Ca démange, ça énerve, mais on n’arrive pas à s’en dérasser!

Homme assis devant une porte dans la rue

Casser du cassos

Ce genre de nouvelle est tellement banal que personne ne s’arrête dessus deux minutes pour tenter de comprendre exactement de quoi il s’agit. À la limite, c’est le type de chose qui réjouit profondément le travailleur pauvre harcelé…

Ma vie nickel chrome

On ne prête jamais attention au fait que l'on est en bonne santé qu'au moment précis où l'on découvre que l'on est malade. Sauf qu'il n'y a jamais de moment de précis. Pendant longtemps, on va bien et cela va de soi, puis des trucs se…

Du pain, des jeux et des glaviots

Cet été 2016 aura été celui de tous les records : records de chaleur, certes, mais aussi records de peur, de fureur et de laideur. Alors même que nous venions de nous faire enfiler dans les grandes largeurs par la loi « Travaille! »…

Tousse ensemble, tousse ensemble…

Il fait tellement mauvais sur la place de la Libération qu'on croirait que le MEDEF s'est payé le ciel rien pour nous faire chier. Déjà qu'on y est allé un peu à reculons. Pas seulement à cause du temps. Mais d'un autre côté, on…
,

Les naufrageurs et leur peine

C'est un crime encore plus grand que celui de tuer que de se détourner de ceux qui appellent à l'aide. Il nous tue aussi surement qu'il tue ceux que nous méprisons assez pour ne pas les juger dignes de notre propre humanité. Nous avons…

Une certaine vision du monde

Cela fait tellement longtemps que l'on reproche aux gauchistes de tous poils de ne savoir que critiquer et ne jamais rien proposer à la place, que j'ai fini par me dire qu'il y avait peut-être un fond de vérité à cette assertion. Et qu'à…

Braquage géant chez Smart : les bandits ne courent même pas.

Le démontage en cours du Code du travail a ceci de particulier qu'il nous renvoie à la féodalité sans que personne mesure réellement l'amplitude hallucinante de ce gigantesque bond en arrière. Le simple fait de faire primer l'accord…

La fuite du cerveau

Pour ceux qui en doutaient encore, la vieillesse est un naufrage. Je l'expérimente d'ailleurs chaque jour un peu plus, entre ma mémoire à logique de plus en plus floue, mon manque d'humour qui devient endémique et une certaine aigreur…

Pourquoi la liberté d'expression n'est pas négociable

Une fois n'est pas de coutume, je vais réagir à chaud au billet d'un estimable confrère de clavier. Notre ami Gauche de combat nous signale un papier qui, mettant en exergue l'absolue abjection des propos tenus par nos ennemis idéologiques…

Choix de chiotte

Dimanche, j'ai vraiment voté utile : je suis allée bouffer Bambi avec mes amis. Parce que bon, à une ou deux exceptions près, depuis que j'ai ma carte d'électrice, j'ai surtout voté contre. Et ce n'est pas vraiment comme cela qu'on…

Schiste happens

Les plus confiants d’entre nous en étaient restés à l’idée rassurante et confortable que le nouveau président en exercice avait interdit pour toute la durée de son quinquennat l’exploitation des gaz de schiste par fracturation hydraulique, ce qui nous laisserait largement le temps de voir si ce nouvel eldorado énergétique tenait vraiment toutes ses promesses dans les autres coins du monde où il tourne à plein régime.

Le grand soir

Cela fait tellement de temps qu'on en a marre de tout ça, que je ne me souviens plus d'avant.
Et pourtant, j'ai toujours cette impression persistante de chute interminable et de fuite en avant.
Et pourtant, malgré toutes ces frustrations, ces colères et ces belles envolées lyriques, plus ça va mal et plus on ne fait rien.

La crise délibérée

Pendant que les forces de la contestation sociale pansent leurs plaies dans leurs quartiers d'été, celles de l'argent ne relâchent pas leurs efforts pour nous enfoncer chaque jour un peu plus dans la merde.

Tout le monde n'a pas la chance d'avoir une compagne féministe

Souvent, ils regardent monsieur Monolecte avec la larme à l’œil et s'apitoient sur son sort : vraiment, tu sais, tu en as bien du courage pour la supporter depuis tout ce temps. Mais ils ne se posent jamais la seule et unique question intéressante, à savoir le présupposé masochisme de celui qui a pu ainsi lier sa vie à la mienne pendant plus d'un quart de siècle.

Ruptures d'anévrisme

Le capitalisme prospère sur le mythe de la classe moyenne : faire croire à un prolo qu’en bossant toute sa vie pour acquérir son clapier, il a les mêmes intérêts de classe qu’un rentier.