Il a neigé à Katmandou

Petites chroniques du temps qui passe… ou qui trépasse?!?

jeudi 15 février 2007

D’après les autorités, cet intermède neigeux de mercredi sur Katmandou a duré en tout 45 mn. Et la télévision locale a annoncé qu’il n’avait pas neigé depuis 1944 !

La pluie, le brouillard et le verglas ont perturbé la circulation dans de nombreuses régions. Le Népal est un petit pays dont l’altitude varie de 60 mètres dans le Teraï dans le Sud, jusqu’à 8848 mètres avec l’Everest.

La ville de Katmandou se situe à 1351 mètres d’altitude dans la région centrale des montagnes basses et des collines et dans cette région le climat est tempéré. Dans le Sud, dans le Teraï le climat est subtropical et Le climat est froid et sec dans les régions des hautes montagnes de l’Himalaya.

A Katmandou, demain et les prochains jours, le temps sera ensoleillé il fera 15° dans la journée et 1° la nuit et on prévoit même 18° pour lundi.

Sur France Inter, Effet Météo ,par Marie-Pierre Planchon, du lundi au vendredi de 18h56 à 18h59

Petite info entendue du coin de l’oreille. Il a neigé sur Katmandou. Presque un titre de film. Mais qui s’y intéresse?
63 ans entre deux chutes de neige. Il suffit de comparer avec l’espérance de vie moyenne au Népal. Pour avoir un repère. Cela fait donc un peu plus d’une vie de Népalais :

  • Ho, c’est quoi, ça, maman, qui tombe du ciel?
  • Je n’en ai jamais vu, mais ton grand-père m’avait parlé de quelque chose comme cela, avant de mourir, il y a tant d’années..

Les enfants de Katmandou reverront-ils la neige tomber? Peut-être peuvent-ils commencer à se fabriquer des luges. Va savoir.

Il a neigé sur le bled

Foi d’ancien, il n’avait jamais vu ça! Je lui ai montré mes photos de l’année dernière. Pratiquement jour pour jour. Comme presque chaque année. Même devant des photos datées, sa mémoire lui joue des tours :

  • Ha bon? C’était l’année dernière? C’est bizarre : je ne m’en souviens pas.
  • On ne peut pas se tromper, les photos sont datées. J’ai aussi celles de l’année d’avant, où ça a été un peu pareil.
  • Bon, mais… Autant de neige, aussi loin que je me souviens, ce n’est jamais arrivé.
  • Ben, j’ai la moitié de votre âge, et j’ai déjà vu autant de neige 2 ou 3 fois. En 85, ça a duré deux semaines complètes. Je m’en souviens très bien.
  • 85? Vous êtes sûre? Non, je ne me souviens pas…

Devient-on un poisson rouge en vieillissant ou l’est-on depuis le début?

Négationnisme climatique

Coup de fil du rédacteur. Un supporter sincère et convaincu de l’UMP. Étrangement, il continue à bosser avec moi.

  • J’ai vu votre article sur la neige. Qu’est-ce qu’il est tombé chez vous! Ha ha, ils vont pouvoir se rhabiller avec leur connerie de réchauffement climatique.
  • Je dois vous avouer que je ne vois pas trop le rapport entre le réchauffement global de la planète et la neige dans le bled.
  • Mais c’est évident! Les anciens n’avaient jamais vu ça.
  • … (soupir!) Vous savez, après chaque pluie, je pense réussir à trouver un ancien qui ne se souvient pas d’avoir vu de l’eau tomber du ciel. En plus, il faudrait parler de changement climatique global. Parce que tout le monde ne va pas avoir plus chaud. Certains vont se retrouver les pieds dans l’eau et d’autres, comme nous, sous la neige. Savez-vous que nous sommes à la même lattitude que Montréal? Mais nous avons le climat d’Atlanta.
  • Ha bon?
  • La différence, c’est le Gulf Stream, le courant marin chaud qui vient du Sud. Et que savons-nous des courants marins? Rien ou pas grand chose. Nous ne savons pas comment les grands systèmes de régulation du climat vont se comporter lors d’un réchauffement global de l’atmosphère. Nous ne savons pas grand chose, si ce n’est que notre mode de vie impacte très fortement la biosphère à présent…

Nous sommes des ignorants et nous ne maîtrisons rien. Mais nous sommes tout bouffis d’orgueuil et convaincus de notre légitimité à nous comporter comme les plus grands et les plus inconséquents prédateurs de la planète.

Là-dessus, j’ai reçu un mail d’un collègue. Un lien et une question : qu’est-ce que tu en penses?
Une heure plus tôt, après une vive discussion d’ordre politico-générale, il était arrivé à la conclusion que j’étais une dangeureuse agitatrice crypto-staliniste, le couteau entre mes petites dents bien alignées. Franchement, tu trouves ça sérieux de traîter tous tes contradicteurs de communisme marxiste sous prétexte qu’ils n’applaudissent pas des 4 fers au libéralisme? Le syndrôme traumatique post-communiste. Il est des ennemis qui sont indépassables…

On y découvre un plateau d’arguments préfabriqués à partir de scénarios apocalyptiques sur l’avenir de la planète, recommandant de prendre sans tarder une série de décisions politiques avec – lisez bien — l’objectif de déconsidérer les coûts de l’énergie et ralentir les économies occidentales. Le plus beau est qu’on ne pourra vérifier la pertinence de ces données scientifiques, parce que le vrai Rapport — de même que le résumé des diverses sessions — sera tenu secret jusqu’ en mai.
Rapport sur le climat : la grande escroquerie, par Fabrizio Proietti – Liberté politique

Je n’en pense pas grand chose, si ce n’est qu’il existe des gens qui aimeraient bien mettre en doute l’argumentation scientifique autour de notre impact écologique, histoire de préserver leur mode de vie et leur modèle économique. Quitte à crever leur planète. Sans aucune porte de sortie…

Des poissons rouges ou des lemmings? J’hésite…

Lame de fond

Puis, le même jour ou presque, je tombe sur ce billet de Thierry Crouzet, l’homme qui ne marche que par colonne de cinq. A moins que ce ne soit l’inverse.
Ce n’est pas qu’il renie le principe même  d’un problème écologique majeur, non, c’est qu’il pense que le plus efficace, c’est de laisser chacun improviser sa solution dans son coin. Le libéralisme, en débridant la liberté individuelle, permettra à chacun de sécréter la solution à ce vaste problème. Comme il l’a si bien fait ces 30 dernières années. Celles qui ont le plus impacté sur notre planète. Les décennies Métaleurop ou Union Carlyle, ou Monsanto… Gloups, on avait oublié. C’est pour cela que j’ai du mal à suivre l’hypothèse de Thierry.
Les bobos attendent le futur 4×4 de Peugeot, mais le 1er février, ils ont fait preuve de civisme individuel : ils ont éteint leur lampe de chevet pendant 5 minutes complètes.

De la somme des égoïsmes individuels naîtra le bien-être commun et l’intérêt général.

Et c’est moi qui passe pour une idéaliste, une douce rêveuse!

32 réponses
  1. Olive
    Olive dit :

    Ca me fait penser à la réaction de la droite face à la proposition de surtaxer les profits de Total : ils préfèrent que les chefs d’entreprise fassent "un geste citoyen".
    Ils peuvent toujours attendre, m’est avis !

    Répondre
  2. Ubu
    Ubu dit :

    Au sujet du "négationnisme climatique"…
    J’aurais bien envie de te donner un point godwin si tes billets n’étaient pas si intéressants et si les grandes industries pétrolières n’avaient pas financé des recherches scientifiques visant à prouver… qu’on ne pouvait pas savoir si notre activité avait un impact global négatif sur le climat. Le "scepticisme climatique" (défendu par Bush… mais aussi par… tatata… Claude Allègre) qui pourrait sembler "raisonnable" (après tout, nous ne sommes pas les premiers à voir l’apocalypse à notre porte) est souvent le fruit pourri de la recherche vendue.

    Au sujet de l’utopie libérale des intérêts individuels qui se compensent… Cette utopie remonte loin – au moins à Mandeville et à sa Fable des abeilles, où était prouvé sans coup férir que la sommes des vices privés est égale à la vertu publique. Les libéraux présupposent que les intérêts individuels, laissés à eux-mêmes, s’harmonisent naturellement. C’est ainsi qu’ils voient une "main invisible" régler l’offre et la demande (cette prétendue "loi", tout aussi fictive que la fameuse main). Il seraient capables de te dire que les entreprises comme Monsanto font du mal parce qu’un méchant Etat, quelque part, trouble le jeu de l’offre et de la demande… C’est un mode de pensée très théologique et complètement idéaliste. Pour la théologie, je renvoie à Leibniz qui pensait que le monde était réglé par l’harmonie préétablie de Dieu. Pour l’idéalisme, il suffit de se souvenir de ce qu’on nous serine toute la journée : nous vivons dans le meilleur des mondes possibles ; il est immoral de se plaindre quand tant d’autres souffrent plus que nous ; la révolution est impossible et si elle devient possible, elle sera mauvaise. Enfin, le libéralisme fait systématiquement abstraction de 2 choses : de l’histoire et des rapports de force. C’est ce qui fait qu’il est complètement inopérant pour comprendre la réalité du monde. C’est juste une idéologie qui ne rend même pas compte de la réalité qu’elle a produite.
    Tu as raison : nous ne sommes pas les idéalistes…

    Répondre
  3. speedy
    speedy dit :

    @ olive, désolé, je ne résiste pas : "…ils préfèrent que les chefs d’entreprise fassent un geste citoyen". ils l’ont déja fait… avec leur majeur !

    sur les différentes théories : nier l’influence de l’activité humaine sur le climat est sans doute bien osé. a contrario, attribuer tel phénomène à telle activité n’est pas aussi simple compte tenu de la complexité des modèles et de la durée d’observation. pour faire simple, ressortons le principe de précaution mais sans pour autant s’interdire de réfléchir et d’expérimenter.

    quant aux droits et quotas de pollution, encore une belle foutaise.

    Répondre
  4. speedy
    speedy dit :

    @ olive, désolé, je ne résiste pas : "…ils préfèrent que les chefs d’entreprise fassent un geste citoyen". ils l’ont déja fait… avec leur majeur !

    sur les différentes théories : nier l’influence de l’activité humaine sur le climat est sans doute bien osé. a contrario, attribuer tel phénomène à telle activité n’est pas aussi simple compte tenu de la complexité des modèles et de la durée d’observation. pour faire simple, ressortons le principe de précaution mais sans pour autant s’interdire de réfléchir et d’expérimenter.

    quant aux droits et quotas de pollution, encore une belle foutaise.

    Répondre
  5. ragnvald
    ragnvald dit :

    "histoire de préserver leur mode de vie et leur modèle économique. Quitte à crever leur planète. Sans aucune porte de sortie…".
    Ils s’en foutent, ils comptent bien être morts de leur belle mort avant. Je suis même sûr qu’ils adorent les enfants…

    Répondre
  6. Alain Gillot-Pétré
    Alain Gillot-Pétré dit :

    " * Ho, c’est quoi, ça, maman, qui tombe du ciel?

        * Je n'en ai jamais vu, mais ton grand-père m'avait parlé de quelque chose comme cela, avant de mourir, il y a tant d'années.." 

    J’ai dans l’idée que les népalais de la région de Katmandou savent assez bien ce qu’est de la neige. Il se trouve qu’il y a quelques petites montagnes, dans la région, notamment une grosse colline appelée Everest, qui n’est pas si loin, et sur laquelle tombent régulièrement deux ou trois flocons 🙂

    Répondre
  7. chris
    chris dit :

    @agnes

    tu te trompes ,les bobos n’acheteront pas le nouveau 4X4 de peugeot …parce qu’il sort trop tard ,le marché est deja captif depuis longtemps .
    probleme d’ image ,l’automobile est avant tout un concept d’image et de reve .

    l’automobile francaise s’est plantée grave depuis que Mitterand s’y est exprimé …probleme de strategie ,de vision qui a bien aidée nos voisins teutons …qui eux exportent leurs bolides dans le monde entier ,pas le moindre petit president africain ou trafiquant russe qui n’ait sa Mercedes .

    notre elite industrielle hexagonale pensait que sa suberbe Logan allait seduire les anciens pauvres de l’est ….ben ,non , grrroos connerie …ils preferent des vieilles Mercedes !!!!

    alors un bobo parisien , tu penses …et ouai le monde est fait d’une multitude de gens qui ne pensent pas pareils ,le discours unique et moralisateur n’existe que sur les blogs …ou alors faut se chercher une retraite monasteriale du coté de Katmandou et entrer en levitation .

    et tant qu’on reduira l’ecologie en terme de 4X4 , on fera rire l’immense majorité du monde …et on ne fera pas avancer serieusement le dossier de l’ecologie d’un iota .

    parce que pendant qu’un medecin du monde arpente une savane africaine en 4X 4 utilement ……c’est toute l’organisation du monde qu’il faut considerer ,combien consomme un avion ,combien consomment les cargos qui arpentent les oceans pour transporter ce que l’on pourrait faire pousser ,fabriquer ici et j’en passe tellement la liste des vrais dommages est terrifiante .

    alors on peut rendre la Logan obligatoire comme le pense surement certains ayatollah de la decroissance ……ca fera ressembler ce pays a l’union sovietique d’avant mais ca depolluera quoi ?

    guere mieux que les cinqs minutes d’extinctions des feux !

    Répondre
  8. chris
    chris dit :

    @agnes

    tu te trompes ,les bobos n’acheteront pas le nouveau 4X4 de peugeot …parce qu’il sort trop tard ,le marché est deja captif depuis longtemps .
    probleme d’ image ,l’automobile est avant tout un concept d’image et de reve .

    l’automobile francaise s’est plantée grave depuis que Mitterand s’y est exprimé …probleme de strategie ,de vision qui a bien aidée nos voisins teutons …qui eux exportent leurs bolides dans le monde entier ,pas le moindre petit president africain ou trafiquant russe qui n’ait sa Mercedes .

    notre elite industrielle hexagonale pensait que sa suberbe Logan allait seduire les anciens pauvres de l’est ….ben ,non , grrroos connerie …ils preferent des vieilles Mercedes !!!!

    alors un bobo parisien , tu penses …et ouai le monde est fait d’une multitude de gens qui ne pensent pas pareils ,le discours unique et moralisateur n’existe que sur les blogs …ou alors faut se chercher une retraite monasteriale du coté de Katmandou et entrer en levitation .

    et tant qu’on reduira l’ecologie en terme de 4X4 , on fera rire l’immense majorité du monde …et on ne fera pas avancer serieusement le dossier de l’ecologie d’un iota .

    parce que pendant qu’un medecin du monde arpente une savane africaine en 4X 4 utilement ……c’est toute l’organisation du monde qu’il faut considerer ,combien consomme un avion ,combien consomment les cargos qui arpentent les oceans pour transporter ce que l’on pourrait faire pousser ,fabriquer ici et j’en passe tellement la liste des vrais dommages est terrifiante .

    alors on peut rendre la Logan obligatoire comme le pense surement certains ayatollah de la decroissance ……ca fera ressembler ce pays a l’union sovietique d’avant mais ca depolluera quoi ?

    guere mieux que les cinqs minutes d’extinctions des feux !

    Répondre
  9. mc
    mc dit :

    Ya ceux qui croient pas au réchauffement climatique.
    Ya ceux qui s’en servent pour promouvoir le nucléaire: le nucléaire ne réchauffe (presque) pas la planète, ou alors localement et d’un seul coup.
    Ya ceux qui ont pas compris que la planète allait pas se réchauffer tout doucement, régulièrement, sans faire de vagues et en nous donnant le temps d’enlever notre petite laine, mais par a-coups, avec des violences atmosphériques inédites.

    Pour tous ceux- là, laisse tomber, Agnès, j’ai un autre scoop: un bouquin qui va sortir en Mars (chez Fayard je crois), de Fabrice Nicolino et François Veillerette, intitulé (encore des catastrophistes apocalyptiques qui veulent nous faire retourner à l’âge des cavernes)
    "PESTICIDES: REVELATIONS SUR UN SCANDALE BIEN FRANCAIS"

    Et alors? faut bien mourir de quelque chose, non?

    Répondre
  10. Fanette
    Fanette dit :

    Très bon cet article, ça change du grand débat des caricatures..
    En revanche, tes stats ont encore explosées !
    L’article sur le réchauffement climatique ne m’étonne absolument pas, notre société se calque sur les Etats Unis, faire peur, faire peur aux gens, les prendre par les tripes pour leur faire avaler n’importe quoi…Michael Moore avait fait un film, Farenheit…c’est ça ?

    ;-))

    Répondre
  11. Lory Calque
    Lory Calque dit :

    J’ai franchement du mal à croire en l’impact de l’homme sur le changement climatique en acte, et certainement pas par gout du libéralisme, et ce en dépit de toutes les assertions des climatologues.

    Le climat a radicalement changé il y a environ 11 000 ans, et la géographie de la planète avec. Ils polluaient avec quoi, les 5 à 10 millions d’habitants de la fin du paléolithique?

    Répondre
  12. Nathalie
    Nathalie dit :

    Enfin quand même ce changement climatique, c’est un système, et si on arrive pas à s’adapter ou si l’adaptation n’est pas possible… ce sont probablement des maladies, des famines, la possibilité d’importants mouvement de population (pays englouties sous les eaux), etc. Ça peut être progressif comme extrêmement brutal. Maintenant que le système est en train de se transformer. (Y’ en a qui s’ rendent pas compte comment la vie est fragile sur cet’ terre.)

    Et entre ceux qui ne veulent rien changer et ceux qui veulent tous changer, je ne sais qu’est ce qui est le pire… parce que dans ceux qui veulent tous changer, il y en a des sévères ! Entre ceux qui veulent nous faire revenir à la préhistoire et ceux qui veulent tester des expériences grandeur nature sur notre atmosphère…

    Au secours, il ne pourrait pas y avoir des gens plus sérieux, rationnels et raisonnables ?

    Répondre
  13. Jack
    Jack dit :

    Moi j’dis, si ils faisaient tomber la neige que tous les milles ans, la, ça aurait d’la gueule ! La neige légendaire, avec une prophétie et tout et tout (et avec un vieillard qui serait le dernier descendant de j’sais pas quoi, ça serait pas mal aussi). Mais non, les Kantmandousain préfèrent tous les 63 ans, vraiment aucun goût pour le grandiose tiens…

    Sinon, à propos de l’écologie et du reste, je crois que de toute façon, "Si le monde explose, la dernière voix audible sera celle d’un expert, disant que la chose est impossible." (Peter Ustinov)

    Répondre
  14. Lory Calque
    Lory Calque dit :

    Ce n’est pas tant des effets de la pollution causée par les activités humaines sur le climat qu’il faut à mon sens s’occuper. Le climat a maintes fois changé depuis l’apparition de l’humanité qui s’est toujours adaptée à ces changements.

    C’est bien davantage des effets sur la santé humaine qu’il faut s’inquiéter. Des épidémies peuvent effectivement causer des ravages si rien est fait.

    La seule véritable incidence qu’entrainera le changement climatique sont des changements géographiques, et là des transferts de populations sont d’ores et déjà prévisibles avec la montée des eaux à venir, qui n’interviendra de toutes façons qu’assez lentement, suffisemment pour y parer.

    Répondre
  15. Fred
    Fred dit :

    > C’est ce qui fait qu’il est complètement inopérant pour comprendre la réalité du monde

    Ca n’est pas spécifique au libéralisme : on ne comprend pas un phénomène en utilisant des dogmes.

    Répondre
  16. Fred
    Fred dit :

    > C’est ce qui fait qu’il est complètement inopérant pour comprendre la réalité du monde

    Ca n’est pas spécifique au libéralisme : on ne comprend pas un phénomène en utilisant des dogmes.

    Répondre
  17. Ubu
    Ubu dit :

    @ Fred
    Tu dis la vérité… mais avec une remarque aussi générale, on ne va pas super loin – on fait même du surplace avec brio… les théories ont nécessairement des angles morts… et si on n’a aucun moyen pour essayer de les falsifier, alors ce ne sont pas des théories, mais des métaphysiques.
    Plus spécifiquement, le libéralisme ne se présente pas aujourd’hui comme une idéologie essayant d’expliquer le monde, avec des dogmes (si on en retient une version religieuse et si on admet que les dogmes ont un but explicatif – ce qui est douteux) ou des hypothèses, mais comme LA seule réalité, ou le but enfin réalisé de l’histoire. Or on peut remarquer, si on veut lutter contre le libéralisme, qu’il dépend de choix politiques précis et repérables (il est donc contingent et non pas nécessaire ou naturel) et que ses bases théoriques sont fausses (les intérêts bien compris des agents économiques rationnels qui se compensent magiquement).

    Répondre
  18. chris
    chris dit :

    peu de dogmes dans le liberalisme …mais des gourous , des grands pretres ,des think tank , des clubs secrets et au bout de cette chaine Darwinienne la ; des gangs !

    Répondre
  19. Lory Calque
    Lory Calque dit :

    "Ya ceux qui ont pas compris que la planète allait pas se réchauffer tout doucement, régulièrement, sans faire de vagues et en nous donnant le temps d’enlever notre petite laine, mais par a-coups, avec des violences atmosphériques inédites."

    Personne n’en sait rien ni n’est en mesure de le dire. tout est affirmé et le contraire de tout. On peut envisager des scénarios très divers sans avoir la moindre idée de celui qui peut se produire.

    Ce qui est certain est que le climat se réchauffe et qu’à ce rythme on a le temps d’y penser et d’y parer si on s’en donne la peine.

    Répondre
  20. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Non, même le fait que le climat se réchauffe n’est pas une certitude. Je répète qu’on est des nains quant aux connaissances sur les mécanismes profonds de régulation de la biosphère. Donc, tout est possible. Ce qui est certain, c’est que nos activités et modes de vie sont à l’origine d’une brusque rupture dans les variations normales de la biosphère. Tout le problème vient de cette modification abrupte de notre environnement  : une centaine d’années, avec une accélération folle sur les 30 dernières, quelque chose de fulgurant sur les échelles de temps climatiques normales.

    Répondre
  21. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Non, même le fait que le climat se réchauffe n’est pas une certitude. Je répète qu’on est des nains quant aux connaissances sur les mécanismes profonds de régulation de la biosphère. Donc, tout est possible. Ce qui est certain, c’est que nos activités et modes de vie sont à l’origine d’une brusque rupture dans les variations normales de la biosphère. Tout le problème vient de cette modification abrupte de notre environnement  : une centaine d’années, avec une accélération folle sur les 30 dernières, quelque chose de fulgurant sur les échelles de temps climatiques normales.

    Répondre
  22. Kilroy
    Kilroy dit :

    C’est amusant de constater qu’on trouve toujours des gens pour contester des choses qui deviennent de plus en plus évidentes : l’impact de nos activités sur la planète, la déplétion prochaine des énergies fossiles pas chères et le fait que la combinaison des deux va faire vivre à nos enfants des heures passionnantes mais agitées dans quelques dizaines d’années.

    Quelques lectures pour tous ceux qui ont encore la tête profondément enfoncée dans le sable :
    Le plein s’il vous plaît ! de Jean Marc Jancovici et Alain Grandjean (http://www.amazon.fr/dp/2757803018/).
    Comment les Riches détruisent la panète (http://www.amazon.fr/dp/202089632X)
    L’humanité disparaîtra, bon débarras ! de Paccalet (http://www.amazon.fr/dp/2700396650/)

    Répondre
  23. Z
    Z dit :

    Lory Calque > "Ce qui est certain est que le climat se réchauffe et qu’à ce rythme on a le temps d’y penser et d’y parer si on s’en donne la peine."

    Sais-tu que le CO2 qu’on émet maintenant va rester dans l’atmosphère pendant une centaine d’année, et va faire son petit effet de serre pendant tout ce temps ? L’avenir climatique du siècle qui arrive se joue sur ce qu’on a émis au cours des dernières décennies et sur ce qu’on va émettre maintenant. Donc on n’a pas le temps d’y penser, il faut agir maintenant. Et assez drastiquement, j’en ai peur. Prévenir maintenant plutôt qu’essayer de guérir plus tard. Tout en sachant qu’on aura déjà à guérir les conséquences des 50 dernières années…

    De plus, un volcan qui explose a, en général, des conséquences beaucoup plus faibles que les activités humaines actuelles, et surtout pendant beaucoup moins de temps (cf. éruption du Krakatoa en 1883 qui a baissé la température de 0.25° pendant 1 an).

    Répondre
  24. mc
    mc dit :

    Pour ce qui est du réchauffement, je croyais bien avoir compris que presque tout le monde était d’accord, et aussi sur le fait que ce réchauffement est d’origine humaine pour une grande partie. Et que sa rapidité est totalement inédite.
    Il semble également certain que, même en cessant immédiatement toute émission de gaz à effet de serre, la planète continuerait à se réchauffer globalement. Mais il s’agit d’une tendance et d’une moyenne.
    Ce que personne ne semble savoir, ce sont les conséquences locales sur le climat, les précipitations, les vents, les courants marins. Il y a de fortes probabilités pour que les résultats soient inattendus, incohérents, paradoxaux.
    J’ai bien vu que tout ça fait rigoler Claude Allègre, est-il compétent dans ce domaine, a-t-il des collègues d’accord avec lui?

    Répondre
  25. mc
    mc dit :

    Pour ce qui est du réchauffement, je croyais bien avoir compris que presque tout le monde était d’accord, et aussi sur le fait que ce réchauffement est d’origine humaine pour une grande partie. Et que sa rapidité est totalement inédite.
    Il semble également certain que, même en cessant immédiatement toute émission de gaz à effet de serre, la planète continuerait à se réchauffer globalement. Mais il s’agit d’une tendance et d’une moyenne.
    Ce que personne ne semble savoir, ce sont les conséquences locales sur le climat, les précipitations, les vents, les courants marins. Il y a de fortes probabilités pour que les résultats soient inattendus, incohérents, paradoxaux.
    J’ai bien vu que tout ça fait rigoler Claude Allègre, est-il compétent dans ce domaine, a-t-il des collègues d’accord avec lui?

    Répondre
  26. Lory Calque
    Lory Calque dit :

    Je ne suis pas spécialiste mais qui croire? Ceux qui vous disent que le bordelais se désertifiera et qu’on pourra planter des vignes sur les coteaux suédois? Ceux qui vous disent au contraire que la Garonne gèlera comme le Saint-Laurent?

    Je n’aime pas les annonceurs de catastrophes apocalyptiques, je ne vois pas ce que ça apporte.

    Répondre
  27. Déçu du socialisme
    Déçu du socialisme dit :

    A propos de réchauffement climatique… Il me semble que les journalistes sont engagés dans une de ces campagnes de culpabilisation dont ils ont le secret, en direction du citoyen lambda, sur le thème "nous sommes tous responsables", option "qu’avez-vous fait ce matin pour lutter contre le réchauffement climatique ? "

    Or, là comme dans moult autres domaines, j’ai bien l’impression que le libre arbitre du citoyen lambda est à peu près équivalent à celui d’un singe de laboratoire qui reçoit une banane s’il appuie sur le bouton bleu et un coup de pied au cul s’il appuie sur le bouton rouge… Voir par exemple tous ceux qui sont obligés d’ habiter de plus en plus loin de leur lieu de travail, soit du fait de la spéculation foncière qui fait flamber les prix aux abords des villes, soit par mobilité obligée organisée par nos amis les DRH… Ajoutant ainsi -contraints et forcés- leur petite dose quotidienne à la consommation d’énergie collective… Et ce n’est qu’un petit exemple.

    Répondre
  28. Roland
    Roland dit :

    "peu de dogmes dans le liberalisme …mais des gourous , des grands pretres ,des think tank , des clubs secrets et au bout de cette chaine Darwinienne la ; des gangs !"
    excellent! voilà enfin quelqu’un qui est clairvoyant et qui appelle les choses par leurs noms.

    On devrait davantage s’en souvenir

    Répondre
  29. Roland
    Roland dit :

    Excellent aussi le commentaire de Déçu du socialisme! c’est tout à fait ça. c’est comme pour les fameux déchets, les grandes entreprises ne nous vendent plus rien qui ne suit plusieurs fois super-emballé, et génère un max de ballast à jater, et parsè on vient nous faire les gros yeux: comment vous ne triez pas vos déchets? vous ne savez donc pas qu’on attend de vous que vous fassiez le travail des éboueurs (tout en payant quand même pour ça bien sûr!) que vous êtes vilains et "incivils" on va vos fliquer encore un peu plus pour vous apprendre à vivre!

    Mais , voyons! il y a des interêts auxqules on ne touche pas… et ça a toujours été très "rentable" de criminaliser et de culpabiliser le citoyen ordinaire, la théocratie catholique le savait, et tous les flics, fascistes, confesseurs, assistantes sociales DDASSiques, apparatchiks soviétiques, et maintenant du "Libéral-Fascisme", vous le diront!
    Comme ça on les tiens, ce bétail.

    Répondre
  30. Roland
    Roland dit :

    Excellent aussi le commentaire de Déçu du socialisme! c’est tout à fait ça. c’est comme pour les fameux déchets, les grandes entreprises ne nous vendent plus rien qui ne suit plusieurs fois super-emballé, et génère un max de ballast à jater, et parsè on vient nous faire les gros yeux: comment vous ne triez pas vos déchets? vous ne savez donc pas qu’on attend de vous que vous fassiez le travail des éboueurs (tout en payant quand même pour ça bien sûr!) que vous êtes vilains et "incivils" on va vos fliquer encore un peu plus pour vous apprendre à vivre!

    Mais , voyons! il y a des interêts auxqules on ne touche pas… et ça a toujours été très "rentable" de criminaliser et de culpabiliser le citoyen ordinaire, la théocratie catholique le savait, et tous les flics, fascistes, confesseurs, assistantes sociales DDASSiques, apparatchiks soviétiques, et maintenant du "Libéral-Fascisme", vous le diront!
    Comme ça on les tiens, ce bétail.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *