Femme paysanne
Mise en ligne par Le Monolecte


Rencontre impromptue au détour d’une petite route de Gascogne.

  • Mais ce n’est pas trop dur, pour une femme, de travailler la terre ­?
  • Pensez-vous, j’ai fait ça toute ma vie.
  • Vous travaillez encore ?
  • Mais non, maintenant, la terre, elle est à mon fils. Moi, je ne fais que donner un petit coup de main.

Superbe rencontre du haut de mon vélo. Quand je lui ai mimé ma demande de la prendre en photo (je  voyais à quel point cette photo allait marcher), elle a éteint son moteur et s’est dépêchée de planquer le bob qui recouvrait sa tête : du coup, sa tignasse rousse s’est dressée comme une crinière qu’elle a eu un mal de chien à ordonner quelque peu.
Elle était vraiment étonnée de cette drôle d’idée de photographier le Gers et les gens qui y vivent de mon vélo.
Ensuite, comme j’étais quand même un peu paumée, je lui ai demandé mon chemin. J’ai suivi scrupuleusement ses indications… et me suis retrouvée à l’exact opposé de l’endroit où je voulais aller…

Powered by ScribeFire.