Articles

Ceci n'est pas un rapport

Sacré poissard!
Je ne parle pas de Terry Gilliam, bien qu'il semble qu'il se traîne une scoumoune plus grande que les deux tours du WTC réunies, mais bien de Jacques Attali qui a planché sur un rapport sur la libération de la croissance pendant des semaines et qui se retrouve à le publier pile-poil au moment où le château de cartes de la spéculation mondiale commence à s'effondrer avec la précision mécanique d'une exhibition de dominos.

Les maîtres du monde

Décembre 2006 : assemblée générale au bled du gros semencier de la région. Avec ma tête de brave fille et mon air pas dangereux pour un rond, c'est la deuxième année que je décroche un strapontin à la réunion de la crème du dessus du panier des paysans de notre beau pays.

Un certain ressenti du pouvoir d'achat

Il parait que les Français ont le sentiment que leur pouvoir d'achat a baissé ces derniers temps. Une question de ressenti, somme toute...

Les nouveaux décroissants

D'un côté il y a le futur Grenelle de l'environnement qui, juré, craché, va sérieusement se pencher sur les questions des OGM, du climat et tout ça.
De l'autre, il y la bataille de chiffre autour du pouvoir d'achat des Français et de la courbe de la croissance qui bande mou.
Et au milieu, il y a nous, les pauvres cloches à qui l'on promet tout dans un monde de joyeux Bisounours.

De la démocratie en entreprise

Même si, sur le moment, j'ai eu l'impression d'être chassée du paradis à coups de pied dans les fesses, il s'avère à l'usage que j'ai enfin été libérée du salariat et que je compte bien ne pas retomber dedans.

La loi de la jungle

Par pure curiosité, je suis allée voir la vidéo dont on dit qu'elle est la plus vue du web avec près de 11 millions de zyeutages.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que j'ai été surprise de ce que cette vidéo animalière racontait et pas seulement sur les protagonistes de l'aventure.

Éducafion

Journée portes ouvertes à l'école de la naine. Enfin une occasion de voir à quoi on occupe les petits monstres pendant que leurs heureux géniteurs veillent à la bonne marche du monde de leurs petites affaires.
L'occasion aussi de découvrir qu'à l'Éducation Nationale, les portes ne sont pas ouvertes pour tout le monde.

La carmagnole des gnous

Disons-le tout net, l'élection de Nicolas Sarkozy m'a bel et bien coupé la chique.
L'impensable s'était produit : que pouvait-on ajouter de plus?
Rien, si ce n'est plusieurs jours de silence.

La concurrence à coût zéro

Diety, mon actuchômiste allemanique préféré revient sur les propositions des deux candidats en lice pour la présidentielle au sujet de la contrepartie obligatoire d'activité que devrait donner tout heureux bénéficiaire des minima sociaux. Pour bien comprendre ce que c'est, il suffit comme d'habitude d'aller zyeuter outre-Rhin ce que le social-libéralisme a concocté pour ces grosses feignasses de chômeurs qui ont l'outrecuidance de penser que la survie pourrait être un droit.
Tout ce qui suit est donc l'œuvre exclusive de Diety, merci à lui!

Le médecin et l'indigent

Il était une fois le pays de la Sécurité Sociale où 4,8 millions de gens étaient reconnus comme ayant de grandes difficultés à se soigner.

Au bout du chemin

Comme j'ai pas mal de boulot dans les tuyaux, je manque de temps pour écrire ici. Du coup, je réchauffe des vieux articles, toujours miraculés sur Altermonde.
A l'heure où l'on nous sert le combat des chefs en lieu et place d'un vrai débat politique que devrait servir de toile de fond à un vrai projet de société, petit retour sur ce modèle de société que l'on nous impose depuis près de 25 ans, gauche et droite confondues.

Le beurre, l'argent du beurre...

Hier soir, je me ballade sur le site Altermonde de mon ami Jean Dornac et je m'aperçois qu'il a réussi à récupérer tous les textes que j'avais écrit chez lui et qui avaient été victimes d'un krash de sa base de données. Un vrai boulot de titan!
C'est ainsi que, par pure perversion, j'en ai relu quelques uns. J'ai retenu celui-ci, qui date de juillet 2004 et que la situation actuelle éclaire de manière intéressante.

A votre bon cœur!

Maintenant que les fêtes sont passées, les pauvres peuvent marner en paix.
Donc, petit tour aux Restos du Cœur du bled, pour prendre la température.

L'éternel combat

Où l'on se rend compte qu'un vieux film qui a presque mon âge et qui raconte la Grande Dépression finit forcément par devenir une œuvre d'anticipation.

Joyeux fucking Noël

Pour tous les pisse-froid qui pourraient croire que je suis allergique à l'hystérie orgiaque collective