Dérision bien ordonnée commence par soi même.

Petite mise en perspective de l’affaire des caricatures de Mahomet.

On frise la guerre de civilisations parce qu’un journal danois a commandé et publié une douzaine de caricatures du prophète de la religion musulmane : Muhamad[1]. Or le Coran, livre saint de cette religion interdit très explicitement toute représentation graphique du prophète, afin de se prémunir contre les dérives d’idôlatrie. On considère ce commandement comme on le souhaite, mais on peut comprendre que cela déclenche de vives réactions dans l’Islam.

L’intention et le résultat

Ce qui est intéressant dans cette triste histoire qui est en train de dégénérer en incident international, c’est que devant l’ampleur des répercussions, personne ne s’intéresse vraiment à ce qui a poussé les responsables du Jyllands-Posten à commander et publier ces caricatures. En fait, il s’agissait de tester la tolérance des musulmans… ce qui implique que la rédaction du journal connaissait parfaitement la position des musulmans sur cette question et qu’il s’agit là d’une provocation grossière et assez inutile. Puisqu’il s’agissait de démontrer que l’Islam n’est qu’un ramassis de barbus intégristes, on ne peut que féliciter la rédaction de ce journal danois d’avoir su faire une si belle démonstration.
Personnellement, je pense qu’une telle rigueur scientifique n’aurait été complète que si le canard avait aussi publié une douzaine de caricatures de Jésus : Jésus qui amène ses gosses à la crêche avec Marie-Madeleine, Jésus en string devant le Prisu, Jésus en train d’éclater la tronche des mécréants avec une grosse croix, Jésus en train d’arracher une capote des mains d’un Africain bouffé par le SIDA…
Je manque d’inspiration, là, tout de suite, mais tant qu’à tester la tolérance des uns, autant faire l’éclatante démonstration de la sienne.

Indignation sélective

Larry FlintEn fait, ils commencent à me gonfler sérieusement, les chantres de la liberté d’expression qui brocardent la réaction du monde musulman, parlant d’osbcurantisme, se présentant comme dernier rempart contre le péril barbu, alors que les mêmes, il n’y pas tant de temps que ça, se sont fait un noir, humoriste de son état, qui avait caricaturé assez lourdement un rabbin extrémiste.

Qu’on comprenne bien : Mahomet en poseur de bombes, c’est rigolo, pas de quoi s’énerver, mais un rabbin qui fait le salut hitlérien, c’est choquant! Il faut dire que le premier assoie largement la représentation sociale du musulman la plus courante en Europe, traversée par une véritable vague d’islamophobie qui n’a rien à envier à l’antisémitisme de la première moitié du XXème siècle, alors que le second renvoie directement à notre mauvaise conscience collective. Bref l’appréciation humoristique est une affaire grandement subjective et ethnocentrique.

Je trouve aussi très hypocrite cette posture qui consiste à opposer une certaine conception de l’atteinte à la liberté d’expression à des peuples offensés dans leurs fondements, alors que les mêmes justiciers de la rotative n’ont pas tant de grands principes en bouche quand il s’agit de défendre les droits les plus élementaires de syndicalistes français menacés de prison pour délit de mauvaise vanne, par exemple.
Autrement dit, avant de traiter l’autre de demeuré intégriste insensible au charme de l’humour raffiné et de destructeur de la sacro-sainte liberté d’expression, on ferait mieux de commencer à balayer devant notre porte.

Reverse Ingeniering

Parce qu’en terme de susceptibilité religieuse, les chrétiens n’ont de leçons à recevoir de personne. Nous ne parlerons même pas des excités qui parviennent à faire en sorte que la création soit substituée au darwinisme dans l’enseignement scolaire ou des agités du bocal qui viennent cracher à la gueule des femmes contraintes d’avorter, tout en bavant d’excitation à l’idée que la peine de mort puisse être rétablie. Ce ne sera pas nécessaire, tant les chrétiens savent relativiser la portée de la libre expression, fut-elle artistique, quand elle se met en tête de s’attaquer à leur croyance.

La cèneCeux qui sont choqués des réactions des musulmans ont peut-être oublié de quelle manière fut reçu le film de Godard en 1984 : Je vous salue Marie. Ceux qui trouvent que les barbus sont des types violents ont sûrement raté la sortie en salle de La dernière tentation du Christ. Je me souviens que le cinéma de la petite ville de province où je vivais à l’époque avait était vandalisé à coup de roulements à billes[2] pour empêcher la diffusion d’un film qui est bien loin d’être un brûlot inconoclaste.

Plus près de nous, il y a eu aussi l’affiche de Larry Flynt, qu’il a fallu modifier pour satisfaire la susceptibilité de certains. De la même manière, les évèques de France avaient obtenu l’interdiction par le tribunal de Paris d’une publicité de Marithé et François Girbaud pour pour injure visant un groupe de personnes en raison de leur appartenance à une religion déterminée, en l’occurrence le catholicisme. En l’occurrence, l’injure était de faire représenter la Cène[3] par… des femmes.

On comprend ainsi qu’il n’est pas possible d’injurier les chrétiens, ce qui justifie les interdictions diverses et variées de bien des formes d’expression, alors que les mêmes réactions côté musulman, c’est forcément parce qu’ils sont les ennemis de la liberté et de la démocratie[4]

Notes

[1] C’est comme Mahomet, mais on est plus proche de la véritable prononciation

[2] J’imagine bien les escouades de jeunes cheftaines en mocassins plats et au carré lissé discipliné par l’incontournable serre-tête, en train d’exploser les vitrines du ciné comme les dernières cailleras de banlieue…

[3] Dernier repas de Jésus avec ses apôtres, pour les mécréants

[4] laquelle leur est pourtant aimablement offerte du bout du canon et du M16, au son cadensé des rangers : bande d’ingrats!

160 réponses
  1. urbi et orbi
    urbi et orbi dit :

    Les caricatures de Mahomet et nous, et nous, et nous

    D’accord avec ta remise en perspective de la question de la susceptibilité religieuse, mais pour moi, la question à se poser est la suivante : à quoi sert la stigmatisation de l’islamisme ?

    Répondre
  2. Fred, de L.
    Fred, de L. dit :

    J’avoue avoir la même position que toi sur mes forums… et je me suis à nouveau fait traiter d’anti-sémite. Faut dire, j’ai un peu poussé le bouchon… En effet, depuis hier, je développe une sorte de théorie du complot :

    • A qui profite le crime ?
    • A ceux qui voudraient que les musulmans soient un peu pris en grippe par l’opinion… à ceux qui aimeraient pouvoir déclencher une guerre contre… l’Iran… sans avoir d’ennuis avec des manifestations pacifistes.

    Oui, c’est énorme… mais n’empêche que tous les journaux européens embrayent de la sorte, c’est tout aussi énorme.

    Et pour la cène. Nous avons utilisé les mêmes références. Cool 🙂

    Répondre
  3. manu25
    manu25 dit :

    Pas grand chose à rajouter, sinon que la religion est toujours l’opium du peuple et qu’a ce titre, génere des réactions nons-rationelles.

    Quoiqu’ il en est une autre : toute aussi sournoise et imprévisible il s’agit de la religion cathodique, toute vouée aux gouvernants, quel qu’ils soient. Ah, la messe du 20 heures avec ces rites immuables, son homélie quotidienne sur « Cette France qui gagne », l’invité du grand pretre, qui, souvent n’a pas grand chose à dire et pour finir un p’tit coup de pub. pour une daube cinématographique où un spectacle pré-formaté. Et le bon peuple (qui travaille tôt, lui!) peut aller dormir en paix. Vous avez aimé le CNE? Eh ben vous adorerer le CPE. Amen.

    Répondre
  4. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    urbi et orbi (et Fred de L., qui a posté pendant que je rédigeais ce mot) -> Ça se voit tant que ça que j’ai coupé la fin de l’article? Parce qu’il manque un chapitre sur la finalité de tout cela. Je l’ai écrit et j’ai décidé de ne pas le publier.
    Stigmatisation = dangereux = ennemi = guerre = une bonne manière d’occuper les râleurs, de faire tuer ceux que notre système économique considère en sur-nombre, de faire redémarrer la machine à faire des brouzoufes en retrouvant le plein emploi (industries de l’armement), bénéfices colossaux, reboot du système économique.
    Pour quoi les Aarabes? Parce que, cerise sur le gâteau, on en profite pour faire main basse sur les principales réserves pétrolières du monde… et comme l’opinion publique occidentale est bien préparée, bien remontée, ils vont partir se faire casser la gueule pour enrichir Dassault, Halliburton et consor, en chantant et en en redemandant, haine raciale, choc des civilisations, oblige!
    CQFD

    Répondre
  5. Laurent
    Laurent dit :

    Foutaise que tout cela :

    Les journalistes danois voulaient démontrer que les islamistes étaient intolérants. La bonne blague… Ils auraient aussi du démontrer la loi de la pesanteur en lâchant une pierre.

    Je travaille dans un grand magazine à Paris. En signe de soutien, notre dessinateur s’est aussi fendu (aussi)d’un dessin sur le prophète(dans ce dessin tout y passe, sexe, religion, etc…). C’est un réflexe de corporation. La levé de bouclier général sur la liberté d’expression des journalistes n’est que foutaise. Ces derniers ne sont nullement offusqués quand il faut cirer les pompes de certains politiciens ou sociétés très importantes. Pousser sous le tapis des infos embarrassantes, et faire plonger des gens parce qu’ils sont ciblés. Jamais dans ces cas nous ne parlons de la sacro-sainte liberté d’expression. Dans le journalisme, la censure, l’autocensure, les règlements, et les petits arrangements règnent en maître. Mais apparemment pour l’islam c’est différent.

    D’autres part, je signale qu’hier, mon épouse qui est professeur des écoles, manifestait pour quelques moyens supplémentaires et un peu plus que l’aumône de 0,8% d’augmentation de traitement. J’ai fait une rapide revue de presse ce matin (Figaro, Libé) : Rien.

    Qu’est ce que la liberté d’expression ?

    « Le journalisme, c’est rendre intéressante des choses importantes, pas l’inverse ». S. Halimi

    Répondre
  6. sys4
    sys4 dit :

    la stigmatisation des arabes est-elle faite pour égarer l’opinion et donner une piqûre de rappel évidente: les arabes sont des fanatiques incapables de mettre de l’eau dans leur vin. Rien de tel pour arrêter de parler des problèmes sociaux et de laisser le « marché » (qui a bon dos) tranquille. Cela donne en plus une mule à charger pour les libéraux qui ne veulent pas qu’on touche à ce sacro-saint marché.

    Plus grave: Cette stigmatisation permettrait d’accélérer une nouvelle vague de lepénisation des esprits dont la droite espère bien qu’elle profitera à leur champion, je ne vous fait pas l’insulte de vous le présenter. S’il s’agit d’un travail de sape pour préparer 2007 et lui inspirer une ligne plus sécuritaire (Il faut se protéger des arabes, alors on va faire des lois coericitives… qui au final vont toucher tour le monde, comme nous sommes laïques mais pas racistes, ni vu ni connu, j’entube tout le monde sans vaseline).

    Notez aussi que des ambassades danoises ont été attaquées dans ces pays. Peut-être que ces gens ignorent que dans les démocraties occidentales, l’état ne peut rien pour empêcher la publication d’une feuille de choux qui, de toute façon, est à l’article du dépot de bilan.

    Répondre
  7. Fred, de L.
    Fred, de L. dit :

    S’il faut mener les idées jusqu’au bout… je ressens le niveau des débats à peu près au même niveau que ceux qui ont mené Jaurès à se faire assassiner en 1914… avec tout ce qui va autour.

    Beaucoup de gens semblent oublier que le supposé « retard culturel » des « masses islamisantes » est en grande partie dû à toutes les guerres et toutes les dictatures maintenues par les occidentaux dans tout le Moyen-Orient (Irak, Liban, Palestine, Egypte, …). En clair, nous avons une grande responsabilité dans la réceptivité des masses aux discours des fanatiques de tous bords. Avoir une responsabilité et l’admettre, ce n’est pas faire acte de soumission ni de contrition, comme certains l’entendaient au moment du débat sur la colonisation. C’est simplement accepter le monde/l’histoire tel qu’il/elle est… et que ce petit accro à une supposée liberté de la presse (où ça une presse libre ?) est infime par rapport à l’humiliation de peuples entiers.

    Et ce n’est d’ailleurs que peu de choses par rapport à d’autres cas où les libertés fondamentales sont mises en danger « pour de vrai » : LSQ, LSI, LEN, LCEN, DADVSI, TCE…

    Répondre
  8. kalooni
    kalooni dit :

    D’accord avec toi sur le sujet. Je comptais faire un post ce week end, mais tu me l’épargnes 😉 En effet, c’est bien beau la liberté d’expression. Elle a bon dos. Il faudrait faire attention quand même… Un minimum de respect est nécessaire. Si je mets une caricature d’un rabbin faisant le signe hitlérien sur mon blog, je me demande quelles seront les réactions …

    C’est suffisamment la merde en ce moment pour ne pas tendre le baton pour se faire battre !

    Et que France Soir, Libération et tout le monde remette une couche, çà me désole, encore de l’information spectacle … Ces carricatures mettent la vie de plusieurs personnes en danger, et çà c’est punissable par la loi …

    A part çà, comment vont les affaires ? 🙂

    Répondre
  9. sys4
    sys4 dit :

    Et bien, je vois mal la responsabilité de la France là-dedans, on est l’un des pays qui n’a pas participé à la guerre en Irak, où d’ailleurs au passage la constitution « démocratique » serait en fait une version adoucie de la charia (merci les américains).

    Cependant, (dépêche AFP), faudrait quand même rappeler qu’ils nous ont pris en cible, et je ne permets donc pas qu’on les défende. Il faut tout dire, il y a un anti-islamisme qui monte, et c’est hyper dangereux, et je sens déjà que Le Pen et certains vont tenter de récupérer cette haine avec le drapeau brûlé. Ils parlent désormais de nous attaquer, il ne manque plus qu’une bombe explose en France ou au Danemark… Vous avez compris. J’ai été très déçu par les musulmans « modérés » (Boubakeur de la mosquée de Paris) d’avoir condamné ces caricatures, alors que des caricatures contre l’église catholique très virulentes n’ont été que très peu constestées par les papistes ou alors seulement par des fanatiques (il y en a, mais si peu sauf aux Etats-Unis avec sa culture profonde puritaine).

    Est-ce que les musulmans modérés existent? D’ailleurs, en règle générale, une religion peut-elle être modérée? La religion chrétienne est-elle modérée?

    Agnès a raison sur le fait que les chrétiens ne peuvent pas donner de leçons, mais je suis athée, alors je m’en fous, on ne peut pas comparer des décisions judiciaires même obtenues on ne sait comment, à des appels au meurtres. Il y a quand même une différence. Bush ne donne pas l’exemple, nos tribunaux ne donnent pas l’exemple, mais il n’y a jamais eu d’appel au meurtre et des drapeaux algériens ou tunisiens brûlés sur la place publique!

    Toutefois, ton billet est un rappel salutaire, mais je tiens à replacer le contexte. La réaction était exagérée, je n’y vois qu’une tentative de noyer le poisson. Mais que les musulmans ne se trompent pas, s’ils se croient autorisés à répondre par de la haine à cause de deux trois dessins irréverrencieux, ils laisseront les coudées franches à nos réactionnaires pour les faire taire d’une manière plus violente.

    J’entends déjà Le Pen faire des déclarations enflammées sur les valeurs de la France bafouées (alors que lui même n’en a rien à f…, il aurait même tendance à les piétiner) avec les drapeaux brûlés… J’entends aussi les bons prolos ventripotents de Marseille jaser en disant qu’un petit coup de Le Pen nettoierait un peu la vermine arabe… Tout ça me donne envie de pleurer. (et je n’écris pas au second degré)

    Pour le coup, les musulmans ne nous aident pas à les aider… Tant pis pour eux, ya plus qu’à attendre que ça se tasse pour éviter trop de réactions anti-musulmanes. D’ici là, je leur recommande un silence… religieux.

    Répondre
  10. Syntax Error
    Syntax Error dit :

    Quelle est la différence ?

    Quelle est la différence entre un chrétien, un musulman, un français, un blanc, un homo, une féministe, un blogueur, un facho, un fonctionnaire, un enfant, un sidaïque, un comique, un inspecteur des impôts, un clown, un militaire de carrière, un repri…

    Répondre
  11. jmfayard
    jmfayard dit :

    décidément, les liens entre les alters et l’extrême-gauche d’un côté, les islamistes de l’autre, sont bel et bien tissés. Après Alain Gresh qui saluait la victoire du Hamas comme une victoire de la démocratie, voilà l’autre qui défend la probable manipulation des frères musulmans. Rajoutons-y le MRAP qui est manipulé par Tariq Ramadan et a abandonné la lutte anti-racisme pour la lutte anti-blasphème («  », dixit), on est mal, très mal.

    Pour les gens qui auraient deux grains de bon sens sur ce forum, quelques liens pour comprendre :

    Répondre
  12. louis siffert
    louis siffert dit :

    Joli tour de magie : la question « a-t-on le droit de caricaturer dieu? » a escamoté la question principale « dieu existe-t-il ? » c’est à dire que quand on a posé la première question, la deuxième ne se pose même plus. On ne peut pas garantir qu’un dieu existe ou qu’il n’existe pas, mais l’incertitude profite aux croyants : la question de la caricature ne se poserait pas si cette incertitude avait profité aux non croyants. Mais que la divinité existe ou pas finalement tout le monde s’en fout pourvu qu’on puisse se haïr dans le meilleur des mondes, tout est affaire de pretexte.

    
                                    Répondre                
  13. Alain
    Alain dit :

    Vu au zapping il y a quelques jours :
    2 palestiniens se prostituaient dans les rues de Jérusalem, ils se demandaient quand est ce que la vie commencerait pour eux, l’un d’eux répondit « quand Dieu sera mort ».

    Le jour ou Dieu serait mort, la vie de pas mal de gens changera.

    Répondre
  14. chip
    chip dit :

    Les médias (…) à travers les caricatures du prophète Mohammed préparent l’opinion publique internationale en vue de la prochaine invasion militaire en Iran (le 20 mars 2006, jour du nouvel an iranien, Téhéran va ouvrir une bourse du pétrole où les ventes ou achats de pétrole seront libéllés en Euros ). L’Irak a été envahi pour les mêms raisons.

    Répondre
  15. Fugitive
    Fugitive dit :

    Je vais dire ce que j’ai dit ailleurs.

    Blasphème… ça ne signiife rien. Pour moi. On ne peut être blasphématoire que par rapport à ce en quoi on croit. Le « Blasphème » ne concerne que les adhérents à une secte (ou une religion, mais c’est pareil. Juste une question de nombre).

    Donc, cessons avec cette idée ridicule de blasphème ou je ne mange plus de vache parce qu »elle est sacrée pour les hindoues ! Et puis je signale aux adeptes du Coran que c’est TOUTE REPRESENTATION HUMAINE qui est proscrite, pas juste celle de Mahomet !

    Alors stop les simili-intellos ! Stop ceux qui ne veulent pas se faire embrigader dans une fausse guerre. Stop ! Et ce sont de millions et des millions, qui veulent la paix et la tranqullité. Vous y pensez à ceux-ci ? En dehors des tsunamis .

    Parce que l’air de rien, les 250.000 morts du tsunami, ils étaient MUSULMANS NE VOUS EN DEPLAISE ! Ben oui ! Ça vous en bouche un coin d’avoir aidé d’aussi détestables personnages avec des grenades dans les poches ? Vous y croyez encore à ce genre de légendes ? En revanche, quand les pakistanais qu’on vous a toujours décrits comme des merdes terroristes se tapent une catastrophe millénaire, vous ne bougez pas une oreillle…

    Et vous allez vouz énerver pour la « liberté d’expression » de quelques danois racistes et provocateurs ?

    Ben merde, alors…

    Comme dit la pétasse sympatoche : ‘On n’a pas les mêmes valeurs ! »….

    Répondre
  16. coco
    coco dit :

    assez d’accord sur le fond, le monde actuel est très complexe et les relations de cause à effet sans doute fort bien maitrisées par ceux qui ont déclenché et entretenu cette affaire

    cela dit, au delà de toute liberté d’expression, il faudrait savoir à partir de combien de fidèles une secte à le droit de demander une certaine sorte de respect … je pense à ce pauvre Rael qui est quand même la cible de pas mal de blagues, et ceci n’émeut personne !

    ah mais non, je suis bête, à partir d’une certaine période, toute secte passe au statut supérieur : religion là, du coup, c’est normal de ne plus se moquer, bah oui quand même

    voilà, cependant, je pense vraiment que tout ça est vraiment bien huilé, que tout s’enchaine trop bien… en france en tout cas, ça ne peut profiter qu’à la consolidation du

    Répondre
  17. Stripthis
    Stripthis dit :

    En Irlande certains ont détourné y’a pas si longtemps la cène (remake du tableau de vinci) au profit d’un book maker (Désolé j’ai pas trouvé d’image plus claire). Ca à pas loupé de faire gueuler pas mal de monde. En tout cas je ne sais pas si c’était un test là aussi mais c’était aussi un bon coup de marketing. La provoc ça fait toujours vendre (de la liberté d’expression aux enfonceurs de portes ouvertes)…

    Répondre
  18. Milou
    Milou dit :

    Bon, tout à été plus ou moins dit, je ne me sens pas d’en remettre une couche. Juste une petite remarque tout de même. Vous écrivez, chère Agnès, que le but du journal Danois était de « tester la tolérence des musulmans », ce qui vous paraît idiot. Or dans le lien que vous nous indiquez je lis que le journal voulait tester « le degré d’autocensure des artistes sur l’Islam ». Ce qui me paraît bien différent. Ce que je comprends, c’est que dans un pays où les tensions sont importantes autour de ces problèmes, un journal s’est justement inquiété d’évaluer dans quelle mesure la liberté d’expression se trouvait atteinte par l’autocensure. Ce qui n’est peut-être pas si idiot que ça, et n’avait d’ailleurs fait aucune vague au Danemark dans les semaines qui suivirent la publication, si j’ai bien compris. Ce qui est absurde, c’est qu’une telle polémique soit née en dehors des frontières de ce pays, allumée par les intégristes précisément. Franchement, depuis quand se soucie-t-on de la sensibilité de ces gens-là?

    Répondre
  19. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Ce dont je traîte ici, ce n’est pas du bien fondé politico-religieux des réactions des musulmans les plus énervés. Ce qui m’agace, c’est la manière dont cette histoire est traîtée. Comme le fait remarquer Guillermo sur Radical Chic, les scènes de colère et de haine que les chaînes de télévision passent en boucle chez nous ne sont le fait que de quelques énervés, l’immense majorité des musulmans du monde (dont on peut rappeler avec justesse que le gros des effectifs se trouve en Asie) ayant bien d’autres chats à fouetter que cette histoire de caricatures dans une feuille de choux danoise en mal de coup médiatique (il semblerait que le canard était au bord du dépôt de bilan : nous voici avec « un choc des civilisations » qui n’est qu’un minable petit coup marketing!).
    Seulement voilà, c’est pain béni que ces scènes de haine et de colère, ces incidents pour cette presse qui n’a de cesse de ressasser l’image du musulman -> arabe -> violent -> dangereux. Ce que je souligne, c’est la différence de traitement entre intégristes musulmans et autres intégristes, comme les bons cathos de chez nous.
    Je pense aussi que quelque part, l’Occident se plait à provoquer ce genre de réaction, histoire de pouvoir dire ensuite : « Regardez, on vous a bien dit que c’était des sauvages! ». Ce qui a bien été la démarche des Danois.

    Maintenant, pour ce qui est de la religion, j’y suis profondément allergique et je pense qu’elle est le prétexte (et non la cause, notez bien!) de bien des saloperies sur cette planète. Cependant, je ne suis pas intimement convaincue que pour l’immense majorité de l’humanité, un monde sans Dieux serait meilleur. Peut-être aussi que sans les restrictions imposées par la religion, nombre de nos congénères basculeraient du côté obscur de notre nature…

    Répondre
  20. IreneDelse
    IreneDelse dit :

    Je n’ai pas l’impression que le traitement de l’affaire par les médias français soit si caricatural (sans jeu de mots !) que vous le disiez. Libération, Le monde, entre autres, rapportent aussi les réactions de musulmans modérés et essayent de comprendre et non seulement de donner des leçons. Libé dénonce d’ailleurs les « Tartuffes », « de George Bush à Ahmadinedjad ». Les Guignols se moquent aujourd’hui de l’islam, mais il n’y a pas longtemps c’était de Benoît XVI. Et de nombreux médias ont rappelé l’affaire de la Dernière Tentation du Christ, etc. Attention de ne pas à notre tour tomber dans un réflexe de « culpabilité » systématique de l’occident…

    Répondre
  21. titounet
    titounet dit :

    Relativiser et renvoyer tout le monde dos à dos est la posture des pensifs penseurs comme disait Boris Vian. Il y a un fait : autour de cette affaire tous les calotins se retrouvent pour en termes mesurés recommander « modération et respect des croyances d’autrui ». Je recommanderais quant à moi de se tourner un peu vers les livres d’histoires, les calotins de toute obédience et de toute espèce n’ayant cesser de nuire à travers les âges à tous ceux qui défendent le projet de liberté et d’autonomie de l’individu. Quelqu’en soit les intentions, provocation ou autre, cette affaire n’est qu’un avatar supplémentaire de cette longue histoire, la seule « posture » qui vaille est de s’opposer pied à pied à toute tentative de remise en cause de notre projet de société.

    Répondre
  22. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Je persiste et signe.
    Pour ma part, je vis plutôt bien sans Dieu, sans religion. Mais je ne me vois pas dire que c’est comme cela que tout le monde doit vivre. C’est totalitaire aussi, comme pensée. En plus, je pense qu’il ne faut pas confondre religion et spiritualité. Je pense que l’humain a besoin de cette dimension supplémentaire à son existence, parce qu’il a conscience de lui-même et de sa mortalité, il a besoin de pensée métaphysique. Maintenant, est-ce que le spirituel a besoin de gourous pour te dire de quelle manière tu dois agir et penser, c’est autre chose?
    Pour moi, la religion, c’est le poison totalitaire sécrété par le besoin de spirituel. D’un autre côté, je constate que nombre de personnes recherchent la soumission à un ordre supérieur. Je n’ai pas creusé cet aspect de la question, mais il existe des dictateurs parce qu’il pré-existe le besoin de dépossession de soi, le désir d’abdiquer sa propre responsabilité, la pulsion de soumission à l’autorité (ref. Milgram). Déjà, quand tu étudies la dynamique des groupes restreints in situ, tu t’aperçois qu’il se dessine rapidement un ou deux leaderships dans le groupe, même si tu pars d’une organisation totalement égalitaire. Il y a le besoin de s’en remettre aux décisions de celui que l’on qualifiera de plus compétent, plus légitime ou plus fort que soi-même, qui pousse le gros du groupe à se désengager de la responsabilité du fonctionnement de l’ensemble et qui va chercher qui dans le groupe pourra assumer la charge. Bien sûr, il y a des chances que cela tombe sur celui qui est le plus avide de pouvoir, et qui va se présenter comme leader, mais pas forcément. Je dirais plutôt que c’est la force d’inertie du groupe, la puissante envie de se désengager et de laisser faire qui va pousser le groupe à faire pression sur certains individus pour les pousser à assumer la direction de l’ensemble à leur place. C’est un principe de défaussage, de déport sur autrui d’une charge initialement répartie entre tous. Et plus le groupe est important et plus cette tendance est lourde, plus la tentation de diluer sa part de décisions et de responsabilités est forte
    Ce phénomène est totalement observable lors des agressions individuelles dans un lieu public. Plus il y a de monde, moins tu as de chance d’être secouru, chacun se sentant d’autant moins incité à intervenir qu’il y a d’autres personnes estimées plus capables de le faire.

    Répondre
  23. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    pour titounet : perso, je ne me vois pas partir en croisade pour sauver un projet de société que j’exécre par ailleurs, où l’on a pour valeur suprême l’économisme, où l’on génère toujours plus de pauvreté, de misère, d’inégalités, autant de germes qui favorisent toutes les radicalités, où l’on ne soigne plus que les plus riches, où travailler appauvrit de plus en plus de gens, où seule une toute petite minorité d’humains vivent correctement alors que tant d’autres survivent et crèvent dans des conditions d’une dureté extrême!

    Répondre
  24. titounet
    titounet dit :

    je ne saurais que trop recommander la lecture de 3 ouvrages qui éclaireront bien mieux que je ne pourrais le faire la notion de projet de liberté et d’autonomie de l’individu que nos sociétés européennes occidentales ont développé … en fait depuis la Grèce antique, et qu’il ne faut surtout pas assimilé au projet capitaliste tel qu’il est apparu au 19ème siècle :

    1. « Les Lumières radicales – La philosophie, Spinoza et la naissance de la modernité ( 1650 – 1750 ) » Jonathan I. Israel Editions Amsterdam 2. « Cornelius Coastoriadis, le projet d’autonomie » Gérard David Editions Michalon 3. « La révolution, une exception française ? » Annie Jourdan Flammarion / Champs

    Ceci est la réponse de Titounet !

    
                                    Répondre                
  25. dilettante
    dilettante dit :

     » la seule « posture » qui vaille est de s’opposer pied à pied à toute tentative de remise en cause de notre projet de société. »

    J’ai beau être athée, l’onction de la laïcité tous azimut, ça va bien cinq minutes, hein. Dans cette histoire, de quoi s’agit-il? De caricatures. Faites pour provoquer des musulmans extrémistes comme un taureau dans l’arène.

    Sur quoi peut-on juger? D’abord sur la qualité des caricatures en question. Vous avez ri ? Parce que moi, non. Ca m’a rappelé l’homme au couteau entre les dents (j’y reviens). Ensuite sur le courage de ceux qui jouent ainsi les matadors. C’est bien joli de montrer son courage et son esprit en s’attaquant de manière aussi bâclée à l’Islam: il s’agit quand même d’une religion quasi-muette en Europe: on trouve des La Croix, des Familles Chrétiennes, des évêques à la télé et dans le figaro un jour sur deux, (je ne parle pas de la communauté confessionnelle juive, parce que je n’en sais rien), mais il n’y a aucune parole publique installée de l’Islam. En publiant ces caricatures, ces danois (comme France soir) font preuve de mesquinerie intellectuelle: ils savent qu’ils n’ont à craindre aucune attaque sur le même terrain. Ils risquent peut-être une fatwa, ce qui conforterait leur position. Mais une réponse, même un simple commentaire de leurs mauvaises caricatures, diffusé à la même échelle, dans leur pays, ça, rien à craindre.

    Vous me direz qu’est-ce qu’on en a à foutre?

    
    

    Beaucoup. L’histoire du journalisme européen nous montre que de telles attaques journalistiques précèdent souvent la transformation du débat public en champ de bataille. En bref, tous les coups ne sont pas permis; je ne juge pas ici l’uppercut, mais le fait qu’il soit sous la ceinture.

    Et vous ne me ferez donc pas soutenir les crétins qui ont fait ça au nom de la laïcité: elle mérite d’être construite et défendue intelligemment.

    Répondre
  26. louis siffert
    louis siffert dit :

    Je ne persiste pas et je ne signe pas : dans l’absolu je ne sais pas si l’on vivrait mieux avec ou sans, ce qui me fascine c’est qu’il n’est pas même pas concevable dans notre monde de vivre sans. Je ne confond pas religion et spiritualité comme je ne confond pas religion et église. Je m’interroge sur la validité d’un besoin qui par exemple pousse une personne à prier en se balançant frénétiquement d’avant en arrière devant un mur (comme dans un hôpital psychiatrique). Le problème c’est que du besoin de pensée métaphysique découle inévitablement une morale qui se veut métastatique. Est-ce que le besoin spirituel des uns donne le droit (à partir d’une incertitude favorable aux croyants) d’emmerder les autres avec leurs angoisses métaphysiques? Je ne me vois pas non plus dire que c’est comme cela qu’il faut vivre (et Nietzche non plus d’ailleurs puisque Zarathoustra « enseigne » le surhomme et ne l’impose pas) par contre je constate qu’on le veuille ou pas que la morale judéo-chrétienne structure nos sociétés occidentales donc impose (consciemment ou pas) une certaine manière de vivre (par exemple on ne travail pas « le jour du seigneur » ) Sinon d’accord avec toi sur tout le côté soumission volontaire et c’est d’ailleurs pourquoi il n’y a pas que la spiritualité qui empêche les hommes de passer à un autre stade, il y a toutes les idéologies, celles où l’on abdique sa responsabilité (renvoi à Anna Arendt et sa théorie de la banalité du mal par exemple). Ceci dit je suis heureux quand on pose les bonnes questions et cela ne m’interesse pas de savoir si on peut ou non caricaturer une hypothèse.

    
                                    Répondre                
  27. sys4
    sys4 dit :

    « il n’y a aucune parole publique installée de l’Islam. »

    Un bémol. Ca y’est, les emissions religieuses de la deux couvrent l’islam, et on leur paye des mosquées. Tout ça est insuffisant? Peut-être, je m’en fiche, mais ne dis pas que l’islam est caché. Il est montré du doigt par beaucoup et c’est injuste, d’accord, mais il est loin de se cacher. Je vis dans le sud, et des projets de construction de mosquée, j’en vois défiler pas mal.

    Sur cette affaire, y’en a qui s’amuse… (Interview de Sarko)

    S’il passe pas en 2007 ça tiendra du miracle…

    Répondre
  28. kaedirim
    kaedirim dit :

    Commentaire à A.Maillard, ne nécessitant pas la publication :

    Le personnage joué par Dieudonné était-il  un rabbin  ou seulement un tenant lambda de la forme "integriste" du  judaïsme ? Mes souvenirs du sketch s'estompant, je me suis  posé la question...?
    Répondre
  29. sys4
    sys4 dit :

    kaedrim: Si je me souviens bien, c’était un rabbin encagoulé.

    Sarko: OK, à mon tour de dire ce que je pense, ça n’a rien à voir avec le sujet, mais bon, je ne suis pas le premier troll. Sisi, si il ne passe pas ce sera un miracle. C’est un réactionnaire, avec l’entourage le plus ringard possible (Méhaignerie, Gaudin), et dans certains cas, vendus (Balkany entre autres). Il surfe sur une vague néopétainiste alimentés par le genre de débordements que l’on peut voir par exemple. Sur ce, je n’autorise pas que tu détournes mes commentaires pour favoriser un néofasciste. Merci de respecter la demande de l’auteur.

    Répondre
  30. Athanase
    Athanase dit :

    Si l’on était dans un pays doté d’une vrai liberté religieuse, on n’attacherait aucune réelle importance, même « internationale » à cette histoire. Si ce pays était vraiment un pays de liberté, pour tous, aucun journal n’aurait eu l’intention de reprendre ces dessins et d’attiser un peu plus la colère de ceux qui se sentent insultés à si peu de frais.

    Mais l’on entend si souvent parler du « saint père », de « civilisation judéo chrétienne », on est tellement nourri de bigoterie et de superstitions imbéciles que celles des autres nous semblent évidemment tellement ridicules! Et importantes! Combien de journaux font paraître chaque semaines des horoscopes et autres stupidités divinatoires, à base de chiffres, d’animaux ou autres?

    Combien de nos dirigeants, dans nos sociétés dites éclairées, se réfèrent à leur dieu pour justifier leur pouvoir, et leurs abus? Que dire d’un président qui s’adresse à une cartomancienne pour gouverner? Que dire de « représentants du peuple » allant sacrifier à la bigoterie dans des églises, des temples ou des synagogues tout en assurant que le principe de « laicité » est inscrit partout?

    Et quand ce n’est pas de la religion, c’est un drapeau, ou une idée galvaudée (« démocratie », république », « égalité »…) qui est invoqué à l’appui de la même chose, toujours, l’appétit de pouvoir et de fric. La religion du « petit actionnariat » est tout aussi trouble et abrutie que les autres.

    Et mieux, plus fort encore: ces religions qui nous plaisent, il nous faut les imposer aux autres, des bombes pour la démocratie, des caricatures pour la liberté religieuse, mais toujours la vanité de croire que l’on est mieux, et plus intelligent, plus libres que les autres! Quelle rigolade!

    IL y a des extrémistes musulmans, des allumés qui s’enflamment et sont prêt à mourir pour faire croire aux autres qu’ils croient en dieu…Quelle nouvelle! Outre les aspects purement conjoncturels (l’Iran est méchant, en ce moment, le hamas aussi, enfin bref, ces gens là, vous savez bien), il y a toujours ce trouble plaisir de pauvres types rampants dans des sociétés bouffées par le cul en conserve, les fortunes obscènes et la TV idolâtre d’en voir d’autres aussi cons qu’eux, parfois plus, si possible…

    Une croisade de plus, quelle rigolade! Le grand Israel, les « lieux saints » enfin libres, montjoie st Denis et j’en passe…

    Mais surtout, pas un regard sur nos propres décrépitudes, sur nos idéaux bafoués par une petite bande de requins sans autre pouvoir que notre volonté d’être asservi, par tout et par quelques uns. La liberté religieuse n’est qu’une part de cette liberté que la majorité de ce pays répugne à rechercher, par peur, par cupidité ou par confort.

    Les pays musulmans, tout aussi bouffis d’erreurs et d’illusions que les notres, n’ont pourtant aucune leçons à recevoir de nous sur le sujet, comme sur celui de l’égalité ou de la fraternité.

    Cet été, l’un de nos seigneurs maria sa fille en grande pompe, et il fallut plusieurs camions pour porter la robe de mariée, les accessoires de la fête, les ministres de la république et la force publique nécessaire à la mise à l’écart, non pas de sujets mécontents, mais tout heureux de pouvoir assister au répugnant spectacle de leur propre spoliation et de la corruption de leurs moeurs et le leur gouvernement. C’est le même peuple que l’on enflammera le moment venu pour aller enfin tuer les infidèles et les ennemis de la liberté.

    Si l’on était un pays libre, et libéré de l’obscurantisme, l’on aurait non seulement aucune envie d’aller dessiner des caricatures d’autres figures d’oppression, mais l’on plaindrait ceux qui en souffrent, et l’on serait pour eux un exemple. De voir que l’on est plus envié pour notre fric et la liberté qu’on nos nanas de se foutre à poil dans les magazines en dit long sur notre capacité à donner des leçons de liberté.

    Répondre
  31. Alain
    Alain dit :

    Vu au journal de 20h de F2 :
    Le lancement d’une Barbie totalement voilée pour les pays musulmans et Poujadas qui conclue le reportage « c’est pour habituer les petites filles musulmanes à leur future vie ».
    Quand je vois les Barbie occidentales, c’est pour habituer les petites filles occidentales à devenir de futures putes ?

    Vu toujours au journal télé la stigmatisation systématique des femmes voilées dans les pays musulmans. Pourtant en plein hiver quand il fait -5°, qu’on est dans le métro avec le pull en laine, le manteau et l’écharpe, c’est tout à fait normal de subir des murs de publicités C&A en 4 par 3 qui étalent des putes en string avec un regard incitatif.

    Vu encore et toujours à la télé toutes ces femmes musulmanes qui se font lyncher, battre, tuer par leur mari et systématiquement les mêmes conclusions « c’est la faute à l’islam ».
    Pourtant, quelques jours plus tard, reportage sur les femmes en France battues, tuées par leur mari mais sans la conclusion « c’est la faute au christianisme ».

    Stigmatisation encore et toujours des droits des femmes dans les pays musulmans, mais faut-il rappeler la date du droit de votes des femmes en France ? Faut-il rappeler leur nombre au gouvernement français ?

    La France en particulier et l’occident en général, sont des pays de donneurs de leçons.
    Ils considèrent leur modèle comme supérieur aux autres et que les autres sont des barbares arriérés.
    L’ère coloniale n’est pas encore terminée.
    Mais comme toujours, c’est plus facile de traiter l’autre de con que dire qu’on l’est tout autant.

    Répondre
  32. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Merci Louis pour le lien vers ce magnifique article de Mona Cholet. Je crois que je l’avais linké sur un autre sujet, peut-être celui sur les régimes alimentaires imposés aux femmes. De toutes manières, Mona écrit très bien, il faudrait que je l’ajoute dans les liens du blog, directement.
    Merci Alain pour ce point de vue qui confirme que nous ne sommes pas toujours strictement en désaccord 🙂

    Répondre
  33. leon
    leon dit :

    « pour habituer les petites filles occidentales à devenir de futures putes ? des putes en string avec un regard incitatif. »

    Aaaaahhhhhh, la voila la …Pu-te….! Ca faisait longtemps.

    Son of a bitch, fils de pute….. quelle indignite……! la mechante pute, la sale !!! beeeeeerk….!

    Trois putes a zero comme disent les lapidateurs.

    ……

    Voila 12 siecles que ces religions pour simples d’esprit se mettent sur la gueule et 20 que le catholicisme nous reduit en esclavage.

    Elles continuent leur travail souterrain dans nos mots, nos pensees, elles vont jusque dans nos lits nous tenir les zengins pour qu’on fasse comme y faut faire…

    Voila le dernier micro episode.

    Au fait je cherche un petit bout de verite pour a peu pres tenir debout sans bequille, une bonne prothese securisante. Vous auriez ca quelque part ? Pas facile d’etre athee, vous savez… d’abord on se sent un peu seuls ici-bas et puis on a peur que ca continue au-dela….

    C’est vrai que Jesus il a jamais fait zizi bidulle? et Madeleine c’etait une pute aussi ? Et Mahomet y pensait quoi des crimes d’honneur ? Il vaut mieux lire un seul livre par coeur ou dix mille avec des fiches de lecture ?

    Olala c’est complique touça…

    Tic tac tic tac tic tac……

    Répondre
  34. fandeHugo
    fandeHugo dit :
     Je viens de lire l'article de madame Maillard "Dérision bien ordonnée commence par soi même."

    Je trouve ses propos un peu exagérés.

     Les faits qu'elle relate concernant la sortie de certains films  portant atteinte au catholicisme n’étaient que des  épiphénomènes provoqués par quelques dizaines d’excités.

    Des intégristes il y en a toujours eu et il y en aura toujours.
    Mais depuis que je suis tout petit j’ai vu sortir des caricatures du christ, des films comme la « vie de Brian » sans que cela ne provoque la moindre indignation.
    Il me semble que dans cette affaire les proportions sont autres, ne serait-ce que par la tournure internationale que cela prend au niveau politique. Alors comparer les deux c’est un peu se foutre du monde…

     Qu’on le veuille ou non il y a manifestement  des gens qui on du mal à supporter que dans cette Europe  laïque il y ait encore des centaines des millions des gens  qui puissent vivre des semaines entières sans penser une  seule seconde à un dieu, sans avoir à Jurer sur une bible  dans un tribunal ou à proclamer le nom d’un seigneur  dans un hymne national et qui ne s’en portent pas  plus mal…

    Alors, pourquoi ce retour du religieux en ce début de 2ème siècle ?
    Dans les années soixante- dix on pouvait regarder l’intégralité d’un journal télé sans que des faits religieux y soient relatés. Maintenant il semble que cela devienne difficile.

     La question que je me pose c’est qui tire les ficelles de tout cela ?

    Sommes-nous, comme au moyen âge, entrain d’assister au retour de l’alliance entre les religions (sur se point elles pourraient trouver un terrain d’entente) et les gouvernants dans le but de détourner l’attention du pauvre peuple pendant qu’on lui vide consciencieusement les poches et parfois la tête ?

    Répondre
  35. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Bonjour, fandeHugo
    La comparaison reste pertinente entre les réactions des excités de l’Islam et celles des excités de Jésus. Dans les deux cas, il s’agit d’une toute petite minorité qui entend imposer ses vues. Un peu comme une poignée de casseurs dans les banlieues peuvent faire passer toute une population pour un ramassis de sauvageons, pour le peu que l’on braque longuement les projecteurs sur eux tout en en parlant comme d’une généralité.
    Ce sont les médias qui choisissent d’amplifer ou non un événement en focalisant dessus ou en le passant en fin de journal. Quand tu amplifies les actions de quelques individus en leur offrant une visibilité disproportionnée par rapport à la réalité des faits, tu provoques forcément un effet boule de neige, ne serait-ce parce que d’autres excités un peu moins informés finissent par avoir accès à l’info en question, laquelle est montée en épingle, ce qui amplifie encore les réaction à chaud. Dans ce sens, l’info crée l’info, ce qui, pour moi, correspond à une manipulation des masses.
    D’un autre côté, tu peux avoir énormément d’informations qui passent sous le boisseau, parce que ça n’arrange pas certains. Par exemple, quand je parle du nombre grandissant de syndicalistes en France qui sont placés en garde à vue, mis en examen ou poursuivis pour des broutilles, beaucoup des gens qui se contentent des gros titres pensent que je mens. Tout simplement parce que Pernaud n’en parle pas, ni PPDA : ce qui n’est pas au 20 heures n’existe pas!
    C’est là un phénomène inquiétant. Les médias, appartenant majoritairement à des groupes financiers puissants, des marchands d’armes, construisent aujourd’hui, grâce à leur fonction de filtres et de miroirs déformants, les représentations sociales de la population. Ce sont eux qui décident qui est le bon, qui est le méchant, qui dit vrai, qui ment, ce qui doit être mis en lumière, ce qui doit être tu… Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on incite bien peu les gens à user de leur esprit critique par rapport à cette forme subtile de propagande.
    On entend régulièrement : « C’est vrai, je l’ai entendu/vu/lu à la radio/télé/journal

    Répondre
  36. FaTraPa
    FaTraPa dit :

    Cela est tellement agréable de voir la gauche se complaire dans son gauchisme. Avec de grandes théories comme : – tout cela c’est pour préparer la guerre en Iran (qui n’aura pas lieu mais vous ne vous excuserez jamais de vos erreurs) – tout cela c’est pour satisfaire le marché (le marché se porte très bien, merci pour lui, il n’a pas besoin de caricature, ni de guerre (qu’il déteste) mais plutôt de démocratie car les entreprises ne peuvent pas être nationalisés du jour au lendemain sans indemnité) – tout cela c’est pour favoriser Le Pen ou Sarko, de toute façon, c’est la même chose (la démocratie n’existe pour vous qu’à partir du moment où la gauche remporte les élections, sinon il faut faire le troisième tour social… Beau respect du peuple). – les malheurs du MO sont la faute des Occidentaux (Quel racisme! Les Arabes sont-ils trop cons pour être responsables de leurs actes? Ils ont besoin que les méchants occidentaux viennent les guider, les manipuler mais heureusement la bonne gauche, bien supérieur à ces pauvres tiers-mondins, vient les sauver) – critiquer l’islamisme est un acte raciste (eh bien dis donc, l’islamisme c’est l’islam politique et le terreau d’un nouveau totalitarisme, même critiquer l’islam doit être permis, tout comme les rabins ou la Cène, très belle photo au passage).

    Maintenant la question est : accepterez-vous de vous ouvrir et d’aller voir des blogs moins idéologiquement fermés?

    Répondre
  37. Fred de L.
    Fred de L. dit :

    Le marché n’a pas besoin de guerre pour vivre ? Il n’y a donc aucune guerre ? Pas de complexe militaro-industriel américain ? Tout cela n’existe pas ? Et d’ailleurs, Merkel n’a pas comparé le Président Iranien avec Hitler hier ? Et Rumsfeld n’a pas comparé (hier aussi) Chavez avec Hitler ?

    Bon. En fait, on est tous trop cons. Tout cela, c’est juste une histoire de liberté de la presse et de religion dangereuse et de peuples dangereux. Tout le reste, c’est des trucs de gauchistes inutiles et stupides (comme tout ce qui est étiquetté gauchiste).

    J’espère sincèrement qu’aucune guerre contre l’Iran ne sera déclenchée… et que tout ce bruit à propos de ces amalgames « islam-terrorisme » ce n’est qu’à cause de journaux en manque de clientèle, et que donc, ce n’est qu’à cause du « marché » qu’un milliard d’individu sont « caricaturés », sinon insultés, à répétition, au nom de notre très chère liberté d’expression. Et j’espère aussi que ce n’est qu’un hasard que les ambassades brulées, ça se passe évidemment en Syrie.

    Répondre
  38. Sarkoboy
    Sarkoboy dit :

    Ah, au fait: en tapant « Mahomet » sous Google Images, on trouve des dizaines de dessins representant le grand gourou. Doit-on interdire Internet en France pour autant ?

    Répondre
  39. Fred de L.
    Fred de L. dit :

    Pour rire des déclarations de Merkel ce WE : http://www.dedefensa.org/article.php?art_id=2393

    Oui, ça n’a pas de rapport avec la terrible guerre contre notre grande liberté de la presse que nous fait le monde musulman… mais ça a comme un air de guerre de notre grande vertue contre l’Hitler des temps modernes que représente le président Iranien.

    (au fait, pourquoi devoir présenter des excuses pour avoir parlé d’une future guerre contre l’Iran ? Tu t’es déjà excusé pour les éventuelles (et fort rares évidemment) conneries que tu as pu écrire ?)

    Répondre
  40. sys4
    sys4 dit :

    Je suis d’accord avec FaTraPa que les musulmans nous ont donné là une belle leçon de tirage de balle dans le pied. Mais parler de délire d’extrême gauche, faut quand même pas pousser. Et ce blog n’est pas renfermé, Agnès n’est sûrement pas communiste, je suis un revenu du libéralisme (comme d’autres, peut-être), y’en a d’autres qui sont altermondialistes. Ca ne m’empêche aucunement de dire ce que je pense, que Ahmedinejad est effectivement un mec dangereux dont nous devons l’accession au pouvoir en grande partie à la politique étrangère des Etats-unis.

    Reste qu’effectivement, j’ai du mal avec les gens qui supportent les néopétainistes. Ca doit être génétique… Et j’ai gardé de l’idéologie libérale la nécessité de libérer les informations le plus possible. Donc effectivement, le fait qu’on s’attaque à des ambassades et mettre des personnes en danger pour des dessins même pas drôles me scandalise. Le résultat est que la mise est ramassée par l’extrême droite qui a fait depuis longtemps de l' »islamisation » son juste combat…

    Répondre
  41. Marcel Patoulatchi
    Marcel Patoulatchi dit :

    Agnès, tu déclares que « La comparaison reste pertinente entre les réactions des excités de l’Islam et celles des excités de Jésus. Dans les deux cas, il s’agit d’une toute petite minorité qui entend imposer ses vues ». Mais de nos jours, en l’an 2000, tu peux nous citer des situations où une représentation jugée blasphématoire de Jésus provoque l’incendie d’une ambassade, des manifestations publiques gigantesques ?

    Peut-on parler d’une « poignée » d’excités lorsque les plus hautes instances de nombreux états musulmans, soutenus par le population, décide de boycott contre les pays dans lesquels ces caricatures ont été diffusés ? Une poignée d’individu peu certainement faire des choses. Les médias montrent ceux qu’ils veulent. Mais est-ce que les photos diffusées par la BBC montrant étrangement de nombreux individus différents en train de piétiner le drapeau norvegien sont des photomontages avec des figurants ? C’est bien beau d’avoir une théorie clef en main sur le medias manipulés et manipulants. C’est un peu le principe du négationnisme. Il y a des faits apparents, des photos, des évènements. On peut toujours dire qu’il y a un complot mondial montant cela de toute pièce ou montant en épingle des petits faits divers. Mais n’est-ce pas un peu tarrabiscoté au fond ? Franchement, vous y croyez ? Vous croyez vraiment qu’on vit dans ce petit monde merveilleux où finalement tout le monde est amical et pacifique contrairement à ce que l’on peut croire en suivant de trop prêt l’actualité ?

    Le Hamas qui gagne des élections, c’est quoi, c’est le signe que finalement il y a peu d’excité en Palestine par exemple ? C’est le signe de la modération dissimulée par les médias ?

    Répondre
  42. Etheriel
    Etheriel dit :

    Merome> merde alors ! Tu veux dire que la sortie de Da Vinci Code va donner lieu à des emeutes, des incendies d’ambassades, des appels au boycott, des menaces de represailles ?

    Répondre
  43. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Ben La dernière tentation du Christ c’était soldée par des cinés ravagés, des appels au boycott et même une salle obscure incendiée avec des blessés dont on ne peut que se réjouir qu’aucun ne soit mort!

    Répondre
  44. des-etheriel
    des-etheriel dit :

    Evidemment, non…Maintenant, imaginons, que ce soit des pays chrétiens qui soient systématiquement la cible du colonialisme depuis deux cent ans, de bombes intelligentes et d’occupation militaire en vue d’en modifier les structures, de leçons données pour le bien de ces mêmes pays. Imaginons que ce ne soit pas les pays chrétiens qui détiennent les chars, les bombardiers, la richesse et le pouvoir…

    Dans ce cas, où verrait-on les manifs?

    Ta réaction me rappelle celle des « marines » se plaignant de la façon de combattre des irakiens. Réponse d’un irakien: donnez nous des avions, des chars et tout le toutim, et promis, on arréte la guerilla…De même pour les autres, tels palestiniens…

    Ceux qui estiment que le « hamas » victorieux est la preuve de l’extrémisme palestinien devraient écouter ce que disent ceux qui ont effectivement voté pour le hamas, dont une grande partie des chrétiens, palestiniens, évidemment extrémistes musulmans!

    La généralisation ne se fait toujours que dans un sens: cela ne nous viendrait pas à l’idée que tous les polonais sont des fachos d’extrême droite, que tous les américains aiment la torture et que tous les italiens sont corrompus? Si?

    Facile de vouloir voir dans les pays du tiers monde, musulmans ou pas, nos « alter ego » en développement, qu’il soit politique ou économique.

    Ou alors, donnons leur immédiatement des chars, des canons et des bombardiers, afin qu’ils cessent le terrorisme…Et cessons de leur donner des leçons de « laicité », lorsque l’on voit nos propres « turpitudes » (voir le post d’atanase sur la cartomancie, le très saint père et autres stupidités)

    Répondre
  45. titounet
    titounet dit :

    Mme Agnes,

    Toujours à relativiser … ?

    « Prenez la Syrie. Elle a réussi le tour de force de rallumer, c’est le cas de le dire, le brûlot libanais. S’abritant derrière les manifestations dirigées contre les bâtiments consulaires du Danemark à Beyrouth, ses affidés s’en sont pris hier, comme par hasard, au quartier chrétien, lapidant églises et commerces. Le régime syrien, pourtant expert en maintien de l’ordre, avait été incapable la veille d’éviter les incendies des ambassades norvégienne et danoise à Damas. Autant d’incidents pour faire oublier la responsabilité des services syriens dans l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais, Rafic Hariri. La ficelle est vraiment très grosse…

    Les démocraties, la France en tête, seraient bien avisées de soutenir énergiquement les pays qui font les frais de foules chauffées à blanc par des excités. Il y a des évidences qu’il faut rappeler à cette occasion : la Norvège et le Danemark font partie du club très fermé des nations où la parole est libre comme l’exercice du culte de son choix. Les intégristes peuvent y parader en toute quiétude. La placidité des Nordiques accepte tout, même le ridicule.

    En attendant, le risque fondamentaliste se précise, car il n’y a rien de spontané. On en a vu un exemple, hier, à Paris même, avec la manifestation d’un millier de personnes contre les caricatures. Officiellement, personne n’était informé de ce rassemblement. C’est fou comme douze dessins, bêtes, parfois méchants et ignorés pendant quatre mois, peuvent déclencher des poussées de spontanéité… « 

    Répondre
  46. titounet
    titounet dit :

    Caricatures de rugbymen français : incendie des locaux de France 2 Toulouse

    Des milliers de manifestants avinés ont mis le feu aux bureaux toulousains de France 2 suite à la diffusion de caricatures des rugbymen français lors du premier match du XV tricolore dans le tournoi des Six Nations. Pour Daniel Bilalian, directeur des sports de la chaîne publique, l’événement survenu à Murrayfield relève de la liberté d’expression : « Nous sommes en démocratie. Ce ne sont pas quelques intégristes de l’Ovalie qui vont nous empêcher de passer des matches de merde si nous le voulons. De plus, il ne s’agissait pas de caricatures, mais des joueurs eux-mêmes. » Tenant à rappeler le contexte strictement sportif de ce triste incident, M. Bilalian a par ailleurs tenu à préciser : « Bravo quand même à nos amis les suceurs de cornemuses. Vous en avez sous la jupette. »

    Répondre
  47. titounet
    titounet dit :

    Mme Agnes,

    Toujours à relativiser … ?

    Article paru dans Le Monde, édition du 05.02.06

    Le double langage d’un imam intégriste de Copenhague (Copenhague) Jamais la salle de prière de la Communauté islamique de la rue Dorthea, au nord-ouest de Copenhague, n’avait connu une telle affluence. Vendredi 3 février, alors que les manifestations continuaient de se multiplier dans le monde musulman contre les dessins représentants Mahomet, beaucoup espéraient que la teneur des messages diffusés en ce jour de prière allait calmer les esprits. Au Danemark, tous les regards s’étaient naturellement tournés vers cette salle de prière aménagée dans une pauvre bâtisse — il n’y a pas de mosquée à Copenhague — car le maître du lieu, Cheikh Abu Laban, est aussi l’imam le plus controversé du pays, accusé d’être à l’origine de toute cette situation.

    Cet homme de petite taille à la barbe blanchie est arrivé en 1984 au Danemark après avoir été expulsé des Emirats arabes unis à cause de ses critiques des dirigeants et de ses discours trop enflammés. Pendant la guerre d’Irak, il avait traité le premier ministre danois de « marionnette américaine ». En juin, après un fait-divers entre jeunes d’origine palestinienne où l’un avait été tué par un vigile à l’entrée d’un café, il avait suggéré que la famille du vigile quitte la capitale et paye 25 000 euros comme « prix du sang » à celle de la victime. Ces relents de charia avaient été repoussés unanimement. Selon la presse danoise, l’influence d’Abu Laban est menacée, défiée à la fois par des éléments encore plus fondamentalistes, et par un député d’origine syrienne du Parti radical, Nasser Khader, qui a organisé samedi 4 février un rassemblement de musulmans modérés pour contrer l’influence des imams.

    « CINQUIÈME COLONNE »

    Les accusations pleuvent sur Abu Laban. On l’accuse de double langage. Pour les Danois, il prône le dialogue et la compréhension mutuelle. Mais dans les médias arabes, il encourage au boycott des produits danois. Pia Kjærsgaard, présidente du parti d’extrême droite, qualifie l’organisation de l’imam de « cinquième colonne ». Vendredi, devant le millier de fidèles et la cinquantaine de journalistes qui s’entassaient dans la vaste salle lambrissée au sol couvert de tapis bleus, cet ancien ingénieur chimiste, né à Jaffa en 1946, a réaffirmé qu’aucun compromis n’était possible sur les dessins. « Pour les Danois, la liberté d’expression est sacrée. Pour nous, Mahomet est sacré. » Il propose toutefois la création d’une commission indépendante comprenant « des universitaires du Moyen-Orient » pour examiner la situation au Danemark. Une proposition qui a des allures de bouée de sauvetage, car l’extrême droite, soutenue par le Parti libéral du premier ministre, souhaite réexaminer les permis de séjour des imams qui ont porté tort aux intérêts danois afin de pouvoir les expulser.

    Olivier Truc

    Répondre
  48. Fred, de L.
    Fred, de L. dit :

    A propos de la Syrie…

    Que les troubles les plus violents apparaissent dans ce pays, finalement, est-ce que ça doit étonner. Pays qui n’est pas particulièrement composé de croyants (comme l’Irak avant 2003, c’est un pays plutôt laïc puisque dirigé par la parti Baas). Pays qui est sous le coup d’enquêtes de l’ONU, enquêtes qui piétinent, malgré l’instruction à charge réalisée par un procureur « allemand » connu pour ses accointances avec les milieux américanistes (depuis le début de l’enquête il a été écarté parce que ça s’est vu qu’il n’était pas impartial). On sait qu’un ancien ministre syrien réfugié à Paris a déclaré ouvertement qu’il était prêt à reprendre le flambeau du pouvoir au dirigeant actuel. On sait aussi qu’il a des soutiens en Syrie.

    Bref, je vous laisse imaginer ce que mon esprit torturé peut avoir conclu de tout cela.

    Répondre
  49. sandrine
    sandrine dit :

    moi ce qui me dégoute le +, c’est que ça me rappelle le traitement tv de nos émeutes par les chaînes américaines. En dehors de nos frontières tout le monde croyait que tous les français étaient des gros racistes envers nos concitoyens des cités. Et tout le monde pensait que notre pays était à feu et à sang sous l’emprise d’intégristes prêts à découper les têtes de tous les petits français bien blancs…

    Le choix des images : combien sont-ils réellement ? Qui sont-ils ces hommes qu’on nous montre ? Combien de temps cela a duré ? A quel endroit ?

    Comme pour nos émeutes, ressasser sans arrêt les mêmes images de feu, de sang et de violence, ça suffit pour nous faire croire que nous sommes à la merci de « barbus ».

    Perso, je continue à regarder le 20h00 de temps en temps uniquement pour voir comment l’info est traitée et ce que voient mes compatriotes.

    Et pour la presse papier, ça ne vole pas plus haut…

    Merci Agnès, je reprends toujours espoir quand je viens vous lire.

    Répondre
  50. Le Yéti
    Le Yéti dit :

    Bonjour, Je viens de découvrir votre site grâce à ce cher Étienne Chouard. Lu le maximum de vos billets. Pour résumer mon avis, disons que ça fait plaisir de savoir que des gens comme vous (et votre « naine », et vos ami(e)s qui suivent votre parcours…) existent. À propos de cette lamentable affaire des caricatures de Mahomet, je partage d’autant plus votre point de vue que je viens de commettre un petit article sur le même sujet. Et, je crois, dans le même esprit. Au fait, connaissez-vous le site Bellaciao ? Bien cordialement, Le Yéti

    Répondre
  51. citoyen FitzGodebert
    citoyen FitzGodebert dit :

    A. Maillard :perso, je ne me vois pas partir en croisade pour sauver un projet de société que j’exécre par ailleurs, où l’on a pour valeur suprême l’économisme, où l’on génère toujours plus de pauvreté, de misère, d’inégalités, autant de germes qui favorisent toutes les radicalités, où l’on ne soigne plus que les plus riches, où travailler appauvrit de plus en plus de gens, où seule une toute petite minorité d’humains vivent correctement alors que tant d’autres survivent et crèvent dans des conditions d’une dureté extrême!

    Le projet de société que vous exécrez, Madame, et que vous ne défenderiez manifestement pour rien au monde, a permis bien des progrès, depuis le commencement de l’Humanité.

    Vous déclarez qu’il génère toujours plus de pauvreté? Point n’est besoin de regarder loin en arrière pour se rendre compte que vous avez tort. Et ce qui est certain, c’est que le XXè siècle aura vu s’accélérer formidablement les choses dans les sociétés occidentales.

    En ce qui concerne la France, puisque c’est ce que nous touche de plus près, pensez seulement au travail des enfants, peu à peu réglementé, puis interdit et, plus largement, aux horaires et aux conditions de travail des ouvriers; pensez aussi à la destruction des bidonvilles, qui continuèrent de martyriser nos valeurs jusqu’aux années 60, et pensez que, dans une grande ville comme Paris, le confort minimum ne s’est finalement largement répandu que dans les années 80; pensez aussi, Madame, à l’accès à l’éducation, et figurez-vous notamment que près de 80 % des jeunes gens d’une génération obtiennent le baccalauréat aujourd’hui, contre environ 15% dans les années 60; pensez, surtout avant de vous lancer dans un dythirambe sur les soins, dont vous dites qu’ils seraient réservés aux plus riches, à la sécurité sociale (ainsi qu’à tout ce qui en découle – ticket modérateur, couverture maladie universelle… – )…

    Mais il y aurait tant de choses auxquelles il aurait été opportun que vous eussiez pensé, Madame, plutôt que de conspuer un système qui permet enfin – mais très imparfaitement j’en conviens – aux plus pauvres d’accéder à un niveau de vie décent, voire à se hisser au gouvernement de notre Etat.

     Cordialement,

    citoyen FitzGodebert

    Répondre
  52. Swâmi Petaralesh
    Swâmi Petaralesh dit :

    Tu écris dans ton article: personne ne s’intéresse vraiment à ce qui a poussé les responsables du Jyllands-Posten à commander et publier ces caricatures. En fait, il s’agissait de tester la tolérance des musulmans… ce qui implique que la rédaction du journal connaissait parfaitement la position des musulmans sur cette question et qu’il s’agit là d’une provocation grossière et assez inutile.

    …en donnant un lien vers Témoignage Chrétien, article dans lequel est écrit : Le journal voulait tester le degré d’autocensure des artistes sur l’islam.

    Entre « tester la tolérance des musulmans » et « tester le degré d’autocensure des artistes« , je vois une différence de taille.

    Il me semble donc que ton article démarre sur un énorme contresens.

    Amicalement.

    Répondre
  53. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    A citoyen : Je parle du projet de société actuel, celui que l’on nous impose depuis 30 ans. Celui qui a ruiné des pays prospères d’Amérique du Sud, celui qui a mis à genoux les dragons d’Asie, celui qui dit aux pays les plus pauvres de la planète qu’il faut continuer éternellement de rembourser leur dette au Nord, alors que celle-ci a déjà été payée, celui où l’on prétend que pour redresser un pays, il faut sabrer dans les budgets de l’éducation et de la santé, celui qui place les intérêts financiers au-dessus de toute autre considération, celui qui jette de plus en plus de personnes sur le bas-côté, tout en prétendant que c’est inéluctable, que la pauvreté, la misère, les inégalités croissantes entre pays et à l’intérieur des pays sont des nécessité incontournable le prix à payer pour… pour quoi donc? Pour garantir des revenus indécent à une minorité de plus en plus restreinte? C’est ça un projet de société, aujourd’hui? Quelque chose qui impose des conditions de vies déplorable au 4/5ème de l’humanité? Quelque chose qui laisse mourir les enfants d’Afrique et d’Asie de maladies que nous savons guérir pour cause d’insolvabilité?
    Je ne parle donc pas de celui de certains de nos grands-parents, qui se sont battus pour les travailleurs ne soient pas juste des forces de travail que l’on presse et que l’on jette ensuite, de celui qui, dans un pays exangue après des années de guerre, a décidé de mettre en place les outils de justice social nécessaires pour favoriser la prospérité de tous, afin de garantir la paix pour les générations futures.

    Répondre
  54. Serge Lefort
    Serge Lefort dit :

    Je vous invite à lire la presse étrangère. Voici, par exemple, deux passages de l’éditorial de « La Jornada » du 6 février.

    La libertad de pensamiento y expresión no justifica la falta de respeto y menos aún la falta de sentido común. Dibujar al profeta con una bomba en vez de turbante tiene una lectura inequívoca: los seguidores de Mahoma son todos terroristas y el Islam es la religión de los dinamiteros, implicaciones escandalosamente falsas, ofensivas y altamente provocadoras en el delicado momento actual, en el que en las sociedades musulmanas existe la percepción, en buena medida justificada, de que Estados Unidos y sus aliados europeos han emprendido una guerra no contra el terrorismo, sino contra los pueblos árabes e islámicos. Desde esta perspectiva, las ilustraciones referidas no son una denuncia ni una crítica, y ni siquiera una defensa de valores: son, simplemente, una broma ofensiva y una estupidez.

    Tampoco debe omitirse el hecho de que, en muchas ocasiones, los abusos en el ejercicio periodístico están directamente relacionados con el afán de causar escándalo para incrementar, así, las cifras de ventas circulación, rating­ de las empresas propietarias de los medios; esta indebida vinculación, que convierte el interés comercial corporativo en sensacionalismo periodístico requiere que dueños de medios, editores y periodistas en general se conduzcan con responsabilidad, con respeto y con un mínimo sentido de los entornos nacionales e internacionales, y que no olviden que el sentido de su tarea es informar, analizar y criticar, no insultar, y menos incendiar.

    http://www.jornada.unam.mx/2006/02/06/edito.php

    Répondre
  55. red devil
    red devil dit :

     » Et encore un Blog!

    Par Agnès Maillard, lundi 15 novembre 2004 à 18:19 :: Le Monolecte expliqué aux enfants :: #1 :: rss

    De l’inintérêt de créer un Blog de plus « 

    tout est dit depuis le début …

    Répondre
  56. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Je vais tenter une traduc pas trop pourrite :

    La liberté de pensée et d’expression ne justifie pas le manque de respect et encore moins le manque de sens commun. Dessiner le prophète avec une bombe en guise de turban a une lecture évidente : les partisans de Mahomet sont tous terroristes et l’Islam est la religion des dynamiteurs, implications scandaleusement fausses, offensantes et hautement provocantes dans un contexte actuel sensible, où dans les sociétés musulmanes il existe la perception, dans bonne mesure justifiée, que les Etats-Unis et ses alliés européens ont entrepris une guerre non contre le terrorisme, mais contre les peuples arabes et islamiques. Dans cette perspective, les illustrations mentionnées ne sont pas une dénonciation ni une critique, et ni même une défense de valeurs : ils sont, simplement, une plaisanterie offensante et stupide.
    Il ne doit pas non plus être omis le fait qu’à beaucoup d’occasions, les abus dans l’exercice journalistique sont directement en rapport avec le souci de causer un scandale pour augmenter, ainsi, les chiffres de ventes et la position des entreprises propriétaires des médias ; ce lien incorrect, qui convertit l’intérêt commercial corporatif en sensationnalisme journalistique requiert que des propriétaires des médias éditeurs et journalistes en général se conduisent avec responsabilité, avec respect et avec un minimum de ressenti des environnements nationaux et internationaux, et qu’ils n’oublient pas que le sens de leur tâche est d’informer, d’analyser et de critiquer, non pas d’insulter, et encore moins d’incendier.

    Répondre
  57. red devil
    red devil dit :

    enfin une contribution juste et équilibrée d’un connaisseur du monde arabe et non pas un  » témoignage chrétien  » … à méditer Mme Agnès …

    Quelques réflexions à propos de l’affaire des caricatures

    Par Akram Belkaïd lundi 6 février 2006

    La pitoyable affaire des caricatures publiées par le journal danois Jillands-Posten oblige les musulmans de France à se poser les questions suivantes : qu’est-ce qui est grave et répréhensible dans la publication de ces dessins de piètre qualité ? Est-ce le fait que l’on a représenté le prophète Mohammad (paix et salut sur lui) ? Est-ce parce qu’on s’est moqué de lui ? Ou enfin, est-ce parce qu’on l’a assimilé à un terroriste ?

    Le délit de blasphème, ça n’existe pas

    Si j’ai tenu à poser ces questions, c’est parce qu’il me semble que la confusion est totale et qu’il est urgent de porter un regard critique sur l’emballement que connaît actuellement le monde musulman. En ce qui me concerne, j’estime que seul le fait d’avoir assimilé le prophète à un terroriste pose problème. Cela relève, à mon avis, de l’incitation à la haine et il existe des lois pour punir ce genre d’agression. Représenter le prophète avec une bombe sur la tête est en effet une provocation irresponsable qui jette l’anathème sur 1 milliard de musulmans.

    Mais avant d’aller plus loin sur cette question, je suis d’abord amené à reconnaître que je ne me sens absolument pas le droit, en tant que musulman, de crier au délit de blasphème. Cela peut faire mal d’entendre cela – et j’ai du mal à l’écrire – mais, désolé, des gens, qu’ils soient peintres, sculpteurs ou caricaturistes, ont le droit de représenter le prophète s’ils le souhaitent. Nous sommes en France et la liberté d’expression et de création est un droit, un acquis, qu’il faut chérir et défendre à tous prix. Le délit de blasphème ça n’existe pas et si nous aimons ce pays dans lequel nous vivons, il nous faut l’accepter. Voilà une concession que nous commande le bon sens et qui ne heurte pas notre conviction religieuse. Il n’y a qu’un seul vainqueur, c’est Allah et ce ne sont pas de minables dessins qui changeront ou amoindriront notre foi.

    De même, que des abrutis inconscients aient envie, ici et là, de rire du prophète, cela me blesse profondément, mais c’est leur droit. Rire du prophète des musulmans, celui dont le nom est cité à chacune de nos profession de foi, est un droit ou une licence que je ne m’octroie pas mais que je ne refuse à personne, y compris, et c’est très important, à un musulman. Chacun est libre et responsable de ses actes. Encore une fois, un seul vainqueur, Allah. De la même manière, je n’ai jamais apprécié les galéjades à propos du pape ou des chrétiens mais je ne conçois pas d’en appeler pour cela aux tribunaux.

    Le délit existe : incitation à la haine

    Par contre, et j’y reviens, assimiler Mohammad (psl) à un terroriste ne relève pas à mon sens de la liberté d’expression. C’est une provocation islamophobe et la nature de son message est évidente : on n’est plus dans le comique mais bel et bien dans le politique. « Ils sont tous terroristes puisque le chef originel de leur communauté, leur guide, celui dont le prénom est le plus porté dans le monde musulman en est un », voici ce que dit implicitement cette caricature. C’est pourquoi, il faut faire preuve de discernement dans cette affaire. Les protestations doivent uniquement porter sur l’amalgame « musulman = terroriste » car le reste ne mérite que mépris et haussement d’épaules.

    Non au boycottage. Non à la violence

    Pourquoi brûler des ambassades ? Pourquoi punir collectivement tout un peuple, danois, norvégien ou français, alors que seuls des individus sont concernés par cette affaire ? Je suis affligé par ce que je vois et entends dans le monde musulman. A quoi cela rime-t-il ? Encore une fois, nous allons donner l’image d’une oumma incapable de se maîtriser, qui s’enflamme à la moindre étincelle et qui est incapable de prendre une distance critique par rapport aux événements. Au Danemark, comme en France et contrairement en Syrie, un gouvernement ne peut censurer un journal. Il peut encore moins s’excuser pour ce qu’un journal indépendant a publié. Le fait même que l’on ne puisse pas comprendre cela dans le monde arabo-musulman en dit long sur son immaturité. Et en quoi, tous les Danois, seraient responsables des dessins ? Nous autres musulmans détestons être victimes d’amalgames qui nous stigmatisent mais appeler au boycottage des produits danois n’est rien d’autre que l’application d’une punition collective injuste.

    Réfléchissons un peu

    Il est aussi nécessaire de bien étudier la genèse de cette affaire. Les caricatures ont été publiées en septembre. Pourquoi est-ce maintenant que le scandale devient planétaire ? Certes, en septembre dernier, le premier ministre danois a fait preuve d’une stupidité totale en refusant de recevoir les ambassadeurs des pays musulmans en poste à Copenhague mais ce n’est pas cela qui a allumé la mèche. En réalité, c’est la tournée dans les pays du Golfe et en Egypte de religieux musulmans vivant au Danemark qui a initié la crise. Etait-ce une tournée d’information ou de désinformation ? Comment expliquer les messages véhiculés sur le net à propos de Corans brûlés au Danemark ?

    Autre piste de réflexion : qui peut nier que les gouvernements du Proche-Orient ont tout intérêt à occuper leurs peuples et à leur offrir des ennemis lointains à conspuer pour les empêcher de réfléchir à renverser des régimes dictatoriaux ? Hier, c’était Israël, aujourd’hui c’est les Danois. Lorsque je lis que les ministres arabes de l’Intérieur ont protesté contre ces caricatures, j’ai envie de vomir. Voilà les maîtres de la persécution et de la confiscation des libertés individuelles qui se refont une virginité grâce à cette affaire. Quelle hypocrisie !

    Je ne suis pas un adepte de la théorie du complot mais je tiens à vous faire partager cette hypothèse de travail : depuis plusieurs mois, les journalistes qui couvrent l’actualité mondiale économique guettent sur leurs tableaux de bord les signes avant-coureur d’une désaffection à l’égard du dollar. On sait que les caisses des pays musulmans producteurs de pétrole sont pleines à craquer de billets verts. Qu’adviendrait-il si ces pays venaient à décider de vendre ces dollars pour acheter de l’euro de façon à diversifier leurs réserves de change ? La réponse est simple, de gros soucis pour les Etats-Unis dont l’économie dépend de la prédominance du dollar. Alors, quand je vois le jeu trouble joué par le gouvernement égyptien dans cette affaire et que j’entends le gouvernement américain critiquer les caricatures et aller dans le sens de la rue arabe, je me pose des questions et je dis qu’il faut demeurer très prudent dans cette affaire.

    Et pourquoi le Danemark ?

    Les Etats-Unis, parlons-en. Guantanamo, l’Irak, peut-être demain l’Iran. Qui proteste ? Qui boycotte ? Personne. S’en prendre à un petit pays est plus simple. Ne pas acheter de Legos est plus facile que de clouer des Boeing au sol ou de ne plus utiliser les logiciels de microsoft. Au lieu de faire face de manière sereine à cette provocation, des musulmans du monde entier trouvent dans cette affaire les moyens de se défouler à peu de frais.

    Quelques enseignements à tirer pour les Occidentaux

    On ne guérit pas le susceptible avec des calembours. Le monde musulman est profondément travaillé par un sentiment d’humiliation qu’il serait irresponsable de négliger. Dans cette affaire, la liberté d’expression a bon dos car ce qui est en jeu, c’est l’accélération du processus de choc de civilisations. Les journalistes du Jillands-Posten savaient très bien ce qu’ils faisaient et leur provocation a fonctionné puisque la rue arabe s’enflamme. Prions Dieu pour que tout cela se calme au plus vite mais je crains le pire. A chaque fois que l’on provoquera gratuitement les musulmans, c’est les extrêmes qui triompheront. Déjà difficilement audibles dans leur communauté, les réformateurs, les modernistes, seront encore plus submergés par le vacarme des extrémistes. Et c’est cela que veulent les De Villiers et compagnie : pour eux, l’islam ne peut, ne doit être, que fureur, protestation et violence.

    A propos de France Soir

    Je ne connais pas Raymond Lakah. Sa décision de limoger le directeur de France Soir fait couler beaucoup d’encre. Les uns y voient une inadmissible entrave à la liberté d’expression tandis que d’autres y décèlent des motifs bassement mercantiles. Je ne sais pas qui a raison même si je rappelle que des patrons de journaux qui virent des directeurs de rédaction, il y en a eu plusieurs dans l’histoire de la presse française sans oublier les télévisions ou un mot de trop est synonyme de placard définitif. Par contre, ce qui m’étonne, c’est que personne n’a rappelé que Lakah, un chrétien – catholique romain si je ne me trompe pas – est originaire d’Egypte. Dans ce pays, faut-il le rappeler, la minorité chrétienne, notamment les coptes, ne vit pas des jours faciles. Imaginez un seul instant quel profit des groupes extrémistes égyptiens vont tirer du fait qu’un journal français, propriété d’un chrétien égyptien, a publié des caricatures offensant l’islam. Cela, les journalistes de ce quotidien ont eu tort de ne pas y penser.

    Akram Belkaïd

    Journaliste à la rubrique internationale du quotidien la Tribune, Akram Belkaïd est l’auteur du livre « Un regard calme sur l’Algérie » aux éditions du Seuil.

    Source : Oumma.com

    Répondre
  58. bozo
    bozo dit :

    titounet is back !! il semblerait qu’une censure discrète règne sur ce blog … impossible de poster une contribution sous le pseudo titounet, alors je change et avec bozo ça marche tout seul !!! bizarre, non … ? comment disait Mme Agnès ? Dérision bien ordonnée commence par soi même … La leçon ne vaut apparemment que pour les autres … Il semblerait que les petites plumes de l’internet soient aussi susceptibles que les grandes plumes de la presse … enfin … pas de polémiques stériles … merci red devil pour tes contributions et tes posts … je me sens un peu moins seuls sur ce blog aujourd’hui !!!!

    Répondre
  59. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Portnawak!!!
    Il y a des filtres anti spam sur ce blog, histoire que les prostiputes du net ne remplissent pas ces colonnes à vous refourguer du viagra et autres drogues licites, et comme Manu25 avait pu le tester, il peut arriver que dans le corps d’un post, il y ait un mot clef qui transfère le commentaire dans la file d’attente Spamplemousse, en attendant que je vienne lire et valider le bouzin.
    La file d’attente est vide, j’en conclu qu’avant de crier au complot, certains feraient mieux d’apprendre à utiliser leur petit clavier correctement!
    Je rappelle aussi que personne n’est forcé de venir ici s’il n’en a pas envie, de la même manière que rien ne m’oblige à accepter que certains viennent ici m’expliquer la vie ou se défouler de leurs petites frustrations quotidiennes sous le confortable couvert de l’anonymat!
    Le Net est vaste : chacun est libre d’y fonder son blog pour y parler de son nombril!

    Répondre
  60. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Red devil -> Merci pour ce texte intéressant et instructif. Akram Belkaïd a le point de vue du monde arabe et ses propos sont pleins de bon sens et de mesure, choses qui font furieusement défaut dans nos pays ces derniers temps. Comme je le signalais en revoyant vers le texte de Radical Chic, je n’ai ici abordé que certains aspects de la problématique, essentiellement du point de vue occidental, mais je me retrouve bien avec Akram Belkaïd sur la question de l’Islamophobie galopante de l’Occident et sur l’idée de provocation et d’incitation à la haine raciale de la part des responsables du canard. Sur l’instrumentalisation de l’incident par les gourvernants totalitaires des pays arabes, je ne pouvais rien dire, étant donné le peu que je sais de ce point de vue là. A ce titre, cette analyse est très enrichissante. Elle montre finalement, que de part et d’autre, les gouvernants corrompus montent leur propre peuple contre les autre pour asseoir leur pouvoir et optimiser leurs bénéfices.
    Une dernière chose, Red Devil : pourrais-tu ajouter ici le lien vers l’article que tu reproduis, afin que je puisse le sourcer correctement?

    Répondre
  61. black bird
    black bird dit :

    Mme Maillard, peut – on encore parler de dérision ?

     » Le Conseil du culte musulman veut poursuivre « Charlie Hebdo » LE MONDE | 07.02.06

    L’avocat de la Mosquée de Paris, Me Chems-Eddine Hafiz, devait déposer, mardi 7 février, au nom du Conseil français du culte musulman (CFCM), un référé d’heure à heure pour empêcher la parution, mercredi 8 février, des dessins danois caricaturant le prophète Mahomet dans l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo. Une démarche sur laquelle s’interrogeaient encore, lundi 6 février, les avocats des fédérations membres du CFCM.

    Fouad Alaoui, vice-président de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), était prudent. Même s’il était certain, pour lui, qu’une plainte serait déposée contre France Soir. « La principale difficulté est que le CFCM n’a pas cinq ans d’existence et ne peut donc pas ester en justice. Mais les principales fédérations qui le composent ont constitué un collectif d’avocats. »

    Les douze caricatures de Mahomet seront publiées dans Charlie Hebdo mercredi. Philippe Val, son directeur de la publication et de la rédaction, l’avait annoncé jeudi, « par solidarité et par principe ». « La question n’est pas de savoir si ces dessins sont bons ou pas, mais la question est qu’on a le droit de les publier », indiquait M. Val, mardi 7 février, sur France-Inter. Les caricatures seront accompagnées des dessins et textes des dessinateurs et de la rédaction de Charlie Hebdo. Titrée « Mahomet débordé par les intégristes », la « une » de Charlie devait être illustrée par un dessin de Cabu sur le prophète, visage un peu masqué qui pleure et dit : « C’est dur d’être aimé par des cons »… Tout le numéro est consacré à la polémique sur les caricatures.

    Les grandes fédérations musulmanes doivent faire face à une forte pression de leur base. Les critiques contre le CFCM s’étalent désormais dans les médias communautaires. Le site saphirnews.com, animé par de jeunes musulmans, s’en prenait à l’instance représentative dans un article mis en ligne lundi : « Conforme à l’image qu’il a héritée de la loi antifoulard, le CFCM a du mal à coller à l’attente des musulmans. Son président, Dalil Boubakeur, a, certes, condamné la publication des caricatures, mais il n’a pas annoncé d’autres initiatives. »

    Lundi, le CFCM publiait un « appel au calme », affirmant suivre « avec une attention particulière le développement de la publication des caricatures diffamant gravement le prophète de l’islam ».

    « Nous sommes pour l’apaisement et un appel à la responsabilité de tous, résume un représentant de la Mosquée de Paris. En même temps, si nous ne réagissons pas, nous nous exposons à une escalade dans la caricature. » Pascale Santi et Xavier Ternisien Article paru dans l’édition du 08.02.06

    Répondre
  62. Droop
    Droop dit :

    C’est marrant comme personne n’a envisagé une autre lecture possible de la caricature de mahomet en terroriste… Celle-ci pourrait être le simple reflet de ce que pensent, par exemple, certains américains, et donc n’être qu’une caricature de la situation actuelle, rien de plus… Maintenant je me sens un peu lassé de voir que tout le monde voit des complots partout, et que critiquer l’islam c’est être raciste… Quel rapport, d’abord ? Et je continue à penser que nous n’avons pas à faire à une petite minorité de gens intolérants et obtus, mais bel et bien à un mouvement qui prend de l’ampleur dans toutes les religions : voyez quels régimes mettent à leur tête les pays à majorité musulmane ! Et voyez quels régimes mettent à leur tête les pays à majorité chrétienne ! On ne peut franchement pas parler d’esprit de lumière quand on parle de religion, de n’importe quelle religion !

    En tout cas, pas grand monde pour s’émouvoir d’entendre le recteur de la mosquée de Paris parler de « révisionisme » et de « négationisme » à propos de ces caricatures… Des propos qui mettent de l’huile sur le feu et comparent l’incomparable, de la bouche de quelqu’un qui devrait au contraire calmer les esprits… Avec celui-là et le Pape, l’être humain n’est pas prêt d’évoluer vers la sagesse…

    Ah… Ca fait du bien un petit peu de fiel athéiste !

    Répondre
  63. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    J’étais à la manif, côté presse. Sympa! Il y a 20 ans, je conspuais Devaquet et en profitais pour rencontrer le père de ma fille.
    Maintenant, on sait que ce gouvernement a des boules Quies greffées dans les esgourdes et que pendant que l’on défile contre le CPE, le CNE coule des jours tranquilles et des vies de salariés en passant…

    Répondre
  64. Etheriel
    Etheriel dit :

    Le gouvernement n’a pas des boules Quies: il gouverne. Ce n’est pas à la rue et aux economistes du dimanche de définir au fil de l’eau la politique du gouvernement. La rue, elle a la parole lors des scrutins. Et aux dernieres presidentielles/legislatives, 80% des francais ont choisi la politique de M. Jacques Chirac, et ce pour 5 ans. La prochaine fois que cette même rue aura l’occasion de s’exprimer, c’est en 2007. D’ici là, merci de laisser se poursuivre ce qui est sorti des urnes en 2002, ce d’autant que ce fut à une ecrasante majorité 🙂

    Répondre
  65. manu25
    manu25 dit :

    Cette façon de réécrire l’histoire, Etheriel, mais c’est du 3ème degré, non? Au premier tour des présidentiel Chirac à obtenu – de 20% des voix (le plus mauvais score enregistré par un président sortant de la 5ème république). Ensuite on a pas eu vraiment le choix. Soit super facho où super menteur-branleur. Et puis il a pris une claque aux cantonales, puis aux régionales, encore aux européennes et pour finir 55% pour le non à la constitution de son ami de 50 ans VGE. Et paf dans sa gueulle! D’ailleurs il ne gouverne plus, il laisse ses ministres se vautrer dans le lit du MEDEF. Quant à galousau de Villepin étant donné qu’il pourait s’appliquer son foutu CNE pour lui même, il est renvoyé sur le champs.

    Répondre
  66. des etheriel
    des etheriel dit :

    Mr Chirac n’est pas le chef du gouvernement. S’il faut parler du gouvernement, il faut alors évoquer uniquement les elections legislatives, qui n’ont pas montré que 80% des français ont « choisi la politique de M. (sic) Jacques Chirac.

    Selon votre très démocratique raisonnement, le referendum européen, qui désavoua la poltique européenne du gouvernement et son soutien au projet de constitution, aurait eu pour conséquence l’abandon du processus de vote dudit projet, ainsi que la mise en application des déclarations du même gouvernement, par exemple concernant certianes directives.

    Mais votre démocratique raisonnement a d’autres serieuses limites, puisque selon vous, ceux qui n’approuvent pas la politique du gouvernement seraient necessairement des « économistes du dimanche », ou « la rue ». De plus, il ne faut pas oublier que le gouvernement dispose d’un mandat, et qu’un mandat suppose l’agréement du mandant. Si « la rue » est la représentation du peuple qui élit ledit gouvernement, celui ci doit obéir à ce peuple, et non à ses propres volontés ou aux « nécessités » de certains des mandants. IL n’y a pas, en politique, de mandat non révocable, un gouvernement peut toujours tomber, comme la tête d’un roi.

    80% des électeurs, ce n’est pas 80% des français. Les législatives n’ont pas élu Chirac. Si vous évoquez la « politique de Chirac », supposée « choisie par les français », force est de constater qu’elle n’a pas été appliqué, promesses non tenues ou vouex pieux pour l’essentiel. Chirac lui même ne peut arguer que de son mandat de président pour éviter de rendre des comptes à la justice de ce pays.

    Vous avez déja montrer votre art de l’amalgame et des généralisations douteuses. Mais défendre un gouvernement qui respecte aussi peu la constitution (la vraie) de son propre pays comme cela, c’est l’hopital qui se fout de la charité. Relisez la constitution (la vraie) pour pouvoir vous draper dans la légitimité démocratique et la vertu républicaine.

    Répondre
  67. Etheriel
    Etheriel dit :

    Très drole…. Les anti-CPE voudraient donc pouvoir licencier à tout moment un gouvernement qui ne leur plairait pas… Ca, c’est la porte ouverte à la precarisation de la politique ! Decidement, on ne respecte plus rien 🙂 Bon, je vais quand meme aller me coucher et essayer de trouver le sommeil. Ca ne sera pas facile, maintenant que je sais que je vis dans un pays où la junte au pouvoir « respecte aussi peu la constitution de son propre pays » 🙂

    Répondre
  68. meslier voilà
    meslier voilà dit :

    Mon cher Roberval,

    Le problème avec le débat actuel c’est qu’on s’englue dans le bavardage alors que l’heure est grave. Grave parce qu’on n’est plus tous sur le même fuseau horaire de la réflexion. Alors on soupèse les intentions et la susceptibilité des uns sans faire attention que les autres existent : LES ATHEES. Hier soir, débat sur France 2 à « Mots croisés ». On croit rêver quand une « anthropologue » maladroite, française et musulmane, tombe dans son propre piège et avoue publiquement et en direct qu’elle place l’universalité du sacré au dessus des principes de la démocratie (réduits à un « ethnocentrisme occidental »!). Formidable aveu! Eh oui dans la balance Roberval, y a que deux plateaux; et c’est déjà trop peu pour mesurer les trois monothéismes, sans compter les autres délires religieux qui eux aussi peuvent mener à l’hystérie collective voire au fascisme de masse. Que faire alors ? Une seule issue: ajouter des tares. Reprenons calmement les choses: pour cause de caricatures (déplacées ou non, on s’en fout, c’est le propre de la caricature), les médias sont menacés. Mais la responsabilité des médias est déterminante dans le basculement que subit actuellement la France, ce pays qui prétend encore respecter la liberté d’expression garantie par la DEMOCRATIE. Car si un responsable de la presse nationale (France Soir) peut tomber au claquement de doigts d’une THEOCRATIE, c’est qu’on a perdu quelque chose d’essentiel : la Raison. Non seulement on a le droit à la caricature mais on a le devoir de critiquer les manifestations de l’irrationnel. Et de quel droit les médias, eux, imposent-ils aux athées de respecter les religions que nous considérons comme l’institutionnalisation d’un désordre mental conduisant à l’oppression humaine ? C’est que le mot RESPECT est devenu un concept totalement creux. Alors hier l’inquisition catholique, aujourd’hui le fascisme musulman ou le fondamentalisme protestant de l’impérialisme états-unien ! … Et ils voudraient qu’on respecte les religions ? Il est déjà scandaleux d’avoir à endurer les conséquences de ces régressions de la pensée, alors qu’ils ne nous ordonnent pas en supplément de respecter ça (car respecter, c’est admirer). D’ailleurs les médias mélangent tellement tout que chaque critique de la religion est taxée de blasphème. Mais seul un croyant peut blasphémer (contre ce que,lui, il considère comme sacré). Un athée ne peut pas blasphémer. J’exècre toute religion; ça c’est mon droit. Et mon devoir d’homme libre est de le proclamer toujours. Finalement qu’est-ce qui est respectable ? D’abord la vie et puis le rire qui est le propre de l’homme (alors que le pire est le propre de dieu). Aussi je considère la caricature anti-religieuse comme hautement RESPECTABLE…et demain j’achète Charlie-Hedo qui renoue pour une fois avec sa … « prophétie initiale ».

    Meslier, février 2006.

    
                                    Répondre                
  69. laurentsj
    laurentsj dit :

    Cet articles est fort bien recherché et rédigé.

    pour en remettre une petite couche, notons que les Danois sont « the voice of America » et qu’ils ont cru faire un peu de zèle avec leur expérimentation de tolérance. Hors, les USA leurs ont sautés au cou…simpa les copains ! Tout ceci n’est que de la propag US, en prépa avec plus de guerres à venir…

    Les militaires américains appellent ceci du PSYOP…opération de psychologie. Le but est de soulever et provoquer une opinion européenne négative sur le sujet des nations islamiques, en particulier, l’Iran, qui possède de formidables gisements de pétrole, mais surtout, qui en mars prochain, va lancer la première bourse de pétrole en devises autres que le dollar US. En somme, une bombe nucléaire-financière est sur le point de tomber sur les USA, donc, oncle Sam va encore une fois faire de la guerre préventive et attaquer l’Iran avant que la bourse ne commence… Cette fois, les USA savent qu’ils doivent obtenir le soutien de l’Europe…au passage, Sadam avait lui aussi eu l’intention de vendre le pétrole Iraquien en devises autres que le dollar US…cà a aussi mal tourné pour lui…a souligner: idem au sujet des révoltes incendiaires récentes en France…Les USA font tout pour mettre en place leur poulain Sarko en 2007…comme De Gaulle avec Pompidou en Mai 68…et tout le monde gobe çà! avec à la clé, une guerre mondiale sanglante avant 2008. ceci étant, on a tout de meme le droit de satiriser les organization religieuses…les fanatiques me gonflent! surtout les Abrahamistes-patriarches-monotheistes…

    Répondre
  70. pour etheriel
    pour etheriel dit :

    Le préambule à la constitution fait partie intégrante de la constitution, un texte qui doit vous paraître bien vieillot et presuqe insoutenable sur certains points.

    http://www.conseil-constitutionnel.fr/textes/d1789.htm

    « Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. »

    « Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés par la Loi, et selon les formes qu’elle a prescrites. Ceux qui sollicitent, expédient, exécutent ou font exécuter des ordres arbitraires, doivent être punis ; mais tout citoyen appelé ou saisi en vertu de la Loi doit obéir à l’instant : il se rend coupable par la résistance. »

    « Tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable, s’il est jugé indispensable de l’arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s’assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi. »

    « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi. »

    « La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée. »

    « La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration. »

    « Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés. »

    « Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution. »

    A comparer avec les pratiques quotidiennes du gouvernement, ainsi qu’avec le projet de constitution qu’il aurait voulu voir approuver…

    Répondre
  71. zarabes
    zarabes dit :

    Caricatures (2)

    Sera t-on toujours condamné à être danois ou iranien ? Le test a réussi… C’était l’objectif de la publication des caricatures : prouver que les arabes et/ou musulmans sont intolérants : CQFD Les réactions par rapport à cette stupide…

    Répondre
  72. Fred, de L.
    Fred, de L. dit :

    Deux poids deux mesures ? 😀 Revenons-y :

    Danish paper rejected Jesus cartoons

    http://www.guardian.co.uk/international/story/0,,1703501,00.html

    Traduction : Jyllands-Posten, le journal danois qui le premier a publié les dessins du prophète Muhammad qui ont causé une tempête de protestation partout dans le monde Islamique, a refusé de publier des dessins de Jésus Christ, ainsi que cela a été révélé aujourd’hui. Le quotidien danois a rejeté les dessins du Christ il y a trois ans, en raison du fait qu’ils pourraient être offensants pour les lecteurs et n’étaient pas drôles. En avril 2003, l’illustrateur danois Christoffer Zieler avait soumis à Jyllands-Posten une série de dessins animés non sollicités traitant de la résurrection de Christ.

    Répondre
  73. Abdel
    Abdel dit :

    Chaque analyse mérite une attention particulière et je ne me permetterait pas de juger ou stigmatiser tel ou tel religion..Il est vrai que cette caritature apporte une réflexion dans notre société fondéé sur des principes liberté , fraternité et égalité…Je crois que la conscience de l’homme est en perpétuel recherche d’une cohérence et compréhension d’un sens à donner à sa vie. Le système actuelle représenté par des personnes de toutes culture est une richesse pour notre monde et nous observons une évolution de l’espèce humaine pour vivre ensemble. Une modération dans nos propos mérite de philosopher dans un monde ou l’autre doit comprendre l’autre quelque soit sa culture, sa religion, ou sa pensée de croire ou ne pas croire…La paix doit ètre un moment d’union qui nous guide vers un monde meilleur. L’homme doit prendre de la distance dans un monde ou celuici génère le mal et le bien…

    Répondre
  74. black bird
    black bird dit :

    merci meslier !!! vous êtes le seul intervenant de ce blog a posséder et développer une réflexion véritable, fondée et argumentée ! le reste c’est du lieu commun, de la bouillie verbale … vous êtes le seul à remettre les choses en perspective ( titounet aussi, de manière plus maladroite ) et à poser la véritable nature du problème : la préservation d’un modéle de société libérale au sens noble du terme. les  » posts  » de certains intervenants sont complètement navrants …  » J’ai beau être athée, l’onction de la laïcité tous azimut, ça va bien cinq minutes, hein.  » … ça laisse songeur de tels propos … ça me donne envie de répondre comme Michel Audiard :  » et moi je parle pas aux cons, ça les instruit  » … Je vous emboîte le pas Meslier ! j’étais lecteur de charlie, je l’ai abandonné après certains éditoriaux de Philippe Val et certaines prises de position que je trouvais assez méprisantes. Mais si le personnage demeure toujours antipathique par certains côtés, il reste que val et toute son équipe ont fondamentalement raison et qu’il faut les soutenir. Aujourd’hui j’achète charlie !

    Répondre
  75. black bird
    black bird dit :

    question à fred : c’est quoi une bonne réaction, ‘ non conformiste ‘ face au Conseil français du culte musulman (CFCM), aux mosquées de Paris et Lyon, à l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) et à la Fédération nationale des musulmans de France (FNMF) qui considèrent que publier ces dessins constitue un manquement  » au respect des sentiments religieux » et une  » injure raciale  » ?

    Désolé, mais le combat de charlie est juste et comme le dit luz :

     » On veut le débat. On a envie de savoir de quoi l’avenir de la satire sera fait dans les prochaines années, si on aura encore le droit de dire du bien et du mal du clergé, quel qu’il soit « 

    Répondre
  76. jcd
    jcd dit :

    pour des etheriel : « Evidemment, non…Maintenant, imaginons, que ce soit des pays chrétiens qui soient systématiquement la cible du colonialisme… » Y a-t-il des pays chrétiens ? à part le Vatican ? Cela a-t-il un sens ? Y a-t-il des pays juifs ou musulmans ou… ? Si oui, peut-on dire que ce sont des théocraties ? et en tirer la conséquence que ne sont pas des démocraties ? que la notion de délit de blasphème est antinomique avec la démocratie mais constitutive des théocraties ? Arabe et musulman sont-ils synonymes ?

    Répondre
  77. Meslier
    Meslier dit :

    A Black Bird, Bien le bonjour et merci pour votre réaction à mon p’tit billet d’humeur. Je suis comme vous assez consterné de ce qu’on peut lire sur un « blog ». Je n’avais jamais mis les pieds (je pense avec les pieds; ça m’évite de me perdre dans les nuages) sur ce système de communication car je m’attendais exactement à ça. Mais cette fois çi, j’y ai été entraîné lors d’une visite sur le site d’acrimed (action critique médias). Mon appréhension était juste: je me suis égaré dans la cour de récréation d’un Café du Commerce. En tout cas, je suis ravi de vous avoir « rencontré ». Courage à tous les merles moqueurs même s’il n’y en a pas un sur cent. « J’aimerai toujours le temps des cerises … »

    Répondre
  78. black bird
    black bird dit :

    à Meslier,

    On partage apparemment les mêmes références, les mêmes valeurs … Léo Ferré … Il n’y en a pas un sur cent mais pourtant ils existent !

    Philippe Val est aussi un grand admirateur de Léo Ferré parait – t – il … Ca c’est pour faire grincer des dents !!

    Cordialement.

    Répondre
  79. bert
    bert dit :

    Peut être faudrait-il faire la différence entre la réaction face à ces caricatures, selon qu’elle a lieu en France ou à l’étranger. Je ne connais pas la politique et le droit danois par rapport à la liberté religieuse, c’est pour cela que je ne parle que de la France. En France donc, la liberté d’expresion doit permettre la caricature et la satire de la religion, hors les cas prévus par la loi. De ce fait, il n’y a rien de sacré qui puisse être invoqué contre de telles caricatures ou satires.

    Qu’il y ait des réactions hostiles à l’étranger, nous devrions peut être l’accepter. Il en va de la « liberté des peuples »! S’il est décidé, dans tel ou tel pays, que ces caricatures sont « blasphématoires » , c’est le droit de ce pays qui s’applique. D’où interdiction de la publication dans ledit pays. Ceux qui voudraient, en France, se prévaloir d’un droit étranger, doivent se voir rappeler qu’en France, c’est le droit français qui s’applique.

    Il me paraît plus difficile de vouloir imposer cette vision à des pays étrangers. Beaucoup semblent vouloir qu’au Pakistan, en Afghanistan ou je ne sais où, les gens acceptent aussi lesdites caricatures et satires. Je ne vois pas au nom de quoi. De fait, il nous faut assumer les conséquences de nos propres décisions.

    Le droit du travail français ne s’applique pas en Chine, mais il n’apparaît révoltant à aucun média que les entreprises françaises fassent fabriquer en Chine des marchandises revendues en France. Le marché de l’emploi assume les conséquences de ces décisions. Qu’il en soit de même en fait de liberté religieuse et d’expression.

    Beurre et argent du beurre…

    Répondre
  80. Fred, de L.
    Fred, de L. dit :

    Et bien quel mépris… Ca suinte, c’est vraiment joyeux… Vous avez prévu vous aussi de voir dans la « victoire judiciaire » de Charlie Hebdo de ce jour de voir le même genre de victoire que la relaxe de l’assassin de Jaurès ?

    Stigmatisation… incitation à la haine… tout dans cette affaire est détestable… jusqu’à Charlie Hebdo qui provoque encore, en annonçant qu’ils ont pris leurs précautions : « nous avons augmenté le tirage »… et… « nous sommes sous protection de la police »… on se demande laquelle des deux précautions était la plus nécessaire… Quel cynisme. Et en plus ils y croient qu’ils combattent l’obscurantisme… qu’ils luttent pour nos libertés… ils font preuve d’un conformisme hallucinant au contraire, en bêêêêlant à la suite de tous les autres en expliquant que les musulmans sont tous des cons… merci pour eux… et pour tous ceux qui en France ne demandent qu’à vivre en paix, loin de tous les conflits qui ensanglantent leurs pays d’origine.

    On va dire que c’est un nouveau truc à la mode… déclencher des guerres de civilisation…

    Autant je comprends qu’on puisse être attaché à toutes les libertés… autant cette surenchère, je ne la comprends pas. Ca me dépasse. La preuve qu’on peut tout publier impunément est faite depuis très longtemps. Alors pourquoi continuer ? Surtout alors qu’on sait tous que « notre » religion de référence ne permet pas de réaliser le quart du centième de ce genre de provocations, sans qu’une congrégation de curés ne se porte partie civile et ne gagne…

    Répondre
  81. monde guerrier
    monde guerrier dit :

    Au niveau des libertés, je ne vois pas que la liberté de caricaturer tout azimut s’oppose à la liberté de croyance. Le problème aurait été si ces caricatures s’accompagnent de lois et d’actes discriminant envers les personnes qui déclarent ou pratiquent leurs croyance (pour faire court). Cependant chaque pays a, au plus, ses boucs émissaires, au moins, ses plaisanteries stupides favorites. Que ce soit dans les pays à majorité déclarée musulmane ou dans certains pays occidentaux aux références judéo-chrétiennes, il y a des groupes qui profitent et enveniment le débat pour ses intérêts (commerciaux, politique, géo-stratégiques). Je pense que les caricaturistes ne doivent pas se censurer : ils sont la respiration de la démocratie (j’y trouve parfois des traits incisifs et perspicaces, mieux qu’un long paragraphe argumenté), tant que ces dessins ne deviennent pas une strate d’une opération de propagande manipulatoire. La caricature limite, illustrent et dénoncent parfois les excès de pouvoir, ainsi que parfois les absurdités du quotidien, mais aussi de nos moeurs. Je n’ai pas acheté ce journal car je n’y trouve personnellement rien de « nourrissant », ni de distrayant.

    Répondre
  82. Foxapoildur
    Foxapoildur dit :

    Posez-vous quand même cette question: si au lieu d’un journal Danois, ça avait été le journal Minute (journal du FN) qui avait commandé et publié ces dessins (qui disons le, sont très bêtes) auraient-ils eu votre soutien ?

    Répondre
  83. Winston
    Winston dit :

    Il paraît que pour se racheter le Journal Danois a commandé 10 caricatures d’Abraham et que le résultat est au moins aussi bon que le précédent: Abraham détruisant une maison au bulldozer, Abraham égorgeant un enfant palestinien, Abraham au nez crochu comptant son argent. Une bonne tranche de rigolade en perspective !

    Répondre
  84. manu25
    manu25 dit :

    Tout cela devient une immense histoire de fric et je me doute qu’a l’origine c’était déjà le cas , Charlie hebdo que je n’achète plus depuis longtemps (1997 date à laquelle VAL se complaisait dans les contradictions éditoriales et nous les resortaient le lundi soir sur france inter), surenchérie sans vergognes afin de redresser sa barre financière… Et vous parlez de liberté de la presse, de grandes théorie « liberté religieuse ».

    Alors qu’ils ont berné le monde entier et ne pensent plus qu’a compter le pognon amacé par cette supercherie. Guignol connait pas de sots métier, Tiens écoutez HF THIEFAINE dans 113ème cigarettes sans dormir, en 1981 personne n’avait moufté. Ca en dit long sur notre époque de c.

    Répondre
  85. sys4
    sys4 dit :

    Foxapoildur relève quelque chose d’important, à savoir que si ces dessins n’étaient que les piètres planches pour torchons idéologiques, il n’auraient pas eu la même intensité. Le journal danois a une réputation de conservateur, on est donc encore loin des fachos. Ceci dit, ce n’est pas le fond du problème, et je doute qu’un journal facho eut suscité autant de controverses car coutumier du politiquement incorrect.

    Normal, l’extrêmisme lui-même EST politiquement incorrect.

    Ces dessins se seraient sans doute mieux trouvé dans une telle feuille de chou que dans un journal à peine plus à droite que le monde, on peut en discuter.

    Donc, fox, je me pose la question, et je répond que j’aurais préféré que ce soit effectivement un journal facho. Quel est le poids et le tirage du journal, etc… Et puis, je crois que les journeaux d’extrême-droite sont les premiers à publier ce genre de dessins. Ils le font à chaque numéro, et ça ne dérange personne. Et je ne les soutiens pas du tout, mais je soutiens encore moins la réaction des musulmans.

    Questions sous-jacentes: Doit-on interdire les torche-culs idéologiques comme Minute?

    Répondre
  86. sys4
    sys4 dit :

    Foxapoildur relève quelque chose d’important, à savoir que si ces dessins n’étaient que les piètres planches pour torchons idéologiques, il n’auraient pas eu la même intensité. Le journal danois a une réputation de conservateur, on est donc encore loin des fachos. Ceci dit, ce n’est pas le fond du problème, et je doute qu’un journal facho eut suscité autant de controverses car coutumier du politiquement incorrect.

    Normal, l’extrêmisme lui-même EST politiquement incorrect.

    Ces dessins se seraient sans doute mieux trouvé dans une telle feuille de chou que dans un journal à peine plus à droite que le monde, on peut en discuter.

    Donc, fox, je me pose la question, et je répond que j’aurais préféré que ce soit effectivement un journal facho. Quel est le poids et le tirage du journal, etc… Et puis, je crois que les journeaux d’extrême-droite sont les premiers à publier ce genre de dessins. Ils le font à chaque numéro, et ça ne dérange personne. Et je ne les soutiens pas du tout, mais je soutiens encore moins la réaction des musulmans.

    Questions sous-jacentes: Doit-on interdire les torche-culs idéologiques comme Minute?

    Répondre
  87. black bird
    black bird dit :

    Le mot de la fin … pour moi.

    Allez donc un peu visiter ce site :

    http://www.manifeste.org

    On y lit des choses très belles :

     » Notre féminité affirmée ( de femme arabo – musulmane ) et visible est aussi le résultat de vos combats passés ( de femme occidentale ) : planning familial, droit à l’avortement, à la contraception, à la protection judiciaire. « 

     » L’avenir sera celui de la réaffirmation de l’égalité des droits pour une République démocratique, laïque et sociale, et nous en serons les Mariannes à la peau mate, celles qui sont la cible du FN, enfants de la guerre de Libération, de toutes les libérations. « 

    Un bisou à Nadia Amiri !!!!

    Répondre
  88. manu25
    manu25 dit :

    « … Les petites filles de Mahomet mouillent aux anticoagulants depuis qu’un méchant gros minet joue au flipp avec le Coran les dieux changent le beurre en vaseline et les prophètes jouent dracula s’il vous reste un fond de margarine j’en aurai besoin pour ma coda Tu traines ta queue dans la chaux vive et t’hésites à choisir ton camp t’as des aminches à Tel Aviv et des amours à Théhéran si tu veux jouer les maquisards va jouer plus loin, j’ai ma blenno Tu trouveras toujours d’autres fétards C’est si facile d’être un héros… » Le crapaud qui gueulait : je t’aime a fini planté sur une croix! Eh oui, THIEFAINE 1981. ca nous change du liquide surupeux déversé ici et là sur la bien séance « artistique » non? Et la conclusion et encore plus belle : « … Je ris à m’en faire crever, arsenic is good for you… »

    Répondre
  89. Sextus
    Sextus dit :

    Toute cette logorrhée pour des dessins…

    @Foxapoildur : si ça avait été Minute (il me semble cependant que le journal du FN est National Hebdo), on en aurait gageons-le même pas parlé… de l’anti-islamisme à l’extrême droite, quoi de plus normal ?

    NB. intéressant d’ailleurs ça aurait été anti-islamiste dans Minute, parce que c’est Minute ou parce que c’est anti-islamiste ?

    Pour ma part (ma logorrhée à moi), il me semble que le problème est tout simplement médiatique. Ça fait un bout de temps que les grands médias donnent dans la bulle d’air : on a rien à dire mais à force de le dire ça va devenir quelque chose (cf. le tsunami, cf. « la crise des banlieues », cf. la grippe aviaire, etc… ). Le tout c’est qu’il faut que ça capte le public au moins en première instance, ne reste ensuite qu’à faire tourner la vacu-machine (machine modulaire où bidule parle de x parce que machin en a parlé pour répondre à l’intervention de truc qu’il faut synthétiser avec les propos de chose…). La débauche de moyens et de discours suffira à elle seule pour créer l’événement. D’un truc dont personne n’aurait rien eu à faire plus d’une journée, on fait une grande problématique de civilisation pendant des semaines (moi-même qui soutient que c’est franchement hors de proportion, j’y contribue).

    Répondre
  90. C la crise
    C la crise dit :

    « La rémunération des actionnaires des sociétés cotées à la Bourse de Paris a bondi de 50% en 2005. Elle atteint les 24 milliards d’euros »

    Le culte du veau d’or remet tout le monde d’accord! (mince, ca rime, en plus, je la dé^pose donc, me telechargez pas ou j’envoie le GIGN, faut bien que je défende ma liberté de penser, hein?)

    Répondre
  91. reponse à JCD
    reponse à JCD dit :

    « Y a-t-il des pays chrétiens ? à part le Vatican ? Cela a-t-il un sens ? Y a-t-il des pays juifs ou musulmans ou… ? »

    Concernant des éventuels pays chrétiens ou juifs:

    – Le Canada a comme chef d’État la Reine qui est aussi chef de l’Église anglicane. La constitution évoque Dieu. Les privilèges des Églises catholiques et protestantes sont enchâssés dans la Charte des droits et libertés et confirmés par la Cour suprême. Les prêtres font fonction d’officiers d’état civil pour les mariages. Le système politique impose des coutumes religieuses spécifiques comme la fermeture des entreprises à Noël.

    – La loi israelienne sur la dignité de l’homme et sa liberté, en 1992, énonce que les Droits de l’Homme doivent être interprétés dans l’esprit des principes de la Déclaration d’indépendance de 1948 qui stipule que « l’État d’Israël sera fondé sur la liberté, la justice et la paix selon l’idéal des prophètes d’Israël », et qu’elle a pour objet d’instituer « les valeurs de l’État d’Israël en tant qu’État juif et démocratique ».

    – (pris sur le site de Mr Lefort) : Dans la Constitution (danoise, note de moi) il est écrit que « l’Eglise évangélique luthérienne est l’Eglise du peuple danois » et qu’elle est soutenue par l’État. Lorsque l’on est baptisé à l’Eglise Danoise, on en devient automatiquement membre, mais chacun est libre de s’en retirer par la suite. Néanmoins, 90% des Danois sont membres de l’Eglise Danoise. Un enfant baptisé reçoit un certificat de naissance et de baptême où sont inscrits son lieu de naissance, sa date de naissance son numéro personnel (plus ou moins comme celui de la sécurité sociale) ainsi que l’identité de ses parents.

    Voila des exemples de pays chrétiens ou juifs.

    « Si oui, peut-on dire que ce sont des théocraties ?et en tirer la conséquence que ne sont pas des démocraties ? » »

    Non, rien dit de tel, d’ailleurs, dans le post n° 59.

    « que la notion de délit de blasphème est antinomique avec la démocratie mais constitutive des théocraties ? Arabe et musulman sont-ils synonymes ? »

    Idem que ci-dessus, le sujet du post n° 59 n’est pas celui la.

    Le sujet était:

    doit-on être armé de F16 et de porte avions pour répondre à ceux qui en disposent?

    En clair, doit-on dire que la réponse « terroriste » est toujours mauvaise, tandis que la guerre effectuée par des moyens dits « conventionnels » toujours bonne? Car Etheriel voulait comparer une éventuelle réaction à des critiques visant le culte chrétien à celles visant le ulte musulman.

    Les soviétiques ont utilisé la tactique des attentats suicides durant la guerre contre le nazisme, mais ce n’est pas apprécié de la même manière que lorsuqe les japonais ont fait de même…

    Un soldat français se sacrifiant pour que ses camarades puissent s’enfuir est un héros, tandis qu’un vietminh qui se jette dans une tranchée française avec des explosifs est un fanatique dangereux.

    De plus, doit-on totalement déconnecter le problème des réactions de pays du tiers monde a ce qui est apprécié (chez eux!) comme une provocation, à l’histoire, notamment coloniale, qui a affecté les relations de l’occident avec ces pays?

    Selon moi, non.

    C’était là le sujet du post n° 59.

    Répondre
  92. Hauteurs et Vertiges
    Hauteurs et Vertiges dit :

    la belle mère

    J’aime ce qu’y dit le gas qu’a une grosse fatigue à propos des caricaturistes. Le problème n’est pas dans les sujets tabou. On ne parle pas de cul avec sa belle-mère. Non pas parce que c’est interdit, mais parce que ça fout mal à l’aise. Une…

    Répondre
  93. Serge Lefort
    Serge Lefort dit :

    Lire aussi sur la publicité interdite :

    Une association, Croyance et liberté, émanation de la conférence des évêques de France, a assigné en référé les créateurs (et l’afficheur de la publicité, l’inusable Decaux) pour voir interdire la diffusion de cette affiche, puis, en dernier lieu, l’interdiction de l’affichage d’une de ces affiches, à Neuilly (affiche immense, si j’ai bien compris) (selon le Nouvel Obs).

    Cette publicité constituerait, du fait de son caractère « mercantile », « une blessure à l’égard d’un élément fondateur pour les catholiques », à savoir le dernier repas du Christ avant sa mort, dit l’association Croyance & Liberté.

    Partie 1Partie 2Partie 3

    Répondre
  94. manu25
    manu25 dit :

    118 post, sur « l’affaire des nini et et des oui oui », et pendant ce tps là les chiens aboient et la caravane passe. Bien que la liberté de la presse soit primordiale, il me semble que nous en faisions des tonnes et cela demeure stérile. Bavassez braves gens et l’autre sort son 49/3… 300000 + 300000 exemplaires de charlie hebdo = Val rentre en bourse. La joie du capitalisme vu et repris par les chantres des antis… Et puis l’autre là, du nouvel obs de l’avant dernière page précédant les demeures à lesquelles vous avez échappées parce ce que vous êtes trop pauvres bande de nazes, nous assène sa prose à deux balles sur la liberté de la presse alors que lors du référundum du 29 mai son journal de bobo que personne ne lit pillonait sur le vote oui sans comprendre que le ptit peuple voterait que nenni.

    Vivement un autre sujet, Dame Agnes.

    Répondre
  95. Serge Lefort
    Serge Lefort dit :

    Pour en finir… Olivier Roy fait certainement la meilleure analyse sur la « géopolitique de l’indignation ».

    Le conflit sur les caricatures danoises est souvent présenté comme l’expression d’un « clash » des civilisations entre un Occident libéral et un islam qui refuserait la liberté d’expression. Il faut beaucoup d’ignorance et encore plus d’hypocrisie pour s’en tenir à cette thèse. La liberté d’expression est dans tous les pays occidentaux d’ores et déjà limitée, et par deux choses : la loi et un certain consensus social. L’antisémitisme est réprimé légalement. Mais l’atteinte à d’autres communautés aussi : en 2005, l’Eglise catholique de France a obtenu le retrait d’une publicité utilisant la Cène, mais remplaçant les apôtres par des femmes court vêtues. Cela relève exactement de la même démarche qu’entreprennent les associations musulmanes aujourd’hui. Quels journaux ont alors publié la publicité incriminée en défense de la liberté d’expression ?

    Mais le mauvais goût passe pour l’islam, parce que l’opinion publique est plus perméable à l’islamophobie (qui très souvent recouvre en fait un rejet de l’immigration). Ce qui choque le musulman moyen, ce n’est pas la représentation du Prophète, mais qu’il y ait deux poids et deux mesures.

    Rien d’étonnant à ce que les religieux conservateurs, chrétiens, juifs ou musulmans se retrouvent de plus en plus souvent ensemble pour réclamer des limites à la liberté de l’homme, que ce soit sur les questions d’avortement, de mariage homosexuel, de bioéthique ou de blasphème. Rien d’étonnant à ce que la conférence épiscopale, le grand rabbinat et le consistoire protestant aient fait savoir qu’ils comprenaient l’indignation des musulmans. Ce débat sur les valeurs n’oppose pas l’Occident à l’islam, il est à l’intérieur même de l’Occident.

    Loin d’être neutre ou absente, l’Europe depuis trois ans a pris une posture beaucoup plus visible et interventionniste au Moyen-Orient, tout en se rapprochant des Etats-Unis. Contrairement à ce qui se passait il y a trois ans, Washington souhaite désormais une plus grande présence européenne, surtout dans la perspective d’un retrait progressif d’Irak. Cette plus grande exposition de l’Europe entraîne donc des tensions avec une coalition hétéroclite de régimes et de mouvements, qui ont alors pris en otage les musulmans européens.

    Bref, Etats comme organisations font tout pour maintenir les musulmans d’Europe dans une mouvance moyen-orientale, et c’est de bonne guerre. Mais ce parrainage pesant est de plus en plus mal vécu par la majorité des musulmans d’Europe : il est intéressant de voir que les grandes organisations prennent en fait leurs distances par rapport à la polémique sur les caricatures (il suffit de regarder sur le site de l’UOIF ou bien sur oumma.com). C’est dans le sens de cette déconnection entre islam d’Europe et crises du Moyen-Orient qu’il faut chercher la clé de la gestion de ces inévitables tensions et traiter les musulmans d’Europe comme des citoyens, comme on le fait avec chrétiens et juifs, même s’il faut rappeler régulièrement à tous les principes de la liberté d’expression et de la laïcité.

    Le Monde

    Revue de presse : La caricature de la « liberté de la presse »

    Répondre
  96. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Bientôt, un nouveau sujet, mais là, j’ai les mains dans le cambouis : changement d’ordi et tentative de faire tourner le bouzin avec un Linux que j’ai installé toute seule… bref, c’est pas pour tout de suite 😉

    Répondre
  97. chip
    chip dit :

    Salut Agnes,

    Bienvenue au club, tu verras Linux c’est l’aventure, dans le bon sens du terme.

    J’ai essayé plusieurs distributions(Mandrake,RedHat,SuSE,Debian).Pour l’instant j’ai opté pour la distrib allemande(et pourtant je ne suis pas fasciste).Il y a une distribution,Kubuntu, qui est pas mal du tout,très rapide, basée sur la Debian.

    Ces systèmes Linux sont basés sur 3 types d’ archives, RPM, DEB et TAR .

    A la rigueur, le plus récalcitrant c’est le partionnement du disque dur (surtout en mode manuel).

    Si tu peux lui dédier un disque dur en entier,le script d’installation d’une distribution Linux récente s’en sortira haut la main.

    A la rigueur essayes Kubuntu(je l’ai installé pas plus tard qu’ailleurs),bonne distrib,et surtout privilégies la carte réseau(ce qui impliques que tu possédes un routeur qui fait office de pare-feu,serveur dhcp,commutateur).En effet,les modems ADSL ne sont pas systèmatiquement supportés par toutes les systèmes Linux.mais c’est de moins en moins vrai,et surtout tu t’epargneras beaucoup de lignes de commande fastidieuses et de recherche de doc,etc…

    Mais bon si t’es une pro de Linux ne tiens pas trop comptes de ce que je te raconte !!!

    Répondre
  98. chip
    chip dit :

     » A la rigueur essayes Kubuntu (je l’ai installé pas plus tard qu’ailleurs)… « 

    je voulais dire :

     » A la rigueur essayes Kubuntu (je l’ai installé pas plus tard qu’ hier)… « 

    Répondre
  99. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Merci Chip 🙂 (si, si, c’est sympa de te préoccuper de moi)
    Je ne suis plus newbies avec Linux. Sur ma future ex-bécane, un pote m’avait installé une Debian sid, « pour me faire la couenne », disait-il. Vu que je me suis bouffé une bonne moitié du manuel de référence de la debian, ça commence à rentrer.
    Là, j’ai opté pour Ubuntu amd64, histoire de voir si j’allais m’en sortir en montant tout moi-même. Je suis en double boot avec winXP. Le seul truc qui chie vraiment, c’est l’install de la carte wifi, une broadcom. J’ai trouvé un manchot qui m’a filé les drivers 64 bits. Je garde espoir…

    Répondre
  100. manu25
    manu25 dit :

    Te rapelles tu de FONT et VAL enculant le Pape ? Les affiches en 85-86? No body pour moufter, ma ptite mairie de droite en était rouge de honte. Remarque FONT est en taulle et VAL fait du pognon. L’ordre des choses est respecté. Au fait sur mon ordi. j’ai divisé mon disque dur en 04 avec linux (mandrak) , l’inévitable XP de windows avec moins de mémoire d’origine et deux sauvegardes de réinstalations. Ca marche impécaplement bien sauf qu’en route j’ai perdu ma carte son sous XP, pas grave…

    Répondre
  101. sys4
    sys4 dit :

    Pas très d’accord. Je reste sur mes positions. Les musulmans qui cassent tout à cause de dessins idiots ne méritent pas qu’on s’intéresse à eux. De toute façon, on sait très bien qu’ils sont emmenés par des intégristes. Ils font leur jeu? Alors tant pis pour eux. Les musulmans se croient-ils le centre du monde? Comme a dit Cabu, on peut plaindre Mahomet d’être aimé par des abrutis pareils. – On chercherait à rétablir le délit de blasphême qu’on ne s’y prendrait pas mieux. Scandaleux!

    Répondre
  102. Sextus
    Sextus dit :

    Si vous pouvez pas l’acheter, volez-le, qu’il disait. Avec le temps va, tout s’en va… ça t’as une de ces gueules…

    Ces systèmes Linux sont basés sur 3 types d’ archives, RPM, DEB et TAR .

    Attention, ça joue pas dans la même catégorie en pratique, généralement les TAR sont des sources (sauf sur la meilleure distrib’ du monde entier + 3 galaxies + l’univers + tout fois l’infini).

    Le seul truc qui chie vraiment, c’est l’install de la carte wifi, une broadcom. J’ai trouvé un manchot qui m’a filé les drivers 64 bits. Je garde espoir…

    Architecture 64bits, wifi… c’est vrai que c’est un poil exotique (quoique… en matos dernier cri, j’avoue perdre pied). Visiblement, il faut éditer les fichiers de conf, ou passer par la recompilation. Mais vu les résultats Google par ailleurs, pas de raison que ça ne marche pas… dernier essai avant migration totale ? 🙂

    Répondre
  103. Louis siffert
    Louis siffert dit :

    blasphème ou provocation? Le blasphème ne relève pas du droit français puisqu’il s’agit d’une notion religieuse. La provocation qui de par sa définition même entend susciter une réaction relève du droit si celle-ci se révèle insultante ou injurieuse (insultes et injures dans leur signification juridique républicaine et non religieuse) et si elle porte préjudice à la communauté concernée c’est-à-dire si elle lui nuit, en l’occurence ici en amalgamant islam et terrorisme. En ce sens le dessin représentant le prophète avec une bombe en guise de turban sur la tête est un amalgame, par contre le dessin paru dans « le monde » n’en est pas un. Il faut donc distinguer 2 types de caricatures. Celles d’une part qui font correspondre toute une communauté à une réalité fantasmée. Celles d’autre part qui cherchent à dénoncer des tentatives de suprématie de modes de pensée communautaires (quel qu’ils soient) sur une identitée nationale notamment fondée sur la laïcité. Le droit de pratiquer sa religion (toutes les religions) ne signifie pas le droit d’en imposer ses principes dans un pays qui a déclaré il y a longtemps l’indépendance de la vie courante par rapport à la vie religieuse.

    Répondre
  104. Louis siffert
    Louis siffert dit :

    petit rajout : le droit d’expression (de toute façon malmené par ailleurs) ne signifie pas non plus le droit d’insulter ou d’instrumentaliser.

    Répondre
  105. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Merci Sextus.
    En fait, l’utilisation de ndiswrapper pour récupérer le driver 64 bits de ma broadcom s’est bien passé. Mais sur les Acer série 5000, tu as le deuxième effet kiss cool : la gestion du wifi passe par le module acer_acpi (me demande pas pourquoi!). La compilation s’est bien passée, mais au moment du modprobe acer_acpi, ça a couiné sur l’air de no such device… Donc, pour l’instant, je me connecte en eth0 en attendant de trouver une solution…

    Répondre
  106. Etheriel
    Etheriel dit :

    Agnès, ton dernier message est interessant: il montre à quel point Linux n’est pas la solution « ultime », et que son utilisation par le grand public (j’entends par là ma grand mere, mon oncle qui n’y connait rien, mon cousin qui veut juste faire des jeux, …) n’est pas pour demain.
    PS: Je remercie par avance tous les integristes linuxiens de ne pas me ressortir tous les defauts de windows (sinon je dessine une caricature de Tux devant un Blue Screen of Death !): je les connais, je suis informaticien, j’ai installé mon premier linux sur mon 486 SX/25 en 1994, et je passe entre mon boulot et le perso presque 10h par jour sous XP…

    Répondre
  107. chip
    chip dit :

    Salut agnès,

    As-tu essayé par hasard d’activer ta carte Wifi avec la combinaison suivante Fn+F2 ?

    (je ne sais pas si cette combinaison est valable pour les laptops Acer)

    Regardes aussi au niveau du BIOS pour le contrôle de l’activation du Wifi…

    Répondre
  108. Sextus
    Sextus dit :

    La compilation s’est bien passée, mais au moment du modprobe acer_acpi, ça a couiné sur l’air de no such device… Donc, pour l’instant, je me connecte en eth0 en attendant de trouver une solution…

    Je ne connais pas grand chose au wifi (à part que c’est le moyen de se relier au câble sans câble… 🙂 ), donc voir ce que dit chip en priorité.

    À défaut, autre piste à étudier si pas déjà fait : il y a peut-être à touiller dans le ./configure. Fais un petit « ./configure –help » et regarde s’il n’y a pas une option prévue pour activer la construction de modules supplémentaires.

    @Etheriel : demain n’est jamais très loin et plus près qu’après-demain… quelque chose me dit que la gestion d’un PC ou autre va devenir très compliqué à court/moyen terme (ta grand-mère devra apprendre à gérer ses licences, àmha ta grand-mère va regretter le bon vieux temps des tourne-disques où il était si simple d’écouter de la musique)…

    Répondre
  109. sys4
    sys4 dit :

    « blasphème ou provocation? »

    Où est la provocation? Tu crois que les journaliste du jyllands posten se sont dit « On va leur en f… plein la g…! »? Non, la réalité était qu’ils voulaient parler de la difficulté de traiter sur un mode caricatural la religion.

    Si ces dessins avaient été bons, ils auraient pu s’énerver car ils auraient eu un impact, or ces dessins n’étaient pas bons. Si ils les avaient traité par le mépris, ces dessins auraient été oubliés et relativisés. Or, par leur stupidité, ils ont transformé une douzaine de dessins complètement nuls en icône de la lutte internationale pour la liberté d’expression!

    Si tu veux les défendre, ça te regarde, moi je ne peux pas.

    Répondre
  110. Etheriel
    Etheriel dit :

    Sextus> Relis mon post : je ne defends pas Windows, je dis juste que Linux est aujourd’hui encore un peu « compliqué » pour l’utilisateur moyen. La preuve: la moindre install s’apparente à un parcours du combattant si le materiel a le malheur d’etre un peu different du reste de l’offre informatique moyenne du marché. Et dans mon cas, qui suis appellé à chaque « probleme informatique » sur un PC d’un membre de ma famille, je suis bien heureux qu’aucun n’ait encore envisagé d’installer Linux 🙂
    Ceci dit, concernant les 2 liens que tu as indiqué, je suis tout autant scandalisé que toi concernant ces DRM. En clair, les clients honnetes sont emmerdés. Conclusion: rien ne vaut une bonne mule ou bittorrent 😉

    Répondre
  111. Sextus
    Sextus dit :

    Relis mon post : je ne defends pas Windows, je dis juste que Linux est aujourd’hui encore un peu « compliqué » pour l’utilisateur moyen.

    Ce n’était pas le sens de ma réponse. 🙂 MS-Windows se vend comme quelque chose d’hyper-simple à utiliser « 2 clics et vous pouvez écoutez votre musique, voir vos vidéos, etc… ». Or tout le monde sait bien (enfin, pas mal de gens) que ce n’est qu’une demi-vérité. Des gens qui sont perdus sous MS-Windows, il y en a déjà plein. Simplement pour ceux-là on accuse pas l’OS, on dit simplement qu’ils sont nuls en informatique.

    Reste-donc le cas des ni nuls ni gourous qui maîtrisent plus ou moins l’OS qu’ils ont trouvé sur la machine (faut tout de même pas oublier ce petit détail). GNU/Linux est un OS qui diffère de philosophie, même pour les distrib’ MS-Windows-like (quoique… si perso, elles ne me conviennent pas, force est d’avouer qu’elles ont fait de rudes progrès dans leur espèce). Il sera donc toujours moins évident pour un MS-Windowsien moyen de passer à GNU/Linux que de rester sur ce qu’il connaît (c’est pareil avec n’importe quel logiciel).

    Le sens de ma réponse, maintenant (ouf! ) : l’histoire des DRM va brouiller complètement les cartes et considérablement compliquer les choses. Là où pour faire une sauvegarde un Ctrl+a et un souple mouvement de pointeur d’une fenêtre à l’autre suffisait, il va falloir prendre garde à de pointilleuses et cruciales questions de licence. S’en sera fini du temps « je rippe1, j’encode, je branche ma clé, j’emporte, je décompresse en format audio, je file à ma grand-mère, etc… comme je veux« .

    Conclusion: rien ne vaut une bonne mule ou bittorrent

    Si : une mule et un torrent libres. 😉

    1 recherche désespérément joli mot français pour traduire ce terme autrement que par « éventre ».

    Répondre
  112. visiteur
    visiteur dit :

    Ce texte n’analyse que la partie « blasphème » de la question. Dans aucune des autres caricatures présentées on n’assimile toute une population à des terroristes. ce n’est pas une injure comme une autre dans le contexte explosif du moment.

    Répondre
  113. cochon de feu
    cochon de feu dit :

    Mme Agnès, quelques « Conseils pour la route  » :

    (Re)Pars de zéro. (Re)Mets tout à plat. Rejette toute tradition. Méprise tout rituel Ne respecte aucun tabou. Tiens tout symbole pour ce qu’il est : du vent Pisse sur le sacré. N’écoute aucune parole « révélée ». Fuis ceux qui ont la vérité par la foi. Crache à la gueule des charlatans du « merveilleux ». Ris de tout, pleure de tout, mais selon ton humeur. Éduque ta raison, tu n’as rien d’autre. N’admets pour provisoirement acceptable que ce que ta raison estime dûment démontré. Laisse de côté les questions sans réponse. Fuis la métaphysique. Ne te conduis pas en fonction d’une morale transcendante. Mais que ta morale soit faite des règles nécessaires à la vie de chacun dans une société harmonieuse et fraternelle.

    … Sauf, bien sûr, si les hommes noirs prennent le pouvoir et rallument les bûchers. Dans ce cas, fais semblant !

    (François Cavanna / Lettre ouverte aux culs-bénits / 1994)

    Répondre
  114. cochon de feu
    cochon de feu dit :

    c’est pas fini Mme Agnès …

    Les « croyants », nom de dieu, mais ils sont vraiment cons, non ? …

    ( Extrait d’une interview de Cavanna sur Europe 1, jeudi 24 novembre 2005 )

    – … et Dieu sait, Cavanna, combien vous avez, toujours, détesté ça, la religion ?

    – oui, oui …

    – vous dites : la religion, cette putain. Elle est toujours une putain pour vous, la religion.

    – c’est le pire poison qui nous affecte actuellement.

    – ça vous vient d’où, ça ?

    – de la réflexion, mon vieux, de la réflexion, pas d’ailleurs. Je pense qu’il faut quand même avoir quelque chose qui ne tourne pas rond pour être religieux. Aussi intelligent soit-on, si l’on est religieux, si l’on croit en quelque chose, si l’on emploie le verbe « croire », en son sens plein, il y a quelque chose qui ne va pas, il y a une partie du cerveau dont on ne tient pas compte, qui est annihilé, qui est …, je ne sais quoi …, je ne sais comment on fait … ? Ecoutez, je n’ai pas été élevé dans le culte de l’anti-religion; au contraire, j’ai fais mon catéchisme. J’étais premier au catéchisme. J’ai fait ma communion en tête de la colonne, et j’étais extrêmement ému. Je croyais à fond. J’avais lu la bible, tout seul dans mon coin. Le catéchisme était très bien fait par un abbé très intelligent et très fin. Et, pour moi, le monde s’expliquait très bien ainsi. Il s’expliquait très bien à partir de dieu et de tout ça. Oui, bon, ça va, tant qu’on ne réfléchit pas trop. Et voilà, j’ai réfléchi trop.

    – vous devez être très embêté aujourd’hui où il y a un puissant retour de dieu, où on prend ça très au sérieux, et où on respecte les religions beaucoup plus qu’il y a trente ans où l’on en rigolait facilement.

    – « On » ? Mais qui est « on » ? Il y a toujours eu cette énorme masse de « on »

    – le conformisme de l’époque, on va dire, c’est lui le « on », non ?

    – il y a toujours l’énorme masse de « on » qui, d’abord, est conforme comme je vous l’avais dit, qui fait ce qui doit se faire, qui a l’opinion de tout le monde : en France, ils sont catholiques; en Allemagne, ils sont protestants; en Algérie, ils sont musulmans; ailleurs ils sont bouddhistes … ; et trop tranquillement. Pourquoi ? Parce qu’ils sont nés, par hasard, là, parce que papa et maman l’étaient, parce que la société autour de moi est comme ça …. Sans se poser plus de questions, ils sont catholiques, ils sont protestants, ils sont musulmans. Et prêts à mourir pour ça; ça, c’est formidable alors; ça, c’est formidable alors que s’ils réfléchissaient un tout petit peu que s’ils étaient nés de l’autre côté de la rue, où sur l’autre côté du palier peut-être, dans une autre famille, ils croiraient en un autre bon dieu et ils seraient encore prêts à crever pour lui, nom de dieu, pas seulement pour leur bon dieu mais pour une variété de la façon de croire en dieu.

    – c’est-à-dire pour des règles en fait.

    – regardez les protestants et les catholiques comme ils se sont entretués. Mais vous vous rendez compte ! Encore des catholiques, ça se comprend puisque c’était le pouvoir : l’existence d’une secte protestante foutait le pouvoir royal en l’air. C’était très dangereux donc on comprend que les catholiques se soient battus comme des chiens, non pas pour le bon dieu, mais pour leur pouvoir. Mais les protestants, pour une variété infime de la façon de prier, ils se sont faits égorger comme des moutons et ils ont eux-mêmes égorgés,

    – mais peut-être qu’ils voulaient eux aussi le pouvoir, ils le voulaient à leur tour et ils l’ont eu, d’ailleurs, dans un certain nombre de pays.

    – c’est vrai. Oui, c’est vrai. Mais la foule, elle, elle n’est pas là pour le pouvoir. Elle ne sait pas que ces princes, eux, ont d’autres idées que le religieux, que la politique est là. Mais le bon con de croyant, le père de famille, il croit, il croit, … et il est prêt à se faire tuer, à faire égorger ses gosses pour une petite variété de prières … Oh, nom de dieu, mais vous vous rendez compte, ils sont vraiment cons, non ? Ils sont vraiment cons.

    – les cons, c’est vraiment votre obsession …

    Répondre
  115. monde guerrier
    monde guerrier dit :

    « Aussi intelligent soit-on, si l’on est religieux, si l’on croit en quelque chose, si l’on emploie le verbe « croire », en son sens plein, il y a quelque chose qui ne va pas, il y a une partie du cerveau dont on ne tient pas compte, qui est annihilé, qui est …, je ne sais quoi …, je ne sais comment on fait … ? » Croire… à différencier de la pratique et de la parole exprimée… pê une attitude mentale, qui obtue d’autres parties mentales (permettant l’analyse, la raison, une partie de la réalité (qui la voit en entier), justifications de comportements pour ne pas dire ses intentions, ses besoins, etc)… mais pê une autre « compétence » du cerveau ? A quoi sert la méditation, ou la réflexion, à ne croire en rien, à différencier le réel du fantasmatique ? Est-ce-que l’ensemble des valeurs, évolutives, ne sont pas un ensemble de croyances, à la fois aide et frein ?

    Répondre
  116. Akim Nefud
    Akim Nefud dit :

    Je ne suis pas chrétien. Ne venez pas me dire de balayer devant ma porte. Je suis en lutte quand un obscurantiste tente une offensive contre la liberté d’expression, point. Vous pouvez retourner le problème dans tous les sens; dire « on ne peut pas parler de cul à sa belle mere ça la fout mal à l’aise », comme le Gros Fatigué, mais je lui parlais pas, moi, à la vioque… Quoi ces caricatures sont tellement odieuses qu’elles auraient été refusées par les fafs? Mais vous les avez vu? A qui voulez vous faire croire ça? C’est tout simplement faux, encore un argument bidon pour baisser culotte sans en assumer la honte. Je veux continuer à rire de tout. Les Chrétiens, les Musulmans, les Adorateurs du Saint-Oignon me font particulièrement rire, parce que l’humour est la politesse du désespoir et que ça fait des siècles qu’ils sont particulièrement désespérants. Ma sensibilité particulière, à moi, s’offusque devant tant d’attaques à l’intelligence ; j’aimerais avoir la possibilité de faire entendre mon désir de vivre dans un monde sans Dieu, sans oppression de l’esprit humain, sans ces pitoyables « garde-fou » dont vous vous félicitez de l’existence, pour avoir soit-disant, au cours des siècles, évité le pire. Ah bon? ç’aurait pu être pire? Mais voilà: je suis obligé de subir toutes ces conneries, à un rythme accru ces dernières années, et de voir des gens éduqués juger méritant de les défendre, voir de mettre le sens du sacré au dessus de la démocratie et de ses valeurs. ça me navre. Mais moi je n’ai pas de Dieu. Pas de foules excités par des Machiavel pré- ou post-atomiques pour défendre mes vues. Je ne brûle pas de cinéma, ni de dessinateurs, ni de drapeau scandinaves, ni d’ambassades, ni rien. Tout ce que j’ai c’est un truc tout fragile, la conviction que le divin est en l’homme, et les travaux de mes ainés. Au péril de leur vie, souvent. Je trouve bien légers et bien lâches ceux qui veulent abandonner la liberté d’expression parce que d’aucuns trouvent que c’est inadmissible, pour ne pas fâcher « la belle-mère » ou pour toute autre faux-culterie culpabilisante. On n’avait jamais dit que ce serait facile. Juste que ça vaut le coup.

    Répondre
  117. Fred, de L.
    Fred, de L. dit :

    La liberté d’expression est en danger depuis pas mal d’années oui. Mais pas par les extrémistes d’un bord ou de l’autre. Elle est en danger par la concentration capitalistique. Mais c’est tellement vague que ça ne permet pas de s’indigner facilement avec tous les autres… Vous connaissez la blague du poisson rouge ? A votre avis, un poisson rouge, sa mémoire elle dure combien de temps ? … … … Sa mémoire elle dure 3 secondes. Vous pouvez d’ailleurs le vérifier en l’écoutant quand il tourne dans son bocal : « oh une herbe verte… … … … oh une herbe verte… … … oh une herbe verte… … … etc. » Voilà, c’est à peu près la durée de notre mémoire collective… incapable de prendre deux évènements, l’un passé, l’autre présent, de les relier, d’en tirer des conclusions. En 2003, tout a été bon pour attaquer l’Irak, les manipulations ont été grossières et sordides. La guerre a eu lieu, et on a tous dit « amen »… ben oui, c’est un peu comme ça qu’il faut voir les choses… on a tous « crus ». Et finalement, la guerre du Kosovo… est-ce que ce n’était pas un peu la même chose ?…

    Et là, c’est pareil… on va dire « amen ». Parce qu’on y « croit » au choc des civilisations, à la haine des musulmans pour notre civilisation… et tout le reste.

    Répondre
  118. monde guerrier
    monde guerrier dit :

    Après l’entrée des usa en Irak, et le peu de résistance (après la multitude bombardements, sans accueil comme en France en 45), j’ai vu sur Campus, la moitié des « invités » et des commentateurs habituels être blancs comme linge, voix tremblantes, exprimant de corps et de parole, leur peur de représailles des usa, et leur peur d’être du « mauvais côté ». ça n’avait pas grand chose à voir avec la « haine du mulsulman ». Si c’est ça la croyance… elle n’est pas loin de peurs économiques, politiques, et intrinsèquement humaine (d’être accepté dans un groupe reconnu), etc

    Répondre
  119. géronimo
    géronimo dit :

    Je me suis toujours demandé ce qui pouvait être juste et bien de faire, de dire, de penser lorsqu’il s’agissait de la vie de l’homme sur notre terre. Quel regard faudrait-il au juste porter sur l’être humain ? Pour parvenir à une meilleure approche sur cette question, il faut avant tout se tenir bien loin des passions, des préjugés, souvent même de ses propres concepts innés. Il faut surtout savoir-faire preuve de beaucoup d’humilité et relativiser sur un champ si vaste de la connaissance environnante et spirituelle que parfois l’intelligence humaine ne semble pas assez puissante pour prétendre pouvoir juger ou comprendre, interpréter et encore moins d’expliquer les choses. Effectivement certains comportements sociaux actuels ou attitudes politiques semblent bien puérils quand ils ne deviennent pas dangereux. Comme on dit : Dieu seul sait ce qu’il peut advenir des hommes et de leurs folies! Je soupçonne personnellement qu’une grande partie de l’humanité aurait le mérite de s’autodétruire afin de laisser la place à ceux qui « méritent d’exister »; n’est-ce point la loi du divin après tout?.

    La vie m’a fait un immense cadeau et enseignement à la fois. J’ai vécu tout au long de mon existence et d’une manière intime parmi des cultures très différentes. A chaque fois j’y ai rencontré les mêmes « patterns », les mêmes attitudes, craintes, sentiments ou ressentiments et à des degrés divers. J’y ai aussi découvert le péché des miens! Pourtant j’ai toujours réussi à communiquer, à travailler, à vivre quotidiennement, à aimer, à philosopher, à serrer les autres dans mes bras et à souffrir de leurs souffrances avec eux tous, sans exception et dans le cadre du respect mutuel. Je n’ai jamais voulu laisser une barrière quelle qu’elle soit qui puisse me rendre aveugle sur l’essentiel; je me suis combattu moi-même avant de combattre l’autre. C’est peut être la raison pour laquelle j’ai toujours approché « l’étranger » avec dans mon cœur l’amour du prochain; et c’est peut-être pour cela que j’ai toujours été aimé et respecté. Tout cela ne va pas sans abstraction du Soi et de ses convictions personnelles.

    L’offense innocente quand elle survient doit être suivit d’excuses et d’explications sur l’acte qui n’était pas volontaire. Il faut monter la sincérité de ses regrets par des actes sincères donnant du poids aux mots exprimés et prouvant ses réelles intentions. On est responsable de ses actes. Le respect est une chose qui se mérite. Ainsi toute coutume culturelle est bien souvent le visage d’une tradition, d’un système politique, qu’il soit tribal, théocratique, démocratique, etc.

    La vérité c’est qu’encore récemment un bon nombre de tribus indigènes dans le monde nous sont supérieures sur un plan scientifique et intrinsèque de l’humanitarisme. Je peux le prétendre en tant que caucasien blanc et d’éducation occidentale. Je peux aussi me permettre de relever certains aspects de la religion chrétienne et de nos systèmes démocratiques qui semblent franchement schizophrènes. Je ne peux m’empêcher de ressentir l’amertume et la blessure profonde dans le cœur de chaque Musulman théocrate pauvre ou riche. Mépris qu’on lui inflige pour la seule gloire de journalistes inconscients soucieux de vendre leur papier culs à des fins vénales. Ces hommes et chefs d’entreprises qui ont la prétention de vendre de l’information ont un rôle politique national et international à tenir qui est directement lié à une éthique professionnelle : ne pas mener des actes in-calculés qui engendreraient une menace pour la nation qu’ils prétendent servir, ni mettre en péril d’autres nations partenaires qui seraient bien plus exposées géographiquement comme c’est le cas présentement. Pitié pour les innocents!

    Si on s’en réfère à l’histoire de l’humanité, l’homme blanc à été sans aucun doute le plus cruel et le plus injuste dans la lignée de la race humaine; l’histoire le prouve! Les religions chrétiennes (à part les Adventistes qui ne sont d’ailleurs pas reconnu en tant que religion) sont bien loin de respecter les fondamentales écritures saintes de la bible. Sachez que si nous les respections, ce qui serait à notre entier bénéfice, nous n’aurions plus de différences fondamentales avec le coran et le monde Musulman. C’est en tout état de cause ce qui nous a valu le surnom «d’infidèles».

    Je dis une chose aujourd’hui, c’est que je ne prendrai jamais les armes contre des « frères de l’autre camp » à cause d’imbéciles dangereux qui auraient par leurs provocations injustifiées engendré un conflit inutile. Cela s’appellerait de la complicité! Ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse est ma religion. Pourtant, je n’ai rien contre le fait qu’une nation envahisse une autre si au fond cela se justifie par de réelles bonnes intentions humanitaires.

    Pour trouver une réponse il vaut mieux se poser une question : Pourquoi une nation possédant une puissance de feu gigantesque actionnable sur la simple pression d’un bouton sacrifierait-elle des milliers de soldats pour une cause autre qui ne serait pas celle d’aider, d’épargner la vie, de considérer?

    Je souhaite simplement que des imbéciles ne répondent pas à d’autres imbéciles et que la terre ne soit pas dirigée par des imbéciles. J’adresse un clin d’œil à tous ceux que l’on a offensés : les chiens aboient la caravane passe! Sodome et Gomore n’ont pas survécu.

    L’intelligence s’affine par le développement des études comparatives de toutes sortes. La violence est liée à la peur qui est elle-même liée l’ignorance, mais l’homme ne naît pas avec le savoir et l’initiation. On ne peut pas combattre l’ignorance par la violence car la violence fait peur et empêche d’apprendre.

    Répondre
  120. Sextus
    Sextus dit :

    @Akim Nefud Je suis en lutte quand un obscurantiste tente une offensive contre la liberté d’expression, point. Vous pouvez retourner le problème dans tous les sens; dire « on ne peut pas parler de cul à sa belle mere ça la fout mal à l’aise », comme le Gros Fatigué, mais je lui parlais pas, moi, à la vioque…

    Perso, j’ai beaucoup aimé le papier de Grosse Fatigue (comme souvent, du reste). Et je pense que sa teneur est très loin de ce que tu rapportes. En gros pour résumer ce que j’en ai compris : les crétins sont des crétins et vouloir leur faire admettre qu’ils ont tort d’être crétins est un projet de crétins. J’adhère totalement…

    « Défendre la liberté d’expression »… as-tu entendu parler d’un projet de loi visant à interdire les caricatures crétines en France ou en Europe ? moi non… que les crétins – crétin-imams, crétin-dessinateurs, crétin-journalistes et toutes autres espèces de crétins – continuent donc à crétiniser en paix, usant ainsi de leur liberté d’expression.

    @Fred, de L. Et là, c’est pareil… on va dire « amen ». Parce qu’on y « croit » au choc des civilisations, à la haine des musulmans pour notre civilisation… et tout le reste.

    Ce serait « bien » si tout le monde avait dit amen… hélas, ce n’est pas le cas (cf. manifs en UK, en Espagne, aux U.S, en Pologne, etc…). Il me semble que ce qui aujourd’hui gouverne le Peuple ce n’est pas l’Idée (quelque soit son contenu) mais la résignation cynique (au sens non philosophique du terme). Une société qui tire la chasse sur ses aspirations entre en putréfaction… bientôt le temps des épandages… l’Histoire, quoi.

    Répondre
  121. ARRA
    ARRA dit :

    Je voudrais rebondir sur les propos d’Agnès maillard lorsqu’elle dit : »On frise la guerre de civilisations parce qu’un journal danois a commandé et publié une douzaine de caricatures du prophète de la religion musulmane : Muhamad1. Or le Coran, livre saint de cette religion interdit très explicitement toute représentation graphique du prophète, afin de se prémunir contre les dérives d’idolâtrie. On considère ce commandement comme on le souhaite, mais on peut comprendre que cela déclenche de vives réactions dans l’Islam. » Ouais ben il y a comme qui dirait un petit problème !!!! 1. l’assertion est fausse : dommage pour une démonstration, sauf à être un sophiste ! en effet, des historiens des religions (dont Odon vallet) ont bien montré et depuis plus de 30 ans(!!!) que c’est faux, ce sont des hadiths écrits par des nains de jardins (les mêmes que ceux d’Opus Dei, mais en face) et que jamais la représentation du prophète n’est interdite, et que comme pour notre bon vieil Enfer qui est apparue au moyen âge, ou encore le non mariage des prêtres et j’en passe,… cette absurdité est venue donc des centaines d’années plus tard !

    2. elle parle de livre saint ?! Mais on rêve ou quoi ? D’où il y a des livres saints ? C’est quoi cette bêtise sans nom ! cela me rappel les conneries qu’il a fallut combattre en France pour enlever les crucifix des écoles et à l’époque nous étions des « pauvres fous et vos enfants iront brûler dans les flammes éternelles de l’enfer… » et ça n’a pas duré 1 mois, mais 10 ans !!! et ho? C’est étrange ya rien eu !

    3. du coup qu’est-ce que veut dire cette pauvre réflexion, qu’il faut comprendre de ce prémunir contre l’idolâtrie alors que les mômes de tous les copains profs de banlieues que je connais ne voient que des enfants sandwichs pour pub !!! C’est marrant, il n’y a personne qui bronche là à l’idolâtrie.

    4. Je suis très très très croyant et profondément Déiste et franchement si Dieu est Dieu parfait total et en tout, début et fin : Qu’est-ce qu’il en aurait bien à faire d’une caricature alors qu’il a pas bronché pour les 2 guerres mondiales, sauf à le voir comme un monsieur barbu, ne s’étant pas encore fait psychanalysé !!! Toutes ces visions de Dieu sont celles d’enfants (et j’ai étais des années dans ce cas donc je sais de quoi je parle) ! On pense protéger la susceptibilité d’un être parfait et omnipotent ?! Mais c’est complètement hallucinant ? Délirant en fait !

    5. on finit avec on peut comprendre que cela déclenche de vive réaction ? Mais de qui de quelques milliers de pauvres extrémistes !? Et si on retournait un bon coup au moyen âge avec des bons bûchers ? Hein ! On pouvait les comprendre ces pauvres défenseurs de la « sainte foi » ! Et puis comprendre quoi aussi, tous ces pauvres fous du puy du même nom avec leurs croix en plein poitrail (heureusement que Jésus ne s’est pas fait empalé : ont ferait tous des doigts dans les églises…) ou encore ces pauvres fous qui se démerdent pour faire interdire des campagnes de pub ou des films…

    Bref, vive Dieu parce que l’histoire a justement montré que les lumières l’emportent sur tous ces réactionnaires et leurs pauvres petites religions aux petits pieds et aux pensées bien étroites !

    En fait en philo, on dirait que votre article est orienté par votre conscience de vous même… et il n’est pas besoin de devoir se flageller avant que d’avoir à dénnoncer des stupidités : lorsque la campagne de pub a été interdite, nous ne nous sommes pas mis à écrire sur l’étroitesse d’esprit de tous les autres pays sur le sujet. et il faudrait être capable de ne pas sympathiser mais faire preuve de distanciation, or si vous mêmes, comme quasiment tous les athés que je connais, avait un vieux monsieur gentil et barbu dans votre dans votre inconscient, votre distanciation fasse au problème est nul !

    Enfin, tout de bon quand même !

    Répondre
  122. ARRA
    ARRA dit :

    et puis tiens allz voir http://critique.judaisme.free.fr/html/sommaire/croyances/citations_dieu.htm cela fera du bien à tout le monde !

    Le message de Géronimo est le plus inconséquent, faux sur tous les plans (il ferait mieux de retourner en fac et surtout en philo et en histoire, histoire justement de le décrotter intellectuellement), mièvre, c’est une ode à la bêtise ! car en gros il dit soyons tous croyants pieux sinon gare à l’enfer et enfin on se comprendra !? mais c’est marrant nous on se comprend très bien entre laïc du monde entier ! et à la fin il ose dire que les « chiens » qui aboient finiront comme à sodome ?!! oh dis donc toi, tu serais le recteur d’une mosquée ou d’un couvent pie X que cela ne m’tonnerait pas…

    Répondre
  123. Fred, de L.
    Fred, de L. dit :

    Merci Géronimo 🙂

    Et toi Arra, tes réponses sont… sans intérêt.

    Elles me rappellent la phrase de je ne sais plus quel auteur… « quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt ».

    Voilà, tu as regardé le doigt et tu nous as dit qu’il n’était pas rond et qu’il n’était pas lumineux et qu’en conséquence, le sage était stupide. Merci pour la leçon.

    Répondre
  124. Medigane
    Medigane dit :

    Bon, je passe bien après les évènements, et quasiment par hasard, mais j’ai été content de lire un article construit et intelligent, même si à vrai dire, je suis de l’autre « bord » (j’ai compris mais pas accepté les réactions violentes et à mon avis disproportionnées du monde musulman). Bref, bravo à toi et à certains de ceux qui t’ont répondu (Géronimo avait un avis assez intéressant, même s’il a dû passer par des belles phrases (cf les deux premiers paragraphes) : CA , c’est de la liberté d’expression 😉

    Répondre
  125. Sylvio
    Sylvio dit :

    Danemark : D’où viennent tous ces drapeaux qu’on brûle (devant les caméras) ?

    Dites-moi, honnêtement.
    Si soudain l’envie, incongrue, vous prenait d’agiter un drapeau danois, en trouveriez-vous un facilement dans un magasin tout près de chez vous ?
    Et vous vivez sur une terre d’abondance.
    Pour l’instant…
    Alors comment est-il possible que, tout à coup, des centaines d’Arabes fanatiques agitent ces drapeaux si difficiles à se procurer, et les fassent brûler devant des appareils photo et des caméras toujours, comme par hasard, prêts à filmer ?
    Pensez-vous réellement que les drapeaux danois soient un tel produit de "consommation courante" au Machin-nistan ?
    Disponible sur l’étal de n’importe quel bazar ?
    Et pourquoi juste des drapeaux danois ? Je suis sûr qu’ils doivent avoir en abondance des drapeaux du Panama, du Liechtenstein et de Saint-Marin aussi…
    Ainsi donc, les camps de réfugiés de la Bande de Gaza sont des endroits si riches, si pleins de tout, qu’une provision abondante de drapeaux danois est à portée de main dans l’instant. Pour les brûler…
    Certains de ces agitateurs "musulmans" semblent abuser de la mondialisation !
    Mais n’est-ce pas un fait avéré que des ecclésiastiques et des leaders Musulmans ont été manipulés dans le passé, ou sont encore à la solde des services de renseignement occidentaux ? C’est commode.
    Autre info : saviez-vous que Merete Eldrup est le directeur général de la société (JP/Politikens Hus) qui a publié ces caricatures "anti-islamiques" au Danemark ? Elle est la femme d’Anders Eldrup – un visiteur régulier de ces "réunions" Bilderberg… (à ne pas confondre avec les "Tupperware")
    En plus de cela, Merete est un ancien chef du secrétariat au ministère des Affaires Économiques et le directeur adjoint de l’autorité Énergétique danoise.
    Vous commencez à comprendre ?
    Moi oui.

    le texte en anglais: ici
    http://www.rumormillnews.com/cgi-bi

    Vous voulez plus d’infos sur "cette grande fumisterie des caricatures", et connaître le dessous des cartes pour comprendre comment on manipule l’opinion publique en jouant sur ses bons sentiments ? (défense de la liberté d’expression, de la presse, qui bien sûr ne connaît aucune limite ni auto-censure bien évidemment)
    Venez lire en ligne l’article lumineux et anti-conformiste de Webster Tarpley,
    http://reopen911.online.fr/forums/v

    and in english on the website of his US publisher Progressive Press :
    http://www.waronfreedom.org/wgt/car

    "Impertinent Val" ??? Laissez-moi rire !
    Un arriviste qui dope ces ventes à bon compte.
    Sur ce bouffon de la fausse gauche, lisez cet excellent article:
    http://reopen911.online.fr/forums/v

    Et Pour comprendre ce qui se passe véritablement aux USA, comme en France…
    ne perdez pas votre temps à lire BHL ou Val, son meilleur copain maintenant : à la poubelle de l’Histoire les bouffons médiatiques !
    Découvrez Webster Tarpley sur Google…

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *