La loi de la jungle

Par pure curiosité, je suis allée voir la vidéo dont on dit qu’elle est la plus vue du web avec près de 11 millions de zyeutages.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que j’ai été surprise de ce que cette vidéo animalière racontait et pas seulement sur les protagonistes de l’aventure.

La morale de l’histoire est réjouissante : si le troupeau décide de dire non à l’ordre naturel et d’unir ses efforts, les prédateurs l’ont dans le cul.

Vol 93C’est aussi le message explicite du film Vol 93 où, là aussi, le troupeau d’otages se révolte et attaque les pirates pour sauver sa peau.

Étranges messages à l’heure où l’on tente de nous inculquer la soumission à une organisation socio-économique de la vie humaine qui broie le plus grand nombre pour le profit d’une toute petite caste en assénant qu’il s’agit là d’un horizon indépassable. Ce qui n’est finalement vrai que tant que le troupeau courbe l’échine et se soumet!

Ne vaudrions pas plus qu’une harde de buffles d’Afrique?

Battle at Kruger

Blogged with Flock

67 réponses
  1. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Si vous me lisiez plus et me jugiez moins, vous sauriez que je n’ai jamais prôné la dictature de qui que soit sur les autres, mais plutôt le vivre-ensemble d’Hannah Arendt.
    Bien sûr, ce genre de concept, quand on se trouve au sommet de la pyramide alimentaire actuelle est très dérangeant. Car il ne s’agit justement pas de retourner la pyramide, mais de faire sans…

    Répondre
  2. Olivier
    Olivier dit :

    Vous voudriez rétablir "la dictature du prolétariat", le plus grand nombre mettra à genou la "petite caste" de privilégiés dominants, comme au Cambodge sous le régime de Pol Pot.

    Répondre
  3. tinonette
    tinonette dit :

    Si j’ai bien compris le commentaire d’Olivier ces buffles sont des dictateurs en puissance.
    C’est curieux les chemins que prennent les adeptes du tout libéral pour démontrer que la solidarité mène forcément à un régime totalitaire.
    C’est comme pour le traité constitutionnel on mettait en avant l’Europe de "Paix", mais on justifiait la régression sociale par la "guerre économique"
    A part ça, Agnès, je suis régulièrement vos billets et ils me touchent toujours.
    Bonne journée

    Répondre
  4. Fred., de L.
    Fred., de L. dit :

    Olivier nous expliquait l’autre jour que si on critiquait Doc Gynéco, c’est qu’on soutenait les rappeurs violeurs et drogués. Ca fait partie des sophismes pratiques que ces gens utilisent pour tuer tout débat…

    En ce moment, je dois débattre avec des gens qui m’accusent d’être anti-sarkozyste haineux. Ils m’expliquent par exemple que si je critique les ventes d’arme à la Lybie, c’est stupide, parce que les gouvernements de gauche ont accueilli des dictateurs, et ils les ont protégés. Tout cela pour me faire comprendre que Sarkozy n’est pas pire que les autres et que faire croire le contraire, c’est être aveuglé par la haine. Moi j’aime bien quand ils m’expliquent cela. Parce que finalement, ils admettent que la rupture, ce n’est que du vent.

    (remarque à Agnès : j’ignore ce qui produit cet effet, mais sur ce billet, ma souris ne fonctionne pas… sur OsX avec FF ou Safari, même punition).

    Répondre
  5. Fred., de L.
    Fred., de L. dit :

    Olivier nous expliquait l’autre jour que si on critiquait Doc Gynéco, c’est qu’on soutenait les rappeurs violeurs et drogués. Ca fait partie des sophismes pratiques que ces gens utilisent pour tuer tout débat…

    En ce moment, je dois débattre avec des gens qui m’accusent d’être anti-sarkozyste haineux. Ils m’expliquent par exemple que si je critique les ventes d’arme à la Lybie, c’est stupide, parce que les gouvernements de gauche ont accueilli des dictateurs, et ils les ont protégés. Tout cela pour me faire comprendre que Sarkozy n’est pas pire que les autres et que faire croire le contraire, c’est être aveuglé par la haine. Moi j’aime bien quand ils m’expliquent cela. Parce que finalement, ils admettent que la rupture, ce n’est que du vent.

    (remarque à Agnès : j’ignore ce qui produit cet effet, mais sur ce billet, ma souris ne fonctionne pas… sur OsX avec FF ou Safari, même punition).

    Répondre
  6. Olivier
    Olivier dit :

    Alors le "vivre ensemble", c’est une forme de communisme façon Marx ou Mao ? Le nivellement par le bas, pas une tête qui dépasse. Le cancre au fond de la classe peut aussi bien réussir que le meilleur, la tête à claques qui sait tout sur tout et rafle les meilleurs notes ? Comme dans nos banlieues où on l’attend pour lui casser la gueule. Ou peur-être est-ce une communauté "Baba-Cool" années 70 peace and love, tout le monde s’aime à condition de charger sur la drogue, parce-que sans , c’est pas possible. Mais attention au gourou, il pourraît aller au delà de ce qui est permis!

    Répondre
  7. krysalia
    krysalia dit :

    Agnés à écrit : " Etranges messages à l’heure ou l’on tente de nous inculquer la soumission à une organisation socio économique de la vie humaine qui broie le plus grand nombre pour le profit d’une toute petite caste en assénant qu’il s’agit là d’un horizon indépassable "

    De la façon dont je vois les choses, ce serait l’étape logique qui suit… Après avoir assis l’idée que la toute petite caste au sommet y est pour le bien du peuple, et après avoir largement divisé pour mieux reigner en exacerbant les hargnes et en élargissant les fractures, tout en désignant les boucs émissaires, la suite logique serait que ce message se transmette largement : votre situation n’est déja pas facile quand l’ordre du monde est respecté, alors ces non méritants qui vous agressent ou vous dépouillent, vous n’allez pas les laisser faire, n’est-ce pas ?
    Ainsi, le troupeau croirait se rebeller, alors qu’il ne ferait que diriger sa fureur contre ceux qu’on l’a conditionné à prendre pour cible, tout en protégeant de lui même la structure qui lui pesait au départ. Pire, il est persuadé d’avoir eu son libre arbitre et d’agir de son propre chef. Ces envies de se défouler des sentiments negatifs liées aux fractures sociales lui viennent naturellement, le goût pour les héros et les rebelles se répand, et ensuite il n’y aurait plus pour la petite caste dont tu parlais que de dévier cette énergie ou ça l’arrange.

    Enfin, je ne sais pas trop si ça se tient, mais c’est la sensation que j’ai.

    Répondre
  8. Claudius
    Claudius dit :

    Ben Fred, ta souris, encouragée par l’exemple des buffles, ne veut pas suivre la direction que son maître veut lui imposer, quoi de plus normal. :o)

    Pour tout dire, la mienne c’est pareil, j’ai eu un mal de chien à la convaincre de coller le curseur dans la case commentaire.

    Pareil hier pour le sujet PQ, c’est un rien chiant !

    Sur le sujet du billet, je dirai qu’une majorité du troupeau de buffles a voté pour la petite caste il y a quelques semaines et bien peu sont les buffles qui n’acceptent pas sinon le verdict, tout au moins les conséquences que ce verdict va avoir sur les moins favorisés, sur les plus faibles du troupeau.

    Contrairement à ce que dit Olivier, Pol Pot représentait lui aussi une petite caste, comme étaient et sont des petites castes tous les potentats et dictateurs qui parsèment notre Terre et polluent notre environnement politique; et pourquoi ces petites castes existent-elles ? à cause de l’endormissement des gnous qu’elles asservissent.

    Alors la révolte de certains, parfois …

    Répondre
  9. Louis siffert
    Louis siffert dit :

    @"si le troupeau décide de dire non à l’ordre naturel et d’unir ses efforts, les prédateurs l’ont dans le cul"
    Tu veux dire comme ça :
    http://farm2.static.flickr.com/1290

    Une idée de titre pour la photo : "le rétablissement de la dictature du prolétariat" et je propose qu’on baptise le taureau "paul potte" en l’honneur d’Olivier.

    Répondre
  10. Louis siffert
    Louis siffert dit :

    @"si le troupeau décide de dire non à l’ordre naturel et d’unir ses efforts, les prédateurs l’ont dans le cul"
    Tu veux dire comme ça :
    http://farm2.static.flickr.com/1290

    Une idée de titre pour la photo : "le rétablissement de la dictature du prolétariat" et je propose qu’on baptise le taureau "paul potte" en l’honneur d’Olivier.

    Répondre
  11. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    @ Olivier : au lieu de vouloir à tout prix me coller TA grille de lecture, tu peux aussi consacrer quelques euros pour te payer la Condition de l’homme moderne d’Hannah Arendt afin de comprendre le concept de vivre-ensemble qu’elle y développe. Et je doute que l’on puisse qualifier Hannah Arendt de marxiste.

    Répondre
  12. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    @ Olivier : au lieu de vouloir à tout prix me coller TA grille de lecture, tu peux aussi consacrer quelques euros pour te payer la Condition de l’homme moderne d’Hannah Arendt afin de comprendre le concept de vivre-ensemble qu’elle y développe. Et je doute que l’on puisse qualifier Hannah Arendt de marxiste.

    Répondre
  13. Paul TOTH
    Paul TOTH dit :

    Ah on se croirait devant un épisode des Simpsons 😀

    ça m’étonne pas que ça plaise, y’a un pauv’tit buffle qui se fait attaquer de toute part, et une chose aussi ignoble ne serait être tolérée. C’est comme s’il était possible de se faire violer dans un train, ou agresser en pleine rue devant des passants sans soucis…ça n’est pas possible 😀

    Sauf que Milgram nous a démontré depuis longtemps que nous n’étions pas des buffles, mais juste des moutons.

    Répondre
  14. Isadora
    Isadora dit :

    Agnès ne pense-tu pas qu’Olivier est important pour l’écosystème de ton blog ? Il t’a déjà permis de donner les références du livre d’Arendt, ce qui n’est pas perdu pour tout le monde, même si je doute
    que lui, soit intéressé.

    C’est dommage, d’ailleurs, cette lecture lui permettrait d’enrichir sa réflexion et de grimper un peu dans l’échelle de l’évolution. Car, à travers ses interventions, il donne l’impression d’être coincé au stade de l’homo umpis vulgaris. Sous-genre qui se caractérise par une certaine limitation conceptuelle du discours. Discours, mettant en avant la modernité et la rupture, mais incapable de voir que les autres sous-genres ont évolués et ont des références différentes de celles, que dans un souci de simplification, ils tartinent à longueur de posts sur ceux qui ont une autre vision du monde.

    Ils donnent l’impression d’évoluer dans un monde noir et blanc où la « biodiversité » ne serait pas la bienvenue. Dans un monde superficiel et consommateur. Un monde dont les enjeux réels leur échappent totalement. Un monde où détruire, les quelques acquis du passé, sont un signe de modernité. Un monde de rupture avec la compassion, la solidarité, la reconnaissance de la différence, le respect de l’autre, la nécessité de la nuance.

    L’avenir nous dira si ce monde là, relativement vendeur actuellement, est promis à un développement durable.

    Répondre
  15. Isadora
    Isadora dit :

    Agnès ne pense-tu pas qu’Olivier est important pour l’écosystème de ton blog ? Il t’a déjà permis de donner les références du livre d’Arendt, ce qui n’est pas perdu pour tout le monde, même si je doute
    que lui, soit intéressé.

    C’est dommage, d’ailleurs, cette lecture lui permettrait d’enrichir sa réflexion et de grimper un peu dans l’échelle de l’évolution. Car, à travers ses interventions, il donne l’impression d’être coincé au stade de l’homo umpis vulgaris. Sous-genre qui se caractérise par une certaine limitation conceptuelle du discours. Discours, mettant en avant la modernité et la rupture, mais incapable de voir que les autres sous-genres ont évolués et ont des références différentes de celles, que dans un souci de simplification, ils tartinent à longueur de posts sur ceux qui ont une autre vision du monde.

    Ils donnent l’impression d’évoluer dans un monde noir et blanc où la « biodiversité » ne serait pas la bienvenue. Dans un monde superficiel et consommateur. Un monde dont les enjeux réels leur échappent totalement. Un monde où détruire, les quelques acquis du passé, sont un signe de modernité. Un monde de rupture avec la compassion, la solidarité, la reconnaissance de la différence, le respect de l’autre, la nécessité de la nuance.

    L’avenir nous dira si ce monde là, relativement vendeur actuellement, est promis à un développement durable.

    Répondre
  16. mc
    mc dit :

    Fascinante, cette video. Mais est-ce l’évènement qui est exceptionnel, ou le fait que quelqu’un ait pris la peine de le filmer et de le diffuser?

    Si les prédateurs s’attaquent généralement à un animal isolé (malade, jeune, ou autre), c’est probablement que le troupeau réagirait s’ils procédaient autrement, non?

    Et ça me fait penser à un petit jeu de société népalais: on trace une grille sur le sol, un nombre important de petits cailloux figure les chèvres, un nombre plus faible les tigres. Le but de la partie, c’est soit que les tigres mangent toutes les chèvres (et pour ça ils essaient de les isoler) soit que les chevres ENCERCLENT les tigres.

    On avait acheté la version "luxe" (plateau et petits animaux en cuivre) et quand on l’a sorti, on s’est retrouvés encerclés par plusieurs népalais, qui ont commencé à nous donner des conseils et ont fini par jouer à notre place. Apparemment, ils étaient PASSIONNES!

    Répondre
  17. mc
    mc dit :

    Fascinante, cette video. Mais est-ce l’évènement qui est exceptionnel, ou le fait que quelqu’un ait pris la peine de le filmer et de le diffuser?

    Si les prédateurs s’attaquent généralement à un animal isolé (malade, jeune, ou autre), c’est probablement que le troupeau réagirait s’ils procédaient autrement, non?

    Et ça me fait penser à un petit jeu de société népalais: on trace une grille sur le sol, un nombre important de petits cailloux figure les chèvres, un nombre plus faible les tigres. Le but de la partie, c’est soit que les tigres mangent toutes les chèvres (et pour ça ils essaient de les isoler) soit que les chevres ENCERCLENT les tigres.

    On avait acheté la version "luxe" (plateau et petits animaux en cuivre) et quand on l’a sorti, on s’est retrouvés encerclés par plusieurs népalais, qui ont commencé à nous donner des conseils et ont fini par jouer à notre place. Apparemment, ils étaient PASSIONNES!

    Répondre
  18. mc
    mc dit :

    La dictature du buffle-prolétariat sur les pauvres petits lions affamés…

    Merci à Olivier de nous avoir fait entrevoir cette interprétation originale qui ne s’imposait pas au premier abord. Comme quoi, tout est une question de point de vue.

    Agnès, qu’est-ce que Hannah Arendt peut pour un mec comme ça?

    Répondre
  19. Olivier
    Olivier dit :

    Mais, expliquez moi ce qu’on en commun les lions et les buffles ? Absolument rien. On est en face de deux espèces différentes, des carnivores et des herbivores. Pour ce qui concerne l’espèce humaine, nous sommes tous semblables. A partir du moment où on veur imposer un modèle de société différent, un jour ou l’autre on utilise la force. L’horrible 20em siècle nous a montré toutes les horreurs de ces soit disant modèles alternatifs. Alors STOP! par pitié ne nous imposez pas de nouvelles doctrines stupides et complètement surannées. Malraux a dit le "21em siècle sera spirituel ou ne sera pas". Votre spiritualité est désespérente de "Naïveté"!

    Répondre
  20. Olivier
    Olivier dit :

    J’ai lu une partie de l’oeuvre de Hannah Arendt, et je vous conseil de voir sur ce site un intéressant un récapitulatif de son oeuvre : http://64.233.183.104/search?q=cach

    Je retiens cette phrase qui me donne raison : "Au printemps 1999, dans la foulé du crime de bureau développé pendant le procès Papon, un film et un livre sur l’écrit le plus controversé de Hannah Arendt avaient soudain popularisé la philosophie du totalitarisme"

    Répondre
  21. Olivier
    Olivier dit :

    J’ai lu une partie de l’oeuvre de Hannah Arendt, et je vous conseil de voir sur ce site un intéressant un récapitulatif de son oeuvre : http://64.233.183.104/search?q=cach

    Je retiens cette phrase qui me donne raison : "Au printemps 1999, dans la foulé du crime de bureau développé pendant le procès Papon, un film et un livre sur l’écrit le plus controversé de Hannah Arendt avaient soudain popularisé la philosophie du totalitarisme"

    Répondre
  22. Isadora
    Isadora dit :

    @Olivier
    Permets moi de douter que tu aies lu Hannah Arendt.
    Car cette phrase ne te donne pas raison, sauf à rester à une lecture superficielle, sans références, lecture à contre-sens.

    Arendt a cherché à analyser le totalitarisme, cela ne veut pas dire que ses écrits prônent le totalitarisme.
    Si ses écrits sur ce sujet sont controversés, c’est parce qu’elle ne fait pas, en particulier, de différence entre le nazisme et le stalinisme.

    Ce lien éclaira mieux ta lanterne :

    http://1libertaire.free.fr/Arendt01

    Répondre
  23. mc
    mc dit :

    Mais, j’y pense! Olivier a raison: c’était le premier pas vers la dictature du prolétariat, d’imaginer que, si les tigres peuvent bouffer les chèvres, les chèvres peuvent encercler le tigre!

    A preuve, l’évolution de la situation politique au Népal!

    Et tout ça à partir d’un petit jeu qui se joue avec des cailloux dans la poussière…Les voies du prolétariat sont impénétrables…

    Répondre
  24. harmakhis
    harmakhis dit :

    tres sympathique video qui nous ressemble beaucoup, encerclés de toute part et prédatés de toute part également par les patrons, les banques, les pubs, les divers enquiquineurs…le pauvre buffle se fait déja choper par 5 lionnes et comme si ça ne suffisait pas un alligator se pointe et décide de prendre sa part du butin ! jolie morale que l’union faisant la force et permettant de sauver la vie du plus faible.
    Comme quoi peut être que nous pourrions être moins soumis nous aussi et lutter contre les délocalisations, les salaires au rabais, les impots et la tva sociale…entre autres….
    mais hélas pour le troupeau 53% du bétail à décidé pour l’ensemble du cheptel que nous ferions mieux de continuer à nous faire bouffer…

    Répondre
  25. harmakhis
    harmakhis dit :

    tres sympathique video qui nous ressemble beaucoup, encerclés de toute part et prédatés de toute part également par les patrons, les banques, les pubs, les divers enquiquineurs…le pauvre buffle se fait déja choper par 5 lionnes et comme si ça ne suffisait pas un alligator se pointe et décide de prendre sa part du butin ! jolie morale que l’union faisant la force et permettant de sauver la vie du plus faible.
    Comme quoi peut être que nous pourrions être moins soumis nous aussi et lutter contre les délocalisations, les salaires au rabais, les impots et la tva sociale…entre autres….
    mais hélas pour le troupeau 53% du bétail à décidé pour l’ensemble du cheptel que nous ferions mieux de continuer à nous faire bouffer…

    Répondre
  26. mc
    mc dit :

    Mais non, pas 53% du bétail: 53% des VOTANTS, c’est pas du tout pareil.

    Il y a les abstentionnistes, les non inscrits, et les moins de 18 ans. Chez nous, tout un lycée mobilisé vient d’obtenir une carte de séjour à un copain menacé. Ils existent, et ils le prouvent, ces jeunes qui n’ont pas encore le droit de vote, non?

    Répondre
  27. coco_des_bois
    coco_des_bois dit :

    Curieux parallèle…
    Le message implicite de Vol 93, c’est : vous êtes un troupeau d’ahuris et vous gobez tout ce qu’on vous dit.

    http://cocodesbois.blogspot.com/200

    Mais bon, chacun est libre d’y voir ce qu’il souhaite hein !
    Il me semble que c’est très précisemment parce que l’on a appris aux gens à ne pas se rebeller et à être obéissants que tant de gens refusent même de s’intéresser au 11 septembre, ton exemple est pour moi très … ironique : )

    Répondre
  28. coco_des_bois
    coco_des_bois dit :

    Curieux parallèle…
    Le message implicite de Vol 93, c’est : vous êtes un troupeau d’ahuris et vous gobez tout ce qu’on vous dit.

    http://cocodesbois.blogspot.com/200

    Mais bon, chacun est libre d’y voir ce qu’il souhaite hein !
    Il me semble que c’est très précisemment parce que l’on a appris aux gens à ne pas se rebeller et à être obéissants que tant de gens refusent même de s’intéresser au 11 septembre, ton exemple est pour moi très … ironique : )

    Répondre
  29. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    Olivier n’a pas bien compris ce qu’était "la dictature du prolétariat".
    C’est une dictature où TOUS les gens qui doivent travailler pour vivre (c’est à dire ceux qui ne vivent pas de rentes, le plus souvent basées sur l’exploitation et la misère d’autres êtres humains) dirigeraient la société. C’est à dire que la société serait sous le controle reel du plus grand nombre.

    Pol pot est une seule personne, comment peut on l’assimiler à la "dictature du prolétariat"?

    N’est ce pas l’ideal democratique que le plus grand nombre gouverne reellement?

    (c’est vrai que la souris a des problèmes avec ce blog: windows+firefox, un clic droit semble arranger les choses cependant)

    Répondre
  30. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    Olivier n’a pas bien compris ce qu’était "la dictature du prolétariat".
    C’est une dictature où TOUS les gens qui doivent travailler pour vivre (c’est à dire ceux qui ne vivent pas de rentes, le plus souvent basées sur l’exploitation et la misère d’autres êtres humains) dirigeraient la société. C’est à dire que la société serait sous le controle reel du plus grand nombre.

    Pol pot est une seule personne, comment peut on l’assimiler à la "dictature du prolétariat"?

    N’est ce pas l’ideal democratique que le plus grand nombre gouverne reellement?

    (c’est vrai que la souris a des problèmes avec ce blog: windows+firefox, un clic droit semble arranger les choses cependant)

    Répondre
  31. Patrick
    Patrick dit :

    @Fin de partie : "le contrôle réel du plus grand nombre".

    Et comment il s’organise, ce contrôle ? Notez que j’ai rien contre "la dictature du plus grand nombre" (qui ressemble furieusement à la démocratie, non ?), je m’interroge, c’est tout.

    Pour les gnous, je voit bien le truc : 2 où 3 malabars prennent sur eux de démarrer la rébellion (ils ont des arguments massifs !) et les autres embrayent derrières. Revoyez le film.

    Mais chez nous, ils sont où les 2 où 3 malabars que les prédateurs ne tuerons pas dès la sortie du bois ? Je sens que vous allez être tentés de me répondre "y’a pas besoin des malabars, la masse en mouvement suffira". Ouaip ! et comment elle se met en mouvement, la masse, sans personne pour donner le signal ?

    Allez, je suis taquin, ce soir :o)

    Répondre
  32. Patrick
    Patrick dit :

    @Fin de partie : "le contrôle réel du plus grand nombre".

    Et comment il s’organise, ce contrôle ? Notez que j’ai rien contre "la dictature du plus grand nombre" (qui ressemble furieusement à la démocratie, non ?), je m’interroge, c’est tout.

    Pour les gnous, je voit bien le truc : 2 où 3 malabars prennent sur eux de démarrer la rébellion (ils ont des arguments massifs !) et les autres embrayent derrières. Revoyez le film.

    Mais chez nous, ils sont où les 2 où 3 malabars que les prédateurs ne tuerons pas dès la sortie du bois ? Je sens que vous allez être tentés de me répondre "y’a pas besoin des malabars, la masse en mouvement suffira". Ouaip ! et comment elle se met en mouvement, la masse, sans personne pour donner le signal ?

    Allez, je suis taquin, ce soir :o)

    Répondre
  33. schlaf
    schlaf dit :

    @patrick

    Et comment il s’organise, ce contrôle ? Notez que j’ai rien contre "la dictature du plus grand nombre" (qui ressemble furieusement à la démocratie, non ?), je m’interroge, c’est tout.

    une piste : ursula le guin, les dépossédés. certes c’est de la SF mais ça explicite la "dictature du peuple" d’une manière que je n’avais jamais vue avant, ni même imaginée. à lire de toute urgence.

    je n’en dis pas plus pour ne pas déflorer le sujet, mais ça vaut son pesant de cahuètes.

    Répondre
  34. schlaf
    schlaf dit :

    @patrick

    Et comment il s’organise, ce contrôle ? Notez que j’ai rien contre "la dictature du plus grand nombre" (qui ressemble furieusement à la démocratie, non ?), je m’interroge, c’est tout.

    une piste : ursula le guin, les dépossédés. certes c’est de la SF mais ça explicite la "dictature du peuple" d’une manière que je n’avais jamais vue avant, ni même imaginée. à lire de toute urgence.

    je n’en dis pas plus pour ne pas déflorer le sujet, mais ça vaut son pesant de cahuètes.

    Répondre
  35. Patrick
    Patrick dit :

    "Les dépossédés" , les années 80, ça ne nous rajeunit pas, dites donc :o)

    Le truc marrant avec la SF, c’est que 25/30 ans plus tard on se dit "tiens, c’était pas mal vu". D’ailleurs, si ma mémoire est bonne (ouille !) ce roman donnait à voir les limites de l’Eutopia anarchiste. Bon à savoir, merci Ursula : nous vivons dans un monde où toute chose à ses limites. Si donc ! même les idées.

    « L’utopie est simplement ce qui n’a pas encore été essayé! » (Théodore Monod)

    Bon. On lit des livres en cultivée compagnie. C’est un début. Mais ça ne me répond pas, pour mes Gnous baraqués dont au sujet desquels je causait plus tôt.

    Répondre
  36. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    Intermède:

    – Bonjour dit le petit Prince.

    – Bonjour dit le marchand

    C’était un marchand de pilules perfectionnées qui apaisent la soif. On en avale une par semaine et l’on n’éprouve plus le besoin de boire.

    – Pourquoi vends-tu ça? dit le petit prince.

    – C’est une grosse économie de temps, dit le marchand. Les experts ont fait des calculs. On épargne cinquante-trois minutes par semaine.

    – Et que fait-on de ces cinquante-trois minutes?

    – On en fait ce que l’on veut…

    Moi, se dit le petit prince, si j’avais cinquante-trois minutes à dépenser, je marcherais doucement vers une fontaine…

    Tant que l’être humain ne prendra pas conscience qu’il doit se livrer quotidiennement à une activité démocratique tous les jours comme on se lave le corps et les dents, "la dictature du proletariat" ne sera qu’un ideal toujours récupéré par des prédateurs lorsqu’il y’aura tentative de le mettre en pratique.

    Répondre
  37. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    Pour ceux qui ne connaissent pas Ursula K. Le Guin
    Elle est l’auteure du cycle de Terremer (adapté à la tv puis récemment en dessin animé par un réalisateur japonais bien connu)

    et elle est connue aussi pour:
    Le Cycle de l’Ekumen aussi appelé Cycle de Hain

        * "La Main gauche de la nuit" ["The Left Hand of Darkness", 1969] PRIX NEBULA 1969 et HUGO 1970    * "Les Dépossédés" ["The Dispossessed : An Ambiguous Utopia", 1974] PRIX HUGO 1975, NEBULA 1974, LOCUS 1975    * "Le Monde de Rocannon" ["Rocannon’s World", 1966]    * "Planète d’exil" ["Planet of Exile", 1966]    * "La Cité des illusions" ["City of Illusions", 1967]    * "Le Nom du monde est forêt" ["The Word for World is Forest", 1973] PRIX HUGO 1973    * "Le Dit d’Aka" PRIX LOCUS 2001    * et un certain nombre de nouvelles dont sept sont réunies dans "L’Anniversaire du Monde". 

    (source:
    http://www.cafardcosmique.com/LE-GU…)

    Personnellement j ai lu, il y’a longtemps, le monde de Rocannon, Planète d’exil, Le Nom du monde est forêt
    Ce dernier roman raconte comment des envahisseurs qui veulent coloniser une planete sont anéantis par une race qui semble primitive.
    A rapprocher, il me semble, du roman de A.E Van vogt , "ténèbres sur Diamonda".

    (Par ailleurs, je trouve très beau la façon dont Ged le héros du cycle de Terremer finit par vaincre l’être malfaisant qu"il a créé par vanité)

    Répondre
  38. chris
    chris dit :

    Salut Agnes ,

    Un petit hors sujet quoique , pour te dire bonjour et m’etonner te connaissant un choia que tu n’ai pas degaine ta plume redemptrice sur ce cher maitre Eolas dont les nouvelles theses sur l’employabilite sont detonnantes .

    J’etais de repas hier soir dans la celebre station balneaire sarkozyste lorsque deux avocats umpistes se sont regales de me coller ca dans les pattes entre le dessert et le cafe , en m’apportant devant mon assiette l’ecran necessaire a la lecture de l’objet de la polemique .

    Dispo chez REZO comme dab , et ou les chomeurs seront heureux de pouvoir suivre les recommandations du Maitre concernant les mines d’emplois que sont la restauration et le batiment .

    Comme quoi d’avoir a defendre l’immigration , ce qui est en soi honorable humainement …peut amener un avocat qui nous avait habitue a une autre hauteur de vue a des reductions d’autant plus comiques et derisoires que nous en avons nous autres si souvent debattus .

    Mais bon ,je t’en laisse prendre connaissance si ce n’est deja fait ou meme repondre ……..je ne l’ai pas fait ,les avocats m’exasperent trop a ce niveau !

    Bon courage .

    Répondre
  39. chris
    chris dit :

    Salut Agnes ,

    Un petit hors sujet quoique , pour te dire bonjour et m’etonner te connaissant un choia que tu n’ai pas degaine ta plume redemptrice sur ce cher maitre Eolas dont les nouvelles theses sur l’employabilite sont detonnantes .

    J’etais de repas hier soir dans la celebre station balneaire sarkozyste lorsque deux avocats umpistes se sont regales de me coller ca dans les pattes entre le dessert et le cafe , en m’apportant devant mon assiette l’ecran necessaire a la lecture de l’objet de la polemique .

    Dispo chez REZO comme dab , et ou les chomeurs seront heureux de pouvoir suivre les recommandations du Maitre concernant les mines d’emplois que sont la restauration et le batiment .

    Comme quoi d’avoir a defendre l’immigration , ce qui est en soi honorable humainement …peut amener un avocat qui nous avait habitue a une autre hauteur de vue a des reductions d’autant plus comiques et derisoires que nous en avons nous autres si souvent debattus .

    Mais bon ,je t’en laisse prendre connaissance si ce n’est deja fait ou meme repondre ……..je ne l’ai pas fait ,les avocats m’exasperent trop a ce niveau !

    Bon courage .

    Répondre
  40. motpassant
    motpassant dit :

    Ce blog est de plus en plus consternant.

    Vous devez être dans un tel état de paranoïa que vous ne pouvez plus vous empêcher de tout ramener à la politique.

    Essayer de réfléchir une seconde, il ne s’agit que d’une scène tout à fait naturelle entre animaux.

    Je m’étonne que n’ayez pas stigmatisé les " richards " qui filment " cette scène. Pendant que vous trimez pour gagner quelques sous que Sarkozy va vous prendre dés son retour !

    Répondre
  41. motpassant
    motpassant dit :

    Ce blog est de plus en plus consternant.

    Vous devez être dans un tel état de paranoïa que vous ne pouvez plus vous empêcher de tout ramener à la politique.

    Essayer de réfléchir une seconde, il ne s’agit que d’une scène tout à fait naturelle entre animaux.

    Je m’étonne que n’ayez pas stigmatisé les " richards " qui filment " cette scène. Pendant que vous trimez pour gagner quelques sous que Sarkozy va vous prendre dés son retour !

    Répondre
  42. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    J’ai fait une recherche par mot clef sur la page de maitre Eolas avec le mot "batiment" je n ai rien trouvé !
    J ai parcouru les derniers articles rapidement pas trouvé non plus.
    Chris, pourrais tu avoir l’aimabilité de donner le titre de l’article en question.

    Répondre
  43. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    J’ai fait une recherche par mot clef sur la page de maitre Eolas avec le mot "batiment" je n ai rien trouvé !
    J ai parcouru les derniers articles rapidement pas trouvé non plus.
    Chris, pourrais tu avoir l’aimabilité de donner le titre de l’article en question.

    Répondre
  44. mc
    mc dit :

    Pour ceux qui n’auraient pas eu le temps d’aller voir ce billet de Maître Eolas, je fais un petit copier-coller.

    Elle est vraiment triste, cette histoire. Et elle se termine par "Requête rejetée".

    Quant à ceux qui ont encore le courage de polémiquer après ça, je leur souhaite tout le bonheur du monde, ils en ont bien besoin.

    « Je suis ici depuis cinq ans. Je travaille, je ne dérange personne, je ne fais de mal à personne. Je voudrais que ma fiancée puisse me rejoindre ici, car elle me manque. Sinon, quand j’aurai gagné assez d’argent, je retournerai en Casamance, mais c’est dur là-bas ».

    Un silence. Il reprend, d’une voix cette fois un peu plus tremblante.

    « Je sais que la France a un grand coeur. Tout ce que je lui demande, c’est de m’y faire une petite place ».

    Un long silence s’abat sur la salle d’audience.

    Répondre
  45. chris
    chris dit :

    @mc

    C’est clair que si quelques uns des ya qu’a les foutre dehors ….assistait plus souvent a ce genre d’audience en forme de drame humain ….le debat sur l’immigration volerait peut etre un tout petit plus haut que dab et je suis loin d’etre un abolitionniste a ce niveau .

    Je me mefie juste des solutions simplistes a des problemes complexes .

    Non ,ou Eolas se fourvoie leger c’est sur l’emploi dans le batiment et la restauration …….il insulte et humilie les chomeurs hexagonaux qui combattent ce workfare la !

    Comme quoi l’honorable profession de baveux peut rendre lucide sur certains sujets et autiste sur d’autres .

    Ses confreres de droite n’ont pas rate eux la disgression fatale ;l’immigration et le travail que les francais refuseraient …..belle argumentation pour la cause du worfare.

    @fanette

    Hallucinant et pas etonnant de la guerre de l’information ,lorsqu’on voit deja a nos niveaux sur le web

    Répondre
  46. Ubu
    Ubu dit :

    @Motpassant
    Ton commentaire repose-t-il sur l’ignorance d’un procédé très classique ou sur la simple mauvaise foi ?
    Le principe de charité me fait opter pour la première option. Aussi le lien suivant devrait t’aider à comprendre ce que tout le monde avait compris en regardant la vidéo insérée dans le billet du monolecte :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fable

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *