Sélectionner une page

In lacto veritas

Par Agnès Maillard
27 avril 2010

Petit matin au galop…


Terre de nuages

  • Avec Matthias, on a décidé de s’arrêter de mentir.

Effet révélation garanti à l’heure où le petit peuple du pyjama devise la truffe dans son verre de chocolat.

  • Ha bon, vous vous êtes dit que vous êtes amoureux ?

Gros soupir même pas indulgent de la gosse.

  • Mais non, tu comprends rien ! Tu sais très bien qu’on a divorcé, tous les deux, et que maintenant, on est juste amis.
  • Ha… vous n’êtes plus amis, alors ?
  • Non, c’est pas ça.

Mon thé n’a pas fini d’infuser, mais j’aimerais qu’il se magne un peu avant que je prenne un grand coup de batte de baseball entre les oreilles.

  • Ben alors, c’est quoi ?
  • Il a avoué qu’il n’était pas un ninja !
  • Alors, du coup, j’ai reconnu que je n’étais pas une Winx.
In lacto veritas 1

Powered by ScribeFire.

10 Commentaires

  1. Juré, craché ! plus de lait.

    Réponse
  2. Ah zut, Barbie et GI Joe ont divorcé ! 😉

    Les vérités du petit matin, c’est vrai que ça te cogne une foutue journée. Y’a pas.

    Réponse
  3. ça fiche un coup quand même.

    @Patrick: oh, l’aut’, les réferences de vieux, he !

    Réponse
  4. De toute façon le matin y’a que le pinard, surtout pour les gosses. Arf! Arf!

    Réponse
  5. J’adore 🙂

    (Les enfants divorcent maintenant ? La vache…)

    Réponse
  6. Quand j’étais petite, je volais, essentiellement par la puissance de mon chant, je volais avec l’intensité tragique d’une dague qu’on t’enfonce lentement dans le cœur, je volais au-dessus d’un monde sombre, peuplé de petites créatures frénétiques et vaines. Je ressentais chaque seconde du vol, juste la pression de l’air sous l’effet de la vitesse, le chuchotement des turbulences, le millefeuilles des températures des différentes couches d’air, les puits ascensionnels, les trous d’air et un regard infini. Le reste du temps, j’étais astronaute ou femme-poisson de l’Atlantide, mais le plus souvent, je pilotais un vaisseau spatial.

    Réponse
  7. Pfff… moi, j’ai oublié ce que j’étais (ou ce que je "n’étais pas") quand j’étais petit ! Faudrait obliger à écrire, quand est petit. Pour que, plus tard, on puisse se relire…

    Déjà qu’on a une mémoire de poisson rouge… 😉

    Réponse
  8. And the winneuse is: http://www.thebobs.com/index.php?l=
    en espérant que ça fasse découvrir plus largement votre blog et vous mette un peu beurre dans les épinards (je ne connais pas le dicton Gersois: de l’armagnac dans le foie gras? de l’armagnac dans le floc?)

    Réponse
  9. Comme je vois que c’est la bonne page pour faire son no ninja out, je dois confesser que moi non plus je ne suis pas un ninja 🙁

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de votre soutien

Soutenir Le Monolecte, concrètement!

Mon dernier livre

Comprendre l'antisémitisme
Version papier : 13€HT

Crédit photo couverture : ©Beth Jusino

Version numérique

Livre numérique Comprendre l'antisémitisme
Agnès Maillard
Le Monolecte
6,49 €

Commentaires récents

Mes réseaux sociaux

  • Mastodon
  • Seenthis
  • Sens Critique
  • Framasphère
  • Flickr
  • Instagram
  • LinkedIn
  • Page Facebook
  • Profil Facebook
  • Twitter
  • Viadéo

Catégories

Archives

avril 2010
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930