Guillaume Dasquié : bienvenue à Gattaca

Récit d’un journaliste dans la real democracy française sous Nicolas Sarkozy.

Puisqu’on vous dit que tout va bien…

140 réponses
  1. Valériane
    Valériane dit :

    Et oui, incroyable, cela n’arrive pas qu’ailleurs, des journalistes emprisonnés pour leurs propos !
    Cette vidéo m’a rendue presque furieuse, je l’ai fait circuler à toutes mes connaissances…

    Répondre
  2. Valériane
    Valériane dit :

    Et oui, incroyable, cela n’arrive pas qu’ailleurs, des journalistes emprisonnés pour leurs propos !
    Cette vidéo m’a rendue presque furieuse, je l’ai fait circuler à toutes mes connaissances…

    Répondre
  3. rev
    rev dit :

    oui cette vidéo est longue mais il faut dire à tous ceux qui seraient tentés de ne pas la regarder jusqu’à la fin de continuer quand même : elle contient la preuve de ce que nous savions déjà , de ce dont nous nous doutions bien, sur la responsabilité du gouvernement éats-unien et aussi de son allié le gouvernement français dans les attentats du 11 Septembre.

    Répondre
  4. Idgie
    Idgie dit :

    D’ici à ce que dans quelques mois, on entende parler d’un accident de voiture….alors que le conducteur n’avait pas le permis de conduire. Effectivement, l’air est glacial quand la porte sur le réel s’entrebaîlle…

    Répondre
  5. Idgie
    Idgie dit :

    D’ici à ce que dans quelques mois, on entende parler d’un accident de voiture….alors que le conducteur n’avait pas le permis de conduire. Effectivement, l’air est glacial quand la porte sur le réel s’entrebaîlle…

    Répondre
  6. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Ne pas oublier que Dasquié n’est pas le premier à se faire slapper par la justice reléguée au rang de bras armé de la raison d’État afin de l’empêcher de faire son boulot d’information et, accessoirement, de la décrédibiliser. Comme le souligne Denis Robert, autre journaliste d’investigation qui se mèle de ce qui ne le regarde pas, en lâchant une source, Dasquié vient de signer sa mise à mort professionnelle!

    Répondre
  7. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Ne pas oublier que Dasquié n’est pas le premier à se faire slapper par la justice reléguée au rang de bras armé de la raison d’État afin de l’empêcher de faire son boulot d’information et, accessoirement, de la décrédibiliser. Comme le souligne Denis Robert, autre journaliste d’investigation qui se mèle de ce qui ne le regarde pas, en lâchant une source, Dasquié vient de signer sa mise à mort professionnelle!

    Répondre
  8. Tenten
    Tenten dit :

    Heu …. doucement .si je puis me permettre…

    Rappel :

    Faux experts et vrais mensonges
    9/11 : Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié reconnaissent avoir inventé la piste saoudienne
    La théorie selon laquelle les attentats du 11 septembre 2001 auraient été financés par les Saoudiens a fait long feu. Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié, les pseudos-experts qui l’ont étayée viennent de reconnaître s’être trompés en tous points. Il reste que cette supercherie a rencontré un écho international et continue à servir de base à ceux qui prétendent que les États-Unis n’auraient pas dû attaquer l’Irak, mais l’Arabie saoudite. Le Réseau Voltaire revient sur cette incroyable mystification médiatique.
    … suite sur http://www.voltairenet.org/article1

    et

    Excuses publiques de Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié à Khalid et Abdulrahman bin Mahfouz
    par Guillaume Dasquié, Jean-Charles Brisard

    Afin d’éviter leur lourde condamnation, MM. Jean-Charles Brisard & Guillaume Dasquié ont signé un protocole d’accord avec les avocats de la famille Bin Mahfouz pour mettre un terme aux poursuites judiciaires en cours. Ils ont en outre publié le comuniqué suivant :
    ….
    2 novembre 2006

    11 septembre 2001
    Nous, Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié, sommes les auteurs de La Vérité interdite, un livre qui a bénéficié d’une circulation importante depuis sa publication initiale à l’automne 2001. Je soussigné, Jean-Charles Brisard, suis également l’auteur d’un rapport intitulé Le Financement du terrorisme publié en décembre 2002.

    Ce livre et ce rapport contiennent des allégations extrêmement sérieuses et diffamatoires concernant le cheik Khalid Bin Mahfouz et le cheik Abdulrahman Bin Mahfouz, alléguant de leur soutien au terrorisme par le biais de leurs entreprises, familles et œuvres de bienfaisance et par voie directe. À la lumière de ce que nous savons aujourd’hui, nous acceptons et reconnaissons que l’ensemble de ces allégations vous concernant et concernant vos familles, entreprises et œuvres de bienfaisance sont entièrement et manifestement fausses.
    ….
    Suite ici http://www.voltairenet.org/article1

    Enfin ce que j’en dis ….

    Bonne continuation

    Tenten

    Répondre
  9. Tenten
    Tenten dit :

    Heu …. doucement .si je puis me permettre…

    Rappel :

    Faux experts et vrais mensonges
    9/11 : Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié reconnaissent avoir inventé la piste saoudienne
    La théorie selon laquelle les attentats du 11 septembre 2001 auraient été financés par les Saoudiens a fait long feu. Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié, les pseudos-experts qui l’ont étayée viennent de reconnaître s’être trompés en tous points. Il reste que cette supercherie a rencontré un écho international et continue à servir de base à ceux qui prétendent que les États-Unis n’auraient pas dû attaquer l’Irak, mais l’Arabie saoudite. Le Réseau Voltaire revient sur cette incroyable mystification médiatique.
    … suite sur http://www.voltairenet.org/article1

    et

    Excuses publiques de Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié à Khalid et Abdulrahman bin Mahfouz
    par Guillaume Dasquié, Jean-Charles Brisard

    Afin d’éviter leur lourde condamnation, MM. Jean-Charles Brisard & Guillaume Dasquié ont signé un protocole d’accord avec les avocats de la famille Bin Mahfouz pour mettre un terme aux poursuites judiciaires en cours. Ils ont en outre publié le comuniqué suivant :
    ….
    2 novembre 2006

    11 septembre 2001
    Nous, Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié, sommes les auteurs de La Vérité interdite, un livre qui a bénéficié d’une circulation importante depuis sa publication initiale à l’automne 2001. Je soussigné, Jean-Charles Brisard, suis également l’auteur d’un rapport intitulé Le Financement du terrorisme publié en décembre 2002.

    Ce livre et ce rapport contiennent des allégations extrêmement sérieuses et diffamatoires concernant le cheik Khalid Bin Mahfouz et le cheik Abdulrahman Bin Mahfouz, alléguant de leur soutien au terrorisme par le biais de leurs entreprises, familles et œuvres de bienfaisance et par voie directe. À la lumière de ce que nous savons aujourd’hui, nous acceptons et reconnaissons que l’ensemble de ces allégations vous concernant et concernant vos familles, entreprises et œuvres de bienfaisance sont entièrement et manifestement fausses.
    ….
    Suite ici http://www.voltairenet.org/article1

    Enfin ce que j’en dis ….

    Bonne continuation

    Tenten

    Répondre
  10. Henri A
    Henri A dit :

    Oui, c’est répugnant. Surtout que Dasquié avec l’aide de tous les médias a pulvérisé en 2002 Thierry Meyssan et quelque part le réseau voltaire pour ce qui est de la France. Dommage doublement et connement.

    Répondre
  11. Henri A
    Henri A dit :

    Oui, c’est répugnant. Surtout que Dasquié avec l’aide de tous les médias a pulvérisé en 2002 Thierry Meyssan et quelque part le réseau voltaire pour ce qui est de la France. Dommage doublement et connement.

    Répondre
  12. rev
    rev dit :

    "en lâchant une source, Dasquié vient de signer sa mise à mort professionnelle!"
    écris-tu, Agnès…

    Mais non !

    En se taisant, outre qu’il risquait de se retrouver à l’ombre, il "leur" permettait d’enterrer l’affaire… Pas de nom, pas de suite.

    Maintenant, un nom connu, il est obligatoire qu’il y ait des suites, et DASQIE, dehors et soutenu (enfin j’espère!) pourra toujours rebondir et faire en sorte que tout ça ne soit pas rapidement recouvert par le tintamarre de la fausse information.

    C’est trop grave, il ne pouvait pas se taire et ainsi risquer que ça s’arrête là.

    Et en outre la terrible gravité des révélations va bien au delà de l’avenir professionnel d’un seul, c’est du lourd, du très lourd, à la hauteur de leur "raison d’état", et je gage que ce n’est que le premier épisode de quelque chose à côté de quoi les plus grands "scandales" de l’histoire ne seront que d’aimables broutilles…

    Répondre
  13. ko
    ko dit :

    Effectivement, il se grille, ce journaliste (il reste des journalistes en France, on a même quelques noms…), mais comme il dit sur la fin de l’interview : il ne se voit plus faire le métier de la même façon, désormais, puisque même en France il devient impossible de mener de réelles investigations sans danger (menacé de prison, emmené par la police devant ses enfants… ça fait cher payer la conscience professionnelle).

    (Je manque de détails précis, mais Denis Robert, pour ne cite que lui, subit également de lourdes conséquences pour avoir bien fait son boulot… et on avait eu vent de l’histoire d’une journaliste de l’AFP, aussi, qu’on avait fait "taire" sous peine de perdre ses accréditations, me semble-t-il ?)

    C’est très fort de la part de Dasquié de nous apporter, après son professionnalisme, ce témoignage, sachant justement que pour lui en tant que journaliste, rien ne pourra plus être comme avant. Et comme citoyen, aussi, j’imagine…

    Au-delà : des histoires de proc’ ou de substitut du proc’ qui outrepassent grandement les limites de leur fonction, y en a plein qui finissent par s’accumuler. Autrement dit : la fin de l’Etat de droit. Je sais, c’est pas nouveau. Mais quand même… Comment cela peut-il encore tenir ? N’y a-t-il aucun moyen d’obtenir de la justice des sanctions ?

    Répondre
  14. yelrah
    yelrah dit :

    @ Henri A
    -"Dasquié avec l’aide de tous les médias a pulvérisé en 2002 Thierry Meyssan et quelque part le réseau voltaire -"
    Et cela en fait quelqu’un de grand ? de bien ? avec l’aide de tous les médias , la classe….

    Répondre
  15. yelrah
    yelrah dit :

    @ Henri A
    -"Dasquié avec l’aide de tous les médias a pulvérisé en 2002 Thierry Meyssan et quelque part le réseau voltaire -"
    Et cela en fait quelqu’un de grand ? de bien ? avec l’aide de tous les médias , la classe….

    Répondre
  16. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    @Agnès : Orthographe : Dasquier (titre)

    Notre belle démocratie n’est plus qu’une façade semblable à l’une de ces villes des westerns-spaghetti. Défense de t’aventurer hors de la grande rue et de voir les drôles de madriers qui soutiennent le vide…

    Je n’ai pas encore vu la vidéo, faute de temps, mais je trouve plaisant qu’un type qui se pique depuis des années d’être un Grand Spécialiste de l’univers du "renseignement" : publie "La lettre du renseignement", ancien rédac-chef d‘Intelligence Online et apparu mille fois dans les journaux télévisés en tant qu’expert à chaque fois que la question du "renseignement" était abordée, s’allonge et balance sa source (c’est ça, hein, j’ai bien compris ?) lors du premier interrogatoire un peu serré où on lui fait les gros yeux dans les locaux de la DST…

    Dans le milieu concerné, c’est manquer un tout petit peu de crédibilité, mais c’est aussi la remarque que je me suis faite à chaque fois que je l’ai vu : Il ne ressemble pas vraiment à Sean Connery, il aurait du s’intéresser à des sujets plus pipoule. Enfin, je superpose qu’il ne lui reste plus qu’à changer de rubrique…

    Répondre
  17. areuh
    areuh dit :

    Comme ils l’ont brisé. Je crois que c’est une technique psy très bien rodée, bien plus "violente" (il restera marqué à vie) que des coups de bottin (encore utilisé pour le menu fretin). Menace de ne plus voir ses gosses, sa femme seule à l’extérieur, se sont des spécialistes. Des fonctionnaires sûr de leur force, de leur droit, se sachant appuyés pas la hiérarchie. Ils ont des écoles où on leur apprend ces techniques. Ils ont l’apparence sympa mais peuvent changer de ton quand le moment arrive… "Ils" sont bien entre eux…
    Maintenant, "ils" vont travailler pareillement le mec qu’il a donné, sauf qu’il a du (j’espère) se préparer à une perquise surprise devant femme et enfants. Ils sont là pour faire mal.
    C’est pour cela que les journalistes français, en (mon)général, font si peu d’enquête de terrain en France.
    C’est ça la démocratie ?

    Répondre
  18. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    Euh, flûte, "Dasquié", pas "Dasquier", c’est moi qui ai toutfaux…

    Piting, j’étais pourtant sûr de l’avoir lu écrit comme ça cent fois… Les limites du (faux) témoignage humain ;-))

    Bon, sinon, il est quand même bien naïf, le jeune homme.

    Répondre
  19. Christine
    Christine dit :

    Pfffou ! Dure la vidéo, pour le fond et la forme.

    Quand on pense que, malgré tout, un journaliste est quelqu’un de protégé, ne serait-ce que par la nécessaire solidarité professionnelle, on imagine ce qui peut se passer avec d’autres gardé-es à vue et à quel point police et justice sont aux ordres.

    Il ne faut cependant pas assimiler la vérité cause des ennuis de ce journaliste aux propos de Meyssan.

    Répondre
  20. Christine
    Christine dit :

    Pfffou ! Dure la vidéo, pour le fond et la forme.

    Quand on pense que, malgré tout, un journaliste est quelqu’un de protégé, ne serait-ce que par la nécessaire solidarité professionnelle, on imagine ce qui peut se passer avec d’autres gardé-es à vue et à quel point police et justice sont aux ordres.

    Il ne faut cependant pas assimiler la vérité cause des ennuis de ce journaliste aux propos de Meyssan.

    Répondre
  21. Christine
    Christine dit :

    @Swâmi : tu devrais quand même regarder la vidéo ;-))

    On lui a fait un peu plus que les gros yeux, même si on est en droit de penser que quelques mois de prison c’est pas grave et ça vaut pas de donner un nom.

    Il constate aussi ce manquement et en tire les conclusions qui s’imposent.

    Répondre
  22. Christine
    Christine dit :

    @Swâmi : tu devrais quand même regarder la vidéo ;-))

    On lui a fait un peu plus que les gros yeux, même si on est en droit de penser que quelques mois de prison c’est pas grave et ça vaut pas de donner un nom.

    Il constate aussi ce manquement et en tire les conclusions qui s’imposent.

    Répondre
  23. Henri A
    Henri A dit :

    A yelrah:
    Mon propos était ironique. Je finis par "Dommage doublement et connement". Il subit officiellement ce qu’il a fait subir officieusement à d’autres.
    Quand Paul Amar s’offusque et prend parti pour lui, j’ai comme une espèce de méfiance.

    Répondre
  24. Henri A
    Henri A dit :

    A yelrah:
    Mon propos était ironique. Je finis par "Dommage doublement et connement". Il subit officiellement ce qu’il a fait subir officieusement à d’autres.
    Quand Paul Amar s’offusque et prend parti pour lui, j’ai comme une espèce de méfiance.

    Répondre
  25. Laurent Bourrelly
    Laurent Bourrelly dit :

    Pour ma part, je suis affligé d’apprendre que la liberté de la presse est encore une fois bafouée en France qui se vante pourtant d’être une démocratie et un bastion des droits de l’homme.
    De plus, Guillaume Dasquié est un ami et il a le courage de pratiquer un journalisme courageux. Ca change de tous les faux-culs à la solde du pouvoir en place qui n’osent pas dire ce qu’ils pensent.

    On parle aussi de cette affaire sur mon blog
    http://www.adicie.com/archives/53

    Répondre
  26. Laurent Bourrelly
    Laurent Bourrelly dit :

    Pour ma part, je suis affligé d’apprendre que la liberté de la presse est encore une fois bafouée en France qui se vante pourtant d’être une démocratie et un bastion des droits de l’homme.
    De plus, Guillaume Dasquié est un ami et il a le courage de pratiquer un journalisme courageux. Ca change de tous les faux-culs à la solde du pouvoir en place qui n’osent pas dire ce qu’ils pensent.

    On parle aussi de cette affaire sur mon blog
    http://www.adicie.com/archives/53

    Répondre
  27. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    Terrible épreuve, très éprouvante psychologiquement.

    Dommage qu’il ait craqué et qu’il se soit "mis à table".

    Je suppose que celui qui lui a refilé les documents ne pourra pas s’abriter derrière l’article 109 et risque sans doute une lourde condamnation.

    Le costume de victime et de martyr ne va pas à tout le monde il est vrai. (José avec nous :))

    Répondre
  28. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    Terrible épreuve, très éprouvante psychologiquement.

    Dommage qu’il ait craqué et qu’il se soit "mis à table".

    Je suppose que celui qui lui a refilé les documents ne pourra pas s’abriter derrière l’article 109 et risque sans doute une lourde condamnation.

    Le costume de victime et de martyr ne va pas à tout le monde il est vrai. (José avec nous :))

    Répondre
  29. Le meilleur des mondes
    Le meilleur des mondes dit :

    Bah, si la prison ne lui avait pas suffit, un petit coup de "waterboarding". Il n’y a rien de tel pour faire parler quelqu’un rapidement ! Hein ? On veut un nom, on aura ce nom… "prenez les moyens que vous voulez", mais on aura ce nom. Une piqûre de rappel : l’expérience de Milgram ?

    Répondre
  30. Le meilleur des mondes
    Le meilleur des mondes dit :

    Bah, si la prison ne lui avait pas suffit, un petit coup de "waterboarding". Il n’y a rien de tel pour faire parler quelqu’un rapidement ! Hein ? On veut un nom, on aura ce nom… "prenez les moyens que vous voulez", mais on aura ce nom. Une piqûre de rappel : l’expérience de Milgram ?

    Répondre
  31. mc
    mc dit :

    Aucun de nous ne peut se comporter vertueusement jusqu’au bout dans un contexte contraint.

    D’ailleurs, ou est le bout? Chacun de nous peut se comporter plus ou moins courageusement jusqu’a un certain point, et encore ce point varie-t-il suivant les domaines.

    Ainsi, le sujet n’est pas le courage ou la capitulation personnel(le)s de Guillaume Dasquie, mais le contexte terrifiant dans lequel il a ete place, contexte qui nous concerne tous.

    Parce que si nous n’avons plus de journalistes, nous savons desormais pourquoi.

    Répondre
  32. yelrah
    yelrah dit :

    Détruit comme journaliste d’investigation ? ou complice…Il peut s’étaler sur tous les médias…quand on veut faire taire quelqu’un ,ils deviennent très inaccessibles habituellement…
    Je pense plutot qu’il vient de détruire ce journalisme en france.Cette mascarade n’avait probablement qu’un but,découragé les sources potentielles de passer à l’acte.
    Judith Miller a été arrété aux USA , n’a pas balancé ,et est sortie rapidement sous la pression des médias…
    Je ne croie pas une seconde à cette pantalonnade…

    Répondre
  33. yelrah
    yelrah dit :

    Détruit comme journaliste d’investigation ? ou complice…Il peut s’étaler sur tous les médias…quand on veut faire taire quelqu’un ,ils deviennent très inaccessibles habituellement…
    Je pense plutot qu’il vient de détruire ce journalisme en france.Cette mascarade n’avait probablement qu’un but,découragé les sources potentielles de passer à l’acte.
    Judith Miller a été arrété aux USA , n’a pas balancé ,et est sortie rapidement sous la pression des médias…
    Je ne croie pas une seconde à cette pantalonnade…

    Répondre
  34. chris
    chris dit :

    Ya pire en ce moment et dans le silence general :

    http://lucky.blog.lemonde.fr/2007/1

    Je preconise aussi la lecture de l’article de ce meme blog sur le courrier de l’ouest avec les commentaires sur les hyenes et les chacals qui s’expriment actuellement sur les medias ……

    L’extreme droite et le racisme ordinaire ne se sont jamais portes aussi bien ,partout dans les entreprises etc ….

    Répondre
  35. chris
    chris dit :

    Ya pire en ce moment et dans le silence general :

    http://lucky.blog.lemonde.fr/2007/1

    Je preconise aussi la lecture de l’article de ce meme blog sur le courrier de l’ouest avec les commentaires sur les hyenes et les chacals qui s’expriment actuellement sur les medias ……

    L’extreme droite et le racisme ordinaire ne se sont jamais portes aussi bien ,partout dans les entreprises etc ….

    Répondre
  36. benj
    benj dit :

    On pourrait voir encore pire dans cette histoire: si le 11 septembre n’est pas aussi clair que prévu, comment redonner du lustre à une version "officielle" des faits: je lache un faux document (appuyant cette version officielle) à un petit journaliste ayant combattu les commentaires alternatifs sur ces événements. Puis je lui tape un peu sur les doigts en lui disant que c’est pas bien qu’il ait divulgué ce doc, je lui fait peur, le fait pleurer en évoquant sa détention…

    bref que retient-on: le document devait être important, le contenu exact et constituait une fuite très grave. Je casse une carrière, mais c’est pas grave, il ne nous intéressait pas trop…

    Du grand art

    Répondre
  37. benj
    benj dit :

    On pourrait voir encore pire dans cette histoire: si le 11 septembre n’est pas aussi clair que prévu, comment redonner du lustre à une version "officielle" des faits: je lache un faux document (appuyant cette version officielle) à un petit journaliste ayant combattu les commentaires alternatifs sur ces événements. Puis je lui tape un peu sur les doigts en lui disant que c’est pas bien qu’il ait divulgué ce doc, je lui fait peur, le fait pleurer en évoquant sa détention…

    bref que retient-on: le document devait être important, le contenu exact et constituait une fuite très grave. Je casse une carrière, mais c’est pas grave, il ne nous intéressait pas trop…

    Du grand art

    Répondre
  38. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    Moui, sans vouloir tirer sur l’ambulance, c’était un peu le sens de mon propos premier : C’est quelqu’un qu’il vaudra mieux ne pas avoir dans sa cellule de résistance lors de la prochaine guerre mondiale. 48 heures d’interrogatoire civilisé et modéré et de menaces qui-font-pas-bien-peur, et il donne tout le réseau… (parce qu’il a flippé au-delà du raisonnable).
    Comme héroïsme, on a vu mieux.

    Certes, nul ne peut se prétendre meilleur qu’un autre et jurer de la manière dont il réagira dans une situation donnée tant qu’il ne l’a pas vécue, je ne me prétendrai donc sûrement pas plus résistant que lui, n’ayant pas eu les honneurs de la DST.

    Mais bon, il y a passé 48 heures, et il a balancé. Il y a des milieux où ce genre de chose ne se pardonne guère, et la "source" doit maintenant avoir, elle, pour de bon, les deux pieds dans la m…

    On peut se demander si le message "pédagogique" ne serait pas avant tout adressé aux fonctionnaires qui pourraient être tentés de communiquer des infos sensibles à un journaliste : Eh, z’avez vu les gars, le journaliste, on le chope, on lui fait BOUH ! et il crache le morcif, et après c’est pour vos fesses, alors ne faites jamais confiance à ce genre de types…

    Si j’étais un fonctionnaire envisageant de "sortir" tel ou tel truc en le laissant "fuir" dans la presse, ça me donnerait vachement à réfléchir…

    Répondre
  39. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    En plus, si l’on suppose que les gens de la DST sont des professionnels qui connaîssent leur boulot, on peut imaginer qu’ils avait le profil psychologique détaillé et complet de Dasquié, et tout son historique depuis la chute de sa première dent de lait – tu parles, un type qui écrit sur "le renseignement" depuis des années, s’ils n’avaient pas tout ça, je me demande bien à quoi servent mes impôts !

    Donc ils ne lui sont sûrement pas tombés dessus au hasard, et devaient bien se douter qu’ils n’auraient pas besoin de sortir la baignoire et la gégène, qu’une petite mise en scène dans le sous-sol avec de beaux costumes sombres et un usage immodéré de glaciale politesse produirait un effet rapide et efficace.

    Bon, je ne sais pas si l’émouvante confession télévisée chez Paul Amar était prévue au programme des réjouissances, mais bah, un coup de Star’Ac’ par là-dessus et le peuple qui dort se sera rendormi.
    Je n’ai pas entendu dire qu’un substitut du procureur, le patron de la DST, ou un ministre allait sauter ou se retrouver muté à la circulation au fin fond de la Corrèze, mais si nous vivions dans une démocratie, ce serait pourtant la moindre des choses.

    Répondre
  40. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    En plus, si l’on suppose que les gens de la DST sont des professionnels qui connaîssent leur boulot, on peut imaginer qu’ils avait le profil psychologique détaillé et complet de Dasquié, et tout son historique depuis la chute de sa première dent de lait – tu parles, un type qui écrit sur "le renseignement" depuis des années, s’ils n’avaient pas tout ça, je me demande bien à quoi servent mes impôts !

    Donc ils ne lui sont sûrement pas tombés dessus au hasard, et devaient bien se douter qu’ils n’auraient pas besoin de sortir la baignoire et la gégène, qu’une petite mise en scène dans le sous-sol avec de beaux costumes sombres et un usage immodéré de glaciale politesse produirait un effet rapide et efficace.

    Bon, je ne sais pas si l’émouvante confession télévisée chez Paul Amar était prévue au programme des réjouissances, mais bah, un coup de Star’Ac’ par là-dessus et le peuple qui dort se sera rendormi.
    Je n’ai pas entendu dire qu’un substitut du procureur, le patron de la DST, ou un ministre allait sauter ou se retrouver muté à la circulation au fin fond de la Corrèze, mais si nous vivions dans une démocratie, ce serait pourtant la moindre des choses.

    Répondre
  41. sat
    sat dit :

    Je voulais simplement rajouter qu’il a quand même balancé malgré son opposition de l’article 109 du code pénal et les soutiens de la corporation des journalistes. Pourtant, il n’a pas été passé à la gégène ou au lavabo, on lui a seulement fait les gros yeux et il s’est aplati.

    Un peu un héros d’opérette irresponsable qui s’est aventuré là où il n’avait pas les moyens de le faire, ni les tripes. Je pense qu’il ferait mieux d’être moins naïf avant d’engager ses sources qui vont dérouiller très sérieusement pour lui avoir fait confiance, et personne n’en parlera. En plus il a autrefois pas mal daubé sur Meyssan.

    Je ne lui veux pas de mal, mais il m’a l’air d’un dangereux, pour d’autres surtout mais un peu pour lui même, enfant de coeur médiatique.

    Répondre
  42. sat
    sat dit :

    swami,

    c’est un peu ce que je voulais dire. Y a pas de quoi le fouetter, mais il manque de réalisme ce journaliste. Il a de la chance de ne pas se prendre une balle perdue par un quelconque milieu interlope. Certains se sont fait descendre discrètement pour moins que ça. Si on joue gros, il faut être prêt à perdre très gros.

    La conséquence, c’est que les fuites éventuelles de la dst vont fermer leur bec plus souvent, comme disent les cafres à la Réunion.

    Répondre
  43. chris
    chris dit :

    La plupart des gens balancent effectivement par peur d’etre ecroues ,le proces Colonna est exemplaire a ce sujet …….et pour ceux qui ne s’allongeraient pas pendant la garde a vue ,le juge d’instruction prendra le relais pendant la detention en exercant les memes menaces plus precises sur les proches …..

    On en revient donc a ce combat plus global sur la liberte et l’oppression ,tout le monde veut bien protester ,militer mais pas aller en prison …..

    Pour cela ,il ne reste que l’ancetre du revolutionnaire russe , la societe des voleurs ,ceux qui se tatouaient , je ne m’agenouillerai devant personne ……seul le vrai marginal ,celui qui a fait sa rupture avec l’humanite se rit de ce chantage la ….

    Ca rejoint une de mes reflexions qui avait tant choquée ..sur mes associes ex anars ou communiste qui une fois la maison construite et les enfants en routes …ma foi finissent un jour par trouver le sarkozysme raisonnable …..

    Jetez un oeil sur la gauche conventionnelle d’aujourd’hui ,ma foi……..sur les forums ,on est tres loin des discours de la campagne …

    C’est simple depuis mes années de lycées militantes , je vois toujours les memes trahisons 35 ans apres ,conformisme ca s’appelle ..

    La societe des balances quoi ….

    Répondre
  44. chris
    chris dit :

    La plupart des gens balancent effectivement par peur d’etre ecroues ,le proces Colonna est exemplaire a ce sujet …….et pour ceux qui ne s’allongeraient pas pendant la garde a vue ,le juge d’instruction prendra le relais pendant la detention en exercant les memes menaces plus precises sur les proches …..

    On en revient donc a ce combat plus global sur la liberte et l’oppression ,tout le monde veut bien protester ,militer mais pas aller en prison …..

    Pour cela ,il ne reste que l’ancetre du revolutionnaire russe , la societe des voleurs ,ceux qui se tatouaient , je ne m’agenouillerai devant personne ……seul le vrai marginal ,celui qui a fait sa rupture avec l’humanite se rit de ce chantage la ….

    Ca rejoint une de mes reflexions qui avait tant choquée ..sur mes associes ex anars ou communiste qui une fois la maison construite et les enfants en routes …ma foi finissent un jour par trouver le sarkozysme raisonnable …..

    Jetez un oeil sur la gauche conventionnelle d’aujourd’hui ,ma foi……..sur les forums ,on est tres loin des discours de la campagne …

    C’est simple depuis mes années de lycées militantes , je vois toujours les memes trahisons 35 ans apres ,conformisme ca s’appelle ..

    La societe des balances quoi ….

    Répondre
  45. chris
    chris dit :

    @vincent

    Rien d’etonnant ..lorsqu’on investigue un tant soi peu rien que pour rire sur ce qui se passe au niveau des tauliers de sites du net ,forum de discussions bidons etc ……et comment c’est finance , c’est plus souvent a vomir qu’a se rejouir …

    Répondre
  46. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    Ne jeter pas la première pierre à cet homme.
    Il est resté 40 heures en garde à vue, plus 5 heures du viol de son intimité quand son appart’ a été perquisionné par 6 policiers.
    Dans certaines affaires, sauf erreur, on peut rester plus de 3 jours en garde à vue.
    Le manque de sommeil et la pression psychologique te font faire des trucs que tu n’aurais jamais pensé faire.

    En outre, ce type a une famille, du pain béni pour exercer une pression psychologique accrue.

    Notez aussi, que la plupart des JT n’ont pas fait une énorme publicité sur cette affaire.

    Répondre
  47. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    Ne jeter pas la première pierre à cet homme.
    Il est resté 40 heures en garde à vue, plus 5 heures du viol de son intimité quand son appart’ a été perquisionné par 6 policiers.
    Dans certaines affaires, sauf erreur, on peut rester plus de 3 jours en garde à vue.
    Le manque de sommeil et la pression psychologique te font faire des trucs que tu n’aurais jamais pensé faire.

    En outre, ce type a une famille, du pain béni pour exercer une pression psychologique accrue.

    Notez aussi, que la plupart des JT n’ont pas fait une énorme publicité sur cette affaire.

    Répondre
  48. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Je vais m’auto-troller… mais le verdict Colonna, c’est du gros n’importe quoi en l’absence de preuves directes… Le doute est toujours censé profiter à l’accusé… mais quand tu apprends qu’il a été jugé par un jury spécial et non un jury populaire, sous prétexte de terrorisme, t’as tout compris.

    Aujourd’hui, c’est aussi le jour où les chefs d’État européens qui ne représentent plus qu’eux-mêmes se sont signé leur petit traité entre pote, chiant à la gueule de leurs peuples respectifs…

    Bref, voilà bien la real democracy dans toute sa splendeur : un gouvernement sans le peuple, contre le peuple!

    Répondre
  49. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Je vais m’auto-troller… mais le verdict Colonna, c’est du gros n’importe quoi en l’absence de preuves directes… Le doute est toujours censé profiter à l’accusé… mais quand tu apprends qu’il a été jugé par un jury spécial et non un jury populaire, sous prétexte de terrorisme, t’as tout compris.

    Aujourd’hui, c’est aussi le jour où les chefs d’État européens qui ne représentent plus qu’eux-mêmes se sont signé leur petit traité entre pote, chiant à la gueule de leurs peuples respectifs…

    Bref, voilà bien la real democracy dans toute sa splendeur : un gouvernement sans le peuple, contre le peuple!

    Répondre
  50. chris
    chris dit :

    Ca me fait penser que Colonna qui a subi bien pire …..n’a jamais reconnu quoique ce soit sous la contrainte ….

    S’en est suivie une parodie de proces digne d’une republique bananiere ….

    Si quelqu’un arrive a encore a eprouver un tout petit peu de respect pour la societe francaise , je l’admire …..

    Raison d’etat ,terrorisme d’etat ……

    Répondre
  51. chris
    chris dit :

    Ca me fait penser que Colonna qui a subi bien pire …..n’a jamais reconnu quoique ce soit sous la contrainte ….

    S’en est suivie une parodie de proces digne d’une republique bananiere ….

    Si quelqu’un arrive a encore a eprouver un tout petit peu de respect pour la societe francaise , je l’admire …..

    Raison d’etat ,terrorisme d’etat ……

    Répondre
  52. areuh
    areuh dit :

    Colonna était condamné d’avance. Durant sa fuite tous les médias, pour parler de lui, rappelaient périodiquement : "L’assassin du préfet Érignac court toujours", la présomption de culpabilité…

    j’ai entendu ça des dizaines de fois sur France Info par exemple… même que je me disais, il a du faire deux fois le tour de la terre à courir ainsi depuis des années.

    Et Sarko, faisant le beau le jour de son arrestation… c’est moi qui l’ai fait, c’est moi qui l’ai fait…

    Répondre
  53. areuh
    areuh dit :

    Colonna était condamné d’avance. Durant sa fuite tous les médias, pour parler de lui, rappelaient périodiquement : "L’assassin du préfet Érignac court toujours", la présomption de culpabilité…

    j’ai entendu ça des dizaines de fois sur France Info par exemple… même que je me disais, il a du faire deux fois le tour de la terre à courir ainsi depuis des années.

    Et Sarko, faisant le beau le jour de son arrestation… c’est moi qui l’ai fait, c’est moi qui l’ai fait…

    Répondre
  54. Lory
    Lory dit :

    Tout à fait pertinente la remarque du # 37.

    J’avoue que je me sens poindre un certain petit sourire en coin qui m’est assez coutumier en lisant avec quelle cironspection il se risque à hasarder avec un doigté de velours son intelligent commentaire au milieu des habituels braillements des téméraires dont le courage n’a rien de l’évidence de leur témérité parce qu’il reste à démontrer, si tant est qu’il ne s’agisse pas de véritables tetes brulées ou de matamores.

    Dans les "sources" et les "services de renseignements" je suppose qu’il y a pas mal de gens qui ne jouent pas tous sur un seul tableau.

    J’ai donc plutot tendance à croire que Dasquié n’a donné qu’un nom qu’il voulait bien donner en connaissance de cause, c’est à dire sans que ça ne nuise à personne d’autre qu’à des gens qui, s’ils auront quelques problèmes, ce ne sera pas un mal.

    Je serais meme plutot tentée de dire à Dasquié : "Chapeau. Un grand courage de ‘père tranquille’ , du beau boulot".

    @ Agnès

    Toute ma sympathie. Préserve-toi bien, surtout des téméraires. Salut à toi.

    Répondre
  55. chris
    chris dit :

    Mouai je suis pas sur que ca trolle tant que ca vu que c’est tellement lie sur le fond ….

    Zont fait malgre tout une grosse connerie d’etat totalitaire ,les natios corses se frottent les mains ,y a bon le recrutement demain matin …

    Répondre
  56. chris
    chris dit :

    Mouai je suis pas sur que ca trolle tant que ca vu que c’est tellement lie sur le fond ….

    Zont fait malgre tout une grosse connerie d’etat totalitaire ,les natios corses se frottent les mains ,y a bon le recrutement demain matin …

    Répondre
  57. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    A l’occasion de l’affaire Patrick Dils, il devenait évident que la justice avait la religion de l’aveu.

    Dans l’affaire Colonna, c’est l’aveu de plusieurs personnes qui ont avoué avoir fait partie du commando meurtrier (avec des retractations bien tardives si j ai bien compris), qui a été décisif me semble t’il.

    Répondre
  58. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    Les gens sont trop préoccupés par leur pouvoir d’achat et en ce moment par la course à l’achat des cadeaux de fin d’année et à se demander avec quoi ils vont se faire péter la panse le 24 et le 31 decembre pour s’intéresser à ce que font les vrp du CAC 40 qui sont censés nous représenter.

    Un peu de fric et des Noel bien gras, et le peuple sera prêt à fermer les yeux sur le déficit de démocratie qui commence à s’installer en Europe.

    Que faut il au peuple?
    du pain et des jeu, olé !

    Nous avons les élus, le pouvoir que nous méritons.

    Répondre
  59. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Bon, c’est tombé sur Dasquié… après on peut épiloguer sur Dasquié, sa vie, son œuvre… un faux gentil, un vrai méchant, un gros naïf, un qui manipule ou une marionnette…

    Chez moi, ça s’appelle noyer le poisson.

    L’info importante reste : on prend un journaliste, on l’enferme, on le menace, et on lui fait comprendre qu’on chie sur la loi censée protéger les sources des journalistes d’investigation… en toute légalité, et avec la bénédiction des supérieurs. Cela est important. Et cela n’arrive pas seul. Cela arrive après des vidéos emmerdantes pour les flics interdites de diffusion, cela arrive après des perquisitions dans les rédactions de certains journaux qui ont décidément du mal à adopter la position du journaliste couché (référence au bouquin de Fontenelle, à lire absolument), cela arrive après que des industriels expliquent ce que sont les idées saines dans un journal, cela arrive dans une ambiance de placardisation générale des journalistes qui prétendent faire autre chose que paraphraser les dépêches d’agence, cela arrive alors que la profession souffre en même temps d’un déficit de confiance généralisé de la part de son public et d’une précarisation accrue de ses effectifs… surtout ceux qui ont une certaine rigidité dans la colonne vertébrale et la langue un peu sèche.

    Dasquié, c’est dans un contexte. Celui où le princident décroche son bigo pour faire interdire des articles, virer des directeurs de publications, où il peut menacer les directeurs de chaînes de TV pas assez déférents avec lui… Où les potes du princident possèdent l’essentiel des moyens d’information de ce pays…

    Bref, Dasquié est un symptôme.

    Maintenant, savoir la taille de sa paire de couille, ou s’il sera rasé à la Libération, c’est noyer le poisson. Victime consentante ou pas, l’affaire Dasquié, c’est une mise au point sans ambiguïté sur l’état réel de la liberté de la presse dans la real democracy.

    Dont acte!

    Répondre
  60. areuh
    areuh dit :

    Pour revenir à G. Dasquié, il est grand temps dans ce pays d’éditer un "guide du futur gardé à vue". Il dirait aux gens leurs droits, la visite de l’avocat, aussi ne pas s’en remettre au médecin qui est toujours du côté des flics… et d’autres détails for utiles.

    Du boulot pour "Reporters sans frontières" (reporters en France).

    La culture de l’aveu est une institution et des spécialistes dans ce domaine font avouer n’importe quoi à n’importe qui. Inutile de se dire "je reviendrai sur mon aveu plus tard devant le juge", ça ne marche pas.
    J’avais téléchargé le bouquin de Meyssan à l’époque où il était en ligne mais après le travail de destruction massive qu’on lui a infligé, j’ai douté… mais le fait de douter n’induit pas un rejet total… j’attendais.

    Répondre
  61. areuh
    areuh dit :

    Pour revenir à G. Dasquié, il est grand temps dans ce pays d’éditer un "guide du futur gardé à vue". Il dirait aux gens leurs droits, la visite de l’avocat, aussi ne pas s’en remettre au médecin qui est toujours du côté des flics… et d’autres détails for utiles.

    Du boulot pour "Reporters sans frontières" (reporters en France).

    La culture de l’aveu est une institution et des spécialistes dans ce domaine font avouer n’importe quoi à n’importe qui. Inutile de se dire "je reviendrai sur mon aveu plus tard devant le juge", ça ne marche pas.
    J’avais téléchargé le bouquin de Meyssan à l’époque où il était en ligne mais après le travail de destruction massive qu’on lui a infligé, j’ai douté… mais le fait de douter n’induit pas un rejet total… j’attendais.

    Répondre
  62. yelrah
    yelrah dit :

    @ Guillaume Dasquié-
    J’ai acheté l’effroyable mensonge après le bouquin de Meyssan…Pour voir…
    Je pense que vous etes utilisé,à votre insu ou avec votre complicité.De même que l’on fabrique et impose des intellectuels pour ensuite s’en servir de référence…
    C’est un sentiment,donc cela n’a que la valeur qu’on veut bien lui donner…
    Vous avez plus qu’ébranlé le journalisme d’investigation…

    Voir ce que je pense en n°25.

    Répondre
  63. céleste
    céleste dit :

    "l’état réel de la liberté de la presse"
    c’est réellement effrayant, et d’un point de vue Sarkozien, tout cela est parfaitement cohérent.
    il avance ses pions, un à un.

    mais il n’est pas infaillible. j’ai lu ce matin la formation du REFI
    http://refi.over-blog.org/
    s’unir pour résister, c’est la bonne voie

    et puis, bien qu’on ne nous en informe pas le mouvement étudiant n’est pas mort.
    d’ailleurs le fait que les médias n’en parlent pas, pas plus qu’ils ne parlent de la répression policière qui sévit dans les universités, est tout à fait symptomatique de l’état du journalisme en France.

    Répondre
  64. céleste
    céleste dit :

    "l’état réel de la liberté de la presse"
    c’est réellement effrayant, et d’un point de vue Sarkozien, tout cela est parfaitement cohérent.
    il avance ses pions, un à un.

    mais il n’est pas infaillible. j’ai lu ce matin la formation du REFI
    http://refi.over-blog.org/
    s’unir pour résister, c’est la bonne voie

    et puis, bien qu’on ne nous en informe pas le mouvement étudiant n’est pas mort.
    d’ailleurs le fait que les médias n’en parlent pas, pas plus qu’ils ne parlent de la répression policière qui sévit dans les universités, est tout à fait symptomatique de l’état du journalisme en France.

    Répondre
  65. Henri A
    Henri A dit :

    Je ne suis pas d’accord sur la noyade du poisson, il me semble que c’est exactement le contraire. L’information est manipulée, certes, mais c’est internet qui rend la chose plus visible. Depuis que le journalisme existe, cela a toujours été le cas. Déjà il faudrait faire la différence entre le journalisme d’investigation indépendant financièrement et médiatiquement ( on les compte sur les doigts d’une main ) et les autres. Le journalisme est bâillonné ?
    En effet, mais depuis toujours et un peu par sa propre faute.

    Répondre
  66. Henri A
    Henri A dit :

    Je ne suis pas d’accord sur la noyade du poisson, il me semble que c’est exactement le contraire. L’information est manipulée, certes, mais c’est internet qui rend la chose plus visible. Depuis que le journalisme existe, cela a toujours été le cas. Déjà il faudrait faire la différence entre le journalisme d’investigation indépendant financièrement et médiatiquement ( on les compte sur les doigts d’une main ) et les autres. Le journalisme est bâillonné ?
    En effet, mais depuis toujours et un peu par sa propre faute.

    Répondre
  67. rev
    rev dit :

    Oui, Agnès, mais dernière le "poisson" Dasquié , il y a aussi l"arbre" de la liberté bafouée de la presse qui sert bien à masquer "la forêt" qu’il ne faut pas trop regarder : la responsabilité des services secrets états-uniens (et français ) dans les attentats du 09/11…

    Répondre
  68. Lory
    Lory dit :

    Ah c’est vrai quoi, Meyssan c’est un enfant de choeur et Dasquié un vilain pas beau. Une seule solution, la révolution! Tous zunis avec les téméraires! Tous devant et eux derrières!

    Répondre
  69. Lory
    Lory dit :

    Ah c’est vrai quoi, Meyssan c’est un enfant de choeur et Dasquié un vilain pas beau. Une seule solution, la révolution! Tous zunis avec les téméraires! Tous devant et eux derrières!

    Répondre
  70. rev
    rev dit :

    Henri A, ça nous intéresserait beaucoup de connaître précisément les noms des cinq (5) journalistes (ou organes) d’investigation indépendants financièrement et médiatiquement.
    Vraiment beaucoup.

    Répondre
  71. rev
    rev dit :

    Henri A, ça nous intéresserait beaucoup de connaître précisément les noms des cinq (5) journalistes (ou organes) d’investigation indépendants financièrement et médiatiquement.
    Vraiment beaucoup.

    Répondre
  72. ko
    ko dit :

    @ areuh : je sais qu’il existe (ou a existé) un petit fascicule, une brochure, récapitulant ce qu’il faut et ne faut pas avoir sur soi lors d’une manifestation ou d’une action pouvant conduire à une arrestation et ce qu’il ou ne faut pas dire et faire : les droits du militant arrêté, en quelque sorte.
    J’avais croisé ce truc en militant contre la LSI et pour les sans-papiers ; le DAL, la LDH et d’autres étaient aussi dans le coup me semble-t-il. Peut-être qu’en cherchant un peu sur ‘ternet on peut retrouver ce truc et le faire actualiser par des juristes amis…

    Répondre
  73. ko
    ko dit :

    @ areuh : je sais qu’il existe (ou a existé) un petit fascicule, une brochure, récapitulant ce qu’il faut et ne faut pas avoir sur soi lors d’une manifestation ou d’une action pouvant conduire à une arrestation et ce qu’il ou ne faut pas dire et faire : les droits du militant arrêté, en quelque sorte.
    J’avais croisé ce truc en militant contre la LSI et pour les sans-papiers ; le DAL, la LDH et d’autres étaient aussi dans le coup me semble-t-il. Peut-être qu’en cherchant un peu sur ‘ternet on peut retrouver ce truc et le faire actualiser par des juristes amis…

    Répondre
  74. Henri A
    Henri A dit :

    A rev et éventuellement Lory:
    "on les compte sur les doigts d’une main" est une expression. J’ai failli finir par "doigts d’une main coupée". Je pense qu’il faut soi-même faire quelques recoupements et vérifier si il existe un manque de cohérence.
    Je n’ai pas une confiance aveugle envers les informations du réseau voltaire, par exemple, mais le site du commentaire 37 n’est pas crédible.
    A l’heure actuelle le seul présentateur, organisateur de débat un peu honnête, toutes chaînes de télévisions comprises, tous les journaux et les revues ( tous, sans exceptions ) est, il me semble Mr Taddei sur france 3.

    Répondre
  75. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Très d’accord sur Taddéï… sauf qu’il se retrouve de temps en temps au milieu de gens qui viennent toujours touiller le même mauvais potage. D’un autre côté, il laisse la parole aux invités, il sait relancer sans (avoir l’air de) prendre parti et effectivement, on se retrouve avec des débats de tenue correcte… surtout si on compare au reste de l’offre, entre le Calvi et Okrent…

    Et je continue à apprécier terriblement Frédéric Bonnaud… mais depuis qu’il est sur Europe 1, je ne peux que l’écouter en ligne (et on revient au problème de la relégation des bons journalistes!)

    Répondre
  76. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Très d’accord sur Taddéï… sauf qu’il se retrouve de temps en temps au milieu de gens qui viennent toujours touiller le même mauvais potage. D’un autre côté, il laisse la parole aux invités, il sait relancer sans (avoir l’air de) prendre parti et effectivement, on se retrouve avec des débats de tenue correcte… surtout si on compare au reste de l’offre, entre le Calvi et Okrent…

    Et je continue à apprécier terriblement Frédéric Bonnaud… mais depuis qu’il est sur Europe 1, je ne peux que l’écouter en ligne (et on revient au problème de la relégation des bons journalistes!)

    Répondre
  77. chris
    chris dit :

    @celeste ….

    Le mouvement etudiant est mort ,comme l’oeil du gamin de ma ville qui s’est pris un tir de flash ball et dont tout lemonde se fout ….;

    On est devant un regime qui a peur de tout ,de sa jeunesse ….

    Il a peur pour rien , la jeunesse est completement divisée ,meme l ‘etudiante ……Julliard est un carrieriste qui trahira a la premiere occasion comme tout bon socialiste …

    A part faire confiance au systeme et un petit peu a Marx pour qu’il s’autodetruise ,je vois rien d’autres …

    Bin le bonjour quand meme ,ca faisait longtemps !

    Répondre
  78. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    Si le mouvement étudiant est mort , la police n’a pas l’air de le savoir. 😎

    Il y’avait ce soir à la tombée de la nuit, beaucoup de policiers à proximité de la Sorbonne prêts à intervenir en cas de manifestation vu leur équipement.

    Je me demande s’il vaut mieux être neutraliser par un coup de tazer ou un jet de flash ball.

    Dans un cas tu risques l’arrêt cardiaque et dans l’autre, de perdre un oeil. Cruel dilemme

    Répondre
  79. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    Si le mouvement étudiant est mort , la police n’a pas l’air de le savoir. 😎

    Il y’avait ce soir à la tombée de la nuit, beaucoup de policiers à proximité de la Sorbonne prêts à intervenir en cas de manifestation vu leur équipement.

    Je me demande s’il vaut mieux être neutraliser par un coup de tazer ou un jet de flash ball.

    Dans un cas tu risques l’arrêt cardiaque et dans l’autre, de perdre un oeil. Cruel dilemme

    Répondre
  80. chris
    chris dit :

    Dernier soubresauts …..survivront ils aux vacances de Noel ,humh ….

    Je voudrais pas jouer mon 68tard veteran mais un mouvement etudiant ,c’est utile pour declencher les consciences mais faut que ce soit relaye a un moment plus globalement ……ya plus d’ouvriers ,les chomeurs n’existent pas et les fonctionnaires sont corporatistes ,ca va etre dur de precher dans le desert ..

    Répondre
  81. mc
    mc dit :

    Haro sur le baudet, qu’il s’appelle Dasquie ou Meyssan, on dirait les supporters de deux equipes de foot adverses.

    La liberte de la presse, la necessite pour tout journaliste un peu accro de son boulot de se soumettre ou de se demettre, la proliferation dans le metier des carpettes de luxe et des tristes pigistes, ca vous passionne moins que les ragots?

    Agnes a beau essayer de ramener son petit monde au sujet du jour, on dirait que…

    Répondre
  82. mc
    mc dit :

    Haro sur le baudet, qu’il s’appelle Dasquie ou Meyssan, on dirait les supporters de deux equipes de foot adverses.

    La liberte de la presse, la necessite pour tout journaliste un peu accro de son boulot de se soumettre ou de se demettre, la proliferation dans le metier des carpettes de luxe et des tristes pigistes, ca vous passionne moins que les ragots?

    Agnes a beau essayer de ramener son petit monde au sujet du jour, on dirait que…

    Répondre
  83. mc
    mc dit :

    @ Christine,

    Transmets mes amities au Yeti, de la ou je suis, impossible d’acceder a son blog.

    "Essoufflement", c’est le titre de sa chronique, ou la reponse de mon ordi?

    Répondre
  84. mc
    mc dit :

    @ Christine,

    Transmets mes amities au Yeti, de la ou je suis, impossible d’acceder a son blog.

    "Essoufflement", c’est le titre de sa chronique, ou la reponse de mon ordi?

    Répondre
  85. nattfodd
    nattfodd dit :

    @Agnès (41): parce que tu as déjà vu un gouvernement avec le peuple et pour le peuple ? Un gouvernement qui fasse autre chose que préserver les intérêts des puissants ? A moins d’aller chercher ça au fond du Chiapas (et ce n’est plus vraiment un gouvernement), je ne vois vraiment pas. Ceux qu’on a actuellement ne se donnent juste pas la peine de jouer la comédie et assument leurs actes, c’est tout.

    @areuh (51): attention à reporters sans frontières ! Ils ne sont vraiment pas nets, financés en grande partie par la CIA (rien qu’à voir leur hystérie anti-Chavez…) et leur patron a récemment sorti publiquement des horreurs qu’un Bush n’aurait pas désavouées (de mémoire : "je n’ai rien contre le fait de torturer la famille de terroristes si ça permet de sauver des otages").
    Quant aux guides légaux, ça existe déjà, ça se trouve par exemple en fouillant un peu sur indymedia.

    Répondre
  86. nattfodd
    nattfodd dit :

    @Agnès (41): parce que tu as déjà vu un gouvernement avec le peuple et pour le peuple ? Un gouvernement qui fasse autre chose que préserver les intérêts des puissants ? A moins d’aller chercher ça au fond du Chiapas (et ce n’est plus vraiment un gouvernement), je ne vois vraiment pas. Ceux qu’on a actuellement ne se donnent juste pas la peine de jouer la comédie et assument leurs actes, c’est tout.

    @areuh (51): attention à reporters sans frontières ! Ils ne sont vraiment pas nets, financés en grande partie par la CIA (rien qu’à voir leur hystérie anti-Chavez…) et leur patron a récemment sorti publiquement des horreurs qu’un Bush n’aurait pas désavouées (de mémoire : "je n’ai rien contre le fait de torturer la famille de terroristes si ça permet de sauver des otages").
    Quant aux guides légaux, ça existe déjà, ça se trouve par exemple en fouillant un peu sur indymedia.

    Répondre
  87. areuh
    areuh dit :

    @ko, j’ai un exemplaire de "Vos Papiers !" du synic de la magistrature (celui où le dessin de couv, d’un flic, de Placid a été attaqué par les keufs…), "que faire face à la police?".

    Mais, il ne traite pas de la garde à vue proprement (salement) dite, de la dureté de cette dernière, des pressions exercées, éventuellement des coups qui pourraient être assénés, des techniques employées…

    @nattfodd, je ne savais pas cela, je citais RSF car ils défendent la liberté de la presse dans des pays "graves" et qu’éditer une plaquette pour protéger les journaliste chez nous foutrait la honte à notre chef suprême.

    Répondre
  88. ko
    ko dit :

    Voilà, c’était ça ! (le petit guide) (‘ternet, c’est fantastique)

    Il est vrai qu’il faudrait également en savoir plus sur la garde à vue, mais l’expérience de Dasquié met bien en évidence le fait qu’ils s’assoient carrément sur les procédures, du côté de "la loi"…
    Pour résister légalement à des pressions illégales, on fait comment ? (la révolution ? c’est ça que j’entends au fond de la salle ? le problème avec les révolutions, c’est – hormis la violence, souvent – l’après-révolution, ou le retour de bâton… C’t’une révolution permanente, de chacun en soi et de tous, qu’y faudrait…)

    Répondre
  89. ko
    ko dit :

    Voilà, c’était ça ! (le petit guide) (‘ternet, c’est fantastique)

    Il est vrai qu’il faudrait également en savoir plus sur la garde à vue, mais l’expérience de Dasquié met bien en évidence le fait qu’ils s’assoient carrément sur les procédures, du côté de "la loi"…
    Pour résister légalement à des pressions illégales, on fait comment ? (la révolution ? c’est ça que j’entends au fond de la salle ? le problème avec les révolutions, c’est – hormis la violence, souvent – l’après-révolution, ou le retour de bâton… C’t’une révolution permanente, de chacun en soi et de tous, qu’y faudrait…)

    Répondre
  90. chomon
    chomon dit :

    @ko

    Il faut pas la révolution permanente, Il faut l’évolution permanente.
    Tout évolue en ce bas-monde. Seul Dieu n’évolue pas. Donc il faut s’accrocher a lui et ne plus le lacher.

    Répondre
  91. chomon
    chomon dit :

    @ko

    Il faut pas la révolution permanente, Il faut l’évolution permanente.
    Tout évolue en ce bas-monde. Seul Dieu n’évolue pas. Donc il faut s’accrocher a lui et ne plus le lacher.

    Répondre
  92. ko
    ko dit :

    mmmh, "Dieu"… appelle ça comme tu voudras, mais moi, quand je vois "Dieu", je sors ma méfiance.

    Cela dit, il est vrai que je faisais de la provoc’ en utilisant le terme de "révolution" (mais je l’aime bien, ce terme).
    Peut-être serait-il plus compréhensible de dire qu’il s’agit de maintenir un niveau d’attention permanent, une vigilance incessante et accepter de se remettre en cause chaque fois que nécessaire…?

    Répondre
  93. chomon
    chomon dit :

    Le mot révolution est utilisé par des gens de droite.
    Sarkosy a dit que le Grenelle de l’environnement était une révolution.

    Certains disent que le sarkosysme c’est une révolution conservatrice.

    On n’y comprend plus rien.

    Ce qui manque c’est un nouveau projet de société qui soit une alternative a la société actuelle, et qui soit suffisemment mobilisateur.
    pour cela il faudrait sortir des sentiers battus.

    Aragon a dit" la femme est l’avenir de l’homme."

    Les femmes au pouvoir,les hommes au foyer. Ca se serait une alternative

    Répondre
  94. mc
    mc dit :

    Un gouvernement PAR et POUR le peuple, mais surtout avec controle PERMANENT. Quand on voit a quelle vitesse ca se degrade, la democratie, populaire ou impopulaire, ca devient proprement evident qu’elle a besoin d’une vigilance croisee de tous les instants.

    Je dis croisee parce que, bien sur, on a deja experimemte d’autres formes de vigilance!

    Répondre
  95. mc
    mc dit :

    Un gouvernement PAR et POUR le peuple, mais surtout avec controle PERMANENT. Quand on voit a quelle vitesse ca se degrade, la democratie, populaire ou impopulaire, ca devient proprement evident qu’elle a besoin d’une vigilance croisee de tous les instants.

    Je dis croisee parce que, bien sur, on a deja experimemte d’autres formes de vigilance!

    Répondre
  96. ko
    ko dit :

    contrôle => contre-pouvoirs
    tirage au sort et rotation des responsabilités
    (entre autres…)

    Le pire, c’est qu’on le sait à peu près, ce qu’il "faudrait" essayer… Mais avant, il va falloir leur reprendre les rênes.

    Répondre
  97. ko
    ko dit :

    contrôle => contre-pouvoirs
    tirage au sort et rotation des responsabilités
    (entre autres…)

    Le pire, c’est qu’on le sait à peu près, ce qu’il "faudrait" essayer… Mais avant, il va falloir leur reprendre les rênes.

    Répondre
  98. mc
    mc dit :

    @ ko:

    Leur reprendre les renes… euh, "c’est a la fois tres simple et tres complique", comme aurait dit le capitaine Haddock.

    Si je me souviens bien de la BD, on ignore toujours la fin de l’histoire, son cigare lui ayant explose a la gueule.

    Va falloir i-ma-gi-ner!

    Je suggere de continuer ce qui est timidement amorce, plein de petites actions de reseau, a differents niveaux, dans differents domaines, selon nos centres d’interet, nos competences, les circonstances, l’air du temps, les rencontres, les opportunites.

    Un peu comme on remplit une grille de mots croises.

    Répondre
  99. mc
    mc dit :

    @ ko:

    Leur reprendre les renes… euh, "c’est a la fois tres simple et tres complique", comme aurait dit le capitaine Haddock.

    Si je me souviens bien de la BD, on ignore toujours la fin de l’histoire, son cigare lui ayant explose a la gueule.

    Va falloir i-ma-gi-ner!

    Je suggere de continuer ce qui est timidement amorce, plein de petites actions de reseau, a differents niveaux, dans differents domaines, selon nos centres d’interet, nos competences, les circonstances, l’air du temps, les rencontres, les opportunites.

    Un peu comme on remplit une grille de mots croises.

    Répondre
  100. ko
    ko dit :

    Et oui : pour agir autrement, réfléchir différemment !
    Inventer, redécouvrir les vertus des pensées poétiques, magiques, symboliques, pour réveiller la politique…

    Répondre
  101. ko
    ko dit :

    Et oui : pour agir autrement, réfléchir différemment !
    Inventer, redécouvrir les vertus des pensées poétiques, magiques, symboliques, pour réveiller la politique…

    Répondre
  102. un_peu_de_recul
    un_peu_de_recul dit :

    Ridicule… en faire des tas pour ça, on croit rêver, on a vraiment à faire à de "petites" gens qui prennent plaisir à transformer en spectacle télévisuel une histoire somme toute banale (Amar est un récidiviste en la matière…).

    Sur le fond, qui ne peut pas comprendre que les instances officielles se préoccupent de savoir d’où viennent de telles infos, qui + est des fuites ? Après, il est bien évident que les méthodes sont tjrs condamnables… mais à leur place, qui aurait fait autrement ?
    Ce genre de "comédie" est pathétique car elle emmène les moutons que ns sommes à prendre la place de ce journaliste (qui a sans doute mal vécu ce qui lui arrive), sans prendre aucun recul, notamment sur le pquoi des agissement des autorités. Un peu facile. Les gens qui parlent de non démocratie sur une histoire comme celle-là sont des plaisantins qui à force de liberté ne savent plus ce que c’est que d’en être réellement privé. Probablement les mêmes qui se plaignent du pouvoir d’achat en se goinfrant de foie gras, à l’h où les 3/4 de la planète crève de faim.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *