Sur ses lèvres

Cela faisait très longtemps qu’une pub ne m’avait pas faite hurler.. de rire et d’indignation à la fois.

Bien sûr, la pub me fait généralement beaucoup râler, comme perte de temps et machine à prendre les gens pour des abrutis.

Par exemple, chaque fois que je vois une pub de 4X4, aussi sec, comme les personnages présentés, j’ai les babines qui se retroussent. Faut dire que vendre des gros char d’assaut pollueurs à des bobofs parisiens au neurone atrophié en mettant en avant des arguments écologiques, ça me hérisse le poil. Le bobof 4X4eux est présenté comme un félin urbain et son tank comme un passeport vers la nature : ridicule et totalement mensonger!

Dans la catégorie des pubs indigentes, la palme revient sans conteste aux pubs pour machins féminins. La femme doit être encore une terra incognita un peu troublante et mystérieuse, tant le traitement des accessoires intimes dans le monde de la pub est triste à pleurer. Je rappelle pour les plus amnésiques d’entre nous (bienheureux, les amnésiques, le royaume de TF1 leur est à jamais ouvert!) l’abominable pub sur les protège-slips mieux aérés où les nanas gonflaient les joues avec un air affolé pour bien montrer à quel point ça craint un protège-slip pas aéré ou l’affligeante jeune fille qui passe entre les colonnes d’une promenade pour réajuster son protège-slip sous son jean moulant, parce que le sale machin n’avait pas été prévu pour les strings….pfffff!

Mais là, l’autre soir, on a atteint un sommet du genre. On commence par voir une bouche de femme très inconfortablement pivotée à 90°, comme un point d’exclamation. Les lèvres ne bougent pas mais on l’entend qui explique ses problèmes d’hygiène. Et là, soudain, pendant que la bouche est tournée lentement afin de prendre sa position horizontale normale, on comprend l’image d’ouverture : la bouche de la femme verticalisée représentait… sa foufoune! Arf!
Le visage de la femme est filmé en entier, ses lèvres bougent pendant qu’elle explique d’une voix douce et vaguement éthérée à quel point il faut être soigneuse dans son hygiène intime, mais voilà, le mal est fait, en fait de bouche, cette femme a maintenant une foufoune qui lui barre horizontalement le bas du visage.
J’imagine la vie du modèle après ça. Les vieilles vannes pourries dans les castings, le fait que la France entière sait qu’elle a une bouche de foufoune, les What’s new, Pussy Cat?, bref, l’enfer. Je me demande aussi ce qu’avait bien pu prendre ce jour là le créatif dont le cerveau malade a pondu cette idée de génie. Je suis sûre que s’il avait démarré la même pub avec l’Origine du monde, il aurait eu le CSA aux basques[1], il aurait même réveillé le BVP, Familles de France et la mère Boutin. Sauf que le tableau de Courbet par lequel arrive le scandale, c’est de l’art et que là, c’est du cochon!

Tout ça, pour nous vendre un gel nettoyant.
C’est énorme!
C’est monstrueusement drôle!
C’est terriblement pathétique!

Notes

[1] Alors que le CSA a bien mieux à faire, comme faire respecter l’égalité du temps de parole entre le OUI et le NON.

20 réponses
  1. nath
    nath dit :

    Ouais, je l’ai vue hier soir, et pareil ! J’en ai pas cru mes yeux esbaudis ! Pôv’ fille, ça y est, stigmatisée à vie, avec cette vulve en travers de la gueule… Et t’as oublié l’argumentaire : « Je ne lave pas mon intimité comme je lave mes pieds » !!!! Ben moi si, et alors ???

    Répondre
  2. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Ouuuuiiiii! J’avais oublié le slogan de la mort qui tue! Mais à ce moment-là tu es nettement moins concentrée qu’au début!!!
    Oui, terrible. Perso, je suis comme toi, je soigne mes pieds 😉

    Répondre
  3. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Salut Torpedo!
    Il s’agit de la pub Lactacyd Femina, qui a été programmée toute la semaine sur Canal + vers 13h05, entre le journal et le zapping, dans l’émission Nous ne sommes pas des Anges de Maïtena Biraben.

    Répondre
  4. Jean Dornac
    Jean Dornac dit :

    Arf !!! Mais la fille était-elle volontaire ? Savait-elle à quoi servirait sa « gueule » ! That is the question !!! Elle est peut-être maso… « Foufoune ! Foufoune ! Est que j’ai une gueule de foufoune ? »…

    Tout ça en plus à une heure ou les obsédés de la télé sont peut-être encore en train de déguster des rognons sauce mader tout en lorgnant sur la foufounesque publicité… Bon app !!!! (hahahahaha) J’ai vraiment rien perdu à larguer la téloche !

    Répondre
  5. Nad
    Nad dit :

    Bonjour,

    Je lis ça: « cette femme a maintenant une foufoune qui lui barre horizontalement le bas du visage » et j’éclate de rire, je n’ai pu m’en empecher, et hop, là je culpabilise puisque c’est en effet pathétique et puis avouons le, je suis femme aussi, mais…j’ai adoré ta manière de décrire cette pub.

    Poésie mise à part:p, je suis une amie de Claudius, je suis arrivée sur cette excellente publicité, pardon, sur cette bouche, enfin sur cette foufoune parlante de lien en lien, il a toujours bon gout Claudius, en matière de…femmes.

    Vais me laver la bouche au savon de Marseille, et j’ai bien dit bouche!!!

    🙂

    Répondre
  6. De passage
    De passage dit :

    Cette pub m’arrache systématiquement un « n’importe quoi…! » de dépit à chaque fois que je tombe dessus. Je ne suis pas une femme, mais je prends soin de mon intimité de la même façon que de mes pieds…

    Il est vrai que de manière générale, les publicitaires ont du mal avec les produits « destinés » aux femmes (tampons & co., lessives (ce qui explique les guillemets) et autres épilateurs de tous poils…).

    Répondre
  7. Tangavae
    Tangavae dit :

    C’est dingue ça…en somme tu as fait la pub de cette pub, Agnes…Pardce que perso maintenant je m’acheterais bien une télé rienque pour la voir! Mais ça c’est parce que j’ai beaucoup rigolé en te lisant, comme d’ahbitude, et que je suis très heureux de retrouver ton blog.. MEme si ya du boulot: tu t’arrêtes jamais toi??

    Répondre
  8. mélo
    mélo dit :

    Il est clair que cette pub est décidément très moche… Que répondre à ma petite soeur de 6 ans qui me demande avec insistance: « pourquoi elle a la bouche à l’envers, la dame? », « Dit, c’est quoi, ma timité? » je sais pas, mais manifestement, ça se lave pas comme les pieds… C’est très très moche, je ne sais pas de quelle tête (d’homme) sort une idée pareille… ET quel slogan!

    Répondre
  9. beatrice
    beatrice dit :

    pour ma part je la trouve plutôt sympa, je trouve que ça sort en peu des clichets des femmes nues sous leur douche en train de se laver. je trouve que lactacyd a réussi à jouer un effet choc sans tomber dans le vulgaire.

    Répondre
  10. penelope92
    penelope92 dit :

    Bonjour,

    sans tomber dans le vulgaire ? Je trouve au contraire cette pub super vulgaire pour comparer nos lèvres du visage à celles de notre intimité !

    Une femme c’est donc seulement ça pour ce publicitaire sexiste : des lèvres qui servent apparemment à la même chose en haut et en bas (à avaler et sucer sans doute ? mais pas à parler de philosophie apperemment), et bien sur un cerveau proche de l’autruche avec cette réflexion surpuissante : « je ne lave pas mon intimité comme je lave mes pieds », comme on dit « bête comme ses pieds » bientôt on dira « bête comme son intimité… de femme » !!!

    Parcequ’une femme c’est bien connu c’est bête comme dans la pub pour l’Opel « on a changé de voiture chéri ? ah non juste la conformation des sièges … ah bon ? » mais il parait que c’est encore une blague super drôle sur les blondes … Problème : il n’y a que des blondes dans cette pub, et toutes connes : les femmes sont donc toutes des connes pour nos chers publicitaires …

    Y’en a marre de ces gros machos et de ces pubs imbéciles et ridicules !!!

    Pour n’importe quel savon on a une femme nue, ou pour les tampons et serviettes, un mec droit sur nos fesses dans le bus : « pour passer cette épreuve avec succès, utilisez nonoche » … vraiment nul …

    Répondre
  11. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Oui, je crois que c’est ça : c’est juste vulgaire et dégradant pour les femmes.
    D’un autre côté, le publicitaire s’en fout. Ce qui compte pour lui, c’est de positionner son produit, d’en faire parler un max et de VENDRE! Nous, il s’en fout.
    En gueulant, effectivement, on aide à sa diffusion.
    Maintenant, est-ce que je vais l’acheter pour autant? Ca m’étonnerait bien.

    Répondre
  12. Ziala
    Ziala dit :

    ah je l’ai pas vu cette pub ! j’espère que je la verrais jamais car je risque de balancer la télé par la fenêtre dans l’énervement !

    c’est presque honteux de montrer ça comme ça.

    ça me faisait doucement sourire les graffitis « femme-objet » sur les affiches dans le métro, mais avec cette pub ça prend tout son sens !

    plus j’y repense, plus ça me met hors de moi, imaginez ce que les esprits pervers vont penser en voyant cette pub… « tu vas voir avec quoi je te la nettoyer ton intimité ! » …. scusez-moi (je bosse dans un monde d’homme et je sais ce qu’ils pensent des fois, ils le disent pas (sauf entre eux ou quand ils m’oublient) mais ils le pensent…)

    c’est vraiment… ! vraiment !! grrrrr

    PS : euh je suis une femme où cas où ça se serait pas vu

    Répondre
  13. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    hihihihih!
    Si tout le monde balance sa TV par la fenêtre comme toi, alors je me dis que cette pub, finalement, n’est pas si vaine que ça 😉

    Répondre
  14. Cécile de Frnace
    Cécile de Frnace dit :

    moi je la trouve excellent cette pub… et justement les publicitaires ont tout compris ca fais parler de la marque a fond…. qui connaissait LACTACYD avant cette pub franchement….

    Répondre
  15. Analog
    Analog dit :

    Pourquoi tout le monde pense tout de suite que cela vient d’un cerveau d’homme ? On n’en sait rien. On ne peux pas s’avancer. Et si c’était une femme qui avait eu cette idée ? Par moment ca me rapelle des discours d’un parti bien connu qui dit ce genre de chose des travailleurs.

    Autre chose: le fait de parler de cette pub la fait fonctionner. Pensez y à 2 fois…

    Répondre
  16. So
    So dit :

    « le fait de parler de cette pub la fait fonctionner. »

    Pas forcément dans le sens souhaité. Moi je me rappellerai longtemps que lactacyd, c’est la marque gerbante à fuir, quel que soit le produit, de même que je me rappellerai probablement toute ma vie de ne JAMAIS acheter une opel, de même que je n’achète pas de produits candia-qui-fouette-babette. Ça peut être très utile de connaître le nom de la marque. Pour lui mettre le nez dans son caca. lactacyd, opel, candia.

    Répondre
  17. Raph
    Raph dit :

    Je suis un mec, mais cette pub m’horripile aussi, et pour plusieurs raisons : – d’abord, à cause de la confusion délibérée (et hypocrite) bouche/sexe, qu’une pub pour un autre produit (je ne sais plus ce que c’était) avait déjà utilisée ; – ensuite, la crétinerie du discours publicitaire, qui édulcore, travestit et réduit le vocabulaire : « l’intimité » devient synonyme « d’organes sexuels féminins ». – Enfin, sur le fond : tout ceci sert la promotion d’un produit non seulement *inutile*, mais hélas pouvant être également contre-indiqué car *nuisible* pour la flore vaginale, comme ne cessent de le rappeler les Dr Marianne Buhler et Sylvain Mimoun, gynécologues, et le Dr Jean-Marc Bohbot, sexologue, dans le Magazine de la santé (France 5).

    Bref, si j’étais une femme, je résumerais ceci ainsi : Je ne me laisse pas abuser par une pub débile qui m’invite à récurer mon écosystème vaginal.

    Répondre
  18. Agnès Maillard
    Agnès Maillard dit :

    Aujourd’hui, je suis allée à la pharmacie pour acheter du Saugella, un truc pour les nanas qui ne se lavent pas partout comme leurs pieds, si vous voyez ce que je veux dire. Après quelques vaines recherches, la pharmacienne me tend un flacon de Lactacyd de la pub qui était déjà agressivement mis en avant avec d’autres récur’foufounes de la même maque, façon tête de gondole de la quinzaine commerciale :

    • Tenez, c’est pareil!
    • Non, je ne pense pas, je préfère commander du Saugella!

    Sans la pub, j’aurais probablement dit oui… Merci la pub!

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *