La tactique des ASSEDIC

Kafka revisité, encore et toujours, ou comment le chômeur doit être comme un oiseau sur la branche.

Comme je vous l’ai dit, le meilleur dans un voyage, c’est le retour à la maison, surtout lorsque des surprises vous y attendent.

Ayant dynamité ma ligne budgétaire sur le banc de sable le plus cher de France, je me suis précipitée sur mon compte en banque pour mesurer l’étendue des dégâts. Et là, je découvre de mes yeux ébahis qu’il me manque carrément les 2/3 de mes indemnités chômage du mois de février[1]. Cela fait un sacré trou dans le budget, et ce d’autant plus, que je n’étais pas au courant d’une quelconque amputation de mes subsides.

Je viens de subir une IVIC (Interruption Volontaire de l’Indemnisation Chômage) de la part de l’ASSEDIC.

Précisions

J’ai été licenciée économique le 17 mars 2003.
Entre mes congés payés non pris et mes indemnités légales de licenciement, j’ai subi dans les 5 mois de période de carence, ce qui fait que mes droits à l’indemnisation se sont ouverts à la mi-août 2003. Sachant que j’avais bossé suffisamment, mes droits ont été ouverts pour 23 mois, soit jusqu’en juillet 2005.

Or, le dernier virement des ASSEDIC ne couvre que la période du 1 au 10 février 2005, soit un tiers de mes indemnités chômage mensuelles, sans explication.
Selon toute vraisemblance, Les ASSEDIC ont l’air de faire comme si mes droits avaient été ouverts le jour de mon licenciement, m’arnaquant de fait des 5 mois de carence.

Le fait est que je ne suis pas une mendiante. Il s’agit bien là d’une assurance à laquelle j’ai cotisé durant tout le temps de mon activité salariée, tout en espérant ne jamais en avoir besoin[2]. De même, comme pour toutes les calamités, on ne choisit pas son chômage, on le subit, on ne décide pas d’avoir un nouveau boulot, on fait en sorte d’être choisi (avec plus ou moins de succès!).

Me voilà donc contrainte d’appeler les ASSEDIC pour obtenir un éclaircissement de cette situation plutôt incommodante. Ce qui suit est une retranscription partielle mais plutôt fidèle de la conversation avec une employée des ASSEDIC :

Coup de fil au numéro spécial qui le fait :

  • Bonjour, mon indemnisation chômage s’arrête le 10 février, ce qui n’est pas normal
  • … je regarde … (grand silence) … oui, c’est normal, vos droits ont été suspendus.
  • Ha bon??? Pour quelle raison ?
  • C’est en attente de confirmation du contrôle.
  • Je ne comprend pas, j’ai été convoquée le 1 février 2005 à L’ANPE pour contrôle du PARE, je m’y suis rendue, il y a plus d’un mois…
  • Mais ça n’a rien à voir.
  • Comment ça, rien à voir ? J’ai lu ma convention PARE : l’ANPE se charge de mon suivi, du contrôle de ma recherche active et vous en réfère pour valider le paiement de mes indemnités semestriellement.
  • Mais ça n’a rien à voir, il s’agit d’un contrôle par nos services.
  • Mais je suis déjà contrôlée par l’ANPE qui vous rapporte mes actions, je ne comprends pas.
  • Nous n’avons rien à voir avec l’ANPE, vous devez être contrôlée par nos services.
  • Mais je n’ai pas reçu de convocation venant de vous. Si j’avais reçu une convocation venant de vous, je serais venue.
  • C’est normal, on ne vous a rien envoyé. Vous êtes sur la liste depuis le 16 décembre, ça date déjà.
  • Entre temps, j’ai été contrôlée par l’ANPE, ça devrait suffire.
  • Non, ça fait plus de 15 jours, ça ne suffit pas. Vous êtes toujours sur la liste.
  • Quelle liste? Je ne comprends pas.
  • Nous avons des quotas, des listes à vérifier. Quand on a fait nos quotas de contrôle, on valide le reste, mais là, vous n’êtes toujours pas validée.
  • Mais je vais être convoquée ? Quand puis-je espérer voir ma situation être régularisée par vos services ?
  • Je vais envoyer un fax aux ASSEDIC dont vous dépendez pour qu’ils fassent avancer votre dossier.
  • Mais quand est-ce que ma situation va être débloquée ?
  • J’envoie le fax tout de suite. Vous êtes une anomalie du système…
  • Et maintenant ?
  • J’envoie le fax pour demander aux ASSEDIC dont vous dépendez de débloquer votre dossier.

En résumé, les ASSEDIC ne reconnaissent aucune erreur, ne m’apportent aucune réponse, évoquent d’obscures procédures internes qui ressemblent plus à une grosse loterie zarbie qu’autre chose et je reste toujours le bec dans l’eau!

Notes

[1] Pour les chanceux qui ne connaissent pas les affres du chômage, précisons que vous touchez autour du 10 mars les indemnités du mois de février.

[2] un peu comme l’assurance habitation ou automobile : ce n’est pas parce que vous avez un remboursement garanti que vous espérez vous faire cambrioler, brûler ou percuter…

21 réponses
  1. jdor
    jdor dit :

    Et dire qu’il y a encore des andouilles qui croient qu’on devient chômeur par plaisir ou par flemme ! Pour ma part, j’ai connu quelques autres avanies avec l’ANPE et les ASSEDIC, toutes choses que n’imaginent même pas nos juges, compatriotes comme politiciens. Ces derniers savent, peut-être, sans doute même. Mais ça les arrange bien qu’on sorte laminé de leur système.

    Mais fais gaffe Agnès, c’est pas bon d’être une anomalie du système !!

    Répondre
  2. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Et hop! Mon compte a été régularisé hier dans la journée!
    Moralité : toujours réclamer!
    Moralité 2 : Les ASSEDIC, c’est vraiment n’importe quoi!
    Moralité 3 : Garder l’oeil vissé sur son compte, on n’est jamais à l’abri d’une nouvelle Anomalie du système

    Répondre
  3. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Franchement, les chroniques de leur guerre de couloir, je m’en fous : au final, c’est nous les pions-soldats qu’ils avancent sur leur grille de jeu, sauf que nous, quand on reste sur le carreau, c’est pour de vrai!
    Ils ont beau faire, au final, ils vont être fusionnés et une partie d’entre eux sera de trop… comme nous, finalement!

    Répondre
  4. Ae2olivier
    Ae2olivier dit :

    En fait cela fait longtemps qu’il faut regrouper les deux activités en une. Ce qui entrainerai un suivis unique de son dossier. Moins de personnel, donc moins de dépence de l’état. Mais bon il y a toujours les syndicats au milieu qui crient très fort( bande de fainéants robustes) et rien ne ce fait. Mais si le « marché » des chomeurs est ouvert au privé il risque à moyen terme de ne plus y avoir d’ANPE, comme quoi au final ils l’auront dans l’os quand même. Moi en 18 mois de chomage j’ai pas eu une proposition de l’ANPE, mais par contre tu dois quand justifié que tu cherches bien du travail. Ils sont payés à quoi, je vous le demande. Heureusment j’ai pas eu de soucis du coté des Assedics, mais il faut rester prudent.

    Répondre
  5. Tom
    Tom dit :

    Bonsoir,il est clair que les assedic c’est « n’importe quoi!! ».Pour quelle raison? Une de plus,je travail comme tout le monde,je recois en janvier 2 courrriers totalement différents écrits par je nesais qui,donc les erreurs sont anonymes…je renvoi les 2 et me fais radier par la suite,(logique?non). je les recontacte pour me réinscrire et la femme me propose de remplir un dossier pour le chomage,résultat j’ai assez d’heures,mais le dossier est sans arret retardé sous pretexte qu’ils m’avaient versé plus que mes droits quand j’étais au chomage en 2004(ca date),ils me réclament de les rembourser alors que si je suis leur logique ils me doivent un mois complet d’indemnisation.J’attends tjrs une réponse,seulement quand je consulte mon dossier(après avoir payé),je lie que je les ai tjrs pas remboursé,de quoi s’arracher les cheveux…

    Répondre
  6. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Salut, le gars blasé.
    Je comprend que tu en ais gros sur la patate, mais là, tu te trompes de cible, comme les gagne-petits qui souffrent au boulot et qui se défoulent sur les chômeurs parce qu’on leur fait croire que c’est là, la source de leurs malheurs.
    Comme dans la plupart des administrations, de plus en plus d’agents des ASSEDIC doivent être des gens comme nous, des bouche-trous en emploi aidé que l’on garde 6 mois parce qu’ils ne coûtent rien et qu’on jette ensuite, pour reprendre d’autres miséreux à la place. En moyenne, le mec qui fait l’accueil à la CAF et qui s’en prend plein la gueule par les exclus, est l’un d’entre eux : entretuez-vous entre vous, c’est toujours ça de boulot en moins à faire!
    Même les agents titulaires, vu la tournure que prennent les choses et même s’ils n’en ont pas conscience, ils finiront tôt ou tard par rejoindre l’armée des ombres : de futurs collègues, dopés par la trouille.
    Enfin, depuis quand le fait de se défouler sur la piétaille change quoi que ce soit aux décisions des généraux : manque de financement, directives coercitives, pressions sur les chômistes, radiations intensifiées… ? Ce ne sont pas les agents qui décident, mais les politiques. Parce que cela caresse l’opinion publique dans le sens du poil. C’est donc là qu’il faut taper : l’action politique, la guerre des slogans, des images et des simplifications outrancières. Bref, bienvenue chez les actuchômistes!

    Répondre
  7. monique
    monique dit :

    je suis aux assedics depuis novembre ils ont mis mon dossier en controle janvier allocations donc suspendues comment faire debloquer mon dossier si quelq’un connait l’ astuce veuillez me le faire savoir

    Répondre
  8. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Chris, je veux bien comprendre tes problèmes avec Atuchom’, mais ce n’est pas le lieu pour régler tes comptes…

    Pour Monique, vous trouverez des conseils sur le site actuchômage en demandant poliment et en attendant aussi que les forums, fermés pour cause d’élection, veuillent bien rouvrir. En attendant, vous pouvez tout de même utiliser le moteur de recherche du forum pour chercher un sujet se rapportant à votre cas.

    Répondre
  9. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Chris, je veux bien comprendre tes problèmes avec Atuchom’, mais ce n’est pas le lieu pour régler tes comptes…

    Pour Monique, vous trouverez des conseils sur le site actuchômage en demandant poliment et en attendant aussi que les forums, fermés pour cause d’élection, veuillent bien rouvrir. En attendant, vous pouvez tout de même utiliser le moteur de recherche du forum pour chercher un sujet se rapportant à votre cas.

    Répondre
  10. ROCHANT
    ROCHANT dit :

    ils cherchent tous les moyens pour nous faire sortir du systéme .Nous privant de notre seul revenu pour survivre.j’ai été privée de mes assédics pour avoir ose demander des explications avant de me déplacer et de faire 60 km,15 jours c’est terrible. au mois de novembre il me manque 6 jours de réglement, je suis épuisée de me battre sans cesse

    Répondre
  11. ROCHANT
    ROCHANT dit :

    ils cherchent tous les moyens pour nous faire sortir du systéme .Nous privant de notre seul revenu pour survivre.j’ai été privée de mes assédics pour avoir ose demander des explications avant de me déplacer et de faire 60 km,15 jours c’est terrible. au mois de novembre il me manque 6 jours de réglement, je suis épuisée de me battre sans cesse

    Répondre
  12. didi
    didi dit :

    moi cela est pareil il me rester 2 mois a avoir les assedic j’ai asser d’heures pour refaire un dossier donc je me lance et fait la demande il me renvoie un dossier que je leurs renvoie a mon tour avec justificatif en tout 2534 heures .je recoie donc des nouvelles il me prenne sur une base de 920heures car j’ai depasser le delai de 26mois et pour avoir 12 mois aussi au mois de mars je ne persevrais plus rien en plus il mon sucrer mes 2 mois qu’il me rester et me reprene sur le dernier emploi donc fin aout et en plus j’ai du leurs rembourser 198,58 euros moi aussi je baisse les bras j’en ai marre

    Répondre
  13. didi
    didi dit :

    moi cela est pareil il me rester 2 mois a avoir les assedic j’ai asser d’heures pour refaire un dossier donc je me lance et fait la demande il me renvoie un dossier que je leurs renvoie a mon tour avec justificatif en tout 2534 heures .je recoie donc des nouvelles il me prenne sur une base de 920heures car j’ai depasser le delai de 26mois et pour avoir 12 mois aussi au mois de mars je ne persevrais plus rien en plus il mon sucrer mes 2 mois qu’il me rester et me reprene sur le dernier emploi donc fin aout et en plus j’ai du leurs rembourser 198,58 euros moi aussi je baisse les bras j’en ai marre

    Répondre
  14. chris
    chris dit :

    Bah la tactique des assedics ,c’est de fabriquer du patron avec des chomeurs ……a fin de finaliser la fin du salariat …

    De tous patrons ,on passera ensuite a tous delinquants ….

    Répondre
  15. chris
    chris dit :

    Bah la tactique des assedics ,c’est de fabriquer du patron avec des chomeurs ……a fin de finaliser la fin du salariat …

    De tous patrons ,on passera ensuite a tous delinquants ….

    Répondre
  16. chantal marquais
    chantal marquais dit :

    au chomage depuis le 5/01/2007, après un licenciement économique, à 55 ans, j’ai eu, moi aussi 4 mois de carence, il faut continuer à vivre et faire face aux échéances. jusqu’au mois de novembre les allocations tombaient normalement (enfin 55% de mon salaire brut vraiment brut on ne prend pas en compte les primes ni les heures supplémentaires). Poussée par l’ A N PE j’ai accepté en cotobre dernier, un contrat de 80 heures sous payé, je ne perdrais rien la différence serait compensée par les assedics …LES ASSEDICS M’ONT CONFIRME LE FAIT je perdais seulement neuf jours, somme qui correspondait au nouveau salaire brut touché°, donc les assedics devaient me verser environ 960€ par mois , octobre normal, novembre également et décembre rien, après de multiples appels et mail et le demande d’explication en rendez vous car je devais 460€ de trop perçus, la réponse m’a été donnée par téléphone : MOM EMPLOYEUR AYANT DEMANDE UNE AIDE DEGRAISSIVE A L’ EMPLOI, JE N’AI PLUS LE DROIT A L’AIDE AU RETOUR A L’EMPLOI.
    JE SUIS INDIGNEE QUE LES ASSEDICS PRENNENT AUX CHOMEUR POUR VER SER A L’EMPLOYEUR qui devait de toute façon embaucher une personne avec ou sans aide.
    AU CHOMAGE J’AVAIS 1300€? EN TRAVAILLANT JE TOUCHE A PEINE 1000€ (TRAVAIL ET ALLOCATIONS) travaillez plus pour gagner plus ? il faut m’expliquer …..

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *