L'important, c'est d'aimer

Petite crise existentialiste au lendemain de la visite dominicale à ma grand-mère...