25 réponses
  1. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Déjà, j’ai brouillé le nom des protagonistes, en pensant justement à la famille, laquelle a craché une somme rondelette pour publier cet encart dans un honorable canard de PQR qui s’est empressé de confier le labeur à un jeune stagiaire manifestement pas assez payé pour relire.
    Ensuite, faut savoir que je ne lis pas les rubriques nécros, mais que je feuilletais le S**-O**** (dont je brouille le nom pour épargner la honte) quand cette ignominie calendaire m’a sauté au visage…
    Autrement dit, fallait vraiment le faire exprès pour laisser passer une coquille de cette taille!

    Maintenant, l’idée que l’on puisse enterrer un mec avant même sa naissance aiguise mon goût du paradoxe.

    Répondre
  2. fao
    fao dit :

    Sans doute un cas programmé de résurrection, le retour du messie ?
    Ca devient urgent par les temps qui courent. Les voies du seigneur sont décidément très impénétrables et ne manquent pas d’humour.

    Répondre
  3. fao
    fao dit :

    Sans doute un cas programmé de résurrection, le retour du messie ?
    Ca devient urgent par les temps qui courent. Les voies du seigneur sont décidément très impénétrables et ne manquent pas d’humour.

    Répondre
  4. pingouin
    pingouin dit :

    je trouve la farce "facile" et pour le moins douteuse !!!
    La correction la plus élémentaire aurait été de ne pas publier cet article, non ?
    Pense aux proches ou moins proches qui liront ceci, à la douleur s’ajoutent la confusion et le grotesque.

    Agnès, tu as été plus inspirée par le passé. Pas d’éloges cette fois, juste une remarque désapprobatrice que j’espère appuyée.

    Répondre
  5. pingouin
    pingouin dit :

    je trouve la farce "facile" et pour le moins douteuse !!!
    La correction la plus élémentaire aurait été de ne pas publier cet article, non ?
    Pense aux proches ou moins proches qui liront ceci, à la douleur s’ajoutent la confusion et le grotesque.

    Agnès, tu as été plus inspirée par le passé. Pas d’éloges cette fois, juste une remarque désapprobatrice que j’espère appuyée.

    Répondre
  6. fao
    fao dit :

    Je doute que les proches soient sur le blog, mais l’humour ne leur est pas forcément étranger malgré le deuil, biffer aussi Castelnau aurait été plus prudent.

    Répondre
  7. fao
    fao dit :

    Je doute que les proches soient sur le blog, mais l’humour ne leur est pas forcément étranger malgré le deuil, biffer aussi Castelnau aurait été plus prudent.

    Répondre
  8. pingouin
    pingouin dit :

    Oui, ça peut faire sourire un instant, mais de là à médiatiser l’affaire …!!?
    De toute façon le stagiaire (ou pas ?) va rester anonyme et un tel encart ne passant pas inaperçu, chacun aura pu relever cette coquille sans avoir la désobligeance de la souligner.

    Répondre
  9. pingouin
    pingouin dit :

    Oui, ça peut faire sourire un instant, mais de là à médiatiser l’affaire …!!?
    De toute façon le stagiaire (ou pas ?) va rester anonyme et un tel encart ne passant pas inaperçu, chacun aura pu relever cette coquille sans avoir la désobligeance de la souligner.

    Répondre
  10. isadora
    isadora dit :

    "médiatiser l’affaire", comme tu y vas ! Bon, c’est vrai que c’est digne des noix d’honneur du Canard.

    Et un peu d’imagination que diable ! Cette coquille fleure bon la rupture dans le continuum espace-temps. Encore une nouvelle qui devrait réjouir les lecteurs de Jasper Fforde.

    Répondre
  11. isadora
    isadora dit :

    "médiatiser l’affaire", comme tu y vas ! Bon, c’est vrai que c’est digne des noix d’honneur du Canard.

    Et un peu d’imagination que diable ! Cette coquille fleure bon la rupture dans le continuum espace-temps. Encore une nouvelle qui devrait réjouir les lecteurs de Jasper Fforde.

    Répondre
  12. Olivier
    Olivier dit :

    Ça pourrait être le faire part d’un embryon après un avortement. Il aurait du naître le 26 septembre, mais on l’a torturé et extirpé avant terme puisque c’est autorisé, on peut aussi le faire savoir à tout le monde.

    Répondre
  13. Flash
    Flash dit :

    Presque mort…de rire !

    Cette coquille surréaliste m’en rappelle une autre qui fait encore rigoler dans ma famille. Mon cher papa pour qui l’humour faisait partie de l’art de vivre aimait plaisanter sur sa propre finitude et déclarait qu’il ne souhaitait pas vivre au-delà de quatre siècles, durée bien suffisante pour éviter l’ennui. Et puis un jour …

    Dans la rubrique nécrologique du petit journal local le faire-part annonçait comme il se doit l’âge du cher défunt : " … dans sa quatre cent quatre-vingtième année " .

    On en a rit aux larmes !

    La Camarde est farceuse quelquefois.

    Répondre
  14. Flash
    Flash dit :

    Presque mort…de rire !

    Cette coquille surréaliste m’en rappelle une autre qui fait encore rigoler dans ma famille. Mon cher papa pour qui l’humour faisait partie de l’art de vivre aimait plaisanter sur sa propre finitude et déclarait qu’il ne souhaitait pas vivre au-delà de quatre siècles, durée bien suffisante pour éviter l’ennui. Et puis un jour …

    Dans la rubrique nécrologique du petit journal local le faire-part annonçait comme il se doit l’âge du cher défunt : " … dans sa quatre cent quatre-vingtième année " .

    On en a rit aux larmes !

    La Camarde est farceuse quelquefois.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *