Articles

Être dans ses petits souliers

Ma grand-mère disait toujours qu’il fallait le temps que le pied se fasse à la chaussure. J’ai découvert bien plus tard, vraiment plus tard, que la bonne chaussure, on y entre comme dans une pantoufle et c’est elle qui doit se faire…

Les sauvageons aussi aiment la glace aux Schtroumpfs

C'est la première véritable belle journée de l'année et tout ce que Montpellier compte de bipèdes est venu s'échouer sur le banc de sable le plus cher de France. C'est la foule des grands jours d'été qui se répand dans les ruelles…

My bloody Valentine

Le culte des morts n'en rappelle que plus cruellement le mépris des vivants.

Rentrée

Tout à l’heure, elle a préféré qu’on ne l’accompagne pas dans la cour de récréation.

Auto-stops

Petites histoires de ceux qu'on laisse au bord de la route.

Stardust memories

C’est comme si j’étais née à l’âge de six ans

Une vraie femme

La première fois que j'ai vu Renée Bagelet, elle n'était même pas là.

La voie de son maître

J'ai la naïveté crasse ou la connerie incommensurable de croire que les choses importantes ne peuvent que se dire face à face, le regard vrillé dans le blanc de l'œil de son interlocuteur.

Pédale avec les loups

C'est comme dans mes souvenirs : une petite allée derrière les poubelles, un cône de lumière encore affadi par les dernières lueurs du jour, une grande porte vitrée coulissante et une petite sonnette perdue dans un grand panneau rouge : URGENCES : sonnez et attendez que l'on vienne vous chercher.

La crise délibérée

Pendant que les forces de la contestation sociale pansent leurs plaies dans leurs quartiers d'été, celles de l'argent ne relâchent pas leurs efforts pour nous enfoncer chaque jour un peu plus dans la merde.

La fin du tunnel

Je roule tranquillement dans les lacets verdoyants du Lot-et-Garonne du bas lorsque j'apprends par la voix de ma fidèle radio que je vais me payer une bonne tranche de campagne officielle.

Persistances olfactives

Ce matin, ma cuisine sentait exactement comme la cuisine de mon enfance en Maurienne : l'évier en pierre de taille, avec ses robinets rétro en cuivre, les biscottes Heudebert en pack familial et le lait fraîchement extrait des vaches d'Hélène, la fermière du bout du chemin en gravier blanc, celle dont le flux de conversation l'avait faite surnommée Radio Jarrier.