L'air du temps

Petite balade au débotté, en rentrant de l'école.

Le grand silence

Dans moins de deux mois, nous sommes censés voter. Ça a l'air bête, mais plus ça va et plus j'ai l'impression que le vote est un truc bien trop sérieux pour être laissé au peuple.

Potes to potes

Où l'on découvre, entre autres, que la démocratie et la révolution numériques, c'est peut-être beaucoup plus que 36 gus dans un hémicycle...

Maintenant ou jamais

La course au fric pour payer le loyer (l'emprunt...) quelques mois de plus est en passe de devenir un sport international de haut niveau auquel je m'adonne comme tout le monde, au détriment de ce blog, entre autres. Mais il s'agit bien là de tout ce que je consens à sacrifier à la détérioration entropique de notre vieux monde.