TV Killer

Au gré de mes lectures sur le net, une petite réflexion d’un actu>chômiste autour de la redevance TV…

Et bien non, je n’ai pas de télé, pas de magnétoscope, pas de ces machins qui font de la pub 25 mn avant, pendant et après ce qui vous intéresse. Quand mème un lecteur de dvd sur l’ordi … et il me semble une carte tuner qui traîne dans une caisse de composants dont je ne me sers pas ….??? …. sont capables de me taxer pour cela ? …. dites-le moi de suite et je cours y balancer un coup de masse … histoire d’avoir la paix … Quand je lis que certains regardent la télé sur leur portable …. cela dépasse mon entendement …..

Ceci dit, à l’heure où la presse se tourne vers les gratuits, poussée par la loi du marché … il serait bien d’anticiper et de faire une télévision gratuite …. Je ne connais pas les chiffres mais il me semble que la pub dépasse largement la taxe en matière de financement … La télé sans la pub, je veux bien payer une taxe, mais la télé avec la pub …… faut quand mème pas pousser le bouchon … Des fois, je vois une scène en passant chez des amis, je suis souvent étonné en voyant les mêmes têtes qu’il y a 15 ans en plus moche, plus ridé, plus pathétique … comme ces vieilles rafistolées qui croient paraître jeunes parce qu’elles continuent à mettre des minijupes …. Je me souviens bien du moment où j’ai commencé à m’interroger, puis à décrocher …. ….C’était l’époque où la télé s’est mise à rire à ma place …..

Franchement, je l’aime bien St-Dumortier.

11 réponses
  1. Obanne
    Obanne dit :

    Bonjour!
    La redevance n’est faite que pour le réseau public, des chaines comme TF1 ou M6 ne touchent rien.
    Il y a encore quelques jours, étaient dispensés de redevance, ceux qui utilisaient les cartes tuner sur pc… donc pas de soucis 😉
    A bientôt!

    Répondre
  2. HC
    HC dit :

    pour ma part, je ne regarde presque plus la télévision, mais il faut bien admettre qu’il reste des îlots de qualité : je suis surpris à chaque fois que je passe un bon moment devant la télé, c’est devant Arte ou France 5. Il y a parfois aussi sur la 3 des choses valables. Mais en ce qui concerne la redevance, elle finance aussi les radios publiques, et là je dois dire que c’est déjà plus intéressant (même s’il est vrai que la pub commence à devenir trop envahissante).

    Répondre
  3. pingouin
    pingouin dit :

    @ HC : il faut le dire vite !!
    Quand on voit l’orientation et le parti-pris de Radio France et notamment France Inter lors du référendum sur la constitution, je m’interroge … mais pas longtemps !! je zappe.

    Répondre
  4. Anièry
    Anièry dit :

    Il n’y a pas que France Inter, c’est pareil sur France Culture! Pendant de longues années la vocation démocratique de France Culture a été d’être une université populaire qui proposait de l’excellence accessible à tous les auditeurs par un simple transistor. La dégringolade a commencé avec Laure Adler et se poursuit avec David Kessler. C’est le régne du copinage et de la connivence dénoncé par Bourdieu et Halimi qui s’installe partout; à la télé comme à la radio, dans le privé comme dans le public. Ainsi Laure Adller est omniprésente sur les chaînes de Radio France (France Info, Le Mouv’, France Culture), de la télévision et de l’édition. La reprise par Laure Adler de la célèbre émission "À voix nue" se fait au détriment des 42 producteurs qui ont fait "À voix nue" l’année dernière. En 2004, la suppression de l’excellent documentaire "les Chemins de la musique" et la restructuration musclée des "Chemins de la connaissance" ont concerné également une quarantaine de producteurs tournants renvoyés au chômage. France Culture , station publique culturelle, offre à des personnalités divers (Alain Gérard Slama, Alexandre Adler, Jean-Marie Colombani, Olivier Duhamel, Alain Finkielkrault…etc ) de cumuler plusieurs salaires. Les auditeurs ou les télespectateurs sont pris en otage! Comment défendre une idée exigeante du service public et une culture indépendante avec des pratiques de république bananière ?

    « Ce qu’elle prenait pour un voyage au bout de la nuit n’était qu’une promenade pantouflarde au jardin des idées reçues. » Michel Clouscard, "Le capitalisme de la séduction", 1982

    Répondre
  5. blob
    blob dit :

    Sur France Inter les émissions de bavardage plus communement appellée de "débats" proliférent.

    Cela nous permet d’avoir:

    • une double rasade de lieux communs, parce que c’est pas parce qu’il n’y a pas de journalistes à l’antenne qu’on ne doit pas subir les poncifs et autres idées reçues debités sur un ton de l’impertinence par des jeunes cons.

    Perso dans le genre je filerais un prix de la perruche la mieux payée à Mademoiselle Colombe Schneck. Ses gloussements ridicules sensés être impertinents coupent régulièrement les bavassages de publicitaires et autres représentant du patronat médiatique, sans qu’ils reussissent à être subversifs.

    On croirait entendre les gloussement de joie d’une esclave trop heureuse d’avoir obtenue de partager la couche de Son Maitre pour la soirée, après avoir dénigrée les rides de sa rivale…

    C’est terrifiant: j’ai l’impression qu’un phallocrate l’a embauché, comme repoussoir dans le cadre d’une croisade anti-femme.

    C’est le genre de nenette à vous faire aimer la testosterone en intraveineuse…

    • Le droit de se laver le cerveau avec nos impôts, ce qui est une avancée considérable. Payer pour avoir le droit de devenir con, n’est ce pas le sommet du marketing!!

    Encore une victoire de la Démocratie de Marchée!

    Répondre
  6. Anièry
    Anièry dit :

    UNE NOTE D’ESPOIR?
    Zaléa free!
    Une belle revanche pour les télés associatives? Condamnées à l’ombre et à la clandestinité par le CSA de Dominique Baudis, qui refuse l’accès aux fréquences des projets n’émanant pas des institutions ou des grands monopoles se partageant déjà le marché hertzien, elles pourraient refaire surface grâce aux opérateurs de téléphonie qui proposent des bouquets télés liés à leur offre Internet. C’est en tout cas ce que laisse entrevoir l’accord qui va lier bientôt Zaléa, une petite rebelle du nord de Paris, à l’opérateur Free, qui justifierait ainsi intelligemment son nom. Dés le 29 septembre, ses programmes seront accessibles 24 heures sur 24 grâce à la diffusion sur ADSL.
    Avec pas mal de fierté et une agréable insolence, Zaléa annonce que, pour la première fois, une offre de télé libre sera disponible pendant la campagne présidentielle…
    "Le contraste avec la servilité toujours croissante des acteurs des médias dominants risque d’être saisissant, en cette année de grande lessive", lance la petite antenne en guise d’apéritif.
    Une alternative à la télé deviendra-t-elle possible …. à la télé?
    http://www.zalea.org/

    Source: "Politis", 14 au 20 septembre 2006.
    http://www.politis.fr/

    Répondre
  7. michel.catelin
    michel.catelin dit :

    et si on regarde la TV, mais pas A2, ou FR3 (:-) )….
    Je m’explique, je suis abonné du cable, je regarde peut la TV mais quand je regarde c’est des chaines comme Planète, Discovery ou Ushaia TV.
    mes enfants regarde canal J, Game One ou Tiji, et ma femme les chaines en langue arabe ou espagnol.
    bref, on aurait pas les chaines publiques que ça nous derangerait pas plus que ça…..
    alors la redevance, je vois pas trop. Si encore il n’y avait pas de pub sur les chaines en question….

    Répondre
  8. Laurent GUERBY
    Laurent GUERBY dit :

    Franchement entre une redevance TV a 10 euros par mois et l’ADSL a 15 euros par mois (quand c’est possible), quand on compare ça fait mal …

    Je suis chez free dégroupé total, mais je n’ai même pas activé la TV en ligne.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *