FreeWifi pour tous!

Il y a des jours, comme ça, où Internet me prend vraiment la gueule. Mais cela doit être de ma faute : quelle idée que d’aller habiter au cul des vaches, là où même La Poste et les pigeons voyageurs rechignent à passer!


Internet pour les bouseux, c’est juste usant à la longue : une connexion molle du genou, avec des décrochages intempestifs quand tu es au téléphone avec un client et un débit de poussin qui n’est pas sans te rappeler les heures glorieuses du réseau, quand on s’y connectait en RTC, c’est-à-dire via un modem gros comme une imprimante d’aujourd’hui, directement collé à la prise téléphonique. C’était l’Internet parfait pour cultiver l’art ultime de la patience, quand on pouvait cliquer sur un lien et aller pisser tranquille en attendant que la page s’affiche enfin.

À nous, les ND (Non Dégroupés pour les intimes, car Non Dégroupables, faute d’infrastructures entretenues ces dernières années), les joies des offres triple peine : Connexion de merde, pas de TV intégrée et la même facture à la fin du mois que les copains dégroupés avec toutes les options au taquet. Et faut pas se plaindre : au moins, on a quelque chose! À 50m près, c’était Internet au lance-pierres, avec ravitaillement par les corbeaux!

Bref, on fait avec avec. Avec plus ou moins de bonheur, mais on fait avec. On ronge notre frein. On fait contre mauvaise fortune bon cœur. Et on a un ordinateur portable. Indispensable. Avec lequel on peut aller se connecter au bled à côté, avec ses 8 Mo de connexion descendante par beau temps avec le vent dans le dos. Les gars des villes ne peuvent pas comprendre le luxe que c’est : hop, un coup de bagnole, un coup de wifi et je peux enfin mettre à jour l’un de mes sites ou envoyer la grosse pièce jointe de 2 Mo qui restait désespérément coincée dans ma boîte d’envoi à la maison.
De la même manière, on fait avec quand la ligne FT est abattue par la tempête et que l’opérateur historique met 2 mois pour réparer. C’est la rançon de notre gloire : vivre avec assez d’espace pour ne pas se marcher sur les pieds, les yeux au ciel et le murmure du vent dans les arbres niché au creux de l’oreille. Le tout pour un loyer qui n’excède qu’à peine un peu le tiers de nos revenus.

L’Internet nomade, pour nous, c’est presque une seconde nature.

Alors imaginez ma joie sans partage lorsqu’est tombé le communiqué de Free sur l’ouverture de son réseau FreeWifi : des millions de hotspots, partout en France, rien que pour nous, les naufragés de la bande passante. Parce que quand on va dans une grande ville, c’est la fête au wifi : mon sniffeur clignote encore plus qu’un arbre de Noël boulevard Haussman à la belle saison! Il y a des bornes partout, 10, 20, 30, à portée d’antenne, avec des débits de fous furieux… sauf que tous les points d’accès sont verrouillés et que du coup, on ne peut même pas relever ses messages. Alors, forcément, le FreeWifi, c’est un peu le lot de consolation des ND en vadrouille, l’arche de Noé des naufragés de la fracture numérique, la petite compensation qui nous fera prendre notre mal en patience… encore un peu.

Et bien non!

Free vient tout juste d’annoncer l’ouverture du « plus grand réseau Wifi communautaire au monde » avec 3 millions de hotspots Wi-Fi au compteur. De fait, le FAI ouvre là son parc des Freebox ADSL v5 pour les transformer en points d’accès. En pratique, tous les abonnés ADSL dégroupés pourront profiter d’un accès internet gratuit à travers ces points d’accès dans les zones toujours dégroupées.

Le plus grand réseau Wifi communautaire du monde, on a le droit de le payer, pas d’y participer. Parce que nous autres, non dégroupés à notre corps défendant, nous avons des Freebox V4 dont le firmware n’a plus été mis à jour depuis la mort de Lucy et quand nous voulons accéder à l’interface de connexion, nous avons le droit à une fin de non recevoir de ce type :

Et là, je ne sais pas pourquoi, subitement, d’être non dégroupée, ça m’a sévèrement fait chier!
Dès que cette insolente petite page s’est affichée, j’ai balancé rageusement un mail plutôt énervé à l’assistance Free (parce que je ne suis ni assez riche, ni assez patiente et ni assez aimable pour me taper l’assistance téléphonique) et j’ai crée un groupe Facebook pour râler.

À mon avis, tout cela ne va encore servir à rien, mais, au moins, j’aurais eu la joie intense de gueuler comme un putois du fond de mon trou oublié de tous, même du Dieu du cyberespace!

Powered by ScribeFire.

49 réponses
  1. speedy
    speedy dit :

    ma ligne est tombée le 24 janvier pendant la tempête et a éte rétablie le 15 mai ! je passe sur les coups de fil à SFR, les procédures à la con, les interlocuteurs habitants sur une autre planète et les RDV manqués avec FT. le gars de FT devait accéder à mon domicile pour voir, disait-il. bollocks ! comme on dit chez la queen. aucun signal sur la ligne, donc la panne venait de l’extérieur. le 15, le gars est monté au poteau et à bricolé le boitier de connexion. et bien sûr, tout à remarché illico. le technicien de FT a avoué que l’opérateur historique s’était bien payé notre fiole : ça nous apprendra à être passé à la concurrence en quelque sorte.

    bref, le haut débit, le WiMax et tout ça dans les bled & breakfast, c’est pas pour demain.

    pensons donc à imposer un certain nombre d’oblogations pour les opérateurs qui ont des licenses de ceci ou de cela : qualité de service, couverture du territoire, etc. mais on peut rêver…

    Répondre
  2. jide
    jide dit :

    Et quoi, t’es non dégroupée, mais tu respire les petites fleurs, tu glande dans le chemins creux, tu vaque entre deux champs.
    Il faudrait que tu comprenne que les actionnaires de Rance Telecom ont aussi des ennuis, même s’ils sont dégroupés, eux (traites de la Porsche Cayenne, valises perdues par la Compagnie en allant en vacances aux Maldives, tennis elbow, etc.).
    Et en plus, ils ont du mal à se garer, flippent pour le blindage de leurs fenêtres et la sécurité de leurs mômes…

    Faut relativiser, quoi 🙂

    Répondre
  3. Futur radioamateur ?
    Futur radioamateur ? dit :

    À propos de Wi-Fi, d’Internet, de télécommunications, et toussa… Ça me donne à chaque fois envie de me mettre au "radioamateur". Ça me botterait bien, comme ça, de surfer… d’atteindre des distances super éloignés… et d’être le dernier truc qui reste pour communiquer après une catastrophe, aussi. À côté du "radioamateur", le Wi-Fi, c’est pour les petits rigolos j’ suis sûr.

    Répondre
  4. tungstene
    tungstene dit :

    Bien que je sois chez free il faut savoir que derrière cette mesure des hotsposts, il y a l’attribution de la licence de téléphonie qui aux dernières nouvelles fait que Free va se la prendre dans le cul. Aussi Free qui s’était fait amadouer par cette carotte
    réagit maintenant en essayant de mettre un peu le bordel dans la loi Hadopi.

    Répondre
  5. ARNO*
    ARNO* dit :

    Il doit y avoir un (et un seul) gars du marketing qui a définit le truc: «bon, il faut tout de même bien pousser les gens à laisser leur hotspot actif, sinon ça ferme le réseau et c’est trop con, alors on va faire comme Neuf et comme Fon: seuls les ceusses qui partagent leur connexion peuvent accéder aux hotspots; bref je vais bien spécifier à l’ingérieur qui développe le truc que, quand il repère sur wifi.freu.fr un con en pas-dégroupé, ça veut dire que c’est un pas-partageux, alors il le jette et lui met un message adhoc». Simple et clair.

    Bon, le même abruti du marketing aurait très bien pu se dire: «les ceusses qui sont pas dégroupés, avec leur freeboîte pérave 4.0, on peut pas leur demander de partager la connexion puisqu’ils peuvent pas, en plus ça fait des années qu’ils raquent le même prix pour moins bien, et nous le partage des hotbox, ça nous coûte rien, le fait de réclamer que les gens partagent pour se connecter, c’est juste pour que justement les gens qui ont des hotspots ne les ferment pas, alors bon, les bouseux, qu’ils partagent ou pas, vu qu’ils peuvent pas, ça ne change rigoureusement rien à l’équation. Allez, je vais demander à l’ingénieur que, quand il voit arriver sur wifi.freu.fr un bouseux qu’a pas le boxtier dégroupé, hop il lui dit “oui vous pouvez” et ça roule».

    Mais:
    – le marketeux a pris le pouvoir dans toutes les boîtes, surtout de l’internet,
    – le marketeux est par définition un abruti,
    – le marketeux qui travaille sur l’internet est incompétent parce qu’il a appris internet à l’école de marketage,
    – le marketeux qui sort aujourd’hui de l’école est plus ou moins analphabète.

    Ce qui fait que, dans tous les développements qui touchent aujourd’hui internet, le produit est conçu par des abrutis incompétent et analphabètes.

    Du coup, dans ton cas, entre la solution intelligente et la solution conne, c’est mathématiquement pas possible qu’ils prennent la solution intelligente.

    Répondre
  6. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    @Johnny : C’est quand même marrant que nombre de ceux qui écrivent régulièrement de la merde tous les jours ne se ramassent jamais ce genre de commentaire (faut dire qu’ils ont souvent moins de lecteurs…) alors qu’une auteure qui nous a enrichis de nombre de textes passionnants et aiguisant la réflexion se mange immanquablement ce genre de daube dans la poire au moindre écrit qui pourrait passer pour une légère baisse de forme ou paraître auto-centré.

    T’en dis quoi, Johnny-Johnny ? Moi, ça me laisse pensif sur ma mule…

    T’as écrit quoi, toi, biquet, qui mérite qu’on s’en souvienne 2 minutes 30 un jour où on n’aurait rien de précis à foutre ?

    Répondre
  7. LhommeDebout
    LhommeDebout dit :

    Une solution pour te changer de l’ADSL escargot, c’est le passage au CPL (Courant Porteur en Ligne). Concrètement, ça consiste à faire passer les transmission de données par les lignes électriques (hop, plus de problème comme la nécessité d’être le plus proche possible du répartiteur téléphonique avec l’ADSL). Suffit juste d’avoir un modem CPL (fourni généralement par l’opérateur), et c’est tout bon.
    Il y a déjà des grands opérateurs en France qui propose l’offre.
    Maintenant, ne pas oublier que le CPL, c’est comme le WIFI : un foyer d’ondes électromagnétiques qui, dans le cas du CPL, se retrouve forcément sur le modem CPL mais aussi sur la ligne électrique.
    Faire donc attention au shéma électrique de votre maison pour éviter de faire passer le flux CPL par les pièces où vivent les humains.
    Peut-être est-il possible de blinder le câble électrique utilisé pour réduire au maximum ce désagrément.

    Répondre
  8. Johnny soit qui mal y pense
    Johnny soit qui mal y pense dit :

    Y a des fois vous avez écrit des trucs bien, mais là ça comment à devenir limite vos épanchements personnels sur la méchante société de consommation qui vous met un coup d’pied au cul. Franchement, kessonenaaafout de vos problèmes de box, de wifi, de forfait ou chais pas quoi ? Z’avez pas mieux comme révolte rurale ?

    Bon allez, sans haine hein ?

    Répondre
  9. jck
    jck dit :

    En fait la marge sur les dégroupés est de 60% et la marge sur les non-dégroupés est de moins de 5%. C’est donc nous les dégroupés qui sommes les vaches à lait 😉

    Répondre
  10. Le geek
    Le geek dit :

    @ Swâmi :
    C’est le premier billet intéressant que je lis sur ce blog !

    😉

    Je plaisante, hein… LOL Rhaaah, les geeks! 🙂 Et j’aime le bas-moldave en plus ! 😉

    Répondre
  11. jcd
    jcd dit :

    Si on arrêtait les bricolages : wifi, super wifi, CPL etc. Et qu’on exigeait la présence de l’adsl (ou tout autre dsl) partout sur le réseau téléphonique filiaire. Et un réseau téléphonique filiaire partout où l’on peut habiter.
    Les lois (les vraies pas les lois du commerce) servent à cela !

    Répondre
  12. Minium
    Minium dit :

    ça fait du bien de voir évoqué de temps en temps un aspect pénible au quotidien dans les campagnes (par ailleurs paradisiaques). J’aurais bien envoyé aussi une lettre incendiaire à Fri, mais euh… ils n’ont même pas une offre qui vient jusqu’ici.

    @Futur radioamateur : je suis dans le même raisonnement. Nous avons du nous attarder sur le même article qui parlait du sabotage des fibres optiques d’une région aux US.
    J’ai même ressorti des talkie-walkie super évolués l’autre jour mais… je n’en ai retrouvé qu’un (on se fout pas de ma gueule, merci ! 🙂

    Répondre
  13. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Je vois que les dégroupés s’en foutent royalement de nos merdes. Ils ont tord… parce que c’est chez nous qu’ils viennent en vacances et c’est chez nous que leur joli netbook servira surtout à jouer au FreeCell, cet été 😀

    La guerre des FAI est nettement moins intense par chez nous : c’est Free ou Orange, la peste ou le choléra. J’aime les choix simples!

    Répondre
  14. Passant
    Passant dit :

    T’en pensé à changer de fournisseur si tu n’es pas contente ?

    C’est ça le libéralisme : tu n’es pas contente, tu changes.

    Répondre
  15. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Les deux, mon capitaine, et comme l’explique fort bien *ARNO plus haut, ce n’est pas la faute à la freebox, mais celle de Free tout court qui a décidé que les non dégroupés pouvaient aller se faire voir ailleurs.

    Répondre
  16. jide
    jide dit :

    @Agnès et chris: oui, je crois qu’il y a moyen de faire pression si tu montre que ta connexion poucrave nuit à ton activité pro.
    @ARNO*: démonstration claire et sans bavure. Du propre.

    Répondre
  17. Gastiflex
    Gastiflex dit :

    Je ne suis pas sûr de comprendre : c’est ta Freebox V4 qui peut pas servir de hotspot, ou c’est toi qui ne peux pas te connecter aux hotspots N

    Répondre
  18. jardin
    jardin dit :

    "c’est mathématiquement pas possible qu’ils prennent la solution intelligente". (Arno, 8)

    Et si on leur crie très fort dans les oreilles?

    Chez nous, c’est dégroupé maintenant, mais on avait fini par comprendre que FT faisait exprès de mal entretenir la ligne pour faire chier Free, et surtout pour nous convaincre de passer par eux. Ils faisaient semblant que ça venait de chez nous (ya de l’humidité, hop, intervention, hophop, facturation, racketteurs!). La seconde fois, je l’ai même pas laissé entrer, le mec, (d’ailleurs, je crois que sans le dire il me donnait raison) et on a fait ensemble le tour des boîtes de connexion du coin… dire qu’ils avaient osé me dire que c’était humide chez moi!

    Et leur dernière en date, je l’avais racontée là: http://cultivetonjardin.eu.org/post
    Ils ont mis plus d’un an à cesser de me harceler, et encore je suis pas sûre qu’ils sont pas en train de me passer au tribunal, les salauds.

    Répondre
  19. chris
    chris dit :

    En Afrique, y zont le WiMax depuis longtemps ; non ….

    Par contre Agnés, j’ai le cas d’un client qui pour installer son call center au fin fond d’un trou perdu de la bretagne a fait pression sur son fournisseur de par Merlin l’enchanteur autrement dit la CCI et le conseil régional – bon je sais bien l’emploi du mot emploi dans ces cas là…

    Répondre
  20. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Échange avec Free

    Donc, pas contente du tout, je m’empresse de râler auprès de Free :

    Déjà, parce que nous sommes en zone non dégroupée, nous n’avons le droit qu’à Free only sans TV et avec un débit pourri, mais voilà qu’en plus, nous sommes exclus de l’offre FreeWifi, parce que sans freebox V5!
    Et tout ça , pour le même prix que les autres.

    Donc, on fait quoi? On demande tous une Freebox V5 pour arrêter d’être les cocus de l’histoire?

    Freenaute super pas contente!

    Free me répond à l’instant :

    Madame, Monsieur ,

    Nous vous confirmons que l’accès au service "Freewifi" n’est possible que pour une ligne FREEBOX dégroupée.

    Nous vous remercions de votre compréhension.

    Je reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire et je vous souhaite une bonne après-midi.

    Et je balance aussi sec :

    Non, là il ne va pas du tout falloir compter sur ma compréhension. Il s’agit d’un choix marketing qui n’est imposé par aucune contrainte technique. L’exemple de Neuf est d’ailleurs tout à fait éloquant à ce sujet, puisque TOUS les abonnés Neuf ont accès au partage de hotspots, dégroupés ou non. Vous aviez la possibilité de "dédommager" symboliquement les Non Dégroupés de leur abonnement au rabais, sauf pour le prix, en leur facilitant un peu la vie en déplacement et vous choisissez, une fois de plus, de favoriser ceux qui ont déjà accès aux meilleures conditions de navigation.
    Donc comptez sur moi pour faire un maximum de bruit autour de cette décision inique!

    D’ailleurs, il faudra aussi compter avec les dégroupés qui feront une drôle de tête quand il vont découvrir, en vacances chez nous, que le FreeWifi n’existe en fait que chez eux.

    Répondre
  21. faribole
    faribole dit :

    docteur, je comprends rien : c’est grave ?
    j’habite au cul des moutons, moi, dans l’aude proooooooofondeuuu.
    je crois qu’on est dégroupés, ça va pas mal vite, merci.
    mais j’ai cessé de m’intéresser au fonctionnement de la machine web depuis des années. Depuis que j’ai constaté que ça me prenait bien plus de temps que ça ne m’en faisait gagner (lente de la comprenette ? : peut-être bien, en tous cas pour ça, oui)
    Heureusement que de temps en temps une bonne âme me propose un condensé, façon "la connexion pour les nuls" (mention spéciale à Arno)

    mais possédant un nombre limité de neurones et synapses, qui ont fini de se renouveler, je les utilise à esayer de comprendre l’enculerie économique mondiale. Pour ça aussi, les billets d’Agnès sont fort utiles.

    Elle a bien le droit de souffler et de pester 5 mn.

    Répondre
  22. jardin
    jardin dit :

    Agnès, c’est un robot qui t’a répondu. Exige de pouvoir communiquer avec un être humain! A mon avis, pour ça, faut être plusieurs et crier très fort (bis). Une pétition?

    Répondre
  23. Passant
    Passant dit :

    "Il s’agit d’un choix marketing qui n’est imposé par aucune contrainte technique."

    Heu si, si, quand même il y en a une : pour rerouter l’adresse IP de l’abonné A d’un point du réseau à un autre, il faut sévèrement maitriser le routage d’un bout à l’autre du schmiliblick, ce qui n’est pas très imaginable si Mr Free doit passer au travers de Mr FT pour y parvenir…

    Répondre
  24. bohwaz
    bohwaz dit :

    Troll franco-français "pas content d’avoir l’adsl à 30 euros au milieu de la cambrousse" repéré (en belgique, en centre ville, l’adsl c’est 45 euros + la ligne téléphonique (17 euros + les communications), et c’est juste le net… 4 mégas, sans TV, sans téléphone illimité, sans modem, sans routeur, sans wifi, sans SIP, sans IP fixe… et ils vous condamnent au 56K quand vous dépassez votre quota de 1Go de données téléchargées (et si). Bon alors les hotspots "communautaires" hein, c’est même pas dans tes rêves.).

    Répondre
  25. bohwaz
    bohwaz dit :

    Ah oui aussi, comme Passant, et comme le disait les gens de Free sur les newsgroup et autres ML, leur techno ne marche que quand on maîtrise son réseau de bout en bout, ce qui n’est pas le cas des non dégroupés. Ça veux pas dire que c’est impossible, mais ça peux vouloir dire que vu le nombre minoritaire de ND et l’investissement que ça demanderait de tout refaire avec les contraintes de devoir passer par la collecte IP France Télécom, ben ça serait pas du tout intéressant, surtout pour un service… gratuit, destiné à des abonnés qui ne sont déjà pas vraiment des plus rentables (y’à qu’à voir que Neuf fait payer plus cher en ND qu’en dégroupé à cause des marges beaucoup plus faibles).

    Répondre
  26. des pas perdus
    des pas perdus dit :

    Free n’est pas mieux qu’un autre, même si c’est mon opérateur…

    L’accès à internet devrait être un droit… assuré par un service public !

    Il faudrait demander à l’UE de pondre une directive imposant à tous les Etats membres de créer un monopole public de l’internet!

    Mais je m’égare, et m’arrête car ça sent la propagande du front de gauche…

    Répondre
  27. Kilroy
    Kilroy dit :

    Ben oui, et le satellite ?
    En 1998, je bossais chez un FAI qui testait plein de technos de connexion internet différentes : ondes radio, DSL et satellite. Ce dernier marchait très bien (surtout par rapport au RTC de l’époque), mais c’était évidemment hors de prix.
    Apparemment aujourd’hui, c’est nettement moins cher si on en croit ce site : http://www.ariase.com/fr/comparatif
    Mais en lisant le détail des offres, on constate qu’elles ont souvent des côtés désagréables comme le fait de devoir acheter un pack à 400€, des temps de réponse délirants (800ms, j’imagine pour jouer…) ou la limitation sur les volumes de données transférés (bridage à partir de… 1200 Mo en 4 semaines chez certains !). Bref, c’est pas la panacée…

    Je pense qu’il n’y avait pas trop de technos alternatives à l’ADSL, mais le hic c’est qu’on sait depuis le début que ça ne marche qu’à 5km d’un central téléphonique…

    Répondre
  28. Sabry
    Sabry dit :

    Agnes,
    Votre colère est justifiée et votre argumentaire pertinent… mais il est inutile de contacter le service client de Free qui ne vous enverra que ce genre de courrier standardisé !
    Prenez plutôt contact avec les associations d’abonnés comme Freenews ou l’ADUF qui ont une certaine influence auprès de Free ! 😉
    Bon courage ! Cordialement,

    Sabry

    Répondre
  29. Le Joker
    Le Joker dit :

    Je comprends l’amertume de toute la population qu vit en zone "non rentable" mais tu ne vas quand même pas te plaindre de ne pas avoir la télé quand même ?

    De plus, c’est quand même grâce a free que les prix du net sont plus bas chez nous que chez nos voisins. Alors quand tu compare avec l’"operateur histoique" qui a freiné le développement du net pour se gaver juste encore un peu avec son minitel de merde, je m’excuse mais bon…

    Et même si c’est un robot qui répond aux messages, il y a des vrais gens qui les lisent (apres coup) j’ai pu le vérifier par moi même. Ne pas hésiter donc à continuer de donner des argumentaires, au bout d’un moment ça peut finir par payer…

    Répondre
  30. cuitcuit
    cuitcuit dit :

    Vous ragez parce que vous êtes mal desservi : pas de fibre optique, pas de débit suffisant sur le filaire. J’ai dû personnellement passer au cable à 8 Mo sinon j’étais à 512 Ko !
    Est-ce une raison pour faire de la pub aux ondes pulsées ? Quid de la santé publique dans votre "papier" !
    Je ne peux que vous inviter à aller faire un tour sur :
    http://www.robindestoits.org/
    Et vous inviter à mobiliser vos élus pour que la fibre optique ne soit pas "réservée" aux quartiers d’habitation les plus aisés
    dans le secteur où vous habitez !
    Pour le reste, j’ai souvent plaisir à vous lire.

    Répondre
  31. don juan
    don juan dit :

    Rassurez vous même en ville (Nantes) y a des gentils qui peuvent avoir le 20 Mo et d’autres qui se contentent de 4Mo, pas éligibles. Ah si on me proposait une box et 5€ de plus par mois, pour passer à 5Mo, mais toujours sans télé. Vu la qualité de service de télé2 (maintenant SFR), je préfère conserver mon abonnement à france télecom.

    Répondre
  32. manon
    manon dit :

    ecoute ma cocotte ou mon coco moi je n’est méme pas internet alors ne te pplain pas je ne suis pas eligible par l’adsl ni par le wimax ni par le satelite alors… ne te plain pas!!!

    Répondre
  33. manon
    manon dit :

    ecoute ma cocotte ou mon coco moi je n’est méme pas internet alors ne te pplain pas je ne suis pas eligible par l’adsl ni par le wimax ni par le satelite alors… ne te plain pas!!!

    Répondre
  34. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Puisqu’on parle des trucs qui fâchent, j’ai Internet en morse, pour cause de ligne FT en mauvais état : une semaine, je me connecte, une semaine, je suis coupée du monde (parce que pas Internet et pas téléphone). Donc, là, c’est ma semaine sans : je me délocalise au bled, 5 km de chez moi, ça me fait un emploi du temps tout pourri et des frais d’essence et FT qui s’en tape. Et pour écrire, sur les genoux de monsieur Monolecte, c’est pas ça (je parle de l’écriture, sinon, je suis TRÈS contente de voir monsieur Monolecte aussi en journée!). Bref, fait chier.

    Répondre
  35. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Puisqu’on parle des trucs qui fâchent, j’ai Internet en morse, pour cause de ligne FT en mauvais état : une semaine, je me connecte, une semaine, je suis coupée du monde (parce que pas Internet et pas téléphone). Donc, là, c’est ma semaine sans : je me délocalise au bled, 5 km de chez moi, ça me fait un emploi du temps tout pourri et des frais d’essence et FT qui s’en tape. Et pour écrire, sur les genoux de monsieur Monolecte, c’est pas ça (je parle de l’écriture, sinon, je suis TRÈS contente de voir monsieur Monolecte aussi en journée!). Bref, fait chier.

    Répondre
  36. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    Beh tu sais, sur la montagne de ma Sorcière, c’est pas mieux… 6,5 km de vieux câble téléphonique pourri sur des poteaux en bois jusqu’au DSLAM, 23 manchons de raccordement qui prennent plus ou moins l’eau sur le câble… Débit maximum 1 Mbps en download par temps sec et sans vent 😉 Tu décroches le téléphone analogique, l’ADSL saute dans 80-90% des cas, et quand tu parles sur l’analogique tu as des bruits bizarres, des chuintements, des sifflements, des craquements et de la friture à te faire penser que tu parles à David Bowman au large de Saturne… Orâge et Farce Télécom appelés 12 fois en un an, qui ont envoyé 6 fois "un technicien à domicile" pour constater que l’installation est impeccable et qu’il n’y a rien à faire. Mais les câbles, ils n’y touchent pas. Ils envoient un tech à domicile parce que c’est un sous-traitant payé pour ça ; ils n’envoient pas leur "équipe réseaux" pour réparer les câbles parce que là, c’est pas des sous-traitants, c’est de gars de F.T., et qu’ils sont en sous-effectifs pour un territoire trop vaste… Donc ils se déplaceront quand quelqu’un en aura eu suffisamment marre pour customiser les câbles à la tronçonneuse, et que la panne à 100% de tous les (2 pelés et un tondu) abonnés les décidera peut-être à tirer un nouveau câble…

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] on est au cul des vaches, en zone de grande relégation de la modernité triomphante, quand il faut sortir la voiture pour […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *