Si vous ne vous intéressez pas à la politique, elle s’intéressera tout de même à vous

Ce n'est pas parce qu'ils n'en ont rien à foutre qu'on va se priver de leur donner notre avis!

Ou comment une abstentionniste convaincue, voire forcenée, en vient à faire de la retape pour inciter à se rendre en masse dans des bureaux de vote sauvages. Et comme d'hab', moins ils veulent qu'on y aille, plus il est important d'y aller.

La beauté du geste

Ce n'est pas parce qu'on est athée qu'on n'a pas le droit d'allumer un cierge à Lourdes.

Internet, le fossoyeur du monde moisi

Internet m'a tuer : c'est devenu la grosse tarte à la crème de ces dernières années. Le réseau mondial se retrouve systématiquement sur le banc des accusés de la plupart des maux de notre société. Tout secteur menacé de déclin ou d'obsolescence dégaine automatiquement le bazooka anti-Internet pendant que notre gouvernement mouline des lois comme un tas de shadocks hallucinés sous ecsta pour tenter de circonscrire le monstre numérique.

Petits arrangements avec la liberté d'expression

Peut-on seulement envisager l'idée de démocratie sans la libre expression des idées, projets et opinions diverses et variées de la population ? Si le débat démocratique s'alimente de la diversité des points de vue, peut-il s'accommoder de quelconques limitations, quelle que soit la légitimité que l'on peut leur accorder ?

Le grand silence

Dans moins de deux mois, nous sommes censés voter. Ça a l'air bête, mais plus ça va et plus j'ai l'impression que le vote est un truc bien trop sérieux pour être laissé au peuple.

Notification de licenciement pour causes réelles et sérieuses

M. Nicolas, Paul, Stéphane SARKÖZY de NAGY-BOCSA,

Au cours de la mobilisation préalable du 29 janvier 2009, vous avez été informé que le peuple français envisageait une mesure de licenciement à votre égard.

Les absents ont toujours tort

Hier, c'était manif au bled en chef, malgré la tempête Klaus qui n'en finit plus de perturber la vie quotidienne des Gascons.

Nos valeurs communes : égalité

Cher petit Papa Noël,
Je ne suis pas sûre que tu as ouvert un service après-vente, mais vu ce qui nous est arrivé, avec mon petit frère, ce serait une bonne idée.

L'illusion démocratique au service du capitalisme

La démocratie est généralement considérée comme le moins pire des systèmes politiques. Ce terme générique, car recouvrant une vaste déclinaison d'expressions du pouvoir exercé au nom du peuple, jouit toujours d'un préjugé plus que favorable. Le problème, c'est qu'entre l'Agora antique et l'Amérique d'Obama, l'idée même de démocratie est devenue un vaste fourre-tout hétéroclite.

À gauche toute!

Soyons clairs : je suis dans une grande période de doute quant à la validité de notre modèle politique et à la légitimité même de la démocratie représentative et de ses rituels, néanmoins, ce matin, un petit communiqué au coin d'un blog m'a fait un immense plaisir.

Miniver report

En vérité, je vous le dis : celui qui croit en Ma Parole sera sauvé, mais le mécréant qui refuse de regarder en face la lumière de Ma vérité, celui-là, il va en chier des ronds de chapeaux.

La tentation du pire

Indignations, frustrations, colère et impuissance : un bien mauvais cocktail d'émotions nous étreint face à la grande récession sociale alimentée chaque jour un peu plus par les coups bas de nos dirigeants, à peu près partout dans le monde.

La concurrence, c'est bon pour ton poil!

Ne jamais perdre de vue que la construction européenne actuelle se fait essentiellement sur ce socle, c'est à dire sur l'idée que la concurrence libre et non faussée est le modèle grâce auquel nous allons cavaler cheveux au vent vers un avenir radieux sur fond de soleil levant.

Le blues des bleds

Alors que la course à l'échalote des municipales est sur le point d'être lancée à couilles rabattues, petit tour dans un des ces microbleds qui font le charme des paysages de France.