De tout et de rien

Je suis un danseur brésilien

Peut-être que le meilleur dans la vie, c'est l'impromptu, le moment que l'on n'attendait pas et qui change tout, ou rien, mais en fait, cela n'a aucune importance.

Le sel de la terre

Et si nourrir les hommes (et les femmes, hein !) était le plus beau métier du monde ?

La vie comme elle est

La vie, c'est juste l'intervalle de temps qui s'écoule entre le moment de sa naissance et celui de sa mort.
La question fondamentale est de savoir comment occuper le temps dont nous disposons.

L'étrangère

Ce n'est plus une voiture, c'est une psychothérapie.

L'inertie du quotidien

On ne vit que la nuit. Ou pendant les vacances. Pendant nos escapades. Nos fugues. On ne vit réellement que dans les interstices de l'existence.

Une éternité de solitude

Entre les discours creux, les opérations de sape de la société, les petites phrases assassines et le blanc-seing délivré chaque jour à la médiocrité ordinaire, une obscénité chasse une saloperie et on perd le compte de nos louches de merde quotidiennes.

Le chemin

J’avais, en fac, un ami qui s’appelait Louis. Un gothique, comme il se définissait lui-même. C’est à dire un grand garçon pâle et mince, toujours habillé en noir, avec une petite touche de lugubre qui rendait son accent toulousain délicieusement incongru.

Petit manuel de lévitation mentale

Je ne suis rien, je ne suis personne, je n'ai rien fait et je ne sais rien faire, je ne suis utile ou nécessaire à rien ni à qui que ce soit. On peut assez franchement en conclure que j'ai raté ma vie et que c'est assez définitif.

L'heure des braves

Dès que j'ai aperçu le mouvement furtif de sa silhouette en tête d'épingle au pied des tours jumelles, j'ai su qu'il était pour moi.

Quinze minutes de la vie d'une femme

16 h 50. Quatre fois par semaine, quelle que soit l'activité en cours, il me faut tout laisser tomber immédiatement pour aller chercher la gosse à l'arrêt de bus.

Au bistrot

L'autre jour, sur Facebook, le réseau social où l'on a que des amis, quelqu'un faisait remarquer qu'en France, les troquets étaient plus ou moins désertés.
Bien sûr, il y a désaffection et désaffection. Il y a toujours des bistrots emblématiques plantés sur les voies de migration des touristes qui ne désemplissent pas, mais globalement, avec un petit kawa facilement à 2 € (13 balles, quand même !), il y a bien des estaminets qui dépérissent dans notre beau pays, aussi animés qu'un bureau de l'UMP un soir de régionales.

Premier tour de piste

Je pensais rester chez moi, comme d'habitude, pour faire des choses intéressantes, mais l'occasion était trop belle de se raffermir le jarret tout en m'exprimant... à ma façon.

L'âge de raison

Comme un chardon sur une lande sauvage, petite fleur charmante habillée d'épines, la môme grandit et devient une personne fort intéressante, piquante et délicieuse à la fois.

Vends-moi!

Et participe, toi aussi, à la grande braderie planétaire !