Orange, Ô désespoir…

Comme certain le savent, le 15 février était un grand jour : je quittais définitivement le giron de mon opérateur de téléphonie mobile pour basculer chez Débitel, après près de 8 ans de bons et loyaux sévices!

Je pensais légitimement avoir payé ma dette à la société,

ne plus jamais avoir à entendre parler d’eux, sauf peut-être dans la rubrique des faits divers financiers. Or, hier, je reçois un courrier à entête de la boîte au nom de jus de fruit. Je me dis en l’ouvrant : les pôvres, je leur manque déjà, ils dépensent déjà du timbre pour tenter de me récupérer.
Que nenni, il s’agissait d’une facture de 90 € TTC pour rupture de contrat!
Sauf que cela fait des mois que j’attendais d’arriver en fin de période d’engagement pour pouvoir me tirer. Comme un taulard, j’ai compté les jours. Et me voilà avec le dernier coup de Jarnac de mes tauliers de la communication. Et re-sévices clients, toujours surfacturé, toujours à mes frais.

  • Je viens de recevoir une facture de 90€ TTC pour rupture de contrat, alors que mon dernier engagement chez vous est arrivé à expiration il y a plus d’un mois.
  • ha non, désolée, je regarde votre dossier, il vous restait 4 mois d’engagement.
  • N’importe quoi! Mon dernier acte d’engagement que je regrette encore, il va sans dire, a été de changer de mobile en décembre 2003, avec 24 mois d’engagement à la clé.
  • Je regarde. Non, vous avez pris un nouvel engagement en juillet 2005 pour 12 mois!
  • Impossible, à ce moment-là, je ne pensais déjà plus qu’à partir de chez vous et je comptais les mois avant de vous quitter. Jamais je n’en aurais repris pour 12 mois. Jamais. Plutôt me faire couper les deux pattes que de resigner chez vous.
  • Je vous passe le service compétent.

Et hop, encore plusieurs longues minutes de répondeur abrutissant, toujours à mes frais, bien sûr.

  • Bonjour Madame, je reprend votre dossier. Vous avez bien repris un engagement en juillet 2005, pour 12 mois.
  • Impossible, je voulais déjà partir de chez vous. Tout ce qui s’est passé en juillet, c’est que mon mari a résilié sa ligne chez vous.
  • A ce moment- là, vous avez demandé à changé de forfait.
  • Oui, c’est exact. J’ai demandé à avoir le forfait le moins cher.
  • C’était un forfait promotionnel, avec un engagement de 12 mois à la clé.
  • Arg! Si j’avais seulement soupçonné qu’il y avait un nouvel engagement à la clé, jamais je n’aurais changé de forfait, vu que je voulais déjà partir de chez vous!

Rappel des faits

Début 99, je me retrouve seule, en pleine nuit, sur une route de cambrousse, avec, dans le fossé, une bagnole qui joue à la tortue et dessous un gars qui appelle sa femme d’une voix pâteuse. C’est moi qui avait découvert l’accident en rentrant du boulot et je me retrouve dans une nuit noire à tenter d’arrêter des voitures sans me faire écraser pour trouver un téléphone et si possible, un médecin. Comme premier témoin, je me retrouve bloquée plusieurs heures sur place sans pouvoir prévenir monsieur Monolecte, fou d’inquiétude. Le lendemain, je vais chez un ami revendeur prendre un abonnement de téléphonie mobile. Je suis alors chez CMC et en cas de problème, je vais voir mon pote. Tout se passe bien.
Quelques temps plus tard, changement de politique des opérateurs : Itinéris rapatrie ses clients acquis chez des revendeurs. Fini le service aux petits oignons de Frédéric, bonjour Itinéris. Mais je n’ai pas de soucis. Bonne cliente, je paie tous les mois mon abonnement par prélèvement et je ne consomme que le tiers de mon forfait.

Itinéris change de nom pour prendre celui d’un fruit de couleur orange. Je téléphone peu et je paie beaucoup.
Juillet 2002, je suis enceinte et j’aimerais équiper monsieur Monolecte d’une balise Argos. Or, mon opérateur propose un forfait partage qui me permet de faire tourner 2 téléphones sur mon abonnement. C’est absolument parfait pour moi. Je n’ai pas de raison de me méfier, c’est la première fois que j’entre en contact avec le service clients de la boîte. Je note que j’en prend pour 24 mois de plus, mais je m’en fous, je n’ai aucune raison de vouloir partir.
Sauf que le deuxième téléphone, impossible de le mettre en service. On fait plein de tests avec le service clients. Rien à faire. Et à la fin du mois, je me rend compte sur ma facture France Télécom, que quand tu as un problème, c’est toi qui paie, et très cher, l’appel. Au final, j’apprends en me rendant sur les forums qu’il s’agit de la nouvelle carte SIM qui est défectueuse. J’en demande une autre. L’opérateur renâcle. Je continue à payer un service non rendu. Le ton monte. On finit par me balancer au service contentieux :

  • Je vois madame Monolecte que vous êtes déjà une mauvaise payeuse…
  • … Quoi!!!!!
  • Il y a des incidents de paiement ces 4 derniers mois, va falloir baisser d’un ton avec nous…

(Là, j’ai choppé pour la première fois ma voix de Jugnot qui couine!)

  • Vous vous foutez de moi! Je paie depuis des années en prélèvement automatique et mes comptes sont TOUJOURS approvisionnés. C’est quoi ce cinéma, c’est des menaces ou quoi? C’est quoi ces méthodes de mafiosi? J’exige le changement de la carte SIM défectueuse ou je vous balance à la DGCCRF pour pratiques commerciales douteuses!

Finalement, les gnous ont fini par remplacer la carte SIM pourrite et Ô miracle, le téléphone de monsieur Monolecte a tout de suite fonctionné.
Les mois ont passé, ma fille est née, j’ai continué à payer rubis sur l’ongle et je n’ai plus pensé à eux.

Et en décembre 2003, c’est le drame!

Je suis dans mon espace client sur Internet, et là, connement, je commande un nouveau mobile et j’en reprend pour 24 mois.

Juillet 2005

Monsieur Monolecte décide de passer chez Télé2 Mobiles. Sans engagement. Sans téléphone. On se rend compte à l’occasion qu’entre une offre avec et sans téléphone, il y a 5 € d’écart pendant 24 mois. Plutôt cher pour un téléphone offert! Surtout qu’à la fin de l’engagement, on continue à payer plein pot, avec les 5€ en prime. Moi, j’arrive en fin de droit de chômage. Je suis en pleine création de boîte. J’ai besoin d’un mobile, mais il me faut comprimer les coûts! Je voudrais bien me tirer chez Télé2, bien moins cher, mais je suis coincée jusqu’en décembre chez les autres. J’appelle donc le service clients pour demander un forfait moins cher. Grossière erreur!

Changez de forfait en toute liberté

Ça, c’est ce qui s’affiche sur le site des autres agrumes. Mais en tout petit, on te dit que c’est de la liberté conditionnelle, puisque que les forfait promotionnels sont assortis d’un rallongement de peine de 12 mois. Moi, je veux juste prendre le plus petit forfait. C’est ce que j’explique au gars du service clients. Il me dit qu’il y a un forfait de 45 minutes à 18 €. Il ne me parle pas de tarif promotionnel ou d’engagement supplémentaire. Sinon, je n’aurais pas pris, vous pensez bien! Pour moi il s’agissait bien d’ajuster mon forfait à ma consommation, pas de souscrire à une nouvelle offre, rien d’autre. Et à aucun moment le nain au bout du fil n’a laissé entendre qu’il s’agissait d’un nouvel engagement.
Je découvre juste quelques temps plus tard sur l’espace client sur Internet que j’ai 30 SMS offerts pendant 3 mois et qu’après, ça sera plus cher. Je suis un peu énervée, parce que le gars n’avait pas présenté ça comme ça. Je n’envoie jamais de SMS, je décoche l’offre promotionnelle. Et j’ignore totalement que je viens d’en reprendre pour 12 mois.

Divorce à la sicilienne

Déjà que j’ai du me battre pour conserver l’usage de mon téléphone, pourtant officiellement à moi, déjà que régulièrement je me suis faite pipeautée par les sévices clients, cette espèce de rançon de 90€ me rend totalement folle. Je suis toujours au téléphone avec le gars payé pour se faire insulter par les clients floués, mais toujours dans la plus parfaite légalité!

  • Il est hors de question que je paie cette somme. Je n’ai jamais été mise au courant de la clause d’engagement de 12 mois sur une offre soit-disant promotionnelle! Je vais bloquer le prélèvement à la banque!
  • Faites, faites… vous verrez bien après…
  • Quoi, je verrai bien après? Qu’est-ce que je verrais bien après?
  • Vous avez raison. Ne payez pas. Vous verrez bien après…
  • Je verrai quoi? Les frais de recouvrement de mon impayé? Plus les pénalités de retard, plus le déplacement de l’huissier? C’est bien ça que vous êtes en train de suggérer?

Il faut bien dire ce qui est, même si la plupart des conseillers mentent comme des arracheurs de dents ou ne savent pas lire les dossiers clients, même si j’ai été plusieurs fois menacée à mots couverts, même si on m’a fourgué un service en évitant soigneusement de m’informer des clauses contraignantes assorties, je suis baisée. Parce que tout cela est légal. Parfaitement légal. Même les clauses abusives en tout petit en bas de la page sont légales, jusqu’à ce qu’une jurisprudence dise le contraire. Mais tant qu’il ne pourra y avoir d’action collective contre certaines officines titanesques qui brassent des milliards et ont certainement une armée d’avocats à demeure, prêts à achever le moindre récalcitrant, il faudra raquer!

Bref, comme dans beaucoup de divorces, je vais me faire plumer jusqu’au bout par la marque au nom de fruit et je ne saurais trop vous conseiller d’y réfléchir à deux fois avant de prendre le moindre engagement avec ce type de grande famille commerciale…

Si j’avais su, j’aurais rompu volontairement le contrat en juillet dernier. J’aurais alors payé certes l’amende forfaitaire de 90€, mais à raison et surtout, j’aurais économisé 8 mois d’abonnement à 18€, soit 144€. A méditer encore!

71 réponses
  1. Etheriel
    Etheriel dit :

    « Faites, faites… vous verrez bien après… »: ben justement, tu ne verras rien… Pour 90€, ils vont te menacer quelques mois des pires represailles, mais ne mettront jamais leurs menaces à exécution, les frais de procédures étant beaucoup plus elevés que ces malheureux 90€… Ce que tu risques, c’est l’inscription sur « le fichier des mauvais payeurs » des 3 gangsters de la telephonie mobile. Est-ce que c’est grave ? Non, pas vraiment: si l’envie te reprenait de t’abonner à l’un de ces gangsters, il te suffirait de mettre le telephone au nom de quelqu’un d’autre (ou choisir un abonnement à carte).
    Je suis contre ce genre de comportement, mais parfois, dans des situations où l’on est clairement trompé sur la marchandise (comme c’est le cas ici), je dois bien avouer que ca ne me generait pas trop de les enfumer de 90€…

    Répondre
  2. Paul TOTH
    Paul TOTH dit :

    argh ! bon ceci dit la prochaine fois rend toi dans une agence France Telecom pour appeler le service client orange…ça t’économisera la communication.

    Quand à moi j’ai des affreux doutes sur les suite de mon affaire…sur le site chronopost on peut voir que le colis est retourné chez Orange hier…et sur le site orange.fr je peux lire « Colis livré » ! … j’ai comme un doute sur le montant de ma prochaine facture le 6 mars prochain…suspens !

    Répondre
  3. orangette
    orangette dit :

    Bon courage chez Debitel 🙂

    Debitel n’est qu’un sous-traitant des 3 gros Orange, Bouygues, SFR.

    J’y suis restée quelques mois, le temps de me rendre compte que le calcul des temps de communication était complètement farfelu, comme par hasard, j’étais tout le temps en dépassement… jusqu’à ce que je comprenne que Debitel faisait passer le mois suivant la ou les dernière(s) communication(s).

    J’ai résilié par LR + AR. Debitel me demandait quelques dizaines d’€ jusqu’à la fin du contrat… il attend encore (3 ans après)

    Je me suis résolue à retourner chez Orange… et je vais dans une boutique FT quand j’ai un problème

    Répondre
  4. Paul TOTH
    Paul TOTH dit :

    Ah oui, en fait suite à la proposition de parrainage d’Agnès j’ai regardé les tarifs debitel, et bien si tu rajoutes le report des minutes tu retombes sur les tarifs du mini forfait bouygues 😀

    14,90€ + 3€ = 17,90€ 😀

    Répondre
  5. el ryu
    el ryu dit :

    J’ai vou lu changer de forfait dernièrement et alors que je suis client depuis 8 ans j’ai du en reprendre pour 24 mois ! Moi j’appelle ça de la vente forcée. Liguons nous, faisons un procès !

    Répondre
  6. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Pour l’instant, les procés collectifs sont interdits en France. Et c’est bien comme ça certains prospèrent sur des ambigüités plutôt recherchées.
    Capture d’écran (moi j’ai rajouté les trucs en vert) du site portail de mon ex-opérateur, prise hier.

    L’argument de vente principal, c’est bien la liberté de changer à volonté et en petit en bas, en gris, il est dit, sans préciser que, parfois, on n’est pas si libre que ça.
    Ce qui est fort, c’est que grâce à l’astérisque, on sort du cadre de la publicité mensongère, mais le moins qu’on puisse dire, c’est qu’entre le discours marketing et la réalité, il y a une marge qui a de quoi induire en erreur!

    Répondre
  7. hobo
    hobo dit :

    bjr,

    Il n’y a pas une adresse mel de mediateur, ou autre pour exprimer notre « mecontentement » collectivement? seul le collectif peut faire avancer dans ce genre de situation?!!

    en diffusant la page(?) en lien sur des forums et portails cela peut occuper quelques internautes pas mecontents de rouspéter sur les pratiques tordues de Orange and Co?

    bon courage et remplaçons « Orange par Citron!! »

    Répondre
  8. hobo
    hobo dit :

    re-bjr,

    autre idée, si vous mettez les ref de votre facture, on peut peut etre passer chez « Citron » ou envoyer un cheque de cinq euros, ou un mandat de deux? trois euros? (ou en espèce? c’est possible dans une agence?) ils refuseront? ils devront faire travailler leurs ordinateurs?

    cela peut faire une contre pub????
    Répondre
  9. hobo
    hobo dit :

    rere bjr!

    peut etre pourriez vous « soumettre » votre article sur Agoravox ( bon…le pire y cotoit le pas trop bon à mon gout….) mais coté « exposition » cela cartonne à mon avis…..

    « tous avec Mâm Agnès!!! »

    Répondre
  10. yenayer
    yenayer dit :

    Vive la vie sans portable ..:-) Je sais que pour bcp le portable c’est important soit pour des raisons professionnelles ou familiales. Mais je dois dire que deouis que j’ai un contentieux avec SFR , qu’ils ont coupé ma ligne en réclamant une somme que j’avais patiemment payé, je n’ai plus de portable. Au bout de 3 mois je vivais très bien sans. Et cela fait 3 ans que ça dure d’autant plus qu’ils m’embêtent plus avec la soit-disant facture non-payée. Allez, je vous fais une confidence, c’ets vrai que quelques fois envoyer un SMS facilite bcp les choses et ça évite certains désagréments. :-).

    Répondre
  11. Lam
    Lam dit :

    Malheureusement, ce sont des sociologues qui sont a l’origine de tout ca (systeme de facturation)… Nous pauvres utilisateurs du portable formons une societe qui n’a pas encore revel’e toute ses entrailles. Le systeme de facturation choisi est tres embryobnnaire et ils doivent surement avoir besoin d’aide. voir par exemple http://www.liafa.jussieu.fr/~grigri/ecole/Slides/Cardon.ppt.

    Malheureusement, je pense que la derniere phrase de ce post resume la plus sage des decisions que la plupart d’entre nous devront choisir en cas de conflit avec leur operateur.

    Répondre
  12. Claudius
    Claudius dit :

    C’est justement pour cela que, malgré le côté indéniablement pratique du « portable » je me refuse à contracter chez l’un de ces trois faisans. Sachant qu’ils s’entendent entre eux comme larrons en foire pour plumer le gogo, je préfère me passer de leurs services, renoncer à cette facilité de communication, pour attendre qu’un ou plusieurs opérateurs plus honnêtes entrent sur le marché ou que la profession, poussée par les associations de consommateurs se moralise.

    Répondre
  13. MccMcRc
    MccMcRc dit :

    mais n’avez-vous pas compris votre bonheur? vous avez presque deviné!: tous les gros cons menteurs sont maintenant faciles à situer: ils se trouvent chez Orange! et ils sont payés des nêfles en plus! alors que les gens bien, ceux qui ne savent pas lire leurs contrats, qui voudraient qu’on leur mâche tout avant qu’ils ne commencent à mastiquer, qui ne souhaitent que des droits au lieu de devoirs…eh bien ils sont sur le blog de monolecte!!

    Répondre
  14. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Déjà, une chose importante à comprendre : a priori, les rois du pipeau ne sont pas des salariés des agrumes and co. La plupart du temps, il s’agit de salariés de plates-formes téléphoniques sous-traitantes. Les gars savent ce qu’il y a sur la fiche client sur l’ordi, ils appliquent les directives données par le client. Je ne sais pas ce qu’elles sont, je suppose qu’eux seuls le savent. Mais on sent bien qu’ils ont des contraintes en temps de passation et qu’ils n’ont souvent pas la moindre idées de quelles offres vous pouvez bien leur parler. On sent bien aussi que des concepts comme le client-roi ou le client a toujours raison ne sont pas à l’ordre du jour. On se fait les griffes sur le nombre et d’un côté comme de l’autre du bigophone, il n’y a personne d’irremplaçable… Une seule logique : comprimer les coûts, optimiser les profits, si le client n’est pas content ou a un problème, vous devez en prorité tenter de lui fourguer un nuiveau service dont vous avez la liste, là!
    Et comme je l’ai déjà écrit à plusieurs reprises ici, ceci n’est pas que le fait des marchands de pulpe téléphonique. La maltraitance du client semble être la norme dans le monde joyeux de la concurrence libre et parfaite… entre consommateurs!

    Répondre
  15. ko
    ko dit :

    salut à toutes et tous

    chère agnès, même « conseil » que déjà lu plus haut dans les com’s : bien qu’il en coûte aux honnêtes gens que nous sommes pour la plupart, dans ces cas-là et face à la plus totale mauvaise foi des machines infernales, il ne faut surtout pas payer, surtout pas…

    pour des sommes, à leur échelle, minimes, ils vont effectivement menacer quelque temps, mais au bout du compte, leur impéritie, leur incompétence les trahiront, et face à la détermination du client, pour une fois pas le cochon de payeur, ils vont lâcher prise…

    j’ai ainsi fait reculer l’opérateur bétonneur, voilà trois ans, et suis depuis cliente chez un de ses concurrents. j’étais de totale bonne foi, et eux, à côté de la plaque. lorsque le service contentieux a fait preuve de velléités procéduriales sérieuses, je me suis fendue d’un (énième…) courrier AR avec copie en PJ des précédents, mais celui-ci mentionnant simplement ma prise de contact avec une association de défense des consommateurs… et, ô miracle, j’ai reçu dans les 15 jours une lettre réglant parfaitement bien le problème ! alors oui, il faut être pugnace (mais tu l’es, chère agnès), et perdre un temps précieux en énergie et courriers déterminés, mais au bout du compte attend la satisfaction d’avoir fait prévaloir le bon droit, et cela, ça n’a vraiment pas de prix…

    Répondre
  16. BlueTak
    BlueTak dit :

    Moi j’en ai eu une bien bonne. Je passe pour le fixe à Onetel. Je reçois une lettre de regrets éternels de France Télécom. Puis deux mois plus tard la facture (pour l’abonnement pensai-je) mais pour un forfait 5 heures que je n’avais pas expressément résilié. Je vais à la boutique France Télécom. La dame me dit : « Comment voulez-vous que nous sachions si vous ne nous avertissez pas ? » J’ai donc fait un large sourire de chat du cheshire et je suis parti sans même rien dire. France Télécom doit avoir trop de clients. Elle tient à écoeurer définitivement ceux qui s’en vont.

    Répondre
  17. Argasm
    Argasm dit :

    Je confirme, en tant que téléconseiller, il y a des contraintes de temps, en particulier s’il s’agit d’un sous traitant. Plus il recoi d’appels, plus il recois d’argent de sont client.

    Répondre
  18. jcd
    jcd dit :

    Besoin vraiment d’être en contact permanent avec un réseau téléphonique ? Besoin vrament d’encourager 1° la consommation futile de l’espace radio-électrique ; 2° la recherche de profit maximum pour les actionnaires de ces boîtes ; 3° le pillage de l’Afrique centrale et la guerre pour la main-mise sur le coltan ? Et avant le téléphone mobile, vivait-on si mal, si déconnecté ? Et je ne parle pas de cette société autistique où dans les lieux publics il ne reste que des gens manipulant leurs petites boîtes et signalant patiemment à d’autres généralement le lieu où ils sont et parfois leur peines de coeur.

    Répondre
  19. ko
    ko dit :

    ça c’est sûr, sans portable, pas de risque d’embrouille… mais dans certaines situations (nomadisme choisi ou subi, problèmes avec l’opérateur historique fixe, refus de s’inféoder au sus-dit, nécessité professionnelle et / ou personnelle…), il faut bien hélas en passer par là… oui-oui, nous avons bien vécu sans, certes… mais pourquoi se passer de l’aspect utilitariste, hein ? du moment qu’on peut limiter les dégâts… puis, dites, les non-téléphoniquement-mobiles, vous avez bien le net, nan ? quel type d’abonnement ?

    Répondre
  20. captain iglo
    captain iglo dit :

    propose leur un reglement en 90 fois 1 euro puisqu il te prenne pour une mauvaise payeuse. Ils seront obliges d accepter et ca va les emmerder. Ne joins pas le 1 er versement et attends leur reponse

    Répondre
  21. Paul TOTH
    Paul TOTH dit :

    mais c’est quoi ces moralistes à 2 balles ?!

    oui on peut vivre sans portable, sans internet, sans baladeur MP3, sans télé, sans DVD, et sans eau courante aussi, sans électricité nucléaire, sans faire ses courses à Auchan, sans voiture, sans papier, sans emploi, sans compromis. Mais là n’est pas la question !

    C’est pas parcequ’on décide d’utiliser la téléphonie mobile qu’on doit accepter n’importe quoi ! Faudrait avoir des excuses valables pour utiliser un téléphone maintenant ?

    « Ah mais oui monsieur, vous pouvez prendre un portable, mais faut savoir qu’on va vous prendre pour un con, vous feriez mieux d’aller acheter du jambon de ferme à la boucherie du coin ! »

    Et bien non, je ne suis pas d’accord, si je veux un portable, que ce soit pour emmerder l’afrique centrale ou pour une plus noble cause, je dois pouvoir le faire ET le défaire ! Le consommateur est peut-être un gros con, je suis peut-être un gros con, mais ça ne donne pas tous les droits aux opérateurs ! Faut arrêter de culpabiliser le consommateur !

    Nanmého !

    Répondre
  22. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Comme tous les clients des opérateurs de téléphonie, je suis en prélèvement automatique. Donc, sur leur pneumatique, ils m’annonçaient juste le jour où ils allaient se servir sur mon compte. Quand j’ai dit que j’allais bloquer le prélèvement, je bluffais pas mal. Parce qu’en fait, pour pouvoir le faire, mon banquier va me braquer de 13 € 🙁

    Répondre
  23. Actustragicus
    Actustragicus dit :

    Je ne suis pas juriste, mais un engagement de 12 mois sur la simple foi d’un coup de fil, est-ce bien légal ? ou tout du moins valable ? Y a-t-il eu confirmation écrite ? Et même si la procédure est prévue dans les CGV, n’y aurait-il pas là une clause abusive ?

    Répondre
  24. ordinaire
    ordinaire dit :

    Ne voius en faites pas. Il y a maintenant quatre ans, j’ai résilié un abonnement au bout des douze mois d’esclavage réglemantaires chez Orange, vu que ça ne faisait jamais que deux mois que mon mobile ne marchait plus. J’ai eu bien sûr pour dans les 120 balles de frais à ma banque pour faire interrompre le prélèvement automatique. Bien m’en a pris, le mois suivant je recevais un courrier m’enjoignant de continuer à payer. Renseignement pris auprès du service client qui fait exploser les factures téléphoniques, j’avais soi-disant signé pour deux ans, ce que personne ne m’avais dit évidemment. Ayant consulté le contrat, je suis tombé sur une ligne intitulée « privilège 24 mois », dont la signification, même après avoir épluché les lignes en petits caractères, n’était précisée nulle part. J’ai donc laissé courir, et depuis, je reçois de temps à autre un courrier menaçant d’un organisme de recouvrement qui m’informe que si je ne paye pas ma dette sous huit jours, »dernier avis avant saisie » et tout ça, les huissiers puis le tribunal de mon domicile me feront tout plein d’ennuis. Précision intéressante, aucune de ces missives n’était recommandée. Aucune. Leur valeur juridique est donc voisine de zéro. Ce qui donne une idée au passage de la conviction qu’ils ont dêtre dans leur bon droit. Est-il utile de préciser que je n’ai jamais payé, et qu’aucun huissier ne s’est présenté à mon domicile, et que les magistrats ne m’ont pas non plus cherché noise. J’ai récemment racheté un portable sans abonnement avec une carte. Chez Orange d’ailleurs. C’est la tranquillité absolue. Pas d’abonnement, pas de prélèvement, pas de courriers menaçaants, j’ai payé mon téléphone 39 euros et il marche très bien. Et tout compte fait, ça me coûte même moins cher que le forfait ! Pour résumer, je serais tenté de vous conseiller de laisser courir. Tant que vous n’avez reçu aucun courrier recommandé, vous n’avez rien reçu, et vous n’avez rien à payer.

    Répondre
  25. Eowin
    Eowin dit :

    Pour info il semble que l’oraganisation UFC Que Choisir soit la bonne solution pour entreprendre une action, en plus ils ont justement en ce moment les trois opérateurs de téléphonie dans le colimateur donc ils seraient ravis d’avoir un cas de plus. Je suis abonnée à leur journal et et il semble bien qu’ils démèlent pas mal d’embrouilles, ils ont les avocats pour cela, le seul inconvénient c’est qu’il faut prendre une cotisation ou un abonnement mais vu ce que je peux lire dans les revues il y a des choses qui sont bonnes à savoir pour ne pas mourir consommateur idiot. bonne chance

    Répondre
  26. Oignon
    Oignon dit :

    Pour info, Wanadoo et Free viennent de se faire allumer pour présence de clauses abusives dans leurs contrats. Cela vaut le coup de se pencher sur les détails des jugements, parce que si les clauses concernant la durée d’engagement ou les conditions de résiliation ont été censurées par le juge concernant l’internet, alors il y a fort à parier qu’il en ira de même pour la téléphonie. Amis consommateurs, l’heure de la révolte a sonné. Pour se débarasser du problème des 90 euros, un petit courrier bien écrit visant ces nouvelles jurisprudences pourrait être efficace, non ? le lien : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-651865,36-745075@51-740252,0.html

    Répondre
  27. Le Yéti
    Le Yéti dit :

    Une première chose est sûre : comme il est dit plus haut, le soutien d’une association de consommateurs (UFC Que Choisir ou autres) se révèle toujours très utile, sinon incontournable, dans le cas d’exemple que nous présente Agnès. Je précise que l’adhésion annuelle (26 €/an) est minime et que l’on peut ensuite alerter l’association « soeur » sur autant de sujets que l’on veut : problème de banque, de locataire/propriétaire… Pour ma part, je ne m’en prive pas et n’ai jamais eu à regretter mon « investissement ». NB: je ne suis « actionnaire » d’aucune association.

    Une seconde chose mérite d’être signalée : les associations de consommateurs restent toujours (et c’est normal) dans le cadre de la stricte légalité. Précisons, pour les néophytes, que les lois ne sont jamais aussi définitivement fixées qu’on voudrait nous le faire croire. Elles évoluent au gré des jurisprudences qui dépendent de l’interprétation des juges. Mais il n’en demeure pas moins que les lois sont écrites par ceux qui ont le pouvoir. Et que les « puissants » d’aujourd’hui n’ont guère mes faveurs ! En conscience, je me réserve le droit de recourir à la « désobéisssance civique » en cas de litige. Et je sais que dans le cas d’espèce présenté par Agnès, JE NE PAIERAIS PAS (ce que j’ai fait plusieurs fois, par exemple, il y a 5 ans, avec un fournisseur d’accès, Club-Internet, qui depuis a abandonné son harcèlement).

    Répondre
  28. Holala
    Holala dit :

    Quand on est con(ne), on est con, comme chantait Brassens… Parce que personne ne sait qu’un contrat, ça se lit avant de se signer, d’autant plus s’il semble profitable, surtout de nos jours. Mais: Quand on est con(ne), on est con… Désolé de cette franchise.

    Répondre
  29. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    La plupart des modifications d’options et de forfait se font sans rien signer… Quand j’ai pris le forfait « partagé » ou quand j’ai changé de mobile, il était clairement spécifié que j’avais un engagement de durée avec : j’ai pu donc décider en étant suffisament informée.
    Ce que je souligne, c’est que l’Agrume communique abondamment sur la liberté d’ajuster son forfait, de la facilité à le faire par Internet ou téléphone, en se faisant très discret sur les clauses contraignantes. A aucun moment le service clients n’a laissé entendre que je reprenais un engagement. Au mieux, il s’agit du’une tromperie par omission!

    Répondre
  30. jcd
    jcd dit :

    Alala, le consommateur bousculé perd toute mesure. Et oui, ces multinationales qui vendent de la téléphonie se foutent totalement du consommateur. qu’il consomme et qu’il paie. Voilà. Qu’il faille se défendre, certes. Et fort, encore d’accord.

    Mais faut-il vraiment tendre le cou sous la guillotine ?

    Est-il interdit de poser la question de ce qui passe à l’autre bout de la chaîne qui aboutit au consommateur : du côté de la production, des usines (fabriquer un GSM, c’est sale et ça pollue), de la guerre en Afrique autour du Coltan (lisez les comptes rendus et les rapports du Sénat belge et des assemblées parlementaires françaises sur les guerres sales de l’Afrique centrale) ? Certains s’émeuvent à bon droit des risques inconsidérés que nous faisons courir à la société en autorisant les OGM, ne peut-on réfléchir à ce qu’il en est de la surexploitation (quasi invisible) du spectre radio-électrique ? Un mobile peut, c’est vrai incidemment sauver une vie ici ou là, cela justifie-t-il son utilisation quotidienne et surtout l’irradiation permanente du territoire et des gens qui y habitent ? Les bipeurs ne servaient-ils pas ce dessein à moindre coût sanitaire ? Et oui, je suis branché sur le net. J’ai même une connexion ADSL. Elle n’émet des radiations comme toutes les lignes téléphoniques que sur quelques millimètres autour du fil (et encore avec une puissance ridicaul) ça ne se compare pas avec les émissions d’un GSM ou d’une antenne. Je ne suis pas un vieux dinosaures. mais je n’ai pas de voiture, c’est volontaire. J’habite en ville, c’est volontaire. Je téléphone avec ine ligne fixe, c’est volontaire. (grâce au GSM, je ne trouve plus de cabine téléphonique publique par contre. Merci pour ceux qui n’ont pas leur joujou)
    Mais j’ai un ordi personnel depuis 1980, il m’arrive de regarder la télévision chez moi. Je n’ai pas de four à micro-ondes. Je pense que le progrès technique peut servir l’humanité mais pas n’importe quoi n’importe comment.

    __Mais surtout je ne veux pas que ce soit des multinationales assoiffées de profit qui me dise ce qu’est le progrès technologique.

    Le GSM et les OGM n’en sont pas. Les centrale nucléaires non plus.__

    Et basta.

    Répondre
  31. girard
    girard dit :

    Opérateurs historiques du mobile : l’occasion fait les larrons…

    C’est sûre, quand on conclut un contrat commercial avec un opérateur téléphonique, il est utile, nécessaire et prudent de lire toutes les lignes du dossier (…) Mais qui prend le temps, dans une petite boutique, où tout est agencé pour vous pousser…

    Répondre
  32. Holala
    Holala dit :

    Agnès,

    Tu as signé ou tu n’as pas signé? Si tu n’as pas signé, cool, la justice sera pour toi (mais tu n’aurais JAMAIS dû répondre à un appel téléphonique, souvent fait par des sociétés privées payées au placement… Naïve, va!). Le pognon, le pognon! Comme toi, tu veux en dépenser le moins possible pour le plus de services, de l’autre côté, on en dépense le moins pour en récolter le plus… C’est ça la société actuelle, et PAF! Il serait temps, pour NOUS TOUS, de revenir sur terre, mais je rêve.

    Répondre
  33. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Je pense avoir été claire dans mon billet. Me retrouvant avec plus de 30€ pour 2h de com’, moi qui consomme en moyenne moins d’une heure par mois, j’ai appelé le service client pour demander à avoir le plus petit forfait possible. Dans la mesure où le pamplemousse foncé chante qu’on est libre de changer de forfait comme on veut, je ne me suis pas méfiée… pourtant, je suis quelqu’un de très méfiant. Si le mec avait précisé qu’il fallait signer 12 mois de plus, j’aurais dit : tant pis. Non, non, tout allait bien, on vous bascule et enjoy your phone! Point! Pas d’offre promo de mes c…..s, pas d’engagement, un simple changement de forfait.
    C’est bien sûr de ma faute : il faut systématiquement partir du principe que ton opérateur te pipeaute et tente de t’arnaquer. Ce qui est une posture hallucinante, quand même, non?

    Répondre
  34. Holala
    Holala dit :

    Oui: « il faut systématiquement partir du principe que ton opérateur te pipeaute et tente de t’arnaquer. Ce qui est une posture hallucinante, quand même, non? »

    Mais, enfin, ce n’est pas un scoop?!!

    Moi, Grand Gourou, je vais même annoncer à la face du monde une nouvelle fracassante: TOUS les marchands sont des arnaqueurs en puissance, sinon à priori.

    Boum! La foudre vient de tomber… Oh ben alors, le monde c’est pas comme on me l’avait dit? NAN! Le père Noël, IL N’EXISTE PAS; merde à tes parents.. héhé!

    Ciao bambina!

    Répondre
  35. Holala
    Holala dit :

    (suite) Et ouvre l’oeil!

    Regarde la mesange, quand elle picore une boule de graisse avec des graines: elle ne cesse de surveiller ses alentours. Agnès, sois comme cette mésange; nous sommes tous des mésanges!

    Amitiés et méfiance!

    Répondre
  36. Philou le filou
    Philou le filou dit :

    « il faut systématiquement partir du principe que ton opérateur te pipeaute et tente de t’arnaquer. Ce qui est une posture hallucinante, quand même, non? »

    Ben non !

    La preuve ? Nos compatriotes, paraît-il, mangeraient ces jours-ci moins de volailles. Pourtant, Chichi lui-même a dit qu’il ne fallait pas s’inquiéter. Alors, nos compatriotes sont cons ? Ben non ! Nuage de Tchernobyl qui s’arrête à la frontière, vache folle, sang contaminé, voire députés qui s’auto-amnistient dans l’affaire du financement des partis, traité constit’…

    En qui avoir confiance ?

    Moi-même, j’ai eu droit à des arnaques de Ouaouatoutou et de Nonosse.

    Moralité (si je puis dire) : on te le met avec un grand sourire, mais ça fait mal quand tu le retires.

    On apprend. Et on retient.

    Répondre
  37. Fred
    Fred dit :

    Agnès > C’est bien sûr de ma faute : il faut systématiquement partir du principe que ton opérateur te pipeaute et tente de t’arnaquer. Ce qui est une posture hallucinante, quand même, non?

    « Ce n’est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière et du boulanger que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu’ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme ; et ce n’est jamais de nos besoins que nous leur parlons, c’est toujours de leur avantage. » (Adam Smith)

    Répondre
  38. gandhi
    gandhi dit :

    J’apprends sur ce site que les commercants ne seraient pas des altruistes! J’avoue mon étonnement. Il semblerait aussi que la publicité ne soit pas un mode d’informatio crédible. Cela va à contre courant de ce que j’entends d’habitude et de ce qu’il me faut croire pour exister ici-bas. Le marché, le commerce sont les fondements de la démocratie et de la liberté, tout le monde sait cela. Votre site semble donc être un repaire de dangereux gauchistes. Tout ceci est scandaleux. J’en appelle au civisme et au sens des responsabilités de chacun pour cesser cette ridicule campagne de dénigrement des méthodes de marketing et des principes fondamentaux qui régissent le commerce.

    Répondre
  39. PPG
    PPG dit :

    Bonjour,

    tout à fait M Gandhi et dailleurs Montesquieu l’a dit mieux que moi : « c’est presque une regle generale, partout ou il y a des moeurs douces il y a du commerce, et partout ou il ya du commerce il y a des moeurs douces  » autre temps autres moeurs, dans l’esprit je suis d’accord les bataillons de vendeurs de ces organisations ont l’esprit « commercant » et font leur travail, maintenant je ne crois pas que les generaux de ces groupes raisonne nt de la même façon, mon dernier post sur l’affaires des ententes entre opérateurs est un exemple concret. :-). Pour ma part j’en appellerais à la responsabilité de chacun, quitte à se faire aider si on a peur de se faire avoir, d’avoir en conscience qu il faut rester vigilent quand on conclue des contrats avec ces géants,qui n’est ce pas, ont d’ores et déjà prévu un maximum de parades, (plus cest grand plus c’est structuré, plus c’est organisé). c’est ça il me semble l’autonomie.

    Bonne journée.

    Répondre
  40. grisette
    grisette dit :

    bonjour,
    il y a un excellent article dans « que choisir » du mois de Mars sur les abonnements telephonies et FAI.

    Avez vous accepté et signé les conditions générales du nouveau contrat?
    Car sans conditions générales acceptées et signées, il n’y a pas de contrat.

    sinon un lien a adapter au telephone:
    http://www.quechoisir.org/

    http://www.quechoisir.org/

    « En cas d’abonnement imposé illégalement, la victime ne doit surtout pas payer ce qui lui est réclamé, recommande l’association. Au contraire, elle doit demander par courrier recommandé à l’opérateur, en conservant un double de la lettre, de fournir la preuve de son consentement. Si un faux lui est envoyé, il ne lui reste plus qu’à mettre en demeure l’opérateur d’annuler sa procédure de recouvrement, et à demander la résiliation sans frais de l’abonnement, quitte à le menacer d’une plainte au pénal pour faux en écriture. extrait de : http://rss.zdnet.fr/

    Répondre
  41. manu25
    manu25 dit :

    Sans contrat, y a pas de téléphone. Donc évitez de vous déplacer. Plainte au pénal ce qui sous entends un avocat à 4000 € la prestat., pour une facture de 150€ version haute, le jeu n’en vaut pas la chandelle et ils le savent que trop bien… Et puis le passage de la plainte auprès du proc. peut être déboutée. Con somer, con sonné.

    Répondre
  42. RastaPopoulos
    RastaPopoulos dit :

    Et au lieu de chouiner tous, si vous arrêtiez d’utiliser des instruments totalement inutiles dans la plupart des cas, qui ont été imposés à force de marketing et de « mais voyons on ne refuse pas le progrès‘ « … Des instruments qui sont extrêmements polluants, qui détruise la faune et la flore de la où ils sont produits déjà (vallée du grésivaudan autour de grenoble) mais aussi là où les matières premières du téléphone sont extraites (en afrique). Et le pire c’est qu’en Afrique tout ceci provoque aussi des guerres civiles car il y a des combats entre grandes puissances pour s’approprier les mines de matières premières.

    Si vous rajoutez à celà que toutes les études non-financées par les opérateurs ont montré que les ondes des téléphones – et pire les ondes des antennes relais surtout !! – sont extrêmements nocives pour la santé, il ne reste plus qu’une solution : jeter votre machine pourrie et saboter les antennes relais. Annexe : « Le portable, gadget de destruction massive » http://pmo.erreur404.org/Portable.htm

    Et en exclu le nouveau slogan qui va, je le sens, devenir de plus en plus à la mode : Le luddisme, c’est ludique !!

    Répondre
  43. Marshall
    Marshall dit :

    « c’est presque une regle generale, partout ou il y a des moeurs douces il y a du commerce, et partout ou il ya du commerce il y a des moeurs douces « 

    Montesquieu avait pas visité wall street. Le commerce du reich était florissant en 33-40…Mussolini aimait le commerce. Halliburton et Dyncorps révent que de ca en Afghanistan et en Irak…

    Donnez moi deux phrases de n’importe qui et je le ferais pendre, disait un autre humaniste…Va falloir trouver mieux pour défendre la « liberté du commerce »…

    Y’a celle là, por ejemplo: « entre le maitre et l’esclave, entre le riche et le pauvre, c’est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit »…

    Mais surtout, j’aime beaucoup le discours expliquant que le « consommateur » est assez intelligent pour comprendre le monde qui l’entoure, pour appréhender sereinement les règles de l’endettement ménager, pour faire la part du rêve et de la réalité dans les messages publicitaires, enfin pour faire « jouer » la sacro sainte concurrence dont les opérateurs de téléphone (justement) nous ont montré combien elle était respectable…

    les mêmes nous expliquent qu’une fois devenu citoyen, ledit consommateur ne devrait pas être consulté dans des referendums populaires, compte tenu de son inexpérience et de son incapacité à comprendre le même monde, les mêmes règles, mais transposées cette fois ci à la liberté tout court, au droit…

    Un consommateur est assez intelligent pour ce qu’on veut de lui, et devient rapidement un incapable dès qu’il s’agit de son propre destin, de ses droits et de son gouvernement.

    C’est bien la règle du « fascisme du marché »: tout dans le marché, rien hors du marché, rien contre le marché »

    Montesquieu en était pas encore à imaginer un tel totalitarisme. Les « liberaux » de l’époque se battaient contre l’absolutisme royal et le droit divin. Aujourd’hui, ceux qui utilisent à leur compte cette appellation défendent l’abolutisme économique et financier.

    Répondre
  44. Syntax Error
    Syntax Error dit :

    Aujourd’hui est une grand jour !

    Non seulement j’ai tué dans l’oeuf la grippe qui me picorait le bas du dos hier soir…mais en plus je viens de recevoir un SMS d’Orange m’informant que ma commande est enfin annulée ! C’est probablement suite à mon …

    Répondre
  45. PPG
    PPG dit :

    > marschall, de l’orange, vous passez au rouge. cependant, c’est votre réponse passionnelle et emotionnelle, je la respecte. je le dit dans mon coms autre temps autre moeurs. j’exprime mon opinion sans agressivité, de façon « assertive » comme dise les pro de la com. et Montesquieu c’est sympathique, meme si sa date de l’age de glace… il garde une bonne analyse sociologique.

    Maintenant, si vous aimez bien mon discours, j’en suis ravi. Au moins une personne responsable, soyons optimiste, sa va faire tâche d’huile.

    (j’ai pas dit de connerie (?), Agnès, … )

    Répondre
  46. lefacteur
    lefacteur dit :

    Quand je pense qu’il y a quelques années ma femme et moi avions eu toutes les peines du monde à arrêter un abonnement chez SFR (faute de s’en servir), alors que quelques mois plus tard cet abonnement valait de l’or … (soir et week ends gratuit). Ces couillons de SFR ont usé à l’époque de tout l’arsenal possible pour que nous gardions notre abonnement, alors que juste après ils procédaient illégalement au changement unilatéral des abonnements de ceux qui les avaient gardés. En tout cas j’aimerais pas être dans la peau des types qui décident de ces stratégies commerciales de voyous. Comment peuvent ils se regarder dans la glace ou apprendre le sens des valeurs à leurs enfants ? Quel monde ils leur bâtissent ? Pareil que le gouvernement qui avait juré craché par terre que jamais il privatiserait GDF. Je pense effectivement qu’il faut agir collectivement pour COMBATTRE ces agissements qui nous pourrissent notre monde. Association de consommateurs + syndicat + parti politique. Allons y !

    Pierre

    Répondre
  47. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Alea jacta est : les dès en sont jetés. J’ai décidé que j’avais assez de moulins à vent à m’occuper comme cela, et comme bien des petits commerçants du little italy d’Hollywood, je vais acheter ma tranquilité. Je sais que fondamentalement, j’ai raison, mais je sais aussi que je n’ai plus de temps à perdre en conneries. Ces 90€ risquent de me coûter un max en énergie et en équilibre nerveux, autant d’énergie que je préfère consacrer à des choses intéressantes, comme mon activité, ma famille, mes autres combats. Déjà, ils commenceraient par me coûter 13 € de frais d’opposition… pour commencer. Plus la guerre d’usure, les courriers à répétitions, l’abonnement à UFC que choisir, alors que je crois plus à l’union des citoyens à celle des consommateurs…
    C’est d’ailleurs la stratégie des escrocs : faire des petits coups, sur des petites sommes, pour qu’il soit plus rentable pour la victime de perdre son blé que de chercher à le récupérer. Ou aussi, comme le raconte si bien ce cher maître Eolas, comme les victimes de peines courtes infligées en comparution immédiate, même sans preuves tangibles, qui ont plus intérêt à la fermer et à rester en taule, même à tord, qu’à l’ouvrir, demander un appel qui, même s’il reconnait leur innocence au final, leur aura probablement coûté un prolongement de l’emprisonnement…
    Des fois, on s’en fout d’avoir raison…

    Répondre
  48. MOSQUITO
    MOSQUITO dit :

    Votre pire ennemi est vous même. Le téléphone est devenu plus important que de bouffer. Tous les jours on voit des gens téléphoner pour ne rien dire et après il se pleine que ça coûte de l’argent. Le problème ne vient pas des opérateurs, il provient de gens qui s’en servent. Probléme d’entente ? Pendant 50 ans France Télécom nous à racketter et personne ne disait rien maintenant les coût sont moindre même les gamin ont des téléphones et on gueule ….. nous sommes vriament des Français!

    Répondre
  49. jcd
    jcd dit :

    RastaPopoulos a raison. mille fois raison. Voir mon envoi précédent. Il est remarquable aussi que les partisans du « mobile » réagissent exactement comme les fumeurs de tabac : « je ne veux pas savoir » et « c’est ma liberté ».
    Fermez les yeux. Respirez. Profondément. Eteignez le mobile. Réfléchissez (si ! si ! il vous reste des neurones connectés malgré tout). et voilà les questions à méditer : « Conservez-vous la foi dans les études unilatérales des fabricants qui disent que c’est absolument inoffensif ? » »Sans demander de contre expertise ?  » « Comme pour les OGM ?  » « Comme pour le tabac, jusqu’il y a peu ? « 

    Allez, rallumez le mobile, payez votre écot aux multinationales, et puis, n’hésitez plus, allumez votre clope, ça aide et c’est « sans danger » !

    Et puis les Africains se battront pour le Coltan, n’ayez crainte, et de toute manière c’est si loin ces guerres !

    Répondre
  50. bande.passante
    bande.passante dit :

    après qq années de SFRisation j’ai laché ces voleurs (et ce ne sont pas pires… et tout s’est très correctement passé avec eux) pour un an d’abstinence (merci les mail et le wifi gratos un peu partout dans paname !) au printemps dernier, rebelotte, ‘besoin’ d’un 06 pour le « taf » et la vie quotidienne là j’ai opté pour un mvno : Breizh mobile c’est cher quand on s’en sert et mieux vaut être adepte du sms mais je suis toujours joignable pour une somme très modique, et surtout, sans abonnement… je crois que la france est au stade … monoléchose dans le domaine : communications très chères et contrats aux clauses délirantes parfois, je regrete la période « sans » o on est LA sans 06 du groupe, celle qu’on prévient avec égards un peu plus en avance, la chieuse aussi mais ça, j’ai l’habitude ;o)

    Répondre
  51. amaryllis
    amaryllis dit :

    salut actuellement je suis chez orange, j’ai eu plusieurs impayés, honnetement faute d’argent…. je me retrouve avec une facture de 450 euros ( mes impayes + la totalité de mon engagement )puisqu’il ont decide de me virer de chez eux!!! d’ailleurs j’en suis bien contente! question quelqu’un serait suseptile de me renseigner sur la suite , je les appelé car je ne comprenais pas leur facture , il m’ont repondu que je n’avais qu’a telephoner au service contentieux hors aujourd’hui samedi il sont fermé et je, m’inquiete bcp je tiens a leur payés leur facture mais en 3 fois mais j’ai peur quand meme … si vous avez eu aussi cette mauvaises experience merci de me repondre bises

    Répondre
  52. mom
    mom dit :

    jai un prob un peu com Mme Maillard mais avec bouygues qui me facture des heures de téléphonies a lors que ma ligne est coupé et me facture un 2ieme appareil alors que je ne me ser de lus aucun des 2 que faire

    Répondre
  53. Max
    Max dit :

    Bonjour a tous

    Quelqu’un ici pourai surement me renseigner avant de faire appel à UFC.

    J’ai cesser, il y a trois mois de payer mon abonnement Orange, il ont donc suspendu ma ligne comme il se doit. Cependant cette semaine je recois un courrier me demandant une somme de 650€ pour les trois mois non payés et pour le reste de mon engagement, c’est à dire jusqu’en Fervrier 2007. J’appel donc de suite le service client pour avoir des renseignement, mais ils n’ont rien voulu me dire d’autre qu’ils ne voulaient plus entendre parler de mon dossier et qu’un service de contentieux me contacterai pour regler cette facture, mais qu’en aucun cas je pourai beneficier du forfait que je paierai.

    Est ce normal et légal?

    De plus avant d’etre coupé, je leur avait demander de passer mon forfait vers celui le moins chère, mais ils n’en n’ont pas tenu compte lors de l’envoie de cette facture astronoimique pour moi.

    Merci de votre attention, dans l’attente d’une reponse de votre part.

    Répondre
  54. Tigrou
    Tigrou dit :

    Salut

    J’ai actuellement le même probleme qu Agnès. J’ai souscrit chez Bouygues via l’offre relais pour garder mon numéro (1h gratos/mois pendant 3 mois c-a-d jusqu’au 21 septembre) pour me tirer de chez Orange.

    J’envoi donc un courrier en recommendé avec AR leur disant de résilier ma ligne et de donner le bon de portage. Aujourd’hui je recois de la part d’orange : « Vous avez demmande le portabilité du numéro mobile mais dans l’immediat je ne suis pas en mesure de vous adresser le bon de portage pour le motif suivnat : vous etes encore engagé sur cette ligne  » ??? BIzarre ;

    Japelle le service client avec une dame qui m’expliquent (en me prennant pour un débile) que j’ai resigné pour 1 ans à compter d’octobre 2005.

    Et là je me souvient : mois de juin 2005, j’avais 2 ans d’ancienneté chez orange donc il contacte au mois d’octobre pour me proposer un mobile et de resigner bien sûr mais aucun portable me plait. Le dame m’offre donc 30 sms/mois pendant 6 mois gratos. Elle ne ma pas dit que j’allais signer pour 12 mois de plus.

    On revient a mon appel avec le service client. La fille me parle comme si j’etais con. D’ailleurs je lui : « vous me prenez pour un con ? J’ai rien signer du tout j’ai juste accepté l’offre ne pensant pas me réengager pour 12 mois » Elle me reponds : « on va commencer a se calmer vous me parler pas sur ce ton ! » ARRRRRRRRHHHHH je l’aurais tuer si je l’avais devant moi !

    J’appel ensuite le service résilation qui me dit :  » votre contrat se termine le 8 octobre vous ne pouvez pas avoir de bon de portabilité pas avant 1.5 à 1 mois avant la fin du contrat et si vous résiler maintenant vous allez payez lez mois dû « 

    Je suis sur le cul ! EN colère ! FOU de rage et l’impression d’avoir été pris pour un pigeon !

    Je voudrais faire oppossition au prélévement automatique mais je n’aurais pas ensuite le bon de portage. Ou alors je résilie tout de suite, il m’envoi le bon de portage, j’attend le transfert de numéro et je fais oppossition.

    A votre avis que faudrait-il faire ?

    Merci d’avance.

    Répondre
  55. agrume
    agrume dit :

    ne payez plus les n° surtaxés pour joindre vos opérateurs, utilisez les n° "roamings"
    orange 06.07.62.64.64
    bouygues: 06.60.614.614
    SFR: 06.1000.1000

     Profitez-en tant que ça marche! 
    Répondre
  56. agrume
    agrume dit :

    ne payez plus les n° surtaxés pour joindre vos opérateurs, utilisez les n° "roamings"
    orange 06.07.62.64.64
    bouygues: 06.60.614.614
    SFR: 06.1000.1000

     Profitez-en tant que ça marche! 
    Répondre
  57. ticia
    ticia dit :

    2 mois de retard chez orange et me vla affichée com 1 criminelle à devoir payer 12 mois en + ! je refuse , si quelqu’un peux me refiler la lettre type à leur envoyer ; mille merci vraiment , sinon je vais devoir aller chez les flics me faire enfermer pour que je ne fasse pas sauter une agence orange !

    Répondre
  58. ticia
    ticia dit :

    2 mois de retard chez orange et me vla affichée com 1 criminelle à devoir payer 12 mois en + ! je refuse , si quelqu’un peux me refiler la lettre type à leur envoyer ; mille merci vraiment , sinon je vais devoir aller chez les flics me faire enfermer pour que je ne fasse pas sauter une agence orange !

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *