Si vous ne vous intéressez pas à la politique, elle s’intéressera tout de même à vous

Le capitalisme libéral pour les mal-comprenants

Il était une fois, il y a très très longtemps, une entreprise d'État qui s'appelait les PT&T et qui faisait en sorte que tous les citoyens d'un pays pas si lointain puissent communiquer entre eux.

Les petits ruisseaux

À moment donné, ils ont compris. Ils ont compris qu’il n’y avait rien à attendre des autres, des relais habituels. Ils ont compris qu’ils allaient devoir prendre leur destin en main.

Politics

Pour la plupart des gens, la politique, ça se résume à de foutus combats des chefs entre des Sarko-pas-beaux et des Ségolène-la-vilaine que l'on tranche, de temps à autre, d'un négligent bulletin de vote.
Et après, on s'étonne que le petit peuple se désintéresse de la chose publique !

La tactique du gendarme

La ballade irlandaise qui me tient lieu de sonnerie de portable m'arrache subitement de ma sieste quotidienne : tu devrais y aller ; je n'ai jamais vu autant de flics devant le lycée ! La minute d'après, je m'engouffre en titubant dans mon carrosse de combat, la joue encore marbrée des plis de mon oreiller.

Battre le pavé et le fer, tant qu'il est chaud

J'adore!
Laissez-nous vivre encore un peu, par Le Monolecte


Ce n'est pas la rue qui gouverne. L'affaire est entendue depuis 2002 et son grand bond en arrière. Mais que cela ne nous empêche en rien d'ouvrir encore bien grand nos gueules de prolétaires.

Le paradoxe démocratique

Ha, quelle bonne idée que de tirer à vue sur les Gitans, les métèques et les délinquants en culottes courtes ! C'est ce que l'on pourrait appeler une arme de diversion médiatique massive qui vient de faire passer l'affaire Woerth directement aux oubliettes. Et c'est bien dommage, parce que l'on touchait là au cœur du système !

La leçon de morale de monsieur Attali

En temps normal, je ne perds pas mon temps sur ce genre de papier dont le principal intérêt est de faire mousser son auteur avec l'exubérance d'un blaireau plongé dans un océan de savon à barbe.

Second life

Puisqu'il paraît qu'il va falloir travailler plus longtemps ou, tout au moins, attendre plus longtemps le droit de se reposer d'une vie de travail, explorons le no future que l'on nous vend à la hache.

Flux tendu

Mécanique des fluides à l'usage des petits boutiquiers de la Terre.

L'imaginaire révolutionnaire

Ce qu'il a de remarquable à retenir de l'année 2009, c'est qu'elle n'a eu précisément rien de remarquable et qu'il n'y pas grand-chose à en retenir.

Nono SarkoDay

Une fois n'est pas de coutume, je sors de mon isolationnisme congénital pour cosigner une déclaration commune issue de l'étrange blogobulle politique. Il s'agit d'une réponse collective à l'invitation au mouvement politique du No Sarkozy Day. Et pour une fois que je ne suis pas juste d'accord avec ma pantoufle gauche...

La phrase de l'année!

La phrase de l'année! Mise en ligne par Le Monolecte Si le climat était une banque, ils l'auraient déjà sauvé ! Hugo Chavez, conférence climat de l'ONU à Conpenhague, 16 décembre 2009 no comment

Le syndrome du poisson rouge

Qui contrôle le passé contrôle l'avenir. Aldous Huxley.
Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre. Winston Churchill

Ce n'est pas parce qu'ils n'en ont rien à foutre qu'on va se priver de leur donner notre avis!

Ou comment une abstentionniste convaincue, voire forcenée, en vient à faire de la retape pour inciter à se rendre en masse dans des bureaux de vote sauvages. Et comme d'hab', moins ils veulent qu'on y aille, plus il est important d'y aller.

La beauté du geste

Ce n'est pas parce qu'on est athée qu'on n'a pas le droit d'allumer un cierge à Lourdes.

Internet, le fossoyeur du monde moisi

Internet m'a tuer : c'est devenu la grosse tarte à la crème de ces dernières années. Le réseau mondial se retrouve systématiquement sur le banc des accusés de la plupart des maux de notre société. Tout secteur menacé de déclin ou d'obsolescence dégaine automatiquement le bazooka anti-Internet pendant que notre gouvernement mouline des lois comme un tas de shadocks hallucinés sous ecsta pour tenter de circonscrire le monstre numérique.