Nos valeurs communes : égalité

Cher petit Papa Noël,
Je ne suis pas sûre que tu as ouvert un service après-vente, mais vu ce qui nous est arrivé, avec mon petit frère, ce serait une bonne idée.

Digressions capillaires

Pendant que le petit peuple est soumis à une tonte en règle, une insurrection capillaire me précipite dans les pattes du merlan.

Le bon sens près de chez vous

Quand la politique se targue de l'argument du bon sens pour nous faire avaler des couleuvres plus grosses que des anacondas, il convient de chausser ses gros sabots et d'aller jusqu'au bout de la démarche.

Quand Cantat chante

Il parait que le retour de Bertrand Cantat a fait couler beaucoup d'ancres dans le cybermarigot. J'ai écouté rapido le morceau « Gagnants / Perdants » que j'ai effectivement trouvé très pertinent et je suis passée à autre chose. Jusqu'à ce que je tombe sur un bout de polémique, non pas sur le contenu de l'œuvre, mais sur la légitimité de Cantat de revenir à la chanson.

L'illusion démocratique au service du capitalisme

La démocratie est généralement considérée comme le moins pire des systèmes politiques. Ce terme générique, car recouvrant une vaste déclinaison d'expressions du pouvoir exercé au nom du peuple, jouit toujours d'un préjugé plus que favorable. Le problème, c'est qu'entre l'Agora antique et l'Amérique d'Obama, l'idée même de démocratie est devenue un vaste fourre-tout hétéroclite.

À gauche toute!

Soyons clairs : je suis dans une grande période de doute quant à la validité de notre modèle politique et à la légitimité même de la démocratie représentative et de ses rituels, néanmoins, ce matin, un petit communiqué au coin d'un blog m'a fait un immense plaisir.

Le jour où rien ne changea

En plein cœur de la tourmente financière mondiale, les élections américaines suscitent une attente bien au-delà de leur portée réelle.

Boat People

Nous sommes à la fin des années 70 et je suis en cours moyen, quand arrive en cours d'année une petite fille plus vieille que nous et surtout porteuse d'un univers entier de mystères et d'interrogations. L'institutrice nous la présente comme étant Maï. Je comprendrais assez rapidement que Maï est son nom de famille, mais que les profs sont infoutus de prononcer son prénom ou de même simplement déterminer ce qu'est son prénom. Elle s'appelle en fait Huying Tran Maï et elle vient du Laos. En fait, plus énorme encore pour notre petit univers enfantin, elle est une boat people.

Prends-en de la graine!

Le premier des droits de l'homme, c'est celui de se nourrir correctement.
Sans accès à la nourriture, tout le reste n'est que tartufferie.

Ceci n'est pas une crise

Depuis quelques jours, il y a un concert de tamtam dans la volière et c'est la panique à bord. Il n'est plus possible d'avoir la moindre petite connexion médiatique (journaux, radio, TV, web) sans se retrouver littéralement submergé par un tsunami de hurlements échevelés : c'est la crise, c'est la crise, c'est la crise !
Ça a l'air de franchement chier dans le ventilo, vu comme cela...

Open bar

Alors qu'il y a encore quelques semaines, tous ceux qui, comme moi, critiquaient ouvertement et vertement le capitalisme débridé se faisaient traiter de réactionnaires allergiques au progrès et incapables de se conformer à la réalité, voilà que ces derniers jours, les très nombreux thuriféraires du marché triomphant expliquent à longueur de colonne à la une que les marchés ont soufferts d'un défaut de régulation et qu'ils ont toujours dit que l'immobilier, c'est comme les arbres, ça ne grimpe pas jusqu'au ciel.
Bande de faisans !

Sauvons Actu>chômage

Le militantisme souffre ces derniers temps. Surtout celui qui a vocation à défendre les plus faibles d'entre nous, à lutter contre la machine à écraser les crevards, à ne pas nous laisser nous pondre dans la tête. Les appels de détresse (financière et participative) se suivent et se ressemblent. Au bout d'un moment, on peut être tenté de détourner la tête, de se dire qu'on ne pourra pas sauver tout le monde. Pourtant, c'est moins le moment que jamais de lâcher la rampe.

Lisez utile

Lecture estivale Mise en ligne par Le Monolecte Dans la vie, il y a deux sortes de gens, ceux qui lisent Le Point et les autres. Nous, on préfère faire partie des autres.

Miniver report

En vérité, je vous le dis : celui qui croit en Ma Parole sera sauvé, mais le mécréant qui refuse de regarder en face la lumière de Ma vérité, celui-là, il va en chier des ronds de chapeaux.

Bénévole

L'idée phare du RSA, dont on attend avec impatience les décrets d'application afin d'en saisir toutes les subtiles nuances, c'est qu'il faut donner un complément de salaire pour inciter les bénéficiaires de minima sociaux à retourner au turbin.