Articles

Le grand soir

Cela fait tellement de temps qu'on en a marre de tout ça, que je ne me souviens plus d'avant.
Et pourtant, j'ai toujours cette impression persistante de chute interminable et de fuite en avant.
Et pourtant, malgré toutes ces frustrations, ces colères et ces belles envolées lyriques, plus ça va mal et plus on ne fait rien.

Breaking Bad

C'est l'histoire d'un brave type qui comprend un jour un peu brutalement que ce ne sont jamais les braves types qui gagnent, à la fin.

La guerre du poil aura bien lieu

J'avais parlé de cette épineuse question lors du comité de rédaction de Fakir, mais je crois bien que personne ne voyait trop où je voulais en venir. Puis, le poil dans la main qui me tient lieu de canne aidant, j'avais remisé le sujet sur une étagère poussiéreuse de mon cerveau tordu en me disant qu'il y avait forcément plus sérieux comme préoccupation pour couper les cheveux en quatre.
Jusqu'à ce midi.

Le jour où rien ne changea

En plein cœur de la tourmente financière mondiale, les élections américaines suscitent une attente bien au-delà de leur portée réelle.

Des brides

Comme le jardinier doit arroser sa terre pour que les plantes s'y épanouissent, il faut nourrir régulièrement sa capacité de réflexion sous peine de la voir s'assécher.
Voici donc quelques morceaux choisis dans les parties nobles de mes lectures...

Pétrole, pétrole!

En France, on a pas de pétrole, mais on a des idées...
En fait, du pétrole, va plus y en avoir pour longtemps, et les idées, on les attend toujours!

Au bout du chemin

Comme j'ai pas mal de boulot dans les tuyaux, je manque de temps pour écrire ici. Du coup, je réchauffe des vieux articles, toujours miraculés sur Altermonde.
A l'heure où l'on nous sert le combat des chefs en lieu et place d'un vrai débat politique que devrait servir de toile de fond à un vrai projet de société, petit retour sur ce modèle de société que l'on nous impose depuis près de 25 ans, gauche et droite confondues.

Dette odieuse

C'est l'histoire d'un mec qui paie les conneries d'un autre, dirait Coluche.

Silence

En ce moment, je me tais.

Les hauts murs

Vu d'en haut, les humains se comportent comme des liquides. Vases communicants, membranes poreuses, tout concourt à ce que le vide se remplisse et que les déséquilibres se résorbent.

A votre santé!

Quel point commun entre Xavier Bertrand et Buenos Aires?
Le premier est l'artisan de ce que les habitants du second tentent de défaire...

Terrorisme et relativisme historique

Une semaine après les attentats de Londres, rien n'a changé. Comme rien n'a changé après Madrid ou New York. Du coup, j'en profite pour ressortir un texte que j'avais écrit pour l'Echo du Village, un 11 septembre parmi les autres.