Sélectionner une page
5 septembre 2006

Comment réussir dans le vie quand on est petit, malingre, arabe et handicapé?

Si vous en avez marre des discours lénifiants pleins de vide, il est encore temps de se régaler des mots de ceux qui racontent la vie, celle d’aujourd’hui, là où la jeunesse vit et vibre, là où les politiques changent de trottoir et n’ont que des formules à l’emporte-pièce pour galvaniser leurs troupes de fossiles. Car la société d’aujourd’hui, c’est dans les banlieues qu’elle se construit, qu’elle se raconte.

Je me souviens de Jamel, quand il a débarqué sur Canal+, il y a déjà quelques années. Je me demandais comment il avait pu réussir son coup. Merde, ce ne pouvait même pas être en couchant. Seulement en étant bon, très bon, excellent, et en parlant de ce qu’il connaît, de ce qu’il vit et que des millions de clowns[1]vivent avec lui.

Le Jamel Comedy Club

Jamel se souvient d’où il vient. Alors, depuis cet été, sur Canal+, il lance des cailleras des cités, des jeunes de par chez lui, de ceux que l’on entend jamais et dont notre société n’a pas grand chose à foutre, si ce n’est de s’en servir comme des épouvantails à petits bourgeois.
Drogues, racisme, religions, chômage, pauvreté, misère sexuelle, difficultés d’être et de vivre ne sont pas là des thèmes de campagnes électorales, mais juste un vécu, le tout raconté dans un grand éclat de rire. Jouant des clichés, réduisant la langue de bois en sciure, les nouveaux maîtres du stand-up nous réjouissent les oreilles et le coeur et ridiculisent les faiseurs d’opinion vassalisés par le système.

Merci, Jamel!

Sur le même sujet :

Notes

[1] Ça, c’est pour Doc Gynéco, qui s’est bien embourgoisé et qui s’est fait effacer la mémoire plus sûrement par le fric que par tous les tarpets du monde!!!

18 Commentaires

  1. Oui, il est bon. Mais en mettant le pied à l’étrier d’autres lascars bourrés de talent, il devient géant!
    Total respect!

    Réponse
  2. Diantre! pourquoi "Merde, ce ne pouvait même pas être en couchant." ? :-/

    J’espère bien pour lui qu’il couche quand même.

    Mais c’est vrai qu’il est bien bon 😎

    Réponse
  3. Je suis peut-être démago, mais au moins, je prends en compte les données démographiques actuelles.
    Autrement dit, pour moi, l’avenir d’un pays, c’est sa jeunesse. Et la jeunesse de la France, elle est concentrée dans les périphéries des grands centres urbains. Ce qui est plutôt facile à comprendre. Les familles et les jeunes couples vont vers les villes, où se concentre le travail. L’immobilier étant ce qu’il est, les familles avec enfants sont reléguées dans les zones périurbaines, le nom pudique des banlieues. Ce n’est pas par hasard que les départements les plus jeunes de France sont les départements-banlieues de Paris, là où les cités ont poussé comme des champignons.
    Bref, quand on parle de karsheriser les banlieues, il s’agit aussi du discours d’un pays qui a peur de sa jeunesse, qui ne la comprend pas et qui en cherche pas à lui passer le flambeau.

    Réponse
  4. Moi jaime pas Jamel, ni les comiques en général. Je trouve ça mauvais, ça frise avec le vulgaire, le populisme et tout. Ce me gave en gros.

    Réponse
  5. Agnès > Car la société d’aujourd’hui, c’est dans les banlieues qu’elle se construit, qu’elle se raconte.

    Mouais, un peu démago hein 😉

    Réponse
  6. @Gfd : D’accord avec toi, le peuple, c’est sale. Ça m’arrive de prendre le métro, après je prends une douche…

    Réponse
  7. A fred,

    comme le chante trés bien Grand corps malade :

    "Le jour se lève sur notre grisaille, sur les trottoirs de nos ruelles et sur nos tours

    Le jour se lève sur notre envie de vous faire comprendre à tous que c’est à notre tour …

    Mais notre jour s’est bien levé, dorénavant il sera difficile de nous faire taire."

    On peut choisir de fermer les yeux ou de regarder ailleurs (la télé par exemple) mais faudra pas venir se plaindre alors quand vous aurez des coups de soleil.

    ;o) Ebag

    Réponse
  8. Oui, tu dois avoir raison : en plus d’être petit, malingre, arabe et handicapé, pour vraiment bien réussir, il lui fallait aussi être débile…
    Mouaaaarf. Pour croire qu’un mec comme Jamel peut réussir sans bosser et en étant inculte et très très con, faut vraiment ne rien connaître de ce qu’il a fait. C’est le monsieur Jourdain du stand-up, Jamel : il a fait de la critique sociale sans le savoir.
    Et il met en place une émission pour lancer les jeunes talents de quartiers, juste parce qu’il a instinct grégaire. Et il réussit dans la vie parce qu’il a le cul bordé de nouilles.

    Remarque, c’est comme Bourvil, on a toujours su qu’il était super bon dans ses rôles parce qu’il était débile léger… Comme Dustin Hoffman.

    Réponse
  9. @Le Monolecte : J’avoue que la double comparaison Jamel – Bourvil – Marathon/Rain Man ne m’était pas spontanément venue à l’esprit 😀

    Réponse
  10. @Ségolène apocryphe : Sinon, y’avait aussi un autre type qui causait super-mal et disait que des gros mots, coiffé avec un pétard et fringué comme l’as de pique, grassouillet et plutôt moche, genre assez ridicule et sûrement fils d’immigré, tiens, avec le nom de rital qu’il se payait…

    Comment qu’il s’appelait déjà ? Ah oui, ça me revient : Coluche.

    (Qu’il ne me viendrait cependant pas à l’idée de comparer avec la petite culotte de Sigourney Weaver, c’est un tout autre registre)

    Réponse
  11. Ah oui, Jamel, c’est le mec qui a "percé" en jouant le seul et unique rôle dans lequel il excelle: celui du mec qui maîtrise mal sa langue "maternelle", bafouille, possède 300 mots dans son vocabulaire, et est incapable de faire une phrase syntaxiquement correcte… La seule vraie question, c’est: "doit-il se forcer pour jouer ce rôle ?"

    Réponse
  12. @ Agnes: "madame madame madame/ donnes moi la complile/ de ray and B madame/ si non j’vais m’enrvi !!" c’est mieux avec la musik

    Réponse
  13. Je dois être très con, ou très réactionnaire, mais Jamel me fatigue rapidement: c’est le stéréotype du casse-couille qui fout le bordel dans les collèges ou les lycées, empêche ses copains de travailler et surtout vient leur dire qu’ils sucent quand leur curiosité s’éveille.

    Et c’est pas parce qu’il est un arabe que je dis ça: mon meilleur élève au lycée, en seconde, était un jeune garçon, d’origine arabe, avec un gros accent banlieue.

    Ca ne l’empèchait pas d’être respectueux avec nous et avec ses amis, d’être curieux, de poser des questions pertinentes en physique et de faire des réflexions très rafraichissantes sur Mr Sarkozy et sur une certaine loi consacrant le rôle positif de la colonisation.

    J’aimerai bien qu’on mette en valeurs les jeunes physiciens, mathématiciens, informaticiens ou biologiste , dont le nombre n’est pas négligeable, d’origine arabe, africaine ou asiatique, à la place des petits branleurs dont le seul talent est l’esbrouffe et l’art de l’entubage….

    Et plus généralement, ce Jamel m’énerve rapidement, parce que derrière lui, ce que je vois se profiler, c’est l’équivalent arabe du bon nègre américain, qui fait rigoler à la TV US par sa faconde et son sens de la répartie, et qui de fait par sa réussite devient l’alibi de toute les inégalités.

    Réponse
  14. >Swâmi Petaramesh

    Coluche disait des gros mots, maltraitait peut être la synthaxe, mais au moins il disait quelque chose d’intelligent.

    Coluche avait la malice des prolos de tout les pays de l’âge du capitalisme.

    Jamel a quelque fois cette malice, j’en conviens, mais la plupart du temps, ses propos se résument à un type de baratin dont l’utilitée initiale était d’assommer son interlocuteur par son débit, afin de l’arnaquer plus facilement.

    Je n’arrive pas à trouver cela gracieux ou sympathique.

    Il y a en banlieue des gens plus talentueux, plus sensibles et plus pertinents que lui, j’en ai rencontré, dont les succès sont éclipsés par la mise en valeur du chemin suivis ce jeune homme.

    Je ne le couvrirai donc pas d’éloge, et pire, je le considère comme un obstacle à la progression au sein de notre société des autres jeunes.

    Réponse
  15. Merci Monolecte!
    j’ai bien ri !!

    blob> c’est le monde que vous voulez changer, Jamel n’y est pour rien

    Réponse
  16. En gros, on ne sait rien, on suppute. Jamel n’est qu’un humain, avec ses zones d’ombre. Peut-être qu’un jour, il pourra faire face à son passé et en parler… comme Hermann Hesse a fini par le faire.

    Réponse
  17. je signale aux aimables internautes que Jamel est impliqué dans une affaire ou un gars est mort à ses cotés…Ainsi c est suite a un accident (qui a jeté qui sous la rame ?) avec une rame de métro que le gnome a perdu son bras, par contre un gars qui se trouvait avec lui a été tué…les parents du gars n ont pas pardonné a jamel, d ou annulation des recentes dates a la reunion. Djamel n a en effet pas eu beaucoup de courage face à cette tache dans son parcours d Homme sur terre.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de votre soutien

Soutenir Le Monolecte, concrètement!

Mon dernier livre

Comprendre l'antisémitisme
Version papier : 13€HT

Crédit photo couverture : ©Beth Jusino

Version numérique

Livre numérique Comprendre l'antisémitisme
Agnès Maillard
Le Monolecte
6,49 €

Mes réseaux sociaux

  • Mastodon
  • Seenthis
  • Sens Critique
  • Diaspora
  • Flickr
  • Instagram
  • LinkedIn
  • Page Facebook
  • Profil Facebook
  • Twitter
  • Viadéo

Catégories

Archives

septembre 2006
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930