Procrastination

 

C'est le printemps

J’ai des histoires plein la tête, des cris, des énervements légitimes. J’ai aussi des montagnes de liasses immondes de chiffres arrogants à faire rimer entre eux. J’ai même compilé avec soin des discussions, des débats, des échanges autour de sujets de société bien lourds et importants. J’ai fini de sécuriser toutes mes données informatiques avec une jolie cascade de sauvegardes programmées entre un NAS et un emplacement dans les nuages.

Chaque jour, je me dis : là, sérieux, faut que je prenne une heure pour écrire sur ceci et cela. C’est vrai que, quelque part, le temps presse, les mauvais coups pleuvent…

Et puis, je passe le museau par la porte, je vois ce printemps incroyable qui m’appelle qui me fait de l’œil avec tous ces verts tendres, je renifle ces parfums incroyables et j’ai soif de cette douceur infinie que l’hiver sans fin de l’année dernière nous avait fait oublier…

Je m’enivre du jardin épanoui et je remets encore les conneries à demain.

18 réponses
      • Sitting Bull
        Sitting Bull dit :

        Ça y est!
        J’ai attaqué la saison: bouffe le midi sous le parasol, sur la terrasse, puis café dans le transat en lisant le Canard , Fakir, le Diplo ou toute autre revue subversive et… les yeux qui papillotent, qui finissent par tomber les rideaux pour m’embarquer dans une mini siestoune qui me révèle que l’été est enfin arrivé!
        Quel bonheur!

        Répondre
  1. ti suisse
    ti suisse dit :

    je printine à donf, même dans des langues que j’ignore..
    pas belle la vie (dans la prochaine je serais pilote d’avion et décollerais, me poserais sur un porte avion)

    Répondre
  2. GPMarcel
    GPMarcel dit :

    Remettre au lendemain c’est s’avouer que l’important
    c’est mettre les mains dans la terre et renifler les mésanges;
    c’est s’asseoir et regarder ses poules gratter les sol;
    c’est tendre l’oreille et sentir le tracteur du Denis;
    c’est choisir la pierre plate et s’élargir le fessier pour être dans l’aise;
    c’est siffler son chien pour prendre la caresse;
    c’est rentrer dans la maison pour voir briller le carreau…

    c’est fermer le cahier, éteindre l’ordi pour pouvoir écouter sa respiration et sourire.

    Répondre
    • ti suisse
      ti suisse dit :

      Excellent ! (et Karl-G) qu’importe si je pense à dada, j’ai trouvé l’énergie (et l’envie !) de le dire..

      ps, les poules, les grillons.. bof.. suivant l’heure, je préfère le poisson (silencio) mais si ça se mange..
      re ps, ça y est ! je sais pourquoi je ne suis qu’un petit râleur.. car je suis un gros branleur

      Répondre
  3. 24 à l'ombre
    24 à l'ombre dit :

    Toujours remettre les conneries à demain, voilà une sage ligne de vie.
    Du coup je vais m’envoyer un petit pastaga. 10h30 c’est une bonne heure pour commencer l’apéro, non ?

    Répondre
    • smolski
      smolski dit :

      Il me semble que le site du gorafi agit de la même manière que le bebete show de canal+, à savoir qu’il déresponsabilise davantage qu’il informe.
      Ainsi de chirac devenu sympathique comme tout alors qu’il n’a été qu’un assassin continuel.

      Répondre
  4. ti suisse
    ti suisse dit :

    j’ignore si c’est un oubli/oublié, en tous cas je ne voulais pas couper le pc sans te dire ‘bonjour’ te souhaiter une bonne journée Agnès. Aussi te (vous) filer une p’tite astuce (qu’importe si ce terme est approprié, bref) spéciale: « quel sera la météo du jour » mais pour cela, il vous faut une (au moins) tortue.
    En effet, Enzo (Ferrari, c’est son nom, sa copine s’appelle Rolex.. une va super vite, l’autre égrène le temps) badine dans le trèfle et pissenlit (dessert: endive, courgette, fraise..) .. ça m’éclate tjs ces animaux qui vivent, marchent et piétinent, toutes leur vie ! dans leur gamelle, la vache par ex.
    où en étais-je.. ah wi.. donc, je bouquine dans le jardin (…) et quand je vois Enzo se carapater, alors que le ciel et bleu, c’est le signal qu’il me reste une paire d’heures pour finir ma page..
    .. me rappelle à l’affection de (tous) ces animaux chéris, baromètres de nos humeurs
    tiens, et Nicole Ferroni (Fr Inter; je l’adore !) chronique animal..
    ps, j’ai un peu bâclé la fin de mon post.. je file dehors.. biz ‘nd Cheers

    Répondre
  5. Michael
    Michael dit :

    C’est un choix permanent !
    L’action ou le repos.
    J’ai remarqué que bien trop de personnes ne savent pas rien faire (sans que cela soit de la procrastination) dans un monde où il y aura toujours à faire que nous nous pourrons jamais réalisé.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *