Articles

Auto-stops

Petites histoires de ceux qu'on laisse au bord de la route.

La tactique du gendarme

La ballade irlandaise qui me tient lieu de sonnerie de portable m'arrache subitement de ma sieste quotidienne : tu devrais y aller ; je n'ai jamais vu autant de flics devant le lycée ! La minute d'après, je m'engouffre en titubant dans mon carrosse de combat, la joue encore marbrée des plis de mon oreiller.

10 bonnes raisons d'aller manifester demain

C'est à cela que l'on me reconnaît : c'est que j'ose tout, y compris de me tromper ou de me contredire sans même faire mine de m'excuser ou de chercher la moindre cohérence dans tout ce foutoir qui n'arrive même pas à me servir de pensée!

L'imposture humanitaire

Au début, je voulais surtout voyager

Jérémy a la petite vingtaine tranquille et joyeusement ébouriffée des membres de la grande tribu des surfeurs, des glisseurs, des grimpeurs, l'œil aussi limpide qu'un lac pyrénéen à la fonte des glaces et un projet de vie qui se construit pas à pas.

L'exemple, c'est nous

Son petit minois tourné vers le ciel, ma fille ne perd pas une miette de ma patiente reptation verticale. Elle aime l'escalade parce que je la pratique tout comme elle réclame régulièrement des épinards à table, parce que je lui ai dit que j'adorais ça.

Parrainage

C'est en scannant de vieilles photos de famille ce WE pour les soustraire aux outrages du temps que je suis tombée sur lui. Je crois que c'est la seule photo où il apparait, le jour de mon baptême, alors qu'il tient ma version bébé dans ses bras. Je me suis juste demandé s'il savait au moment de cette photo ce qu'il allait me faire, près de 12 ans plus tard.

Le bon sens près de chez vous

Quand la politique se targue de l'argument du bon sens pour nous faire avaler des couleuvres plus grosses que des anacondas, il convient de chausser ses gros sabots et d'aller jusqu'au bout de la démarche.

Régurgitations

Faut que je pense à débrancher Google Reader et à migrer sur Mars, là, vraiment...

Éducafion

Journée portes ouvertes à l'école de la naine. Enfin une occasion de voir à quoi on occupe les petits monstres pendant que leurs heureux géniteurs veillent à la bonne marche du monde de leurs petites affaires.
L'occasion aussi de découvrir qu'à l'Éducation Nationale, les portes ne sont pas ouvertes pour tout le monde.

Chroniques de la violence ordinaire

La plupart du temps, je l'ai un peu mauvaise de payer la redevance TV, moi qui ne capte aucune chaîne en hertzien et qui doit donc payer un abonnement au satellite pour avoir la télé. Un peu comme une double peine : tu ne captes rien, donc tu paies 2 fois!
Mais il arrive des fois où France 2 est à la hauteur de sa mission de service public et nous offre, comme un vrai cadeau, des programmes de qualité.

Le temps des miracles

Le désenchantement du monde est un peu la tarte à la crème des penseurs de l'Occident qui se dit post moderne. Pour ma part, chaque jour, j'ai l'impression de vivre entre Merlin l'Enchanteur et la Fée Morgane.