Articles

L'énervée de service 1
,

L'islamophobie, l'antisionisme et les nouveaux visages de l'antisémitisme

Quand j'ai raconté autour de moi que je réactualisais mon travail sur l'antisémitisme pour le publier, on m'a un peu fait comprendre que, quand même, c'est plutôt un sujet du passé, que tout le monde s'en tape un peu et qu'il y a des trucs…
L'énervée de service 2
,

Comprendre l'antisémitisme

Six ans après Le syndrome du poisson rouge, je retente l'aventure livresque avec un sujet encore moins évident que mes déblatérations en ligne. En fait, tout part de mon dernier boulot vraiment très intéressant pour ma boite à…
L'énervée de service 3

La fin et les moyens

J'avais un ami, gentil et discret, qui aimait le couscous-coca, la purée sur-beurrée — et au demeurant délicieuse — de sa mère, créer des trucs sur son Commodore 64, jouer au bowling le samedi soir et tuer le temps en ma compagnie.…
L'énervée de service 4

Pourquoi la liberté d'expression n'est pas négociable

Une fois n'est pas de coutume, je vais réagir à chaud au billet d'un estimable confrère de clavier. Notre ami Gauche de combat nous signale un papier qui, mettant en exergue l'absolue abjection des propos tenus par nos ennemis idéologiques…
L'énervée de service 5

Lettre à Soufiane

Je me souviens bien de toi, mais je doute que tu te souviennes encore de moi. En fait, je ne me souviens pas de ton visage. Il faut dire que je te regardais si peu et que dans le même temps, on ne voyait que toi. Je me souviens qu'à la…
L'énervée de service 6

Le socle commun des autodidactes

Nul n'est censé ignorer la loi. Mais nul n'est censé l'enseigner au citoyen non plus. L'autre jour, je tombe sur une étude qui explique que les filles bonnes élèves sont mal préparées à la vie active. Personnellement, je pense que…
L'énervée de service 7
,

La lutte contre les inégalités expliquée à ma fille

J'en ai marre : à la fin du sport, c'est toujours moi qui passe la raclette dans les douches. La quoi ? Quand on est parent, on n'est pas toujours très vif sur les mots-clés sur lesquels on doit s'attarder. Je visualise vaguement…
L'énervée de service 8

Une saison froide et rêche

Un petit livre qu'on s'envoie comme un shoot entre les deux esgourdes, histoire de se rappeler que le monde est âpre et n'en finit pas de se casser la gueule. On se doute dès le départ qu'on ne va pas se boyauter avec le dernier Despentes.…
L'énervée de service 9

La société de l'entre-soi

Un jour, probablement dans l'année qui a suivi l'obtention de mon permis de conduire, je me suis retrouvée sur un rondpoint où c'est aux conducteurs entrants de céder le passage à ceux qui tournent déjà. J'avais bien vu du coin de l'œil…
L'énervée de service 10

De la normalité en temps de crise

— T'inquiètes maman, c'est pas grave : tous mes copains savent que j'ai une mère space ! J'ai récupéré la gosse au collège en fin de matinée, ce mardi. Plus de profs en vue, pour cause de formation. Ce n'est pas trop grave,…
L'énervée de service 11

Les objecteurs

On vit dans un monde de petits soldats. C’est juste qu’on ne s’en rend pas trop compte. Mais c’est exactement ça qu’on nous apprend dès le plus jeune âge : marche ou crève. En plus enrobé, mais c’est l’idée. Si tu veux…
L'énervée de service 12

Debriefing essentialiste

De retour après la première université d'été du revenu de base à Périgueux. ▶ Le revenu de base comme levier émancipateur : critique du point de vue féministe - YouTube. La première chose que j'en rapporte, c'est cette…
L'énervée de service 13

L'apocalypse des petits bourgeois

Cela faisait longtemps que je n'avais pas parlé cinéma par ici. Il faut dire que si l'on cherche de l'audace ou des thématiques adultes, on est bien mieux servis par les séries TV dont certaines enterrent depuis pas mal de temps la platitude…
L'énervée de service 14

Aujourd'hui, on s'en lave les mains!

Quand tu es malade, mieux vaut un bon repas qu’aller à l’hôpital, disent les Chinois. En octobre 2008, Guillaume Depardieu mourrait d'une infection nosocomiale, c'est à dire d'une bactérie résistante à tous les traitements,…
L'énervée de service 15

La Grande Bellezza del nulla

Cela faisait bien longtemps que nous n'avions pas pris le temps de nous arrêter sur un film. Et le temps — celui qui passe, indifférent à la frénésie des hommes et la vacuité de leur existence — est précisément la matière première…
L'énervée de service 15

L'obsolescence contrariée de notre système politique

La figure paternaliste de l'homme providentiel, du chef, du sauveur, de celui qui sait est totalement dépassée dans une société où le niveau général d'éducation et d'information n'a jamais été aussi élevé. On continue à brandir…
L'énervée de service 15

My bloody Valentine

Le culte des morts n'en rappelle que plus cruellement le mépris des vivants.