La guerre du poil aura bien lieu

J'avais parlé de cette épineuse question lors du comité de rédaction de Fakir, mais je crois bien que personne ne voyait trop où je voulais en venir. Puis, le poil dans la main qui me tient lieu de canne aidant, j'avais remisé le sujet sur une étagère poussiéreuse de mon cerveau tordu en me disant qu'il y avait forcément plus sérieux comme préoccupation pour couper les cheveux en quatre.
Jusqu'à ce midi.