The Corporation

Il y a deux manières de considérer le cinéma : comme une industrie juteuse vouée au divertissement ou comme un média, un art permettant de faire passer un message, voire d’éduquer le spectateur.
The Corporation se contente de nous ouvrir les yeux sur le fonctionnement intime des entreprises et par ricochet, de notre civilisation.

The CorporationThe Corporation est un documentaire ciné dans la lignée des films de Michael Moore, le côté débonnaire et déconneur en moins.
L’objet de cette investigation de 145 mn c’est la société, l’entreprise! Comment est née la société anonyme? Comment ce modèle de structure économique s’est développé, étendu? Comment fonctionne cette entité, cette personne, car il s’agit bien d’une personne au sens juridique du terme, une personne morale?

Historique

La société est née pendant la Révolution Industrielle, lorsqu’il est devenu nécessaire de regrouper un certain nombre de personnes pour pouvoir mettre sur pied et exécuter de grands ouvrages d’art : pont, canaux… etc. A l’origine, la société se constituait donc pour une tâche définie par un maître d’ouvrage souvent institutionnel : États, Municipalités, etc. Elle n’existait que le temps de la réalisation du projet et devait suivre une charte bien précise quant à ses moyens, devoirs, droits et obligations.
Tout changea lorsque que les avocats des sociétés, rebondissant sur la loi accordant des droits au Noirs, obtinrent que les sociétés jouissent des mêmes droits que les personnes et deviennent donc des personnes morales. Ce statut permit de reporter la responsabilité juridique des associés sur l’entreprise : on venait de créer un monstre!

La société est une personne

… juridique qui existe en dehors des personnes qui gravitent autour d’elle et en son sein. Ainsi donc, que ce soit dans les instances dirigeantes, les assemblées d’actionnaires ou chez les salariés, cadres ou sous-fifres, personne n’est responsable de ce que fait la société, celle-ci ne devant rendre de compte à personne d’autre que les actionnaires.
La société n’existe que dans un seul but : faire du profit! Les autres considérations sont totalement anecdotiques.

Motivée que par le seul appât du gain, diluant les responsabilités individuelles dans un no man’s land juridique, libérée de toutes contraintes vis à vis du reste de la communauté humaine par la libéralisation des échanges, la société a la bride sur le cou et devient un monstre, une entité tyrannique qui vit hors des règles, des lois et de la représentation démocratique.

Une analyse psychiatrique menée sur cette personne morale sans morale révèle que la société dans son fonctionnement actuel est un psychopathe de la pire espèce, déconnecté des conséquences de ses actes, privé de la moindre trace d’empathie, une sorte de créature de Franckenstein qui s’apprête à étrangler son créateur dans sa logique folle!

Etude de cas

Le documentaire canadien[1] monte en puissance dans sa démonstration lorsqu’il aborde les exemples concrets.
On y apprend à quel point la recherche du profit prime sur toute autre considération. Comment IBM a mis sa technologie des cartes perforées au service de la logistique des camps d’extermination nazis. Comment Coca Cola a créé le Fanta Orange pour pouvoir continuer à commercialiser du sucre avec des bulles dans l’Allemagne hitlérienne. Ou comment Monsanto est le probablement le plus grand serial killer de tous les temps : l’agent orange au Viet Nam, qui fait encore des victimes aujourd’hui, ou, plus près de nous, le Posilac, médicament permettant d’augmenter la production des vaches laitières dans des conditions effroyables et dont des sous-produits, reconnus comme toxiques à la santé humaine, se retrouvent dans la majeur partie du lait consommé quotidiennement sur l’ensemble du territoire américain.
Pour aider à notre édification la plus complète, les auteurs racontent l’histoire des journalistes qui ont voulu exposer à la population l’histoire du Posilac, de quelle manière Monsanto, usant de méthodes d’intimidation diverses et variées qui ne sont pas sans évoquer un bon épisode des Soprano, a réussi à leur clore le bec et à continuer d’empoisonner les Américains en toute quiétude. Et après cela, demandez-vous quelle est la crédibilité de cette société quand elle fait pression sur les gouvernements pour autoriser l’usage des OGM, sensés lutter contre la faim dans le monde et tout ça!

Atteintes à l’environnement, pillage des ressources naturelles, pollutions, empoisonnement des personnes et de la biosphère, soutien aux dictateurs de tous poils, exploitation féroce de la main d’œuvre la plus fragile (femmes, enfants), privatisation du vivant, spoliation des ressources naturelles, le bilan de l’activité des sociétés dans le monde parle de lui-même.
Et pourtant, on ne parle plus que de dérégulation, de libéralisation renforcée, de la diminution, voire de la disparition des contraintes[2]. Aujourd’hui, de nombreuses sociétés transnationales sont devenues totalement incontrôlables, ne répondent plus de leurs actions, de leurs crimes ou de l’impact qu’elles ont sur l’accélération de la dégradation de notre planète. Elles sont exonérées de toute responsabilité, laissant aux communautés et organisations civiles le soin de s’organiser comme elles le peuvent pour tenter de réparer les dégâts et les exactions commis au seul nom du profit. Rien ne doit plus échapper à leur appétit insatiable : eau, énergie, communications, santé, éducation. Tout doit pouvoir être monnayable et ce qui n’est pas solvable n’existe pas.

Ce documentaire n’est même pas trop long, tant il y a à dire sur le sujet. A travers le seul prisme de l’entreprise, il balaie l’ensemble des activités humaines et de leurs problématiques actuelles.

C’est un film totalement indispensable pour comprendre le monde contemporain!

Soumis à la censure des grands distributeurs mondiaux, qui font eux-même partie de la machinerie dénoncée par le film, The Corporation a du mal à trouver ses spectateurs, alors que l’on peut le considérer comme d’intérêt public. Dans la lignée des films de Michael Moore, il permet de remettre en question certaines évidences et d’alimenter notre réflexion sur le fonctionnement de la société humaine globalisée, à la veille de grands choix politiques.

A voir donc de toute urgence!

Faites le siège de votre exploitant pour qu’il tente de trouver une copie, sinon, vous pouvez déjà le commander en DVD toutes zones, VO, ST Fr en attendant de le trouver en France.


Le site officiel
La fiche d’Allociné
La critique de Comme au Cinéma

Notes

[1] Faut-il dire à quel point les canadiens sont impliqués dans la lutte contre les dérives de la globalisation et la toute-puissance des Corporations? Voir CMAQ ou Alternatives

[2] entendre de tout cadre réglementaire, juridique!

13 réponses
  1. jdor
    jdor dit :

    C’est effrayant mais pas surprenant pour qui lutte contre les dérives du temps depuis un certain nombre d’années.

    Nous avons un travail devant nous, n’en doute pas ! Et il nous faudra beaucoup de courage…

    Répondre
  2. nepigo
    nepigo dit :

    C’est un film important car remarquablement monté et pédagogique pour expliquer quelque peu l’origine de l’emballement du capitalisme contemporain, sa tendance à coloniser et réifier tout ce qui n’est pas encore marchand dans la sphère des activités humaines. Le film est disponible depuis longtemps en mauvaise qualité sur les clients p2p, en attendant le dvd… La réflexion qui est (prudemment, car c’est un sacré pavé dans la mare) esquissée autour du non-sens que représente la notion juridique de « personne morale » est assez vitale, je crois. Un film à recommander partout, et autant que possible en-dehors des déjà convertis!

    Répondre
  3. Indianagrenoble
    Indianagrenoble dit :

    Dans le même style que The Corporation et la prise conscience collective… faut pas louper "LOOSE CHANGE 2nd Edition VOSTFR) dispo sur amule (lien ed2k://|file|Loose Change 2nd Edition avec sous-titrage français.avi|563657254|A91404783B073B74A7D90CE059399DAC|/… ) un autre foyer à creuser…

    Etant métallurgiste de formation de base – tout ce qui est dit sur la température de fusion de l’acier est vrai ! 😉

    @+

    Répondre
  4. Indianagrenoble
    Indianagrenoble dit :

    encore une petite pour la route :

    "Documentaire – Danger Travail – Pierre Carles – (alterdivx.free.fr) – Hanthala – Doc Fr"

    Je sais pas trop si je mettais là ou dans les autres pages de ce superbe Blog (au rayon chomage par exemple ?!)

    @paluche

    Répondre
  5. Indianagrenoble
    Indianagrenoble dit :

    La théorie de l’engagement…

     Elle nous tient TOUS ! 

    Tu mets le doigt quelque part et là c’est ta fin… enfin pas vraiment puisque tu as fait un super choix selon tpoi…

    Mais l’aurais-tu fait sans celà ?

    Là réside la question…

    Je suis en train de regarder sur C+ une emission qui parle d’acteurs fortement "engagés" pour une cause politique où apprement ils comprennent pas grand chose (et ça m’étonne qu’à moitié)… bin ouai ils font du porte à porte chez des habitants déjà bien engagés pour le concurrent de GW Bush (alias Algore)…

    C’est la qu’on voit ,la miss de je sais plus quel beau film americain (un de plus qui lorsqu’on le regarde, fait vibrer la corde sensible, la fille qui veut se cogner de l’adversaire et qui lors d’un combat de kickboxing se retrouvez paralyser et veut mourir après tuée par son manager chérie (parellèle entre euthansaie, euodipe mal placé et connerie)…. j’arrive plus à mettre un nom dessus…

    La miss si belle fut elle, se voit faire du porte à porte avec une camera au cul, engagée par dessus les épaules, sortie d’un car d’acteurs tous plus connus les uns que les autres… là ça fait mal…

    Tu vois ton héroïne (tiens le mot est orthographié pareil) se prostituer pour un gar qu’elle connait même pas…alias l’autre connard de Buisson piquant… celui qui a la vue basse et qui est à l’origine de milleir de mort dans le monde… vous remettez ?!

    Là, ici même, la théorie de l’engagement prend tout son sens..

    Des bourricots se font couillonner par des des gens cupides et vont jusqu’à faire du porte à porte… lamentable !

    La capitalisme c’est donc celà ?

    Le Top du guest-star est là devant nous..

    Mais que penses-tu Agnès de cette théorie de l’engagement ?! Toi qui a étudié les sciences de l’occulte, L’ETHOLOGIE…

    Perso elle me chagrine pas mal…

    Alex;-)

    Répondre
  6. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Je ne vois pas le rapport entre l’occulte et l’éthologie…

    Sinon, il s’agit d’Hillary Swank, excellente actrice et le film, Million dollar baby, où l’entraineur s’appelait Clint Eastwood.
    Pour le reste, je n’ai pas d’opinion, si ce n’est qu’il y a longtemps que le débat démocratique a déserté la scène politique aux USA, au profit du marketing politique, ceci expliquant pas mal cela. Et quand on voit la peoplisation de la précampagne chez nous, on ne peut qu’être inquiet du manque de contenu politique de tout cela!

    Répondre
  7. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Félicitation!!! Tu as trouvé le bon site sur l’éthologie!!! Le mien! 😀
    Parce que je ne fais pas que dégoiser sans fin ici, j’ai d’autres cyber-machins qui tournent…

    D’ailleurs, dans le module "liens", dans la colonne de droite du monolecte en page d’accueil, tu as le lien direct!

    Répondre
  8. Indianagrenoble
    Indianagrenoble dit :

    Salut Agnès et les autres lecteurs assidus,

    Exactement c’est bien cette actrice que j’ai vu faire le sbire de GWB…

    En quelques lignes tu as bien résumer le problème…. NO COMMENT !!!! Argll !

    Oui, excuses-moi, il ni a absoluement aucun rapport entre l’occulte et le l’Ethologie…ma "prose" aussi médiocre soit-elle à cette heure tardive de la nuit, fût un peu lamentable… bien que l’Ethologie soit parfois un peu dur à cerner 😉

    T’as pas un Tag sur le sujet "Ethologie" ?

    Voila un site que j’ai trouvé sur google – est-ce que ceci résume-t-il assez bien cela ? http://www.ethologie.info/Etho-logi

    Tu peux nous en dire plus ?

    Merci à toi

    Alex;-)

    Répondre
  9. Indianagrenoble
    Indianagrenoble dit :

    Au fait, je viens d’en voir un autre qui va bien aussi :

    "Pas vu, Pas Pris" de Pierre Carles

    Ca laisse songeur ! Même le Carle Zero y s’y met !

    Putain à croire que le monde d’aujourd’hui est vraiment cupide et avide de pouvoir et d’image !

    Disponible aussi sur l’alter-média P2P alias : AMULE.exe

    @plouch

    Alex;-)

    Répondre
  10. Indianagrenoble
    Indianagrenoble dit :

    Ah y’avait longtemps….

    Tenez, je vous ai dégotté un p’tit film altermachin, anti guerre en Irak et en général, anti machin chose, anti GWB… enfin anti ce que vous voudrez bien en voir…

    Edifiant et navrant !

    Usa – Irak – Le Nerf De La Guerre – Why We Fight de Eugene Jarecki – (Alterdivx Free Fr) – Hanthala – Doc Arte Fr.avi

    Disponible sur AMULE… vous savez l’altermédia qui va bien…

    C’est bizarre d’ailleur, je n’arrive plus à trouver le film "The LOOSE CHANCE – 2nd edition en VOSTFR.avi"…
    Complètement disparu de la toile… c’est incroyable c’truc-là … y’aurai même de la censure sur cette toile ?!!!

    Bonne visio

    Alex;-)

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *