Sélectionner une page

Sidération en Absürdistan

Ce matin, mon père a décidé de me coller le seum : — Ah quand même, demain tu as un demi-siècle, ça doit te faire quelque chose. — Bah, probablement moins qu’à toi qui viens de te rendre compte que ton gosse est vieux, à présent… Pourtant, depuis le temps, il devrait savoir qu’il ne risque pas de gagner au jeu des vannes plaquées au sol. De mon côté, je m’apprête précisément à avoir un gosse qui...

Sidération en Absürdistan

Sidération en Absürdistan

Ce matin, mon père a décidé de me coller le seum : — Ah quand même, demain tu as un demi-siècle, ça doit te faire quelque chose. — Bah, probablement moins qu’à toi qui viens de te rendre compte que ton gosse est vieux, à présent… Pourtant, depuis le temps, il devrait...

Sidération en Absürdistan

Ce matin, mon père a décidé de me coller le seum : — Ah quand même, demain tu as un demi-siècle, ça doit te faire quelque chose. — Bah, probablement moins qu’à toi qui viens de te rendre compte que ton gosse est vieux, à présent… Pourtant, depuis le temps, il devrait savoir qu’il ne risque pas de gagner au jeu des vannes plaquées au sol. De mon côté, je m’apprête précisément à avoir un gosse qui...

Sidération en Absürdistan

Ce matin, mon père a décidé de me coller le seum : — Ah quand même, demain tu as un demi-siècle, ça doit te faire quelque chose. — Bah, probablement moins qu’à toi qui viens de te rendre compte que ton gosse est vieux, à présent… Pourtant, depuis le temps, il devrait savoir qu’il ne risque pas de gagner au jeu des vannes plaquées au sol. De mon côté, je m’apprête précisément à avoir un gosse qui...

Sidération en Absürdistan

Ce matin, mon père a décidé de me coller le seum : — Ah quand même, demain tu as un demi-siècle, ça doit te faire quelque chose. — Bah, probablement moins qu’à toi qui viens de te rendre compte que ton gosse est vieux, à présent… Pourtant, depuis le temps, il devrait savoir qu’il ne risque pas de gagner au jeu des vannes plaquées au sol. De mon côté, je m’apprête précisément à avoir un gosse qui...

Sidération en Absürdistan

Ce matin, mon père a décidé de me coller le seum : — Ah quand même, demain tu as un demi-siècle, ça doit te faire quelque chose. — Bah, probablement moins qu’à toi qui viens de te rendre compte que ton gosse est vieux, à présent… Pourtant, depuis le temps, il devrait savoir qu’il ne risque pas de gagner au jeu des vannes plaquées au sol. De mon côté, je m’apprête précisément à avoir un gosse qui...

lire plus
La couleur sans nom

La couleur sans nom

On aimerait tous que ça change sans vouloir nous avouer qu'en fait on ne veut surtout pas que ça change. Alors du coup, les hommes politiques — dont le boulot, intrinsèquement, est de nous caresser dans le sens du poil pendant la période des promesses qui n'engagent...

Drôle d’ambiance en Macronie

Drôle d’ambiance en Macronie

C'est un été un peu bizarre qui vient de passer. Enfin, surtout dans notre cas, assignés à résidence comme nous le sommes par la dépression massive de monsieur Monolecte. Difficile de se sentir en phase avec le reste du monde quand il faut gérer au quotidien cette...

Les pigeons qui se prenaient pour des aigles

Les pigeons qui se prenaient pour des aigles

Les cadres se font enfler par l’illusion d’être du côté des dominants. Ils collaborent activement à l’exploitation des employés parce qu’ils s’imaginent ne pas être des prolétaires eux-mêmes. Et les patrons se frottent les mains et entretiennent soigneusement cette...

Au sujet des emplois aidés

Au sujet des emplois aidés

D'accord, je vais énerver, mais pourquoi défendre les emplois aidés ? De ce que j'ai pu expérimenter dans ma vie active, ceux qui sont aidés, ce sont surtout les employeurs et non les employés… et pas qu'un peu… au point que l'idée même de valeur du travail a disparu...

Crise de l’ovule industriel

Crise de l’ovule industriel

Il faut voir le bon côté des choses : on peut faire de sérieuses économies sur le traitement antiparasitaire du chat.

Un peu de soi et rien du tout

Un peu de soi et rien du tout

Qu'as-tu pensé quand tu as compris que l'océan immense allait se refermer sur toi, quand tu as compris que c'était fini ? Juste encore un peu de temps ? J'ai toujours autant de mal avec ma propre finitude. Et j'en ai encore un peu plus avec le concept même de ma...

Merci de votre soutien

Soutenir Le Monolecte, concrètement!

Mon dernier livre

Comprendre l'antisémitisme
Version papier : 13€HT

Crédit photo couverture : ©Beth Jusino

Version numérique

Livre numérique Comprendre l'antisémitisme
Agnès Maillard
Le Monolecte
6,49 €

Commentaires récents

Mes réseaux sociaux

  • Mastodon
  • Seenthis
  • Sens Critique
  • Diaspora
  • Flickr
  • Instagram
  • LinkedIn
  • Page Facebook
  • Profil Facebook
  • Twitter
  • Viadéo

Catégories

Archives

septembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930