Un pont d’érable

Je ne sais pas pourquoi, mais cette nuit j’ai rêvé d’Alain Juppé.

Il portait un bonnet de Père Noël et chevauchait, dans une sorte de rodéo, un caribou.

Ceci n’a pas beaucoup de sens, à moins que je continue à en vouloir aux Québécois ne n’avoir pas su garder le meilleur d’entre eux. Je ne suis pas sûre que le fait que Juppé le repris de justice soit ministre d’État rajoute une couche de plus à ma profonde affliction politique, mais il est fort probable que cela participe à cette sorte d’ambiance de fin de règne qui caractérise la nouvelle mandature.
Je n’aime guère tirer sur les lampistes. Et quel rôle a donc joué Juppé, si ce n’est celui de victime expiatoire des magouilles financières de tout un système, celui qui porte le chapeau pour qu’on foute la paix aux autres et que l’on laisse les petites affaires entres amis poursuivre tranquillement son cours?

De ce point de vue là, la nomination de Juppé n’est qu’un juste retour d’ascenseur de la famille reconnaissante. Faut dire qu’il a tenu bon, le petit : rien cafté, rien balancé, tout pris sur lui! Un fidèle, quoi! Un capitaine! Pas le genre à changer de conviction au gré des gamelles électorales. Le fusible idéal.

Et puis, il y a quelque chose de biblique dans le sacrifice de Juppé, un peu comme le jour où Abraham a collé son fils préféré sous le couteau du sacrifice, parce que Dieu le demandait. Quelle abnégation de la part de Chirac, aussi! Car en démocratie, Dieu, c’est le peuple, faudrait pas l’oublier…

Vox Populi, Vox Dei

16 réponses
  1. limbes
    limbes dit :

    repris de justice et aministié de justesse en même temps (voir l’article que le "Canard" lui avait consacré du temps de sa comparution en appel chez la rombière de Versailles)

    Et il avait bien profité du système (logement des enfants, …)

    Ne pleurons pas sur le sort de ce jeune retraité des finances où il n’a jamais mis les bottes (tout comme Fabius d’ailleurs).

    Cette "élite" là avait donc déjà inventé le "ne pas travailler pour gagner plus" (à la retraite). Ils cotisaient mais quand même …

    Répondre
  2. thierryg
    thierryg dit :

    Et lui vous le reconnaissez ?
    http://tartiflettecrew01.free.fr/6m
    Au rassemblement des jeunes pour Nicolas Sarkozy, à Grenoble, l’affreux 6 mai.
    Condamné le 9 juillet 1996 par un arrêt définitif de la chambre correctionnelle de la cour d’appel de Lyon à 5 ans de prison (dont 1 an avec sursis), 5 ans d’inéligibilité, et 400 000 francs d’amende pour corruption, abus de biens sociaux (pour avoir détourné à son usage personnel 19 073 150 francs, soit 2 907 683 euros), et subornation de témoins. Il a été libéré en mai 1998.
    Lui aussi a changé je pense (sûr, avant il portait moustache).
    il a repris la présidence de l’UMP en Isère en 2003 et a obtenul’investiture de son parti en 2007 pour les élections législatives de juin dans la première circonscription. Il a reçu publiquement l’appui de Nicolas Sarkozy en avril 2007. (Tous ces renseignement pris sur Wikipédia, merci).
    Vous vous souvenez de cette affiche de jeunes loups, Noir, Madelin, Millon et et et lui oui Carignon.
    La mémoire humaine est-elle soluble dans la "démocratie" ?

    Répondre
  3. Gagman
    Gagman dit :

    Juppé est d’une autre trempe qu’un Besson, moi j’vous l’dis. Parce que bon, on peut rire de la pensée économique de Royal, mais que dire de celle de Chirac ?

    Répondre
  4. Sam
    Sam dit :

    Bof,
    d’autres justiciables ont payé plus cher leurs forfaits (et n’ont pas touché leur part de galette à la sortie).
    Non, je ne parle pas du pauvre Dédé Tarallo, camarade de promo de l’ex de l’Élysée, condamné à 7 années de trou d’où il est ressorti au bout de trois semaines ("raisons médicales", le miracle Papon renouvelé et merci Kouchner), deux patates d’euros d’amende que le budget a eu l’élégance d’oublier de lui réclamer, sans causer de "sa" jolie case corse à 152.000.000 € (estimation d’il y a dix ans, hors l’ameublement raffiné que méritait une telle thébaïde) dont il aurait été inhumain de le priver.
    Et qui parlait de "tolérance zéro", de retour aux valeurs, de mérite, etc. ?
    Tout cela est une sinistre farce, n’est-ce pas ?

    Répondre
  5. Sam
    Sam dit :

    Bof,
    d’autres justiciables ont payé plus cher leurs forfaits (et n’ont pas touché leur part de galette à la sortie).
    Non, je ne parle pas du pauvre Dédé Tarallo, camarade de promo de l’ex de l’Élysée, condamné à 7 années de trou d’où il est ressorti au bout de trois semaines ("raisons médicales", le miracle Papon renouvelé et merci Kouchner), deux patates d’euros d’amende que le budget a eu l’élégance d’oublier de lui réclamer, sans causer de "sa" jolie case corse à 152.000.000 € (estimation d’il y a dix ans, hors l’ameublement raffiné que méritait une telle thébaïde) dont il aurait été inhumain de le priver.
    Et qui parlait de "tolérance zéro", de retour aux valeurs, de mérite, etc. ?
    Tout cela est une sinistre farce, n’est-ce pas ?

    Répondre
  6. bert
    bert dit :

    @ limbes

    "repris de justice et aministié de justesse en même temps"

    Pour le coup, c’est plutôt le contraire: repris de justesse et amnistié en justice…

    Répondre
  7. Grabuge
    Grabuge dit :

    Bah… tu sais, dans le rôle du lampiste on a déjà eu le célèbre Michel Roussin, ancien Ministre de la Coopération, plusieurs fois mis en examen dans les affaires de financement occulte du RPR et devenu… responsable « Afrique » du Groupe Bolloré !!!
    Si, si !
    Celui qui a offert 2 jours 1/2 de vacances à Berluscozy pour 17 ans de SMIC et qui ne bosse pas du tout du tout avec l’État français !

    Répondre
  8. Grabuge
    Grabuge dit :

    Bah… tu sais, dans le rôle du lampiste on a déjà eu le célèbre Michel Roussin, ancien Ministre de la Coopération, plusieurs fois mis en examen dans les affaires de financement occulte du RPR et devenu… responsable « Afrique » du Groupe Bolloré !!!
    Si, si !
    Celui qui a offert 2 jours 1/2 de vacances à Berluscozy pour 17 ans de SMIC et qui ne bosse pas du tout du tout avec l’État français !

    Répondre
  9. Casse Pieds
    Casse Pieds dit :

    C’est vrai que tout ça fait très "Parrain", ou "les Affranchis"…

    Ce qui m’a fait marrer (jaune) c’est la réaction des assos environnementales au sortir de la réunion d’avec leur nouveau (si tant est que Juppé puisse encore passer pour un nouveau en politique) ministre de l’environnement!

    Bon, on sait que Hulot est de droite, mais les autres… Comment peuvent ils croire que le gouvernement à la botte du MEDEF fera quoi que ce soit pour empêcher nos grandes entreprises de piller, polluer et profiter de la planète à qui mieux mieux???

    Cela fait des belles images pour le 20h et cela rassure les gens… avant les législatives!

    De Gaulle avait raison sur une chose "les français sont des veuax".

    Casse Pieds

    Répondre
  10. pas perdus
    pas perdus dit :

    Juppé a bien profité du système et il en profite toujours…

    C’est la preuve vivante que l’exemplarité en politique n’est pas d’actualité. Quand on voit Carignon qui se présente aux législatives…

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *