Peur

La bête immonde ne sortira pas des urnes ce soir.
Parce qu’elle est déjà là.
Tapie au fond de nos entrailles en train de nous bouffer le ciboulot…

Quand je pense deux secondes à l’histoire de notre civilisation, je me dis que nous avons vraiment beaucoup de chance de vivre ici et maintenant plutôt qu’avant ou ailleurs. Pas de guerre, pas de pandémie qui décime entre 30 et 70% de l’humanité, pas de griffes et de dents que nous n’ayons pu dompter ou anéantir, plus de coupe-gorges… Nous vivons dans une société extrêmement pacifiée et nous ne nous en rendons même pas compte.
Au lieu de profiter tranquillement de la douceur de vivre dont on peut espérer qu’elle nous accompagne au fil d’une existence longue, heureuse et bien remplie, nous avons peur. Affreusement peur. Monstrueusement peur. Tout est peur. Tout le temps. Partout.
Et quand je repense à cette campagne 2007, dont on dit qu’elle s’est tant dispersée d’un sujet à l’autre, je m’aperçois, qu’en fait, on n’a parlé qu’à nos peurs et ce sont elles qui, aujourd’hui, vont décider pour nous.
Terrifiant, non?

Déjà, ce soir, un peu avant 20H00, le sentiment dominant sera la peur et non la fébrilité. Peur des deux têtes qui vont envahir tous les écrans de l’hexagone. Peur du mauvais choix. Peur d’avoir misé sur le mauvais cheval. Peur de n’avoir pu barrer la route à Le Pen. Ou à Sarko. Ou aux assassins bolchéviques qui squattent 40% des strapontins. Ou à un autre. Ou une. Peur de ce soir et du lendemain. Peur d’un choix cornélien. Peur de la fin du choix.

Mais finalement, quelle importance?

Parce que la peur nous est devenue tellement familière qu’elle fait partie de nous, de notre vécu, de notre quotidien.

Ils n’ont parlé que de ce qui peut nous faire peur. De ce qui doit nous faire peur.

Peur de la catastrophe climatique, de la fin du pétrole. Peur du soleil, qui file le cancer. Peur de la pluie, qui ravine et inonde. Quand elle n’est pas acide. Peur des belles journées de printemps, qui font grimper les pics de pollution. Peur du printemps qui libère les pollens meurtriers qui attaquent nos bronches sous cellophanes. Peur de ce qui pousse. À cause des pesticides. Peur de l’eau, presque plus potable. Peur de ce que l’on mal-bouffe  : des vaches folles, des francken-légumes, des aliments irradiés, transformés, dénaturés. Peur de trop bouffer. Peur du cholestérol, du sel, du sucre, de la viande trop riche, du poisson trop carré. Mais peur de manquer aussi. Peur de ne pas tout avoir dans le caddie, dans le placard. Peur du trop ou du pas assez.

Peur d’être gros. Peur de ne pas être dans la norme. D’être trop dans la norme. Peur de ne pas exister. De ne pas s’affirmer. Peur d’être seul. Peur des autres. Peur d’aimer. Aimer, c’est prendre le risque de souffrir. Peur de ressentir. Peur de vivre.

Peur de l’autre. Peur de l’étranger. Peur de ce que l’on ignore. On sert son sac contre son cœur, convulsivement. Peur d’échanger, de rencontrer. Si l’autre a peur aussi, va-t-il attaquer le premier? Peur de perdre son territoire, son identité. Qu’est-ce que c’est? On s’en fout. Il ne faut pas le perdre.

Peur de tout perdre. Peur de son patron. Du petit chef. Peur du collègue : évaluation 360°. Mais on la ferme! La peur du chômage est la plus forte. Peur de perdre un boulot que l’on exècre. Peur de déchoir. Peur de passer de l’autre côté. Peur de ne pas s’en sortir. Peur du conseiller ANPE, qui peut biffer une vie en un seul clic. Peur du facteur, qui n’apporte plus que les factures. Peur du manque. Le manque d’argent. Peur de ne pas pouvoir régler une traite de plus. De perdre sa maison. Sa voiture. Sa femme. Ses gosses. Même le chien.

Peur d’être malade. Peur du cancer. Tapi partout. Dans l’amiante des murs ou même dans L’antirides de madame. Peur du SIDA. Peur de baiser. Peur des bactéries qui rentrent en résistance. Peur de la Sécu, qui nous lâche quand on en a besoin. Peur de vieillir. Peur des rides, des cheveux blancs. Peur de paraître faible, vieux, peur d’être une victime. Peur du système qui broie. Peur d’en changer. Peur du lendemain. Peur de vivre. De juste se regarder dans la glace.

Peur de sortir. Peur de rester. Peur du monde. Peur des Chinois qui bouffent du riz et des parts de marché. Peur des terroristes, mais peur du grand allier, aussi maintenant.

Même les planques virtuelles ne sont plus sûres. Peur du Net, le repaire tentaculaire des terroristes et des pédonazis. Peur des virus qui effacent les fichiers, de ceux qui caftent nos habitudes, de ceux qui détournent le numéro de CB. Peur de l’intox. Peur de l’info. Peur des monopoles de silicone. Le cyberespace est une jungle.

Peur des flics. Ceux qui filent des prunes. Ceux qui lardent de pruneaux. Ceux qui racolent à la sortie des écoles. Peur des radars automatiques. Peur des chauffards. Peur des bestioles qui traversent la route sans prévenir : mais où est-ce que j’ai bien pu mettre mon putain de par-buffles?

Peur des gosses. Peur des jeunes. Peur de la jeunesse qui s’en va et ne revient pas. Peur de notre jeunesse. De notre avenir. Désir d’éternel présent. Mais avant. C’est toujours mieux avant. Peur des vieux aussi. Trop nombreux. Trop gourmands. Qui ne veulent pas lâcher la rampe et passer le flambeau. Et qui va payer nos retraites?

Peur du grand capital, peur de l’Europe du fric. Peur du fric tout-puissant qui ravage tout. Peur de la misère. Pas seulement la nôtre. Mais celle des autres. Qui pourraient avoir envie de ce que nous avons. Peur du chacun pour sa gueule. Peur d’être solidaires. Peur de se décider. Peur de choisir. Peur de se tromper.

Pourtant, la peur n’évite rien, ne protège de rien. La peur ne retient pas le bras de l’ennemi ou l’élan de l’huissier. La peur ne guérit pas. Elle ne rend pas plus fort. La peur n’empêche pas le monde de continuer sa révolution autour du soleil. La peur ne conseille rien, tout au plus, elle purge les tripes des vents mauvais. Elle oblitère l’esprit. Elle rend aveugle. Elle rend sourd. Et surtout, elle rend con.
Elle n’est finalement qu’une vieille pelure huileuse sur laquelle glisse notre vie quand on refuse de la prendre à bras le corps. Elle est la vitre translucide qui occulte le soleil radieux du dehors. Là où ça se passe. Là où ça bouge. La peur est la gangue de sel qui nous statufie, le dos tourné au monde. Elle est bien cette bête immonde qui nous digère de l’intérieur. C’est ce néant qui nous absorbe, nous ratatine et nous engloutit. Dans un cauchemar dont on ne réveille pas.

La négation de l’être.

Un hiatus psychique.

Un cri muet

Rien.

Plus rien.

Pulsation.

On expire.

On écoute.

Respiration.

Les yeux ouverts.

Je n’ai plus peur

90 réponses
  1. KaTeznik
    KaTeznik dit :

    Un bon vieux mantra contre la peur : le rituel du Bene Gesserit

    Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l’esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l’oblitération totale. J’affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu’elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n’y aura plus rien. Rien que moi.

    Sinon, dans le même ordre d’idée, moins "ressenti" mais plus "analyse", j’avais pondu un texte sur le sujet il y a quelques temps : La Société Paranoïaque et sa suite, les effets sur la société.

    A toutes fins utiles…

    Répondre
  2. Sam
    Sam dit :

    Observez que la dernière fois, en 2002, celui qui nous a roulés dans la farine ("Tous derrière moi, c’est l’union nationale", puis "Maintenant on ne va plus se gêner") n’avait pas lésiné sur la peur, avec l’active, sinon obscène, complicité des médias aux mains des financiers et des marchands de canons.

    Répondre
  3. Doomu Rewmi
    Doomu Rewmi dit :

    C’est fou pendant tout le temps que je lisais ce texte je pensais à la Litanie Bene Gesserit. J’etait sur qu’Agnes la mettrait à la fin de son texte. Remarque l’idée y est. Surtout cette fin ou tu dis "je n’ai plus peur".

    Et Merci Agnes, je n’avais jamais autant saisi cet aspect fondemental de nos sociétés modernes.

    Et ceci me fait penser à ma premier rencontre avec un mot : phobie.

    Gamin, je lisais tout ce qui me tombait sous la main, donc surtout les magazines feminins de ma soeur. A la une de l’un d’entre eux ce titre "Nos phobies". Quel mystère c’était pour moi de voir que la peur existait comme un phénomène tellement palpable que cela avait un nom. Un nom qui sonnait savant de surcroit. Je me souviens avoir essayé de trouver les miennes de phobies inquiet de ne pas etre normalement doté.

    Aujourd’hui je sais que quand les enfants ont des phobies, c’est souvent signe d’un problème sur lequel il faut se pencher. Peut etre cette société de la peur mérite-t-elle également une thérapie.

    De Dakar, je vous souhaite une bonne (fin de) journée electorale.

    Répondre
  4. bituur esztreym
    bituur esztreym dit :

    1.
    histoire juive du pessimiste et de l’optimiste :

    le pessimiste est en train de gémir/hurler – "c’est pas possible, t’as vu l’état du monde, les catastrophes les drames les misères, c’est affreux, atroce, et les enjeux, les nuées qui s’amoncellent, mais t’as vu un peu la merde dans laquelle on est mais c’est jusqu’au cou et cinquante centimètres, mais c’est l’horreur c’est foutu ça peut pas être pire ça peut pas êt’ pire…::..". -et l’optimiste, d’une voix douce : "mais si, mais si…"

    2.
    À écouter avant / de se décider… Comprenne…

    Par exemple, ceci,
    pas que pour indécis,
    télécratie rulez ?
    Ou pas. Toi qui décide :
    L’attentif, qu’il écoute:http://www.dogmazic.net/m3u/hitcoun… !

    bituur esztreym perplex
    propaganda expert

    cada uno sabe.

    3.
    travail

    sans mot à côté de moi repose
    sous la lumière ; quelques couleurs, ébauche
    de forme, nombreuse en ses possibilités,
    parfaite. enclose et ténue, tenace…
    comment fut-il possible de se taire
    aussi longtemps, durer tellement immobile…
    maroquin cerise valaisan se tient
    lui aussi, tranquille refermé, debout,
    non pas négligent mais comme insouciant de tout,
    profondément en sa forme recueilli.
    et tant d’attente dans le silence,
    sans aucune prise, comment l’avoir su
    outrepasser, fidèle, sans aucun gages…

    e-m g _ be __ c]

    Répondre
  5. bituur esztreym
    bituur esztreym dit :

    1.
    histoire juive du pessimiste et de l’optimiste :

    le pessimiste est en train de gémir/hurler – "c’est pas possible, t’as vu l’état du monde, les catastrophes les drames les misères, c’est affreux, atroce, et les enjeux, les nuées qui s’amoncellent, mais t’as vu un peu la merde dans laquelle on est mais c’est jusqu’au cou et cinquante centimètres, mais c’est l’horreur c’est foutu ça peut pas être pire ça peut pas êt’ pire…::..". -et l’optimiste, d’une voix douce : "mais si, mais si…"

    2.
    À écouter avant / de se décider… Comprenne…

    Par exemple, ceci,
    pas que pour indécis,
    télécratie rulez ?
    Ou pas. Toi qui décide :
    L’attentif, qu’il écoute:http://www.dogmazic.net/m3u/hitcoun… !

    bituur esztreym perplex
    propaganda expert

    cada uno sabe.

    3.
    travail

    sans mot à côté de moi repose
    sous la lumière ; quelques couleurs, ébauche
    de forme, nombreuse en ses possibilités,
    parfaite. enclose et ténue, tenace…
    comment fut-il possible de se taire
    aussi longtemps, durer tellement immobile…
    maroquin cerise valaisan se tient
    lui aussi, tranquille refermé, debout,
    non pas négligent mais comme insouciant de tout,
    profondément en sa forme recueilli.
    et tant d’attente dans le silence,
    sans aucune prise, comment l’avoir su
    outrepasser, fidèle, sans aucun gages…

    e-m g _ be __ c]

    Répondre
  6. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    @Agnès : Peur du soleil, qui file le cancer.

    Ah oui, je confirme, je l’ai eu çui-là, c’est pas des conneries. Bon, cela dit, vu que je suis encore là pour voter, c’est qu’on n’en meurt pas, donc, pas de quoi avoir peur.

    Quel est le candidat contre le soleil-qui-file-le-cancer, au fait, que je fasse le bon choix (madame, bon choix mademoiselle, bon choix messieurs…)

    (Flûte merdre, ils viennent de recoller des affiches Sarkozy neuves sur le bureau de vote en face de chez moi… Les précédentes avaient été, comment dire… customisées par des inconnus…)

    Répondre
  7. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    La version Desprogienne de l’optimisme et du pessimisme :

    Les optimistes pensent que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles, les pessimistes en sont intimement persuadés.

    On dit dans le bouddhisme (je crois, je n’arrive pas à retrouver la source, et je ne me sens pas d’humeur à vider ma bibliothèque ce matin 😉 que la vie des animaux consiste à dormir, manger et avoir peur. La vie des humains serait supposée avoir des dimensions spirituelles supplémentaires… Mais on les voit de moins en moins dans notre civilisation.

    Répondre
  8. jojo
    jojo dit :

    Lu je ne sais où : "la peur est peureuse, quand on l’a chassé une fois elle ne revient plus"

    C’est un sujet aussi passionnant d’inépuisable mais il faut que j’aille voter. Et ça ne sera pas pour un candidat de la peur ! Je te souhaite une excellente journée.

    Répondre
  9. jojo
    jojo dit :

    Lu je ne sais où : "la peur est peureuse, quand on l’a chassé une fois elle ne revient plus"

    C’est un sujet aussi passionnant d’inépuisable mais il faut que j’aille voter. Et ça ne sera pas pour un candidat de la peur ! Je te souhaite une excellente journée.

    Répondre
  10. coco_des_bois
    coco_des_bois dit :

    Beaucoup des peurs que tu évoques n’en sont pas, elles sont des faits divers, comme une ambiance sonore ou olfactive. Je pense aux pesticides ou aux gaz d’échappement. On nous informe (un peu) pour que nous n’ayons plus peur, mais personne ne fait rien.

    Répondre
  11. napoléon le tout petit
    napoléon le tout petit dit :

    Peuple français, connais ta gloire ;
    Couronné par l’Égalité,
    Quel triomphe, quelle victoire,
    D’avoir conquis la Liberté !

    Le Dieu qui lance le tonnerre
    Et qui commande aux éléments,
    Pour exterminer les tyrans,
    Se sert de ton bras sur la terre.

    Aux armes, citoyens…

    Répondre
  12. ragnvald
    ragnvald dit :

    "Y si tienes miedo al miedo, cuanto mas miedo te va a dar".
    Vieille chanson d’Argentine…
    La peur de la peur, la peur d’avoir peur, ça fait encore plus peur…

    Il n’y a pas de lendemain qui chante, c’est aujourd’hui qu’il faut faire chanter, même les deux pieds dans la m…, surtout les deux pieds dans la m…

    J’ai voté ce matin, à 9 heures pile, comme si c’était la première et la dernière fois.
    On va pouvoir se compter, c’est bien, n’est-ce pas?

    Répondre
  13. chris
    chris dit :

    Le peuple de gauche a peur …..de Sarkozy ,de Lepen .

    Il se confronte sans arrets et bien entretenu par ses gourous …a des images d’ex conflits lointains ,aime a se conforter dans l’idée que l’amerique latine est en pleine revolution …..c’est tellement plus romantique de se precipite dans un Chiapas pacifié que dans un Mexico turbulent .

    Pourtant le vrai laboratoire des temps modernes ,c’est Mexico .

    Alors,ils ont tellement peur des deux petits hommes qu’ils ont deja verrouillés leurs sites ,rangés leurs tracts ,fait circuler des rumeurs de listings d’IP .

    Qu’ont ils donc a perdre ceux la qu’ils n’ont deja perdus depuis longtemps pourtant .

    Ils veulent l’ouverture ou la fermeture des frontieres ,pourquoi faire ,ils les passent jamais et ne savent meme pas ce qui se passe et comment on vit dans le reste de l’europe .

    C’est bien dommage , de l’autre coté , la peur est une notion plus relative .

    mais ils vont voter et on sera forcement surpris .

    Répondre
  14. bud
    bud dit :

    Hello.
    C’est la première fois que je vous lis, j’ai adoré la fin
    "Et surtout, elle rend c**".

    Je trouve que c’est un bon résumé 🙂
    Il faut comprendre la peur (la sienne ou celles des autres), pour pouvoir l’utiliser: la créer, la supprimer, la dépasser, etc..

    Je me rappelle le reportage sur le drame de Columbine de Michael Moore, où il cherchait l’origine de cette violence (inspirant donc de la peur), à ce que je me souviens:
    les medias US diffusent largement les images des faits divers plus ou moins sanglants, les médias Canadiens sont assez différents: et les chiffres de la délinquance/des crimes sont assez différents(?) pour un modèle de société que se ressemble.

    En france, je pense aux soirées thématiques policières (à la Tv), qui ont pris de l’importance dans les grilles horaires, depuis plusieurs années. Pourquoi? et quel impact chez nous ? Hypothèses variées …

    Répondre
  15. bud
    bud dit :

    Hello.
    C’est la première fois que je vous lis, j’ai adoré la fin
    "Et surtout, elle rend c**".

    Je trouve que c’est un bon résumé 🙂
    Il faut comprendre la peur (la sienne ou celles des autres), pour pouvoir l’utiliser: la créer, la supprimer, la dépasser, etc..

    Je me rappelle le reportage sur le drame de Columbine de Michael Moore, où il cherchait l’origine de cette violence (inspirant donc de la peur), à ce que je me souviens:
    les medias US diffusent largement les images des faits divers plus ou moins sanglants, les médias Canadiens sont assez différents: et les chiffres de la délinquance/des crimes sont assez différents(?) pour un modèle de société que se ressemble.

    En france, je pense aux soirées thématiques policières (à la Tv), qui ont pris de l’importance dans les grilles horaires, depuis plusieurs années. Pourquoi? et quel impact chez nous ? Hypothèses variées …

    Répondre
  16. Casino (royal ?)
    Casino (royal ?) dit :

    Quand tu pense qu’avec le système de vote actuel (en France), c’est 80 % des gens qui sont déçu : on leurs a demandé de choisir une (et une seul) personne, et pour 80 % ça ne sera pas la leur qui restera.

    Répondre
  17. Casino (royal ?)
    Casino (royal ?) dit :

    Quand tu pense qu’avec le système de vote actuel (en France), c’est 80 % des gens qui sont déçu : on leurs a demandé de choisir une (et une seul) personne, et pour 80 % ça ne sera pas la leur qui restera.

    Répondre
  18. bruno
    bruno dit :

    "Quand je pense deux secondes à l’histoire de notre civilisation, je me dis que nous avons vraiment beaucoup de chance de vivre ici et maintenant plutôt qu’avant ou ailleurs. Pas de guerre, pas de pandémie qui décime entre 30 et 70% de l’humanité, pas de griffes et de dents que nous n’ayons pu dompter ou anéantir, plus de coupe-gorges… "

    Grâce au pillage : 25-30% des humains prélèvent 80% des ressources disponibles.

    Et un jour, quand même assez proche, on sera devant le mur.

    C’est ma seule peur.

    Répondre
  19. Fanette
    Fanette dit :

    A voté et ai moins peur..
    Par contre ce qui m’a fait ch..c’est l’absence de personnes ayant guidé les premiers votants, pourquoi n’ont ils pas fait un panneau sur la procédure somplifiée du vote ?
    J’ai aidé 4 femmes d’origine musulmane : pas une personne ne s’est levée pour les aider ! Minable !
    Il fait beau, tout baigne, jusqu’à 20h…au pire des cas, on fera la révolution ! 😉

    Répondre
  20. Fanette
    Fanette dit :

    A voté et ai moins peur..
    Par contre ce qui m’a fait ch..c’est l’absence de personnes ayant guidé les premiers votants, pourquoi n’ont ils pas fait un panneau sur la procédure somplifiée du vote ?
    J’ai aidé 4 femmes d’origine musulmane : pas une personne ne s’est levée pour les aider ! Minable !
    Il fait beau, tout baigne, jusqu’à 20h…au pire des cas, on fera la révolution ! 😉

    Répondre
  21. Ichtus
    Ichtus dit :

    Ne vous mettez en souci pour rien, mais, en toutes choses, faites connaître vos besoins à Dieu : la Bible. Si l’homme a peur, c’est quelque part qu’il prétend seul être capable de porter la charge qu’est sa vie. La peur est entrée dans l’humanité le jour même où l’homme s’est affranchi de Dieu pour une vie autonome. A ceux qui ont fait le choix de la confiance à Dieu, la Bible dit 365 fois : Ne crains pas ! Autant de fois que de jours de l’année. Coïncidence ? Vous êtes libres de rester dans la peur… ou de l’échanger contre la confiance en Dieu. Lisez la Bible, le Livre des hommes libres, qui n’ont plus peur !

    Répondre
  22. Ichtus
    Ichtus dit :

    Ne vous mettez en souci pour rien, mais, en toutes choses, faites connaître vos besoins à Dieu : la Bible. Si l’homme a peur, c’est quelque part qu’il prétend seul être capable de porter la charge qu’est sa vie. La peur est entrée dans l’humanité le jour même où l’homme s’est affranchi de Dieu pour une vie autonome. A ceux qui ont fait le choix de la confiance à Dieu, la Bible dit 365 fois : Ne crains pas ! Autant de fois que de jours de l’année. Coïncidence ? Vous êtes libres de rester dans la peur… ou de l’échanger contre la confiance en Dieu. Lisez la Bible, le Livre des hommes libres, qui n’ont plus peur !

    Répondre
  23. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Je pars au dépouillement du bled. Résultats à 20h00 et des brouettes. D’ici là, je passe en mode modération à priori, pour éviter de me prendre une prune de 75 000€. Mais vous pouvez continuer à commenter, je publierai tout au retour!

    Répondre
  24. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Je pars au dépouillement du bled. Résultats à 20h00 et des brouettes. D’ici là, je passe en mode modération à priori, pour éviter de me prendre une prune de 75 000€. Mais vous pouvez continuer à commenter, je publierai tout au retour!

    Répondre
  25. Flash
    Flash dit :

    C’est rien Swâmi, c’est rien qu’un sarkozyste honteux qui met le faux nez biblique pour répéter l’ultime message de son chef : " N’ayez pas peur ".

    Répondre
  26. Flash
    Flash dit :

    C’est rien Swâmi, c’est rien qu’un sarkozyste honteux qui met le faux nez biblique pour répéter l’ultime message de son chef : " N’ayez pas peur ".

    Répondre
  27. perf
    perf dit :

    Trouvé un ordi et internet, là ce soir, avant de voter. Passé la nuit avec des gens morts de trouille. En train de douter.
    Et puis voilà.
    Merci Agnès. On est tous d’accord, ça commence maintenant?

    Répondre
  28. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Ben moi, je laisse tomber là le concours de bites éthylique, parce qu’il n’y a pas à tortiller, le ti punch, c’est bon, mais c’est vite écœurant. Déjà j’ai pas mal le cœur au bord des lèvres…
    On passe à l’eau gazeuse et on se dit qu’on est juste bons à se taper un Terence Hill et Bud Spencer…

    Répondre
  29. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Ben moi, je laisse tomber là le concours de bites éthylique, parce qu’il n’y a pas à tortiller, le ti punch, c’est bon, mais c’est vite écœurant. Déjà j’ai pas mal le cœur au bord des lèvres…
    On passe à l’eau gazeuse et on se dit qu’on est juste bons à se taper un Terence Hill et Bud Spencer…

    Répondre
  30. Croa
    Croa dit :

    Il ne faut pas confondre craintes et peurs. Les humains ont la faculté de gérer leurs peurs, contrairement aux autruches. Quoique… Par moment j’ai des doûtes !
    Ce soir j’ai peur. La nier, ce qui correspond instinctivement à une fuite, serait certainement la plus mauvaise réaction.
    Attention, je vais donc mordre !
    Je vais mordre ce qui me fait peur…
    Je voudrais mordre Sarkozi, hélas hors de portée !

    Dans l’attente je vous invite à lire le communiqué d’un Monsieur qui conclu justement (accesoirement) que la crainte est mauvaise consieillère quant on prend un mauvais coup:
    http://croa33.club.fr/Doc/Scandale….

    Répondre
  31. Croa
    Croa dit :

    Il ne faut pas confondre craintes et peurs. Les humains ont la faculté de gérer leurs peurs, contrairement aux autruches. Quoique… Par moment j’ai des doûtes !
    Ce soir j’ai peur. La nier, ce qui correspond instinctivement à une fuite, serait certainement la plus mauvaise réaction.
    Attention, je vais donc mordre !
    Je vais mordre ce qui me fait peur…
    Je voudrais mordre Sarkozi, hélas hors de portée !

    Dans l’attente je vous invite à lire le communiqué d’un Monsieur qui conclu justement (accesoirement) que la crainte est mauvaise consieillère quant on prend un mauvais coup:
    http://croa33.club.fr/Doc/Scandale….

    Répondre
  32. Mona
    Mona dit :

    "Aujourd’hui, tout le monde a peur.

    De ne pas trouver de travail, de perdre son travail,
    de mettre des enfants au monde dans un monde qui a peur,
    de ne pas avoir d’enfant à temps.

    Peur de s’engager, d’attraper une maladie,
    de passer à côté de la vie, d’aimer trop, ou trop peu, ou mal, ou pas du tout.

    La peur est partout et partout provoque des catastrophes.
    Elle s’autoalimente. Qui a peur aujourd’hui aura peur davantage demain.

    La première chose à faire, le seul but à atteindre : tuer la peur qui est en nous."

    http://www.menteur.com/rubrik/possi

    C’était dans "l’Age des possibles", de Pascale Ferran, il y a dix ans.

    C’est drôle, même la peur d’il y a dix ans me semble gentillette comparée à la peur d’aujourd’hui 🙂

    Répondre
  33. Didier
    Didier dit :

    bien recu
    tous les messages
    ils disent qu’ils ont compris
    qu’il n’y a plus le choix
    que l’esprit qui souffle
    guidera leurs pas
    qu’arrivent les derniers temps ou
    nous pourrons parler
    alors soyons désinvoltes
    n’ayons l’air de rien
    soyons désinvoltes
    n’ayons l’air de rien
    soyons désinvoltes
    n’ayons l’air de rien

    Noir Désir, Tostaky.

    Répondre
  34. coco_des_bois
    coco_des_bois dit :

    Mais dediou’ si les gens avaient un peu plus peur des vrais problèmes que ce système capitaliste nous impose.
    Si les journalistes avaient un peu moins peur de perdre leur place dorée et nous servaient autre chose que la soupe.
    Si nous avions peur pour l’avenir que l’ump continue de détruire.
    si et si et si…
    et merde on l’a dans le cul

    Répondre
  35. coco_des_bois
    coco_des_bois dit :

    Mais dediou’ si les gens avaient un peu plus peur des vrais problèmes que ce système capitaliste nous impose.
    Si les journalistes avaient un peu moins peur de perdre leur place dorée et nous servaient autre chose que la soupe.
    Si nous avions peur pour l’avenir que l’ump continue de détruire.
    si et si et si…
    et merde on l’a dans le cul

    Répondre
  36. ko
    ko dit :

    Même regarder les étoiles depuis mon jardin ne m’apaise pas… C’est dire. Je vais peut-être essayer un bon navet. Les jours à venir me fatiguent déjà… expliquer, ré-expliquer, encore et encore, supporter les goguenards tout gonflés de leur médiocrité imbécile (ils ont fait où on leur a dit, et maintenant ils sont tout contents d’eux, persuadés d’avoir eu raison… Pff, c’est dur).

    Répondre
  37. chris
    chris dit :

    Consternation , la revolution n’ aura pas lieu ……c’est pas la peur ,c’est le conformisme qu’y a gagner !

    C’est pas le moment de …picoler , Agnes ;mais de savoir ce qu’on veut .

    Me rallier derriere Segolene me donne la gerbe , on le sait …mais face a Sarko ,je va faire solidaire et discipliné pour une fois .

    Le net a pas convaincu ,trop de contradictions ,j’aurai beau jeu de ……mais pas le coeur a ca vu la detresse que je viens de lire chez Actu par exemple .

    Je viens de passer la soirée en Socialie ,j’ai tout entendu ; c’est la faute des vieux tout ca ….pourtant les jeunes ont votés massifs , mouai .

    Pour commencer a reflechir ,on va deja avoir droit a 15 jours de mediatisations sarkozystes d’une intensité rare ….les journaleux vont serrer les fesses graves ,beurk .

    Bon ,je va passe voir l’ami farid sur son blog ,ca doit pas etre triste la non plus .

    Répondre
  38. chris
    chris dit :

    Consternation , la revolution n’ aura pas lieu ……c’est pas la peur ,c’est le conformisme qu’y a gagner !

    C’est pas le moment de …picoler , Agnes ;mais de savoir ce qu’on veut .

    Me rallier derriere Segolene me donne la gerbe , on le sait …mais face a Sarko ,je va faire solidaire et discipliné pour une fois .

    Le net a pas convaincu ,trop de contradictions ,j’aurai beau jeu de ……mais pas le coeur a ca vu la detresse que je viens de lire chez Actu par exemple .

    Je viens de passer la soirée en Socialie ,j’ai tout entendu ; c’est la faute des vieux tout ca ….pourtant les jeunes ont votés massifs , mouai .

    Pour commencer a reflechir ,on va deja avoir droit a 15 jours de mediatisations sarkozystes d’une intensité rare ….les journaleux vont serrer les fesses graves ,beurk .

    Bon ,je va passe voir l’ami farid sur son blog ,ca doit pas etre triste la non plus .

    Répondre
  39. apocalyps'tôt
    apocalyps'tôt dit :

    Pas peur de ce maniaque déséquilibré qui au motif d’une prédisposition génétique ou des humiliations subies dans sa "pénible" enfance à Neuilly se croit tout permis.

    Pas peur de ce détraqué qui s’autorise à faire de la société française l’objet de tous ses fantasmes de vengeance et de puissance. Qui s’autoriser à piller, violer, choquer, attendrir, à tout justifier par tous les moyens… Qui ne se prive pas d’exhiber toute son arrogance, qui récidive en toute impunité, qui abuse de son pouvoir de persuasion, pour embobiner le chaland et tout se faire pardonner.

    Mais peur de la réaction de la victime. Cette population droguée à la tubecathodiquéïne, toujours inerte, à moitié consentante ou pas très bien consciente, qui en redemande.

    Comment expliquer ça à mes marmots ?

    Répondre
  40. Elvan
    Elvan dit :

    Rapport au billet de "Fin de partie": le téflon tue. On pourrait se convaincre que non en lisant ça:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Polyt%

    Mais en fait, comme disait l’autre dans JFK, "En physique appliquée, on peut arriver a prouver qu’un éléphant tient par la queue, accroché à une paquerette au bord d’une falaise".

    CQFD

    Répondre
  41. Elvan
    Elvan dit :

    Rapport au billet de "Fin de partie": le téflon tue. On pourrait se convaincre que non en lisant ça:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Polyt%

    Mais en fait, comme disait l’autre dans JFK, "En physique appliquée, on peut arriver a prouver qu’un éléphant tient par la queue, accroché à une paquerette au bord d’une falaise".

    CQFD

    Répondre
  42. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    Finalement le deuxieme tour des medias et du MEDEF, leur plan initial, ils ont fini par nous l’imposer… dans le c..

    Dans deux semaines , observez bien les bulletins de vote attentivement, et vous remarquez peut être, que ce sont des suppositoires 🙂

    @Elvan:
    j avais bien precisé que ma liste etait non-exhaustive.
    tiens d’ailleurs, on peut ajouter sur la liste:

    -le BARBECUE (cancerigene?)
    http://www.e-cancer.fr/v1/index2.ph

    Répondre
  43. Nathalie
    Nathalie dit :

    Superbe texte, ma grande…
    Mais dis-moi, toi l’éthologue… Ne serait-on pas conditionnés, nous pauvres humains, par quelques millions d’années de vie dans la peur ? Ne sommes-nous pas fait pour ça, finalement ? Ou en tout cas pour combattre des peurs bien concrètes, celles-là, celles de la famine, du prédateur ou de la maladie ? Et finalement, de quoi avons-nous toujours peur actuellement, sinon de la famine, des prédateurs et de la maladie ? Même si les prédateurs ont changé de forms, changé griffes et crocs contre fric et pouvoir… Quant à la famine qui nous attend, elle pourrait bien conduire à l’extinction de l’espèce…
    Je trouve moi, que l’on n’a pas ASSEZ peur, ou en tout cas pas des trucs qui devraient vraiment nous faire peur.
    Parce que tant que nous craindrons pour notre pouvoir d’achat, nous ne saurons nous battre pour préserver notre environnement, l’air et l’eau indispensables à notre survie et celle de nos pauvres descendants.

    Répondre
  44. Nathalie
    Nathalie dit :

    Superbe texte, ma grande…
    Mais dis-moi, toi l’éthologue… Ne serait-on pas conditionnés, nous pauvres humains, par quelques millions d’années de vie dans la peur ? Ne sommes-nous pas fait pour ça, finalement ? Ou en tout cas pour combattre des peurs bien concrètes, celles-là, celles de la famine, du prédateur ou de la maladie ? Et finalement, de quoi avons-nous toujours peur actuellement, sinon de la famine, des prédateurs et de la maladie ? Même si les prédateurs ont changé de forms, changé griffes et crocs contre fric et pouvoir… Quant à la famine qui nous attend, elle pourrait bien conduire à l’extinction de l’espèce…
    Je trouve moi, que l’on n’a pas ASSEZ peur, ou en tout cas pas des trucs qui devraient vraiment nous faire peur.
    Parce que tant que nous craindrons pour notre pouvoir d’achat, nous ne saurons nous battre pour préserver notre environnement, l’air et l’eau indispensables à notre survie et celle de nos pauvres descendants.

    Répondre
  45. harmakhis
    harmakhis dit :

    Et bien, tout ce foutoir pendant 4 mois, à se faire coller des sondages dans la tete et la tronche du nain toutes les 5 minutes finalement la propagande ça marche bien…en 40 on employait les même méthodes, et on sait ce que ça a donné, enfin vu comme les jeunes connaissent l’histoire bientot y’aura plus personne qui saura…
    Comme le dit swami ce pays de cons aura ce qu’il mérite, dommage pour les 15% de ceux qui ont voté pour une alternative ou des têtes inconnues. Le changement qu’on voulait c’est pas pour tout de suite, mais le travailler plus pour gagner rien ça c’est maintenant !
    On nous a vendu une campagne trépidente, avec des électeurs remontés comme des pendules, avec un ras le bol plus haut que l’Everest, et on se retrouve avec le SégoSarko prévu depuis 6 mois? tout ça pour ça? ah il est beau le pétard mouillé, autant faire un "prout" dans sa baignoire ça sera tout aussi impressionnant…
    Bref, je n’ai pas de "ti punch" pour me consoler, mais je vois arriver un "ti bush" qui ne nous laisse guère le choix que de choisir Pimprenelle à la 2e mi-temps manifestement…des sanglots dans la carte d’électeur….

    Répondre
  46. harmakhis
    harmakhis dit :

    Et bien, tout ce foutoir pendant 4 mois, à se faire coller des sondages dans la tete et la tronche du nain toutes les 5 minutes finalement la propagande ça marche bien…en 40 on employait les même méthodes, et on sait ce que ça a donné, enfin vu comme les jeunes connaissent l’histoire bientot y’aura plus personne qui saura…
    Comme le dit swami ce pays de cons aura ce qu’il mérite, dommage pour les 15% de ceux qui ont voté pour une alternative ou des têtes inconnues. Le changement qu’on voulait c’est pas pour tout de suite, mais le travailler plus pour gagner rien ça c’est maintenant !
    On nous a vendu une campagne trépidente, avec des électeurs remontés comme des pendules, avec un ras le bol plus haut que l’Everest, et on se retrouve avec le SégoSarko prévu depuis 6 mois? tout ça pour ça? ah il est beau le pétard mouillé, autant faire un "prout" dans sa baignoire ça sera tout aussi impressionnant…
    Bref, je n’ai pas de "ti punch" pour me consoler, mais je vois arriver un "ti bush" qui ne nous laisse guère le choix que de choisir Pimprenelle à la 2e mi-temps manifestement…des sanglots dans la carte d’électeur….

    Répondre
  47. Fanette
    Fanette dit :

    En attendant, Le Pen l’a dans le c…et, ça c’est déjà pas mal.Et puis, et puis, à savoir ce que va nous mijoter Bayrou..s’il part à droite, ça va faire très très mal, et puis, de toutes façons , les dés sont pipés dès le départ.Sondages de m…..qui ont anesthésiés les gens.
    Comme le laisse penser Besancenot, que le Président soit de droite comme de gauche, ça va ch…les mois à venir, révolution !
    On parle déjà de Sarkozy président avec 54% des voix !
    Combien faut il d’abstentions au second tour pour que le vote soit nul ?

    Répondre
  48. Fanette
    Fanette dit :

    En attendant, Le Pen l’a dans le c…et, ça c’est déjà pas mal.Et puis, et puis, à savoir ce que va nous mijoter Bayrou..s’il part à droite, ça va faire très très mal, et puis, de toutes façons , les dés sont pipés dès le départ.Sondages de m…..qui ont anesthésiés les gens.
    Comme le laisse penser Besancenot, que le Président soit de droite comme de gauche, ça va ch…les mois à venir, révolution !
    On parle déjà de Sarkozy président avec 54% des voix !
    Combien faut il d’abstentions au second tour pour que le vote soit nul ?

    Répondre
  49. harmakhis
    harmakhis dit :

    normal qu’on parle deja de sarko avec 54% quand il le dit lui même avant les élections qu’un sondage IPSOS va le mettre à ce score, qui rappelons-le est gouverné par…par…Parisot !!!
    naaaaaaaaannn, saaaaannnss deeeeccc, allez-y, votez, votez MEDEF !!!
    ça va chier? tu crois ça toi? ça devait chier y’a 5 ans, prout !
    ça devait chier hier, prout encore !
    [mode modo on]Harmakhis, je suis OK avec ce que tu as écrit en lieu et place de cette note de modération, mais si je veux garder une petite chance de pouvoir continuer à l’ouvrir, il va falloir jouer plus finement et éviter de se faire radiateuriser la gueule![mode modo off]
    n’oublions pas que le ‘ti ‘bush est deja la tete de l’autre coté de l’atlantique…

    Répondre
  50. David.A
    David.A dit :

    Bayrou, il aura pas d’autre choix que d’appeler à voter à droite, ou alors, c’est tintin pour les desistements/ circonscription verrouillées UMP aux législatives! Donc le tout est de savoir combien d’entre vous parmi ces 18% ont voté pour lui au lieu de Ségo. La version optimiste, c’est 12% (rapport aux résultats de 2002), la version pessimiste, c’est 6. Et parmi ces éventuel 6%, combien sont prêt à se boucher le nez pour barrer la route au nain ?

    Répondre
  51. David.A
    David.A dit :

    Bayrou, il aura pas d’autre choix que d’appeler à voter à droite, ou alors, c’est tintin pour les desistements/ circonscription verrouillées UMP aux législatives! Donc le tout est de savoir combien d’entre vous parmi ces 18% ont voté pour lui au lieu de Ségo. La version optimiste, c’est 12% (rapport aux résultats de 2002), la version pessimiste, c’est 6. Et parmi ces éventuel 6%, combien sont prêt à se boucher le nez pour barrer la route au nain ?

    Répondre
  52. David.A
    David.A dit :

    En tout cas, entre le raclage des voix du borgne et le faul-cultisme pour les voix du centre, il a pas fini de se contorsionner ces deux prochaines semaines!

    Répondre
  53. Croa
    Croa dit :

    à Fanette :

    Comme tu dis «Le Pen l’a dans le c… » mais trouver ça satisfaisant est exagéré. Celui-là était en fait peu dangereux : Vieu, sans soutien médiatique et avec des chances infimes d’avoir un soutien de la chambre des députés… Bref ce n’est qu’un épouvantail à moineaux ! Les vrais fachos ne s’y sont pas trompés en regardant du coté de Sarkosy.

    Le discourt fasciste et médisant de l’ex-ministre de l’intérieur pourraient être éludée, voire nié, si ses forfaits n’étaient pas déjà présents ! Et avec les RG abusivement à son service personnel, une triche finalement inutile et qui sait quoi encore… Plus de doutes : c’est un patron mafioso ! C’est forcément aussi le genre de type faiseur de guerre si l’occasion de se faire ainsi mousser se présente… Croisons les doigts : Dire que les beaufs, hélas majoritaires, vont lui confier le feu nucléaire !

    Site à voir : http://www.1933-2007.net

    Répondre
  54. trotski tulski
    trotski tulski dit :

    En lisant cet article, je me suis dit que tu avais bien raison, tout le monde a peur de tout, de rien, tout le temps, c’est le plus souvent irrationnel et surtout ce n’est pas nécessairement dans les pays ou les régions les plus touchés par des catastrophes que cette peur est la plus prégnante. D’où cette réflexion, pourquoi avons-nous aussi peur de tout, si on en croit la psychanalyse ce type de peur est bien souvent un désir caché (souvenez vous de la grippe aviaire!!). La question que je me pose, pourquoi tant de désir pour le chaos, pour la maladie, ect. La culpabilité ?

    pour que les choses soient claires je ne suis pas en train de penser que tout va bien et qu’il n’y a pas de raison de flipper mais il me semble qu’il y a une différence entre avoir une peur légitime de voir un mec démagogue, dangereux et psychologiquement instable prendre le pouvoir et avoir peur de la grippe aviaire…(pour reprendre cet exemple qui est pour moi très représentatif de cette peur/ désir irrationnelle et suspecte..)

    Répondre
  55. trotski tulski
    trotski tulski dit :

    En lisant cet article, je me suis dit que tu avais bien raison, tout le monde a peur de tout, de rien, tout le temps, c’est le plus souvent irrationnel et surtout ce n’est pas nécessairement dans les pays ou les régions les plus touchés par des catastrophes que cette peur est la plus prégnante. D’où cette réflexion, pourquoi avons-nous aussi peur de tout, si on en croit la psychanalyse ce type de peur est bien souvent un désir caché (souvenez vous de la grippe aviaire!!). La question que je me pose, pourquoi tant de désir pour le chaos, pour la maladie, ect. La culpabilité ?

    pour que les choses soient claires je ne suis pas en train de penser que tout va bien et qu’il n’y a pas de raison de flipper mais il me semble qu’il y a une différence entre avoir une peur légitime de voir un mec démagogue, dangereux et psychologiquement instable prendre le pouvoir et avoir peur de la grippe aviaire…(pour reprendre cet exemple qui est pour moi très représentatif de cette peur/ désir irrationnelle et suspecte..)

    Répondre
  56. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    La phrase d’avant : Quand je pense deux secondes à l’histoire de notre civilisation, je me dis que nous avons vraiment beaucoup de chance de vivre ici et maintenant plutôt qu’avant ou ailleurs.

    Oui, ce sont bien les petits bleds propets qui ont les jetons, bien plus que les endroits où ça chie vraiment.

    Répondre
  57. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    La phrase d’avant : Quand je pense deux secondes à l’histoire de notre civilisation, je me dis que nous avons vraiment beaucoup de chance de vivre ici et maintenant plutôt qu’avant ou ailleurs.

    Oui, ce sont bien les petits bleds propets qui ont les jetons, bien plus que les endroits où ça chie vraiment.

    Répondre
  58. S.
    S. dit :

    "Pas de guerre, pas de pandémie qui décime entre 30 et 70% de l’humanité, pas de griffes et de dents que nous n’ayons pu dompter ou anéantir, plus de coupe-gorges…"

    qu’est-ce qu’elle nous fait l’agnès? elle délire tout debout?

    ah oui! elle parle de nos pimpantes banlieues résidentielles où effectivement on voit rarement la queue d’un pistolet à eau et où les accidents de jardinage sont remboursés à 100% par la mutuelle, où avais-je la tête? tout va bien, surtout qu’avec ce nouveau futur président la racaille étrangère viendra de moins en moins égratigner notre petit paradis, pas vrai?

    ben dis donc ma cocotte, si tu veux vraiment te faire une idée juste de notre "société extrêmement pacifiée", va falloir réfléchir en effet à l’histoire des civilisation mais un peu plus de 2 secondes

    bises

    Répondre
  59. S.
    S. dit :

    "Pas de guerre, pas de pandémie qui décime entre 30 et 70% de l’humanité, pas de griffes et de dents que nous n’ayons pu dompter ou anéantir, plus de coupe-gorges…"

    qu’est-ce qu’elle nous fait l’agnès? elle délire tout debout?

    ah oui! elle parle de nos pimpantes banlieues résidentielles où effectivement on voit rarement la queue d’un pistolet à eau et où les accidents de jardinage sont remboursés à 100% par la mutuelle, où avais-je la tête? tout va bien, surtout qu’avec ce nouveau futur président la racaille étrangère viendra de moins en moins égratigner notre petit paradis, pas vrai?

    ben dis donc ma cocotte, si tu veux vraiment te faire une idée juste de notre "société extrêmement pacifiée", va falloir réfléchir en effet à l’histoire des civilisation mais un peu plus de 2 secondes

    bises

    Répondre
  60. krokodilo
    krokodilo dit :

    Franchement, votre article m’a foutu les jetons !

    Une antique formule résume ce que vous avez si bien développé : celui qui a peur de mourir a peur de vivre.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *