Dies horribilis

Déjà, c’était une journée que je prévoyais assez difficile, puisqu’il s’agissait de maîtriser seule une meute de gremlins enragés invités pour le premier goûter d’anniversaire de la naine.

Mais finalement, arriver à rendre vivants des mouflets de 4 ans à leurs parents en fin de journée se résuma rapidement à une simple anecdote sans intérêt.

Tout commença par le tuyau de douche qui devait attendre depuis des temps immémoriaux que ce fut mon tour de me délasser pour rendre l’âme, m’aspergeant au-delà de toutes mes espérances et écourtant d’autant l’un des meilleurs moments de la journée. Ce genre d’incident mineur devrait toujours vous mettre la puce à l’oreille. Il s’agit là en général d’un prélude à une journée de merde.

Assez rapidement ensuite, le téléphone sonna. Il s’agissait de ma voisine et néanmoins propriétaire :

  • Bonjour madame Meyer[1]
  • Oui, bonjour madame Rivière. Comment allez-vous?
  • Je vais bien merci. Et la petite, ça va?
  • Oui, oui, aujourd’hui c’est sa première boum d’anniversaire…
  • Ha, oui, c’est bien! Je vous appelais pour vous souhaiter une bonne année…
  • Bonne année à vous aussi, ainsi qu’à monsieur Rivière
  • Merci… et pour vous dire que nous avons décidé de vendre la maison!
  • … arg … (borborygmes infâmes)
  • On vous prévient les premiers, pour vous proposer d’acheter, comme la loi l’exige. On vous la ferait à 110 000 €.
  • Oui, certes, mais bon, vous nous l’aviez proposée à 80 000€ il y a 4 ans.
  • Ha bon, vraiment?
  • Oui
  • Mais c’est que les prix montent.
  • Peut-être, mais la valeur réelle de la maison, à mon avis, non.
  • Enfin, vous avez un peu de temps pour réfléchir. Ce n’est pas pour demain, non plus.
  • Oui, je vais me renseigner pour les délais de résiliation de bail, mais je crois qu’il y en a pour 6 mois, environ.
  • Tant que ça? Non, je crois que c’est moins.
  • Écoutez, je vais vérifier de mon côté, et je vous tiens au courant.

Bien sûr, nous avions toujours su que notre havre de paix et de tranquillité était, selon l’expression chère à madame Parisot, aussi précaire que le reste de l’existence, mais il est toujours traumatisant de se faire éjecter de l’Éden à coups de pieds dans le derrière. Surtout que quelques clics rapides me confirment ce dont je me doutais largement : le locatif est devenu quasi inexistant sur notre secteur en 8 ans et les loyers ont doublé. En bref, nous n’avons plus les moyens de nous reloger.
La bonne nouvelle, c’est que nous avons presqu’une année devant nous avant de devoir investir un village Quechua, l’éjectage de locataire ne pouvant pas se réaliser avant le terme du bail, lequel se renouvelle pour nous tous les premier janvier. La super bonne, c’est que nous allons avoir pleins de nouveaux voisins dans la même situation que nous, comme me l’a si bien expliqué un collègue blogueur à l’avis très éclairé!

C’est ça le pire, c’est qu’on aurait pu croire que le marché immobilier qui s’inverse, c’était bon pour les locataires, mais non : la première réaction du propriétaire qui voit que ça commence à baisser (même la FNAIM l’admet dans ses chiffres de décembre), c’est de vendre. Normal : le seul moyen d’avoir une bonne rentabilité dans l’immobilier, c’est d’acheter en bas de cycle, louer pendant toute la phase de hausse, et vendre (genre à son locataire) à la fin de la hausse.

Mes voisins sont en train de faire ça : ils avaient un appartement à V., qu’ils louaient à la même personne depuis 9 ou 10 ans je crois, ils l’ont prévenue l’année dernière qu’ils allaient vendre, et c’est la locataire qui achète. Elle aura raqué deux fois, un loyer à perte pendant 10 ans pour ensuite acheter l’appart quasiment au plus haut… Et eux ils ont gagné deux fois.

Moi je sens que ça risque de me tomber dessus aussi, même si c’est moins grave pour moi because boulot et plein de trucs à louer ici, mais je sens que mon proprio va préférer vendre quand il va voir que ça baisse, même ici. En fait c’est ça le truc : on risque de virer des locataires pour mettre en vente des trucs avant que ça baisse, et qui resteront vides en attendant longtemps d’être vendus… L’allongement de la durée de vente, que tout le monde observe, ça veut dire aussi une plus forte proportion de logements vacants

Autrement dit, et je pense que mon estimé collègue blogueur a vu juste, la crise du logement est devant nous!
Il y a 7 ans, nous étions un jeune couple avec deux salaires. Aujourd’hui, nous sommes une famille de 3 personnes avec une seule fiche de paie et 50% de revenus en moins par rapport à alors. La fête du slip, quoi! Et nous sommes très très nombreux à nous être autant appauvris qu’agrandis.

Sans compter qu’il va falloir payer un foutu déménagement que nous n’avons pas choisi. Et trouver une casbah décente avant le 1er juillet 2007.
Pourquoi avant le premier juillet, alors que nous avons un an pour trouver?

Parce qu’un bonheur n’arrive jamais seul. En effet, le premier juillet, c’est l’ouverture à la concurrence du marché de l’électricité, y compris pour les particuliers. La règle a l’air assez simple. Au premier juillet, ceux qui sont en tarif régulé peuvent y rester ou passer en tarif concurrentiel s’ils le désirent. Mais ceux qui s’abonnent après le premier juillet seront obligés d’acheter au tarif concurrentiel. Sachant que partout où l’énergie a été livrée au marché, ceci s’est très rapidement traduit par une augmentation de l’ordre de 60% du prix de l’énergie, sans contrepartie réelle pour le consommateur, faut vraiment qu’on arrive à se brancher avant le premier juillet. Ensuite, ce sera moins bien et ce sera plus cher!

Bon, là, déjà, ça fait un peu journée de merde. Puis arrive le soir et le retour de Monsieur du garage où il faisait réviser sa bagnole suite à un contrôle technique négatif pour cause de pollution.

  • Ben, pour passer le contrôle, il nous faudra 700€ de mieux, qu’il me lance, l’air sinistre
  • Hein!!!!! Mais pourquoi?
  • Il faut changer le pot catalytique. Il est mort. D’après Laffargue, il était déjà mort quand l’autre garagiste nous avait vendu la bagnole. En fait, c’est une pratique courante. Le mec se rend compte que le pot catalytique est mort et qu’il va prendre pour cher à le remplacer. Il va voir un garagiste accommodant qui perce des trous dans le pot pour réduire l’émission de gaz polluants et fait passer le contrôle technique par un pote. La bagnole passe et on la vend à un pigeon, en l’occurrence, nous!
  • C’est pour ça qu’il a traîné des pieds pendant la garantie quand on lui parlait des problèmes de bruits dans l’échappement.
  • Oui, il ne voulait pas se retrouver obligé de remplacer le pot à ses frais pendant la garantie. Ensuite, il se passe 2 ans avant le contrôle suivant et là, c’est trop tard pour nous : ou on paye, ou on marche!
  • Tu vois ce que je te disais l’autre jour sur le fait que j’avais gagné enfin un peu de fric avec ma boite. Effectivement, tout est reparti directement dans les factures. Mais d’un autre côté, sans ce fric, on aurait eu les mêmes factures et on n’aurait pas pu les honorer. Bref, heureusement que j’arrive à bosser assez pour les factures. Mais faudrait que ça s’arrête un peu. Juste un peu…

La bonne nouvelle, c’est qu’après une journée bien merdique comme cela, ça peut difficilement aller plus mal.
Enfin, j’espère…


Update 15:27

Comme quoi, faut jamais jurer de rien. Juste au moment où je finissais de valider ce billet, le nouveau voisin d’en face est venu frapper à la porte.

  • Je suppose que vous savez pourquoi je viens vous voir.
  • Oui, mais j’espérais que vous n’en feriez rien!

Et c’est ainsi que je me retrouve à dévoiler à mon voisin l’endroit dans notre jardin où sa jeune chatte avait trouvé refuge pour mettre bas.
Nous avions trouvé la portée il y a une semaine, en suivant les couinements. Juste à côté de son nid, elle avait déposé le cadavre d’un premier chaton qui n’avait pas survécu à son arrivée dans un monde cruel.

  • Vous savez que nous n’avons pas le choix.
  • Oui, mais on est plutôt du genre à laisse faire la nature. Elle en a déjà perdu un, que nous avons évacué.
  • Et un autre encore, dit-il en soulevant une petite boule inerte de poils collés.
  • Vous comptez vous y prendre comment?
  • Ma grand-mère les met dans un sac plastique et les balance à l’eau
  • Arf, étouffés et noyés! Si vous voulez vraiment faire au mieux, brisez-leur la nuque. C’est dégueulasse comme sensation, mais c’est propre et sans douleur.
  • Je crois que je ne pourrais pas. La dernière fois, je les ai laissés devant chez le véto. J’ai sonné et je suis parti. Il les a pris.
  • Je pense qu’il a dû leur briser la nuque. C’est ce que je ferais, si je le pouvais.

Il prend les deux survivants qui piaillent à fendre l’âme, leur mère tentant de les saisir pour les emporter ailleurs.

  • Je suis vraiment désolé pour tout cela. J’étais en vacances. J’aurais déjà dû la faire stériliser, mais le véto en demande 120€.
  • Brisez-leur la nuque! Ensuite, vous aurez envie de payer. Sur ce, je vais rentrer chez moi pleurer!
  • Désolé…

Comme dirait l’autre, quand il se met à pleuvoir de la merde, ça tombe toujours à verse!

Notes

[1] Je n’ai jamais compris pourquoi elle s’obstine depuis 7 ans que nous nous connaissons à maltraiter de la sorte mon patronyme

68 réponses
  1. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Cette maison est à eux, ils ont le droit d’en faire ce qu’ils veulent. On a un an pour partir, mais si on peut avant, on le fera. Je pense qu’ils veulent vider la maison pour lui filer un coup de peinture, histoire de la faire pimpante pour la vente. Maintenant, je pense qu’ils se foutent le doigt dans l’oeil jusqu’au coude, que le prix du marché ne correspond plus à rien. J’ai des potes dans le coin qui cherchent à acheter. Ils m’ont dit : en ce moment, ça ne vaut plus le coup d’acheter, tout est bien trop cher pour ce que c’est. On attend que ça baisse. Je pense qu’une fois que nous serons partis, ils vont se retrouver avec leur barraque sur les bras, le crédit à payer eux-mêmes au lieu que ce soit nous, sans compter qu’on vit dans un bled humide. Sans locataires, va falloir qu’ils chauffent de leur poche pour que ça ne tombe pas en ruine! Au final, il faudra qu’ils baissent bien leur prix et le temps de vacance sera pour leur pomme. Mauvais calcul!
    Sinon, oui, ça tombe mal. Mais ce genre de truc arrive toujours mal.

    Répondre
  2. GeoTrouvetout
    GeoTrouvetout dit :

    Il y a une chose dans votre billet que je ne comprends pas bien. Votre bail est d’un an renouvelable tacitement, c’est bien ça ?
    Je croyais qu’un bail locatif c’était 3 ans renouvelable tacitement… je me trompe ?

    Et puis le nouveau proprio sera peut-être d’accord pour que vous restiez…

    Répondre
  3. YR
    YR dit :

    Dure journée, en effet !

    Pour la voiture, pas d’idées.
    Pour la maison, si la précarité de la situation ne vous fait pas trop peur, négocier un contrat de location avec la brave madame, qui vous permettra de loger dans la maison en attendant qu’elle trouve acquéreur. Avec l’inconvénient de devoir partir rapidement (délai à négocier : 15 jours, un mois ?) une fois la vente réalisée. Mais avec l’avantage de conserver votre bout de paradis en pariant sur le fait que la maison ne sera pas vendue… Dans 4 ans, la proprio vous la proposera peut-être de nouveau à 110000€ , qui sait ?

    Répondre
  4. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    @Agnès : Mon bail est un 3, 6, 9 classique. On a emménagé précisément le premier janvier 2001

    Je ne suis pas juriste, mais il me semble que le bailleur (sauf faute du locataire) ne peut résilier le bail qu’à l’expiration de celui-ci et avec préavis de 6 mois soit 3-6-9 1er javier 2004, 1er janvier 2007 (et ils ont donc loupé le coche), 1er janvier 2010 (donc notification par acte d’huisser 6 mois avant soit le 1er juillet 2009 au plus tard). Et encore faut-ils qu’ils justifient le congé par la vente du bien (et tu es de ce fait prioritaire si tu veux acheter), ou pour l’occuper eux-même ou le faire occuper par leurs ascendants ou descendants directs, ou pour "motif légitime et sérieux", c’est-à-dire à l’appréciation du juge…

    Normalement, s’il vendent en cours de bail, ça ne résilie pas ton bail, et ils vendent un "bien occupé" par un locataire dont le bail court toujours, mais avec le nouveau propriétaire en remplacement de l’ancien – ce qui veut dire qu’ils vendent beaucoup moins cher, les proprios évitent de faire ça, sauf le couteau sous la gorge…

    Tel que je crois les choses (mais je ne suis pas juriste, fais-le toi confirmer par l’homme de l’art), ils viennent de louper (enfin, il y a 6 mois) l’occasion de te virer, tu es tranquille jusqu’au 1er janvier 2010…

    Ils essaieront forcément de te le faire à l’entourloupe (c’est pour ça qu’il faut t’assurer de tes droits), mais à mon avis, ils l’ont dans le baba pour encore 3 ans.

    Répondre
  5. paquita0
    paquita0 dit :

    Agnes,
    Hou la la une bien mauvaise journee, en effet. Bon courage !

    Normalement un bail (loi 89) est de trois ans, il est a chaque fois reconduit pour 3 ans. Donc si cela fait 7 ans que vous habitez la, il y a de fortes chances pour que vous ayez au minimum 2 ans avant de devoir demenager. (voir les informations sur l’anil). Si votre proprietaire possede la maison en SCI, c’est de 6 ans en 6 ans je crois.
    http://www.anil.org/guide/locatif/f

    Il y a des chances pour qu’alors, les prix soient bien redescendus et qu’ils changent d’avis (comme il y a 4 ans).

    En plus vous aurez toujours la possibilite de rester dans les lieux malgre le conge recu en bonne et due forme en payant une indemnite d’occupation (10% de plus que le loyer si mes souvenirs sont bons) en attendant de vous faire deloger (ce qui peut prendre du temps). Pour deloger une famille avec enfant qui en plus paye, il y a toute une procedure, c’est du temps et de l’argent et pendant ce temps le proprio ne peut pas vendre a cause de la decote … Apres tout, si les proprietaires se plaignent que les locataires sont proteges, c’est bien parce qu’ils le sont un peu. Alors autant jouer la loi.

    Répondre
  6. Fred Bird
    Fred Bird dit :

    Tu n’as plus qu’à croiser les doigts pour que le marché immobilier s’écroule pour de bon dans les mois qui viennent, et que les prix baissent suffisamment pour que vous puissiez acheter à votre tour ou qu’ils se répercutent sur ceux de location.

    Et joyeux anniversaires à la bourre 🙂

    Répondre
  7. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Pour lever toute ambiguïté, je tiens à préciser que nos proprios sont des retraités plutôt charmants et pas très âpres au gain. Ils nous ont maintenu, de leur propre chef, un loyer très doux pendant des années et tout s’est toujours bien passé. Par contre, ils ont des enfants. Du genre, j’ai 50 balais, une grosse bagole, je suis cadre sup’ dans la capitale et je crache un SMIC par mois, rien que pour me loger. Et chaque fois que leurs gosses viennent en vacances, on sent bien la vieille pression sur les parents, sur l’air de la bulle immobilière.
    Là, ce qui les pousse à vendre, c’est plutôt l’envolée des impôts locaux ces dernières années. Ils ont du mal à suivre.
    Je n’ai pas envie de me retrouver dans une situation de pourrissement avec eux. Je pense qu’on peut se régler cela à l’amiable. Nous, on cherche activement un truc ailleurs (c’est quoi les réseaux sociaux, Sophie?) et on se casse dès que possible. Eux, ne nous prennent pas la gueule avec la caution et le préavis de départ. Mais je ne manquerais pas de leur signaler qu’ils risquent de se retrouver avec un truc dur à vendre sur les bras et dont le crédit court toujours, sans locataires pour raquer!

    Répondre
  8. Laurence
    Laurence dit :

    Salut,
    Je compatis, notre proprio nous a fait le coup il y a 2 ans. Nous avions un bail classique et il était renouvelable tacitement chaque année. Heureusement, nous avons pu trouver un hlm (pas très modéré en loyer d’ailleurs) et l’appart que nous avions dû quitter en urgence n’est toujours pas occupé.

    Répondre
  9. Laurence
    Laurence dit :

    Salut,
    Je compatis, notre proprio nous a fait le coup il y a 2 ans. Nous avions un bail classique et il était renouvelable tacitement chaque année. Heureusement, nous avons pu trouver un hlm (pas très modéré en loyer d’ailleurs) et l’appart que nous avions dû quitter en urgence n’est toujours pas occupé.

    Répondre
  10. paquita0
    paquita0 dit :

    Desolee, j’ai du mal expliquer, te faire reagir pareillement …

    Mais avec la date d’entree du 1/1/2001, ton bail vien d’etre renouvele pour trois ans (1/1/2001-1/1/2004-1/1/2007) car tu n’as pas recu de conge par lettre recommandee avec AR avant le 1/7/2006. Donc la fin de ton bail est le 1/1/2010. Merci la loi de 1989. C’est la maison de ton proprietaire en effet, mais il ne peut la recuperer pour la vendre avant 2010.

    Cela te laisse le temps de te retourner, non ? Et puis ils auront peut etre change d’avis d’ici la.
    Bon anniversaire aussi 🙂

    Répondre
  11. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    Avec tout l’amical respect que je te dois Agnès, arrête tes conneries. Tes proprios ont beau être charmants, ce sont des proprios et votre relation est une relation de bizness, une relation contractuelle.

    Le contrat dit que vous avez un contrat qui court jusqu’en 2010 ; vous n’avez donc aucune raison de partir si vous ne le désirez pas (et de subir la charge d’un déménagement, les frais, la réinstallation… simplement pour faire plaisir à des proprios qui ont raté l’occasion quand c’était légal de vous donner conger, et de leur faute, non de la vôtre.)

    Selon la loi, vous êtes chez vous jusqu’en 2010, c’est aussi simple que ça. et il n’y a nul "pourrissement" à craindre. C’est quoi, les relations locataire-propriétaire, à part un chèque par mois ?

    Si vous y êtes bien, vous y restez. Point.

    Ce n’est pas parce que les gens peuvent être sympathiques qu’un contrat n’est pas un contrat et qu’il ne doit pas être respecté.

    De même que le fait qu’un patron soit sympathique ne le dispense nullement de respecter la législation du travail – liberté que l’on prend souvent dans les petites boîtes paternalistes ou le patron est tellement sympathique.

    Sous prétexte que tu es sympathique, vos propriétaires accepterait-il que tu manques à tes propres obligations contractuelles (à savoir payer ton loyer) ? Hmmm ?

    Le fait que tu sois sympathique les a-t-il empêché de te demander de gicler quand ils ont eu envie que tu gicles ?

    Un chez-soi, c’est un chez-soi. C’est important. C’est pour cela que la loi protège les locataires des congés arbitraires et non justifiés.

    Si tu veux transiger avec tes proprios dans vos conditions actuelles, alors négocie vraiment. Ils veulent vendre ? Ils veulent vous voir partir alors que rien ne vous y oblige ? Très bien. Qu’ils acceptent de prendre en charge les frais de votre déménagement et de votre réinstallation dans aussi bien (y compris les "faux-frais"). Qu’ils acceptent de se porter caution auprès du nouveau bailleur, si la situation le demande… Qu’ils compensent de leur poche l’éventuelle différence de loyer que cela vous occasionnera.

    Exige ça d’eux, tu verras s’il sont toujours aussi sympathiques, ces braves gens…

    Répondre
  12. Sophie Ménart
    Sophie Ménart dit :

    Exactement la situation dans laquelle je me suis trouvée en février 2006 avec l’ASS pour tout revenu …
    C’est l’huissier qui s’est déplacé pour me remettre l’avis de congé aux fins de vente, avant la fin du bail bien sûr. C’est normalement comme ça que ça se passe.
    Et hop 6 mois pour trouver un nouveau logement, sans avoir de boulot, je m’en suis sortie à un cheveu en lançant un sos sur un site de socialnetworking (et oui !)

    Mais la mairie m’avait quand même dit que si je n’avais pas trouvé de logement dans les 6 mois, le proprio ne pouvait pas me mettre dehors si je continuais à payer le loyer.
    Par contre lui ne devait pas l’encaisser, sinon ça voulait dire qu’il acceptait la situation et dans ce cas tant pis pour lui.
    Enfin bon je ne suis pas allée jusque là, j’ai trouvé à temps, moins cher et beaucoup mieux en plus (SFHE).

    Ceci dit, comme Laurence, l’appart que j’ai du quitter n’est toujours pas occupé !

    Bon anniversaire en retard et surtout garde le moral 😉

    Répondre
  13. Sophie Ménart
    Sophie Ménart dit :

    ah, je n’avais pas rafraichi la page, pendant que j’écrivais mon comment et pas vu celui de Swâmi …
    bref comme il dit, ils ont effectivement loupé le coche … tu aurais du recevoir l’avis de congé aux fins de vente avant juillet 2006, vous êtes tranquille pour 3 ans.

    Répondre
  14. Cobab
    Cobab dit :

    Paquita et Swami ont raison je pense —ton bail court pour trois piges encore. Cela dit ça peut être super long trois piges avec le proprio en colère qui est la voisine… Mais sur la généralité, j’y avais pas pensé et tu as raison : au premier signe de bisse, on vire les ocataires.

    Pour les chats et la tuture, par contre… triste

    Répondre
  15. Cobab
    Cobab dit :

    Paquita et Swami ont raison je pense —ton bail court pour trois piges encore. Cela dit ça peut être super long trois piges avec le proprio en colère qui est la voisine… Mais sur la généralité, j’y avais pas pensé et tu as raison : au premier signe de bisse, on vire les ocataires.

    Pour les chats et la tuture, par contre… triste

    Répondre
  16. Sophie Ménart
    Sophie Ménart dit :

    @Agnès
    Pour répondre à ta question sur les réseaux, je suis inscrite depuis plrs années sur viaduc/viadeo.
    Comme je n’arrivai à rien et que je me faisais jeter de partout à cause de ma situation de chôôômeuse, au dernier moment j’ai tenté le coup d’exposer ma situation sur le hub de Montpellier accompagné d’un gros SOS et là une seule personne a répondu, la bonne, qui a su me diriger vers les bons interlocuteurs et 3 semaines après j’étais logée.

    Répondre
  17. chris
    chris dit :

    Agnes ,une reflexion sur Dies Horribilis ,sur les gens sympathiques ,les proprios ,les bourreaux et les victimes …je sais pas si ca va te consoler ?

    c’est peut etre sinistre aussi apres tout ?

    """""Rencontre à Madrid avec l’écrivain espagnol autour du plus personnel de ses livres.

    ARTURO PÉREZ-REVERTE nous a reçu à l’hôtel Palace, son PC madrilène, à deux pas de la Plaza de las Cortes. Pour évoquer son roman le plus ambitieux et le plus risqué. Celui dans lequel il tombe le masque et dit ses vérités sur son temps, les guerres qu’il a couvertes pendant vingt ans, ses doutes et ses colères.

    LE FIGARO LITTÉRAIRE. – Seize ans après « Le Tableau du maître flamand », la peinture joue encore un rôle essentiel ici. Est-ce une passion ou une vocation contrariée ?

    Arturo PÉREZ-REVERTE. – Dans tous mes romans il y a des références à la peinture. Toute ma vie, je me suis passionné pour l’art, les livres. Ce qui m’a amené au journalisme de guerre, c’est, peut-être, d’avoir grandi avec une copie du Triomphe de la mort de Bruegel, sous les yeux, chez mes parents. Enfant, je passais des heures à voyager au fond du tableau, dans ces zones pleines de flammes et de ténèbres. J’étais convaincu que là, et là seul, résidait l’explication des scènes du premier plan. Des années après, j’ai fait le voyage réel vers la guerre, de l’Angola à la Bosnie en passant par l’Érythrée, le Salvador, les Malouines, le Liban. Je suis resté longtemps au fond du tableau, vingt ans, et, à mon retour, j’ai été en mesure de comprendre la violence, la mort, avec un certain détachement.

    Comme votre personnage, Faulques, vous ne faites plus confiance à l’image, à la photo…

    Jamais l’image n’a été aussi omniprésente et jamais elle n’a autant menti, jamais elle n’a été aussi manipulée. Avant, on disait qu’une image valait cent mots. C’est fini. Quand on me parle de la fameuse photo prise par Capa en 1936, je rigole. Pendant vingt ans, j’ai regardé des gens vivre et mourir et je n’ai jamais vu un combattant s’écrouler avec une chemise et un pantalon propres ! C’est un mensonge comme il y en a eu beaucoup avant lui. Aujourd’hui, Benetton achète des photos de guerre pour ses campagnes publicitaires. Ça n’a plus de sens. Si l’image a perdu sa vérité, peut-être faut-il revenir aux vieux maîtres, à Goya surtout, qui savait la vérité de la guerre, qui connaissait la couleur du sang.

    À l’opposé de Rousseau, vous semblez trouver l’homme naturellement mauvais ?

    L’horreur est là, pas la volonté de méchanceté de l’homme. Il n’est pas question de sentiment dans tout cela. L’univers est cruel. Un volcan qui éclate est cruel. Lorsque j’ai vu un Serbe tirer sur des gens, un Érythréen violer une Éthiopienne, un enfant salvadorien brûlé avec des cigarettes puis égorgé, je ne me suis pas dit : « Ce sont des hommes mauvais qui font ça. » Si mon intérêt, ma survie, celle des miens, sont pris dans les roues de l’Histoire, je peux aussi piller, violer, tuer. Mais la différence entre bons et mauvais qui a marqué l’humanisme chrétien est fausse. Nous sommes le bien et le mal en même temps. Nous sommes responsables. Aujourd’hui, l’humanité désire s’avouer irresponsable, innocente. Mais il n’y a pas d’innocents. Parfois, lorsque je vois un enfant en train de maltraiter un oiseau dans un parc, je vois le franc-tireur qu’il peut devenir.

    Vos livres sont des best-sellers dans le monde, vous êtes depuis 2003 à la Real Academia Espanola, vous venez d’acheter un nouveau bateau dans lequel vous avez rangé quelques-uns de vos livres préférés : pourquoi donnez-vous l’impression d’être en colère ?

    J’ai 55 ans, je commence à vieillir et j’ai besoin de consolation. Je n’aime pas le monde dans lequel je vis. Je n’aime pas les gens. Ça m’inquiète, parce que je commence à préférer un méchant intelligent et cultivé à un imbécile gentil. Avant, je n’étais pas comme ça. Mais les idiots sont partout. Je crois que jamais dans l’histoire de l’humanité, l’idiot, via la télévision et Internet, n’a été aussi omniprésent et nombreux à nous dire ce qu’on doit faire, penser, croire. Je me sens comme dans les derniers temps de l’Empire romain, comme cet homme goûtant un bon vin en attendant l’arrivée des Barbares. Il entend la foule hurler au viol, à l’assassin et pense : « Pauvres imbéciles, mais naturellement ils vont piller, tuer. Qu’est-ce que vous croyez ? Vous avez renoncé à votre mémoire, à votre culture. Vous avez oublié que dans les livres il est écrit que les civilisations prennent fin. Ça devait arriver ! »

    La situation est si désespérée ?

    Quand on est dans un avion et qu’il tombe, les gens crient mais chaque innovation technique a son accident. Chaque Titanic à son iceberg, chaque tour son avion qui va la percuter. C’est la loi de la vie. Mais nous sommes si idiots que nous avons oublié. Nos grands-pères qui ont fait les tranchées, nos grands-mères qui ont perdu des enfants en bas âge savaient. L’homme d’hier, de manière générale, avait la certitude que le monde est un endroit hostile où les règles ont pour nom vie et mort. Aujourd’hui nous avons perdu de vue la terrible symétrie de l’univers, la cruauté naturelle de la vie. Quand arrive la réalité, la maladie, l’attentat à la bombe, les cris ne servent à rien. »

    C’est facile à dire…

    Mais non. Nous vivons avec un pistolet sur la tête. Face à cette réalité, il existe trois sortes d’attitudes. On peut décréter que ça n’existe pas et le jour où le coup part, on tombe sans savoir qu’on a vécu. On peut gémir, passer sa vie à se plaindre qu’on a un pistolet sur la tempe. Et puis, on peut se dire : d’accord, j’ai un pistolet sur la tempe mais je vais essayer de courir. Même si ce n’est que sur quinze mètres, même si la mort est au bout, au moins, pendant ce laps de temps, j’aurais été libre. Dans ce cas, ce qui nous reste, c’est la dignité. Ce roman, c’est la course du prisonnier.

    C’est plutôt démoralisant comme vision des choses, non ?

    Je ne suis pas pessimiste. Il reste l’amour, l’amitié, la fraternité, la culture. La culture, c’est ce qui permet de ne pas crier lorsque l’avion tombe ou le bateau coule. Je peux mieux accepter la maladie, le vieillissement, la fin de l’amour, la mort de proches si je crois que ce sont les règles du jeu. La règle contient le hasard. Je peux fumer une cigarette avec le franc-tireur serbe qui m’aura tenu dans son viseur quelques heures auparavant. Ce n’est pas un monstre. Il est comme moi, il fait partie de l’Histoire. Dans ce monde que je n’aime pas, arriver à ces conclusions c’est hygiénique !

    """""""""""""""""""

    c’est dans le Fig litteraire de ce jour ,alors vas tu pouvoir fumer une cigarette avec ton bailleur !!!!

    Répondre
  18. bruno
    bruno dit :

    Bonsoir Agnès

    Sur le site de l’ANIL, c’est très bien expliqué :

    http://www.anil.org/guide/locatif/f

    Je suis entièrement d’accord avec Swâmi, il faut utiliser la loi au mieux de tes intérêts. Tes propriétaires comprendront sûrement qu’à cause de l’augmentation des loyers tu ne trouves pas immédiatement un nouveau logement, puisqu’il contribuent eux mêmes à ce renchérissement (et sans gêne visiblement). Et donc tu utliseras jusqu’au maximum les délais auxquels tu as DROIT. À quoi ça sert de défendre avec les mots les grands principes, de s’indigner avec de belles phrases sur les droits qui disparaissent, si on ne les utilise pas le moment venu ? C’est du masochisme.

    Il se rajoute cette crapulerie de libéralisation de l’électricité. J’avais personnellement l’intention de déménager à la fin de mon bail actuel (en 2009), je suis évidemment obligé d’anticiper pour conserver un contrat au tarif régulé.

    Je hais nos gouvernants (gauche et droite confondues), qui s’ingénient à nous obliger, par tous les moyens, à avaler cette p…n de concurrence. J’enrage littéralement à l’idée que le pognon supplémentaire ira engraisser des actionnaires repus.

    Bon courage.

    Répondre
  19. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    @Henry Kanaan : meme si tuer un animal domestique est punissable par la loi

    Bien sûr que non. Les actes de cruauté envers les animaux sont punissables. Tuer un animal sans cruauté particulière n’est pas punissable – si l’animal est à vous. Tuer l’animal d’un tiers est considéré comme une atteinte à ses biens.

    Qui veut tuer son chien n’a même pas besoin de l’accuser de la rage.

    Répondre
  20. Didier
    Didier dit :

    J’ai eu une pensée en te lisant pour tous ces gens qui vous ont souhaité la bonne année.
    C’est vrai en attendant qu’il y a des journées, comme ça, on dirait une entreprise de démolition. Impressionnant.
    Je vous souhaite de trouver un home plus mieux que le celui de maintenant !

    Répondre
  21. Henry Kanaan
    Henry Kanaan dit :

    Vraiment désolé de ce qui t’arrive Agnès 🙁

    On se retrouve toujours à un moment donné ou un autre devant le choix de se faire écraser ou d’écraser l’autre, la vie est impitoyable ou bien, elle aime bien nous tester.

    @Pour chris:
    citation:
    >Et puis, on peut se dire : d’accord, j’ai un pistolet sur la >tempe mais je vais essayer de courir. Même si ce n’est >que sur quinze mètres, même si la mort est au bout, au >moins, pendant ce laps de temps, j’aurais été libre. Dans >ce cas, ce qui nous reste, c’est la dignité.

    Se supprimer avant de se faire executer ou ne pas courir, s’arreter, se retourner; lorsque tes bourreaux comptent se servir de toi pour se distraire en t’éxecutant me semble etre une attitude plus noble.
    Mais ce n’est que mon humble avis.

    (il y a une scene de ce type dans le film, "l’armee des ombres")

    Répondre
  22. Henry Kanaan
    Henry Kanaan dit :

    Vraiment monstrueux de tuer des animaux parce qu on n a pas eu envie de depenser de l argent pour les empecher de se reproduire et donc de se retrouver à les tuer.
    (je suis sans doute injuste en disant cela, avoir un animal coute tres cher)
    mais ce qui est monstrueux c’est que notre societe ne cherche pas à controler cela pour eviter la barbarie.
    (meme si tuer un animal domestique est punissable par la loi mais qui va denoncer son voisin pour ca? moi sans doute ;))

    Hier, comme pour faire echo à cette conversation, arte montrait des images de traffic de chiens et chats pour faire des manteaux de fourrure. On voyait des pauvres betes dans des petites cages en fer, compressées comme des sardines, et leur peau etalees pour le sechage ou la vente à des negociants.

    l’europe interdit l utilisation de la fourrure de chiens et de chats, mais il est difficile de savoir quelle est l’origine de la fourrure.

    Le seul laboratoire allemand abilité à faire des tests expliquait qu’un test sur deux , était positif…fourrure de chat ou de chien 🙁

    Répondre
  23. Henry Kanaan
    Henry Kanaan dit :

    Vraiment monstrueux de tuer des animaux parce qu on n a pas eu envie de depenser de l argent pour les empecher de se reproduire et donc de se retrouver à les tuer.
    (je suis sans doute injuste en disant cela, avoir un animal coute tres cher)
    mais ce qui est monstrueux c’est que notre societe ne cherche pas à controler cela pour eviter la barbarie.
    (meme si tuer un animal domestique est punissable par la loi mais qui va denoncer son voisin pour ca? moi sans doute ;))

    Hier, comme pour faire echo à cette conversation, arte montrait des images de traffic de chiens et chats pour faire des manteaux de fourrure. On voyait des pauvres betes dans des petites cages en fer, compressées comme des sardines, et leur peau etalees pour le sechage ou la vente à des negociants.

    l’europe interdit l utilisation de la fourrure de chiens et de chats, mais il est difficile de savoir quelle est l’origine de la fourrure.

    Le seul laboratoire allemand abilité à faire des tests expliquait qu’un test sur deux , était positif…fourrure de chat ou de chien 🙁

    Répondre
  24. tardif
    tardif dit :

    Moi, je voulais parler des chatons… J’ai laissé ma chatte élever les siens jusqu’au sevrage (et je ne sais toujours pas qui elle avait choisi dans le quartier pour se les faire faire ? Mais peut-être que ça ne me regarde pas?)… Ce furent quelques semaines vraiment amusantes et agréables dans la maison avec toute cette vie débordante, vraiment débordante !

    Je n’ai eu aucune difficulté ensuite à caser les chatons, tous les trois, dans des familles avec des enfants entre cinq et dix ans, qui s’en occuppent toujours très bien, alors que leur mère est aujourd’hui disparue.

    Et quand je vais dans ces familles, ça me fait plaisir de revoir ces chatons, qui sont devenus de vrais matous… et qui me font un peu penser à elle… Même si moi aussi j’ai déménagé depuis, et que de toute façon la mère chatte est morte d’un cancer des mamelles (c’est comme qu’on appelle le cancer du sein chez les chattes) alors qu’elle avait un âge très avancé…

    J’ai toujours plaisir à ma rappeler, quand je pense à elle après treize ans de vie commune, les dégats de ses trois gremlins… durant seulement quelques semaines…

    Répondre
  25. Patrick
    Patrick dit :

    "Y’a des jours, comme ça, où y’a pas assez de pierres…" (Forest Gump).

    C’est comme cette lettre que j’ai reçu ce matin : "votre véhicule n’est pas économiquement réparable." Un distrait te rentre dedans, en tort complet, cabosse ton seul moyen de transport vieux de 14ans et 330.000 kms, en parfait état de marche (si, si, vraiment. Pas un point de rouille ma guimbarde), et du jour au lendemain tu te retrouverais à pied. Avec 3 enfants, l’amour de ta vie en début de chimiothérapie, la première boulangerie à 5km et ton banquier qui te fait la leçon avant de te dire : non.

    "Pas économiquement réparable…". N’importe quoi ! Et si je ne répare pas, ne cède pas à leur racket et me contente de leur aumône de "compensation", je me retrouve avec une véhicule que je ne peut plus vendre. Jamais. A personne. Punition Préfectorale réservée aux mauvais consommateurs (les pires : ceux dont le chien leur mord déjà les mollets). M’en fout, je roulerai avec un machin cabossé. Et je les emmerde, j’avais pas du tout l’intention de la vendre, de toute façon. Si je faisait le compte des machins cabossés que j’ai dans mon environnement immédiat mais qui marche toujours…

    Remarque, j’ai du bol côté logement, j’ai acheté il y a un moment, avant la dernière déferlante. N’empêche, comme dirait Eolas : "y’a des fois, tout de même".

    Répondre
  26. Jeannot
    Jeannot dit :

    Pour les chatons… Le tampon d’ether sur le museau est un peu moins brutal que le coup sur la nuque et plus rapide que l’etouffement-noyade (moins de 2 minutes si bien applique).

    A utiliser si on ne peut vraiment pas leur trouver une famille d’accueil.

    Répondre
  27. ernesto
    ernesto dit :

    Ben moi je me suis retrouvé du côté des proprios contre mon gré. J’ai hérité d’une maison et comme je vis outre mer j’ai pris le parti de la louer. Comme elle est assez petite (2chambres) j’ai appliqué un petit loyer (600 €) pour une grande ville. J’aurai mieux fait de vendre ou de me casser une patte, entre les taxes foncières qui ne cessent d’augmenter, le supplément d’impot sur le revenu (1 tranche de plus), la CSG sur les loyers et les diverses bricoles qu’il faut réparer, aprés 4 ans j’en suis de ma poche. Résultat les derniers locataires m’ont donné leur congé j’en ai profité pour vendre, cela c’est fait en 15 jours. Voilà on peut être armé des meilleures intentions du monde la société actuelle ne vous fait pas de cadeaux. Ceci dit ma situation n’est en rien comparable à celle d’Agnés à qui je soughaite bon courage.

    Répondre
  28. ernesto
    ernesto dit :

    Ben moi je me suis retrouvé du côté des proprios contre mon gré. J’ai hérité d’une maison et comme je vis outre mer j’ai pris le parti de la louer. Comme elle est assez petite (2chambres) j’ai appliqué un petit loyer (600 €) pour une grande ville. J’aurai mieux fait de vendre ou de me casser une patte, entre les taxes foncières qui ne cessent d’augmenter, le supplément d’impot sur le revenu (1 tranche de plus), la CSG sur les loyers et les diverses bricoles qu’il faut réparer, aprés 4 ans j’en suis de ma poche. Résultat les derniers locataires m’ont donné leur congé j’en ai profité pour vendre, cela c’est fait en 15 jours. Voilà on peut être armé des meilleures intentions du monde la société actuelle ne vous fait pas de cadeaux. Ceci dit ma situation n’est en rien comparable à celle d’Agnés à qui je soughaite bon courage.

    Répondre
  29. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Pour les chatons :

    J’ai sauvé une grande quantité de chatons menacés de mort ces dernières années, mais là, j’ai vraiment fait le tour des familles et amis où je peux en caser. Certains de mes rescapés ont bientôt 10 ans et coulent des jours heureux dans des familles accueillantes. Le problème, c’est que les chatons arrivent plus vite que les places ne se libèrent.
    Aucune méthode de tuerie n’a grâce à mes yeux, par principe. L’éther est devenu très difficile à se procurer. Je demanderai à mon véto ce qu’il en pense… En dehors de la stérilisation, vu le nombre de propriètaires de chats qui, pour des raisons diverses, ne font pas opérer leurs animaux.

    Pour les voitures :

    C’est le problèmes des pauvres : nous sommes limités à des voitures qui ne valent rien, si ce n’est le prix de l’autoradio et des pièces de rechange. Pour un chômeur en fin de droit ou un travailleur pauvre, un accident est la pire des choses qui peut lui arriver : dans tous les cas, il repartira à pied. Mieux vaut être en tord avec une bagnole neuve qu’avoir raison avec une vieille caisse qui roule encore bien! Je trouve anormal que nous ne puissons avoir le droit, en cas d’accident déclenché par un tiers (biche ou 4×4), à un remboursement basé sur la valeur du remplacement. Pour beaucoup, la perte du véhicule équivaut aujourd’hui à une mise à mort sociale : restriction des possibilités de travailler, voire de se ravitailler.

    Pour les proprios :

    Vu le loyer que nous payons, je pense que nos propriétaires devraient bénéficier de réductions d’impôts conséquentes. Je leur en avais déjà parler entre deux portes, mais ça leur été passé par dessus la tête.
    Ce qu’ils voient, c’est l’explosion de la fiscalité et les futurs travaux de raccordement aux égoûts de la ville. Mais je pense qu’ils n’y couperont pas, car ça m’étonnerait qu’ils vendent assez vite pour cela! Je me dis qu’ils sont plutôt mal conseillés. Va falloir que je m’en occupe!

    Répondre
  30. mc
    mc dit :

    A vérifier, mais je crois bien que si vous refusez officiellement d’acheter à un prix précis, elle n’a pas le droit de la vendre en dessous de ce prix sans vous la reproposer, vous restez prioritaires.

    Répondre
  31. Swâmi Petaramesh
    Swâmi Petaramesh dit :

    @Laurence : Sais-tu ce qu’est une clause illégale ? Si on spécifie dans un contrat n’importe quelle clause qui soit contraire à la loi (par exemple un bail d’un an alors que la loi spécifie qu’un bail d’habitation pour un logement vide à un particulier a une durée minimale de 3 ans), alors, même si les deux parties ont signé le contrat, n’importe quelle partie peut invoquer la nullité "de plein droit" de la clause illégale.

    Ce qui veut dire que si un contractant veut t’imposer de signer une clause que tu sais illégale, tu peux à la limite la signer les yeux fermés : elle ne vaut rien.
    Il faut simplement être sûr de son coup…

    Répondre
  32. Laurence
    Laurence dit :

    @ Swâmi : Ok, mon bail n’était sûrement pas classique alors, vu que mon proprio avait écrit en toutes lettres "reconductible tacitement chaque année". C’était peut-être une garantie pour lui, vu son âge canonique 😉

    Répondre
  33. Laurence
    Laurence dit :

    @ Swâmi : Ok, mon bail n’était sûrement pas classique alors, vu que mon proprio avait écrit en toutes lettres "reconductible tacitement chaque année". C’était peut-être une garantie pour lui, vu son âge canonique 😉

    Répondre
  34. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Ma proprio ressort de chez moi.

    Je me suis dis qu’il fallait que je passe vous voir avant que ne pensiez qu’on cherche à vous mettre dehors. On n’a vraiment aucun problème avec vous, et nous savons par notre notaire que nous avons beaucoup de chance d’avoir des locataires qui paient aussi régulièrement que vous. Mais là, on a du mal à faire face aux impôts locaux. En fait, nous pensons tenter de vendre avec vous dedans, comme ça vous serez tranquilles encore un moment. Mais vraiment, on ne veut pas que vous pensiez qu’on tente de vous mettre dehors.

    Répondre
  35. chris
    chris dit :

    @ Chris : désolée, mais ici la règle est vraiment très simple : pas d’attaques personnelles.
    Si tu veux dire des trucs à superuser, tu montes à Paris, tu l’invites à bouffer (une petite sortie, c’est toujours sympa!) et vous tartaillez. Mais tu n’utilises pas mon blog à cet effet.
    C’est tout ce que je demande et je trouve que je ne suis pas exigente!

    Agnès

    @Henri Kanaan

    oui ,vous avez raison sur cette autre solution digne ,mais je pense que l’auteur qui a ete reporter de guerre a voulu souligner dans une sorte d’optimisme non dit ..cette tendance qu’a l’humain de tenter la vie plutot que de se resigner .
    par contre il y a une chose qui m’etonne de lui ,c’est qu’il y a deux choses qu’on ne peut regarder inpunément en face , le soleil ….et la mort !
    il devrait le savoir vu son passé .

    Agnes , tu souleve un vrai probleme avec la bagnole ,souvent evincé sur les sites de chomeurs parce qu’ils sont parisiens avant tout ….la bagnole ou la mort sociale !

    et j’insisterais pas sur le fait qu’en termes de pollution ,les bagnoles relativement anciennes pesent lourd …le controle technique etant une relative fumisterie a cet effet (le pot cata percé ,bravo )

    Répondre
  36. ko
    ko dit :

    Ce que j’en dis, c’est que peut-être dame Agnès peut essayer de mieux conseiller ses "voisins mais néanmoins propriétaires", voire de négocier avec eux une (légère) augmentation de loyer afin de leur permettre de mieux faire face aux frais fonciers… Après tout, si tout se passe bien avec eux, c’est précieux pour tout le monde !

    Pour les chats, je sais qu’il existe de-ci, de-là des associations d’amis des bêtes qui stérilisent gratos les matous (il faut les appeler ou leur amener la bestiole, évidemment ce n’est pas gratos si c’est le proprio qui l’amène, ça marche pour les chats "trouvés"). C’est en effet parfaitement inconscient de laisser des matous et minettes non opérés se balader dans la nature. Je parle même pas des dégâts sur les portées de lapins ou les couvées de pitis noiseaux !

    Pour finir, je dirai que toutes ces péripéties sont aussi l’amorce d’autre chose : peut-être, sûrement on va dire, quelque chose de mieux ? (enfin, sauf pour les chats. et la voiture. mouais. pas terrib’…)

    Répondre
  37. Médard
    Médard dit :

    question chats, après avoir été débordés, on n’en a plus QUE 5, tous châtrés ou stérilisées… marre du massacre annuel des chatons ;-<
    ceci dit, notre véto s’en est chargé gratuitement, la dernière fois !
    il peut bien nous le faire, pour tout ce qu’on lui rapporte, entre les opérations et les vaccinations 😉

    Répondre
  38. Patrick
    Patrick dit :

    @chris : "les bagnoles relativement anciennes pesent lourd".

    C’est typiquement ce que j’appelle une "réflexion de bon sens". Et, comme souvent avec le "bon sens", c’est pas si simple. L’évolution du poids du véhicule de monsieur-tout-le-monde (disons "populaire", où "répandue", pour donner un critère) est consternante mais réelle : Renault R16(1975)=>980 KG / Renault SCENIC=> 1340 kg. Va comprendre !

    @agnes : "Mais vraiment, on ne veut pas que vous pensiez qu’on tente de vous mettre dehors."

    On se dépatouille comme on peut avec sa conscience, mais les faits sont tétus : si tu te laisses embarquer dans cette "dialectique", tu te retrouves dehors. Pas eux.

    Répondre
  39. Patrick
    Patrick dit :

    @chris : "les bagnoles relativement anciennes pesent lourd".

    C’est typiquement ce que j’appelle une "réflexion de bon sens". Et, comme souvent avec le "bon sens", c’est pas si simple. L’évolution du poids du véhicule de monsieur-tout-le-monde (disons "populaire", où "répandue", pour donner un critère) est consternante mais réelle : Renault R16(1975)=>980 KG / Renault SCENIC=> 1340 kg. Va comprendre !

    @agnes : "Mais vraiment, on ne veut pas que vous pensiez qu’on tente de vous mettre dehors."

    On se dépatouille comme on peut avec sa conscience, mais les faits sont tétus : si tu te laisses embarquer dans cette "dialectique", tu te retrouves dehors. Pas eux.

    Répondre
  40. Nathalie
    Nathalie dit :

    Aïe, merdoum et crotte de bique ! Tu vas devoir déménager ? Quelle mierdasse…
    Peut-être l’occase de venir voir ce qui se passe sous des cieux plus exotiques ? Quoique chez nous les loyers soient pas donnés non plus…
    Ce qui me fait mesurer le bol que j’ai d’avoir une proprio adorable qui nous a bloqué le loyer il y a 2 ans contre des travaux gratos… De plus, elle est attachée à cette maison mais ne risque pas de revenir y habiter avant bien des années, ce qui nous met en principe à l’abri de tout déménagement intenpestif dans les années à venir… Touchons du bois et pourvu que ça dure !
    Je te souhaite d’arriver à t’en sortir pour le mieux ma poulette. Bises.

    Répondre
  41. chris
    chris dit :

    @Patrick

    errarum horribilis !!
    je parlais en fait du poids en termes de fumée ,il suffit de placer un mouchoir blanc derriere une catalysée recente genre FAP et d’un tacot ancien …le choix pour se moucher ensuite sera vite fait !

    le poids en augmentation bien sur ,la securité passive est passée par la …pour faire comme en banlieue , faites un crash test en live avec ces deux vehicules et vous comprendrez la difference …a mon avis ,prenez le scenic en "premier " parce qu’apres la R16 ..amen !

    et plus vous montez en gamme ,plus les faisceaux de cables chargés de "reflechir" a tout et de combler les lacunes du conducteur …pesent lourds !

    bon sens qui fait aussi la bonne fortune des mecanos modernes (technicien monsieur)

    Répondre
  42. chris
    chris dit :

    mais non , Agnés est tres ecologiste et elle doit etre pleine de remords d’avoir contribuer a polluer plus grace a un pot cat percé volontairement pour cause de bonne affaire automobile !

    j’imagine en cas de controle inopiné ..le PV de la honte quoi !

    bon , je tire un peu sur l’ambulance ,mais pas mal d’ecologistes sinceres devraient y reflechir a deux fois parfois !

    du style a Peres -Reverte quoi quand y dit ..vaut peut etre mieux un mechant intelligent qu’un gentil stupide !

    mais bon ,je viens de voir sur un lien a Agnes qu’on pouvait etre censuré sur Bellaciao ..pour non convergence d’opinion …moi qui pensait que cette attitude se resumait a quelques chapelles du net ,j’en suis tout retourné .

    Répondre
  43. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Heu… nous n’avons contribué à rien du tout : nous avons été escroqués! On nous a vendu une bagnole défectueuse en truquant le contrôle technique censé nous prouver que le véhicule est en état de marche! Le mec n’a pas troué le pot pour nous rendre service, mais il l’a fait à notre insu, pour nous rouler!
    Il savait très bien qu’au contrôle technique suivant, on allait casquer pour sa malfaçon!

    Répondre
  44. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Heu… nous n’avons contribué à rien du tout : nous avons été escroqués! On nous a vendu une bagnole défectueuse en truquant le contrôle technique censé nous prouver que le véhicule est en état de marche! Le mec n’a pas troué le pot pour nous rendre service, mais il l’a fait à notre insu, pour nous rouler!
    Il savait très bien qu’au contrôle technique suivant, on allait casquer pour sa malfaçon!

    Répondre
  45. chris
    chris dit :

    oui ,bien sur ,Agnes !

    mais je doute que l’argument eu convaincu la marechaussée en cas de controle anti-pollution ,j’imagine la tete du fonctionnaire ..mais bien sur !!!!!

    Répondre
  46. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Je suis très proche d’El Ryu (du point de vue des idées) mais Eolas est libre de faire ce qu’il veut chez lui et c’est sûr que d’ouvrir un espace sur le net ne signifie pas qu’on accepte tout et n’importe quoi. Ceci dit, El Ryu possède son propre espace, ce qui lui permet de tout de même faire passer son message.
    Et toi? 😛

    Répondre
  47. chris
    chris dit :

    puisqu’on parle d’expulsion !!!

    je viens d’apprendre que l’ami "EL RYU "a ete censuré sur le blog de maitre EOLAS …pourtant il paie regulierement son loyer ADSL pour pouvoir s’esprimer sur le net !
    certains blogs deviendraient des proprietaires en puissance ,selon GB , il semblerait !

    si nous etions de vrais democrates ,ardents defenseurs du web libre et egal ,nous devrions denoncer chaque censure et exiger de ceux qui osent se pretendre blogeur a tendance democrate de se justifier sur de pareils comportements avec d’autres arguments que celui de la proprieté du style ,je suis chez moi ..digne du programme de l’UMP !

    je m’en vas de ce pas lui glisser un petit mot de soutien au RYU .

    salauds de proprios !!!!

    Répondre
  48. chris
    chris dit :

    citoyen locataire du monde !

    mouai ,le probleme du web ,c’est que la plupart des gens qui ouvrent un site le font pour faire avancer un smilbilic qui se definit au depart par de grandes promesses pluralistes et democratiques ,surtout les soi disants apolitiques et puis on s’aperçoit vite que le seul dialogue autorisé , c’etait le leur !

    mais s’ils s’etaient definis reellement comme tel a l’ouverture ,y aurait eu personne pour frequenter la boutique ,style je recherche des clients pour ma prose et mes idées ,pas des badauds ou des concurrents .

    en lieu et place d’un debat citoyen ,on a affaire a des gourous et de fines techniques sectaires visant a assoir son bizness .

    dans le cas d’EOLAS ,les limites de l’avocat trop lisse et bien sous tout rapport ont vite ete atteintes , les commentaires chez EL RYU sont excellents et fort a propos de la posture de beaucoup d’avocats !

    au meme titre que des conseillers ANPE d’ailleurs ,qui touchent un salaire sur la misere chomeuse mais ne demissionne pas pour autant (ca leur pose pour certains des problemes psychologiques au point de venir s’epancher chez actu d’ailleurs , psy pas cher ! ) …les avocats vivent de l’injustice et du delit tout en faisant bien attention de pas salir leur robe .
    d’ailleurs depuis que le grand banditisme est devenu a son tour ultra liberal et exige des resultats ,nos maitres poussent des cris de chouettes effarouchées .

    ah oui la question ,j’ai pas de message a faire passer …suis dhimmi !!!!!!!!

    dhimmi attristé du comportement de certains croyants parce que je pense que la censure ,le dirigisme ,l’exclusion qui a ete pratiquée sur des sites qui auraient dus par definition se tenir loin de ce genre de comportement …..cette attitude la au meme titre que la politique d’exclusion de l’ANPE actuelle ..va plus que probablement contribuée au tsunami attendu du vote Lepen .

    Répondre
  49. mc
    mc dit :

    Rien ne t’oblige à pourrir la vie de tes proprios. Le truc de base, c’est de bien vérifier tes droits, et à partir d’une position solide de leur dire la bouche en coeur et le sourire désolé:

    "J’ai le droit de rester jusqu’à tant, mais comme je ne veux pas vous faire du tort je cherche ailleurs, dès que j’ai trouvé je me fais un plaisir de libérer la place"

    Après ça, tu trouves ou tu trouves pas, comme tu veux.

    PS: S’ils ont vraiment une pression familiale, ils ont peut-être fait plus ou moins exprès de laisser passer la date: c’est un joker dont les faibles se servent volontiers.

    Répondre
  50. Laurent GUERBY
    Laurent GUERBY dit :

    Si tes propriétaires ne t’ont pas augmenté au taux maximum légal, ils (ou les nouveaux propriétaires) peuvent demander rétroactivement l’augmentation manquante pour arriver au taux légal sur 5 ans. Avec un taux légal autour de 3% et un rattrapage sur 5 ans, ça fait un peu plus de 5 mois de loyer a payer (d’un coup mais tu peux demander un étalement) et une augmentation de 15% pour le loyer suivant.

    Si si, c’est arrivé dans ma famille, c’est tout ce qu’il y a de plus légal.

    Répondre
  51. mc
    mc dit :

    Sur la question de la pollution/bagnole:
    A priori, les pauvres polluent plus que les riches (sauf 4×4) à cause de leurs bagnoles pourries. Mais comme ils font moins, beaucoup moins de kilomètres, ils polluent finalement beaucoup moins (et je parle pas que des voitures!!!)

    Répondre
  52. mc
    mc dit :

    Sur la question de la pollution/bagnole:
    A priori, les pauvres polluent plus que les riches (sauf 4×4) à cause de leurs bagnoles pourries. Mais comme ils font moins, beaucoup moins de kilomètres, ils polluent finalement beaucoup moins (et je parle pas que des voitures!!!)

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *