Dribleur céleste…

Suite des petites cartes postales de l’été avant la reprise des hostilités sur le blog à partir de la mi-août.


Dribleur céleste
Mise en ligne par Le Monolecte

Ballet surréaliste et envoutant devant le Sacré-Cœur, sur fond de capitale, rencontre impromptue dans la petite cour des miracles de Montmartre, quand chacun poursuit son propre rêve, loin des impératifs mercantiles de rigueur. Ou comment même le foot peut me toucher, en pleine campagne touristique et estivale.
Il jouait juste pour lui, pour le trip, pour le geste, devant la foule, le lieu, les regards interrogatifs ou fuyants.
Pur instant de grâce.

6 réponses
  1. Hoopie
    Hoopie dit :

    Bleu ciel…
    Bleu klein ?
    Bleu marine…
    En tous cas, belle photo…
    Jolis contrastes…
    Juste ce qu’il faut pour que la personne reste un brin anonyme…
    Un beau 3D…
    Bravo…

    Répondre
  2. Mythe céleste
    Mythe céleste dit :

    C’est amusant, je suis en train de me rendre compte qu’avec Internet, on commence à avoir une forme de culture basée sur une sorte de «tradition orale». Peut-être en partie en raison des blogs… c’est en grande partie des histoires, des événements, etc. racontés. Sauf qu’il y a une trace (numérique) qui reste quand même… un petit peu… mais qui n’existe pas dans le «monde réel» tout de même… sauf quand c’est imprimé, évidement.

    Intéressant, je trouve, cette idée de «tradition orale» numérique en ligne…

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *