on s’y arrête à coup sûr !

    Répondre
  12. Françoise Boulanger
    Françoise Boulanger dit :

    Lettre très touchante. Ce ne sont pas seulement les mots qu’il faut lire (encore que j’adore le "poème DE maman" et non pas "pour" maman…), ce sont surtout les dessins et les couleurs. Changer de crayon à chaque ligne pour faire encore plus beau !!! C’est évident : voilà une petite fille heureuse ! Parce qu’elle se sait aimée. 🙂

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *