Imagine all the people

Aujourd’hui, spéciale dédicace aux électeurs du Front National. Car voilà des gens qui savent ce qu’ils veulent et qui votent en conséquence : des gens cohérents, quoi!

Franchement, je ne pense pas qu’il existe de meilleurs électeurs que ceux du Front National.
D’ailleurs, Nicolas Sarkozy ne s’y est pas trompé et il préfererait les avoir eux, plutôt que son électorat traditionnel habituel, toujours prompte à trahir si la poule au pot a l’air plus belle sur la table à côté!

Droit dans ses bottes

L’électeur du Front National, c’est un fidèle. Et quelque part, c’est un résistant. Le gars qui n’a jamais renoncé, même quand les petites mains jaunes de touche pas à mon pote le nargaient à chaque coin de rue dans les années 80, même quand son chef ramait sous la ligne de flottaison des sondages.

On n’imagine même pas d’où revient le Front National et ses fidèles supporters, l’invraissemblable traversée du désert qu’ils se sont fadés pendant les 10 premières années d’existence du parti, jusqu’à ce que les contre-réformes de 1983 commencent à leur envoyer dans les bras les déçus du grand matin socialiste.

Pendant longtemps, être FN, c’était la honte, c’était se transformer en prototype de Dupont-Lajoie, c’était un coup à se faire virer de son taff, de sa maison, de sa vie. Nous, on ne peut même pas imaginer.

Et pourtant, l’électeur du Front National, que ce soit le militant de la première heure ou le converti de 2002, c’est plutôt un fidèle.

Parce que l’électeur du Front National, il ne passe pas sa vie à ergoter sur les détails… surtout sur les détails. Non, pour lui tout est clair et simple : il croit en un projet de société et il vote pour le mec qui défend ce projet de société. L’électeur du Front National ne se demande pas si ça vaut le coup de voter alors qu’on est sûr de perdre, il ne se perd pas en calcul à la con, du genre : si je vote pour couilles molles au premier tour, est-ce que ça niquera la gueule de la greluche et fera des point en plus pour mon chef à moi au second?

Non, c’est un mec sain avec des idées saines : La France aux Français et donc je vote pour le FN. À tous les tours. À tous les coups. Tout le temps! Le Pen sort une grosse vanne toute pourrie qui fout trop la honte? Rien à foutre! Manière, l’électeur du FN, faut pas le prendre pour un con, il sait depuis des années que les médias montrent ce qu’ils veulent, comme ils le veulent et qu’ils adorent l’idée qu’ils font les élections.

Le Pen rame dans les sondages à longueur de temps? Il fait le sous-marin des intentions de vote? Pas grave, l’électeur du FN fait son job consciencieusement, il vote. Il sait aussi que les sondages, ce n’est que du pipeau.

Le FN paume toutes ses élections depuis des décennies? Il peine à se faire représenter à l’Assemblée Nationale? L’électeur du FN s’en carre l’œuf dans une poêle à frire, parce que l’électeur du FN sait ce qu’on attend de lui : qu’il se lève sur ses petites pattes, qu’il aille jusqu’au bureau de vote et qu’il y glisse son sempiternel petit bulletin. L’électeur du FN n’a pas forcément lu le mythe de Sisyphe, mais il en connaît l’histoire jusqu’au fond de sa moëlle!

Et il a raison!

Et il l’a prouvé le 21 avril 2002. Que la persévérance, ça finit toujours par payer. Qu’il suffit de savoir ce que l’on veut pour l’obtenir.
D’ailleurs, l’électeur du FN n’a pas été surpris, lui, le 21 avril. Depuis le temps…

Alors que les autres électeurs… putain, tous des boulets!

Tous mous du bide. Ne savent pas ce qu’il veulent.

C’est simple, ils ne croient plus en rien. On leur présenterait le monde idéal sur un plateau qu’ils se mettraient à chouiner que c’est trop beau pour être vrai.

Ventres mous. Avec une bouée de gras pour ne pas sombrer dans leur propre décrépitude idéologique.

Ne font plus que des choix par défaut. Ils élaborent des stratégies de petits boutiquiers pour tenter de miser sur le bon cheval. Totalement nazes! Comme s’ils allaient recevoir un carambar s’ils ont bien deviné le gagnant du jour!

Ils votent le nez dans les sondages. Ou dans leur portefeuilles. Ou dans la merde. Ce n’est qu’une question de point de vue.

Ils ne veulent pas se fatiguer la tête avec les programmes qui font plusieurs paragraphes : pour eux, on a concocté le marketing politique du pauvre : ta France, tu la veux avec ou sans drapeau à la fenêtre?

On leur a même trouvé un concept tout bien fignolé, rien que pour eux, pour qu’ils se livrent d’eux même, ficelés comme des petites cailles prêtes à rotir : le vote utile. Pas besoin de se casser le tronc à comprendre, à réfléchir, on vote utile, c’est à dire pour les gens qu’on voit le plus à la télé!

Et quand finalement un projet politique leur plait, quand finalement on leur propose un projet de société en accord avec le fronton de nos mairies, ils font les blasés et disent que ce n’est pas la peine de voter pour lui, parce qu’il ne peut pas gagner.

Je ne vois pas de raison particulière pour que l’on continue à être plus cons que les électeurs du Front National.
Je n’ai pas envie non plus qu’on finisse par leur donner raison.
Faisons donc notre boulot de citoyen : votons selon notre profonde conviction, droits dans nos bottes!

141 réponses
  1. emcee
    emcee dit :

    Et, évidemment, il n’y a aucune similitude entre les néo-libéraux de droite et ceux qui se prétendent de gauche, même si les chefs de partis UMPS ont posé naguère main dans la main dans un magazine pipole à fort tirage pour faire la promotion d’un même idéal: l’Europe des patrons.

    Je suis d’accord avec Agnès: tous ces calculs d’apothicaires et de stratèges petits bras sont insupportables.

    D’autre part, je trouve cette campagne ricanante et haineuse. Malheureusement, ce sont encore les plus vulnérables qui pâtiront de ces inconséquences.
    Celles des partis et celles de tous ceux qui, contre leurs convictions, s’apprêtent à faire triompher la droite molle – qui ne s’alliera ensuite qu’avec l’autre droite et peut-être quelques "socialos" libéraux prêts à franchir le Rubicon sans états d’âme. Pas d’illusions à se faire.

    Répondre
  2. Ashram de Swâmi Petaramesh
    Ashram de Swâmi Petaramesh dit :

    Démoral, le Retour de la Mission

    Celui qui soutenait José Bové avec flamme il y a deux mois, mais qui maintenant affirme « Nous ne pèserons rien du tout. Quelques plumes, autant dire un dérisoire qui fera sourire ou rire nos adversaires, et ils auront bien raison… » (Michel…

    Répondre
  3. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    @ Snoow : si, si, cela va dans le sens de mon papier. L’électeur FN ne se casse pas le tronc avec la déclaration fiscale de son leader, ne demande pas de compte sur sa manière de vivre, les frasques de son ex-femme, tout ça. Il s’en tape de ce que fait Le Pen de sa couenne. Le projet lui plait, il vote pour le projet.
    Pour détourner un FN de son vote naturel, à mon avis, faut se lever sacrément tôt.

    J’ai eu des amis FN. Des gens gentils, bons parents, plutôt bons voisins. Mais une certaine vision du monde. On a passé 2 ans à tenter de les convaincre de voir les choses autrement. J’ai vraiment tout tenté en argumentation. On a discuté, argumenté longuement. Ils ont souvent compris mon point de vue. Et même celui des immigrés. Il ne faut pas penser que les électeurs FN, c’est juste un ramassis de gros fachos qui sentent sous les bras. Ce sont juste des gens intimement convaincus que la source de tous nos problèmes, c’est l’autre et que la solution, c’est de virer tous les immigrés. Point. Donc, ils sont logiques avec eux-mêmes et votent FN.
    Faut bien comprendre que si j’ai laissé tomber l’idée de les faire changer d’avis, ce n’est pas faute d’avoir essayer, non, vraiment pas…

    Répondre
  4. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    @ Fred Bird : si tu ne te retrouve dans aucun projet de société, tu as deux possibilités : ou tu votes pour le plus proche de tes idées (voire le moins loin) ou tu votes blanc, ce qui est le plus cohérent, puisque voter blanc signifie Je suis un citoyen qui m’intéresse à la politique puisque je fais le service minimum qui consiste à me bouger le cul jusqu’aux urnes, mais je ne me reconnais dans aucun des projets politiques proposés.
    Tout le reste n’est que littérature et billevesées.

    Répondre
  5. GeoTrouvetout
    GeoTrouvetout dit :

    Voilà, c’est ça que je voulais dire l’autre jour à ceux qui me demandaient à quoi ça pouvait bien servir que je vote Bové ! (Ca sert à rien, il a aucune chance, bouh le naze hé !!)
    "Droit dans mes bottes" ou dans toute autre paire de pompes d’ailleurs, les bottes j’aime moyen, c’est conoté, bref…!
    Je trouvais pas les mots, et ben là ça y est, j’ai trouvé, merci !
    Je vote selon mes profondes convictions, droit dans mes bottes et je les emm…. Biiipp !

    Répondre
  6. GeoTrouvetout
    GeoTrouvetout dit :

    Voilà, c’est ça que je voulais dire l’autre jour à ceux qui me demandaient à quoi ça pouvait bien servir que je vote Bové ! (Ca sert à rien, il a aucune chance, bouh le naze hé !!)
    "Droit dans mes bottes" ou dans toute autre paire de pompes d’ailleurs, les bottes j’aime moyen, c’est conoté, bref…!
    Je trouvais pas les mots, et ben là ça y est, j’ai trouvé, merci !
    Je vote selon mes profondes convictions, droit dans mes bottes et je les emm…. Biiipp !

    Répondre
  7. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    __@Agnès (#10) :Ce sont juste des gens intimement convaincus que la source de tous nos problèmes, c’est l’autre et que la solution, c’est de virer tous les immigrés. Point.

    C’est bien le fond du problème, chez ces gens : Cette conviction aberrante qu’il existe les "nous" et qu’il existe les "autres".
    C’est cette conviction qui fait qu’un chômeur parisien supporter du PSG va faire de son mieux pour éclater la tronche d’un chômeur lyonnais supporter de l’O.L… Y’a les "nous" et y’a les "autres"". À partir de là, il y a la guerre. Toujours.

    > (#13) ou tu votes blanc, ce qui est le plus cohérent

    Là dessus nous sommes en désaccord, comme je l’ai écrit plusieurs fois chez moi. Tant que le vote blanc est l’homme invisible, l’expression du refus ne peut passer que par l’abstention. Le vote blanc disparaît et ne peut donc être considéré comme aucune forme d’expression, en dehors de ma carte est tamponnée et personne n’a vu que je n’ai pas voté !.

    Répondre
  8. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    J’ai 3 paires de bottes. J’en suis très contente, parce qu’avec mes gros mollets et mes petits pieds, pendant longtemps, je n’ai pas pu en avoir. J’ai une première paire de bottes il y a 3 ans, de chez Ayoka, en cuir marron, très souples, elles se portent comme des chaussons, le genre de bottes qui font un peu néo-bab mais qui ne m’ont jamais fait mal au pied.
    J’en ai une seconde, en cuir noir, qui montent jusqu’au genou, avec des boucles pour régler la taille des chevilles et du mollet. Confortables, mais plus citadines, très bien pour le boulot.
    J’en ai une troisième, en caoutchouc vert, achetées au Gamm’ Vert pour aller au contre-salon de l’agriculture de Bové. Elles me serrent au mollet, ces connes, mais c’est de la bonne qualité. Manière, je n’y suis pas allée chez Bové. Trop loin, trop cher, et je n’avais pas envie de galérer pour me retrouver à mater un mur de dos de journalistes encartés.

    Donc, droite dans mes bottes!

    Répondre
  9. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    J’ai 3 paires de bottes. J’en suis très contente, parce qu’avec mes gros mollets et mes petits pieds, pendant longtemps, je n’ai pas pu en avoir. J’ai une première paire de bottes il y a 3 ans, de chez Ayoka, en cuir marron, très souples, elles se portent comme des chaussons, le genre de bottes qui font un peu néo-bab mais qui ne m’ont jamais fait mal au pied.
    J’en ai une seconde, en cuir noir, qui montent jusqu’au genou, avec des boucles pour régler la taille des chevilles et du mollet. Confortables, mais plus citadines, très bien pour le boulot.
    J’en ai une troisième, en caoutchouc vert, achetées au Gamm’ Vert pour aller au contre-salon de l’agriculture de Bové. Elles me serrent au mollet, ces connes, mais c’est de la bonne qualité. Manière, je n’y suis pas allée chez Bové. Trop loin, trop cher, et je n’avais pas envie de galérer pour me retrouver à mater un mur de dos de journalistes encartés.

    Donc, droite dans mes bottes!

    Répondre
  10. vanch'
    vanch' dit :

    >Je ne vois pas de raison particulière pour que l’on continue à être plus cons que les électeurs du Front National.

    moi non plus, à vous lire depuis des semaines ici et ailleurs ("vous" les Bovèïstes, les Besancenoïstes, les Arletteïstes, les "nonistes", les "anars" etc.) je ne vois pas de raisons non plus. Car au final, très très peu de "détails" vous séparent. Comme souvent.

    Répondre
  11. vanch'
    vanch' dit :

    >Je ne vois pas de raison particulière pour que l’on continue à être plus cons que les électeurs du Front National.

    moi non plus, à vous lire depuis des semaines ici et ailleurs ("vous" les Bovèïstes, les Besancenoïstes, les Arletteïstes, les "nonistes", les "anars" etc.) je ne vois pas de raisons non plus. Car au final, très très peu de "détails" vous séparent. Comme souvent.

    Répondre
  12. CSP
    CSP dit :

    AAAARRRG, jalousie, effroyable jalousie devant la finesse et la pertinence de cet article! Oui, l’électeur FN, pendant que tout le monde se prend la tête à deux mains et s’égare dans des calculs minables, se rend, brave petit soldat discipliné, au bureau de vote…et vote pour son candidat. Et point barre. Et il emmerde la terre entière. Et vous savez quoi? Il a raison. Et vous savez quoi encore? Faut faire pareil. (Mais non, pas voter Le Pen!)
    Voter pour ce qu’on croie. Et fuck everyone. Oualà. 5ce sera le facteur pour moi. Le moustachu autocrate me déplait de plus en plus…celà dit, je suis de la LCR, alors…)

    Répondre
  13. Fred., de L.
    Fred., de L. dit :

    @vanch : J’adore ce genre de saillies (nulles). N’empêche. Je ne connais que des Bayrouistes, des Ségolistes, des Sarkozystes… et des Bovéistes. J’ai cru voir passer un Buffetiste un jour… Pas mal de Défaitistes… Mais les autres que tu cites… Non. Pas vu. De là à conclure que tu racontes n’importe quoi. Il n’y a qu’un pas que je franchis allègrement !

    Répondre
  14. Fred., de L.
    Fred., de L. dit :

    @vanch : J’adore ce genre de saillies (nulles). N’empêche. Je ne connais que des Bayrouistes, des Ségolistes, des Sarkozystes… et des Bovéistes. J’ai cru voir passer un Buffetiste un jour… Pas mal de Défaitistes… Mais les autres que tu cites… Non. Pas vu. De là à conclure que tu racontes n’importe quoi. Il n’y a qu’un pas que je franchis allègrement !

    Répondre
  15. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    @Jeab (#20) : 1) je ne vote pas et le seul droit que j´ai est de me taire

    N’importe quoi. Celui qui ne vote pas, par son non-vote, peut (éventuellement) exprimer qu’il ne reconnaît pas la légitimité de l’élection elle-même, ou refuse d’y participer devant l’absence de choix réel ou la manière biaisée dont elle est organisée (ou déséquilibrée).

    Quelqu’un qui ne reconnaît pas la validité d’un scrutin, quelle qu’en soit la raison, n’estimera certainement pas que par ailleurs il n’a "que le droit de se taire". Il peut très bien opter pour une autre forme de lutte et d’expression.

    Votre propos est encore celui de la fausse alternative, du C’est ça ou rien !. Ces C’est ça ou rien ! n’existent généralement nulle part ailleurs que dans l’esprit de ceux qui les proclament – et pour des raisons précises – et dans l’esprit des benêts qui les croient…

    Trop facile d’enfermer les gens dans de fausse alternatives :

    1. Vote ou ferme ta gueule ;
    2. Si tu votes, le seul vote utile est Sarkolène ou Ségozy puisqu’on vous dit qu’eux seuls peuvent gagner ;
    3. Ergo, vote Sarkolène ou Ségozy, ou ferme ta gueule.

    Trop facile. Trop gros.

    Répondre
  16. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    @Jeab (#20) : 1) je ne vote pas et le seul droit que j´ai est de me taire

    N’importe quoi. Celui qui ne vote pas, par son non-vote, peut (éventuellement) exprimer qu’il ne reconnaît pas la légitimité de l’élection elle-même, ou refuse d’y participer devant l’absence de choix réel ou la manière biaisée dont elle est organisée (ou déséquilibrée).

    Quelqu’un qui ne reconnaît pas la validité d’un scrutin, quelle qu’en soit la raison, n’estimera certainement pas que par ailleurs il n’a "que le droit de se taire". Il peut très bien opter pour une autre forme de lutte et d’expression.

    Votre propos est encore celui de la fausse alternative, du C’est ça ou rien !. Ces C’est ça ou rien ! n’existent généralement nulle part ailleurs que dans l’esprit de ceux qui les proclament – et pour des raisons précises – et dans l’esprit des benêts qui les croient…

    Trop facile d’enfermer les gens dans de fausse alternatives :

    1. Vote ou ferme ta gueule ;
    2. Si tu votes, le seul vote utile est Sarkolène ou Ségozy puisqu’on vous dit qu’eux seuls peuvent gagner ;
    3. Ergo, vote Sarkolène ou Ségozy, ou ferme ta gueule.

    Trop facile. Trop gros.

    Répondre
  17. Snoow
    Snoow dit :

    Qualifier les électeurs du FN de "cohérents", c’est bien la dernière chose qui me serait venue à l’esprit.
    Mais, se prétendre "populaire" et voter pour le candidat le plus riche, être homophobe et voter pour le propriétaire d’un vin (veuve poignet) à destination des clubs gays, c’est probablement le comble de la cohérence…

    Répondre
  18. Snoow
    Snoow dit :

    Qualifier les électeurs du FN de "cohérents", c’est bien la dernière chose qui me serait venue à l’esprit.
    Mais, se prétendre "populaire" et voter pour le candidat le plus riche, être homophobe et voter pour le propriétaire d’un vin (veuve poignet) à destination des clubs gays, c’est probablement le comble de la cohérence…

    Répondre
  19. Convaincu
    Convaincu dit :

    Comme l’analyse me semble très juste et que je l’ai toute bien comprise, j’irai donc voter pour Le Pen aux premier et second tours.

    Répondre
  20. Fred Bird
    Fred Bird dit :

    Chouette billet, comme très souvent.

    Hélas, aucun candidat ne défend mon projet de société. En fait, moi, je ne veux pas particulièrement d’un président de la république.

    Ce que je voudrais, moi, c’est un exécutif qui se contente d’appliquer ce pour quoi il a été élu, et qui ne décide pas à ma place posé son cul sur son trône. Et qu’on pourrait virer s’il déconne trop, par exemple.

    Qu’est ce que je vote, chef ?

    Répondre
  21. Fred Bird
    Fred Bird dit :

    Chouette billet, comme très souvent.

    Hélas, aucun candidat ne défend mon projet de société. En fait, moi, je ne veux pas particulièrement d’un président de la république.

    Ce que je voudrais, moi, c’est un exécutif qui se contente d’appliquer ce pour quoi il a été élu, et qui ne décide pas à ma place posé son cul sur son trône. Et qu’on pourrait virer s’il déconne trop, par exemple.

    Qu’est ce que je vote, chef ?

    Répondre
  22. Fred., de L.
    Fred., de L. dit :

    Ca me rappelle à nouveau lorsqu’un copain m’a expliqué que voter non au TCE, c’était voter comme Le Pen et qu’il ne voulait pas être assimilé à ces gens là.

    C’est peut-être bien là qu’il y a un succès manifeste de la machine à décérébrer. Car avoir des convictions, désormais, c’est être comme un électeur FN, c’est être sale. Et c’est ainsi qu’on retrouve tous les poncifs sur "les extrêmes se ressemblent".

    Je n’ai pas l’impression d’être extrême dans mes convictions, ni que celles-ci le soient. Mais n’empêche. On ne m’en fera pas changer, juste parce qu’on nous agite deux ou trois épouvantails devant le nez.

    (épouvantail 1 : Le Pen et la France aux Français ; épouvantail 2 : Sarko et le ministère del’Identité Française ; épouvantail 3 : Ségo et le Drapeau dans la Cuisine – Conclusion : Bayrou va être élu dès le premier tour comme le faisait remarquer je ne sais plus qui je ne sais plus où :-))) )

    @Fred Bird : Vote Bové. 😀 La Constituante devrait en arriver à cela… en théorie… (cf. Le Plan C d’Etienne)

    Répondre
  23. chris
    chris dit :

    On aurait pu rajouter sur l’argument souvent invoqué par l’eternel electeur frontiste ,que leur leader a les mains propres comme qui disent ….est relativement faux puisque les quelques mairies gagnées ont ete perdues pour cause de faits divers se rattachant a des gestions hilarantes quand ce n’est pas corruptions et collusions banditistes.

    A l’echelle d’un pays ,ce devrait etre tip top comme projection ,d’un deputé européen dont on sait qu’il peine a se lever tot et qu’a part pour toucher son salaire ,on ne le voit guere .

    Certes le pamphlet d’Agnes tombe bien avec tout ces cons de pauvres tellement egarés qui s’egarent encore a chercher les bonnes virgules et alineas dans le torchon concocté par les spins doctors de Segolene ….ou de Hollande d’ailleurs .

    Mais de la a brandir le spectre d’une armée Lepeniste de l’ombre ,un Sin Fein de la premiere heure …..certes , Lepen a eu dans son temps des relais et des appuis importants dans l’armée et la police ,vieille histoire de la guerre d’algerie …..je me souviens du congres de Tours ,voisin de mon resto mexicain a l’epoque …..des cordons policiers avaient transformé la place en bunker a cause de quelques rigolos venus se rouler par terre ,et a dejeuner nous eumes une salle de pappy ,mammies un peu hors du temps qui deconcerterent mes cuisiniers communistes ,mes deux serveuses magrhebines finirent meme par les trouver bien plus bien elevés que les congressistes CGT ,de vrais goujats penibles a servir .

    Tenir un resto bien placé aide a comprendre la face cachée de la politique !

    Pas de quoi fouetter un chat sur cette vieille garde la ,on a deja du en perdre la moitié en route .

    Non le veritable militant efficace du FN n’est meme pas encarté ., il s’agit souvent du militant syndicaliste conseiller ANPE , de l’employé assimilé fonctionnaire conseil general et de toute cette troupe dont le citoyen reçoit l’attitude comme une trahison ,comme une forfaiture ……des mots qui reviennent souvent dans cet electorat la .

    c’est ce qui nous vaut aujourd’hui du formidable paradoxe du candidat milliardaire chasseur de dot et d’heritage ….supporté par une france de tres en bas .

    Pour ca que j’ai quitté Actu chomage ,il y a un bail maintenant ….a chaque fois que j’y lisais les propos lenifiants du preche de la gauche politiquement correcte ,je me disais ,merde , pour un qui s’inscrit ,y en a dix qui se barre en serrant les poings .

    S’il y avait eu quelque chose en face coté vraie gauche ,mais non ils etaient occupés en dogmes ,doctrines et distribution de petits boulots associatifs .

    Alors voila le travail ,tout homme est une guerre civile potentielle .

    Répondre
  24. Fred., de L.
    Fred., de L. dit :

    @Swami #15 : et voilà. Tu contredis Agnès. Y-a LeChieur qui va encore pouvoir dire qu’on arrête pas de s’écharper entre convaincus de l’ultra-gauche. :-))) Finalement, y vaudrait mieux qu’on soit tous au garde à vous… ça lui plairait mieux ! :-)))))) (désolé… il aurait pas coupé son fil de commentaires, j’l’aurais glissé là bas mon mot…)

    Répondre
  25. jeab
    jeab dit :

    vous vous trompez Agnes ,voter blanc c´est voter pour le vainqueur ,le sentiment d´avoir fait son "devoir citoyen" est une couillonnade
    Il n´y a pas beaucoup d´alternatives
    1)je ne vote pas et le seul droit que j´ai est de me taire
    2) je vote et j´assume les risques d´etre dans le camp du perdant ou pire d´etre en contradiction avec les decisions de celui pour qui j´ai voté

    Tant que le vote ne sera pas obligatoire avec sanction financieres au moins equivalente a la dépense engagée par individu pour la tenue d´élection ,le vote ne sera pas representatif;mais aucun responsable politque ne souhaite cette obligation;il est beaucoup plus facile d´étre élu par une minorité.

    Répondre
  26. jeab
    jeab dit :

    vous vous trompez Agnes ,voter blanc c´est voter pour le vainqueur ,le sentiment d´avoir fait son "devoir citoyen" est une couillonnade
    Il n´y a pas beaucoup d´alternatives
    1)je ne vote pas et le seul droit que j´ai est de me taire
    2) je vote et j´assume les risques d´etre dans le camp du perdant ou pire d´etre en contradiction avec les decisions de celui pour qui j´ai voté

    Tant que le vote ne sera pas obligatoire avec sanction financieres au moins equivalente a la dépense engagée par individu pour la tenue d´élection ,le vote ne sera pas representatif;mais aucun responsable politque ne souhaite cette obligation;il est beaucoup plus facile d´étre élu par une minorité.

    Répondre
  27. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Sans l’auto-trahison des socialos en 1983, il est fort probable que Le Pen ne serait jamais monté en puissance de cette manière.
    Mais c’est quoi la trahison de 1983? C’est la soumission au capitalisme de marché comme horizon indépassable. C’est de cela que se nourrissent les extrémistes de tous poils, nous, comme les mecs du FN. Je suis extrémiste non par conviction mais par glissement géographique. Si les socialos avaient collé au projet socio-économique socialiste, moi, comme beaucoup d’autres, je n’aurais pas eu à aller chercher plus à gauche pour trouver un projet politique social qui place les besoins des hommes au centre du débat. Le truc, c’est que Le Pen a démarré le premier et que son opposition au capitalisme de marché comme seul modèle économique possible est un trompe l’œil qui se planque derrière la réthorique du rejet.
    Mais le rejet est bien la clé, et pas qu’en France. Rejet du capitalisme financier qui ne profite qu’à une infime minorité et qui ne cesse de dégrader la vie et l’environnement de la très très grande majorité des humains. Là est la ligne de fracture. Voilà pourquoi les socialistes rament et que les votes populaires (c’est à dire de ceux qui sont en premier ligne de la guerre économique totale!) s’éparpillent à la marge (très à droite ou très à gauche) d’un échiquier politique qui ne diverge pas vraiment sur l’essentiel!

    Répondre
  28. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Sans l’auto-trahison des socialos en 1983, il est fort probable que Le Pen ne serait jamais monté en puissance de cette manière.
    Mais c’est quoi la trahison de 1983? C’est la soumission au capitalisme de marché comme horizon indépassable. C’est de cela que se nourrissent les extrémistes de tous poils, nous, comme les mecs du FN. Je suis extrémiste non par conviction mais par glissement géographique. Si les socialos avaient collé au projet socio-économique socialiste, moi, comme beaucoup d’autres, je n’aurais pas eu à aller chercher plus à gauche pour trouver un projet politique social qui place les besoins des hommes au centre du débat. Le truc, c’est que Le Pen a démarré le premier et que son opposition au capitalisme de marché comme seul modèle économique possible est un trompe l’œil qui se planque derrière la réthorique du rejet.
    Mais le rejet est bien la clé, et pas qu’en France. Rejet du capitalisme financier qui ne profite qu’à une infime minorité et qui ne cesse de dégrader la vie et l’environnement de la très très grande majorité des humains. Là est la ligne de fracture. Voilà pourquoi les socialistes rament et que les votes populaires (c’est à dire de ceux qui sont en premier ligne de la guerre économique totale!) s’éparpillent à la marge (très à droite ou très à gauche) d’un échiquier politique qui ne diverge pas vraiment sur l’essentiel!

    Répondre
  29. Bob
    Bob dit :

    Votre électeur du FN, même s’il vote avec conviction il n’a pas l’air de réfléchir sur le programme qu’il vote.
    Droit dans ses bottes, aucun doute possible ? Voter avec conviction mais sans réflexion ?
    J’hésite.

    Répondre
  30. Bob
    Bob dit :

    Votre électeur du FN, même s’il vote avec conviction il n’a pas l’air de réfléchir sur le programme qu’il vote.
    Droit dans ses bottes, aucun doute possible ? Voter avec conviction mais sans réflexion ?
    J’hésite.

    Répondre
  31. Fanette
    Fanette dit :

    Je reprends ce billet car il mérite d’être diffusé en long et en large, quand on voit qu’à un peu plus de 3 semaines, les gens ne savent pas encore pour qui voter..

    Répondre
  32. nouvouzil
    nouvouzil dit :

    DES GENS CO-ERRANTS:

    Je crois que l’on oublie la composition de l’électorat de le Pen qui est très peu homogène.

    Si effectivement beaucoup de ses électeurs le suivent en raison de ses prises de position contre les étrangers, notons que 30% des ouvriers votent pour lui.

    http://www.ipsos.fr/CanalIpsos/poll

    Il s’agit d’un vote protestataire de déçus du PC plutôt que d’un vote d’adhésion.

    Répondre
  33. mc
    mc dit :

    @ nouvouzil:

    Attention aux chiffres, surtout quand ils sont exprimés en pourcentage: d’autant plus que ce sont des chiffres de sondage.
    Ce serait pas plutôt qu’il y aurait 30% d’ouvriers dans les électeurs de Le Pen? Ce qui est très différent.

    Et si c’est vraiment 30%, ce qui m’étonnerait, ce serait de toutes façons 30% des suffrages exprimés. C’est également très différent.

    Par contre, je crois que les abstentionnistes (et les non-inscrits) sont beaucoup plus nombreux chez les jeunes et les précaires de tous âges.

    Ce qui fausse un peu les autres pourcentages.

    Répondre
  34. mc
    mc dit :

    Pour une fois, je suis en désaccord avec Agnès, j’ai eu l’occasion, en distribuant pour Bové, de discuter avec des partisans de Le Pen. Ceux qui sont vraiment "à fond" sont têtus, mais pas très cohérents, mélangeant des arguments contradictoires et embrouillés.

    Ils sont parfois fiers (c’est un peu du défi, et ils laissent tomber la garde si on ne les stigmatise pas). Ils sont parfois honteux: ils baissent la voix et s’approchent "Je vais vous faire une confidence, aux dernières élections j’ai voté Le Pen."

    Au total, ces électeurs de milieu populaire sont surtout très paumés et très désespérés.

    Je parle seulement des milieux populaires, bien sûr, et de ceux qui acceptent de discuter avec nous.

    Répondre
  35. nouvouzil
    nouvouzil dit :

    Le tableau dit clairement que 30% des suffrages exprimés des ouvriers vont à Le Pen (contre notamment 15% à Jospin, 14% à Chirac et 10% à Laguiller).

    Vous avez raison, c’est très étonnant (et surtout très inquiétant) et ce n’est pas très récent puisqu’il s’agit des présidentielles de 2002.

    Notons également que 38% des chômeurs ont voté Le Pen.

    Vous avez raison de dire qu’il s’agit d’un électorat ‘paumé et désespéré'(et non d’un vote d’adhésion du moins pour cette catégorie d’électeurs de LP).

     Mais celà ne concorde-t-il pas avec les chiffres ci-dessus? 
    Répondre
  36. nouvouzil
    nouvouzil dit :

    Le tableau dit clairement que 30% des suffrages exprimés des ouvriers vont à Le Pen (contre notamment 15% à Jospin, 14% à Chirac et 10% à Laguiller).

    Vous avez raison, c’est très étonnant (et surtout très inquiétant) et ce n’est pas très récent puisqu’il s’agit des présidentielles de 2002.

    Notons également que 38% des chômeurs ont voté Le Pen.

    Vous avez raison de dire qu’il s’agit d’un électorat ‘paumé et désespéré'(et non d’un vote d’adhésion du moins pour cette catégorie d’électeurs de LP).

     Mais celà ne concorde-t-il pas avec les chiffres ci-dessus? 
    Répondre
  37. AMHA
    AMHA dit :

    Je ne crois pas qu’il y est beaucoup de gens votant J.-M.Le Pen qui approuve les idées du Front National. Il sont une petite minorité. Je crois que la plupart vote J.-M. Le Pen, pour dire « merde ». Il n’y a pas très longtemps, j’ai vu une émission avec John Paul Lepers, où un agriculteur disait lui aussi qu’il allait voter Le Pen pour dire « merde ». C’est un peu voter « merde », voter « Le Pen »… pas très flatteur comme slogan ! Mais visiblement, c’est comme ça que ça fonctionne.

    Mais je crois que c’est aussi lié au système électoral. Les présidentielles, c’est voter pour élire une seule personne. Et forcément il y a chaque fois, il y a énormément de déçus, beaucoup de personnes qui ne se sentent pas représentées. Et à force, que les gens votent, et que c’est à chaque fois un autre qui est élu… ils finissent par voter différemment. Et visiblement ça se concentre sur J.-M. Le Pen…

    Répondre
  38. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    Le français a une mentalité de serf, en particulier, le sens de la hiérarchie.

    Plutot que de se tourner vers ceux qui veulent aller chercher l’argent où il est, une bonne partie des français préfèrent rejoindre le camp d’un milliardaire ou d’un nouveau riche plutot arriviste pour s’en prendre à ceux qui ont moins qu’eux sous prétexte qu’ils n’ont pas la bonne couleur et/ou que la societé refuse de les integrer.

    Pour gagner 300 euros de plus, certains seraient prêts à dénoncer leur voisins, ou pire, si on les y encourageait pécunièrement

    Au moment des élections je repense toujours à cette chanson de Renaud (bien longtemps avant qu’il devienne un bobo), "l’hexagone"

    "Si le roi des c…s devait perdre son trône il y’aurait…"

    Répondre
  39. Fred., de L.
    Fred., de L. dit :

    Nulle part Bob. Y-en a plus d’argent. La France est en pleine banqueroute. C’est la fin des haricots : Les uns ont tout jeté par les fenêtres… et… les Autres nous ont piqué ce qu’il restait.

    Répondre
  40. AMHA
    AMHA dit :

    Mais le problème aujourd’hui, c’est que tous le monde se sent trahi… trahi par les communistes (stalinisme, etc.), trahi par les socialistes… etc. etc.

    Répondre
  41. AMHA
    AMHA dit :

    Mais le problème aujourd’hui, c’est que tous le monde se sent trahi… trahi par les communistes (stalinisme, etc.), trahi par les socialistes… etc. etc.

    Répondre
  42. Anta
    Anta dit :

    @ Fin de partie

    Renaud Bobo? Je pense qu’une autre de ses compositions te va très bien (même année qu’"Hexagone", et pas "l’hexagone"): "Ou c’est qu’j’ai mis mon flingue"

    J’ vais pas m’ laisser emboucaner
    Par les fachos, pas les gauchos,
    tous ces pauvr’ mecs endoctrinés
    Qui foutent ma révolte au tombeau.
    Tous ceux qui m’ traitent de démago
    Dans leur torchons qu’ j’ lirais jamais :
    " Renaud, c’est mort, il est récupéré " ;

    Renaud n’a rien d’un bobo, qu’il a d’ailleurs dénoncé dans une de ses dernières chansons. C’est sûr qu’à 55 ans, on est moins révolté, ou tout du moins, pas de la même façon, qu’à 25.

    Bref, si une seule chanson devait être citée sur ce post, je pense qu’il s’agirait plutôt de "Elle est facho" <= excellente

    Répondre
  43. Bob
    Bob dit :

    @Fred., de L. :
    Ah t’es sûr ?
    Fin de partie avait l’air de dire qu’il y avait une poule aux œufs d’or quelque part qui nous permettrait d’augmenter le budget de la France facilement. Ça serait étonnant que personne parmi nos politiques n’y ait pensé ?

    Répondre
  44. clic
    clic dit :

    arf, et bien moi je suis à peu près convaincu que le FN ne dépassera pas les 20%. Le FN, certes, bénéficie d’électeurs fidèles (quoi que, s’il fut autrefois plus bas, c’est bien que certains fidèles sont des fidèles de la dernière heure…) mais est-ce qu’il ne monte pas surtout parce que tout le monde baisse?

    Sinon, je suis plutôt pour l’entrisme. Je crois que le PS serait plus à gauche si la plupart des "gauchistes" s’y encartaient. Bon, le problème, c’est qu’un parti est rarement un espace démocratique, mais enfin, tout de même, j’aimerais bien voir ce que ça donnerait si tous les militants d’extrème gauche investissaient les réunions du PS.

    Sinon, je suis assez d’accord sur ta description des frontistes, pour devoir en supporter.

    Au fait, Tu as du apprécier le dernier texte de Rancière sur multitude, non?

    Répondre
  45. mc
    mc dit :

    "Renaud n’a rien d’un bobo, qu’il a d’ailleurs dénoncé dans une de ses dernières chansons".

    Suffit pas de dénoncer pour prouver qu’on en est pas. C’est parfois le contraire: un alibi.

    Répondre
  46. mc
    mc dit :

    "Renaud n’a rien d’un bobo, qu’il a d’ailleurs dénoncé dans une de ses dernières chansons".

    Suffit pas de dénoncer pour prouver qu’on en est pas. C’est parfois le contraire: un alibi.

    Répondre
  47. Lory
    Lory dit :

    Ces candidatures éparpillées permettront à chacun de compter ses voix pour constater que ça ne fait pas grand chose, d’autant que ça n’incite pas tellement les gens à aller voter pour l’un d’eux en particulier vue leur déception de l’union manquée. Beaucoup sans doute ne voteront pas au premier tour ou voteront "utile".

    Ce que je ne comprends pas, c’est le refus de beaucoup parmi vous de voter au 2° tour. Sarko=Ségo pour moi est inacceptable, ne pas voter PS au 2° tour, selon moi c’est voter Sarko. Pour moi c’est plutot Sarko=Bayrou, et si l’un des 2 passent on pourra vraiment dire d’avoir le pire, ce que perso je ne suis pas prèt de pardonner à ceux qui les auront laisser prendre le pouvoir en ne votant pas pour Ségolène le cas écheant. J’ai un peu le sentiment de ne pas etre la seule à penser ainsi.

    Répondre
  48. nico
    nico dit :

    c’est bizarre j’ai l’impression que pour le tce, c’était ceux qui voulaient voter non qui étaient stigmatisés, alors que là c’est les gens qui préférent laisser tomber l’extréme gauche (le temps qu’ils se mettent un minimun d’accord) pour éviter Sarko qui sont des nuls qui ont rien compris ……………………..

    Répondre
  49. nico
    nico dit :

    c’est bizarre j’ai l’impression que pour le tce, c’était ceux qui voulaient voter non qui étaient stigmatisés, alors que là c’est les gens qui préférent laisser tomber l’extréme gauche (le temps qu’ils se mettent un minimun d’accord) pour éviter Sarko qui sont des nuls qui ont rien compris ……………………..

    Répondre
  50. Anta
    Anta dit :

    @Lory

    Avoue que tu voterais Sego au 2nd tour parce que c’est une femme (surtout depuis sa très gaulliste prose sur les femmes battues)…. :p

    @mc

    C’est vrai, il ne suffit pas de dénoncer pour prouver qu’on en est pas un. Encore que, dans le cas des bobos, ils sont en général fiers de leur état, et revendique leur condition(ou du moins au début de la mode "bobo"). Ceci dit, il ne suffit pas non plus de dire "Renaud est devenu un bobo" pour que ce soit effectivement le cas, et que l’on en soit tous convaincu.

    Répondre
  51. mc
    mc dit :

    Surtout faudrait définir plus précisément ce qu’est un bobo. Le terme est un chef d’oeuvre de flou et de mauvaise foi.

    Ce que j’en entends laisse à penser que c’est simplement un mec ou une nana un peu friqué(e)s qui ont l’audace de ne pas être de droite, et qui sont pour cela honnis de leur groupe d’appartenance sociale (les traîtres) mais comme ça peut pas se formuler ainsi (ils seraient capables d’en être fiers), on ironise sur eux, laissant entendre que leur posture est hypocrite.

    Question: dans les 200 parents d’élèves qui ont réagi rue Rampal, y avait-il des gens que certains auraient qualifiés de "bobos"?

    Répondre
  52. chris
    chris dit :

    @mc

    les bobos ,rien de pejoratif …..je definirais par ceusses qui ont encore le cul au chaud ,classe moyenne pas encore obligée d’etre confrontée a la vraie violence pour survivre ..ceusses qui s’indignent d’une arrestation mouvementée mais vont porter plainte a la moindre insulte , ils ont encore des ideaux politiquement corrects .

    ils vivent a coté d’une autre france qui elle est deja dans la rue ,n’a plus d’autre ideal que la survie et de resister a la compassion hypocrite de l’assistanat social ….sont pas nouveaux les bobos ,ils etaient deja la lors du deuxieme choc petrolier

    j’en parle la ,attention bobo s’abstenir , on parle de la france de tout en bas :

    "http://www.renovation-democratique…."

    Répondre
  53. Doomu Rewmi
    Doomu Rewmi dit :

    Cet article me rappelle une citation attribuée à Martin Luther King je pense. Sur le fait que le malheur du monde vient plus de l’inaction des gens de bien que de l’action des mauvais.

    Remarque, toi tu dis mieux, tu dis qu’il vient de la conjugaison des deux.

    Répondre
  54. Doomu Rewmi
    Doomu Rewmi dit :

    Cet article me rappelle une citation attribuée à Martin Luther King je pense. Sur le fait que le malheur du monde vient plus de l’inaction des gens de bien que de l’action des mauvais.

    Remarque, toi tu dis mieux, tu dis qu’il vient de la conjugaison des deux.

    Répondre
  55. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    Agnès:
    Trois paires de bottes? Wouah ! Tu es une privilégiée 😉

    On va te soupçonner de sombrer dans la contre-revolution bourgeoise et l’electeur de base du front national te jalouse deja 😎

    Répondre
  56. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    ANTA: j aimais bien aussi cette chanson de Renaud avec celle plus recente, bien qu’elle commence à dater aussi maintenant, sur les enfants de Bopal 😉

    Il n’ya que les amis du grand capital qui font semblant de ne pas comprendre où est ce qu’il faut aller sonner pour trouver où se cachent les richesses en France.

    Ils preferent mettre un panneau de deviation devant ces endroits qui indiquent des ghettos en banlieue…

    Le Pen n’est qu un panneau indicateur qui sert à indiquer une deviation alors que la route principale est pratiquable 😎

    Répondre
  57. mc
    mc dit :

    Et moi, qui ai le cul au chaud, pas du tout confrontée à la violence pour survivre, pourvue d’yeux et d’oreilles quand même, moi qui m’indigne d’une arrestation inqualifiable et qui ne vais certes pas porter plainte suite à une insulte, tu me ranges sur quelle étagère?

    C’est du même ordre que "résister pour pas cher". Pour avoir le droit de lutter contre quelque chose d’inacceptable, faut pas être considéré comme privilégié. Or on est toujours privilégié par rapport à quelqu’un de plus écrabouillé.

    A l’extrême, ya que les morts qui ont le droit de protester. Et encore, à condition d’avoir été jetés à la fosse commune.

    Répondre
  58. ti_cyrano
    ti_cyrano dit :

    "je ne suis pas prèt de pardonner à ceux qui les auront laisser prendre le pouvoir en ne votant pas pour Ségolène"

    Je pense pour pouvoir vivre avec ça. Bien sûr comme tout un chacun (?) j’aimerai bien être pardonné pour tous mes péchés mais je devrais pouvoir m’offrir une petite damnation à temps partiel 🙂

    Les responsables du haut score d’un candidat sont ceux qui ont voté pour lui et uniquement eux. Encore qu’on pourrait y associer les autres candidats qui ont dégoûté ceux qui auraient pu voter pour eux.

    Un électeur de gauche DOIT voter PS, c’est un dû. Ne pas le faire est un dol, ou plutôt un crime apparemment impardonnable. Ce qui explique pas mal de choses :

    Pourquoi donc l’élu PS se préoccuperait-il de tenir ses engagements envers l’électeur de gauche puisque son vote lui est du, mécaniquement pour ainsi dire. Mieux vaut donner des gages à la droite pour essayer d’élargir l’électorat. En vain généralement car l’électorat de droite préfère souvent l’original à la copie.

    Et dire qu’il y a des salauds de gauche qui ne marchent pas dans la combine. C’est impardonnable.

    Répondre
  59. ti_cyrano
    ti_cyrano dit :

    "je ne suis pas prèt de pardonner à ceux qui les auront laisser prendre le pouvoir en ne votant pas pour Ségolène"

    Je pense pour pouvoir vivre avec ça. Bien sûr comme tout un chacun (?) j’aimerai bien être pardonné pour tous mes péchés mais je devrais pouvoir m’offrir une petite damnation à temps partiel 🙂

    Les responsables du haut score d’un candidat sont ceux qui ont voté pour lui et uniquement eux. Encore qu’on pourrait y associer les autres candidats qui ont dégoûté ceux qui auraient pu voter pour eux.

    Un électeur de gauche DOIT voter PS, c’est un dû. Ne pas le faire est un dol, ou plutôt un crime apparemment impardonnable. Ce qui explique pas mal de choses :

    Pourquoi donc l’élu PS se préoccuperait-il de tenir ses engagements envers l’électeur de gauche puisque son vote lui est du, mécaniquement pour ainsi dire. Mieux vaut donner des gages à la droite pour essayer d’élargir l’électorat. En vain généralement car l’électorat de droite préfère souvent l’original à la copie.

    Et dire qu’il y a des salauds de gauche qui ne marchent pas dans la combine. C’est impardonnable.

    Répondre
  60. Saendman
    Saendman dit :

    Ca fait plaisir d’entendre encore des gens qui ne desirent voter qu’avec leurs coeur, et non par necessité.

    Jeune electeur (19 ans) je me sens pas du tout l’envie de faire de mon premier vote un vote utile pour quelqu’un en qui je ne me reconnais vraiment pas. Et j’en ai marre d’entendre des gens passer leurs temps a chouiner et à vouloir que l’on vote utile pour ne pas se retrouver dans la merde.

    Vous l’aurez compris , je suis de gauche , et j’ajouterais meme que je me sens socialiste dans mes opinions. J’entend socialiste au sens de l’idéal socialiste. Ou est il cet ideal dans le PS actuel?

    Alors entendre, et ce depuis la claque de Jospin des "socialistes" pretendrent que les electeurs sont responsables de cette situation, ca m’exaspere.

    La situation ne changeras que quand la gauche caviar comprendras que les gens ne votent pas pour le noms socialiste mais pour un ideal , et donc , pas pour eux.

    PS: Je sais pas si c’est fait expres , le nom de l’article. Imaginez la france d’aprés , c’est ce que l’on voit desormais inscrit sur les locaux de l’UMP (d’ailleurs , aussi anecdotique que cela soit , j’ai une belle image illustrant cela sur mon blog , alors je vais jouer les jeunes: "lachaient vos coms!!!"

    Bona te vada

    Répondre
  61. chris
    chris dit :

    @mc

    le probleme c’est que depuis des années les gens qui ont resistés "pour cher" eux …jonchent le sol de prisons surpeuplées dans l’indifference generale ….alors c’est vrai qu’il y a partout en france des violences bien plus cruelles et dures que quelques profs ou parents d’eleves qui peuvent se prendre quelques minutes pour des resistants en faisant mine de s’en prendre a un policier qui doit etre censé frissonner de terreur .

    Mais qui sont les veritables responsables de ces situations qui placent des gens dans ces situations ……qui a fait de Lepen apres s’en etre servi comme epouvantail rabatteur de bobos effrayé , le presidentiable possible de tout les desesperés et les perdants d’aujourd’hui si ce n’est ceux dont on nous dit qu’ils sont de toutes façons encore mieux que la droite ….mieux ou idem !

    alors comment juger ceux qui n’ayant plus rien a perdre ni a gagner ont decidés de tout risquer .

    Qui en espagne apres avoir regularisé massivement a fait exploser le chomage ,la misere ,transformer Madrid une des villes les plus sures du monde en filiale de Mexico ……et est en train de reveiller un franquisme qu’on avait esperé moribond .

    Tout comme les forfaitures ,les trahisons et le fourvoiement actuel socialiste participe plus formidablement a la montée du vote Lepen que la vitalité de son electorat de base .

    Répondre
  62. chris
    chris dit :

    @mc

    le probleme c’est que depuis des années les gens qui ont resistés "pour cher" eux …jonchent le sol de prisons surpeuplées dans l’indifference generale ….alors c’est vrai qu’il y a partout en france des violences bien plus cruelles et dures que quelques profs ou parents d’eleves qui peuvent se prendre quelques minutes pour des resistants en faisant mine de s’en prendre a un policier qui doit etre censé frissonner de terreur .

    Mais qui sont les veritables responsables de ces situations qui placent des gens dans ces situations ……qui a fait de Lepen apres s’en etre servi comme epouvantail rabatteur de bobos effrayé , le presidentiable possible de tout les desesperés et les perdants d’aujourd’hui si ce n’est ceux dont on nous dit qu’ils sont de toutes façons encore mieux que la droite ….mieux ou idem !

    alors comment juger ceux qui n’ayant plus rien a perdre ni a gagner ont decidés de tout risquer .

    Qui en espagne apres avoir regularisé massivement a fait exploser le chomage ,la misere ,transformer Madrid une des villes les plus sures du monde en filiale de Mexico ……et est en train de reveiller un franquisme qu’on avait esperé moribond .

    Tout comme les forfaitures ,les trahisons et le fourvoiement actuel socialiste participe plus formidablement a la montée du vote Lepen que la vitalité de son electorat de base .

    Répondre
  63. Paul TOTH
    Paul TOTH dit :

    En fait, vous vous tracassez pour pas grand chose (enfin surtout ceux qui penchent à gauche)

    1) les prochaines élections vont battre des records d’abstention/vote blanc (oui Swâmi, c’est la même chose)

    2) le futur président sera de droite…reste à savoir si ça sera un président d’extrême droite, de droite extrême, de centre droit ou s’il sera socialiste de droite…

    le "projet socio-économique socialiste" ça sera pour une autre fois … certes, on peut voter extrêmement à gauche…mais ça ne durera qu’un tour.

    Répondre
  64. Fred
    Fred dit :

    Agnès > Mais c’est quoi la trahison de 1983? C’est la soumission au capitalisme de marché comme horizon indépassable.

    Le problème est que ce projet n’était tout simplement pas viable : une inflation plus forte que chez notre principal client qu’est l’Allemagne, et une relance de la consommation alors que les boîtes françaises n’étaient pas en mesure de satisfaire cette demande… c’était aller droit dans le mur, ce qui n’a pas loupé.

    Pour ce qui est de l’état de déliquescence du PS, il y a sans doute de bons articles/bouquins qui en expliquent les raisons, mais entre le chômage de masse et la privatisation des entreprises publiques, il ne faut sans doute pas chercher beaucoup plus loin pour comprendre le phénomène.

    En attendant, 20 ans après, le silence est presque total sur les problèmes structurelles de l’économie française, et notamment ses dépenses très insuffisantes en R&D (seule solution pour résister aux pys du Sud, et la Chine en particulier), on continue à
    blâmer les chômeurs pour ne pas trouver de boulot, et à utiliser le chômage pour tenir les salaires, et donc l’inflation, et donc la part de profit qui revient aux actionnaires.

    A quand un impôt dissuasif pour obliger les actionnaires à réinvestir les profits dans l’entreprise plutôt qu’à spéculer dans l’immobilier ou s’acheter une énième berline teutone?

    Répondre
  65. Passant
    Passant dit :

    Résumons : sous prétexte que leur plan avait échoué, le PS en a conclu en 1983 que si eux avait échoué, personne ne pourrait faire mieux qu’eux et donc, que se plier aux règles du capitalisme international était nécessaire d’une part, et qu’il ne pouvait guère y avoir que le PS pour "humaniser" cette transition vers l’inévitable.

    On remarquera sans amusement aucun que l’une des plus proches conseillères de Mitterand à l’époque était Ségolène Royal.

    Répondre
  66. Passant
    Passant dit :

    Résumons : sous prétexte que leur plan avait échoué, le PS en a conclu en 1983 que si eux avait échoué, personne ne pourrait faire mieux qu’eux et donc, que se plier aux règles du capitalisme international était nécessaire d’une part, et qu’il ne pouvait guère y avoir que le PS pour "humaniser" cette transition vers l’inévitable.

    On remarquera sans amusement aucun que l’une des plus proches conseillères de Mitterand à l’époque était Ségolène Royal.

    Répondre
  67. Franck
    Franck dit :

    Ouaip, ça motive ce genre d’article, c’est clair ! Et puis aussi le commentaire on ne peut plus évident sur le "glissement" vers les extrêmes.

    Totalement d’accord.

    Certes, j’aurais préféré, comme d’autres ici que ce soit Clémentine Autain qui défendent cette alternative à gauche. Mais je suis derrière José, même si des aspects de sa personnalité m’agacent, il défend des idées qui me conviennent parfaitement, je ne vois pas pourquoi je voterais autrement.

    @ Clic #39 : j’ai eu l’occasion il y a quelque années (en 00/01 peut-être ?) de participer une fois, en jouant les troubles-fêtes avec des amis militants (Attac à l’époque) à une réunion PS locale (c’était à Montceau-les-mines, connue ces temps-ci pour… son équipe de foot !) avec les députés-maires du coin. On s’est aperçu de la distortion qu’il y avait entre les questions, les attentes – orientées sociales – des militants, et la posture (pragmatique, où on noie le poisson) des dirigeants. C’est révélateur d’un parti qui s’est totalement coupé de sa base au cours des dernières décennies. Pas étonnant que les gens qui se disent socialistes n’aient plus envie d’adhérer à ce tas d’éléphants (j’aime beaucoup les éléphants, les vrais) imbus de leur personne et surtout de leur place.

    Alors de l’entrisme, ça donne pas trop envie, hein.

    Répondre
  68. Franck
    Franck dit :

    Ouaip, ça motive ce genre d’article, c’est clair ! Et puis aussi le commentaire on ne peut plus évident sur le "glissement" vers les extrêmes.

    Totalement d’accord.

    Certes, j’aurais préféré, comme d’autres ici que ce soit Clémentine Autain qui défendent cette alternative à gauche. Mais je suis derrière José, même si des aspects de sa personnalité m’agacent, il défend des idées qui me conviennent parfaitement, je ne vois pas pourquoi je voterais autrement.

    @ Clic #39 : j’ai eu l’occasion il y a quelque années (en 00/01 peut-être ?) de participer une fois, en jouant les troubles-fêtes avec des amis militants (Attac à l’époque) à une réunion PS locale (c’était à Montceau-les-mines, connue ces temps-ci pour… son équipe de foot !) avec les députés-maires du coin. On s’est aperçu de la distortion qu’il y avait entre les questions, les attentes – orientées sociales – des militants, et la posture (pragmatique, où on noie le poisson) des dirigeants. C’est révélateur d’un parti qui s’est totalement coupé de sa base au cours des dernières décennies. Pas étonnant que les gens qui se disent socialistes n’aient plus envie d’adhérer à ce tas d’éléphants (j’aime beaucoup les éléphants, les vrais) imbus de leur personne et surtout de leur place.

    Alors de l’entrisme, ça donne pas trop envie, hein.

    Répondre
  69. Hauteurs et Vertiges
    Hauteurs et Vertiges dit :

    Doit-on radier Mr Le Pen de la nationalité francaise ?

    J’entendait ce matin mr Le Pen perorer à la radio. Il disait en conséquence que l’on ne juge pas les citoyens français au fait qu’ils aient des papiers français mais plutôt a leur actes. Du coup je me demandais si ce monsieur qui en quelques……

    Répondre
  70. Lory
    Lory dit :

    @ Chris
    Je ne crois pas à l’épouvantail Le Pen qui a 80 ans, ni meme à son parti qui ne pourrait pas gouverner le pays plus d’un mois sans avoir des grèves de partout et les gens dans la rue.

    Par contre Sarko est déjà là depuis des années et il a déjà démontré ce qu’il et capable de faire en en donnant un échantillon. Et il n’aura guère de difficutés à y rester 5 ans, mais peut-etre 10 ou 15; il n’a pas 80 piges, lui. Et de déployer une démonstration plus probante.

    Avec Ségolène au pouvoir, il y aura toujours une possibilité de discussion avec l’extrème-gauche qui n’est pas si extrème que ça. Avec Sarko, c’est l’entrée certaine d’une extrème droite libertarienne moderne dans les coulisses, bien plus redoutable que la vieille droite FN archaisante.

    Répondre
  71. chris
    chris dit :

    ah ,je suis extremement puisqu’on est dans les extremes ….d’accord avec Passant ,bonne analyse effectivement pour moi ……et avec Lory !

    Lepen n’a effectivement plus aucun soutien militaire ,ni policier , et n’a que des clowns ringards autour de lui ….ya que Marine qui pourrait maisc’est encore trop tot vu l’ambiance nid de vieilles viperes du chateau …..un epouvantail ,c’est bien ce que je disais !

    Bien sur que Sarko est bien plus dangereux ,il a une vraie gouvernabilité devant lui ……mais l’antisarkozysme ayant bien fonctionné , rajouté au coté delirant du personnage ….vont peut etre bien faire un score hilarant et puis il a demontré qu’il pouvait etre tres maladroit et capable de coller efficacement la jeunesse dans la rue …les incidents de la gare du nord de ce jour demontrent que la bouilloire est toujours en ebullition .

    Segolene ,vla peut etre le vrai danger ,le marchand de sable sous sa forme participative …..endormissement progressif sur cinq ans avec gazage discret des associaux façon Danoise et reveil façon Blairisme ::::

    Répondre
  72. chris
    chris dit :

    ah ,je suis extremement puisqu’on est dans les extremes ….d’accord avec Passant ,bonne analyse effectivement pour moi ……et avec Lory !

    Lepen n’a effectivement plus aucun soutien militaire ,ni policier , et n’a que des clowns ringards autour de lui ….ya que Marine qui pourrait maisc’est encore trop tot vu l’ambiance nid de vieilles viperes du chateau …..un epouvantail ,c’est bien ce que je disais !

    Bien sur que Sarko est bien plus dangereux ,il a une vraie gouvernabilité devant lui ……mais l’antisarkozysme ayant bien fonctionné , rajouté au coté delirant du personnage ….vont peut etre bien faire un score hilarant et puis il a demontré qu’il pouvait etre tres maladroit et capable de coller efficacement la jeunesse dans la rue …les incidents de la gare du nord de ce jour demontrent que la bouilloire est toujours en ebullition .

    Segolene ,vla peut etre le vrai danger ,le marchand de sable sous sa forme participative …..endormissement progressif sur cinq ans avec gazage discret des associaux façon Danoise et reveil façon Blairisme ::::

    Répondre
  73. Passant
    Passant dit :

    ti_cyrano: Je ne crois pas être le seul qui se croit de gauche qui ne votera jamais pour une présidente réactionnaire, qui propose d’installer des militaires dans les collèges, de chanter la marseillaise, de saluer le drapeau, de l’arborer les jours de fête nationale.

    Et tant pis si les brigades à chemise roses du parti ne me pardonneront pas mon refus du social-nationalisme à la française. Je préfère un ennemi que je connais à un ennemi qui prétend que je lui dois loyauté, au motif qu’il prétend incarner à la fois la gauche, le socialisme, et l’écologie.

    F-U-C-K !

    Répondre
  74. Anta
    Anta dit :

    "Fred

    Agnès > Mais c’est quoi la trahison de 1983? C’est la soumission au capitalisme de marché comme horizon indépassable.

    Le problème est que ce projet n’était tout simplement pas viable : une inflation plus forte que chez notre principal client qu’est l’Allemagne, et une relance de la consommation alors que les boîtes françaises n’étaient pas en mesure de satisfaire cette demande… c’était aller droit dans le mur, ce qui n’a pas loupé."

    Pour une fois, je suis tout à fait d’accord avec Fred. La relance de la conso voulu par le 1er gouvernement socialo/communiste a surtout profité à notre principal partenaire commercial: l’Allemagne. On ne devrait jamais laisser les rennes du pays à des personnes qui n’y connaissent absolument rien en économie, et cela dépasse largement le clivage droite/gauche. Il est hélas plus payant d’être un grand orateur (un sophiste de la Grêce antique) pour être élu, plutôt qu’un pragmatique économiste.
    Et après, une dame de poitou charentes ose affirmer qu’il faut que les politiques reprennent la politique monétaire des mains de la BCE…..

    Répondre
  75. Gastiflex
    Gastiflex dit :

    Ce qui est hallucinant avec Ségo, c’est qu’en l’absence de candidat antilibéral unique, elle avait un boulevard à gauche du PS. Mais elle préfère aller plus à droite alors que c’est déjà surchargé.

    Répondre
  76. Gastiflex
    Gastiflex dit :

    Ce qui est hallucinant avec Ségo, c’est qu’en l’absence de candidat antilibéral unique, elle avait un boulevard à gauche du PS. Mais elle préfère aller plus à droite alors que c’est déjà surchargé.

    Répondre
  77. Fred., de L.
    Fred., de L. dit :

    @Agnès : y-a un bruit qui enfle. Celui du bouquin de campagne édité chez Hachette et des affiches imprimées chez un autre gros capitaliste. Plus un certain nombre d’autres déceptions de gens tentant de faire du barrouf dans leur coin et qui se sentent mis de côté. Si tu as des infos. N’hésite pas à les communiquer. Et si tu veux supprimer ce message après lecture. N’hésite pas. Et si d’autres ont des réponses au delà du quand-dira-t-on, qu’ils parlent 🙂

    Répondre
  78. coco_des_bois
    coco_des_bois dit :

    C’est pour ça qu’il faut en finir avec le vote utile …
    C’est pour ça que les gens de gauche doivent cesser à tout jamais de votyer PS, il faut enterrer ce parti sous sa propre connerie…

    Votez Bové

    Répondre
  79. Otrynteus
    Otrynteus dit :

    Entièrement d’accord avec Agnès même si la perspective d’être bête et discipliné n’a rien de bien sexy.

    Entièrement d’accord aussi avec Lory, Ségo c’est pas Sarko et si il y a un danger dans cette élection c’est bien que le petit facho devienne président. Ce qui ne justifie nullement le vote utile : il y aura un second tour mais nous n’y sommes pas encore…

    Répondre
  80. Lory
    Lory dit :

    @ Chris
    "Segolene ,vla peut etre le vrai danger ,le marchand de sable sous sa forme participative …..endormissement progressif sur cinq ans avec gazage discret des associaux façon Danoise et reveil façon Blairisme ::::"
    Oui oui, toutafé. Mais c’est un danger bien moindre que Sarko. Je dirais d’ailleurs plutot "grand risque" que "danger".
    Seulement un extrème gauche pourra toujours trouver un espace de discussion le moment venu avec le PS au pouvoir, ce qui sera absolument im-pos-si-ble avec Sarko et sa bande.

    @ Passant
    Mais ils peuvent prétendre tout ce qu’ils veulent, on n’a pas de militaire un flingue dans le dos pour vous obliger à les révérer. Les prétentions ne dérangent donc que ceux qui ses croient obligés. Et tout ça n’empechera pas pas de discuter quand ça sera indispensable.

    Répondre
  81. Lory
    Lory dit :

    @ Chris
    "Segolene ,vla peut etre le vrai danger ,le marchand de sable sous sa forme participative …..endormissement progressif sur cinq ans avec gazage discret des associaux façon Danoise et reveil façon Blairisme ::::"
    Oui oui, toutafé. Mais c’est un danger bien moindre que Sarko. Je dirais d’ailleurs plutot "grand risque" que "danger".
    Seulement un extrème gauche pourra toujours trouver un espace de discussion le moment venu avec le PS au pouvoir, ce qui sera absolument im-pos-si-ble avec Sarko et sa bande.

    @ Passant
    Mais ils peuvent prétendre tout ce qu’ils veulent, on n’a pas de militaire un flingue dans le dos pour vous obliger à les révérer. Les prétentions ne dérangent donc que ceux qui ses croient obligés. Et tout ça n’empechera pas pas de discuter quand ça sera indispensable.

    Répondre
  82. Farid Taha
    Farid Taha dit :

    Excellent article !

    Au moins on est d’accord sur une chose on vote pour un projet de société… à ce jour 2 candidats (Le Pen et Bayrou ) proposent réellement un projet de société les autres des mesures ou des propositions. Quelque part José Bové aussi me diras tu 😉 … mais bon je ne vois pas Bové en président de la république ,même si c’est à gauche celui qui a le discours le moins stupide sur la mondialisation (sur les OGM et les démontage de MacDo j’ai du mal à suivre parfois).

    Répondre
  83. ti_cyrano
    ti_cyrano dit :

    "un extrème gauche pourra toujours trouver un espace de discussion le moment venu avec le PS au pouvoir"

    Ca je ne le crois pas. Au contraire. La seule chose qu’un PS au pouvoir accepterait de discuter, c’est d’une rétrocession des miettes et de quelques places dorées, pas d’une inflexion politique.

    Le PS n’a pas, n’a plus de principes, seul le pouvoir pour le pouvoir et les avantages qui vont avec l’intéressent. Le reste n’est que posture, marketing et créneau électoral. Le PS ne traite qu’avec des forces qu’il peut acheter et fait tout pour marginaliser et discréditer les autres.

    Ce n’est pas le seul à le faire d’accord, le problème est qu’il le fait au nom de principes qu’il n’a pas, et en occupant trompeusement à gauche une place qui n’est pas la sienne. Le fait qu’il reste encore quelques gens sincères au PS ne doit pas masquer la réalité, et plus on monte dans hiérarchie plus ils se raréfient.

    L’extrême gauche (c.à.d. la gauche) est pour le PS l’ennemi à abattre, car elle peut (ou du moins veut) perturber la bipolarisation et le bipartisme, qui via une alternance régulière assure à l’UMPS et à ses élites l’hégémonie du pouvoir.

    Répondre
  84. mat-88
    mat-88 dit :

    Super article !

    Je suis entièrement d’accord, pourtant je n’arrive toujours pas à me décider à voter pour le candidat avec qui j’ai le plus d’affinités. Après avoir lu tous les commentaires, je me dis que je dois être dans le même état d’esprit que les électeurs du FN : j’en veux tellement au PS, que je suis prêt à voter Bayrou en espérant faire exploser le PS (et non pas par affinité avec Mister Mou, que je considère l’égal de Ségo). Comment me soigner ?

    a+.
    Mat

    Répondre
  85. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    d’avoir édité ses bouquins chez Hachette et fait faire ses affiches chez un publicitaire de régime…

    Je connais d’autres candidats envers lesquels on pourrait avori des griefs autrement plus significatifs que le choix d’un éditeur ou d’un imprimeur d’affiches ! Allons, soyons sérieux ! De quoi parle-t-on ? Du programme d’un candidat ? De son discours ? De son passé personnel, de son patrimoine ? De magouilles quelconques ? Non, rien de tout ça : on parle de l’imprimeur de ses affiches…

    Quand on attaque un candidat là-dessus, c’est qu’on n’a vraiment rien à se mettre sous la dent contre lui, hein… Pas d’histoire d’appartement à Neuilly… Pas d’impôt sur la fortune… Pas de dérapages sur l’identité nationale, l’encadrement militaire pour les adolescents difficiles, les petits drapeaux ou la Marseillaise…

    Ah mais oui, c’est vrai, l’imprimeur des affiches !

    S’est-on demandé quels sont les éditeurs capables d’imprimer un bouquin dans un délai suffisamment bref et d’en offrir une très large diffusion par exemple ?

    Ce ne sont que des fournisseurs. Bientôt, on lui reprochera de faire le plein de sa bagnole chez Total, chez Shell ou chez Mobil, pendant qu’on y est… Ou dans la grande distribution, va savoir ! Au point où on en est…

    Pffff…

    Répondre
  86. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    d’avoir édité ses bouquins chez Hachette et fait faire ses affiches chez un publicitaire de régime…

    Je connais d’autres candidats envers lesquels on pourrait avori des griefs autrement plus significatifs que le choix d’un éditeur ou d’un imprimeur d’affiches ! Allons, soyons sérieux ! De quoi parle-t-on ? Du programme d’un candidat ? De son discours ? De son passé personnel, de son patrimoine ? De magouilles quelconques ? Non, rien de tout ça : on parle de l’imprimeur de ses affiches…

    Quand on attaque un candidat là-dessus, c’est qu’on n’a vraiment rien à se mettre sous la dent contre lui, hein… Pas d’histoire d’appartement à Neuilly… Pas d’impôt sur la fortune… Pas de dérapages sur l’identité nationale, l’encadrement militaire pour les adolescents difficiles, les petits drapeaux ou la Marseillaise…

    Ah mais oui, c’est vrai, l’imprimeur des affiches !

    S’est-on demandé quels sont les éditeurs capables d’imprimer un bouquin dans un délai suffisamment bref et d’en offrir une très large diffusion par exemple ?

    Ce ne sont que des fournisseurs. Bientôt, on lui reprochera de faire le plein de sa bagnole chez Total, chez Shell ou chez Mobil, pendant qu’on y est… Ou dans la grande distribution, va savoir ! Au point où on en est…

    Pffff…

    Répondre
  87. Saendman
    Saendman dit :

    @coco des bois:

    "C’est pour ça qu’il faut en finir avec le vote utile …
    C’est pour ça que les gens de gauche doivent cesser à tout jamais de votyer PS, il faut enterrer ce parti sous sa propre connerie…

    Votez Bové"

    Enterrer le parti socialiste? Jamais , seul les personnes qui le dirigent actuellement merite d’etre enterrer , mais l’ideal socialiste , et l’histoire de ce parti ca jamais.
    Beaucoup de personnes qui se definnissent comme socialiste ne votent plus pour ceux qui dirigent le PS , mais rien n’empeche qu’ils se sentent toujours socialistes dans l’ames (je parle pour moi , mais je ne pense pas etre le seul dans cette situation….enfin j’espere).

    Quand a voter Bové….bon , je sais , je vais me mettre des gens à dos ici , mais :

    Primo: N’oublions pas qu’il n’y a pas que des pro-bové ici , mais aussi des gens qui vont voter LCR , loutre ouvrier ou PC à la rigueur ( pas vu mais bon).

    Deusio : et la ca n’engage que moi , même si j’ai le tee shirt , le cd et d’autres choses de la confédération paysannes , je ne vois pas du tout bové en president. Pourquoi? Pasque je suis rester sous le coup de ce qu’il a dit lorsqu’il a annoncé qu’il comptait se presenter. Pretendre vouloir rassembler la gauche , ok , magnifique. Mais ensuite dire que les autres personnes de gauches n’en sont pas capables….

    Pour rallier les politiciens , c’est pas le meilleur moyen ,de leurs cracher à la gueulle.

    Répondre
  88. Saendman
    Saendman dit :

    @coco des bois:

    "C’est pour ça qu’il faut en finir avec le vote utile …
    C’est pour ça que les gens de gauche doivent cesser à tout jamais de votyer PS, il faut enterrer ce parti sous sa propre connerie…

    Votez Bové"

    Enterrer le parti socialiste? Jamais , seul les personnes qui le dirigent actuellement merite d’etre enterrer , mais l’ideal socialiste , et l’histoire de ce parti ca jamais.
    Beaucoup de personnes qui se definnissent comme socialiste ne votent plus pour ceux qui dirigent le PS , mais rien n’empeche qu’ils se sentent toujours socialistes dans l’ames (je parle pour moi , mais je ne pense pas etre le seul dans cette situation….enfin j’espere).

    Quand a voter Bové….bon , je sais , je vais me mettre des gens à dos ici , mais :

    Primo: N’oublions pas qu’il n’y a pas que des pro-bové ici , mais aussi des gens qui vont voter LCR , loutre ouvrier ou PC à la rigueur ( pas vu mais bon).

    Deusio : et la ca n’engage que moi , même si j’ai le tee shirt , le cd et d’autres choses de la confédération paysannes , je ne vois pas du tout bové en president. Pourquoi? Pasque je suis rester sous le coup de ce qu’il a dit lorsqu’il a annoncé qu’il comptait se presenter. Pretendre vouloir rassembler la gauche , ok , magnifique. Mais ensuite dire que les autres personnes de gauches n’en sont pas capables….

    Pour rallier les politiciens , c’est pas le meilleur moyen ,de leurs cracher à la gueulle.

    Répondre
  89. Lory
    Lory dit :

    Je suis assez d’accord avec ce que dit Saendman. Le socialisme est une chose et les dirrigeants du PS une autre; ils ne sont d’ailleurs pas inamovibles.

    Dire, par contre, comme ti_cyrano : "L’extrême gauche (c.à.d. la gauche) est pour le PS l’ennemi à abattre", certainement pas. C’est bien plutot la frange la plus extrème de l’extrème-gauche pour qui le PS est l’ennemi à abattre, sans aucun respect ni considération pour les très nombreuses personnes des classes populaires qui voteront pour le PS.

    Je m’abstiendrai de décrier José Bové, il est porteur d’un courant, authentique et sincère, comme la plupart des militants qui le soutiennent. Je ne le pense pas non plus malhonnète, mais ce n’est pas non plus le père éternel comme le font apparaitre certains, exempt de bourdes et de bévues.

    Je n’ai cependant pas plus de considération pour lui, qui manifeste son soutien au féminisme après sa boutade beauf sur l’utilité de la pornographie dans les prisons, son choix très curieux (il est mal informé et conseillé ou si ignorant à ce point? ça laisse perplexe) d’avoir édité ses bouquins chez Hachette et fait faire ses affiches chez un publicitaire de régime, que pour les socialistes prèts à vendre quelques places dorées à toutes fins utiles.

    On est tout de meme des humains, pas des saints, et je reconnais en plein au PS de ne pas avoir de velleités de sainteté; on ne peut pas en dire autant de la gauche anti-libérale. En attendant la sainteté intégriste des anti-libéraux a eu pour résultat l’incapacité d’une candidature unique.

    Répondre
  90. chris
    chris dit :

    @lory

    Bové a raison ,le porno est le premier bizness legal dans les prisons apres la bouffe !

    realité ras du plancher certes mais bien lucide .

    la desobeissance civile rend proche des realités de la vie de la france d’en bas ,faut croire !

    Répondre
  91. chris
    chris dit :

    @lory

    Bové a raison ,le porno est le premier bizness legal dans les prisons apres la bouffe !

    realité ras du plancher certes mais bien lucide .

    la desobeissance civile rend proche des realités de la vie de la france d’en bas ,faut croire !

    Répondre
  92. ti_cyrano
    ti_cyrano dit :

    "sans aucun respect ni considération pour les très nombreuses personnes des classes populaires qui voteront pour le PS"

    Est-ce manquer de considération pour les escroqués que de dénoncer les escrocs ? Un peu facile. Bien sûr que beaucoup se laisseront abuser et ce n’est pas leur manquer de respect que de dire cela, beaucoup voudront espérer quand même.

    Devenu de droite, le PS veut continuer à capter l’héritage et les valeurs de la gauche. Il s’est converti au paté d’alouette, celui qu’on faisait dans le temps avec un cheval de plusieurs centaines de kgs et une alouette de quelques grammes. Ben vi c’était moitié-moitié, un cheval, une alouette. Vous prendrez bien une alouette de social avec votre cheval libéral, toute autre proportion serait déraisonnable vous comprenez bien, d’ailleurs on vous l’a dit à la télé.

    Le manque de considération des classes populaires est au PS, qui ment et ne gauchit son discours que le temps d’une élection.

    Répondre
  93. ti_cyrano
    ti_cyrano dit :

    "Bové a raison ,le porno est le premier bizness legal dans les prisons apres la bouffe !"

    Effectivement, faut être sacrément naïf ou hypocrite pour croire qu’un être humain n’a plus de besoins ni de pulsions simplement parce-qu’il est matériellement empêché de les satisfaire. Cela peut au contraire devenir obsessionnel et dangereux. Dans ce contexte ce n’est pas une question de morale ou de sexisme, mais simplement d’hygiène.

    Répondre
  94. ti_cyrano
    ti_cyrano dit :

    "Bové a raison ,le porno est le premier bizness legal dans les prisons apres la bouffe !"

    Effectivement, faut être sacrément naïf ou hypocrite pour croire qu’un être humain n’a plus de besoins ni de pulsions simplement parce-qu’il est matériellement empêché de les satisfaire. Cela peut au contraire devenir obsessionnel et dangereux. Dans ce contexte ce n’est pas une question de morale ou de sexisme, mais simplement d’hygiène.

    Répondre
  95. sarkophobe
    sarkophobe dit :

    Bah moi je dis que c’est trop tard..

    Une élection n’aura jamais été aussi pourrie, quelle que soit le résultat de celle ci.. Déjà parce que le favori est la quintessence du dirigeant occidental le plus abject. Un mutant politique qui a emprunté aux plus "grands" : Bush, Berlusconi, Sharon, Poutine, et qui est construit pour durer comme dirait l’autre…
    Et qu’à lui seul il fait de l’ombre au débat et engendre un climat bien plus pesant que ce qu’on avait avec notre petit épouvantail FN.

    Et puis la principale connerie, ce sont les candidats "amateurs" de tous bords qui l’ont faites, en s’agglutinant sur la ligne de départ d’une course qu’ils n’ont aucune chance de gagner, mais dans laquelle on leur accorde une place pour donner l’impression que les règles du jeu sont clean et ouvertes, bref pour donner l’illusion "démocratique".

    Parce qu’on sait qu’il y a deux compétiteurs officiels professionnels (UMP et PS) dopés au
    cocktail argent-média-pouvoir qui gagneront à la fin, car la course est faite
    par eux pour eux mêmes.
    Pour moi ce n’est pas à nous d’offrir la victoire sur un plateau à Sarko pour
    essayer de sauver la face de la gauche alter. La gauche alter est déclarée perdante dès le départ, je ne crois pas au miracle…

    Certes je m’étais fais une raison en me disant que la multitude de candidats de
    gauche faisant grossir la fenêtre de diffusion des idées alter dans les médias
    et que ce n’était pas une mauvaise chose, mais malheureusement ils sont
    inaudibles, vu qu’on est pas là pour promouvoir des idées, mais pour éliminer
    les candidats de la Star Ac politique…

    Il est grand temps de remettre en cause la légitimité de notre représentation démocratique…
    Ma position est que la gauche alter aurait dû boycotter cette élection, et ce tant que la présidentielle ne sera pas consécutive à une élection législative à la proportionnelle, et que les médias seront ce qu’ils sont.

    Mais bien sûr j’aimerais tant me gaufrer dans mon analyse… ;o)

    Répondre
  96. sarkophobe
    sarkophobe dit :

    Bah moi je dis que c’est trop tard..

    Une élection n’aura jamais été aussi pourrie, quelle que soit le résultat de celle ci.. Déjà parce que le favori est la quintessence du dirigeant occidental le plus abject. Un mutant politique qui a emprunté aux plus "grands" : Bush, Berlusconi, Sharon, Poutine, et qui est construit pour durer comme dirait l’autre…
    Et qu’à lui seul il fait de l’ombre au débat et engendre un climat bien plus pesant que ce qu’on avait avec notre petit épouvantail FN.

    Et puis la principale connerie, ce sont les candidats "amateurs" de tous bords qui l’ont faites, en s’agglutinant sur la ligne de départ d’une course qu’ils n’ont aucune chance de gagner, mais dans laquelle on leur accorde une place pour donner l’impression que les règles du jeu sont clean et ouvertes, bref pour donner l’illusion "démocratique".

    Parce qu’on sait qu’il y a deux compétiteurs officiels professionnels (UMP et PS) dopés au
    cocktail argent-média-pouvoir qui gagneront à la fin, car la course est faite
    par eux pour eux mêmes.
    Pour moi ce n’est pas à nous d’offrir la victoire sur un plateau à Sarko pour
    essayer de sauver la face de la gauche alter. La gauche alter est déclarée perdante dès le départ, je ne crois pas au miracle…

    Certes je m’étais fais une raison en me disant que la multitude de candidats de
    gauche faisant grossir la fenêtre de diffusion des idées alter dans les médias
    et que ce n’était pas une mauvaise chose, mais malheureusement ils sont
    inaudibles, vu qu’on est pas là pour promouvoir des idées, mais pour éliminer
    les candidats de la Star Ac politique…

    Il est grand temps de remettre en cause la légitimité de notre représentation démocratique…
    Ma position est que la gauche alter aurait dû boycotter cette élection, et ce tant que la présidentielle ne sera pas consécutive à une élection législative à la proportionnelle, et que les médias seront ce qu’ils sont.

    Mais bien sûr j’aimerais tant me gaufrer dans mon analyse… ;o)

    Répondre
  97. Lory
    Lory dit :

    Bah voyons, une question d’hygiène. C’est hygiènique de balancer des films de viande femminine déshumanisée et maltraitée à d’autres maltraités, certainement, mais qui ne doivent quand meme pas tous etre des enfants de choeur. C’est vrai quoi, au nom de l’hygiène vive le porno, c’est vachement anti-libéral et tellement de gauche. Et puis c’est surtout vachement féministe.

    le coup de monter enépingle les petits drapeaux ou de la Marseillaise, ça me fait bien rigoler. Moi j’appelle ça du folklore. Et ça me dérange beaucoup moins, parce que moins significatif, qu’un candidat antilibéral cherchant à etre crédible en allant chez un certain type d’éditeur et de pubeux.

    "S’est-on demandé quels sont les éditeurs capables d’imprimer un bouquin dans un délai suffisamment bref et d’en offrir une très large diffusion par exemple ?"

    Pas trouver une maison d’édition ad hoc vu le nombre qui ne demandent pas mieux, non mais hé, pas se moquer du monde. Et puis ça sert à quoi des conseillers? Si c’est une bourde, ça en dit long sur les capacités réelles de prétentieux arrogants donneurs de leçons.

    Répondre
  98. ti_cyrano
    ti_cyrano dit :

    @ Lory : "Et puis c’est surtout vachement féministe."

    Bien d’accord avec toi, que veux-tu que je te dise … certainement pas vive le porno. Dans ce contexte ce n’est qu’un pis-aller, un exutoire pour éviter que des gens, même si ce ne sont pas tous des enfants de coeur, ne deviennent dingues. Si ça peut éviter que des viols soient commis en prison ou la sortie c’est un peut-être un moindre mal. Et si le porno est prohibé en prison aujourd’hui, je crains fort que ce ne soit pas pour lutter contre l’avilissement des femmes, mais bien par pudibonderie, bienséance et autres faux-culteries.

    Mais tu as raison …

    Répondre
  99. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    Sarkophobe:
    La lutte ne se gagnera pas et n’avancera pas par les urnes.

    Pendant qu’une partie du PS retourne sa veste, en se rapprochant de Bayrou, la roue de secours, le plan B des liberaux en France, confirmant ce que nous avons appris en 2006 sur la confiance qu’on peut leur accorder, lorsque presque tous les dirigeants du PS s’étaient prononcés pour le projet de Constitution europeeenne qui etait soumis à referendum, parce que Chirac, était persuadé, que nous voterions OUI comme un seul homme.
    Ils ne referont pas deux fois la même erreur! qu’on se le dise.

    Vivement que le PS implose pour que la farce et la comedie cesse.

    Répondre
  100. Fin de partie
    Fin de partie dit :

    Sarkophobe:
    La lutte ne se gagnera pas et n’avancera pas par les urnes.

    Pendant qu’une partie du PS retourne sa veste, en se rapprochant de Bayrou, la roue de secours, le plan B des liberaux en France, confirmant ce que nous avons appris en 2006 sur la confiance qu’on peut leur accorder, lorsque presque tous les dirigeants du PS s’étaient prononcés pour le projet de Constitution europeeenne qui etait soumis à referendum, parce que Chirac, était persuadé, que nous voterions OUI comme un seul homme.
    Ils ne referont pas deux fois la même erreur! qu’on se le dise.

    Vivement que le PS implose pour que la farce et la comedie cesse.

    Répondre
  101. Croire encore au Père Noël
    Croire encore au Père Noël dit :

    Le PS étant surtout le fan-club des professionnels de la politique ayant trop d’amour propre pour partager leur passion avec les Hortefeux, Devedjian, Dupont-Aignan, etc., je ne vois pas en quoi un échec aux championnats du monde de présidentielles 2007 entamera la motivation de cette équipe bâtie pour gagner par tous les moyens, par toutes les compromissions, renoncements et acoquinements imaginables.

    Répondre
  102. Croire encore au Père Noël
    Croire encore au Père Noël dit :

    Le PS étant surtout le fan-club des professionnels de la politique ayant trop d’amour propre pour partager leur passion avec les Hortefeux, Devedjian, Dupont-Aignan, etc., je ne vois pas en quoi un échec aux championnats du monde de présidentielles 2007 entamera la motivation de cette équipe bâtie pour gagner par tous les moyens, par toutes les compromissions, renoncements et acoquinements imaginables.

    Répondre
  103. chris
    chris dit :

    @lory

    je vais tenter un cours d’hygiene !

    la fonction cree l’organe , c’est le premier conseil du vieux prisonnier au nouveau …..au fil des mois de sa nouvelle situation ,le nouveau detenu va devoir s’habituer a un champ de vision oculaire qui va se retrecir par manque d’espace …..et aussi a l’absence de la vision d’objets du desir possible .

    c’est une angoisse qu’il va devoir compenser tout en prenant garde du detournement du moyen .

    il me semble pour l’avoir evoqué un jour avec une ex detenue .;que pour les femmes ,le phenomene est idem bien que different , plus d’affectif dans le truc .

    dans les deux cas ,ca explique aussi l’homosexualité de circonstance …galopante dans ces endroits ,idem pour les deux sexes !

    il y aurait beaucoup a dire sur le porno que de le reduire a un etal , ca confine parfois a une certaine forme d’art ,en tout cas ,c’est plus complexe que la reduction habituelle .

    vaste debat tout autre ,prison et sexe ou porno dans la societé !!

    @farid

    puisqu’il est passé defendre les interets de son candidat …..je lui ai posté ca sur son blog mais en fin de commentaires …..donc des fois que ,je lui remet ici vu que ca touche le sujet ;

    salut farid

    Si ton candidat avait un truc paternel pour sauver ses enfants de la regression , de l’infantitilisme qu’ ils subissent impuissants devant cette grande magouille la :
    http://www.actuchomage.org/index.ph

    Ben , il laisserait la Segolene et sa vision de l’assistanat a des années lumieres ,electoralement parlant ……certes le lobby des escrocs de la formation a la petite semaine adossé a des conseils regionaux complices en patirait , Borloo et son fameux et fumeux plan marshall risquerait de partir en fumée aussi .

    Mais que font les spins doctors ?

    Répondre
  104. Lory
    Lory dit :

    "Vivement que le PS implose pour que la farce et la comedie cesse."

    C’est surtout le pays qui risque d’imploser, et souhaiter cette implosion est négatif à tous points de vue car une implosion ne peut rien amener de bon. Or le seul parti qui ait encore l’éventuelle capacité d’éviter l’implosion, c’est le PS. Les autres force politiques n’ent ont absolument aucune à mon sens.

    @ Chris

    Le problème des prisons est très grave, mais pas plus que l’industrie du sexe et la prostitution de masse.

    Répondre
  105. Lory
    Lory dit :

    "Vivement que le PS implose pour que la farce et la comedie cesse."

    C’est surtout le pays qui risque d’imploser, et souhaiter cette implosion est négatif à tous points de vue car une implosion ne peut rien amener de bon. Or le seul parti qui ait encore l’éventuelle capacité d’éviter l’implosion, c’est le PS. Les autres force politiques n’ent ont absolument aucune à mon sens.

    @ Chris

    Le problème des prisons est très grave, mais pas plus que l’industrie du sexe et la prostitution de masse.

    Répondre
  106. Saendman
    Saendman dit :

    Bon , une petite info en etoiles filantes comme ca , qui m’as bien plus , mais qui , encore une fois , ne serat vue que par une minorité de la populations (ceux qui regarde le petit journal sur canal+).

    Sarkozy avait refuser de donner une photo de lui pour une campagne du sidaction, ou était regroupé des photos de ces candidats au elections, accompagné du texte "voteriez vous pour eux s’ils avaient le sida?"

    A la suite de quoi , une nouvelle campagne à été lancé , mais malheureusement uniquement sur internet , ou l’on voyait sarkozy , seul , avec le texte "Voteriez vous pour un homme qui n’a rien a foutre du sida?".

    J’ai trouvé ca magnifique. Malheureusement , le lendemain la publicité était retiré car Sarkozy avait envoyé une photo de lui , ne donnant pas l’occasion a grand nombres de personne de voir cela…

    Je me demande ce qu’il y avait comme petit mot pour accompagner sa photo….

    Répondre
  107. Saendman
    Saendman dit :

    Bon , une petite info en etoiles filantes comme ca , qui m’as bien plus , mais qui , encore une fois , ne serat vue que par une minorité de la populations (ceux qui regarde le petit journal sur canal+).

    Sarkozy avait refuser de donner une photo de lui pour une campagne du sidaction, ou était regroupé des photos de ces candidats au elections, accompagné du texte "voteriez vous pour eux s’ils avaient le sida?"

    A la suite de quoi , une nouvelle campagne à été lancé , mais malheureusement uniquement sur internet , ou l’on voyait sarkozy , seul , avec le texte "Voteriez vous pour un homme qui n’a rien a foutre du sida?".

    J’ai trouvé ca magnifique. Malheureusement , le lendemain la publicité était retiré car Sarkozy avait envoyé une photo de lui , ne donnant pas l’occasion a grand nombres de personne de voir cela…

    Je me demande ce qu’il y avait comme petit mot pour accompagner sa photo….

    Répondre
  108. ti_cyrano
    ti_cyrano dit :

    "le seul parti qui ait encore l’éventuelle capacité d’éviter l’implosion, c’est le PS"

    Hola ! Bon, c’est un credo, un acte de foi et une prière, dont acte. Tu as décidé d’y croire, c’est ton droit et je n’ai pas à t’imposer mes doutes. Pour ma part, j’espère vraiment non pas l’implosion mais la sission du PS, entre les quelques sincères qui restent et les autres dont la place est à l’UDF. C’est d’ailleurs en ce sens qu’un vote Bayrou est envisageable, afin de provoquer la transhumance de ceux qui iront à la soupe et d’ancrer à gauche les autres, ceux avec qui on pourra travailler. Mais bon, les coups de billard à 3 bandes, je n’y crois pas trop.

    Une autre façon d’éviter les conflits et tout risque de dérapage est de baisser la tête et de tout accepter, y compris et surtout les renoncements et les trahisons. Je ne suis pas encore assez fatigué pour jouer les aquoibonistes.

    Répondre
  109. coco_des_bois
    coco_des_bois dit :

    Je ne vois pas Bové président, mais je voterai pour lui plutôt deux fois qu’une, et surtout, surtout parce que le PS est une imposture absolue, contrairement à l’UMP qui annonce clairement la couleur.

    Alors oui à l’idéal socialiste, non au PS de droite tel qu’il existe depuis trop longtemps.

    Répondre
  110. coco_des_bois
    coco_des_bois dit :

    Je ne vois pas Bové président, mais je voterai pour lui plutôt deux fois qu’une, et surtout, surtout parce que le PS est une imposture absolue, contrairement à l’UMP qui annonce clairement la couleur.

    Alors oui à l’idéal socialiste, non au PS de droite tel qu’il existe depuis trop longtemps.

    Répondre
  111. Ophiophagus Hanna
    Ophiophagus Hanna dit :

    Ma Tres Chere Agnes,

    si vous permettez que je puisses vous interpeller de cette facon… Merci bien pour ces quelques mots dont je partage la moindre virgule cependant votre "Faisons donc notre boulot de citoyen : votons selon notre profonde conviction, droits dans nos bottes!"….. me laisse quelque peu perplexe…. "Mes" convictions? Certainement…. mais comment faire lorsqu’ aucun des postulants ne repond, meme partiellement, à mes , nos attentes….
    Il ne reste qu’une chose…. soutenir le moins mauvais….le moins dangereux….

    Répondre
  112. mc
    mc dit :

    Merci, Saendman, pour ton info-étoile filante sur Sarko et le sida. Immense éclat de rire!

    Ca lui ressemble tellement. Mais j’ai pas vu non plus de photo de lui avec "Voteriez-vous pour lui s’il avait le sida?"

    Répondre
  113. m
    m dit :

    Sondage IPSOS du 4 mai: (dévoilé lors d’un petit déjeuner de presse)(très chic)

    Par Catégories d’âge:
    18/24 ans: SR: 61% NS: 39%
    60/69 ans: SR: 35% NS: 65%
    > 70 ans: SR:33% NS:67%

    On comprend mieux pourquoi NS appelle à travailler plus: ceux qui votent pour lui (et qui seront à l’origine de son élection) ne foutent rien… Ceux qui bossent ne l’aiment pas. Etrange, non?

    Par sociologie:
    Cadres sup: SR:49% NS 51%
    Intermédiaires: SR 43% NS: 57%
    Employés: SR:60% NS: 40%
    Ouvriers: SR: 49% NS: 51%

    Chez les actifs, il y a égalité sauf chez le middle management qui part lui massivement chez NS, petit caporal qui les rassure.

    Sincérement, qu’on ne me dise pas qu’avec cette sociologie de son électorat, NS va faire la révolution en France et changer beaucoup de trucs. Ou alors, au détriment des jeunes, des pauvres et des cadres supérieurs, tous soumis à la tension des fonds de pension et autres joyeusetés de sociétés d’investissement. (Cf Airbus aujourd’hui)

    On a remplacé le "il leur faudrait une bonne guerre" par "il leur faut une bonne reprise en main morale et autoritaire": Ils ont qu’à payer tous ces cochons de bosseurs!

    Et si tous ceux qui bossent pour les vieux inactifs s’arrêtaient, qui leur paieraient leur retraites aux vieux qui touchent déja en moyenne depuis Balladur plus que ceux qui travaillent? (c’est même pour cela que l’on avait cassé le thermométre en dissolvant le CERC)(comme on va dissoudre l’Insee?)

    Bon, moi, jeune actif, s’il est élu je suggère de laisser les UMP payer pour les vieux qui n’en fichent plus une, qui explosent le trou de la sécu avec leur maladie sans fin et leur solitude qu’ils vont purger chez le médecin à grands coups de prescriptions interminables, qui ne meurent plus et qui donc occupent des apparts et font monter les prix de l’immobilier et là-dessus me font la morale et font élire un caporal en chef.

    Y’en a marre, c’est tout.

    Moi, si NS est élu, je pars à l’étranger et les laisse régler l’addition.

    Répondre
  114. m
    m dit :

    Sondage IPSOS du 4 mai: (dévoilé lors d’un petit déjeuner de presse)(très chic)

    Par Catégories d’âge:
    18/24 ans: SR: 61% NS: 39%
    60/69 ans: SR: 35% NS: 65%
    > 70 ans: SR:33% NS:67%

    On comprend mieux pourquoi NS appelle à travailler plus: ceux qui votent pour lui (et qui seront à l’origine de son élection) ne foutent rien… Ceux qui bossent ne l’aiment pas. Etrange, non?

    Par sociologie:
    Cadres sup: SR:49% NS 51%
    Intermédiaires: SR 43% NS: 57%
    Employés: SR:60% NS: 40%
    Ouvriers: SR: 49% NS: 51%

    Chez les actifs, il y a égalité sauf chez le middle management qui part lui massivement chez NS, petit caporal qui les rassure.

    Sincérement, qu’on ne me dise pas qu’avec cette sociologie de son électorat, NS va faire la révolution en France et changer beaucoup de trucs. Ou alors, au détriment des jeunes, des pauvres et des cadres supérieurs, tous soumis à la tension des fonds de pension et autres joyeusetés de sociétés d’investissement. (Cf Airbus aujourd’hui)

    On a remplacé le "il leur faudrait une bonne guerre" par "il leur faut une bonne reprise en main morale et autoritaire": Ils ont qu’à payer tous ces cochons de bosseurs!

    Et si tous ceux qui bossent pour les vieux inactifs s’arrêtaient, qui leur paieraient leur retraites aux vieux qui touchent déja en moyenne depuis Balladur plus que ceux qui travaillent? (c’est même pour cela que l’on avait cassé le thermométre en dissolvant le CERC)(comme on va dissoudre l’Insee?)

    Bon, moi, jeune actif, s’il est élu je suggère de laisser les UMP payer pour les vieux qui n’en fichent plus une, qui explosent le trou de la sécu avec leur maladie sans fin et leur solitude qu’ils vont purger chez le médecin à grands coups de prescriptions interminables, qui ne meurent plus et qui donc occupent des apparts et font monter les prix de l’immobilier et là-dessus me font la morale et font élire un caporal en chef.

    Y’en a marre, c’est tout.

    Moi, si NS est élu, je pars à l’étranger et les laisse régler l’addition.

    Répondre
  115. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Le caillou dans la chaussure a montré que cette guerre des générations était une manipulation parmi les autres. Celle-ci est assez fine, car elle appuie là où ça fait mal, à savoir sur le vrai fossé qu’il y a entre une grosse partie des baby-boomers qui, avec des formations minima, ont majoritairement pu faire des carrières complètes et très ascendantes alors que la génération de leurs enfants patauge dans la crise de l’emploi depuis le début, ce qui fait que bien qu’étant la génération la mieux formées, nous sommes aussi celle qui a eu le plus de difficulté à obtenir un emploi stable et celle qui reste globalement scotchée à la précarité et aux bas salaires. Ce qui fait qu’effectivement, il y a une vraie fracture de revenus générationnels qui commencent avec nous.
    Maintenant, limiter la lutte des classes, qui ne s’est jamais arrêtée, je vous rassure tout de suite, à un simple conflit générationnel, c’est de nouveau monter une partie de la population contre une autre pour le profit d’une petite minorité qui cumule pouvoir et argent et dont on ne se préoccupe jamais trop…

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *