Faites vos jeux! Rien ne va plus!

En passant chez M. LeChieur, je me suis rendue compte que nous avions surtout le droit aux élections de Schrödinger : y a forcément un vainqueur dans la boite, mais pour l’instant, personne n’a envie de regarder sous le couvercle et c’est le principe d’intertitude qui prévaut.
Du coup, je fais partager ici ma réflexion postée là-bas.

Je ne vais pas dire aux autres ce qu’ils ont à faire, mais je peux dire comment j’ai fait mon choix. La manière dont je perçois l’échiquier et les enjeux politiques de cette élection, je la décris dans ces 3 billets, avec mention spéciale pour le vote utile dont certains d’entre vous parlent plus haut!

Une fois posée la nécessité du vote de conviction, il faut s’attacher à définir nos convictions et voir de quel projet politique elles se rapprochent le plus. Évidemment, rien n’est fait pour nous faciliter la tâche à ce niveau, puisque tout le monde tente de faire l’impasse sur le projet pour vendre les candidats pour ce qu’ils sont. C’est ainsi que des gens vont choisir le groupe qui va gouverner leur pays et leur destinée pour au moins les 5 ans à venir sur la base de la capillarité des uns, du sexe des autres ou de la taille des derniers! Affolant, non?

Donc, faut éteindre la télé, fermer les journaux qui se contentent de commenter les sondages dont je pense qu’ils ont plus pour fonction de manipuler l’électorat que de fournir une photographie de l’opinion et se cogner les programmes. Les programmes, pas les promesses.

Certes, c’est long et fastidieux, mais je vous rappelle qu’on a fait bien pire quand on s’est fadé l’imbitable texte du TCE!

Ensuite, on prend le projet, non pas qui sert le mieux les intérêts de son nombril, mais celui qui prend en compte la nécessité de faire vivre ensemble 60 millions de citoyens qui sont autant de petits nombrils du monde, d’intérêt particulier, de cosmologies privées plus au moins délirante.
Car ceci est l’objet de la vie en société : comment réussir à nous faire vivre ensemble dans notre absolue diversité, comment nous donner envie d’adhérer au contrat social au lieu de se vautrer dans le chacun pour sa gueule et après moi la fin du monde?

Quand on voit les choses sous cet angle, forcément, il y a pas mal de candidats qui s’éliminent d’eux-mêmes.

Maintenant, restent ceux qui répondent à nos exigences politiques et dont les projets ne présentent pas de différences très marquées, en tout cas sur le fond. A ce moment-là, on peut réfléchir à la struture des partis qui portent ces projets, à la manière dont ils fonctionnent, à la nature de l’équipe présidentielle qui va en sortir, car faire voter pour une seule personne à la fois est un leurre : personne ne gouverne seul!
L’exigence démocratique sur l’organisation interne de la structure porteuse du projet le plus pertinent m’a permis de finir le tri et de trouver le candidat qui représente la force politique la plus à même de gouverner notre pays selon la manière dont je pense que nous devrions vivre ensemble en ce début du XXIème siècle.

Vous voyez, rien de bien compliqué, au final 😉

70 réponses
  1. Fred., de L.
    Fred., de L. dit :

    ‘tain. Après la collaboration avec le grand Kapital, il y a maintenant, là bas, la collaboration avec les nazis. Trop fort. J’ai pas fini d’être énervé. 🙁

    Répondre
  2. Fred., de L.
    Fred., de L. dit :

    ‘tain. Après la collaboration avec le grand Kapital, il y a maintenant, là bas, la collaboration avec les nazis. Trop fort. J’ai pas fini d’être énervé. 🙁

    Répondre
  3. coco_des_bois
    coco_des_bois dit :

    Côté programme, je pense qu’il faut surtout relire les anciens programmes, comme ceux du PS, à l’époque où on nous promettait de protéger les services publics, remember ?

    Je ne peux plus voter sur le programme de quelqu’un qui a démontré sa capacité à ne pas le respecter…

    Votez José

    Répondre
  4. Yannick
    Yannick dit :

    C’est bien, votez José. Ou Besancenot. Ou Buffet. Ou Laguiller. C’est cool, cette année, on a le choix entre tout plein de candidats unitaires de la gauche antilibérale. Qui font la preuve qu’ils savent s’entendre sur les sujets importants et être unis contre le danger Sarkozy.

    Je suis de gauche, mais j’en ai tellement honte que je voterai Bayrou cette fois-ci. Parce que, désolé, la gauche (de Bové à Royal – rires) étant ce qu’elle est, il n’y a plus que lui qui puisse nous éviter Sarkozy.

    Répondre
  5. Yannick
    Yannick dit :

    @Amazone : je suis de gauche, j’ai toujours voté plus à gauche que le PS. Là je sais ce que je fais. Je n’ai pas dit que Bayrou était "le sauveur", je n’ai pas dit qu’il était le candidat de la gauche, j’ai dit que c’était le seul à pouvoir nous éviter Sarkozy. Et je vote pour lui.

    Les candidatures de Bové, Buffet, Laguiller, Voynet, Besancenot nous montrent une chose : que leurs intérêts personnels (leurs égos, leurs partis) ont plus d’importance pour eux que l’intérêt collectif. Pas un n’est prêt à se désister pour un candidat unique qui, lui, aurait pu avoir des chances d’accéder au second tour. Dont acte.

    De par leur "démission par émiettement", ils nous laissent donc choisir entre 2 candidats de centre droit et 2 candidats de droite dure et d’extrême droite. Des 2 candidats de centre droit, Royal et Bayrou, je choisis le seul qui soit à la hauteur de la fonction (et qui ne nous saoule pas avec la Marseillaise et le drapeau tricolore).

    Répondre
  6. chris
    chris dit :

    Si je pensais que Bové ou Besancenot avait la plus petite chance de faire le moindre score ,je voterais pour eux dans l’esprit cité par Agnes …alors que ma situation perso devrait plutot m’en eloigner mais je ferais un geste "moral" …faut bien que le"bien " triomphe de temps en temps depuis le temps que le mal prospere en ce bas monde .

    mais devant le mal Sarkozyste ,je refuse ce luxe du coup .

    Segolene me parait etre la plus belle imposture electorale depuis le deuxieme mandat Mitterandien ,je serais clement sur le premier !

    Sarkozy -merkel ou Segolene – Blair me parait donc du meme niveau .

    Bayrou ,je peine a le prendre au serieux ,il m’interesse dans la mesure ou coincé en sandwitch en tant qu’outsider entre les deux grands courants ideologiques …il va etre tres chahuté et ne pourra se refugier sous les coups ..que dans l’appui populaire …ca laisse de la marge a condition effectivement l’on n’est pas affaire a un faux nez de la droite conservatrice .

    Lepen me fait rire dans la mesure ou ses appuis chez les militaires sont aussi vieux que lui …..1 mois apres l’investiture , la france sera dans la rue et comme la police en a aussi ras le bol du social ,ca risque d’etre marrant .

    Mais plus serieusement ,le vote desesperé de ceux qui n’ont plus rien a perdre ,meme pas un PC pour crier leur colere , c’est lui aujourd’hui , un homme de 78 ans ,sic ,quelle ironie de l’histoire .

    Agnes a de beaux sentiments mais l’histoire s’ecrit toujours avec des insconscients collectifs et je crains fort qu’a ce niveau ,les jeux soient faits .

    Trop de miseres ,trop de frustrations et quand la coupe est pleine a ce niveau , il faut au peuple des exutoires forts .

    Répondre
  7. chris
    chris dit :

    Si je pensais que Bové ou Besancenot avait la plus petite chance de faire le moindre score ,je voterais pour eux dans l’esprit cité par Agnes …alors que ma situation perso devrait plutot m’en eloigner mais je ferais un geste "moral" …faut bien que le"bien " triomphe de temps en temps depuis le temps que le mal prospere en ce bas monde .

    mais devant le mal Sarkozyste ,je refuse ce luxe du coup .

    Segolene me parait etre la plus belle imposture electorale depuis le deuxieme mandat Mitterandien ,je serais clement sur le premier !

    Sarkozy -merkel ou Segolene – Blair me parait donc du meme niveau .

    Bayrou ,je peine a le prendre au serieux ,il m’interesse dans la mesure ou coincé en sandwitch en tant qu’outsider entre les deux grands courants ideologiques …il va etre tres chahuté et ne pourra se refugier sous les coups ..que dans l’appui populaire …ca laisse de la marge a condition effectivement l’on n’est pas affaire a un faux nez de la droite conservatrice .

    Lepen me fait rire dans la mesure ou ses appuis chez les militaires sont aussi vieux que lui …..1 mois apres l’investiture , la france sera dans la rue et comme la police en a aussi ras le bol du social ,ca risque d’etre marrant .

    Mais plus serieusement ,le vote desesperé de ceux qui n’ont plus rien a perdre ,meme pas un PC pour crier leur colere , c’est lui aujourd’hui , un homme de 78 ans ,sic ,quelle ironie de l’histoire .

    Agnes a de beaux sentiments mais l’histoire s’ecrit toujours avec des insconscients collectifs et je crains fort qu’a ce niveau ,les jeux soient faits .

    Trop de miseres ,trop de frustrations et quand la coupe est pleine a ce niveau , il faut au peuple des exutoires forts .

    Répondre
  8. mc
    mc dit :

    Dans un domaine différent, le roman "Le photographe" de Mano Gentil raconte l’histoire d’un bourreau qui prépare scrupuleusement et minutieusement une exécution capitale.
    Aucune place, apparemment, pour aucun état d’âme dans son récit très "professionnel", et pourtant quelque chose bouge, insensiblement dans sa caboche bien rangée.

    Je ne crois pas trop, moi non plus, que les flics aient peur, surtout face à des manifestants évidemment pas violents ni susceptibles de le devenir. Pourtant, ils ne sont certainement pas tous exempts d’états d’âme.

    L’Histoire majuscule est pleine de ces histoires minuscules où une simple fêlure provoque d’étranges et improbables dérives chez les serviteurs d’une loi dévoyée.

    La période que nous vivons en ce moment est propice à de telles surprises, parce que les catégories de classe s’entremêlent avec d’autres catégories. Un flic, comme toute autre personne, a une famille, des amis, des voisins. A travers eux, il est sensible à l’air du temps.

    De la même façon, dans d’autres lieux, à une autre époque, le mouvement d’indignation qui a jeté des gens somme toute favorisés par la société au secours de sans papiers eût été bien improbable.

    Répondre
  9. LeChieur
    LeChieur dit :

    Je comprends parfaitement Yannick, je tenais exactement le même discours que lui, il y a encore quinze jours. Que Bayrou soit de droite, ce n’est pas un mystère, et alors ? Marie-Ségo aussi, elle est de droite. Et de toute façon, ça va se jouer entre Sarkozy et ces deux-là. Et plus sûrement entre Sarkozy et Bayrou ou entre Sarkozy et Le Pen, vu les puissantes conneries lâchées par la dame ces temps-ci. Donc, il ne me paraît pas stupide, entre trois maux, de choisir le moindre.

    Evidemment, la posture qui consiste à hurler sur le "vote utile", c’est très facile. On se choisit un candidat qui n’a pas une chance de faire plus de 5% au premier tour (au mieux), et comme ça on laisse les autres décider à sa place. Confortable, ouais. Mais pas très responsable. Un peu comme le vote blanc que je m’apprête à glisser dans l’urne, vous me direz…

    (Ah oui, pardon j’ai pas fini ma première phrase… Donc, je disais comme Yannick, il y a quinze jours. L’ennui, c’est que je suis décidément trop anticlérical pour donner ma voix à un calotin. Voter à droite, je veux bien, je l’ai déjà fait au second tour de 2002. Mais voter catho, berk).

    Répondre
  10. DARTA
    DARTA dit :

    Hello Agnes &everyone ,
    Pourquoi cette grande incompréhension entre la classe des politiques & le peuple?
    Seulement une question de CULTURE, car la culture détermine les comportements de chacun d’entre nous!
    Elle permet de comprendre, notamment, les liens entre les grands principes (egalité, fraternité,…) & les faits du quotidien,…
    Maintenant pourquoi, le peuple est dans la panade pour choisir. Les mots n’ont pas le même sens car ils sont d’un "autre monde" que le pekin ordinaire,…
    Si vous avez , un jour , la chance immense, comme moi de pouvoir passer quelques heures avec Michel SERRES (surtout) ou Philippe D’IRRIBANE (rencontré cette semaine), tout d’un coup nous comprenons mieux la France, l’Europe, le Monde & la place de l’Homme,….

    A+

    Répondre
  11. chomon
    chomon dit :

    Il n’a que 12 candidat-tes, ce n’est pas surprenant qu’aucun ne propose de nouveaux projet de société. ce n’est pas les partis de gouvernnement représentés par 6 ou 7 candidat-tes qui vont le faire.Il y a 4 candidat-tes qui se référent au marxime et compagnie (trotskism). Le marxisme a représenté un grand espoir en 1907 pas en 2007, passons sur le candidat des chasseurs et de pécheurs. il reste Bové. Le rapport des forces politiques passe essentiellement par les organisantions politiques et accessoirement par les syndicats et les associations. Se présenter a une élection politique sans être soutenu par une organisantion politique comme le fait bové c’est mettre la charrue avant les boeufs.En plus il n’est pas trés crédible, il veut érradiquer le chômge. cela veut plus rien dire. Quand l’appareil productif produit de plus en plus de marchandise avec de moins en moins de travail grace a l’automatisation, l’informatisation la robotisation, c’est logique qu’il y ait du chômage, c’est le contraire qui ne serait pas logique. Ceux qui veulent érradiquer le chômage racontent n’importe quoi. Le nouveau monde que Bové nous promet c’est pas Demain la veille.Faut pas confondre le droit de vote et l’obligation de voter.La citoyenneté active ça ne se limite pas a faire son devoir de citoyen, c’est a dire a voter de temps en temps. C’est tous les jours si l’on veut.

    Répondre
  12. chomon
    chomon dit :

    Il n’a que 12 candidat-tes, ce n’est pas surprenant qu’aucun ne propose de nouveaux projet de société. ce n’est pas les partis de gouvernnement représentés par 6 ou 7 candidat-tes qui vont le faire.Il y a 4 candidat-tes qui se référent au marxime et compagnie (trotskism). Le marxisme a représenté un grand espoir en 1907 pas en 2007, passons sur le candidat des chasseurs et de pécheurs. il reste Bové. Le rapport des forces politiques passe essentiellement par les organisantions politiques et accessoirement par les syndicats et les associations. Se présenter a une élection politique sans être soutenu par une organisantion politique comme le fait bové c’est mettre la charrue avant les boeufs.En plus il n’est pas trés crédible, il veut érradiquer le chômge. cela veut plus rien dire. Quand l’appareil productif produit de plus en plus de marchandise avec de moins en moins de travail grace a l’automatisation, l’informatisation la robotisation, c’est logique qu’il y ait du chômage, c’est le contraire qui ne serait pas logique. Ceux qui veulent érradiquer le chômage racontent n’importe quoi. Le nouveau monde que Bové nous promet c’est pas Demain la veille.Faut pas confondre le droit de vote et l’obligation de voter.La citoyenneté active ça ne se limite pas a faire son devoir de citoyen, c’est a dire a voter de temps en temps. C’est tous les jours si l’on veut.

    Répondre
  13. Olivier Davoust
    Olivier Davoust dit :

    bonsoir agnes.

    dans l’expression "faites vos jeux", il y a comme par hasard deux expressions : passe et manque.
    je trouve en effet que tous les candidats manquent de ce que j’estime le plus utile pour gouverner un pays. Et qu’en conséquence je passe mon tour.
    s’abstenir c’est refuser de choisir entre des candidats. Quel est le mot pour signifier qu’on les refuse tous ? ce n’est pas tout à fait la même chose.

    Un président de la Veme pouvait signifier quelque chose jadis. Il ne signifie plus rien aujourd’hui et que l’on souhaite une VIeme ou pas, la Veme est morte dans l’esprit.

    le nom du futur président hormis pour lui-même et ceux qui en tireront un avantage personnel n’a pour moi aucune espèce d’importance dans l’évolution du pays. Mais c’est assez spécial comme raisonnement et pas très politiquement correct…

    Répondre
  14. engel
    engel dit :

    L’intox marche au delà de ce que je pouvait imaginer. La liste de Mr le Chieur est exemplaire de la supercherie, elle devrait être celle-ci :

    -FN -MPF -CPNT -UMP -UDF -PS -Les Verts -PC -LCR -LO -PT -Gauche alternative.

    Une liste de partis, des programmes, des idéologies, des projets de sociétés, du long terme…

    Bordel de bordel, c’est bien ça le choix qui reste à faire, et qu’on vienne pas me dire "je suis de gauche, mais cette fois je veux bien tendre mon cul,à une bite molle pasque ça me fera moins mal".

    Les candidats JE LES EMMERDES, ainsi que leur taille, leur poids, leur pognon,et leur conjoint.

    Y à des gens qui pendant des heures, des soirées entières après le boulot, certains week end, se sont fait chier à débattre, à mettre en oeuvre un processus réellement démocratique d’élaboration d’un programme avec 125 propositions claires, pour un avenir qui reste à construire, et qui va à l’encontre de toute personnalisation du pouvoir.

    Pour la suite de toute façon UMP, UDF, ou PS, c’est par la lutte qu’on évitera le pire

    Répondre
  15. chris
    chris dit :

    @chomon

    le chomage est une logique financiere ,pas productiviste !

    dans un capitalisme de village autoproduisant ,il n’y pas de chomage ….c’est lorsque les villages commencent a commercer entre eux que les dommages collaterraux commencent .

    Répondre
  16. chris
    chris dit :

    @chomon

    le chomage est une logique financiere ,pas productiviste !

    dans un capitalisme de village autoproduisant ,il n’y pas de chomage ….c’est lorsque les villages commencent a commercer entre eux que les dommages collaterraux commencent .

    Répondre
  17. Fanette
    Fanette dit :

    Je pense comme dit Agnès et M.Le Chieur, qu’il faut voter en fonction de ses convictions et de ce qu’on attend de notre société dans les années à venir, nous sommes tous d’accord qu’il faut mettre hors d’état de nuire Sarkozy et le Pen, il va falloir faire un vote intelligent c’est à dire, voir avec qui nos voix données à Bové, Buffet, Bezancenot ou Voynet vont elles se regrouper.

    Je doute que Royal prenne Bové et Buffet sous son aile pour gagner contre Sarko, ce qui est dommage…Dans cette course aux Elections, depuis le départ je suis décue, car il y a certes urgence de contrer la droite extrémiste (Sarko- lePen) mais aucun candidat de gauche n’a voulu s’allier avec les autres, tous ont voulu leur part de gateau, ce qui fait que la gauche, une fois de plus, va se casser la gueule, comme en 2002.
    A croire qu’ils n’ont pas du tout réfléchi ces dix dernières années !

    Alors, c’est vrai, qu’après avoir soutenu la candidature SR, mon coeur penche chez Bayrou, car au moins je sais que c’est le "moins pire"…Même si ce choix ne me plaît pas du tout !

    Répondre
  18. Fanette
    Fanette dit :

    Je pense comme dit Agnès et M.Le Chieur, qu’il faut voter en fonction de ses convictions et de ce qu’on attend de notre société dans les années à venir, nous sommes tous d’accord qu’il faut mettre hors d’état de nuire Sarkozy et le Pen, il va falloir faire un vote intelligent c’est à dire, voir avec qui nos voix données à Bové, Buffet, Bezancenot ou Voynet vont elles se regrouper.

    Je doute que Royal prenne Bové et Buffet sous son aile pour gagner contre Sarko, ce qui est dommage…Dans cette course aux Elections, depuis le départ je suis décue, car il y a certes urgence de contrer la droite extrémiste (Sarko- lePen) mais aucun candidat de gauche n’a voulu s’allier avec les autres, tous ont voulu leur part de gateau, ce qui fait que la gauche, une fois de plus, va se casser la gueule, comme en 2002.
    A croire qu’ils n’ont pas du tout réfléchi ces dix dernières années !

    Alors, c’est vrai, qu’après avoir soutenu la candidature SR, mon coeur penche chez Bayrou, car au moins je sais que c’est le "moins pire"…Même si ce choix ne me plaît pas du tout !

    Répondre
  19. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    @Chris (#20) : Je peine à comprendre ces gens… Même pas un baroud d’honneur sous forme de José Bové… Moralement parlant ça me paraîtrait …digne …en attendant un deuxième tour en enfer. Parce qu’une abstention au premier tour à ce niveau là, gravissime quand même.

    En guise de réponse à cela, je me suis fendu d’un billet entier chez moi…

    Répondre
  20. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    @Chris (#20) : Je peine à comprendre ces gens… Même pas un baroud d’honneur sous forme de José Bové… Moralement parlant ça me paraîtrait …digne …en attendant un deuxième tour en enfer. Parce qu’une abstention au premier tour à ce niveau là, gravissime quand même.

    En guise de réponse à cela, je me suis fendu d’un billet entier chez moi…

    Répondre
  21. chris
    chris dit :

    Je viens de lire GB en lien ici meme ….mouai ,pour moi ,il a tout bon !

    Alors qu’est ce qu’on fait ,chers braves touristes qui bronzent encore avant le tsunami .

    je lisais ce matin aussi une moderatrice de gauche chomeuse et precaire ecrire que devant la debacle Segoleniene a venir …elle allait s’abstenir !!!

    je peine a comprendre ces gens …meme pas un baroud d’honneur sous forme de José Bové ….moralement parlant ca me paraitrait ..digne …..en attendant un deuxieme tour en enfer .

    parce qu’une abstention au premier tour a ce niveau la ,gravissime quand meme .

    Répondre
  22. mc
    mc dit :

    @ Chomon (et aux autres)

    Faut lire le livre "Candidat rebelle" de José Bové.
    Il a pour particularité rare d’être simple, clair, extrêmement facile à lire, pas du tout langue de bois.
    Et pourtant plein d’informations inédites, d’analyses peu vues ailleurs, et de projets d’avenir concernant à la fois la société que nous voulons et les moyens de la construire.

    Vous en avez pour une soirée, et après, vous faites passer à vos copains. Les plus réfractaires à la lecture devraient s’y retrouver.

    Répondre
  23. Ashram de Swâmi Petaramesh
    Ashram de Swâmi Petaramesh dit :

    Nihilisme, deuxième…

    Dans un commentaire du billet "Faites vos jeux! Rien ne va plus!" du Monolecte, Chris écrit, à propos de l’abstention au premier tour de l’élection présidentielle : Je peine à comprendre ces gens… Même pas un baroud d’honneur……

    Répondre
  24. les marques
    les marques dit :

    commence à me casser les …. cette logique qu’ils nous ont inculqué depuis 1984, cette logique du moindre mal, autrement appelée stratégie de la vaseline !!!
    Non, il n’y a pas de "moindre mal" face à un pouvoir qui, depuis 22ans se dispute sur la taille de la serpillère à utiliser pour éponger les taches ( comprenez "nous" ) …
    Ils sont en train de liquider le peu de "traces" de la culture que nous avions en commun , ces traces qui faisaient qu’il restait quelques militants de gauche au PS … Bon dieu, ouvrez les yeux … le PS est devenu un parti de droite … peut être pire que l’UDF puisqu’entre les pattes d’une réac psycho-rigide et démagogue …
    Nous n’avons plus rien en commun … rien … même pas un chiffon rouge qu’ils ont brulé depuis longtemps, même pas une internationale qui a disparu de leurs carnets de chant … RIEN …
    Ils ont patiemment mené leur entreprise d’abrutissement des masses, genre Kaa du livre de la jungle "dormezzzzzzzzzzzz je m’occupe de tout " …
    ils ont fabriqué des générations de zombies errant sans attache, sans racine, sans culture ….
    et ils attendent après nos voix ???
    préfère l’attitude de souvarine … puisque c’est la seule porte de sortie qu’ils nous ont laissé …

    Répondre
  25. les marques
    les marques dit :

    commence à me casser les …. cette logique qu’ils nous ont inculqué depuis 1984, cette logique du moindre mal, autrement appelée stratégie de la vaseline !!!
    Non, il n’y a pas de "moindre mal" face à un pouvoir qui, depuis 22ans se dispute sur la taille de la serpillère à utiliser pour éponger les taches ( comprenez "nous" ) …
    Ils sont en train de liquider le peu de "traces" de la culture que nous avions en commun , ces traces qui faisaient qu’il restait quelques militants de gauche au PS … Bon dieu, ouvrez les yeux … le PS est devenu un parti de droite … peut être pire que l’UDF puisqu’entre les pattes d’une réac psycho-rigide et démagogue …
    Nous n’avons plus rien en commun … rien … même pas un chiffon rouge qu’ils ont brulé depuis longtemps, même pas une internationale qui a disparu de leurs carnets de chant … RIEN …
    Ils ont patiemment mené leur entreprise d’abrutissement des masses, genre Kaa du livre de la jungle "dormezzzzzzzzzzzz je m’occupe de tout " …
    ils ont fabriqué des générations de zombies errant sans attache, sans racine, sans culture ….
    et ils attendent après nos voix ???
    préfère l’attitude de souvarine … puisque c’est la seule porte de sortie qu’ils nous ont laissé …

    Répondre
  26. Louis siffert
    Louis siffert dit :

    D’abord je trouve assez bizarre de fonder son choix en fonction de ce qui se présente aujourd’hui comme ce qui serait les situations les plus probables, c’est-à-dire en fonction de ce qu’on prête aux autres comme les plus probables intentions de vote, les autres qui eux-mêmes pensent que les autres vont faire comme ça…
    Bien heureux est celui ou celle qui peut dire aujourd’hui qui sera élu président, mais encore plus savant est celui qui peut dire ce qui va se passer aux législatives.
    On ne peut pas considérer la présidentielle indépendamment des législatives ce qui relativise l’importance de la première puisque ça lui fera une belle jambe à celui ou celle qui présidera si ses orientations sont soit bloquées par une opposition forte soit peu légitimées du fait d’une faible majorité. Aucun des 3 "favoris" n’est assuré aujourd’hui d’obtenir une majorité parlementaire lui permettant de présider à son aise.
    Encore plus bizarre de se déterminer non seulement en fonction de probabilités de madame Irma (qui a elle-même commandé un sondage me dit-on) mais en plus en fonction du (ou des) grand(s) méchant(s) loup(s) qu’on veut surtout éviter.La stratégie "voter pour le (la) moins pire" m’apparaît court-termiste. D’abord pour les raisons que j’évoque ci-dessus : sans les législatives ça ne veut rien dire, il y a beaucoup de combinaisons possibles présidentielle/législatives et rien ne dit que si le grand méchant loup n’est pas président son groupe ne soit pas majoritaire au parlement. Ensuite , même si N.S n’est pas président vous pouvez lui faire confiance pour qu’il tire bénéfice du bilan du Président 2007 (quel qu’il soit) qu’il présentera forcément alors (grâce à la PQM) comme mauvais et ça ne sera que partie remise. Dès lors voter pour le moins pire ça ne serait que reculer pour mieux sauter, le grand méchant loup on risque de l’avoir quand même si on ne lui oppose pas un autre modèle satisfaisant de société et si c’est pas à cette élection ça sera à la prochaine.

    Répondre
  27. Louis siffert
    Louis siffert dit :

    D’abord je trouve assez bizarre de fonder son choix en fonction de ce qui se présente aujourd’hui comme ce qui serait les situations les plus probables, c’est-à-dire en fonction de ce qu’on prête aux autres comme les plus probables intentions de vote, les autres qui eux-mêmes pensent que les autres vont faire comme ça…
    Bien heureux est celui ou celle qui peut dire aujourd’hui qui sera élu président, mais encore plus savant est celui qui peut dire ce qui va se passer aux législatives.
    On ne peut pas considérer la présidentielle indépendamment des législatives ce qui relativise l’importance de la première puisque ça lui fera une belle jambe à celui ou celle qui présidera si ses orientations sont soit bloquées par une opposition forte soit peu légitimées du fait d’une faible majorité. Aucun des 3 "favoris" n’est assuré aujourd’hui d’obtenir une majorité parlementaire lui permettant de présider à son aise.
    Encore plus bizarre de se déterminer non seulement en fonction de probabilités de madame Irma (qui a elle-même commandé un sondage me dit-on) mais en plus en fonction du (ou des) grand(s) méchant(s) loup(s) qu’on veut surtout éviter.La stratégie "voter pour le (la) moins pire" m’apparaît court-termiste. D’abord pour les raisons que j’évoque ci-dessus : sans les législatives ça ne veut rien dire, il y a beaucoup de combinaisons possibles présidentielle/législatives et rien ne dit que si le grand méchant loup n’est pas président son groupe ne soit pas majoritaire au parlement. Ensuite , même si N.S n’est pas président vous pouvez lui faire confiance pour qu’il tire bénéfice du bilan du Président 2007 (quel qu’il soit) qu’il présentera forcément alors (grâce à la PQM) comme mauvais et ça ne sera que partie remise. Dès lors voter pour le moins pire ça ne serait que reculer pour mieux sauter, le grand méchant loup on risque de l’avoir quand même si on ne lui oppose pas un autre modèle satisfaisant de société et si c’est pas à cette élection ça sera à la prochaine.

    Répondre
  28. vanch'
    vanch' dit :

    >le PS est devenu un parti de droite … peut être pire que l’UDF puisqu’entre les pattes d’une réac psycho-rigide et démagogue …

    comment peut-on être ridicule à ce point ? nan serieux ? c’est pourtant si simple de dire "je ne la supporte pas". Mais non faut argumenter, trouver un truc.

    Répondre
  29. vanch'
    vanch' dit :

    >le PS est devenu un parti de droite … peut être pire que l’UDF puisqu’entre les pattes d’une réac psycho-rigide et démagogue …

    comment peut-on être ridicule à ce point ? nan serieux ? c’est pourtant si simple de dire "je ne la supporte pas". Mais non faut argumenter, trouver un truc.

    Répondre
  30. les marques
    les marques dit :

    de la marche forcée vers le libéralisme, avec son corollaire de destruction de l’état, à, maintenant, la montée d’un discours que ne renieraient pas les zamis de nicolas , oui , dans un sens, le ps est bien devenu un parti de droite …
    Et MSR aura été celle qui aura parachevé cette mutation …

    Répondre
  31. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    @Vanch’ (#33) : va voir un peu du côté du "pétard à mèche"

    Vous savez sans doute que faire de désopilants jeux de mots (je dois dire que celui-ci m’avait naïvement échappé !) sur le nom de personnes que vous souhaitez flétrir a toujours été considéré comme un argument extrêmement noble et extrêmement puissant, l’attaque ad hominem étant toujours préférable à l’argumentation sur le fond, n’est-ce pas, et puis, c’est si amusant ! A n’en pas douter, celui qui use de tels arguments convainc ses interlocuteurs !

    Aha ! C’est signe d’un homme d’esprit !

    Répondre
  32. vanch'
    vanch' dit :

    pff, vous avez ceci en commun avec l’extreme droite, vous les gauchistes "bien pensants" : la certitude du complot, non pas des juifs comme eux mais d’une "classe" comploteuse qui vous cache tout et vous ment.

    Avec bien sûr comme corrolaire, l’intime conviction de detenir, vous, la "vérité" vraie, la seule valable.

    Mais mon vieux, sortez votre cul des ronces, allez vous balader à l’étranger, en Russi, en Pologne, en Croatie, en ex-Yougoslavie, en Grèce, bref visitez l’Europe (celle que vous avez rejetée au nom de la France tout en stigmatisant l’idée même de Nation : idée de gauche s’il en est >> revoyez votre Histoire) en discutant pour de bon ave les gens. Vraiment. Et parlez leur donc de votre Intenational. Perso, je n’ai aucune leçon de morale misérabiliste ni de pauvreté à reçevoir.

    C’est juste une question de culture, d’ouverture, de compréhension de l’Autre.
    L’autre choix consiste à vivre tout une vie, à l’instar des Arlette, Besancenot et tous leurs dirigeants dans un magma parallèle à la vie telle que la vivent la majorité des peuples de cette planète. Ne rien comprendre, finalement c’est un choix. Combattre des ennemis inexistants >> une posture.

    Répondre
  33. vanch'
    vanch' dit :

    pff, vous avez ceci en commun avec l’extreme droite, vous les gauchistes "bien pensants" : la certitude du complot, non pas des juifs comme eux mais d’une "classe" comploteuse qui vous cache tout et vous ment.

    Avec bien sûr comme corrolaire, l’intime conviction de detenir, vous, la "vérité" vraie, la seule valable.

    Mais mon vieux, sortez votre cul des ronces, allez vous balader à l’étranger, en Russi, en Pologne, en Croatie, en ex-Yougoslavie, en Grèce, bref visitez l’Europe (celle que vous avez rejetée au nom de la France tout en stigmatisant l’idée même de Nation : idée de gauche s’il en est >> revoyez votre Histoire) en discutant pour de bon ave les gens. Vraiment. Et parlez leur donc de votre Intenational. Perso, je n’ai aucune leçon de morale misérabiliste ni de pauvreté à reçevoir.

    C’est juste une question de culture, d’ouverture, de compréhension de l’Autre.
    L’autre choix consiste à vivre tout une vie, à l’instar des Arlette, Besancenot et tous leurs dirigeants dans un magma parallèle à la vie telle que la vivent la majorité des peuples de cette planète. Ne rien comprendre, finalement c’est un choix. Combattre des ennemis inexistants >> une posture.

    Répondre
  34. chris
    chris dit :

    ben vanch !

    je comprends point ……je me suis promené du coté de Sofia et je me suis fait l’ouverture d’un callcenter en Roumanie l’an dernier et je comprends pas du coup …ce que j’aurais bien du y voir ……..ah si , un week end a Zagrheb voir un pote installée la bas aussi ,putain de sa mere le bled .

    j’ai fait un reportage photo qui navre ma nana, de grosses audi ,de noirs 4×4 , du SL Mercedes a chier …..des minis jupes invraisemblables aux terrasses ……c’est ca qui fallait voir ?

    remarque c’est clair , que si t’allume la telé le lendemain et que t’ecoutes Arlette ,tu te dis …aie ,aie la pauvre .

    Répondre
  35. chris
    chris dit :

    ben vanch !

    je comprends point ……je me suis promené du coté de Sofia et je me suis fait l’ouverture d’un callcenter en Roumanie l’an dernier et je comprends pas du coup …ce que j’aurais bien du y voir ……..ah si , un week end a Zagrheb voir un pote installée la bas aussi ,putain de sa mere le bled .

    j’ai fait un reportage photo qui navre ma nana, de grosses audi ,de noirs 4×4 , du SL Mercedes a chier …..des minis jupes invraisemblables aux terrasses ……c’est ca qui fallait voir ?

    remarque c’est clair , que si t’allume la telé le lendemain et que t’ecoutes Arlette ,tu te dis …aie ,aie la pauvre .

    Répondre
  36. Ubu
    Ubu dit :

    Et voilà ! Encore un socialiste (?) réaliste adulte et mature qui vient ranger les méchants gauchistes dans la case psychiatrique "paranoïa".
    Si tu relis un peu les posts, tu ne verras pas de mention de "complot", de choses "cachées" – non, tout le monde sait que le PS a renoncé d’être de gauche en 1983 sur les questions économiques (c’est-à-dire : l’essentiel).
    Et puis après, où veux-tu en venir ? Il faut voyager pour quoi ? Pour découvrir que l’Europe est encore plus libérale que nous ? Que les gens y sont plus pauvres qu’ici et que donc on doit tout accepter ici parce que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles ? Désolé, mais tu n’es pas très clair.

    Enfin, ta "question de culture, d’ouverture, de compréhension de l’Autre" (pourquoi l’Autre avec un A au fait ? Il est mieux que l’autre ?) rate un point essentiel : les présidentielles, c’est une question de POLITIQUE mon roudoudou, pas de psychologie molle et d’éthique chic. Alors je t’accorde que "l’ouverture" aujourd’hui, en économie, ça renvoie à quelque chose – la libéralisation des échanges (qui ruine pas mal de pays du tiers monde, soit-dit en passant pour l’Autre).

    Quant à la vérité (ta "vérité vraie" est un pléonasme désolant), si tu prenais le temps de suivre les liens, de lire les commentaires, tout ça, tu verrais qu’ici les gens sont loin d’être d’accord sur tout, qu’ils discutent, qu’ils s’engueulent et tout.

    Répondre
  37. vanch'
    vanch' dit :

    >Chris : on ne dit pas Zagrheb mais Zagreb. Ouille ça en dit très long… Nationaliste tout en répudiant la notion de Nation. Gerbant. Au lieu de parler de Call center délocalisés ou je ne sais quelle autre forfaitude, regardez donc plutôt ce que les entreprises florissantes ici et que vous défendez bec et ongles ont conquis là bas (edf-gdf-ftelecom). L’Europe ne vous a pas attendus, heureusement. Si vous vivez dans un pays en paix, ce n’est certainement pas du à vos "copaings". Et vos insinuations ont définitivement le goût d’un Mélenchon répudiant les Lituaniens ("t’en connais toi des lituaniens ?") et ça mon ami, si c’etait Le Pen…

    >Ubu : Si tu relis un peu les posts, tu ne verras pas de mention de "complot"
    va voir un peu du côté du "pétard à mèche" si on nous cache pas tout et ne nous dit rien. Où l’on vante les mérites* de ce qu’on dénonce à grand renfort de post contre la presse qui ment, les medias aux ordres et j’en passe.

    • un reportage bidonnée et bidonnant sur une fameuse Vanessa, montée de telle manière qu’on pourrait penser qu’elle fut invitée à plusieurs reprises chez les panelistes. Or la Vanessa a posée ses questions dans la même émission. Logique. Si ce n’est pas de la paranoïa ça…
    Répondre
  38. vanch'
    vanch' dit :

    >Chris : on ne dit pas Zagrheb mais Zagreb. Ouille ça en dit très long… Nationaliste tout en répudiant la notion de Nation. Gerbant. Au lieu de parler de Call center délocalisés ou je ne sais quelle autre forfaitude, regardez donc plutôt ce que les entreprises florissantes ici et que vous défendez bec et ongles ont conquis là bas (edf-gdf-ftelecom). L’Europe ne vous a pas attendus, heureusement. Si vous vivez dans un pays en paix, ce n’est certainement pas du à vos "copaings". Et vos insinuations ont définitivement le goût d’un Mélenchon répudiant les Lituaniens ("t’en connais toi des lituaniens ?") et ça mon ami, si c’etait Le Pen…

    >Ubu : Si tu relis un peu les posts, tu ne verras pas de mention de "complot"
    va voir un peu du côté du "pétard à mèche" si on nous cache pas tout et ne nous dit rien. Où l’on vante les mérites* de ce qu’on dénonce à grand renfort de post contre la presse qui ment, les medias aux ordres et j’en passe.

    • un reportage bidonnée et bidonnant sur une fameuse Vanessa, montée de telle manière qu’on pourrait penser qu’elle fut invitée à plusieurs reprises chez les panelistes. Or la Vanessa a posée ses questions dans la même émission. Logique. Si ce n’est pas de la paranoïa ça…
    Répondre
  39. Fred., de L.
    Fred., de L. dit :

    Moi, j’imagine le monde en dehors de la France comme un monde vraiment meilleur. Un monde moderne où la voiture du peuple serait une Audi 4×4, un monde où tout le monde il serait beau et pourrait se payer des putes en mini-jupe. Un monde où finalement, il ferait bon vivre, où chacun, nous pourrions dépenser notre pognon dans des objets de luxe inutiles. Ca, vraiment, c’est le monde en dehors de la France. Un monde vraiment meilleur. Le rêve. Car quand on voit un call-center s’ouvrir, d’un coup, on découvre que tous les call-centeristes, ils peuvent se payer la voiture du peuple, l’audi 4×4 (et les putes en mini-jupe).

    Bon sang.

    Et je reste encore en France.

    Pourquoi j’deviens pas call-centeriste en Roumanie ? 😀

    Vous saviez que l’Audi 4×4, en dehors de la France évidemment, était le véhicule le plus produit ? A égalité avec les Mercedes. Même les génocidés du Darfour en ont. C’est dire.

    Répondre
  40. chris
    chris dit :

    heuh ,desolé mais mon callcenter client ne s’est delocalisé non point pour un probleme de couts (c’est du haut de gamme ,intelligence eco ) …mais parce que le siege etait devenu trop petit et qu’ici dans ma ville ,trouver un terrain dispo a un prix honnete , obtenir un pointilleux permis de construire , graisser et huiler de la mairie locale et du conseil regional ……ben le contrat tout recent n’allait pas attendre tout ca ,la bas en roumanie ,un intermediaire francais a realisé tout ca en quelques semaines a peine ,demontré que le pays regorgeait de gens trilingues avec une bonne culture informatique ..et mon decideur client pourtant un peu patriote s’est dit que ?

    petite histoire que je connais bien depuis le temps et qui nous amene a aujourd’hui ou le salon pro de ce milieu prochainement portes de Versailes s’annonce ..tout simplement sinistre ..d’ailleurs ,je vais meme pas y foutre les pieds vu que lebizness est deja parti ailleurs !

    Quant au nationalisme ,vanch ,si tu pouvais en glisser un mot aux acheteurs cadres bobos des grandes mutuelles qui votent Sego ,ca m’arrangerait et ca arrangerait mes partenaires PMIstes au detriment des grands groupes etrangers contre lequel je dois me cogner regulierement !

    entre autres !

    Répondre
  41. Ubu
    Ubu dit :

    @Vanch
    L’approche brejnévienne du gauchisme ("ils sont fous, enfermons-les") a ceci d’amusant qu’elle répète en boucle les mêmes critiques ineptes.
    Ainsi, on nous accuse de croire que la presse complote… Un complot, précisons-le, est une "entreprise formée secrètement entre deux ou plusieurs personnes contre la sûreté de l’État ou contre quelqu’un" (dico de l’académie). Or nous ne cessons de répéter qu’il n’y a pas besoin d’un complot. Là encore, ce n’est pas un mystère : quelques grands philanthropes contrôlent dans l’indifférence générale la quasi totalité de la presse grand tirage (Lagardère, Dassault et un troisième qui m’échappe -bon il y a l’autre bétonneur). Il va de soi, mon cher Vanch, qu’ils le font pour l’amour de la démocratie et de manière complètement désintéressée. Tu parais tellement candide que je me demande si ça ne cache pas quelque chose… encore une "forfaitude", pardon une forfaiture… décidément on ne peut avoir confiance en personne.

    Répondre
  42. Ubu
    Ubu dit :

    @Vanch
    L’approche brejnévienne du gauchisme ("ils sont fous, enfermons-les") a ceci d’amusant qu’elle répète en boucle les mêmes critiques ineptes.
    Ainsi, on nous accuse de croire que la presse complote… Un complot, précisons-le, est une "entreprise formée secrètement entre deux ou plusieurs personnes contre la sûreté de l’État ou contre quelqu’un" (dico de l’académie). Or nous ne cessons de répéter qu’il n’y a pas besoin d’un complot. Là encore, ce n’est pas un mystère : quelques grands philanthropes contrôlent dans l’indifférence générale la quasi totalité de la presse grand tirage (Lagardère, Dassault et un troisième qui m’échappe -bon il y a l’autre bétonneur). Il va de soi, mon cher Vanch, qu’ils le font pour l’amour de la démocratie et de manière complètement désintéressée. Tu parais tellement candide que je me demande si ça ne cache pas quelque chose… encore une "forfaitude", pardon une forfaiture… décidément on ne peut avoir confiance en personne.

    Répondre
  43. ti_cyrano
    ti_cyrano dit :

    "va voir un peu du côté du "pétard à mèche""

    Ah ben vi, c’est vrai ça tiens, j’avais pas fait gaffe … et en plus maintenant je connais l’orthographe de Zagreb, c’est chouette !

    Du coup j’vais ptêt voter Ségo moi tiens … c’est pourtant vrai qu’y-z-ont l’air vachement plus compétents, ce serait dommage de s’en priver 🙂

    Répondre
  44. chris
    chris dit :

    mouai ,faut dire que le croate ,hein !

    j’en profite pour attirer l’attention sur la venue de KEN LOACH en france , a fin d’appuyer la vraie gauche .

    superbe camouflet a Segolene ..lorsqu’on connait l’oeuvre du garçon , primo denonciateur du blairisme .

    Comme on se doute bien que cet actu la ne serait pas relayée ni par l’etablishment ,ni chez Desirs d’Avenirs .

    En fait le pere KEN a ete plus gentil que moi dans ses propos vis a vis de la french poor working class ……il a dit qu’ils avaient de la chance de pouvoir voter pour un candidat qui leur ressemble ,ben ouai mais vu d’ici ,ca doit pas etre aussi visible faut croire !

    Répondre
  45. mc
    mc dit :

    @ vanch, qui écrit:

    "pff, vous avez ceci en commun avec l’extreme droite, vous les gauchistes "bien pensants": la certitude du complot, non pas des juifs comme eux mais d’une "classe" comploteuse qui vous cache tout et vous ment."

    Je suis en train de lire "Pesticides, révélations sur un scandale français", de Nicolino et Veillerette. Je le conseille à tous ceux qui voient des paranoïaques partout (hé hé, chacun sa parano).

    En fait, c’est pas à eux que je le conseille, ils ressemblent au petit singe qui se bouche les yeux et les oreilles, de manière à être sûr de ne rien dire de ce qu’il n’a ni vu ni entendu.

    Je le conseille aux honnêtes gens, et il y en a encore beaucoup.

    Répondre
  46. mc
    mc dit :

    @ vanch, qui écrit:

    "pff, vous avez ceci en commun avec l’extreme droite, vous les gauchistes "bien pensants": la certitude du complot, non pas des juifs comme eux mais d’une "classe" comploteuse qui vous cache tout et vous ment."

    Je suis en train de lire "Pesticides, révélations sur un scandale français", de Nicolino et Veillerette. Je le conseille à tous ceux qui voient des paranoïaques partout (hé hé, chacun sa parano).

    En fait, c’est pas à eux que je le conseille, ils ressemblent au petit singe qui se bouche les yeux et les oreilles, de manière à être sûr de ne rien dire de ce qu’il n’a ni vu ni entendu.

    Je le conseille aux honnêtes gens, et il y en a encore beaucoup.

    Répondre
  47. Gastiflex
    Gastiflex dit :

    @Vanch : oui Vanessa a posé ses questions dans la même émission. Il n’y a que Sarko et Ségo qui ont eu une émission pour eux tout seuls. Dans l’émission où il y avait Vanessa (26/02), Bayrou a eu droit à 1h et les "petits candidats" (Bové, Laguiller et Voynet) se sont partagé la deuxième heure. Et le "reportage bidonnée et bidonnant" (sic) était là pour montrer la différence de traitement d’un candidat à l’autre, et non pas pour démontrer je ne sais quelle supercherie sur la constitution des panels.

    Répondre
  48. Arno_
    Arno_ dit :

    Se procurer les programmes, les lire, les analyser, si tant est qu’on soit en mesure de juger de la validite d’une mesure, de son efficacite une mis en contexte, de son cout, etc…

    Un travail de titan, necessaire peut-etre (?), pour finalement faire le choix d’un candidat dont on ne sait meme pas s’il tiendra ses promesses (l’histoire a montre qu’il y avait quelques failles de ce cote la) ou s’il aura les moyens (les legislatives, les finances, les compromis) de le faire.

    Au final, si on en reste au programme, on se retrouve aussi a faire un choix "au moins pire", puisqu’on ne peut pas forcement etre d’accord sur toutes les propositions, ou alors qu’on est bien incapable de determiner "objectivement" le bien-fonde d’une mesure, ses consequences, a court / moyen / long terme et en tenant compte du contexte France / Europe / Monde. Un vrai chao au sens de la theorie…

    Autre solution, s’en tamponner du programme et plutot fonder son choix sur un "projet de societe", une vision plus globale.

    Mon choix n’est pas fait (l’abstentionisme etant encore largement possible) en revanche, je n’ai guere plus d’illusions sur la capacite de ce systeme a produire un resultat reellement democratique. Pire… je me demande si ce systeme n’a pas atteint ses limites.

    Répondre
  49. Arno_
    Arno_ dit :

    Se procurer les programmes, les lire, les analyser, si tant est qu’on soit en mesure de juger de la validite d’une mesure, de son efficacite une mis en contexte, de son cout, etc…

    Un travail de titan, necessaire peut-etre (?), pour finalement faire le choix d’un candidat dont on ne sait meme pas s’il tiendra ses promesses (l’histoire a montre qu’il y avait quelques failles de ce cote la) ou s’il aura les moyens (les legislatives, les finances, les compromis) de le faire.

    Au final, si on en reste au programme, on se retrouve aussi a faire un choix "au moins pire", puisqu’on ne peut pas forcement etre d’accord sur toutes les propositions, ou alors qu’on est bien incapable de determiner "objectivement" le bien-fonde d’une mesure, ses consequences, a court / moyen / long terme et en tenant compte du contexte France / Europe / Monde. Un vrai chao au sens de la theorie…

    Autre solution, s’en tamponner du programme et plutot fonder son choix sur un "projet de societe", une vision plus globale.

    Mon choix n’est pas fait (l’abstentionisme etant encore largement possible) en revanche, je n’ai guere plus d’illusions sur la capacite de ce systeme a produire un resultat reellement democratique. Pire… je me demande si ce systeme n’a pas atteint ses limites.

    Répondre
  50. Louis siffert
    Louis siffert dit :

    @"un reportage bidonnée et bidonnant sur une fameuse Vanessa, montée de telle manière qu’on pourrait penser qu’elle fut invitée à plusieurs reprises chez les panelistes. Or la Vanessa a posée ses questions dans la même émission. Logique. Si ce n’est pas de la paranoïa ça…"

    Pour l’avoir vu je confirme que "Vanessa" avait posé ses "questions" dans la même émission…mais c’était si je me souviens bien la seule à avoir pu poser une question à chaque candidat (Bayrou, Bové, Laguiller). Sachant que d’autres invités n’avaient pas pu posé une seule question on a le droit de trouver ça bizarre. Et ses "questions" étaient comme par le plus curieux des hasards comment dire…très orientées.
    D’abord dans le ton : pleines d’urbanité avec Bayrou, narquoises voire agressives avec les deux autres. Ensuite pour ce qui était des questions : très en phase avec Bayrou,lui servant pour ainsi dire la soupe de ce qu’elle voulait entendre, la péronnelle avait restreint Bové à la question des OGM et surtout lui avait demandé "s’il est bien raisonnable de se présenter tout en étant condamné". La question n’aurait pas été tendencieuse si elle avait été mise en perspective avec d’autres condamnations (Juppé, Vanneste, Balkany, Huchon, etc…) au demeurant assez clémentes vu la gravité des faits ou des prévarications. Ajoutons qu’elle avait omis de préciser une condamnation pour défendre des idées a contrario des "respectables" autres politiciens pris la main dans le sac au mieux. Mais le sommet du ridicule et de la subjectivité était atteint lorsque la donzelle fit un parallèle plus que osé extrême gauche française/Corée du nord et lorsqu’elle somma, du haut de ses 21 ans, la vieille Arlette à laisser tomber ses oripeaux de luttes ouvrières pour un libéralisme naturellement bienveillant. Bien renvoyée dans les cordes par une Laguiller en forme ce soir là elle fut amené à se demander par icelle si Cuba avait attendu le communisme pour être une dictature…ce que personne à commencer par les journalistes ne relève jamais.

    Alors moi j’ai trouvé effectivement que la vidéo est un peu bidonnée dans la mesure où elle est fort clémente avec "Vanessa je sais tout et j’me la pète parce-que j’ai le physique pour". Si j’avais été l’instigateur de la vidéo j’aurais montré toute l’étendue de l’EEG plat de la pimbêche.
    Tout ça pour dire que je veux bien que les "gauchistes" (remplacer les arguments par l’invective ça en dit long) soit paranos mais la manoeuvre qui consiste pour les journalistes à :
    – se planquer derrière un panel soit-disant représentatif (selon qui?),
    – avec des invités privilégiés
    – avec des questions orientées dans la forme, le fond et la connerie,
    – avec un candidat privilégié par une place en première partie de soirée selon un rôle de "favoris médiatique",

    est une méthode qui bien que plus subtile qu’à l’habitude pour tromper le vulgum n’en a pas moins trompé que ceux qui voulait l’être.

    Répondre
  51. Z
    Z dit :

    Agnès,

    A chaque fois qu’il est question de vote utile, tu nous renvoies à ton billet consacré, comme si celui-ci était censé avoir réglé la question pour de bon. Disons que c’est normal dans la mesure où tu y as synthétisé tout ce que tu avais à dire là-dessus et que tu ne juges pas utile de te répéter. Mais il repose quand même sur un postulat discutable, à savoir que Royal et Sarkozy, c’est pareil, c’est la même vision du monde. Or pour bien des gens, moi y-compris, Royal et Sarkozy c’est pas du tout la même chose, même s’ils ont tous les deux une vision de la société idéale très différente de la mienne. Donc la notion de vote utile a vraiment un sens pour moi, qui se résume à la stratégie du "Tout sauf Sarkozy".

    De mon point de vue, l’élection de Sarkozy correspondrait à une entrée dans une spirale de valeurs négatives (repli sur soi, légitimation et promotion de l’individualisme, peur de l’autre, etc…) dont on pourrait bien avoir du mal à sortir, cependant que l’élection de Royal éviterait cet écueil, faute de proposer une perspective réellement réjouissante.
    Au fond de moi, je crois que je souhaite l’élection du troisième et dernier présidentiable de cette élection, Bayrou, "pour voir" comme on dit au poker, aussi parce que je pense qu’il est le plus à même d’apporter un apaisement momentané dont la France (et le monde) a besoin avant d’affronter avec plus de lucidité le 21è siècle et ses enjeux : laisser la planète vivable et prévenir les troubles géopolitiques majeurs qui seront agravés par l’hétérogénéité de cette "vivabilité" de la planète.

    Comme tu le dis dans ce billet, il est nécessaire de faire vivre ensemble 60 millions de citoyens, et parmi ces 60 millions de personnes, sans doute plus de la moitié à une sensibilité de droite – à tort ou à raison. Et donc dans cette mesure il me paraît douteux que Bové soit le mieux placé pour fédérer et satisfaire les aspirations de chacun, quand bien même serait-il le mieux placé pour satisfaire mes aspirations ou les tiennes… Car d’une certaine manière, voter Bové correspond précisément à voter pour celui qui sert le mieux les intérêts de ton nombril (et de ton nombril idéologique, si cela a un sens), mais dire qu’il représente le meilleur choix pour les 60 millions de Français revient à interdire aux gens d’être de droite. En fin de compte on vote toujours pour soi et tout vote est un vote de conviction, même le vote utile, où l’on a la conviction que c’est le meilleur compromis une fois qu’on a tout pris en compte.

    En l’occurence, la nécessité de faire un blocus contre Sarkozy me paraît plus importante que l’envie que j’ai de manifester ma vision de la société idéale, ce que je peux faire chaque jour en parlant à mon entourage et en essayant de convaincre les gens qu’une autre société est possible, ce qui est de toute façon un préalable nécessaire à l’avènement d’une telle société, préalable qui ne risque pas d’être réalisé d’ici un mois – dans 5 ans peut-être… Le 22 avril, j’essayerai donc de voter utile, et ce par conviction, pour celui de Bayrou ou de Royal qui paraîtra le mieux placé pour battre Sarkozy. Nous serons nombreux dans ce cas, mais la seule réserve que j’émets, qui pourrait me faire changer d’avis, est que nous risquerons d’être dans l’incapacité de déterminer lequel des 2 sera le "mieux placé", et ce jusqu’au dernier moment, ce qui remettrait en question le coté "utile" de ce vote.

    Répondre
  52. Z
    Z dit :

    Agnès,

    A chaque fois qu’il est question de vote utile, tu nous renvoies à ton billet consacré, comme si celui-ci était censé avoir réglé la question pour de bon. Disons que c’est normal dans la mesure où tu y as synthétisé tout ce que tu avais à dire là-dessus et que tu ne juges pas utile de te répéter. Mais il repose quand même sur un postulat discutable, à savoir que Royal et Sarkozy, c’est pareil, c’est la même vision du monde. Or pour bien des gens, moi y-compris, Royal et Sarkozy c’est pas du tout la même chose, même s’ils ont tous les deux une vision de la société idéale très différente de la mienne. Donc la notion de vote utile a vraiment un sens pour moi, qui se résume à la stratégie du "Tout sauf Sarkozy".

    De mon point de vue, l’élection de Sarkozy correspondrait à une entrée dans une spirale de valeurs négatives (repli sur soi, légitimation et promotion de l’individualisme, peur de l’autre, etc…) dont on pourrait bien avoir du mal à sortir, cependant que l’élection de Royal éviterait cet écueil, faute de proposer une perspective réellement réjouissante.
    Au fond de moi, je crois que je souhaite l’élection du troisième et dernier présidentiable de cette élection, Bayrou, "pour voir" comme on dit au poker, aussi parce que je pense qu’il est le plus à même d’apporter un apaisement momentané dont la France (et le monde) a besoin avant d’affronter avec plus de lucidité le 21è siècle et ses enjeux : laisser la planète vivable et prévenir les troubles géopolitiques majeurs qui seront agravés par l’hétérogénéité de cette "vivabilité" de la planète.

    Comme tu le dis dans ce billet, il est nécessaire de faire vivre ensemble 60 millions de citoyens, et parmi ces 60 millions de personnes, sans doute plus de la moitié à une sensibilité de droite – à tort ou à raison. Et donc dans cette mesure il me paraît douteux que Bové soit le mieux placé pour fédérer et satisfaire les aspirations de chacun, quand bien même serait-il le mieux placé pour satisfaire mes aspirations ou les tiennes… Car d’une certaine manière, voter Bové correspond précisément à voter pour celui qui sert le mieux les intérêts de ton nombril (et de ton nombril idéologique, si cela a un sens), mais dire qu’il représente le meilleur choix pour les 60 millions de Français revient à interdire aux gens d’être de droite. En fin de compte on vote toujours pour soi et tout vote est un vote de conviction, même le vote utile, où l’on a la conviction que c’est le meilleur compromis une fois qu’on a tout pris en compte.

    En l’occurence, la nécessité de faire un blocus contre Sarkozy me paraît plus importante que l’envie que j’ai de manifester ma vision de la société idéale, ce que je peux faire chaque jour en parlant à mon entourage et en essayant de convaincre les gens qu’une autre société est possible, ce qui est de toute façon un préalable nécessaire à l’avènement d’une telle société, préalable qui ne risque pas d’être réalisé d’ici un mois – dans 5 ans peut-être… Le 22 avril, j’essayerai donc de voter utile, et ce par conviction, pour celui de Bayrou ou de Royal qui paraîtra le mieux placé pour battre Sarkozy. Nous serons nombreux dans ce cas, mais la seule réserve que j’émets, qui pourrait me faire changer d’avis, est que nous risquerons d’être dans l’incapacité de déterminer lequel des 2 sera le "mieux placé", et ce jusqu’au dernier moment, ce qui remettrait en question le coté "utile" de ce vote.

    Répondre
  53. AMHA
    AMHA dit :

    De toute façon, à mon humble avis :
    – primo, comme les français sont presque à chaque fois déçus par ceux qu’ils ont élus et qu’ils ont l’air d’aimer l’alternance, Nicolas Sarkozy ne sera pas présent pour le second tour (comme par exemple Lionel Jospin) ;
    – secundo, vu sa progression régulière et vu que les problèmes de 2001 n’ont fait que s’aggraver, J.-M. Le Pen sera présent pour le second tour (et il pourrait avoir le nombre le plus important de voix… après le vote blanc).
    Donc, à mon humble avis, ça va être :
    – J.-M. Le Pen / S. Royal, ou,
    – J.-M. Le Pen / F. Bayrou.
    Mais le problème avec François Bayrou, c’est qu’il se fait taper dessus des deux côtés : et par la gauche et par la droite…
    Personnellement, je pense que ça sera J.-M. Le Pen / S. Royal. Mais après le score de J. Chirac au second tour en 2001, je ne suis pas sûr qu’il se passera la même chose pour Ségolène Royal au second tour. Et qu’est ce qui va se passer si J.-M. Le Pen est élu de très peu avec un nombre mooonstruueux de vote blanc et d’abstention. On continue de faire comme si de rien était ?

    Répondre
  54. mc
    mc dit :

    Je vois que AMHA applique ma suggestion de remplacer la méthode des sondages par celle de la boule de cristal.
    Mais dans mon idée, c’était pour dire que ni l’une ni l’autre n’avait la moindre validité.

    Cette élection pourrait bien nous surprendre, compte tenu de nombreux aspects nouveaux:

    Beaucoup de nouvelles inscriptions sur les listes, dont personne (même pas eux) ne sait encore comment ils vont voter, faute d’avoir des précédents.

    Beaucoup de non sondables (plus de téléphone fixe) essentiellement parmi les jeunes et les personnes les plus précaires.

    Beaucoup de gens excédés des sondages et qui refusent d’y répondre.

    C’est quand même pas une raison pour voter comme on joue au tiercé, en essayant de deviner quel cheval a le plus de chances.

    Répondre
  55. mc
    mc dit :

    Je vois que AMHA applique ma suggestion de remplacer la méthode des sondages par celle de la boule de cristal.
    Mais dans mon idée, c’était pour dire que ni l’une ni l’autre n’avait la moindre validité.

    Cette élection pourrait bien nous surprendre, compte tenu de nombreux aspects nouveaux:

    Beaucoup de nouvelles inscriptions sur les listes, dont personne (même pas eux) ne sait encore comment ils vont voter, faute d’avoir des précédents.

    Beaucoup de non sondables (plus de téléphone fixe) essentiellement parmi les jeunes et les personnes les plus précaires.

    Beaucoup de gens excédés des sondages et qui refusent d’y répondre.

    C’est quand même pas une raison pour voter comme on joue au tiercé, en essayant de deviner quel cheval a le plus de chances.

    Répondre
  56. Anta
    Anta dit :

    -C’est assez rigolo, j’étais entrain de relire les commentaires de différents posts, et je me disais :"c’est fou le nombre de Rmiste, travailleur pauvre, chômeur, bref, ce qu’on appelle "précaire" dans notre beau pays, sur ce blog (très à gauche)". Et juste après, je lis ce post où il est écrit :" on prend le projet, non pas qui sert le mieux les intérêts de son nombril". Cherchez l’erreur….

    -Par contre, je ne suis pas d’accord avec la thèse d’Agnès qui consiste à dire qu’il faut choisir "celui qui prend en compte la nécessité de faire vivre ensemble 60 millions de citoyens ". Faire vivre ensemble des individus ayant des besoins, des attentes, des comportements différents, c’est le travail d’un zoo. Personellement, il me semble qu’on doit voter pour celui qui servira le mieux l’intérêt général, qui sera en mesure de faire prospérer notre pays.

    Répondre
  57. Anta
    Anta dit :

    -C’est assez rigolo, j’étais entrain de relire les commentaires de différents posts, et je me disais :"c’est fou le nombre de Rmiste, travailleur pauvre, chômeur, bref, ce qu’on appelle "précaire" dans notre beau pays, sur ce blog (très à gauche)". Et juste après, je lis ce post où il est écrit :" on prend le projet, non pas qui sert le mieux les intérêts de son nombril". Cherchez l’erreur….

    -Par contre, je ne suis pas d’accord avec la thèse d’Agnès qui consiste à dire qu’il faut choisir "celui qui prend en compte la nécessité de faire vivre ensemble 60 millions de citoyens ". Faire vivre ensemble des individus ayant des besoins, des attentes, des comportements différents, c’est le travail d’un zoo. Personellement, il me semble qu’on doit voter pour celui qui servira le mieux l’intérêt général, qui sera en mesure de faire prospérer notre pays.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *