Mama fiesta

L’indigence de mes écrits, pour ne pas dire leur quasi disparition, entre bien en résonance avec la vacuité de notre époque.


Mama fiesta
Mise en ligne par Le Monolecte

Je suis blasée de connerie humaine. Je pense même que c’est le but : enfouir les opposants sous des tombereaux d’ordures et de cynisme. Tout me fatigue, y compris mes propres indignations.

Du coup, me voilà plus disponible pour les incontournables petites choses de la vie, comme la cérémonie toujours un peu surréaliste de remise de cadeaux de la fête des mères… et là, j’ai été gâtée, cette année!

Il parait qu’il existe des bouquins entiers d’idées de cadeaux de la fête des mères à faire fabriquer par les petits doigts boudinés, des encyclopédies de l’inspiration en machins-trucs recyclés avec plus ou moins de bonheur…

Mais au final, on s’en fout. Le cadre immonde avec sa photo moche va trôner fièrement sur ma cheminée, juste parce que c’est du concentré d’essence d’amour de petite fille et que la fierté avec laquelle elle m’a couverte de tous ces objets fabriqués avec ses petites mains n’a pas de prix.

107 réponses
  1. Le Yéti
    Le Yéti dit :

    "Du coup, me voilà plus disponible pour les incontournables petites choses de la vie."

    Ah oui, chouette idée, Agnès. Illumine-nous sur ton blog avec toutes les "incontournables petites choses de (ta) vie".

    Hého, les autres, vous entendez, ? Allez hop, sus à toutes les incontournables petites choses merveilleuses de nos vies ! On en veut, on en redemande !

    Répondre
  2. Le Yéti
    Le Yéti dit :

    "Du coup, me voilà plus disponible pour les incontournables petites choses de la vie."

    Ah oui, chouette idée, Agnès. Illumine-nous sur ton blog avec toutes les "incontournables petites choses de (ta) vie".

    Hého, les autres, vous entendez, ? Allez hop, sus à toutes les incontournables petites choses merveilleuses de nos vies ! On en veut, on en redemande !

    Répondre
  3. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    Tout me fatigue, y compris mes propres indignations.

    Pareil bis.

    En plus, je viens de m’apercevoir que j’ai perdu (mais où les ai-je donc foutu ?) 10 kilos… Ah, travailler plus pour gagner plus ! Si ça se trouve, j’ai un cancer :-}

    Répondre
  4. dominique
    dominique dit :

    ouyouh……doit y’avoir un sacré virus qui traîne, on a marre d’être tristes, et tout et tout, et c’est surtout notre dignité qu’en a pris un coup…….restons groupirs !

    Répondre
  5. dominique
    dominique dit :

    ouyouh……doit y’avoir un sacré virus qui traîne, on a marre d’être tristes, et tout et tout, et c’est surtout notre dignité qu’en a pris un coup…….restons groupirs !

    Répondre
  6. MieL
    MieL dit :

    Tout le caustique d’une rhétorique pesante et émétique ne saurait finalement s’insinuer en lieu et place des petites choses qui font tout le merveilleux d’une vie.

    Ne jamais se départir d’un insolent optimisme tout en se gardant bien d’aller trop vite, tout est là.

    Joyeuse fête. 😉

    Répondre
  7. michel
    michel dit :

    bonjour Agnés, je suis toujours fidèle lecteur de tes écrits et je n’ai pas la même appréciation sur leur contenu, je les trouvent plustôt pertinents, acides (comme dirait Olivier) et donc ils nous tiennent bien réveillés. Peut être sont ils un tantinet pessimistes mais bon la réalité est rude. Un mot sur les cadeaux de la fête des mères, ces cadeaux là sont sincères et comment dire "bruts de décoffrages", c’est pour ça qu’ils nont pas de prix, c’est bien ce qui manque à la période, des choses qui n’ont pas de prix! Bon fête!

    Répondre
  8. Fin De Partie
    Fin De Partie dit :

    Pendant combien d’années les mouflets fabriquent des trucs (par exemple, colliers en pâtes qui feraient le bonheur de petits sahéliens ) pour la fête des mères?

    Il va te falloir une grande cheminée…pour les conserver 😎

    1 an de sarkozysme cela fatigue son homme (sa femme) dans quel état seront nous en 2012?

    Répondre
  9. Fin De Partie
    Fin De Partie dit :

    Pendant combien d’années les mouflets fabriquent des trucs (par exemple, colliers en pâtes qui feraient le bonheur de petits sahéliens ) pour la fête des mères?

    Il va te falloir une grande cheminée…pour les conserver 😎

    1 an de sarkozysme cela fatigue son homme (sa femme) dans quel état seront nous en 2012?

    Répondre
  10. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    @Dominique : Swâmi, déconnes pas, j’espère que tu nous la joues Woody Allen …

    Ah je ne sais pas, il se peut que ma balance soit détraquée 😉

    Mais j’ai salement décollé depuis le début du mois, a’c c’te putain de bronchite qui n’en finit pas : c’est à me trouver largement amaigri que je me suis décidé à monter sur la balance (accessoire d’usage rarissime pour Ma Sainte Personne).

    Ce que je sais, c’est que je ne vais surtout pas poser la question à un cancérologue, ce sont des gens qui portent la poissent : la plupart des gens de ma connaissance qui sont allés voir un cancérologue sont morts dans l’année dans d’horribles souffrances :-]

    D’un autre côté, comme tout le monde tousse à l’ashram et que le cancer ne s’attrape pas, c’est peut-être plutôt la grippe aviaire…?

    Répondre
  11. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    @Dominique : Swâmi, déconnes pas, j’espère que tu nous la joues Woody Allen …

    Ah je ne sais pas, il se peut que ma balance soit détraquée 😉

    Mais j’ai salement décollé depuis le début du mois, a’c c’te putain de bronchite qui n’en finit pas : c’est à me trouver largement amaigri que je me suis décidé à monter sur la balance (accessoire d’usage rarissime pour Ma Sainte Personne).

    Ce que je sais, c’est que je ne vais surtout pas poser la question à un cancérologue, ce sont des gens qui portent la poissent : la plupart des gens de ma connaissance qui sont allés voir un cancérologue sont morts dans l’année dans d’horribles souffrances :-]

    D’un autre côté, comme tout le monde tousse à l’ashram et que le cancer ne s’attrape pas, c’est peut-être plutôt la grippe aviaire…?

    Répondre
  12. dominique
    dominique dit :

    @ Swami : tellement sens dessus dessous qu’on en fait des fautes orthographiques bien plus que raison voudrait, non ? j’déconnes, c’est la poissent :-/
    Sinon, faut bien sûr pas écouter la propagande qui voudrait qu’on ne prenne pas d’antibiotiques, hein ? Ya d’la surinfection ashracomiale, houla, vite vite, chez l’apothicaire….

    Répondre
  13. dominique
    dominique dit :

    @ Swami : tellement sens dessus dessous qu’on en fait des fautes orthographiques bien plus que raison voudrait, non ? j’déconnes, c’est la poissent :-/
    Sinon, faut bien sûr pas écouter la propagande qui voudrait qu’on ne prenne pas d’antibiotiques, hein ? Ya d’la surinfection ashracomiale, houla, vite vite, chez l’apothicaire….

    Répondre
  14. Colin
    Colin dit :

    Fêtes pétaniste ou pas, y a de l’amour dans ce cadre ; c’est tout ce qui compte. Et comme le dit Michel, des choses sans prix, c’est sans doute ce qui manque à notre époque !

    Répondre
  15. Zlotzky
    Zlotzky dit :

    "Tout me fatigue, y compris mes propres indignations."
    Ouais… je constate qu’on est plusieurs à partager ce sentiment. Maigre consolation. On pourait peut-être former un club ? Les adhérents ne manqueraient pas. Moi il n’y a plus guère que la culture (enfin une certaine culture) pour déclencher quelque excitation d’intérêt.
    Pas de gros besoins, juste me vautrer sur un transat à l’ombre de mon cerisier avec un bon bouquin et une bière fraiche. L’idéal c’est de se laisser aller dans la torpeur d’une petite sieste roborative, bercé par le chant des oiseaux. Fleur bleue, n’est-il pas ?

    Répondre
  16. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    En fait, j’ai un peu l’impression qu’il s’agit des derniers moments de calme avant la tempête. Donc, juste profiter de l’instant, sauvagement, avant de se retrouver à cavaler avec la foule pour sauver sa peau…

    Répondre
  17. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    En fait, j’ai un peu l’impression qu’il s’agit des derniers moments de calme avant la tempête. Donc, juste profiter de l’instant, sauvagement, avant de se retrouver à cavaler avec la foule pour sauver sa peau…

    Répondre
  18. jide
    jide dit :

    "… un des dernier instant de calme avant la tempête".

    Et plus le calme dure, plus le silence est pesant, plus la moiteur n’en finie pas de couler, avant le premier souffle, plus – à coup sur-, la tempête sera violente.

    S’indigner n’a plus aucun sens, si ce n’est de se préserver. C’est se préparer qu’il faut.

    Bonne fête !

    Répondre
  19. jide
    jide dit :

    "… un des dernier instant de calme avant la tempête".

    Et plus le calme dure, plus le silence est pesant, plus la moiteur n’en finie pas de couler, avant le premier souffle, plus – à coup sur-, la tempête sera violente.

    S’indigner n’a plus aucun sens, si ce n’est de se préserver. C’est se préparer qu’il faut.

    Bonne fête !

    Répondre
  20. el ryu
    el ryu dit :

    "je suis blasée de connerie humaine. Je pense même que c’est le but : enfouir les opposants sous des tombereaux d’ordures et de cynisme. Tout me fatigue, y compris mes propres indignations."

    Tiens c’est marrant moi pareil. J’arrivais juste pas à l’exprimer.

    C’est aussi pour ça que je sèche depuis quelques temps…

    Au fait merci pour l’explication technique des crayons gris 😉

    Répondre
  21. el ryu
    el ryu dit :

    "je suis blasée de connerie humaine. Je pense même que c’est le but : enfouir les opposants sous des tombereaux d’ordures et de cynisme. Tout me fatigue, y compris mes propres indignations."

    Tiens c’est marrant moi pareil. J’arrivais juste pas à l’exprimer.

    C’est aussi pour ça que je sèche depuis quelques temps…

    Au fait merci pour l’explication technique des crayons gris 😉

    Répondre
  22. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    En fait, je ne sais pas si je suis soulagée ou anéantie : toute cette mélasse sombre qui me paralysait la tête (et le clavier) depuis une quinzaine semble subitement être plus étendue que qu’une simple déchéance de mon cortex. Rassurant. Mais si tout ceux qui partagent un peu ma vision des choses ressentent le même abattement, je commence à penser qu’il est temps de courir à poil droit devant nous en gueulant sans s’arrêter : hhhhhhhhhhhhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa!

    Répondre
  23. H2
    H2 dit :

    Et demain la fête des Maires UMP ! Lisez cet article paru dans Marianne en Mai 2008 – Hallucinant !

    ” Article de Thomas Vallières paru dans le journal ” Marianne ” – Mai 2008.

    “Réforme de scrutin : Quand L’UMP justifie l’insurrection ”

    Le calcul est simple : aux dernières élections cantonales, la droite UMP a rassemblé juste un peu plus de 40 % des suffrages, et la gauche presque
    55 %.
    Aujourd’hui les sondages indiquent un rapport de force majorité- opposition d’environ 40 % contre 60 %.

    Alors le clan sarkozyste a eu une idée : imposer un nouveau mode de scrutin qui permet non seulement de l’emporter à 40 % contre 60 %, non seulement de gagner même si on est battu, mais, en outre, d’emporter une majorité absolue au Parlement même si on est très minoritaire. Comment ? Fastoche !

    On impose un scrutin majoritaire à un tour … le candidat de la droite unie –
    l’ UMP et les groupuscules alliés – obtient, par exemple, 36 %, le PS 35 %, un centre gauche 4 %, le PC, les Verts et l’extrème gauche 11 %, un MoDem d’opposition 9 % … L’opposition est à 59 %, mais le candidat UMP est élu. CQFD. Accessoirement, seuls les PS et les UMP auront des chances d’être élus. Les centristes indépendants, les gaullistes authentiques, les indépendants de gauche, les écolos, les communistes, l’extrême gauche, et également l’extrème droite, seront exclus du jeu.

    Voilà l’arnaque que la majorité est en train de concocter dans la perspective des prochaines élections régionales et législatives qu’elle veut pouvoir gagner, même si elle les perd…

    Pour l’instant, aucun média n’a senti le besoin de monter au créneau. On exige, avec raison, le respect de l’expression des électeurs… au Zimbabwe, on pointe du doigt les manipulations en Russie, mais en France, un projet de truquage pur et simple du scrutin ne fait, pour l’instant, que des vaguelettes.

    Or, en démocratie, pourquoi la rue ne doit pas imposer sa loi ? Parce que les électeurs ont librement la possibilité, en choisissant leurs élus, de faire triompher l’orientation qu’ils veulent majoritairement. Mais, si, grâce à une manipulation adéquate, la minorité parvient à imposer ses exigences et ses diktats, alors la rue est en droit de faire contrepoids. “

    Répondre
  24. H2
    H2 dit :

    Et demain la fête des Maires UMP ! Lisez cet article paru dans Marianne en Mai 2008 – Hallucinant !

    ” Article de Thomas Vallières paru dans le journal ” Marianne ” – Mai 2008.

    “Réforme de scrutin : Quand L’UMP justifie l’insurrection ”

    Le calcul est simple : aux dernières élections cantonales, la droite UMP a rassemblé juste un peu plus de 40 % des suffrages, et la gauche presque
    55 %.
    Aujourd’hui les sondages indiquent un rapport de force majorité- opposition d’environ 40 % contre 60 %.

    Alors le clan sarkozyste a eu une idée : imposer un nouveau mode de scrutin qui permet non seulement de l’emporter à 40 % contre 60 %, non seulement de gagner même si on est battu, mais, en outre, d’emporter une majorité absolue au Parlement même si on est très minoritaire. Comment ? Fastoche !

    On impose un scrutin majoritaire à un tour … le candidat de la droite unie –
    l’ UMP et les groupuscules alliés – obtient, par exemple, 36 %, le PS 35 %, un centre gauche 4 %, le PC, les Verts et l’extrème gauche 11 %, un MoDem d’opposition 9 % … L’opposition est à 59 %, mais le candidat UMP est élu. CQFD. Accessoirement, seuls les PS et les UMP auront des chances d’être élus. Les centristes indépendants, les gaullistes authentiques, les indépendants de gauche, les écolos, les communistes, l’extrême gauche, et également l’extrème droite, seront exclus du jeu.

    Voilà l’arnaque que la majorité est en train de concocter dans la perspective des prochaines élections régionales et législatives qu’elle veut pouvoir gagner, même si elle les perd…

    Pour l’instant, aucun média n’a senti le besoin de monter au créneau. On exige, avec raison, le respect de l’expression des électeurs… au Zimbabwe, on pointe du doigt les manipulations en Russie, mais en France, un projet de truquage pur et simple du scrutin ne fait, pour l’instant, que des vaguelettes.

    Or, en démocratie, pourquoi la rue ne doit pas imposer sa loi ? Parce que les électeurs ont librement la possibilité, en choisissant leurs élus, de faire triompher l’orientation qu’ils veulent majoritairement. Mais, si, grâce à une manipulation adéquate, la minorité parvient à imposer ses exigences et ses diktats, alors la rue est en droit de faire contrepoids. “

    Répondre
  25. Romane
    Romane dit :

    Moi je trouve les cadeaux de votre petite fille drôlement chouettes. Elle a l’air pleine de talents, méticuleuse et minutieuse. Beau travail soigné et tout.
    faut dire j’adore les coeurs et les tournesols.

    Répondre
  26. Romane
    Romane dit :

    Moi je trouve les cadeaux de votre petite fille drôlement chouettes. Elle a l’air pleine de talents, méticuleuse et minutieuse. Beau travail soigné et tout.
    faut dire j’adore les coeurs et les tournesols.

    Répondre
  27. koztoujour
    koztoujour dit :

    Agnès : j’ai un peu l’impression qu’il s’agit des derniers moments de calme avant la tempête

    Allons-nous nous châteaubriandiser, genre "Levez-vous vite, orages désirés", et encore "j’entrai avec ravissement dans le mois des tempêtes".
    Mais je ne vois que des pluies, certes parfois fortes, mais pas de vrai orage et encore moins de tempête.
    Est-ce que la résignation ambiante se déguiserait en calme ? Le calme annonçant l’acceptation ?
    De ce point de vue, pessimiste, nous n’aurions plus qu’à subir les 1447 jours à venir en courbant l’échine.
    Et MERDE, au fond, je n’y crois pas.

    Répondre
  28. jardin
    jardin dit :

    Un de ces objets que j’ai gardé précieusement pourtant, c’est un petit chausson en plâtre (rose!) moulé sur le pied de mon "petit dernier". Il y a vingt ans.

    Je m’amuse à le lui montrer à l’occasion… il a changé de pointure!

    Répondre
  29. jardin
    jardin dit :

    Un de ces objets que j’ai gardé précieusement pourtant, c’est un petit chausson en plâtre (rose!) moulé sur le pied de mon "petit dernier". Il y a vingt ans.

    Je m’amuse à le lui montrer à l’occasion… il a changé de pointure!

    Répondre
  30. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    La résignation n’est pas mon fort, mais je n’ai pas non plus l’âme d’un Don Quichotte.

    L’année dernière, j’ai eu le GRAND classique : le moulage en plâtre de la main de la gosse. Pendu à la cheminée. Elle vérifie régulièrement si elle grandit de la main.

    Répondre
  31. lény
    lény dit :

    je comprends cette fatigue immense issue de l’énergie donnée qui ne semble n’aboutir à rien mais par relais continuons et continuez à pousser … juste, à la lecture des commentaires, vous pensez vraiment tous que nous n’avons au pire qu’à tenir jusqu’à la fin du mandat actuel du nain ?! S’il n’y avait que lui et ses amis nous n’aurions effectivement qu’à attendre tranquillement en faisant la sieste … en attendant ce jour en 2012 mon avis est que rien ne changera 🙁

    Répondre
  32. krysalia
    krysalia dit :

    Fin de partie à écrit : " dans quel état seront nous en 2012? "
    Au train ou ça va, plus tout à fait dans un état français digne de ce nom, déjà …

    Agnès à écrit : " ‘ai un peu l’impression qu’il s’agit des derniers moments de calme avant la tempête. "
    C’est tout à fait ce que je ressens aussi. Le moment ou on bande l’arc, et ou on ressent bien cette tension et le fait que ça peut partir à tout moment…

    Enfin, je craque sur le super coeur en perles à repasser, et sur le gros tournesol, c’est charmant 😀

    Répondre
  33. herve
    herve dit :

    bonjour Agnes,

    WARNING : post avec plein de haine larvée à l’intérieur.

    En lisant ton post, je me demandais si je voulais ajouter ma voix aux sons que le vent porte bien loin pour éviter que cela ne s’enracine trop dans le marasme ambiant et ce sont bien quelques minutes qui se sont écoulées avant que je décide de remplir ce petit cadre blanc entouré de rose.

    Je me suis coupé de toutes informations provenant des canaux ‘classiques’ – lire propagande- : plus de télé depuis … 10 ans, plus de journeaux, plus de magazines, à la radio je zappe pendant les flashs info. Je n’arrive donc à me laisser imprégner que par la bande (certains blogs, les conversations que j’entend ….).
    Pendant un bon bout de temps j’ai été indigné, j’ai tempété, grogné, manifesté … en pure perte. Ensuite est venu, comme toi maintenant, le temps du résignement, c’est vrai que c’est reposant, mais cela ne peut marcher que si on te laisse tout seul dans ton coin. Malheureusement, cela ne va pas être possible.

    Taillard de Chardin disait (il me semble me souvenir que c’est de lui) : "jusqu’a maintenant il a fallut être plus d’hommes, à partir de maintenant il faudra être plus Homme". Effectivement ce temps est arrivé : famines qui commencent à se répandre, impossibilité pour certains (de plus en plus nombreux) de trouver un travail décent permettant de vivre normalement, raréfaction des ressources naturelles.

    Il serait de la responsabilité de nos gouvernants de prendre des mesures pour contrer au plus vite cette descente aux enfers, làs, ces pantins imbus deux même rament même à contre courant : le report des efforts sur les plus ‘pauvres’. Si cela semble ‘facile’ – manque de coordination de la masse, moyens administratifs variés comme outils de répressions, manipulation de l’opinion publique pour que le ‘peuple’ accepte ces agissements indignes -, cela désagrège la notion de nation. Cela pousse les personnes de l’autre coté de l’indignation : l’indiférence totale et complète, la coupure à la société.

    Cela peut sembler interessant (moins de contestataires à surveiller et à réprimer), mais c’est le début de la fin de la maison France : pour moi elle n’existe plus. Ok, je dois payer encore mes taxes diverses, mais je ne rechigne pas à passer au travers (black, marché noir, économies parallèles, dé-consommation …) et surtout désengagement totale de la vie politique : plus inscrit sur les liste electorales, plus d’aide (dans mes engagements libristes) aux collectivités territoriales (mairies, écoles, maisons pour l’emploie …), et surtout désobéissance civile (bi-carburation, fausses réponses dans le recensement et dans tous les sondages qui passent à portée . . ., pas de déclaration internet, mais une déclaration papier difficilement lisible : pas de lecture optique possible, etc….

    Le jour ou cette ‘population grise’ (celle qui a laissé tombé complètement) se verra touchée en son sein par des mesures arbritaires (par exemple radiation à tord d’internet pour avoir soi disant télécharger une de leur merde), "there will be blood". Viennent les temps de la barbarie, poussées par les nabots qui pensent gouverner mais qui ne sont que des gangsters d’un nouveau modèle : la rollex tenant lieu de cerveau ‘remis à zero toutes les 12 heures’.

    Alors, pourquoi s’acharner à remplir des blogs, comme autant de poème à l’inutile, comme autant d’incantations destinées à exhorter notre violence ? Juste pour se compter, juste pour savoir combien on est, et pour le jour venu, pouvoir se rassembler facilement : tous ceux qui ont rejetée la société sous cette forme et qui désirent combattre.

    Je rappelle que la déclaration des droits de l’homme de 1793 (bizarrement pas celle ayant été retenu sur le site du conseil constitutionnel, celle de 89) parle de l’insurrection populaire comme le droit le plus sacré et le devoir le plus indispensable.

    Je crois que notre génération va devoir s’y coller, retourner remettre les rollex à l’heure.

    Répondre
  34. herve
    herve dit :

    bonjour Agnes,

    WARNING : post avec plein de haine larvée à l’intérieur.

    En lisant ton post, je me demandais si je voulais ajouter ma voix aux sons que le vent porte bien loin pour éviter que cela ne s’enracine trop dans le marasme ambiant et ce sont bien quelques minutes qui se sont écoulées avant que je décide de remplir ce petit cadre blanc entouré de rose.

    Je me suis coupé de toutes informations provenant des canaux ‘classiques’ – lire propagande- : plus de télé depuis … 10 ans, plus de journeaux, plus de magazines, à la radio je zappe pendant les flashs info. Je n’arrive donc à me laisser imprégner que par la bande (certains blogs, les conversations que j’entend ….).
    Pendant un bon bout de temps j’ai été indigné, j’ai tempété, grogné, manifesté … en pure perte. Ensuite est venu, comme toi maintenant, le temps du résignement, c’est vrai que c’est reposant, mais cela ne peut marcher que si on te laisse tout seul dans ton coin. Malheureusement, cela ne va pas être possible.

    Taillard de Chardin disait (il me semble me souvenir que c’est de lui) : "jusqu’a maintenant il a fallut être plus d’hommes, à partir de maintenant il faudra être plus Homme". Effectivement ce temps est arrivé : famines qui commencent à se répandre, impossibilité pour certains (de plus en plus nombreux) de trouver un travail décent permettant de vivre normalement, raréfaction des ressources naturelles.

    Il serait de la responsabilité de nos gouvernants de prendre des mesures pour contrer au plus vite cette descente aux enfers, làs, ces pantins imbus deux même rament même à contre courant : le report des efforts sur les plus ‘pauvres’. Si cela semble ‘facile’ – manque de coordination de la masse, moyens administratifs variés comme outils de répressions, manipulation de l’opinion publique pour que le ‘peuple’ accepte ces agissements indignes -, cela désagrège la notion de nation. Cela pousse les personnes de l’autre coté de l’indignation : l’indiférence totale et complète, la coupure à la société.

    Cela peut sembler interessant (moins de contestataires à surveiller et à réprimer), mais c’est le début de la fin de la maison France : pour moi elle n’existe plus. Ok, je dois payer encore mes taxes diverses, mais je ne rechigne pas à passer au travers (black, marché noir, économies parallèles, dé-consommation …) et surtout désengagement totale de la vie politique : plus inscrit sur les liste electorales, plus d’aide (dans mes engagements libristes) aux collectivités territoriales (mairies, écoles, maisons pour l’emploie …), et surtout désobéissance civile (bi-carburation, fausses réponses dans le recensement et dans tous les sondages qui passent à portée . . ., pas de déclaration internet, mais une déclaration papier difficilement lisible : pas de lecture optique possible, etc….

    Le jour ou cette ‘population grise’ (celle qui a laissé tombé complètement) se verra touchée en son sein par des mesures arbritaires (par exemple radiation à tord d’internet pour avoir soi disant télécharger une de leur merde), "there will be blood". Viennent les temps de la barbarie, poussées par les nabots qui pensent gouverner mais qui ne sont que des gangsters d’un nouveau modèle : la rollex tenant lieu de cerveau ‘remis à zero toutes les 12 heures’.

    Alors, pourquoi s’acharner à remplir des blogs, comme autant de poème à l’inutile, comme autant d’incantations destinées à exhorter notre violence ? Juste pour se compter, juste pour savoir combien on est, et pour le jour venu, pouvoir se rassembler facilement : tous ceux qui ont rejetée la société sous cette forme et qui désirent combattre.

    Je rappelle que la déclaration des droits de l’homme de 1793 (bizarrement pas celle ayant été retenu sur le site du conseil constitutionnel, celle de 89) parle de l’insurrection populaire comme le droit le plus sacré et le devoir le plus indispensable.

    Je crois que notre génération va devoir s’y coller, retourner remettre les rollex à l’heure.

    Répondre
  35. michel
    michel dit :

    Je pensais pas qu’Agnés aurait autant de réactions…Comme quoi "l’universel c’est le local moins les murs" (ouha!hou la palme d’or!). Enfin partir en courant, d’ac. à poil ,d’ac. en criant Haaaaaa! ,d’ac., mais j’ajoute "ça ira, ça ira etc…" et une fourche à la main.

    Répondre
  36. jardin
    jardin dit :

    D’ailleurs, profitez en bien, de vos colliers de nouilles et de vos dessins pleins de petits coeurs. Vient un jour où il (elle) vous fait le classique bisou devant l’école en surveillant du coin de l’oeil si aucun copain le voit, un autre où il se fait déposer à cent mètres du collège, un autre où il/elle se barre à 600 ou 6000 kilomètres en donnant des nouvelles parcimonieuses.

    Heureusement vient aussi un jour où les petits enfants… j’en ai un qui fait du vélo depuis pas longtemps (sa mère m’envoie les vidéos!), et deux qui pédalent encore dans le ventre de leur mère. Le bonheur, je vous dis. Et au diable tout le reste.

    Répondre
  37. Fanette
    Fanette dit :

    Je maudis cette fête dès que l’enfant a la notion d’argent et de la conso facile : ma gamine 10 ans effondrée au repas hier midi : "j’ai plus de sous j’ai pas pu t’offrir un cadeau!"…
    Deux plombes à lui expliquer que le plus beau des cadeaux c’est celui qu’elle créera de ses propres mains et non celui qu’il y a en vitrine au tabac du coin…maudite vie qui laisse croire qu’il faut acheter consommer pour faire plaisir aux gens! Le plus beau des cadeaux a été cet après midi pluvieux qui nous a permis de nous retrouver tous les trois autour d’un chocolat chaud et de crêpes suzettes cuisinées par papa à regarder un bon dessin animé ….et comme tu le dis si bien : ça n’a pas de prix !

    Répondre
  38. el ryu
    el ryu dit :

    Le mec qui coure à poil en gueulant rrraaaaahhhhh ! dans le désert c’est à la fin de "théorème" de Pasolini. C’est marrant j’y pense souvent.
    Tout comme ce personnage dans l’arrache cœur de b vian étalé à poil dans le caniveaux ou coule un ruisseau de sang et qui repêche avec ses dents les détritus du village.
    Celui là j’y pense aussi quand j’ai des idées encore plus sombres.

    Répondre
  39. nattfodd
    nattfodd dit :

    C’est marrant, je ressens exactement la même lassitude depuis quelques mois. Au point d’éviter soigneusement tout sujet politique dans les discussions, ou presque. Ça part généralement sur "donc t’aimes pas sarkozy" puis "donc t’as voté royal ?" puis "ah bon t’as pas voté" et là c’est parti pour une demi-heure à devoir me justifier, pour arriver finalement à ce qu’on me lâche la grappe, avec un regard en coin qui dit généralement "vraiment n’importe quoi, sale irresponsable".

    J’ai beau chercher, je n’ai pas souvenir d’avoir jamais réussi à faire changer quelqu’un d’avis sur ce genre de questions, et même rarement d’avoir réussi à faire au moins reconnaître la validité de mes arguments. Arrive un moment où la débauche d’énergie, l’hostilité des interlocuteurs et le manque du moindre résultat concret font simplement dire "à quoi bon ?". Comme toi, Agnès, je ne me sens pas très don quichotte.

    Alors à la place, je passe du temps sur les choses qui comptent vraiment (pour moi, la photo et les montagnes). Parce qu’on peut se leurrer autant qu’on veut, se gaver de tous les jolis discours sur comment le militantisme va changer le monde, et gandhi blabla, et luther king blablabla, mais au final, la merde est dans le ventilo et rien de ce qu’on peut faire individuellement (ou collectivement si on prend un peu de recul) n’y changera grand chose. Peut-être la vitesse de propagation, et encore…

    Répondre
  40. jean-christophe
    jean-christophe dit :

    En parlant de cadeau de fete des méres j’ai vu ce matin la construction d’un cube de la chance. Il s’agit de peindre des coquillettes de différentes couleurs puis de les coller sur un cube de carton. Le résultat : un cube orné de nouilles

    Répondre
  41. H2
    H2 dit :

    el ryu a dit :

    "Le mec qui coure à poil en gueulant rrraaaaahhhhh ! dans le désert c’est à la fin de "théorème" de Pasolini. C’est marrant j’y pense souvent "

    Moi aussi. Je ne me souvenais cependant pas qu’il criait.

    Quand aux derniers moments de calme avant la tempête avant de gueuler à poil HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! avec fourche et bâtons pour remettre les rolex à l’heure va falloir peut-être s’y préparer, oui.
    Mais attention ! Pas de naïveté !
    Pour être aller à Gênes en 2001, ne l’oublions pas, ils n’hésitent plus à vous assassiner en plein jour :

    http://www.positiverage.com/politic

    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89

    Ceci dit :
    Pas de peur qui tienne !
    Rage et détermination !

    Au fait ? Vous avez lu l’article de Marianne ? Hallucinant non ? Qui en parle ?
    Il est de plus en plus clair que nous ne sommes déja plus tout à fait en Démocratie mais bien en Mercatie :
    Le pouvoir des marchés financiers+ les appareils d’état (avec opposition intégrée ! ).

    Car … un exemple : Pourquoi devrions-nous bouffer des
    "OGM- pesticides" si nous étions encore souverains puisqu’à 85 % nous n’en voulons pas ?
    Et pourtant ils vont nous les faire bouffer !

    Qu’en disent les restaurateurs et les grands cuisiniers de la
    " grande cuisine Française" ? Demain de la merde pour tout le monde ?
    Vivre et penser comme des Porcs ( très bon livre de Gilles Chatelet )http://www.fluctuat.net/livres/pari

    Alors c’est quand la Grande Grêve Générale et le Nouveau Front Populaire ?

    Si nous ne sommes plus représentés alors ils va falloir nous présenter.

    Répondre
  42. H2
    H2 dit :

    el ryu a dit :

    "Le mec qui coure à poil en gueulant rrraaaaahhhhh ! dans le désert c’est à la fin de "théorème" de Pasolini. C’est marrant j’y pense souvent "

    Moi aussi. Je ne me souvenais cependant pas qu’il criait.

    Quand aux derniers moments de calme avant la tempête avant de gueuler à poil HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! avec fourche et bâtons pour remettre les rolex à l’heure va falloir peut-être s’y préparer, oui.
    Mais attention ! Pas de naïveté !
    Pour être aller à Gênes en 2001, ne l’oublions pas, ils n’hésitent plus à vous assassiner en plein jour :

    http://www.positiverage.com/politic

    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89

    Ceci dit :
    Pas de peur qui tienne !
    Rage et détermination !

    Au fait ? Vous avez lu l’article de Marianne ? Hallucinant non ? Qui en parle ?
    Il est de plus en plus clair que nous ne sommes déja plus tout à fait en Démocratie mais bien en Mercatie :
    Le pouvoir des marchés financiers+ les appareils d’état (avec opposition intégrée ! ).

    Car … un exemple : Pourquoi devrions-nous bouffer des
    "OGM- pesticides" si nous étions encore souverains puisqu’à 85 % nous n’en voulons pas ?
    Et pourtant ils vont nous les faire bouffer !

    Qu’en disent les restaurateurs et les grands cuisiniers de la
    " grande cuisine Française" ? Demain de la merde pour tout le monde ?
    Vivre et penser comme des Porcs ( très bon livre de Gilles Chatelet )http://www.fluctuat.net/livres/pari

    Alors c’est quand la Grande Grêve Générale et le Nouveau Front Populaire ?

    Si nous ne sommes plus représentés alors ils va falloir nous présenter.

    Répondre
  43. chris
    chris dit :

    Pour l’instant foin de manifs revolutionnaires ,si les nervis du SO de la GGT font bien parler d’eux histoire de vous degouter a jamais d’un syndicalisme possible ….

    Non ,ce qui bouge ,c’est les fusillades entre nomades et gendarmes ……

    ET passé l’aspect fait divers dont je vous ferais grace ,c’est le fond qui est interessant …..

    Ce vieux fond remontant a des codes napoleoniens dont certains revent ,une sacrée frange de la gendarmerie toujours et leurs proches ….la beaufferie hexagonale d’ailleurs …

    La lecteur de leur forum dit citoyen, foutaise puisqu’ils le ferme et le reouvre selon les discussions (je met pas de lien pour pas polluer ce lieu d’expression veritable ,mais on trouvera les pandores tout seul ,n’est ce pas )

    Est eloquent donc , rebellion contre la justice ,contre l’etat , contre la democratie ….

    Ces gens revent de guerres civiles et pourquoi pas d’un Pinochet ….

    Alors Don Quichotte ,humh ,non ………..mais vigilant ,oui ….

    Répondre
  44. herve
    herve dit :

    Bonjour 39,

    je suis abasourdi les liens que vous proposez. Que reste-t-il comme moyen d’expression à part la violence ? Comment ne pas avoir envie de poster des ‘militants’ avec des FR-F1 dans des immeubles pour stopper toute tentative violente des CRS par le seul moyen approprié : une balle ?

    Car il est là le nerf de la guerre : dans un monde hostile aux populations, alors que la liberté n’est autorisé que si elle n’enfreind pas la recherche de profit du monde d’en haut, la riposte graduée me semble la seule voie.

    Lors de manifestation , si les CRS/ services d’ordre commencent à bousculer sans raisons : pan dans les pneus, si ils commencent à tapper, ben .. pan tout court. Comment empécher que ce seul moyen de faire respecter le droit à l’instant ne devienne justement le seul ?

    Répondre
  45. herve
    herve dit :

    Bonjour 39,

    je suis abasourdi les liens que vous proposez. Que reste-t-il comme moyen d’expression à part la violence ? Comment ne pas avoir envie de poster des ‘militants’ avec des FR-F1 dans des immeubles pour stopper toute tentative violente des CRS par le seul moyen approprié : une balle ?

    Car il est là le nerf de la guerre : dans un monde hostile aux populations, alors que la liberté n’est autorisé que si elle n’enfreind pas la recherche de profit du monde d’en haut, la riposte graduée me semble la seule voie.

    Lors de manifestation , si les CRS/ services d’ordre commencent à bousculer sans raisons : pan dans les pneus, si ils commencent à tapper, ben .. pan tout court. Comment empécher que ce seul moyen de faire respecter le droit à l’instant ne devienne justement le seul ?

    Répondre
  46. chris
    chris dit :

    """"Walther WA-2022""""

    SI je puis me permettre ,preferez l’outil ci haut a votre FR-F1 …..zaurez l’avantage de la distance , de la maniabilité ,tracabilité ….

    Bon je plaisante ,hein …..

    Répondre
  47. chris
    chris dit :

    """"Walther WA-2022""""

    SI je puis me permettre ,preferez l’outil ci haut a votre FR-F1 …..zaurez l’avantage de la distance , de la maniabilité ,tracabilité ….

    Bon je plaisante ,hein …..

    Répondre
  48. herve
    herve dit :

    merci pour le tuyau 45 😉

    Juste des relants de ce que la grande muette m’avait donnée comme peu de compétence.

    moi aussi je plaisante bien sur, comment pourrait-il en être autrement, hein ?

    Répondre
  49. chris
    chris dit :

    C’est vrai que nous plaisantons ,cher 46……mais il n’empeche qu’en face ,je ne suis pas sur qu’ils affichent la meme serénité et le meme respect de la democratie derriere laquelle pourtant ils se refugient souvent en facade…..

    Pour ma part toujours en plaisantant et en se réferant a l’histoire récente d’autres continents ,ce qui me ferait marrer c’est de voir un jour prochain ,tout nos amis de gauche ,alters ,chomeurs ……….etre obligés pour echapper et se defendre d’un etat devenu scélerat ……..etre obliges a une alliance improbable avec la delinquance organisée de ce pays ,seul pourvoyeur de moyens de defense plausible …..

    Vaste gag que d’etre obligé a apprendre a tirer a un non violent ….

    Répondre
  50. Fin De Partie
    Fin De Partie dit :

    Depuis le temps que je voulais lire ce livre, "la société de consommation" de Jean Baudrillard.

    Trouvé dans un vide-grenier, au moment de donner la pièce d’un euro demandée pour ce livre, je lève la tête, et je me rends compte que je connais la personne qui le vend. Un bon présage.

    J’ai commencé ce livre , passionnant au demeurant mais terrifiant et donc déprimant. Je suis en train de lire le paragraphe: "Différenciation et société de croissance".
    J’espère que j’aurai assez de courage de finir de lire ce livre.

    Répondre
  51. Fin De Partie
    Fin De Partie dit :

    Depuis le temps que je voulais lire ce livre, "la société de consommation" de Jean Baudrillard.

    Trouvé dans un vide-grenier, au moment de donner la pièce d’un euro demandée pour ce livre, je lève la tête, et je me rends compte que je connais la personne qui le vend. Un bon présage.

    J’ai commencé ce livre , passionnant au demeurant mais terrifiant et donc déprimant. Je suis en train de lire le paragraphe: "Différenciation et société de croissance".
    J’espère que j’aurai assez de courage de finir de lire ce livre.

    Répondre
  52. H2
    H2 dit :

    @nattfodd

    J’étais déterminé à ne pas voter " Royal " devant l’inanité d’une telle candidature et le signe avant-courreur de ce que devient jour après jour le "PS".
    Et puis deux heures avant le vote face à la haine de l’autre, j’ai craqué et je suis
    allé voter " inutile ".

    Bravo d’avoir tenu bon !
    J’ai succombé aux pressions de vieux militants de gauche pourtant pas habitués au sirop. Voilà. C’est comme ça. L’histoire est écrite désormais. Nous avons un psychopathe à la tête de l’Etat et nous mordons la poussière.
    Face à lui, une opposition moribonde qui se couche quand elle ne cherche pas à aller bouffer à la gammelle.
    Tout est à reconstruire.

    PC + PS = Etape terminale. Fin d’un cycle historique.

    Vivement la Renaissance de la Gauche démocratique de combat.
    Il ne faudra pas négliger la transmission. Plus personne ne se souvient de rien. c’est pourquoi plus rien ne se construit.
    Il faudra se réapproprier toute l’histoire de la Gauche, la pire comme la meilleure et changer de paradigme.

    C’est quoi le monde aujourd’hui. Que combattons-nous ? Qu’est-ce que doit être la Nouvelle Gauche ?

    Répondre
  53. H2
    H2 dit :

    @nattfodd

    J’étais déterminé à ne pas voter " Royal " devant l’inanité d’une telle candidature et le signe avant-courreur de ce que devient jour après jour le "PS".
    Et puis deux heures avant le vote face à la haine de l’autre, j’ai craqué et je suis
    allé voter " inutile ".

    Bravo d’avoir tenu bon !
    J’ai succombé aux pressions de vieux militants de gauche pourtant pas habitués au sirop. Voilà. C’est comme ça. L’histoire est écrite désormais. Nous avons un psychopathe à la tête de l’Etat et nous mordons la poussière.
    Face à lui, une opposition moribonde qui se couche quand elle ne cherche pas à aller bouffer à la gammelle.
    Tout est à reconstruire.

    PC + PS = Etape terminale. Fin d’un cycle historique.

    Vivement la Renaissance de la Gauche démocratique de combat.
    Il ne faudra pas négliger la transmission. Plus personne ne se souvient de rien. c’est pourquoi plus rien ne se construit.
    Il faudra se réapproprier toute l’histoire de la Gauche, la pire comme la meilleure et changer de paradigme.

    C’est quoi le monde aujourd’hui. Que combattons-nous ? Qu’est-ce que doit être la Nouvelle Gauche ?

    Répondre
  54. jardin
    jardin dit :

    Piètre solution, pas très futée, que de se placer volontairement sur le terrain où l’adversaire est le plus fort, celui de la violence. Qu’eux essaient de nous y entraîner, tout à fait normal, et nous pouvons nous attendre à toutes les ruses de leur part.

    Mais que nous y courions les premiers… suffit pas d’avoir un cerveau, faut aussi savoir s’en servir.

    Répondre
  55. jardin
    jardin dit :

    Piètre solution, pas très futée, que de se placer volontairement sur le terrain où l’adversaire est le plus fort, celui de la violence. Qu’eux essaient de nous y entraîner, tout à fait normal, et nous pouvons nous attendre à toutes les ruses de leur part.

    Mais que nous y courions les premiers… suffit pas d’avoir un cerveau, faut aussi savoir s’en servir.

    Répondre
  56. chris
    chris dit :

    @52

    IL y a beaucoup d’autres alternatives que le soulevement primaire a l’Africaine dont on connait les tenants et les aboutissants ,renverser des dictatures par d’autres …

    Le vrai pouvoir etant economique , le combat se situant au niveau des entreprises a mon sens …..et a ce niveau ,il faut bien reconnaitre que les acteurs ,combattants de cette guerre economique possible sont pratiquement tous a droite …

    Changer l’entreprise est a portée de main ,celle du voisin qui emploie pourtant des gens qui viennent de 50kms ,depensent une energie folle dans des bouchons et y gaspille de l’energetique pur aussi …

    Tout est anachronique dans l’entreprise aujourd’hui ,on evoquait le monde editorial sur Agoravox …..etc..

    Se reapproprier l’entreprise ,c’est se reapproprier sa vie ….

    Quant a la violence d’etat possible ,on la voit deja avec des corporatismes gendarmesque pres a nous rejouer l’OAS ….dans une certaine indifference ,certains sur leur forum parlent inpunément d’eriger des mitrailleuses en direction des camps nomades ….

    Peu de reaction de la hierarchie , l’etat a peur meme si MAM a ete courageuse ….

    Mais bon comme je l’ai toujours dit ..nos vaillants defenseurs de la veuve et de l’orphelin republicain …….plus de salaires pendant trois mois et ils se serviront de l’arme de service pour piller des banques …

    La morale est une valeur a geometrie variable economiquement parlant …

    Répondre
  57. chris
    chris dit :

    @52

    IL y a beaucoup d’autres alternatives que le soulevement primaire a l’Africaine dont on connait les tenants et les aboutissants ,renverser des dictatures par d’autres …

    Le vrai pouvoir etant economique , le combat se situant au niveau des entreprises a mon sens …..et a ce niveau ,il faut bien reconnaitre que les acteurs ,combattants de cette guerre economique possible sont pratiquement tous a droite …

    Changer l’entreprise est a portée de main ,celle du voisin qui emploie pourtant des gens qui viennent de 50kms ,depensent une energie folle dans des bouchons et y gaspille de l’energetique pur aussi …

    Tout est anachronique dans l’entreprise aujourd’hui ,on evoquait le monde editorial sur Agoravox …..etc..

    Se reapproprier l’entreprise ,c’est se reapproprier sa vie ….

    Quant a la violence d’etat possible ,on la voit deja avec des corporatismes gendarmesque pres a nous rejouer l’OAS ….dans une certaine indifference ,certains sur leur forum parlent inpunément d’eriger des mitrailleuses en direction des camps nomades ….

    Peu de reaction de la hierarchie , l’etat a peur meme si MAM a ete courageuse ….

    Mais bon comme je l’ai toujours dit ..nos vaillants defenseurs de la veuve et de l’orphelin republicain …….plus de salaires pendant trois mois et ils se serviront de l’arme de service pour piller des banques …

    La morale est une valeur a geometrie variable economiquement parlant …

    Répondre
  58. damien
    damien dit :

    ma compagne a eu un éventail avec un joli poème récité, c’est pas rien surtout quand on a 4,5 ans, lol ..
    et moi, c’est pour bientôt 🙂

    Répondre
  59. Fin De Partie
    Fin De Partie dit :

    "Gauche, droite…", j’ai l’impression d’entendre le juteux qui nous faisait bouffer pendant des heures de l’OS quand j’étais à l’armée.

    Avec la "gauche" qu’on a en France, on n’a pas besoin de droite.

    Sauf erreur, les termes droite et gauche correspondaient à la position des groupes politiques dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale.

    Mais au fronton du bâtiment qui abrite cette assemblée, il y a presque écrit:
    "Nul n’entre ici, s’il n’est néolibéral. "

    Le mot "gauche" est usé jusqu’à la corde et est bon à jeter à la poubelle.

    Répondre
  60. Fin De Partie
    Fin De Partie dit :

    "Gauche, droite…", j’ai l’impression d’entendre le juteux qui nous faisait bouffer pendant des heures de l’OS quand j’étais à l’armée.

    Avec la "gauche" qu’on a en France, on n’a pas besoin de droite.

    Sauf erreur, les termes droite et gauche correspondaient à la position des groupes politiques dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale.

    Mais au fronton du bâtiment qui abrite cette assemblée, il y a presque écrit:
    "Nul n’entre ici, s’il n’est néolibéral. "

    Le mot "gauche" est usé jusqu’à la corde et est bon à jeter à la poubelle.

    Répondre
  61. herve_02
    herve_02 dit :

    @52

    Effectivement la violence est un terrain ‘difficile’ car il est probable qu’ils nous y attendent, maintenant que faire ?

    Nous avons un gouvernement, depuis 30 ans, qui modifie les règles du jeux au fur et à mesure de la partie pour toujours garder un avantage contre nous.

    Si nous étions les seuls dans ce cas, nous pourrions jouer l’endurance et attendre que l’équilibre soit rétablit par un environnement mondial allant dans notre sens – C’est aussi, à mon avis, la réussite de la méthode Gandhi, les Anglais étant un empire anachronique, il suffisait de tenir dans la duré pour voir l’empire s’effriter.

    Maintenant le nouvel ordre financier mondial gouverne (et probablement met en place) les dirigeants des pays qui, par allégeance, appliquent le programme commun avec un certain zêle.

    Les changements annoncés dans la constitution, dans le mode de scrutin pour les députés et sénateurs ne laissent aucune chance d’avoir, un jour, un revirement politique de situation. on peut éventuellement laisser pourrir la situation, mais avec un apauvrissement totale de la population (80%) avec des gens crevant de faims et/ou brigandant.

    Effectivement en bataille rangée, on ne peut résister contre les chars d’assaut et les mitrailleuses lourdes, mais avec des méthodes de guérillas urbaines, attentas ciblés, la donne n’est plus la même.

    Vous rendez-vous compte qu’ils envoient des drones pour surveiller les quartiers sensibles ? saviez-vous que EADS avait un marché pour des hélicoptères à pales silencieuses dont le but est de faire de la surveillance urbaine ?

    La question qui semble devoir se poser n’est pas le bien fondé de la violence, mais de savoir si le fait d’attendre trop ne rendra pas cette solution impossible. Car le pouvoir s’arme contre-nous. La monté du prix du carburant est un atout de leur coté : difficile de se déplacer à pied pour combattre lorsqu’il n’y a pas de front.

    Je dirais qu’actuellement, la chose la plus importante est de trouver des alternatives de transport entièrement indépendantes.

    Répondre
  62. herve_02
    herve_02 dit :

    @52

    Effectivement la violence est un terrain ‘difficile’ car il est probable qu’ils nous y attendent, maintenant que faire ?

    Nous avons un gouvernement, depuis 30 ans, qui modifie les règles du jeux au fur et à mesure de la partie pour toujours garder un avantage contre nous.

    Si nous étions les seuls dans ce cas, nous pourrions jouer l’endurance et attendre que l’équilibre soit rétablit par un environnement mondial allant dans notre sens – C’est aussi, à mon avis, la réussite de la méthode Gandhi, les Anglais étant un empire anachronique, il suffisait de tenir dans la duré pour voir l’empire s’effriter.

    Maintenant le nouvel ordre financier mondial gouverne (et probablement met en place) les dirigeants des pays qui, par allégeance, appliquent le programme commun avec un certain zêle.

    Les changements annoncés dans la constitution, dans le mode de scrutin pour les députés et sénateurs ne laissent aucune chance d’avoir, un jour, un revirement politique de situation. on peut éventuellement laisser pourrir la situation, mais avec un apauvrissement totale de la population (80%) avec des gens crevant de faims et/ou brigandant.

    Effectivement en bataille rangée, on ne peut résister contre les chars d’assaut et les mitrailleuses lourdes, mais avec des méthodes de guérillas urbaines, attentas ciblés, la donne n’est plus la même.

    Vous rendez-vous compte qu’ils envoient des drones pour surveiller les quartiers sensibles ? saviez-vous que EADS avait un marché pour des hélicoptères à pales silencieuses dont le but est de faire de la surveillance urbaine ?

    La question qui semble devoir se poser n’est pas le bien fondé de la violence, mais de savoir si le fait d’attendre trop ne rendra pas cette solution impossible. Car le pouvoir s’arme contre-nous. La monté du prix du carburant est un atout de leur coté : difficile de se déplacer à pied pour combattre lorsqu’il n’y a pas de front.

    Je dirais qu’actuellement, la chose la plus importante est de trouver des alternatives de transport entièrement indépendantes.

    Répondre
  63. herve
    herve dit :

    Alternatives de transport.

    il y a une alternative qui existe : la voiture à air comprimé de chez mdi (une version à bas prix viendra d’inde), toutefois cette voiture à un rayon d’action de 200 km en air comprimé. il faut la recharger, mais à l’électricité.

    Il faudrait juste faire une modification pour pouvoir la recharger avec une bombonne d’air. Et ensuite trouver un moyen de monter un petit compresseur marchant à l’energie solaire, qui tournerait en continu et remplirait une bonbonne d’air qui servirait à remplir le reservoir de la voiture ; c’est un moyen totalement autonome.

    Ce montage peu couteux pour un particulier le rendrait entièrement autonome de l’état pour le carburant. C’est un bon point de départ.

    Ensuite on peut imaginer utiliser le moteur à air comprimé comme un remplacement pour pas mal d’autres choses, et acquérir petit à petit, une indépendance financière par une diminution toujours plus grande des achats obligatoires et les dépenses incompressibles.

    C’est aussi un moyen de se battre par l’asphyxie financière de l’adversaire, mais c’est un combat difficile.

    Répondre
  64. herve
    herve dit :

    Alternatives de transport.

    il y a une alternative qui existe : la voiture à air comprimé de chez mdi (une version à bas prix viendra d’inde), toutefois cette voiture à un rayon d’action de 200 km en air comprimé. il faut la recharger, mais à l’électricité.

    Il faudrait juste faire une modification pour pouvoir la recharger avec une bombonne d’air. Et ensuite trouver un moyen de monter un petit compresseur marchant à l’energie solaire, qui tournerait en continu et remplirait une bonbonne d’air qui servirait à remplir le reservoir de la voiture ; c’est un moyen totalement autonome.

    Ce montage peu couteux pour un particulier le rendrait entièrement autonome de l’état pour le carburant. C’est un bon point de départ.

    Ensuite on peut imaginer utiliser le moteur à air comprimé comme un remplacement pour pas mal d’autres choses, et acquérir petit à petit, une indépendance financière par une diminution toujours plus grande des achats obligatoires et les dépenses incompressibles.

    C’est aussi un moyen de se battre par l’asphyxie financière de l’adversaire, mais c’est un combat difficile.

    Répondre
  65. ti_cyrano
    ti_cyrano dit :

    Voilà. Comme c’est un billet sur la fête des mères et que je n’avais pas trop d’idées (comme dab), je vais offrir une moteur à air comprimé à ma moman et une mitrailleuse lourde à mon papounet. Gâtés pourris qu’y vont être.

    Sinon un grand verre d’eau fraîche histoire de se calmer. C’est bien aussi et ça va devenir rare et précieux.

    Répondre
  66. chris
    chris dit :

    """""""""""Il y avait les geôliers, les matons et les moutons, et quelque part dans le Midwest le régime cellulaire des camps d’internement spéciaux. La plupart des gens semblaient ne pas s’en apercevoir. Puisqu’il n’y avait pas de barreaux ou de fils de fer barbelés tangibles, puisqu’il n’avaient pas commis de crimes, n’avaaient pas été arrêtés ou trqduits devant un tribunal. Ils ne se rendaient pas compte du changement, de l’horrible transformation de leur situation. C’était la classique histoire de l’homme qu’on kidnappe sans qu’il ne bouge. Étant donné qu’on ne les avait emmenés nulle part et qu’ils avaient eux-même voté pour porter la nouvelle tyrannie au pouvoir, ils ne voyaient rien de mal. DE toute façon, un bon tiers d’entres eux, s’ils en avaient pris conscience, auraient considéré que c’était une bonne idée. (…) Les Américains irréprochable pouvaient de nouveau respirer librement. Leur liberté de faire ce qu’on leur disait avait été préservée."

    Philip K. Dick, Radio Libre Albemuth.""""""""""

    Tout parallele avec une histoire contemporaine du genre chomeur dans des camps ,pardon ateliers d’insertions ……..serait bien sur, pure fiction .

    Répondre
  67. chomon
    chomon dit :

    @fin de partie
    Effectivement a l’origine au parlement les royalistes étaient à droite et les républicains a gauche. Les royalistes ayant disparu au parlement il ne reste que des républicain de gouvernement de droite et de gauche.

    Lors des cohabitations on a vu que ces républicains s’entendaient assez bien. Si ça se trouve Mitterrand et Balladur ou Chirac et Jospin s’entendaient mieux que Sarkozy et Fillon.

    Le progrés n’est que l’accomplissement des utopies. Oscar Wilde
    Pour une nouvelle utopie a réaliser dans ce siècle apparemment il y a encore de quoi faire. La droite et la gauche diraient "il y a encore du travail".

    Pour une nouvelle utopie il n’y a pas que le travail. Dieu merci. Qu’ il n’y ait pas que le travail on ne le remerciera jamais assez.

    Répondre
  68. chomon
    chomon dit :

    @fin de partie
    Effectivement a l’origine au parlement les royalistes étaient à droite et les républicains a gauche. Les royalistes ayant disparu au parlement il ne reste que des républicain de gouvernement de droite et de gauche.

    Lors des cohabitations on a vu que ces républicains s’entendaient assez bien. Si ça se trouve Mitterrand et Balladur ou Chirac et Jospin s’entendaient mieux que Sarkozy et Fillon.

    Le progrés n’est que l’accomplissement des utopies. Oscar Wilde
    Pour une nouvelle utopie a réaliser dans ce siècle apparemment il y a encore de quoi faire. La droite et la gauche diraient "il y a encore du travail".

    Pour une nouvelle utopie il n’y a pas que le travail. Dieu merci. Qu’ il n’y ait pas que le travail on ne le remerciera jamais assez.

    Répondre
  69. speedy
    speedy dit :

    @ hervé 58

    Le compresseur embarqué à haut rendement à énergie solaire n’est pas pour demain et reste dépendant de l’ensoleillement. Il faut une infrastructure nationale de réservoirs d’air comprimé à haute pression (plusieurs centaines à quelques milliers de bars). Principal problème : la TIPP ! L’air comprimé n’est pas un produit pétrolier. On sent tout de suite que ce modèle va avoir de grands supporters, comme les compagnies pétrolières, l’administration fiscale, l’industrie automobile traditionnelle, etc. Bref, une bien belle idée comme on aimerait en voir plus souvent mais qui va devoir apprendre la patience.

    Voir http://www.eroei.com/news/latest/co… pour des réalisations concrètes en France (MDI) et en Australie.

    Répondre
  70. vieil anar
    vieil anar dit :

    Bonjour chère Agnès, je ne sais pas à quel degré de désespérance objective chacun en est, sur ce blog, toi comprise, (je ne sais d’ailleurs pas vraiment ce que pourrait être la désespérance objective, peut-être que perdre 10 kg en quelques semaines, comme dit le vénéré est plus proche de cette "incompréhension du réel", que tout le reste!!), moi-même, je ne sais pas dans quel état j’erre!

    Ce qui me frappe, actuellement, c’est que même pour les petits bonheurs quotidiens, à l’approche imminente de l’été, le coeur n’y est pas trop et pourtant la nature exulte, qui gonfle les épis, fait rayonner les bonnes comme les mauvaises herbes, enlumine les parterres d’ancolies, de pivoines, de roses(débordantes, cette année), des lys immaculés et les oiseaux insouciants, de préserver seulement l’espèce, de voler à tire d’aile!

    Relativement à la suprématie autoproclamée de l’espèce humaine sur l’ensemble des espèces vivantes de la planète, j’ose affirmer, (sans en être très sur cependant!) que le monde ne va pas si mal au quotidien,(je dis bien au quotidien!!)

    Un modèle économique,(le seul restant!), est en train de s’effondrer, comme un colosse aux pieds d’argile; la terre s’asphyxie lentement, mais une certaine "éternité" du vivant se perpétue, inexorablement, jusqu’à asphyxie définitive!

    Je retourne écouter les merles chanter sous mon cerisier, en sachant qu’ils n’attendent qu’une chose: que les cerises soient mures, pour me piquer mes cerises, mais c’est la vie non!

    On est tous tellement trop coupés du vivant…!

    Répondre
  71. vieil anar
    vieil anar dit :

    Bonjour chère Agnès, je ne sais pas à quel degré de désespérance objective chacun en est, sur ce blog, toi comprise, (je ne sais d’ailleurs pas vraiment ce que pourrait être la désespérance objective, peut-être que perdre 10 kg en quelques semaines, comme dit le vénéré est plus proche de cette "incompréhension du réel", que tout le reste!!), moi-même, je ne sais pas dans quel état j’erre!

    Ce qui me frappe, actuellement, c’est que même pour les petits bonheurs quotidiens, à l’approche imminente de l’été, le coeur n’y est pas trop et pourtant la nature exulte, qui gonfle les épis, fait rayonner les bonnes comme les mauvaises herbes, enlumine les parterres d’ancolies, de pivoines, de roses(débordantes, cette année), des lys immaculés et les oiseaux insouciants, de préserver seulement l’espèce, de voler à tire d’aile!

    Relativement à la suprématie autoproclamée de l’espèce humaine sur l’ensemble des espèces vivantes de la planète, j’ose affirmer, (sans en être très sur cependant!) que le monde ne va pas si mal au quotidien,(je dis bien au quotidien!!)

    Un modèle économique,(le seul restant!), est en train de s’effondrer, comme un colosse aux pieds d’argile; la terre s’asphyxie lentement, mais une certaine "éternité" du vivant se perpétue, inexorablement, jusqu’à asphyxie définitive!

    Je retourne écouter les merles chanter sous mon cerisier, en sachant qu’ils n’attendent qu’une chose: que les cerises soient mures, pour me piquer mes cerises, mais c’est la vie non!

    On est tous tellement trop coupés du vivant…!

    Répondre
  72. Fin De Partie
    Fin De Partie dit :

    Que se passe t il quand un réservoir d’air hautement comprimé a un défaut? La voiture (occupants inclus) est pulvérisée dans un grand bruit de ferrailles tordues quand les parois du réservoir ne parviennent plus à contenir cet air? 🙂

    Répondre
  73. herve
    herve dit :

    Bonjour 64

    Que se passe-t-il lorsqu’une bouteille de gaz à un défaut ? la cuisine (occupants inclus) est pulvérisée dans un grand bruit.
    Que ce passe-t-il lorsqu’un barrage edf tombe en ruine ? La vallée (occupants inclus) est pulvérisée dans un grand bruit de chasse d’eau
    Que se passe-t-il lorsque ton circuit de frein à un défaut ? la voiture (occupants iclus) s’encastre sous le camion devant.

    Tu en veux d’autres ? Maintenant c’est certain que l’air comprimé est ( probablement) le seul’carburant qu’un individu peut produire tout seul, sans dépendre d’aucune source d’approvisionnement allogène. Effectivement cela dérange pas mal de personnes, plus les individus sont capable d’être autonomes, moins il est possible de les controler. Hors la société actuelle ne tient qu’avec le contrôle et la force. Elle disparaîtra toute seule avec l’apprentissage de l’autonomie.

    Ce qui est bien c’est que l’économie n’étant pas, pour la majorité, au beau fixe, cette apprentissage d’autonomie sera obligatoire pour juste survivre. Cela va être le retour des remèdes de grand mère, de la démerdre, de la presque autarcie alimentaire.

    Effectivement cette ‘décroissance’ ne sera pas sans douleur pour les individus, mais in fine , à la Gandhi, c’est le système qui morflera plus que l’individu, car ce système a _obligatoirement_ besoin que les individus soient dépendants. Il ne peut pas vivre durablement avec juste les 5-10% les plus riches de la population.

    Cela commence déja : la fermeture de pharmacies n’est pas le signe que E. Leclerc est en train de tuer le petit commerce, c’est le signe qu’avec la diminution des remboursements les gens achètent moins de médocs, et les pharmacies vont morfler : ce n’est qu’un début.

    Tu ne vois pas le nombre de station services qui ferment ? Ce n’est qu’un début aussi.

    Le mur est là et comme on a plus la force de sauter par dessus, on va devoir passer en-dessous : la seule consollation que j’ai, c’est que les ‘pauvres’ ont plus l’habitude de se serrer la ceinture. In fine, c’est eux qui en souffriront le moins, car dans cette couche de la population, l’entraide est toujours présente (même en n’étant que latente) alors que dans les couches hautes, c’est la compétition qui prime, les puissants se mangeront entre eux bien avant la fin.

    Et nous, du bas de notre échelle, nous n’auront qu’a regarder le feux d’artifice.

    Répondre
  74. herve
    herve dit :

    Bonjour 64

    Que se passe-t-il lorsqu’une bouteille de gaz à un défaut ? la cuisine (occupants inclus) est pulvérisée dans un grand bruit.
    Que ce passe-t-il lorsqu’un barrage edf tombe en ruine ? La vallée (occupants inclus) est pulvérisée dans un grand bruit de chasse d’eau
    Que se passe-t-il lorsque ton circuit de frein à un défaut ? la voiture (occupants iclus) s’encastre sous le camion devant.

    Tu en veux d’autres ? Maintenant c’est certain que l’air comprimé est ( probablement) le seul’carburant qu’un individu peut produire tout seul, sans dépendre d’aucune source d’approvisionnement allogène. Effectivement cela dérange pas mal de personnes, plus les individus sont capable d’être autonomes, moins il est possible de les controler. Hors la société actuelle ne tient qu’avec le contrôle et la force. Elle disparaîtra toute seule avec l’apprentissage de l’autonomie.

    Ce qui est bien c’est que l’économie n’étant pas, pour la majorité, au beau fixe, cette apprentissage d’autonomie sera obligatoire pour juste survivre. Cela va être le retour des remèdes de grand mère, de la démerdre, de la presque autarcie alimentaire.

    Effectivement cette ‘décroissance’ ne sera pas sans douleur pour les individus, mais in fine , à la Gandhi, c’est le système qui morflera plus que l’individu, car ce système a _obligatoirement_ besoin que les individus soient dépendants. Il ne peut pas vivre durablement avec juste les 5-10% les plus riches de la population.

    Cela commence déja : la fermeture de pharmacies n’est pas le signe que E. Leclerc est en train de tuer le petit commerce, c’est le signe qu’avec la diminution des remboursements les gens achètent moins de médocs, et les pharmacies vont morfler : ce n’est qu’un début.

    Tu ne vois pas le nombre de station services qui ferment ? Ce n’est qu’un début aussi.

    Le mur est là et comme on a plus la force de sauter par dessus, on va devoir passer en-dessous : la seule consollation que j’ai, c’est que les ‘pauvres’ ont plus l’habitude de se serrer la ceinture. In fine, c’est eux qui en souffriront le moins, car dans cette couche de la population, l’entraide est toujours présente (même en n’étant que latente) alors que dans les couches hautes, c’est la compétition qui prime, les puissants se mangeront entre eux bien avant la fin.

    Et nous, du bas de notre échelle, nous n’auront qu’a regarder le feux d’artifice.

    Répondre
  75. Steph. K
    Steph. K dit :

    Hervé : "Tu ne vois pas le nombre de station services qui ferment ? Ce n’est qu’un début aussi."

    Y’en a encore par chez toi ? Dans ma commune il n’en reste qu’une… celle de l’hypermarché.

    "Le mur est là et comme on a plus la force de sauter par dessus, on va devoir passer en-dessous : la seule consolation que j’ai, c’est que les ‘pauvres’ ont plus l’habitude de se serrer la ceinture."

    Enfin quand tu es proche du dernier trou* il ne te reste vraiment pas beaucoup de marge.

    "In fine, c’est eux qui en souffriront le moins, car dans cette couche de la population, l’entraide est toujours présente (même en n’étant que latente)"

    Faudrait définir ce que tu appelles l’entraide parce que comme ça de prime abord je ne suis pas franchement d’accord avec ce constat. Quand on voit le nombre de personne qui crève dans une misère noire, misère économique autant que sociale, la solidarité n’est pas ce qui caractérise le mieux une grande majorité des gens.

    "alors que dans les couches hautes, c’est la compétition qui prime, les puissants se mangeront entre eux bien avant la fin."

    C’est sûr qu’avec les pauvres il n’y a pas grand chose à bouffer mais ne te fais aucune illusion, les gros se boufferont entre eux seulement quand ils auront fini de bouffer les plus faibles.

    "Et nous, du bas de notre échelle, nous n’aurons qu’a regarder le feux d’artifice."

    Risque d’y avoir moins de monde que prévu pour contempler le spectacle.

    • je parle du trou de la ceinture bien évidement. Quoi que…
    Répondre
  76. Steph. K
    Steph. K dit :

    Hervé : "Tu ne vois pas le nombre de station services qui ferment ? Ce n’est qu’un début aussi."

    Y’en a encore par chez toi ? Dans ma commune il n’en reste qu’une… celle de l’hypermarché.

    "Le mur est là et comme on a plus la force de sauter par dessus, on va devoir passer en-dessous : la seule consolation que j’ai, c’est que les ‘pauvres’ ont plus l’habitude de se serrer la ceinture."

    Enfin quand tu es proche du dernier trou* il ne te reste vraiment pas beaucoup de marge.

    "In fine, c’est eux qui en souffriront le moins, car dans cette couche de la population, l’entraide est toujours présente (même en n’étant que latente)"

    Faudrait définir ce que tu appelles l’entraide parce que comme ça de prime abord je ne suis pas franchement d’accord avec ce constat. Quand on voit le nombre de personne qui crève dans une misère noire, misère économique autant que sociale, la solidarité n’est pas ce qui caractérise le mieux une grande majorité des gens.

    "alors que dans les couches hautes, c’est la compétition qui prime, les puissants se mangeront entre eux bien avant la fin."

    C’est sûr qu’avec les pauvres il n’y a pas grand chose à bouffer mais ne te fais aucune illusion, les gros se boufferont entre eux seulement quand ils auront fini de bouffer les plus faibles.

    "Et nous, du bas de notre échelle, nous n’aurons qu’a regarder le feux d’artifice."

    Risque d’y avoir moins de monde que prévu pour contempler le spectacle.

    • je parle du trou de la ceinture bien évidement. Quoi que…
    Répondre
  77. herve
    herve dit :

    Pour les stations, oui il en reste encore un peu, mais les pétroliers combattent les hypers avec les stations vides (juste des machines), souvent au même prix que les hypers.

    Pour la notion d’entraide, il est certain que la société en générale est assez individualiste (et c’est voulu car il ne faut pas que les gens se rassemblent), mais je crois que le tassement des ressources et la haine des couches inférieurs pour le pouvoir (politico-économico-financier) sera assez rassembleur. Regarde les ‘communautés’ sur le net, oliomobile par exemple : elles marchent avec l’entraide, toute origine confondu, mais autour d’un thème particulier. Il faut juste en appartenant à plusieurs communautés différentes faire du transversal et faire se rencontrer les gens autour de points communs différents, et petit à petit par osmose la mayonnaise prendra. Ok, nous serons aidé par la volonté de chacun de resister à la pression qui augmente. Il suffit de presque rien : un coup de main par ci, une dépanne par là, il faut juste ranimer les braises, cela ne fait que 50 ans que cette notion d’entraide a disparu.

    Attention, je ne dis pas que les gens vont donner du fric aux autres, ils vont se ‘serrer les coudes’ pour résister au mieu à la dégringolade.

    Pour les gros, crois-tu qu’il reste suffisamment à bouffer sur les pauvres ? malheureusement non, les dernières mesures qui grattent partout servent juste à faire tourner tant bien que mal la maison France. Ils savent que ca tourne mal et que les gens sont suffisamment énervé pour que d’un seul coup les plombs pètent.

    Ils ont peur et ça se voit. C’est le début de la fin. Il ne savent pas encore que nous le savons, sinon ils seraient terrifiés.

    Répondre
  78. herve
    herve dit :

    Pour les stations, oui il en reste encore un peu, mais les pétroliers combattent les hypers avec les stations vides (juste des machines), souvent au même prix que les hypers.

    Pour la notion d’entraide, il est certain que la société en générale est assez individualiste (et c’est voulu car il ne faut pas que les gens se rassemblent), mais je crois que le tassement des ressources et la haine des couches inférieurs pour le pouvoir (politico-économico-financier) sera assez rassembleur. Regarde les ‘communautés’ sur le net, oliomobile par exemple : elles marchent avec l’entraide, toute origine confondu, mais autour d’un thème particulier. Il faut juste en appartenant à plusieurs communautés différentes faire du transversal et faire se rencontrer les gens autour de points communs différents, et petit à petit par osmose la mayonnaise prendra. Ok, nous serons aidé par la volonté de chacun de resister à la pression qui augmente. Il suffit de presque rien : un coup de main par ci, une dépanne par là, il faut juste ranimer les braises, cela ne fait que 50 ans que cette notion d’entraide a disparu.

    Attention, je ne dis pas que les gens vont donner du fric aux autres, ils vont se ‘serrer les coudes’ pour résister au mieu à la dégringolade.

    Pour les gros, crois-tu qu’il reste suffisamment à bouffer sur les pauvres ? malheureusement non, les dernières mesures qui grattent partout servent juste à faire tourner tant bien que mal la maison France. Ils savent que ca tourne mal et que les gens sont suffisamment énervé pour que d’un seul coup les plombs pètent.

    Ils ont peur et ça se voit. C’est le début de la fin. Il ne savent pas encore que nous le savons, sinon ils seraient terrifiés.

    Répondre
  79. Steph. K
    Steph. K dit :

    Hervé : "Pour les gros, crois-tu qu’il reste suffisamment à bouffer sur les pauvres ?"

    Oh que oui ! Sur un pauvre on ne peut pas gratter beaucoup mais vu que leur nombre ne fait qu’augmenter, ça représente une grosse ressource.

    "malheureusement non, les dernières mesures qui grattent partout servent juste à faire tourner tant bien que mal la maison France."

    Pour eux elle ne tourne pas si mal la maison France, + 58 % de revenu en 2007 pour les patrons du CAC40.

    "Ils savent que ça tourne mal et que les gens sont suffisamment énervé pour que d’un seul coup les plombs pètent."

    Le Grand Soir, si ça pouvait être autre chose qu’une chimère. En plus si ça pouvait tomber plutôt en début d’après midi et un jour ou il ne pleut pas ça m’arrangerait, je fais partie de ceux qui se lèvent très tôt pour vraiment pas grand chose.

    "Ils ont peur et ça se voit. C’est le début de la fin. Il ne savent pas encore que nous le savons, sinon ils seraient terrifiés."

    C’est un slogan où tu y crois vraiment ?
    Vers la fin des années 70 quand il y a eu les premières émeutes très violentes dans les banlieues des grandes métropoles, j’étais persuadé que c’était le début de la fin que ça allait péter partout… c’était en 79 ou en 80.

    Répondre
  80. Steph. K
    Steph. K dit :

    Hervé : "Pour les gros, crois-tu qu’il reste suffisamment à bouffer sur les pauvres ?"

    Oh que oui ! Sur un pauvre on ne peut pas gratter beaucoup mais vu que leur nombre ne fait qu’augmenter, ça représente une grosse ressource.

    "malheureusement non, les dernières mesures qui grattent partout servent juste à faire tourner tant bien que mal la maison France."

    Pour eux elle ne tourne pas si mal la maison France, + 58 % de revenu en 2007 pour les patrons du CAC40.

    "Ils savent que ça tourne mal et que les gens sont suffisamment énervé pour que d’un seul coup les plombs pètent."

    Le Grand Soir, si ça pouvait être autre chose qu’une chimère. En plus si ça pouvait tomber plutôt en début d’après midi et un jour ou il ne pleut pas ça m’arrangerait, je fais partie de ceux qui se lèvent très tôt pour vraiment pas grand chose.

    "Ils ont peur et ça se voit. C’est le début de la fin. Il ne savent pas encore que nous le savons, sinon ils seraient terrifiés."

    C’est un slogan où tu y crois vraiment ?
    Vers la fin des années 70 quand il y a eu les premières émeutes très violentes dans les banlieues des grandes métropoles, j’étais persuadé que c’était le début de la fin que ça allait péter partout… c’était en 79 ou en 80.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *